Run Pompom, run [November - Wendy ]

Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Run Pompom, run [November - Wendy ] Mer 8 Mai - 20:31

Run, Pompom, Run !

Bertram Godfrey & Wendy T. Mulligan

Après les joyeuses célébrations du Samain, le mois de Novembre pointait le bout de son nez. Le ciel gris, les occasionnelle averses de pluie ou de neige fondante et surtout la belle promesse des fêtes de fin d’année qui s’approchaient. Même si mes doigts étaient glacés, Beckett ne se gênait pas d’y mêler les siens alors que je l’accompagnais à l’extérieur. Juste quelques heures de séparation le temps de son entraînement de quidditch - ce n’était pas la mer à boire, non ? Un petit baiser, et dans son sourire de lutin, dans son regard malicieux qui traîne sur moi j’y vois le présage de futurs méfaits. Tsss. Le coeur léger, j’ai déjà l’esprit qui divague sur comment occuper mon temps. Commencer à faire quelques recherches complémentaires sur la potion que je souhaitais réaliser pour aider Ethan Stoker ? Pourquoi pas. Et j’aurai probablement filé à la bibliothèque et à mon chaudron portable si je n’avais pas posé les yeux sur la silhouette de la serdaigle la plus étrange que j’avais le plaisir de connaître.

Ses réflexions ne ressemblaient à aucune autres. C’était bien volontiers que j’acceptais de participer à ses projets et ses découvertes, rien que pour m’émerveiller de la façon dont les circonvolutions de son esprit fonctionnaient. Wendy Mulligan semblait rarement perdue et pourtant elle était bien déroutante. Un peu lunatique, probablement, à travers son regard le monde prenait une autre forme, d’autres couleurs. C’était tout un voyage, un véritable challenge que d’essayer de l’anticiper.

C’est avec assurance et un large sourire que je l’aborde.

Hey Wendy, comment tu vas ? Je ne t’ai pas vu à Halloween - tu étais où ?



Je m’en souviens lui en avoir parlé avant la fête et d’avoir passé un très bon moment à s’amuser de toutes les implications de ma fête favorite. Notamment des sucreries. D’ailleurs n’avais-je pas quelque chose que j’avais gardé précieusement pour elle ? Bien sûr. Rescapés de l’appétit de mon petit ami, j’avais caché quelques friandises pour la demoiselle. C’est un paquet bombé de patacitrouilles et de fondants du chaudron que je lui tends.

Tiens. J’en avais gardé pour toi.  



DEV NERD GIRL

Wendy T. Mulligan
Let karma finish it
Let karma finish it
Wendy T. Mulligan
Messages : 202
Points : 310
Re: Run Pompom, run [November - Wendy ] Dim 12 Mai - 14:23

Run Pompom, run [November - Wendy ] Berdy111 Run Pompom, run [November - Wendy ] Berdy210

Avant d’être là, à errer dans les couloirs de la grande cour, j’avais passé plusieurs semaines très ennuyeuses, exceptionnellement égayées par quelques rencontres hasardeuses, comme récemment la jeune Alice de Poufsouffle. La fin d’année approchait à grands pas et les premiers examens du trimestre également, je ne voulais pas reproduire les mêmes erreurs que l’année précédente. J’avais alors pris la décision de faire profil bas lorsqu’on parlait de soirée, je déclinais poliment toutes les invitations (peu nombreuses, je me dois de rester humble et honnête) et j’allais m’enfermer dans ma chambre, travailler un peu sur mes évaluations (qui, j’espérais un peu plus fort cette fois, allaient me mener à quelque chose dans l’avenir proche) et sur ma banderole. J’étais d’ailleurs très fière de cette dernière car j’avais respecté mon engagement à moi-même de l’avancer un petit peu chaque nuit. L’échéance était pour la fin de la semaine prochaine et je pouvais déclarer, sans sourciller, qu’elle serait entièrement finie dans trois jours (juste le temps de quelques retouches).

D’ailleurs, je profitais qu’elle était en train de sécher dans ma chambre pour occuper mon récent temps libre à une autre matière : droit et réglementation du commerce de l’art magique. J’avais emprunté exprès un livre sur le sujet et je suis en train de le tenir en ce moment même entre mes mains. Mon esprit s’évade entre chaque mot imprimé et je m’oblige avec fermeté de me replonger dans ma lecture redondante.
Pour autant, mon esprit était déjà parti prendre l’escalier pour aller dans ma chambre, rêvant beaucoup de la suite de ma banderole et me faisant ainsi relever la tête de mon livre. C’est sûrement ce détail qui capta l’attention de Bertram, ami appartenant à la même maison bleue, fidèle quand il est question de m’accompagner dans mes excentricités. Je me tourne vers lui et je le vois me regarder avec un grand sourire.

« Hey Wendy, comment tu vas ? Je ne t’ai pas vu à Halloween - tu étais où ? »

Je referme machinalement mon ouvrage, quelque part, je me dis que le karma a certainement ses raisons pour me faire croiser sa route. Je lui réponds d’ailleurs avec la même ferveur.

« Très bien. »

Je passe une main dans mes cheveux, un peu gênée. Halloween était une de ces soirées que j’avais dû fuir à tout prix, j’en ai entendu que du bien et je savais que Bertram s’était montré très investi pendant. Certainement que mon absence avait dû le décevoir, surtout qu’il m’en avait parlé avec enthousiasme juste avant.

« J’étais… Certainement dans ma chambre, à travailler. »

J’affiche une petite moue triste et boudeuse, afin d’appuyer le côté pathétique de ma situation. Redoublante obligée de faire des concessions dans sa vie sociale, déjà peu riche.

« J’avais beaucoup de travail, je regrette, j’ai entendu dire que… »

-qu’elle était fantastique, inoubliable.

« Tiens. J’en avais gardé pour toi. »

Mes yeux deviennent rond comme des balles de Quidditch.
J’ai du mal à dissimuler ma joie, j’ai toujours adoré les sucreries et Bertram me connaît bien.

« Oh !!! »

Je prends avec gourmandise les patacitrouilles et les fondants au chaudron qu’il me tend, il avait même surestimé ma gourmandise vu le nombre, mais une telle attention ça se mange sans fin. Je ne résiste pas d’ailleurs à lui faire un gros smack sur la joue, manquant d’ailleurs de faire tomber ses friandises.

« Merci, merci ! C’est trop gentil ! »

J’accours vers un rebord en pierre libre afin de m’y asseoir et de commencer la dégustation, tout en insistant pour que Bertram vienne avec moi.

« Viens, viens, on a qu’à s’asseoir ! »

Je dépose mes trésors sur les genoux et commence à croquer dans une des friandises fourrée à la citrouille. Mes pieds tapotent sur les dalles en pierre au rythme de ma délectation et je m’appuie un peu sur l’épaule de Bertie.

« Elles sont délicieuses ! Bertram, tu es si gentil. Alors, comment c’était la soirée ? Dis-moi tout !»

Au diable la vie d’étudiante modèle, mon temps précieux est fait pour être passé avec ce genre de personne.

Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Run Pompom, run [November - Wendy ] Mer 15 Mai - 16:15

Run, Pompom, Run !

Bertram Godfrey & Wendy T. Mulligan

Comme une bonne serdaigle bien assidûe, Wendy avait préféré le calme studieux de sa chambre à l’effervescence bon enfant et horrifique de la fête Halloween. Je me souvenais très bien lui avoir mentionné à quel point cette fête était formidable à plusieurs reprises dans la salle commune. En plus je suis sûr qu’elle aurait confectionné un costume original - quelque chose à l’image de son regard brillant de curiosité et de son sourire parfois un peu mutin. A certains moments il fallait lâcher un peu de lest et s’amuser  - j’espère juste que son besoin de travailler était la seule raison pour laquelle Wendy ne s’était pas présentée. On ne pouvait pas le nier : tout le monde n’était pas capable d’apprécier sa génialitude cosmique, ces pauvres mortels.

Lorsque je lui offre les maigres restes de mes aventures, ses yeux s’illuminent de gratitude et c’est à mon tour de faire les yeux ronds lorsqu’elle me gratifie d’un baiser bien sonore sur la joue. Ca me laisse un peu surpris, je l’admets. Je retiens un Hey, j’ai un petit copain J’ai pas l’habitude de ce genre de démonstration d’affection avec quelqu’un d’autre que Beckett mais elle le sait. Wendy est du genre à se laisser facilement emporter par ses fantaisies, elle voulait simplement me remercier. Wendy devait vraiment apprécier le geste et elle devait avoir un peu faim vu la façon à laquelle la sorcière s’attaque déjà aux confiseries : sans merci. Réflexe, je me frotte un peu la joue histoire d’effacer une quelconque marque de maquillage avant de lui répondre :

C’est pas grand-chose !



Je la rejoins calmement sur le muret de pierre pour lui raconter mon périple du  31 octobre.

Et bien, je ne sais pas si tu en as entendu parler mais un tas de trucs bizarres s’est passé dans le château. Un peu partout d’ailleurs. Beckett m’a dit s’être retrouvé transfiguré en chat, c’est pour ça que je n’ai pas réussi à le trouver...bref. De mon côté j’ai dû empêchement le soulèvement d’épouvantails pas très content du côté des jardins. Je suspecte un élève d’artisanat magique de les avoir enchanté. Et comme les sorts fonctionnaient moyennement - c’est pas facile à viser un épouvantail -  j’ai dû les finir à coups de pelle. En mode “nuit des morts-vivants”.  



Je mime le geste du coup de batte dans leur sale tête de citrouilles. Oui. C’est comme ça qu’on était passé à deux doigts de l’apocalypse. Je déconne.

....C’était assez sportif. Tu aurais dû être là !



J’agite un peu les épaules, la vérité c’est qu’une pelle c’est lourd et que j’ai encore des courbatures.

Aussi je suis passé aux toilettes pour me débarbouiller et j’ai croisé Ethan Stoker. Tu sais, grand poufsouffle semi-vampire...attaquant à l’hippoball ? Toutes les cuvettes et les lavabo des toilettes étaient remplies de faux sang et j’étais déguisé en vampire de supermarché. On a parlé, c’était plutôt cool...pas gênant du tout en fait.  



Ce qui était assez surprenant vu le contexte. Ca aurait pu être facilement très gênant, mais au final, cette discussion s’était révélé plutôt instructive. Il était plutôt cool. Je me tourne vers la petite blonde et je me replace doucement sur mon perchoir, mes doigts serrés sur la pierre glacée du muret.

Et toi tu as travaillé sur quoi ?



DEV NERD GIRL

Wendy T. Mulligan
Let karma finish it
Let karma finish it
Wendy T. Mulligan
Messages : 202
Points : 310
Re: Run Pompom, run [November - Wendy ] Sam 18 Mai - 18:20


Run Pompom, run [November - Wendy ] Sans_t94 Run Pompom, run [November - Wendy ] Firewo10

« Et bien, je ne sais pas si tu en as entendu parler mais un tas de trucs bizarres s’est passé dans le château. Un peu partout d’ailleurs. »

Sans rater une miette de ce que me raconte Bertram, je continue de savourer ces délicieux mets-cadeaux. Bien-sûr que j’ai dû en entendre parler, l’effervescence était telle après l’évènement qu’on entendait que ça, mais entre ce qui avait été dit et la réalité, j’ai appris, à mes dépens hélas, de me méfier et d’écouter sans trop croire ce que j’entends. Je me contente juste d’acquiescer en levant un œil sur lui, afin de l’encourager à continuer son récit plein de péripéties, c’est ce qui en avait l’air.

« … Beckett m’a dit s’être retrouvé transfiguré en chat, c’est pour ça que je n’ai pas réussi à le trouver...bref. De mon côté j’ai dû empêchement le soulèvement d’épouvantails pas très content du côté des jardins. Je suspecte un élève d’artisanat magique de les avoir enchanté. Et comme les sorts fonctionnaient moyennement - c’est pas facile à viser un épouvantail -  j’ai dû les finir à coups de pelle. En mode "nuit des morts-vivants". »
« Wow, incroyable. »

Même si ma réponse le reflète mal, je disais cela sans aucune ironie ou encore sarcasme. A vrai dire, les mots me manquaient. Admirant même du regard son super « swing » des bras, je m’interroge comment j’aurais fait à sa place. Je ne sais d’ailleurs pas trop si je dois regretter cette soirée, peut-être que je n’en aurais pas gardé un super souvenir si cela m’était tombé sur le coin du nez.

«....C’était assez sportif. Tu aurais dû être là ! »

J’hoche pensivement la tête.

« J’imagine. Mais pas sûre si j’aurais dû, je ne suis pas la plus "sportive" des élèves. »

Je secoue un gâteau vers lui, laissant tomber quelques miettes devant le bout de mes souliers.

« Mais tu as l’air de t’y être amusé malgré tout, c’est ce qui compte. J’aurais aimé m’amuser avec vous. »

Et ça, je pouvais le déclarer avec conviction.

« Aussi je suis passé aux toilettes pour me débarbouiller et j’ai croisé Ethan Stoker. Tu sais, grand poufsouffle semi-vampire...attaquant à l’hippoball ? Toutes les cuvettes et les lavabo des toilettes étaient remplies de faux sang et j’étais déguisé en vampire de supermarché. On a parlé, c’était plutôt cool...pas gênant du tout en fait. »
« Ethan...Stoker ? »

Mon sourire crève mes fossettes en entendant ce nom et son visage m’apparaît dans un halo doré. Oui, je le connaissais.

« On s’est connu en Potions, c’est un très bon ami. »

Et je m’enfile la dernière confiserie. Secouant enfin mes mains dans le vide pour me débarrasser des restes, agitant aussi les plis de ma jupe par la même occasion.

« Et toi tu as travaillé sur quoi ? »
« Le "Festival" ! »

Je sens l’incompréhension dans ses yeux alors je m’empresse de détailler.

« C’est le nom de notre sujet, on doit réaliser une œuvre mettant en exergue ce thème. Pour ma part, j’ai réalisé une banderole, si large qu’il n’y a de la place que sur mon lit. Forcément, l’idée c’est de faire preuve d’originalité et d’utiliser plein de techniques, et certainement que plus tard il faudra creuser ce qu’on aura juste effleuré durant ce sujet. Moi, j’ai choisi la peinture, plein de couleurs, avec des flammes et des feux d’artifice, je veux que ma banderole puisse ressortir un peu plus du lot. »

Un soupir.

« J’espère vraiment avoir une bonne note. »

Je refixe Bertram, en me disant que je me suis peut-être un peu trop étalé dans mes détails.

« Elle est quasi-finie. Elle sèche, là. »

Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Run Pompom, run [November - Wendy ] Mer 22 Mai - 21:07

Run, Pompom, Run !

Bertram Godfrey & Wendy T. Mulligan

Son côté sportif n’avait pas tellement d’importance, j’aurai aimé passer cette fête avec une des personnes les plus bizarres que je connaisse. Evidemment que je ne pouvais pas lui dire ça à voix haute. Les gens prennent rarement ça comme un compliment, surtout les filles. J’aurai aimé voir comme Wendy aurait réagi à l’attaque des épouvantails zombis ou encore quel costume elle aurait sélectionné. Après avoir exprimé son admiration pour mon swing gaucher légendaire, ce sont des regrets que la sorcière exprime. Toutefois son visage s’allume comme un sapin de noël au nom de mon camarade de classe au régime particulier. Elle semblait plus que le connaître : elle devait l’apprécier.

Ah ? Je ne savais pas ça



Est-ce qu’elle était au courant de ses difficultés ? Est-ce que je devrais la mettre au courant de notre projet ? Hm...autant garder ma langue, je ne voudrais pas le mettre dans l’embarras en dévoilant quelque chose d’aussi personnel à une de ses amies proches. En plus ce n’était pas comme si elle pouvait vraiment aider...Je me penche ensuite sur ce qui a pu attirer suffisamment son attention pour l’éloigner d’une fête aussi fantastique. Quel projet loufoque ou délirant ? Le Festival ? Voilà qui semblait prometteur. Je hausse les sourcils et ouvre des yeux ronds, attendant ses explications. J’en serai presque déçu : il s’agit simplement d’un projet scolaire. Vu sa description je ne doute pas une seule seconde qu’il sera éblouissant. Wendy, elle, semble en douter. Une banderole, c’était pourtant très festif.

Oh ? Est-ce que je pourrais la voir un jour ?  



Je lui adresse un léger sourire, marquant un certain intérêt pour sa réalisation, sans toutefois perdre de vue l’ironie de la situation :

C’est quand même un comble de manquer une fête pour réaliser une oeuvre basée sur le thème du festival, tu ne trouves pas ?



Je me rattrape aussitôt avec un sourire convenu.

Mais je suis sûr qu’elle sera éblouissante !



Mon regard retombe alors sur les miettes de friandises qui tombent doucement. Wendy n’a pas l’air très sûre d’elle..

Tu as pensé à intégrer des friandises dans ta composition ? Moi quand on me dit festival, je pense aussi à de la barbe à papa….des trucs comme ça. Désolé peut-être que je dis n’importe quoi. Après tout, c’est toi l’experte !



Peut-être que je me trompais et que j’étais complètement à côté de la plaque mais ça pouvait apporter du volume à sa composition. Et aussi une certaine odeur. Mes souvenirs de festival n’avaient probablement rien à voir avec ceux de Wendy, ça m’aurait surpris.

Et à part ça, quoi de neuf ?



DEV NERD GIRL

Wendy T. Mulligan
Let karma finish it
Let karma finish it
Wendy T. Mulligan
Messages : 202
Points : 310
Re: Run Pompom, run [November - Wendy ] Sam 8 Juin - 19:52

Run Pompom, run [November - Wendy ] Bw10 Run Pompom, run [November - Wendy ] Bw110

« Oh ? Est-ce que je pourrais la voir un jour ? »

J’esquisse un geste du bras, comme une évidence.

« Bien-sûr. »
« C’est quand même un comble de manquer une fête pour réaliser une œuvre basée sur le thème du festival, tu ne trouves pas ? Mais je suis sûr qu’elle sera éblouissante ! »

Je ris avec lui.

« Tu crois que je ne l’ai pas remarqué ? Mais que-veux-tu, ma vie est ainsi faites, toujours pleine d’ironie. Au moins, je ne manquais pas d’inspiration durant sa création. »

Mes airs découragés se dissipaient en l’écoutant parler.

« Tu as pensé à intégrer des friandises dans ta composition ? Moi quand on me dit festival, je pense aussi à de la barbe à papa….des trucs comme ça. Désolé peut-être que je dis n’importe quoi. Après tout, c’est toi l’experte ! »
« Oh, je suis très loin d’être une experte… Et je ne trouve pas que c’est n’importe quoi ce que tu dis. Au contraire, c’est une bonne idée. »

D’un air songeur, je passe un doigt sur le coin d’une fossette.

« Après tout, une œuvre doit pouvoir toucher tous les sens de son public. Je pourrais bien trouver un sort ou quelque chose pour lui donner un parfum typique de festival… Ou bien on pourrait y sentir les parfums qu’on s’imagine quand on pense à "Festival"…Ah, ce serait génial, il faut que je fasse des recherches dessus ! »

Je note quelque part cette idée dans un creux de ma mémoire et l’écrit rapidement sur mon poignet, tout en écoutant la nouvelle question de Bertram.

« Et à part ça, quoi de neuf ? »
« Rien. Que du vieux. La routine habituelle entre les devoirs et la bête qui mord et qui griffe, pas besoin de te faire un dessin. Elle est intenable d’ailleurs ces temps-ci, elle doit de moins en moins supporter ma présence, pourtant ce n’est pas comme si je la retenais d’aller voir ailleurs. »

Et en guise de preuves, j’en profite pour lui montrer mes mains, quelques morsures et griffures ici et là, traces incontestables qu’une bête féroce avait dû m’attaqué.

« Tu vois ça ? Juste parce que j’ai eu l’idée de changer le contenant de sa gamelle. Si j’avais su, je l’aurais laissé telle quelle. »

Je frotte les traces roses en serrant un peu les dents, les souvenirs de la douleur encore bien présents dans ma tête, en même temps que je repassais mes doigts dessus.

« Il faut vraiment que je trouve une solution, ou bientôt je ne serais plus maîtresse dans ma propre chambre. »

Si j’avais su, j’aurais peut-être dû me mettre en Licence de Défense magique et Occultisme ou en Etude des Créatures magiques, je ne sais pas, devrais-je contacter un vrai professionnel ?

« T’as pas une idée, par hasard ? »

Après tout, Bertram était bon élève.

Bertram Godfrey
Collectionneur de pulls ringards
Collectionneur de pulls ringards
Bertram Godfrey
Messages : 959
Points : 2256
En couple avec : Ethan Stoker
Re: Run Pompom, run [November - Wendy ] Mer 19 Juin - 16:34

Run, Pompom, Run !

Bertram Godfrey & Wendy T. Mulligan

-Au moins l’ironie de la situation ne lui échappait pas. En tout cas elle semblait le prendre avec philosophie. Après tout n’est pas serdaigle celui qui ne se laisse pas aller à sa passion, peu importe les sacrifices. D’ailleurs, dans l’idée de l’encourager voire même de lui ouvrir d’autres horizons, je lui partage mes premiers brouillons d’idée pour que son oeuvre soit vraiment exceptionnelle. Pas très sûr de mes idées, ça a le mérite de la plonger dans une certaine réflexion. Mes idées n’étaient donc pas totalement à côté de la plaque ? Pourquoi garder ces idées pour moi si ça pouvait éveiller de nouveaux horizons chez les autres ? Et si je pouvais contribuer à l’univers qu’elle souhaitait recréer, je ne pouvais en être que flatté. C’est avec un petit sourire ravi que je l’observe dessiner des arabesques à l’encre sur son bras. Excellente façon de prendre note, toujours avec son propre carnet littéralement sous la main. L’encre pouvait baver par contre. Mais il n’y avait-il pas quelque chose de poétique à considérer sa peau comme un canevas pour une artiste ?

Révélant son poignet, je remarque les fines traces rouges qu’elle arbore. .....Comme Soleil ? Non, pas comme Soleil. Plus fine. Pas au même endroit. Pas la même profondeur. Le coupable est bien vite désigné, c’est l’infâme et le maléfique Pompom qui est responsable des blessures de la blondinette. Elle le nomme  la bête comme s’il s’agissait d’un féroce magyar à pointes au lieu d’un gros chatoncaractériel. Ma grimace s’atténue. C’est juste Pompom. Le running gag, c’était que Wendy croyait dur comme fer que, la bête, était véritablement la manifestation de l’antéchrist dans le monde sorcier.

Je ne suis pas vraiment un expert en animaux de compagnie….



En effet, je n’en avais jamais possédé. Mais les félins avaient quelque chose d’attirant, je ne passais jamais l’occasion de caresser un animal peu méfiant qui serait venu se frotter contre mes jambes dans la salle commune. Mais la plupart des familiers se montraient farouches, conditionnés par des années de traitement maladroits et voire même un peu brutal parfois.

Tu penses toujours que ton chat est possédé ?  



Je baisse le nez, agite la tête, le temps de réfléchir quelques instants. J’hésite. Sa façon de voir le monde est si divertissantes. Haute en couleur et pourtant parsemée de recoins plus sombres.

T’as jamais pensé que Pompom pourrait être un sorcier maudit ?  



Rien que le dire à voix haute me paraît ridicule. Ca ressemble à une légende urbaine. Le sorcier animagus coincé en animal. Le sorcier maudit.

Je pourrais tester un sortilège ou deux et voir ce que ça donne...histoire d’en avoir le coeur net. Après tu peux toujours consulter un comportementaliste animalier.



DEV NERD GIRL

Wendy T. Mulligan
Let karma finish it
Let karma finish it
Wendy T. Mulligan
Messages : 202
Points : 310
Re: Run Pompom, run [November - Wendy ] Sam 27 Juil - 18:28

Run Pompom, run [November - Wendy ] Pomber11 Run Pompom, run [November - Wendy ] Pomber10

Here he comes.

« Je ne suis pas vraiment un expert en animaux de compagnie… »

J’hausse légèrement les épaules et détourne déjà la tête pour me concentrer sur le nombre de petites plaies qui parsemaient mes mains. 1, 2, 3, 4…

« Tu penses toujours que ton chat est possédé ? »

Je devine à son intonation de voix qu’il est gêné. Gêné pour quoi ? Gêné par ma situation ? Gêné pour moi ?
Gêné car sa pote est un peu cinglée ?

« Oui. »

Qu’est-ce que je pouvais répondre d’autre de toute façon ?

« T’as jamais pensé que Pompom pourrait être un sorcier maudit ? »

Je relève les yeux vers lui et le dévisage. Mes sourcils se froncent pendant que je décortique l’hypothèse qu’il vient de me soumettre.
Cela me fait remonter à des années en arrière, quand j’ai commencé à sentir par petites brides que Pompom n’était plus le même. C’était anodin au départ, il ne s’agitait jamais de cette façon dans mes bras.

«…Non... »

Impossible. Totalement improbable. Mais qu’est ce qui l’était plus ? D’héberger un sorcier animagus dans mon dortoir (et probablement zoophile, mais je vais éviter d’alerter tout de suite Owain…) ou d’avoir littéralement un chat possédé par Satan.
Si on réfléchissait bien, il devait y avoir une possibilité meilleure à imaginer que l’autre.

« Je pourrais tester un sortilège ou deux et voir ce que ça donne...Histoire d’en avoir le cœur net. Après tu peux toujours consulter un comportementaliste animalier. »
« Oui… Oui, pourquoi pas. Viens, à cette heure-ci j’ai déjà une petite idée d’où il traîne, il ne doit pas être loin.

Je me redresse et m’avance déjà, traversant le terrain central pour rejoindre une nouvelle galerie de pierres, davantage exposé au soleil. Il n’était pas rare qu’entre deux cours j’observe Pompom se chauffait le ventre au bord d’une fenêtre.
Même si tout cela me paraît absurde, j'ai envie de faire confiance à la théorie de Bertram.
Principalement parce qu'un comportementaliste, ça coûte cher.

***

A quelques pas d’ici, nul n’aurait douté (ni eux, ni le scénario) que Pompom était en effet dans les parages. Non pas en train de bronzer, comme le pensait Wendy, mais en train de marcher le long des colonnes en pierre : il s’y frottait et avait droit à une caresse ou deux sur la tête (une gourmandise quand il avait de la chance) au hasard des rencontres. Les endroits de grande fréquentation faisaient son plaisir, pour autant Pompom restait un chat distant, il ne s’entichait que très rarement des élèves et partait aussi vite qu’il venait quand l’un d’eux devenait trop collant.
Bertram et Wendy ne mirent pas longtemps avant de le repérer, allongé à même le sol, yeux demi-clos, les oreilles pointues à peine redressées. Personne n’était dans les parages, il était sans-doute sur le point de débuter une sieste vu la quiétude de l’endroit. Du moins, c’est ce qu’il avait prévu s’il n’avait pas remarqué sa maîtresse, ce qui le fit légèrement remuer la queue par méfiance.

***

« Il est là…Je crois qu’il nous a vu. »

J’avais laissé une large distance de sécurité entre nous et la Bête qui ne bougeait pas pour l’instant. Légèrement en retrait, derrière Bertram, je lui jette un regard un peu inquiet.

« Attention, pas de geste brusque… Sinon, c’est mort. »
Contenu sponsorisé
Re: Run Pompom, run [November - Wendy ]

Run Pompom, run [November - Wendy ]
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wendy WEBB (Etats-Unis)
» Muaythai
» wendy message d'acceuil qui defile
» Laine pompon
» LA FILLE QUI NE CROYAIT PAS AUX MIRACLES de Wendy Wunder

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: La grande cour-
Sauter vers: