Demons run... [Béring & Bertram]

Edwyn Ollivander
Vieux aux chats
Vieux aux chats
Edwyn Ollivander
Messages : 599
Points : 1338
Demons run... [Béring & Bertram] Dim 21 Avr - 14:19

Demons run...

ft Béring & Bertram

Cela faisait deux jours qu’Edwyn Ollivander avait disparu. En cours, aux repas ou même dans son dortoir c’était par son absence qu’il brillait. Quarante-huit heures sans nouvelles, absorbé qu’il avait été par des choses apparemment plus capitales que rassurer son entourage ou participer à son éducation. Il devait même en être certains qui le croyaient kidnappé par le Corbeau et ses sbires. Amusant.

Et puis, après deux journées sans nouvelles, deux de ses camarades de dortoir reçurent un sms, tout simple, leur demandant de le rejoindre au septième étage, dans la Salle sur demande, car il avait beaucoup à leur dire. Signe évident qu’il ne s’agissait pas d’un piège, un post-scriptum mentionnant une reconnaissance éternelle en échange de café fort et de pudding.

Il n’y avait qu’Edwyn pour vouer un culte aussi passionné à ce dessert qui en rebutait plus d’un.

Et pourtant, celui qui accueillit ses camarades était dans un état absolument inédit. Les yeux cernés, un début de barbe naissante et un uniforme froissé dont les manches étaient retroussées et la veste probablement posée ailleurs. La propreté du porteur (et de la tenue) n’était probablement due qu’à l’usage de sortilèges.

A l’intérieur, c’était un véritable atelier de pointe qui les attendait. Dans un coin de la salle, quatre chaudrons surmontés de tout un appareillage de verre bouillonnaient. Tout au fond, une forge impressionnante, couverte de runes rougeoyantes et placée sous un système de lentilles complexes, se refroidissait lentement. Une pensine occupait le centre de la pièce, des tuyaux plongeant dans le bassin pour se rattacher à un grand tableau à la surface argentée uniforme. Sur une table étaient empilés pèle-mèle des ouvrages allant d’une biographie de Godric Gryffondor à un traité avancé sur les runes, en passant par des témoignages relatifs à la première guerre des sorciers. Une trentaine de sphères métalliques, pas plus grosses que des billes, reposaient sur une table poussée contre le mur Est, tandis qu’une autre accueillait un fatras d’objet plus ou moins enchantés.
Et chaque centimètre carré de mur semblait couvert du charabia incompréhensible par le commun des mortels qui caractérisait l’écriture d’Edwyn. Mélange de formules runiques et arithmantiques, recettes de potions, stratégies ou schémas d’objets magiques.

A l’Ouest, une fenêtre s’ouvrait sur un balcon, aérant la pièce pourtant baignée dans une légère vapeur d’encens qui semblait aiguiser les sens et l’esprit plutôt que les embrumer. Une sphère bourdonnait, diffusant ce qui ressemblait vaguement à du bruit blanc, dans les hauteurs de la salle. Une protection efficace contre les indiscrets.

Le rouquin étouffa un bâillement, leur faisant signe de prendre place à une table dégagée et proche d’un second tableau, couvert d’inscriptions également.

Merci d’être venus.


Après ça, il irait prendre une douzaine d'heure de repos.

Référence du titre pour les gens qui n'ont pas suivi la saison 6 de Dr Who :
 

DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Lun 22 Avr - 13:40

when a good man goes to war

Edwyn & Bertram & Béring

Encore une nuit sans la présence d’Edwyn dans le dortoir. Ca commence à m’inquiéter. C’était bien son genre de disparaître 24h pour travailler sur un truc, étudier ou simplement se préserver des petits cerveaux qui habitaient tout Poudlard, mais deux jours...dans ce contexte...c’était inquiétant. Et vu comment Béring tapotait furieusement sur son pineapple pour le noyer sous un tas de messages et se retournait furieusement dans son lit,  je devinais que ça commençait à l’inquiéter aussi. Je lui souffle donc.

T’en fais pas. C’est Edwyn. Tu sais comment il est... Je crois qu’on peut lui faire confiance pour se maintenir en vie.


Dans l’obscurité du dortoir je jette un oeil à mon pineapple. Ca ne me ressemble pas de m’inquiéter pour lui. Est-ce qu’une certaine personne finirait par déteindre sur moi ? C’est bien possible. Je lui enverrai d’ailleurs bien un sms si seulement il n’était pas si tard.

***

Je le savais !


C’est le cri du coeur qui m’avait échappé des lèvres en lisant les message de mon camarade de chambre. Evidemment qu’il allait bien et que j’avais raison ! Qu’est-ce qu’il nous voulait à moi et Béring, par contre je l’ignorais. Je trépigne devant la salle sur demande, tentant de marquer mon appréhension et surtout ma curiosité. Qu’est-ce qu’on allait découvrir là-dedans ? Est-ce qu’il s’agissait d’un piège ? Mais la note sur le pudding….Quelqu’un qui connaissait assez bien Edwyn pour savoir qu’il ne la fermait jamais sur son dessert préféré aurait pu faire pareil. Autant sortir sa baguette juste au cas où.

Mais c’est bien Edwyn Ollivander ( du moins en apparence) qui nous ouvre dans ce bric-à-brac que constitue son bureau/laboratoire de savant fou. Mon regard curieux et avide se pose partout, brillant d’abord avec une certaine admiration avant de tenterde relier les éléments à ma disposition sans parvenir à démêler leur sens.

Waw !



Le rouquin avait préparé quelque chose, c’était certain - les circonvolutions complexes de son esprit me ravissaient. Non seulement il ne pensait pas comme tout le monde mais il détenait cet élan sans peur de mettre ses idées en action ! J’étais tout simplement admiratif et j’avais hâte de savoir ce qu’il avait à nous demander. Pour quelle autre raison nous aurait-il invité dans son sanctuaire ? Edwyn Ollivander apprécie la discrétion autant que moi lorsque son travail était concerné.

Edwyn, tout ça c’est….qu’est-ce que tu fabriques avec tout ça, au juste ?



Je m’installe distraitement sur la table qu’il vient de désigner, mon regard vagabondant sur les formules sur les tableaux. Le comprends la signification des runes mais les formules d’artisanat magique m’échappent.

DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Mar 23 Avr - 16:24

Demons Run.

feat.
Bertram et Edwyn
"Je sais bien comme il est, Bertram... C'est pas pour autant que je vais pas le cogner à mort quand il daignera donner signe de vie."


- - -


Bon Dieu ce qu'il en avait envie, Béring, de le cogner. Il ne mériterait que ça ! Respirer. Prendre sur soi. Ne tuer personne. Surtout. Autant laisser Bertram parler dans un premier temps. Il se contente de prendre place, Béring. Et il pose le sac contenant l'ignoble pudding sur la table, portant une attention tout particulière à faire le plus de bruit possible pour signaler son mécontentement.

Son regard se balade autour de lui. Il serait temps de faire le ménage. Et tout ce bazar, il ne lui dit rien qui vaille... Ce serait trop bête de croire que Ned ne fourrerait pas son nez dans tout le chaos ambiant. Même dans vos rêves les plus fous, ce genre de chose n'arrive pas. C'est tout. Il est foutrement lucide, Béring.

"Qu'est-ce qu'il fabrique ? Enfin... Bertram, ça se voit gros comme une maison !"

Il se passe une main sur le visage, Béring. Tout ça commence à peine, et il sent déjà la fatigue s'abattre sur lui...

"Notre cher Edwyn Ollivander cherche à établir un plan, de bataille, possiblement. Je dirais... lié à tout le bordel lancé par l'autre sectaire. Dans le but, très certain, bien que secondaire, de se mettre en danger et dans la merde par la même occasion."

Et est-ce qu'ils vont le suivre là-dedans ? Bien entendu. Le contraire serait bien trop simple... Meh.
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Béring Leszczynski le Sam 8 Juin - 21:28, édité 2 fois
Edwyn Ollivander
Vieux aux chats
Vieux aux chats
Edwyn Ollivander
Messages : 599
Points : 1338
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Mar 23 Avr - 21:54

Demons run...

ft Béring & Bertram

Edwyn éclata d’un rire un peu limite sur la corde de la démence. N’est pas un savant fou qui veut. Mais trève de plaisanteries, ils allaient finir par le croire plus cinglé qu’il ne l’était s’il en faisait trop. Il reprit son sérieux et eu même le réflexe de se passer une mains dans les cheveux, l'ai un peu gêné.

C’est un bon résumé. Désolé, au fait, j’aurais dû vous prévenir, mais j’ai décidé de bricoler parce que je n’arrivais pas à dormir et je n’ai pas vu le temps passer.


Il parcourut la salle du regard. « Bricoler » était peut-être un petit mot pour certaines de ses dernières créations, mais d’autres méritaient bien d’être considérées comme telles. Ce truc avec la pensine, c’était le genre de truc un peu dingue qu’il n’aurait pu faire que dans l’exaltation de la création. Littéralement un bidouillage pour faciliter son travail en cours.

Il n’avait jamais eu de session aussi intense, la marque des troubles qui menaçaient leur petit monde, probablement. Mais c’était dans cette état proche d’une transe, en équilibre parfait entre le génie et la folie, que son talent s’exprimait réellement.

Il les avait venir pour leur montrer, leur expliquer ses plans et certaines des choses qu'il avait faites et obtenues dans le cadre de son projet de lutte contre le terroriste qui avait secoué le monde magique tout récemment. Maintenant qu'ils étaient là, il ne savait pas vraiment par où commencer.

Il y a beaucoup de choses à dire et à expliquer, mais je crains que l'essentiel d'entre elles doivent être placées sous le sceau du secret.


Et ce n'était pas une métaphore. A l'heure actuelle, c'était la seule chose dont il pouvait être sûr qu'elle protègerait parfaitement leur échange. Soit, que pouvait-il leur dire sans prendre trop de risques ?

Je m'attendais à ce qu'un conflit nous tombe dessus, mais honnêtement pas si tôt. Après l'apparition du Corbeau, j'ai immédiatement pris contact avec tous les historiens et survivants de la dernière guerre des sorciers pour leur demander de me parler des tactiques utilisées par Grindelwald et les méthodes employées pour les contrer. J'attends encore des réponses à plusieurs de mes hiboux, mais si vous aimez la lecture, je pense que ça pourrait être instructif.


Il donna un coup de baguette et une pile d'enveloppes atterrit sur la table. Il désigna le reste des choses présentes dans la pièce et, avec un soupir, ajouta :

De nouvelles créations, la quatrième génération de l'A.R.G.O.S., une paire de plans de secours en cas de pépin, des expériences sur les potions. Je ne peux rien vous dire de plus précis sans la protection du sceau... Et je me rend compte que vous ne savez même pas de quoi je parle avec l'A.R.G.O.S.


Sa main alla s'écraser sur son front. Il était un peu fatigué et passablement stressé. C'était la peur de ne pas en avoir fait assez, autant que les stimulants divers, qui l'avait tenu éveillé tout ce temps.

En bref, tout ce qui se trouve autour de vous est une arme pour gagner la seconde guerre des sorciers.


Mais je n'y arriverai pas tout seul. Ce message là transparait au travers de son état global et de la tension qui imprégnait ses mouvements.

DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Mer 24 Avr - 23:00

when a good man goes to war

Edwyn & Bertram & Béring

Chercher à établir un plan de bataille ? Béring avait raison, c’était la déduction évident. Celle qui l’était moins, c’était comme il comptait s’y prendre exactement - et donc que fabriquait-il dans son atelier secret et hors du monde ? Difficile de lui en vouloir pour quoi lorsqu’il esquisse ce geste si familier.  C’est bien son genre de se laisser absorber dans son travail sans prendre le temps de manger ou de prendre une douche. Edwyn tout craché quoi.

Le sceau du secret ? Je fronce légèrement les sourcils, pas par désaccord mais bien par intérêt. Il voulait dire un serment secret ? Je n’arrivais pas à déterminer si c’était dû à la paranoïa inhérente des serdaigles un peu trop créatifs pour leur bien ou si c’était la déshydratation et le manque de sommeil du rouquin qui montrait le bout de son nez. Un tas d’enveloppes est déversée sur la table et je dois résister à l’envie de tendre le bras pour en lire son contenu. Même avec la permission de leur destinataire, il serait malpoli d’interrompre l’aîné des Ollivander avant qu’il ait terminé de nous expliquer de quoi il s’agissait?

L’ A.R.G.O.S ? Est-ce que c’est le prototype que tu m’as montré l’année dernière ?



Mon regard se balade à nouveau, cherchant des indices dans au milieu de ces trésors et parfois, de ce qui ressemble à des immondices.

T’as pas perdu de temps...



Pendant qu’on se contentait de rager, de serrer les poings et de taper des pieds de frustration, Edwyn s’était mis au boulot. Alors qu’on avait évoqué le sujet avec Ethan, Gus et Dorothy et faire quelque chose, n’importe quoi contre cet envahisseur - et que découragé on avait été obligé d’admettre qu’il n’y avait rien à notre portée….Edwyn Ollivander préparait ses plans d’attaque sans vaciller avec cette détermination déferlante qui le caractérisait. C’était son plus grand défaut et sa plus grande qualité : son refus d’accepter l’inévitable et la fatalité. De regarder quelqu’un droit dans les yeux en disant “ non, il y a un autre moyen”. D’être ce petit grain de sable dans la machine et un petit grain de sable qui pouvait voulait renverser les idées préconçues.

Tu penses qu’on pourrait faire une différence…?



Sa réponse n’avait pas beaucoup d’importance. Pour une fois la décision était facile. Pas question de rester à attendre comme l’année dernière. Pas question de rester sur la touche si je peux faire quoi que ce soit. Ce corbeau, il allait passer à la casserole comme un vulgaire poulet.

Compte sur moi.



DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Jeu 2 Mai - 20:20

Demons Run.

feat.
Bertram et Edwyn
Il ne sait plus vraiment à qui il doit faire les gros yeux, Béring. Dans le fond, il aurait bien dû se douter que Bertram allait encourager l'autre. Aucun sens de la préservation ; strictement aucun. Ça lui fait pincer les lèvres, un peu comme une vieille dame pas très contente qui vous regarde avec un air désapprobateur de derrière ses rideaux.

Il se saisit d'une des enveloppes, Béring. Il la tourne un peu dans ses mains avant de l'ouvrir. Il passe rapidement son regard sur son contenu, il la survole. Et au bout du compte, il se demande ce que ferait son modèle, Béring. Faut dire que Ned' a plutôt l'air d'avoir bien préparé son coup...

"J'veux pas gâcher la fête, mais vous savez que c'est un peu dans mes obligations. J'suis pas sûr que là, tout de suite, dans l'immédiat... ce soit l'idée du siècle. Au cas où : je sous-entends que c'est peut-être pas une très bonne idée."

Parce qu'ils ne sont pas des superhéros. Ça n'existe pas. Ils sont... étudiants. Dans une école où plus rien ne va ; mais ils sont étudiants quand même. C'est pas un dortoir de serdaigles qui sauve le monde, ça se saurait.

"J'veux pas être pessimiste, mais je veux dire... On est trois, là. Certes, t'es un petit génie, Ned. Mais on n'est pas des aurors. Merde, qu'est ce que tu crois qu'il va se passer si on se fait choper avec une arme ? J'suis pas bien persuadé qu'on nous balance un " Oh bah pas de soucis les jeunes, continuez votre truc hein ! Faites vous plaisir surtout !"."

La vérité, c'est qu'il pourrait crever d'inquiétude, Béring ; pas juste pour sa gueule, mais avant tout pour celle de ses amis.
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Béring Leszczynski le Sam 8 Juin - 21:25, édité 2 fois
Edwyn Ollivander
Vieux aux chats
Vieux aux chats
Edwyn Ollivander
Messages : 599
Points : 1338
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Jeu 2 Mai - 23:42

Demons run...

ft Béring & Bertram

Bertram faisait honneur à la légendaire curiosité qui animait les membres de leur maison. À leur perspicacité, aussi. Il fallait le lui accorder. Quant à Béring, son côté terre à terre avait quelque chose d'amusant.

Quand je parle d'armes, c'est dans un sens assez général. Cette bonne vieille Rowena aurait dit que le savoir en était une, après tout. Dans les faits, il s'agit de choses qui nous donneront un avantage, bien que...


Il alla fouiller dans la pile de créations récentes et lança un anneau métallique aux reflets dorés à Béring. Sur celui-ci était gravé, de façon très stylisé, le symbole d'une épée.

Si ta magie est annulée ou que tu te retrouves dans un endroit où la magie est impossible, il se change en rapière. C'est à usage unique, par contre. Vois ça comme un dernier recours... La gravure vers le bas si tu veux éviter de te couper la main.


C'était une bricole à laquelle il avait songé quand il faisait une pause sur d'autres choses, rien de faramineux, mais si la magie était perturbée ou peu fiable, ça pouvait toujours servir.

***

Quelque temps plus tard, un sceau du secret apposé sur chacun d'eux avec leur consentement, il se décida enfin à révéler quelques secrets choisis.

Comme Bertram l'a si bien deviné, l'A.R.G.O.S. est effectivement composé par ses "yeux", des sphères comme celle que je t'avais montrée, mais plus perfectionnées.


Il fit un geste de la main gauche et quelques-unes des sphères de la troisième génération fraichement conçue vinrent orbiter autour.
Une impulsion mentale et l'une d'elle se changea en un grand bouclier flottant, à l'image des pavois anciens, juste très épais et constitué de métal. Il lui rendit sa forme de sphère d'un geste négligeant et s'approcha de la pensine raccordée à l'écran.

C'est une création magique extrêmement complexe qui repose sur des disciplines très différentes. Des codes runiques inspirés autant par la programmation informatique moldue que par les techniques de conceptions de golems, un peu de magie sympathique et de théorie utile pour mon projet de fin d'études.


L'image d'un cognard entouré d'annotations diverses fit son apparition sur l'écran argenté.

La génération zéro de l'A.R.G.O.S. que vous reconnaîtrez sans peine. Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi les cognards ne s'en prenaient qu'aux joueurs ? Les enchantements modernes qu'on leur applique sont plus complexes qu'il n'y parait.


Il fit un geste de la main et l'image à l'écran changea pour afficher l'acronyme A.R.G.O.S. et d'autres termes s'affichèrent pour souligner ses paroles peu à peu.

Dans la mythologie grecque, Argos était un gardien aux cent yeux qui veillait sur la nymphe Io. Je ne vais pas vous faire un cours, la bibliothèque contient toutes les infos. C'est également l'acronyme des cinq facettes de ma création.


Sur l'écran, les mots s'étalaient.
What does the A.R.G.O.S. do ? It...
Attacks
Restrains
Guards
Optimizes
Searches

Voilà, en gros. Chaque sphère a sa fonction et elles réagissent à mes commandes mentales. Des questions ?


Non ? Interro demain soir. Sur ce coup-là Edwyn avait un peu l'impression de manquer sa vocation. Il aurait pu faire un prof tout à fait convenable. "Création d'objets extrêmement dangereux à l'aspect anodin 101". Il avait d'autres merveilles en stock, mais il fallait probablement leur laisser digérer celle-là. Sans un mot de plus, il se servit une tasse de café et s'approcha dangereusement du pudding.

DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Sam 4 Mai - 18:51

when a good man goes to war

Edwyn & Bertram & Béring

Ca fait beaucoup de mots pour dire que t’es pas d’accord et que c’est pas une bonne idée, Béring. Et je dois avouer qu’en temps normal je serais aussi plus prudent et pas forcément enclin à se lancer de ce genre d’action politiques - ça ressemblait davantage à un petit projet de gryffondor. Mais là où Edwyn se différenciait largement de n’importe quel élève lambda c’est qu’il avait des moyens, des ressources et une véritable organisation. Il fallait être aveugle, sourd et retardé pour ne pas réaliser qu’ Edwyn Ollivander était capable de révolutionner ce poussiéreux monde magique, mission pour laquelle il était hautement qualité. Et là où Béring se fourvoyait complètement c’est qu’aussi compétents que soient les aurors, ils n’avaient probablement pas mis les pieds à Poudlard depuis plusieurs années. La configuration des lieux, toujours changeante devait leur échapper. Et nous, on allait se contenter de rester les bras croisés pendant que les espions du corbeau s'infiltrent dans les couloirs pour récupérer la gemme et vider l’école de son énergie magique ? Je crois pas, non. Et puis j’étais un peu offensé. Après tout j’étais à un an et demi de devenir un auror, pourquoi ça ne comptait pas pour lui ? On n’était pas complètement sans défense non plus !

Heureusement qu’on pouvait compter sur le rouquin pour avoir tout prévu et orchestré - il amadoue bien vite mon capitaine avec un anneau plutôt cool qui me rendrait presque jaloux. Béring le réticent devient donc Béring le mousquetaire qui accepte le sortilège du secret.

Et la surprise est à la hauteur de l’inquiétude que l’inventeur nous a fait vivre. L’ARGOS - son projet de fin d’études et je pouvais comprendre le besoin du secret. Déjà pour éviter de se retrouver avec de pâles copies, ensuite c’était une arme inédite que nous permettrait d’avoir l’avantage. Le corbeau ne pouvait pas s’attendre à un truc pareil. Le champ libre est aux questions et je n’ai pas manqué ses explications

Optimiser et chercher ? Concrètement ça donne quoi ?



Et puis surtout est-ce qu'il était capable d'en fabriquer plus d'un ?

DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Mar 21 Mai - 23:03

Demons Run.

feat.
Bertram et Edwyn
S’il n’avait pas été aussi tracassé, il se serait bien moqué de Ned’ en lui répondant qu’il avait besoin de réfléchir un peu avant de lui accorder sa main. Et moins de temps qu’il ne le faut pour dire “tocard”, le voilà embarqué dans un plan aux allures de destination finale. Qu’est-ce que dirait son père, vraiment...

Pas étonnant que quelqu'un comme le génie de leur dortoir réussisse à trouver l'inspiration à partir d'un cognard. Comme si la version de base n'était pas assez détestable. Il contemple longtemps l'idée, Béring. Certes, c'est très impressionnant... Il attend bien sagement que Bertram pose sa question avant d'enchaîner avec la sienne.

"Seulement à tes commandes mentales ? Tu peux affirmer avec certitude que l'autre malade ne pourra pas en prendre le contrôle, si jamais ?"

Il a l'air de tenter un record de pessimisme, comme ça. La dernière chose qu'il voudrait, Béring, c'est de se retrouver avec une des inventions de Ned retournée contre lui. Entre les mains de The Crow ? Encore moins... Il a besoin que les choses soient claires. Il a besoin de pouvoir se rassurer comme il peut.

Un soupir. Il tourne et retourne les mots de Ned' dans sa tête, Béring. Conflit. Guerre. Ça semble presque irréel, tout ça. Comme si ça n'appartenait pas vraiment à leur présent. Il aimerait pouvoir ne pas être conscient de la gravité de ce qui s'annonce. Il aimerait que tout retombe et disparaisse comme c'est venu.

Au final, il espère beaucoup trop de choses fantaisistes, Béring.
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par Béring Leszczynski le Sam 8 Juin - 21:32, édité 1 fois
Edwyn Ollivander
Vieux aux chats
Vieux aux chats
Edwyn Ollivander
Messages : 599
Points : 1338
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Mer 22 Mai - 1:34

Demons run...

ft Béring & Bertram

Il s'attendait à plus de questions, mais les seules posées étaient toutefois fort pertinentes. Après quelques secondes de silence, destinées à remettre de l'ordre dans ses pensées, il se lança.

'Optimiser', c'est une catégorie un peu fourre-tout. C'était plus élégant que 'Autres trucs', surtout pour une catégorie qui n'était pas la dernière de la liste.


La sphère qui créait une projection des images affichées sur le Pineapple quand il y était inséré, par exemple. Il s'en servait de temps en temps pour afficher des schémas. Même si son usage le plus probant, jusqu'à présent, avait été de projeter le modèle du « Orphan Sucks » que Nassim et lui avaient tagués l'année dernière. Ah, comme la vie semblait paisible quand le Munera était leur plus gros souci.

La facette de recherche était surtout dédiée à m'aider durant mes expériences et recherches. Beaucoup d'analyse de paramètres divers... et probablement très ennuyeux à expliquer.


Son ton était plus amusé que condescendant, ils étaient des Serdaigles, après tout. Mais là, on parlait de création magique avancée basée sur des principes piochés dans plusieurs traditions magiques et d'autres qui tenaient pratiquement de l'invention. S'il passait son temps à tout détailler, ils seraient encore là ce soir.
Cette facette n'en restait pas moins l'une des plus développées. Certaines sphères servaient aussi de sens supplémentaires ou amplifiés. Elles lui avaient même permis de trouver une paire de passages secrets.
La plupart avaient pour fonction secondaire de collecter les données enregistrées. Un peu comme les caméras moldues.

Après les enlèvements de l'année dernière, j'ai créé une série de sphères dédiées à la traque, également.


Malheureusement, l'autonomie actuelle de sa création rendait la recherche sur de grandes distances plutôt limitée. Sinon, il aurait déjà lâché des sphères pour patrouiller en permanence chaque couloir de l'école, ainsi que le Londres sorcier, à la recherche de comportements suspects.

La question de Béring était légitime. En effet, ça pouvait être un problème. Enfin, ça aurait pu s'il n'avait pas été un grand tordu dont la paranoïa égalait presque l'ego lorsqu'il s'agissait de son travail.

Ne t'inquiète pas pour ça, Béring. J'ai envisagé ce genre de problème dès les premiers jours et... Disons que j'ai quelques désagréables surprises en stock pour le cas où cela arriverait.


Le sourire carnassier qui s'afficha sur ses traits était tout sauf rassurant. Néanmoins, il avait bel et bien conçu des fonctions pour empêcher autrui de s'approprier le contrôle de sa création. Quitte à la détruire ou activer prématurément sa fonction la plus complexe et dangereuse.

Avant de songer à cela, il fallait mettre au point un plan de bataille tant qu'il avait encore l'esprit clair et un semblant d'adrénaline dans les veines.

Il y a plus important. Soyons réalistes, nous n'y arriverons pas tout seuls.


Il leur fallait quelque chose qui puisse tenir le coup face aux sbires du Corbeau. Le legilimens ne pouvait être partout à la fois et, même comme ça, son pouvoir n'offrait aucun contrôle, juste un moyen de perturber, intimider ou faire chanter ses victimes. Et ils n'avaient de toute façon pas le temps d'enseigner l'occlumancie à tout le monde.

Des suggestions ?


Des personnes, des méthodes, des idées. Trois cerveaux valaient mieux qu'un.

DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Mer 29 Mai - 17:55

when a good man goes to war

Edwyn & Bertram & Béring

Béring soulève un point intéressant. Si les sphères d’Edwyn pouvaient lui obéir au doigt et à l’oeil par la pensée, est-ce que ça empêcherait l’autre pigeon de s’en emparer ? Je ne sais pas par quels circuits magiques et autres enchantements il y est parvenu mais notre savant fou préféré nous assure qu’il y aura une désagréable surprise au menu pour celui ou celle qui tentera de pervertir ses inventions. Un bon petit coup de jus ? Une malédiction tenace ? Ou encore une simple auto-destruction ? Tout est possible connaissant l’asticot.  

Vu que notre maman désignée a ouvert les hostilités, c’est à mon tour de piocher dans le tas de lettres, l’air de rien. D’examiner le papier, l’écriture et surtout les informations indiquées d’un oeil distrait. Parce que oui, le rouquin a raison, si on doit faire barrage à l’autre emplumé, c’est pas à trois qu’on accomplira quoique ce soit. Je hausse un sourcil, sceptique, pour appuyer sa suggestion.



Sans compter que pendant ce temps là, il cherche à recruter sa propre armée, ses propres espions….



Edwyn nous demande vraiment si on a des suggestions à faire à ce sujet ? Genre...il n’y a pas déjà réfléchi au milieu de son atelier, il n’a pas déjà un plan d’attaque et un plan de secours et une troisième plan de secours au cas où le premier ne fonctionnerait pas ? Non, il ne fallait pas trop en demander au génie qui s’occupait déjà de développer le remplacement de la baguette magique. Quoi qu’il en soit le problème n’était pas résolu. Les bras croisés et le dos coincé sur ma chaise j’essaie de réfléchir à ce qu’on peut faire concrètement.

Tu sais...je connais quelques personnes qui seraient prêtes à vouloir défendre Poudlard aussi. Je ne pense pas qu’on soit les seuls. Mais comment s’assurer de qui est digne de confiance ?



DEV NERD GIRL

Voir le profil de l'utilisateur
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Demons run... [Béring & Bertram] Sam 8 Juin - 22:30

Demons Run.

feat.
Bertram et Edwyn
Il est clair qu'ils ne partent pas vraiment avec l'avantage, sur ce coup-là... Et dire qu'à eux trois ils ne représentent presque aucune menace n'est pas tout à fait éloigné de la vérité.

Pendant un temps, il reste là sans rien dire, Béring. Il tourne et retourne une déplaisante vérité dans sa tête. Être en désaccord avec les plans du corbeau ne signifie pas pour autant être prêt à signer ici ; et ceux qui ne le seront pas ne sont pas à blâmer. Seulement, ils ont besoin de personnes qui... comptent ? Oui, c'est ça.

"Pour la confiance, j'ai pas encore pensé à quelque chose qui ne soit pas illégal, mais... Il faut réussir à mettre le grappin sur ceux qu'il voudrait voir dans ses rangs avant lui. Tout fini par se savoir ici, alors autant jouer sur son terrain et sous son nez."

Il passe une main sur sa nuque pour se donner un peu de contenance, Béring ; un soupir fatigué s'échappe de ses lèvres et son regard vient croiser tour à tour celui de ses amis. Le corbeau ne s'est pas gêné pour faire sa pub de la plus radicale des manières, lui.

"On devrait viser en priorité les élèves que tout le monde connaît : préfets, capitaines et joueurs d'Hippoball et de Quidditch, gérants de clubs. Ta sœur et son association, par exemple, Ned... Pour l'instant, on est rien. Il va nous falloir de la visibilité."
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Demons run... [Béring & Bertram]

Demons run... [Béring & Bertram]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "standoff ring" ?
» Rock Im Park/Rock Am Ring - 04 au 06 juin 2010
» Taille ring.
» LE CERCLE DES IMMORTELS - DARK HUNTERS (Tome 02) LES DEMONS DE KYRIAN de Sherrilyn Kenyon
» Real scale Ring 85 % ! ( Merci CarlitOo pour le tuto )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Septième étage :: Salle sur demande-
Sauter vers: