many secrets | ft. Lewis

Invité
Invité
avatar
many secrets | ft. Lewis Sam 4 Mai - 12:36



many secrets


Poudlard est le repère de toutes les bizarreries du monde des sorciers, et tu ne penses même pas aux hybrides et aux Cracmols en pensant cela. Sept années que tu es ici, sept années à observer tout ce qui t’entoure et à t’interroger sur tel ou tel comportement. Les Moldus sont-ils comme cela également ? Tu ne t’en souviens pas.

Entre les gros bras qui se donnent un genre, les gamins qui font des croche-pieds à d’autres dans les couloirs, les connards qui jugent sans savoir et tous ceux qui se sont fait jeter un sort et se retrouvent avec les oreilles violettes…

Puis il y a ce garçon.

Tu ne le connais pas, juste de rumeurs (un vrai connard) que tu penses fondées au fond de toi. Son prénom, tu ne l’as même pas retenu. Et outre son physique improbable, qu’est-ce qu’il fichait dans la salle de potions ? C’est quoi tous ces trucs dans ses bras ? Et où il va ?

Appuyé contre un mur à masser ton genou, tu venais de le voir filer comme un voleur vers une destination improbable. En temps normal, tu aurais haussé les épaules et te serais dit que de toute manière, ça ne sont pas tes affaires, mais là… tu avoues être curieux. Un peu malsain, peut-être.

Tu veux savoir quel poison il va (encore) inventer pour ennuyer son monde – même si tu ne l’as jamais vu faire – et plutôt que d’alerter de façon pas du tout mature un enseignant, tu te décides à le suivre. Lentement mais sûrement.

Et tu ne sais pas par quel miracle – tu es pourtant lent comme une vieille tortue – tu ne perds pas sa foutue trace une seule fois.

Et ce n’est qu’arrivé dans la forêt interdite que tu commences à t’interroger. Et à douter. Et à trouver ton escapade franchement conne et indigne d’intérêt. Petit un, ce ne sont pas tes affaires. Petit deux, si un professeur te trouve, tu vas passer un sale quart d’heure. Petit trois, si c’est ce type qui te trouve à fouiner dans sa vie, tu risques fort d’être enterré au fond du jardin.

Allez, tu jettes juste un œil et puis tu t’en vas. Et tu prends une photo aussi. Que tu dévoileras anonymement pour ne pas avoir de problèmes.

Précautionneusement, tu t’avances dans les bois, pas certain de l’emplacement précis où il s’est installé. Tu ne tiens pas à te faire découvrir, tu tentes d’être silencieux, alors que ton cœur bat si fort que tous les arbres tremblent à l’unisson – ou est-ce seulement ton imagination ? Tu scrutes et environs, plissant les yeux. Il fait sombre, le soleil ne va pas tarder à s’en aller pour laisser place à son amie la lune.

Et tu ne regardes pas où tu mets les pieds. Erreur fatale.

Car avec une jambe à moitié pourrie de l’intérieur, se rattraper n’est pas chose aisée. Et cette folle racine ne te fait pas de cadeau. Tu trébuches, ta tentative de ne pas t’écrouler échoue et envoie une vague de douleur intense dans tout ton membre blessé. Un cri sort de te lèvres, tes yeux s’écarquillent et tu t’écroules sur le côté, étourdi.

Invité
Invité
avatar
Re: many secrets | ft. Lewis Sam 4 Mai - 21:46



many secrets | ft. Lewis GQfKhPQ

many secrets

Poudlard était surtout en plein déclin.
Si son grand-père voyait quel chemin suivait son école, il ferait tout ce qui est dans son pouvoir pour changer cela. Pour mettre dehors ces non-mages et ces crackmols. Les hybrides apportaient un peu d’exotisme, même s’ils n’échapperaient pas aux même sorts. Est-ce que cela serait véritablement bénéfique pour cette école ? Sherlock Blackwell n’en avait aucune idée. Pour tout dire, il s’en fichait. Il se contentait de répéter un discour prêt-mâché et rabaché pendant des années. Le genre de propos qui serait qualifier comme moyen-âgeux. Mais, est-ce mal alors ? Non, pas de son point de vue. Car il est normal de craindre une dénaturisation de ce qui fait le charme de leurs mondes.

Le non-mage détruit ce qu’il craint. Instinctif, tout comme leur besoin de tout conquérir. Et après, on s’étonne que Lewis ne puisse pas les voir en peinture. À moins qu’il y est autre chose ? Peut-être, ce n’est pas comme s’il avait pris l’habitude d’avoir la confession facile. L’air livide, fidèle à son poste en salle des potions, il profite des dernières heures de cours pour étudier méticuleusement les ingrédients qu’il pouvait obtenir.

Il aura fallu attendre le soir, alors que le ciel nocturne dépose son voile étoilé, pour surprendre le fils Blackwell a s’évader dans la Forêt Interdite. Cela est devenue une habitude maintenant. Un lieu de villégiature plus personnel afin d’effectuer quelques recherches. La dernière fois, il avait été interrompu par un écologiste un peu trop poussé par ses principes. Cettes fois-ci, il était tranquille. D’autant plus qu’il avait changé de clairière pour être sur ce que cette créature ne lui retombe pas sur le coin du nez. D’un coup de baguette, il s’amuse comme un chef d’orchestre à guider les fioles.

Lewis prends son temps.

De sortir son carnet où ses notes sur ses précédentes expériences étaient aposées, de lire ce qu’il avait à corriger. Les fioles lévitaient sous le joue de ses fils magiques invisibles pour déverser leur contenue dans le chaudron. Jusqu’à ce qu’un bruit l’interrompe, lui et son enchantement. Il peste lorsque l’un des tubes à essaie plonge et fond dans le liquide rouge devenue noire au contact du verre. Pour autant, il ne s’énerve pas.
Pas encore du moins.

Un Lumos traverse ses lèvres, et il projette la boule de lumière en direction de celui qui l’a interrompu.

- Voyez-vous cela, le retardataire... Tu m’espionnes maintenant ?

Fit-il d’un ton condescendant, avant de rediriger vers sa lotion gâchée. Encore une fois, et ce n’était même pas de sa faute. Le Blackwell soupire, lassé. Il n’arrivera donc jamais à trouver un remède à tête reposée contre ces difformités qui le rendent plus proches d’un hybride que d’un sorcier.

Halloween
icons ; shirosaki
Invité
Invité
avatar
Re: many secrets | ft. Lewis Jeu 9 Mai - 21:53



many secrets


Il te faut un petit moment pour reprendre tes esprits, alors que ton corps heurte durement le col plein d’épines et de feuilles. Tu grimaces, la tête reposant mollement sur le côté. Tu es un peu sonné alors tu n’entends pas les bruits de liquide à proximité, ce n’est que lorsque de la lumière vient t’éblouir que tu réalises enfin que tu n’es pas seul – sans blague – et qu’on t’a honteusement découvert – absolument pas étonnant – et que tu vas peut-être passer un sale quart d’heure. Serait-ce mérité ? Tu ne penses pas. Oui, tu as été curieux alors que tu n’aurais pas dû, oui tu mets ton nez dans les affaires des autres, oui tu suis un mec que tu ne connais pas et qui fait partie de la « noble » maison Serpentard. Mais tu ne pensais pas à mal, honnêtement.

Dès qu’il parle, tu tentes tant bien que mal de te redresser. Pas si facile ! Ta jambe est vachement douloureuse, tu n’as pas énormément de force dans les bras, et tout ce que tu arrives à faire, c’est te placer dans une position assise pas très agréable, un peu ridicule sans doute, mais qui conviendra pour le moment.

Enfin pas vraiment.

Le mieux étant que tu te remettes sur tes deux pieds et que tu t’en ailles aussitôt. La nature en a décidé autrement cependant. Tu es pris au piège avec lui.

Tu le scrutes et fronces les sourcils. Qu’est-ce qu’il fiche ? Enfin tu n’es pas aveugle, tu le vois très bien, mais pourquoi fait-il ses mixtures bizarres en plein milieu de la forêt ? C’est à ne rien y comprendre. Il y a plein d’endroits où il peut s’entraîner à devenir le parfait apprenti chimiste.

Cache-t-il quelque chose ? Tu ne vois pas d’autre explication crédible pour expliquer sa présence ici.

N’empêche, tu ne connais pas bien les potions, tu n’es pas très fort dans ce cours. Mais honnêtement, tu ne vois pas de potion qui nécessite d’ainsi se cacher pour la réaliser. Sauf si elle est dangereuse. Du Polynectar ? Ça n’en a pas l’air. Une potion tue-loup ? Vu son apparence, ça ne t’étonnerait même pas qu’il soit un loup-garou – mais tu ne crains rien, car seul un croissant s’affiche dans le ciel étoilé – quoi d’autre ? Veut-il tuer quelqu’un ? Est-ce un poison ? Ça fourmille dans ta tête. Tellement.

Trop.

Ta curiosité prend enfin le dessus et tu oses, toi qui ne parles presque jamais, ouvrir la bouche pour satisfaire ce qui te tord les tripes – en plus de la peur :

« Qu’est-ce que tu fabriques ? Tu veux empoisonner quelqu’un ? »

Tu passes ton tour pour être le cobaye par contre.

Invité
Invité
avatar
Re: many secrets | ft. Lewis Ven 24 Mai - 13:57



many secrets | ft. Lewis GQfKhPQ

many secrets

Un soupir traverse ses lèvres, sa tête se tourne en direction de son chaudron.
Cela ne ressemblait plus à rien maintenant que le contenant avait rejoint la solution avec l’ingrédient. Doucement, ses lèvres se tordent, son esprit peste contre lui-même, et ses yeux jaunâtres se glissent sur cet inconscient qui venait de, non seulement le suivre sans demander son consentement, mais en plus de ruiner sa potion avec son apparition soudaine. Oui, mauvaise foi obliges, cela était de sa faute. Ses mains ancrées dans ses poches, il était tout bonnement hors de question de lui venir en aide pour se relever. S’il avait su braver les obstacles de la forêt malgré son état estropié, il était capable de se remettre debout seul. Alors, il en profitait pour dévisager cette jambe défaillante, rendant son regard malaisant tant celui-ci brillait de curiosité. Il pourrait … être un excellent cobaye. Après tout, lui-aussi a quelque chose à guérir de ce qu’il en voit. Retirant l’une de ses mains de ses poches tout en extirpant une sucette de cette dernière, il avait caché sa satisfaction derrière ses doigts, glissant le bâtonnet sucré dans sa bouche.

Qu’est-ce que tu fabriques ? Tu veux empoisonner quelqu’un ?
La remarque aurait pu être drôle, si elle n’était pas véridique.

Étant donné la couleur qu’avait prise sa potion, difficile de dire que cette lotion était tout ce qu’il y avait de plus saine pour la santé.
Cela dit, c’est en corrigeant les échecs que l’on apprend et s’améliore, donc il ne voit pas vraiment le mal à cela. Si ce n’est qu’il va devoir trouver comment s’en servir pour ne pas gaspiller. Il pourrait jeter le tout dans le lac, mais son but n’est pas de provoquer un génocide auprès de la population sous-marine.

- Si voulez vraiment empoisonner quelqu’un, crois-moi ; Je l’aurais fais depuis bien longtemps.

Ce n’était pas qu’une simple répartie. Il y avait véritablement de la haine dans sa voix. Un sous-entendu clair que seul quelques étroites connaissances pouvaient comprendre. Où ceux qui étaient au courant pour sa mésaventure, ses envies de vengeance, de reconnaissance. En quoi est-ce mal ? Soupirant en fermant les yeux, sa gestuelle devient professorale, quelques peu féminines et maniérés sans excès, alors qu’elle sert surtout à soutenir ses propos.

- Je travaille à l’abri des regards curieux sur un remède. Pour ma personne. Mais je crains devoir changer de lieu, car la Forêt Interdite n’est plus aussi tranquille que je l’espérais.

Ses paroles soufflées, son regard jeté vers l’arrière, ces bois étaient connus pour leur sérénité, et il savait que personne n’osait s’en approcher à cause des Centaures qui n’hésitaient pas à mettre un coup de sabot à quelconque élève s’aventurant sur leur territoire.
Tournant les talons, Lewis était retourné à sa place, s’asseyant en ramenant ses jambes contre lui. Ses coups de baguette avaient pour but de tout défaire cette fois-ci. Une couture précise, à coup de filament invisible.

- Bien, et maintenant ? Tu as eu tes réponses, souhaites-tu autre chose comme éclaircissement. Fichu pour fichu, j’ai des minutes à perdre le temps de récupérer ce qui peut l’être...

Politesse aiguisée, mais intention inconnue. Avait-il vraiment l’envie d’être patient avec le retardataire ? Dont il ne connaît même pas le nom au passage.

Halloween
icons ; shirosaki
Invité
Invité
avatar
Re: many secrets | ft. Lewis Sam 25 Mai - 1:30



many secrets


Le sol sous tes fesses est un peu mouillé. C’est assez désagréable. Tout comme le regard de cet… énergumène sur ta jambe blessée à jamais. Pourquoi tu as l’impression que ce bout de toi plus ou moins inutile n’est qu’un morceau de viande ? Tu n’es pas très à l’aise. Surtout avec ses yeux jaunâtres de prédateur… tu regrettes pour le coup un peu de l’avoir suivi dans les bois. Il y a moins louche et flippant comme interaction sociale.


Et lorsqu’il te répond, ce n’est pas avec douceur, avec prévenance. Non. Tu as l’impression d’avoir demandé la chose qu’il ne fallait pas, d’avoir inutilement ouvert la bouche pour raconter des sottises. Oui, tu en es conscient, tu te mêles de ce qui ne te regarde pas, assurément, mais est-ce que tes actions sont mauvaises ? Tu ne le juges pas vraiment, tu es juste envieux de savoir ce que ce garçon fiche dans les cachots à voler des ingrédients qui ne sont pas à lui.


Et il pique ta curiosité. De plus en plus.


Pars, jeune inconscient, tu n’as plus rien à faire ici.


« Que veux-tu dire par « depuis longtemps » ? Tu sais fabriquer des poisons ? Tu es un peu effrayant, tu le sais ça ? »


Pourquoi faut-il que tu sois soudainement aussi pipelette ? Il pourrait très bien s’énerver et t’inviter à goûter sa délicieuse mixture… par la force. Non merci. Toutefois, tu prends des risques à marcher ainsi sur ses plates-bandes, et tu le sais parfaitement.


Mais vu que tu es là, que tu as marché – péniblement – tout ce chemin jusqu’à lui, ce n’est pas pour repartir bredouille comme un con et avoir honte à chaque fois que tu le croiseras à l’avenir dans les couloirs. Même si quelque soit l’issue de votre conversation, ça sera sans doute un peu le cas.


Et tu t’enfonces gaiement.


« Pour ta personne ? »


Tu réfléchis un peu mais tu n’as pas besoin de longues secondes de réflexion pour te dire que ça a peut-être à voir avec son apparence atypique. Oui, sûrement. Tu n’en as jamais rencontrés des gars comme ça, c’est unique et un peu bizarre, ça ne doit pas plaire à tout le monde, et tu doutes qu’il soit bien dans sa peau.


« Pour changer ton apparence ? T’es né comme ça ? Tu es devenu ainsi ? Tu étais comment avant ? »


Tu n’as plus de filtre, alors tu en profites. Ce qui est très rare car tu n’as pas pour habitude de te mêler de ce qui ne te regarde pas. Les gens ont leur vie, tu as la tienne – un peu nulle – et tu n’apprécies pas qu’on t’interroge sur les raisons de ton handicap par exemple. Pourquoi faire subir cet inconfort aux autres ? Tu l’ignores mais à le l’écouter, il est prêt à entendre tes demandes d’éclaircissement.


Doucement, tu ramènes ta patte folle à toi pour ne pas te blesser, ne le lâchant pas du regard – même si ton regard timide ne croise pas directement le sien. Et peu serein, tu attends d’éventuelles réponses.

Contenu sponsorisé
Re: many secrets | ft. Lewis

many secrets | ft. Lewis
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Secrets de Ghawazee RECRUTE
» LIBRARY JUMPERS (Tome 01) LA VOLEUSE DE SECRETS de Brenda Drake
» [GdC] combinaison tzeenght + livre des secrets
» Florette 2 à identifier
» Extase premiere...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: