Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPoster un nouveau sujetRépondre au sujet

[CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella)

The Crow
Nouvel arrivant
Nouvel arrivant
The Crow
Messages : 44
Points : 172
[CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Mer 8 Mai - 10:57

Lux & Gabriel & Ella


Début avril 2029.

Le Corbeau était un messager n'est-ce pas ? Il savait parfaitement transmettre ses missives à distance, s'infiltrant dans vos rêves les plus sombres.
Mais cette fois-ci, c'était en face à face qu'il avait demandé à leur parler. A la fin d'une réunion, son regard pourpre s'était posé sur eux trois.

"Gabriel Borgia. Ella. Lux Silvola. Restez ici."

Il avait attendu que la salle de réception du manoir se vide pour ne laisser qu'eux quatre. Dans un furieux tête à tête.
Alors que silence commençait à tambouriner vos tempes et sa voix caverneuse s'éleva enfin.

"Vous ferez une parfaite équipe. Demain vous retournerez à Poudlard, et j'ose espérer que vous puissiez chercher ce qui se cache sous votre école."

Il se tourna dos à eux, ses mains gantées de noir dans le dos. Ses pas étaient silencieux, feutrés sur un sol pourtant vernis. Et finalement il s'était laissé tomber sur une chaise.

"D'après nos informations, il existe un passage secret depuis la salle de bain des préfets. Un passage qui permet de sortir également de Poudlard." Il marqua une pause. "Mais pas d'y rentrer évidemment. Le passage disparait une fois à l'extérieur. Il semblerait que ces escaliers mène à l'endroit le plus profond de Poudlard, bien en dessous des cachots. Je veux que vous alliez voir."

Il finit par se lever. Et il n'avait pas besoin de mot pour vous exprimer son attente. Il resta planté quelques secondes devant vous, toujours de dos, avant de finalement disparaitre par la grande porte.

Contexte

Nous sommes début avril, c'est l'une des missions que le corbeau a confié à des membres de son équipe. Il a un doute sur l'emplacement de la gemme, après avoir sondé l'esprit d'Aslan. Il s'était trouvé à cet endroit même durant la nuit de septembre 2028, à savoir la caverne éclairée d'un feu magique et ancien, au bord du point d'eau.
Lux Silvola
Conceptrice de catastrophes en tous genres
Conceptrice de catastrophes en tous genres
Lux Silvola
Messages : 89
Points : 138
Re: [CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Mer 8 Mai - 18:33

les corneilles du passé

Oh the pride of the suns, they've got opinion They've got an answer
But the man on the T.V., always saying Don't believe in the devil w
And we are not scared of time No we are not scared this time









#teamthecrow



Deux personnes

Une équipe.

Deux personne et elle.

Une parfaite équipe.

  Elle était rarement aussi accompagnée. On ne la tolérait qu'une seule personne à la fois, habituellement. D'accoutumée, elle aurait tentée ce que d'autres appellent la "socialisation" et ce serait perdues dans des rites maladroits dont la finalité lui échappait sans cesse, mais aujourd'hui, elle se faisait silence, consciente du poids des mots et du danger des échos.

Mais si ses lèvres étaient closes, ses yeux, eux, étaient bavards. Elle pouvait facilement comprendre la présence d'Ella à ses côtés. Vu la façon plus directe et personnelle dont le corbeau s'adressait à elle, même Lux pouvait deviner qu'il la connaissait mieux qu'elle. De plus un professeur était toujours pratique, elle était l'incarnation de la cause, la conséquence et la résolution de toute excuse qu'ils auraient à donner, s'ils se voyaient confrontés à une situation où une excuse était de mise. L'autre en revanche lui était inconnu. Ce fait n'avait rien d'inhabituel en somme, elle se souvenait difficilement des gens qu'elle côtoyait, mais elle ne pouvait deviner son utilité. Était-il intelligent ? Il était en serdaigle, certes, mais Lux avait déjà vu moult de ses camarades être incapable de la comprendre, en parole ou en vision, enfermés dans leur esprits étriqués et grégaires. Était-il ingénieux ? Fort ? Doué ? Indispensable ? Était-il parfait, pour reprendre des mots qui n'étaient pas les siens ?

(N'était-elle pas suffisante ?)

Ses yeux glacés lui jetaient ces questions en battement de cils, et elle en fuyait les réponses à chaque fois qu'elle avait le malheur de croiser son regard. Ridicule.

Elle toucha le marbre de la salle de bain et s'accroupit, sortant presque par réflexe les épaisses lunettes en fer et argile qui semblaient presque un masque tant elle excédaient son visage.
Elle daigna ouvrir la bouche pour des explications, qu'au fond, personne ne demandait, comme si elle sentait sa position menacée et avait besoin de justifier sa présence.

(Prendrait-il son bijou ?)

▬ Ces lunettes détectent les traces laissés par la magie. C'est encore un prototype imparfait, évidemment. En tout cas, il ne détecte rien là-dessous.

Elle se releva, avant de reprendre.

▬ Ce qui est plutôt bon signe. En France, la gemme était protégée pour être difficilement détectable, justement. La magie laisse toujours des traces, même infime, et même les sorts les plus anodins qu'on retrouve partout dans une école de magie. Les endroits où il n'y a rien sont donc plus suspects que le reste. C'était le cas à Beauxbâtons. Evidemment d'autres facteurs peuvent également rentrer en compte... Mais c'est un début.

Elle soupira en s'éloignant de quelques pas.

▬ A vous l'honneur.



Invité
Invité
avatar
Re: [CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Jeu 9 Mai - 15:34


les corneilles du passé

tu n'avais pas esquissé le moindre geste, après que le corbeau t'ai intimé de rester, attendant patiemment qu'il daigne t'éclairer, toi et les deux autres personnes toujours présentes dans la pièce.
votre école.
poudlard n'est pas ton école.
la tienne, du peu dont tu te souviens — stupide sortilège d'amnésie, est nichée dans dans les monts enneigés de la scandinavie. pleine des personnes que tu exècres et souhaites voir tomber.
subtiliser la gemme et priver l'établissement de sa magie ne te fait ni chaud ni froid, si c'est crucial à son plan, soit. il est toutefois difficile de contenir l'appréhension qui vibre sous ta peau à l'idée d'être de nouveau en présence d'un tel concentré d'énergie.
ça avait été magnifique de la voir la première fois, et de réitérer l'expérience, ah.
sans exprimer une once d'hésitation, tu acquiesces, mince sourire aux lèvres.
__________
tu observes la salle de bain des préfets. du bassin aux centaines de robinets, du vitrail coloré aux murs de pierre.
jusqu'à tomber sur le tableau où une sirène y est dépeinte.
l'entrée du passage menant vers les entrailles du château, si les indications reçues sont correctes.
tu notes distraitement l'énième œillade de lux, incline la tête de côté, alors qu'un de tes sourcils se hausse dans une interrogation silencieuse. elle se détourne de nouveau et tu n'y prêtes pas plus attention, préférant t'avancer vers le portrait.
mais tu t'arrêtes, quand la voix de la jeune fille résonne dans la pièce, expliquant le fonctionnement de ses étranges lunettes. puis des évènements transpirant de beauxbâtons, ainsi que les circonstances de leur réussite quant à la gemme.
et pour la première fois depuis le début de votre périple, une lueur d'intérêt brille dans tes yeux éteints.
moins il y a de traces de magie, plus vous vous approchez.
intéressant.
glissant tes doigts sur le cadre, tu tires, légèrement surpris de le voir bouger sans avoir besoin d'un mot de passe quelconque — tu présumes que cacher quelque chose à la vue de tous est une option. inusuelle, mais tout de même une option.
la simplicité avait parfois ses charmes.
tu te retournes vers elles, désormais dos face à l'escalier de marbre qui s'enfonce dans l'obscurité.
après vous.
BY MITZI


Ella Panopolis
Professeur d'Alchimie
Professeur d'Alchimie
Ella Panopolis
Messages : 69
Points : 168
Re: [CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Jeu 9 Mai - 17:11


[CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Tumblr_pdqib4VG9f1wnbvo5o1_500

I keep looking at the light

Feat Silvola & Borgia


Elle n'avait que vaguement détaillée la salle de bain, luxueuse, calme de cette moiteur qui faisait tomber les corps dans un état second, d'apaisement et de divagation.
Elle se rappelait, chez les Bergling, quand le corbeau les avait retenu, elle et ces deux enfants pour en personne, leur annoncer une première mission, pourtant cruciale. Chercher la gemme, sur une piste, floue, sans détails supplémentaires, donnée par le corbeau. Elle avait hoché la tête sans rien demander de plus, simplement pressée de rentrer au château, d'enfoncer sa tête dans un oreiller et d'attendre que la vague passe.
Gabriel s'était avancé, et déplaçait ses mains sur le mur, tandis que Lux entamait un long monologue descriptif des lunettes gigantesques placées sur son visage. Ella hochait la tête, pensive. D'ordinaire, elle aurait lancé un regard de travers à la jeune serdaigle qui lui expliquait quelques concepts qu'elle connaissait d'ores et déjà. Mais elle n'était pas de cette humeur là. Elle préférait hocher la tête machinalement.
Elle ne sursautait même pas quand le jeune Borgia avait tiré sur le panneau de bois révélant l'escalier dont leur avait parlé le corbeau. Elle entendait vaguement leur à vous l'honneur, après vous, froides politesses d'élèves incertains.

« Hmpf, suivez moi. » Finissait elle par lâcher, comme si elle émergeait enfin d'un demi sommeil qui durait sans qu'elle ne puisse s'en échapper.
Elle saisissait sous sa veste sa baguette, et sans mot dire, l'artefact s'illuminait sans éblouir leurs yeux, éclairant les quelques marches à portée de leur regard.

« Silvola, si vos lunettes sont perturbées par ma baguette, faites le moi savoir. »
La main posée sur la paroi froide, elle descendait sans précipitation les premières marches, laissant ses doigts glisser contre la pierre lisse, qui renfermait certainement une quantité infinie d'histoire et de secrets. Quel dommage qu'elle ait à découvrir un trésor pareil dans un tel cadre. À intervalles données, des torches illuminaient faiblement l'escalier, et Ella diminuait quelque peu l'intensité de sa baguette, sans pour autant l'éteindre. On ne sait jamais.

Mais l'escalier lui semblait interminable, aussi finissait elle par s'arrêter, se tournant de trois quart pour dévisager les deux serdaigle.

« N'hésitez pas à me dire si vous avez le moindre soucis vous deux,.. » Je suis là pour ça, avait elle envie d'ajouter, mais elle n'était pas non plus nounou.
Et quand elle se retournait, il lui semblait distinguer une lueur autre que celle des torches ou de sa baguette, qu'elle éteignait dans la seconde qui suivit.

« Nous y voilà.. » Murmurait elle plus pour elle que les adolescents, tandis qu'elle pénétrait la caverne, sentant à travers la semelle de ses chaussures la chaleur du sol. Elle avait instinctivement levé son bras pour arrêter les deux jeunes, et vérifier rapidement les alentours, sans distinguer de menaces particulières, lui faisant baisser le bras aussi vite qu'elle l'avait levé.

Lux Silvola
Conceptrice de catastrophes en tous genres
Conceptrice de catastrophes en tous genres
Lux Silvola
Messages : 89
Points : 138
Re: [CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Ven 10 Mai - 18:46

les corneilles du passé

Oh the pride of the suns, they've got opinion They've got an answer
But the man on the T.V., always saying Don't believe in the devil w
And we are not scared of time No we are not scared this time









#teamthecrow



  Le passage s'ouvre aussi facilement qu'on ouvrirait la porte de chez soi. Presque trop facilement. Lux s'abrite sous la lumière chaude de sa professeure, dont les filons presque imperceptibles laissent une marque à travers le verre de ses bésicles trop grandes; marchant prudemment à tâtons, un sourire maniaque s'esquissant un peu plus, à chaque marche, à chaque souffle, le cœur tambourinant tendrement au rythme des torches s'embrasant sur leur passage, comme pour célébrer solennellement l'arrivée de ceux qui cherchent à leur voler le cœur.

Mais est-ce la Providence ou la Démise qui rend leur route si aisée ?


Le silence pesait sous les échos de leur pas, seul bruit perceptible dans l'obscurité, si ce n'est qu'un commentaire curieusement maternel et protecteur. Bien qu'elle n'en comprenne pas la raison, insensible aux différences d'âge, de profession ou de statut qui pourrait justifier son attitude, elle lui sourit en acquiesçant, le visage à demi occulté par les ténèbres environnantes.

Après un ultime geste tutélaire d'Ella, elle pénétra à son tour dans ce qui semblait être une caverne. Elle retira un instant ses binocles pour prendre de ses yeux nus l'aspect de l'endroit, ses larges parois où se reflétaient les scintillement d'un feu réverbérés par un point d'eau sans source. Elle se serait peut-être extasiée de savoir un tel spectacle dormant sous ses pieds il y a quelques mois, mais elle avait depuis vu des choses bien plus impressionnantes et le pragmatisme vint dévorer son âme d'enfant.

▬ Cela va sans dire mais contrairement à la dernière fois ils savent que nous venons. Prudence donc.

Elle remit ses lunettes et en observa les fluctuations et les signaux. Tout était beaucoup trop calme et même le radiant feu qui éclairait la pièce et n'était certainement pas de nature moldue semblait n'émettre que de faibles oscillations. Elle lança après quelques minutes d'observation un flambios du bout de sa baguette, dessinant dans l'air un vague schéma de l'endroit, horriblement simplifiée mais suffisamment clair, et y traça quelques ronds avant d'éteindre son sort et dévoiler son visage.

▬ Ces cinq zones-là sont particulièrement suspectes. Les faibles traces de magie présentes semblent les éviter comme l'air écarte la poussière. Cela pourrait être juste un problème technique, une coïncidence ou simplement autre chose que la gemme un piège par exemple, elle pensa pour elle-même, mais cela vaut le coup de vérifier.

  Elle alla elle-même dans un des points indiqués, marchant prudemment et vérifiant l'absence de runes autour d'elle avant de se retrouver face à une paroi lisse près de l'eau. Elle pointa prudemment sa baguette et d'un geste lent, lança un sort, le souffle coupé.

Revelio

Seul le vide lui répondit. Elle respira, déçue, espérant que d'autres aient plus de succès.


Invité
Invité
avatar
Re: [CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Dim 19 Mai - 19:06


les corneilles du passé

elles s'avancent dans l'obscurité et avant de faire de même, tu replaces le portrait à son emplacement initial, coupant définitivement le groupe de toute lumière provenant de la salle de bain.
la pointe de la baguette d'ella illumine désormais le passage, dévoilant une longue rangée de marches en marbre dont la fin est toujours engloutie par la noirceur — elles semblent s'enfoncer profondément dans les entrailles de l'école.
quand l'enseignante entame la procession, tu tires toi-même ta baguette, jetant périodiquement un regard derrière toi au cas où, mieux vaut prévenir que guérir, comme l'adage le dit.
les parois sont ornées de torches, dont les flammes ne dégagent qu'une faible lueur et aucune chaleur. le feu de semprenais, que tu te surprends à penser distraitement. peu de sorciers arrivent à produire le sortilège des flammes éternelles, mais visiblement, ça avait été le cas ici.
les paroles d'ella te tirent de tes réflexions, et aussi maternelles sont-elles, elles t'arrachent un mince sourire. drôle de contexte pour ce genre d'attention, considérant les raisons pour lesquelles vous vous trouvez ici et surtout, pour qui.
et quand vous reprenez votre marche, la caverne n'est pas bien loin — suffisamment éclairée, tu arrives à distinguer un point d'eau, et le bras qui vous empêche de pénétrer dans le grand espace souterrain. quand toute menace potentielle est écartée, tu t'y glisses pour mieux observer les lieux.
tu restes toutefois en place, attendant patiemment le verdict de lux quant à la magie qui imprègne la pierre et les endroits où elle n'y est justement pas concentrée. son schéma, bien que vague, offre une assez bonne idée des zones à vérifier et tu ne perds pas de temps à t'exécuter, t'avançant vers la paroi.
ton revelio ne produit rien, et tu t'étais même retourné pour observer le plan qui flottait toujours dans les airs pour t'assurer que tu te trouvais bel et bien là où il fallait. malgré vos efforts, aucuns indices ne vous sont révélés.
tu sais que le passage opposé à celui que vous avez emprunté ne vous mènerait qu'à l'extérieur du château, et donc que la solution devait se trouver ici. ton regard tombe sur l'eau lisse et sombre, et tu te dis qu'elle doit bien trouver sa source quelque part. et ce quelque part...
peut-être que nous sommes encore trop haut. tu murmures un lumos, traversant l'espace pour finalement t'arrêter sur le bord, observant les profondeurs qui semblent saper la lumière produite par ta baguette. et peut-être qu'en remontant jusqu'à la source, on trouverait ce que l'on cherche ?
tu n'es pas spécialement optimiste, mais à défaut de tourner en rond, vous avez potentiellement la possibilité d'avancer dans vos recherches.
BY MITZI


Ella Panopolis
Professeur d'Alchimie
Professeur d'Alchimie
Ella Panopolis
Messages : 69
Points : 168
Re: [CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Ven 7 Juin - 10:02


[CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella) Tumblr_pdqib4VG9f1wnbvo5o1_500

I keep looking at the light

Feat Silvola & Borgia


Une fois n'est pas coutume, elle avait gardé sa baguette à la main, à l'exception du moment où elle la coinçait dans sa poche, le temps de retirer sa veste de cuir. Elle nouait grossièrement les manches de celles ci autour de sa taille et remettait en place la bretelle de son débardeur. La fraîcheur de la pièce parcourait la peau nue de ses bras, sur laquelle courraient des runes, des symboles et des traits en tout genre, rouge, noir et blanc. Un peu comme des mémos, des petits coups de pouce déjà tracés dont elle se servait en dernier recours.
Attentive, elle écoutait Lux, les yeux rivés sur le schéma incandescent, tracé dans les airs. Et sans rien ajouter de plus, si ce n'est un hochement de tête approbateur, elle s'était prudemment déplacée, tentant d'occulter la présence des deux jeunes, pour mieux focaliser son attention sur tout détail, n'importe lequel, tant qu'il pourrait l'aiguiller. Alternant la pression dans ses pieds, pour voir si le sol pouvait se dérober ; caressant de temps à autre la paroi lisse de ses mains, tapotant mécaniquement ses doigts, comme pour détecter un quelconque changement.

Finalement, c'est la voix de Gabriel qui la tire de son inspection silencieuse et concentrée. Il est au bord de l'eau, baguette à la main, l'air absorbé par la masse sombre qui s'étend devant lui. Le point qu'il soulève néanmoins, intéresse assez Ella pour qu'elle lâche la paroi et le rejoigne prudemment.

« C'est une possibilité en effet Borgia. Nous feriez vous l'honneur de plonger pour aller confirmer ou infirmer ? » Lâchait elle un peu moqueuse, sans pour autant laisser transparaître quoique ce soit sur son visage.

« Je me moque de vous. Il faudrait au préalable disposer de quelques informations sur cette eau étrangement calme, avant de s'y plonger. »
Elle pivotait sur ses talons, et tandis qu'elle s'avançait en direction du feu sacré, elle farfouillait machinalement dans sa petite besace de cuir sombre et fatigué. Finalement, elle en extirpait une fin de bobine de fil métallique de laiton. Il n'en restait plus beaucoup, mais c'était néanmoins suffisant. S'agenouillant, elle cherchait une petite pierre, qu'elle ne tardait pas à trouver. Satisfaite, elle rejoignait de nouveau le bord de l'eau et ouvrait la paume de sa main, dans laquelle s'était glissé un cercle de transmutation très simple. Elle y posait l'extrémité du fil, la pierre, et refermait sa main en murmurant une formule. Elle agitait plus ses lèvres qu'autre chose ; et quand elle ouvrait de nouveau ses doigts, le fil enroulait la pierre, comme s'il y était attaché.

« Bien, je n'ai plus beaucoup de longueur, mais ça devrait suffire. »
Prudemment, elle fit tomber la petite pierre dans l'eau, et laissait glisser le fil entre son pouce et son index. Après quelques instants silencieux, elle arrivait au bout de la bobine, sans pour autant que le fil ne se soit détendu.

« C'est dommage que je n'ai plus assez de fil, je me demande bien d'ailleurs si j'en aurais jamais assez.» Déclarait elle, plus pour elle que ses élèves, à moitié dans sa barbe. Elle s'agenouillait encore, pour rapprocher sa main de la surface de l'eau, mais la pierre continuait de s'enfoncer sans toucher quoi que ce soit. « Il y a donc plus de trois mètres de profondeur. Ainsi qu'un léger courant, qui doit certainement s'intensifier au fur et à mesure qu'on descend. Il semble partir de ce rivage et s'éloigner vers... Là. » Terminait elle en balayant l'horizon obscur de l'endroit. Beaucoup de suppositions, peu de précisions finalement.

Contenu sponsorisé
Re: [CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella)

[CROW] les corneilles du passé ((Lux, Gabriel & Ella)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le père Noël est passé...
» Douleur du passé
» Un souvenir du passé
» 2 décès passé inaperçu
» Legion - Libre arbitre - Gabriel/Michael - PG-13

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Sous-sols :: Passage de Circée la Sirène-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPoster un nouveau sujetRépondre au sujetSauter vers: