Une fleur fanée || Béring

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Une fleur fanée || Béring Jeu 9 Mai - 19:10

Le temps est vraiment pourri cette année. Après un hiver trop froid pendant lequel elle n'a cessé d'être enrhumée, c'est la pluie qui n'arrête pas de tomber. C'est déprimant. A tel point qu'elle n'a même plus envie de lire un livre, c'est pour dire la gravité de la situation. Ce n'est pas censé être le printemps ? Les arbres en fleurs, des températures basses mais tout de même plus agréables que ce temps pluvieux sans fin ?

Ene n'a jamais autant utiliser son téléphone que pour regarder la météo du mois d'avril. Ce n'est pas qu'elle tient absolument à sortir mais, il y a quelque chose qu'elle doit faire. Ou plutôt dire. Elle se l'est promis, de lui en parler pour expliquer son comportement mais aussi parce qu'elle en ressent le besoin. Il comprendra. Il est l'un des seuls à le pouvoir. Parce qu'ils ont vécu des expériences en commun et que cela les a rapprochés. Et qu'à l'intérieur des bâtiments, elle craint une oreille indiscrète. Ce n'est pas une histoire qu'elle apprécie et ce n'est pas quelque chose qu'elle veut voir sur le blog.

En début de semaine, voyant le soleil enfin pointer son nez, elle lui a envoyé un message pour lui demander s'il était disponible et fixer une date dans leur emploi du temps chargé. L'apparition de The Crow ne cessait d'inquiéter les élèves et aussi de créer un climat de méfiance. Les Serpentards étaient les premiers pointés du doigt mais personne n'était épargné. L'ambiance chaleureuse du passé vacillait, Poudlard changeait. Poudlard n'était plus un endroit sûr. La nuit, Ene n'arrivait plus à dormir, tantôt, elle cauchemardait, tantôt elle sentait ce regard perçant et rouge qui analysait ses pensées, qui la résignait à la soumission.

Elle a besoin d'air, de respirer. C'est peut-être pour cela qu'elle lui a donné rendez-vous en dehors des murs, dans les parcs. Pour avoir l'impression de ne pas être emprisonnée. Dans le même élan, elle a changé de tenue, elle ne porte pas l'uniforme mais un pull blanc rentré dans une longue jupe taille haute à godets. Elle porte des collants et aussi sa sacoche. Si elle l'invite, elle ne peut pas venir les mains vides. Comme l'endroit est vaste, elle l'attend le long du chemin. Il n'y a personne qui passe et c'est une bonne chose. Elle est en avance, joue nerveusement avec sa mèche. Elle espère réussir à lui dire. Son regard fixe la coupure nette entre les murs, signe d'enfermement et de l'extérieur, là où elle se sentira mieux. Elle soupire, peut-être que cela aura l'effet inverse et que le résultat sera pire que mieux. Qui sait... Ses yeux se tournent enfin vers une silhouette qui s'approche. Spontanément, elle a un léger sourire aux lèvres et oublie ses pensées mélancoliques.

« Béring ! »

Elle secoue doucement son bras pour qu'il la remarque. Elle est tellement petite qu'il pourrait la rater. Quoiqu'il n'y a qu'elle. Elle attend qu'il soit à sa hauteur pour se mettre à marcher sans but, ils ont le temps. Elle essaye de se détendre en s'étirant, fixant le ciel bleu et le soleil qui trône, les éblouissant de sa lumière chaleureuse. Pas un moment elle ne croise son regard, elle a peur de perdre ses moyens, de vouloir fuir. Alors qu'elle a déjà fui pendant une année... Elle ne peut pas continuer à craindre quelque chose d'aussi vieux.

« Il a vraiment fait mauvais ces derniers jours, ça fait du bien de pouvoir sortir ! »

Son sourire présent s'efface à mesure qu'ils avancent. Elle baisse le regard. Ce n'est pas la peine qu'elle fasse comme si tout allait bien. Rien ne va en ce moment, que ce soit pour elle ou les autres... Elle secoue la tête discrètement et essaye de continuer car après tout, c'est surtout elle qui a des choses à dire.

« L'an dernier, j'étais un peu... bizarre je suppose... Tu l'as... peut-être remarqué... ? »

Ou peut-être pas ? Naïvement, elle veut croire que son comportement était parfaitement ordinaire. Repousser tout contact, être sèche et froide envers tous et se renfermer sur elle-même. Se méfier de ses amis, ne plus accepter d'être dans la même pièce qu'eux s'ils étaient seuls... Non, rien n'avait été naturel dans cette attitude.

« C'est... une histoire un peu ridicule. »

Elle marque une pause et se décide enfin à le regarder dans les yeux. Bien qu'elle ait du mal à soutenir son regard car au fond, elle a un peu peur qu'il la juge, qu'il change d'avis sur elle.

« Tu veux... quand même l'entendre ? »


Better
late than never
feat. béring
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Une fleur fanée || Béring Sam 25 Mai - 21:46




une fleur fanée //« So tell me when you're gonna let me in. I'm getting tired, and I need somewhere to begin. » — feat. EneL’air a perdu son humidité. Mais après quelques jours d’accalmie, la pluie ne tardera sans doute pas à revenir noyer l’école. Plus jeune, il aimait s’imaginer que c’était le ciel qui pleurait, Béring. Parce qu’après tout, pourquoi les nuages n’auraient pas le droit d’avoir de sentiments ? Il s’inventait de drôles de chimères. Quelques nuages à l’horizon. Ce n’est pas pour tout de suite.

Ene. Il ne l’avait pas vue en tête à tête depuis un moment. Et elle lui semble… préoccupée ? Comme si quelque chose pressait ; quelque chose qu’elle a sur le bout de la langue. Il ne s’est peut-être pas trompé, Béring. Il répond à ses signes de bras en riant un peu.

“Hey toi !”

Mais quelque chose ne va pas ; elle semble s’obstiner à fuir son regard, comme s’il allait la brûler.

“Tu me détestes si je te dis que d’ici deux jours ça recommence ? Moi, j’aime plutôt bien la pluie.”

La gêne semble l’animer. Elle ne sourit plus. Alors il ne dit plus mot, Béring. Il la suit, il l’attend, il la laisse parler. Et quand il croise enfin son regard, ça lui fait mal, ce qu’il y voit. De la peur.

“Je…”

Elle attend une réponse. Mais elle l’empêcherait presque de trouver les mots, Béring, cette boule qui s’est soudainement formée dans sa gorge. Une angoisse. Il vient poser sa main sur son épaule, comme pour ne pas la faire fuir.

“Ene. Je veux bien l’entendre, seulement si toi tu veux me la raconter.”

Il garde ses yeux dans les siens, espérant l’empêcher de détourner le regard.

“Je pense pas que ce soit ridicule. J’ai même l’impression que c’est très sérieux. Je me trompe ?”


Dernière édition par Béring Leszczynski le Lun 17 Juin - 15:42, édité 3 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Une fleur fanée || Béring Sam 25 Mai - 23:07

Ses iris l'observent. C'est bizarre. Immédiatement, elle se sent rassurée, comme si rien ne pouvait lui arriver. Béring a ce drôle de pouvoir, de l'apaiser. Il lui donne du baume au coeur et en même temps, elle se déteste un peu plus de l'avoir fui sans raison ni explication. Elle est lâche et incapable de le regarder, ses yeux sont tournés vers le ciel, pensifs.

« Je n'ai rien contre la pluie mais... Je n'aime pas être enfermée, l'atmosphère est... oppressante. »

En plus des nuits courtes dus aux nombreux cauchemars, il y a The Crow. Ene étouffe, elle ne s'est jamais sentie aussi essoufflée. C'est dur de porter un fardeau aussi lourd, si elle le partage avec lui, elle est sûre que les choses iront mieux. Pourtant, quand sa main se pose sur son épaule, elle hésite. Elle n'est plus sûre de ce qu'elle devrait lui dire, les mots sont mélangés et elle baisse la tête. Ses mains attrapent le tissu de sa robe, elle les resserre, relève la tête et le fixe, sans s'échapper de cet échange visuel. Ce n'est pas son but, de s'isoler.

« J... Je veux te la raconter. »

Sinon elle ne serait pas là. Son expression change rapidement quand il comprend que ce n'est pas juste une histoire d'enfant. Elle hausse les sourcils, entrouvre ses lèvres, surprise. Décidément, elle ne peut rien lui cacher. Il comprend vite ses mensonges, ses faux sourires et sa peur. Et elle ne cherche pas à lui cacher, même si, elle tente de préserver un sourire pour ne pas l'inquiéter. Peine perdue. C'est juste hypocrite.

« Oui... J'ai changé. Je n'en garde aucune fierté... j'aimerai l'oublier mais,... je ne veux pas l'effacer. Ce serait plus simple de me jeter un sort mais, si je fuis sans cesse ce qui m'effraie, rien ne changera. Et... Je me suis promise de ne plus fuir. C'est pourquoi je veux t'en parler, je ne me force pas. »

Elle cherche à ne pas l'inquiéter. Même si ce n'est que pour cet instant car lorsqu'elle commencera son récit, il risque de... d'être effrayé ? En colère ? Déçu ? Elle l'ignore. Elle ne détourne pas ses yeux même si elle en a envie. Ils restent dans les siens et elle attend une confirmation. Le départ de cette révélation.


Better
late than never
feat. béring
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Une fleur fanée || Béring Mer 29 Mai - 20:20




une fleur fanée //« So tell me when you're gonna let me in. I'm getting tired, and I need somewhere to begin. » — feat. EneIl l'écoute encore se perdre un peu et chercher ses mots, Béring. Et ça le conforte dans sa déduction.

Il lui fait un drôle d'effet, son sourire ; il transpire l'angoisse qu'on tente de dissimuler comme on peut. Une angoisse communicative. Une angoisse qu'il voudrait pouvoir taire, Béring. Et peut-être qu'il y arriverait, s'il n'était pas une véritable éponge à sentiments.

"C'est bien, d'être conscient qu'on change. Enfin, c'est déjà courageux de l'accepter... Je trouve."

Il veut lui prouver qu'elle fait le bon choix, Béring ; qu'il n'y a rien à regretter. Doucement, comme pour ne pas la surprendre, il vient poser une main sur l'épaule de son amie. Elle a dit qu'elle ne fuira pas, et il la croît. Elle n'est pas là pour la retenir, la main de Béring. Simplement... Les mots d'encouragement peinent à passer ses lèvres. Un contact, ça semble plus expressif que mille mots. C'est sans doute plus vrai, aussi.

"Prend le temps qu'il faut. Je veux... J'veux que tu te sentes le mieux possible pour dire ce qu'il y a à dire, ok ? On est pas pressés ; je bouge pas ."


Dernière édition par Béring Leszczynski le Lun 17 Juin - 15:46, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Une fleur fanée || Béring Ven 31 Mai - 21:45

Si elle avait eu un frère, elle aurait voulu qu'il soit comme lui. Quoique, si elle avait eu un frère, jamais elle n'aurait pu parler autant à Béring alors, heureusement qu'elle était fille unique. Il est tellement simple de se confier avec lui. Elle l'adore, elle aime lui raconter ce qui la tracasse et se sentir proche de lui à cause de leurs blessures similaires. Même maintenant, il l'encourage et Ene lui adresse un sourire plus éclatant. Il n'y a pas besoin de se presser, elle peut prendre le temps de chercher ses mots et elle s'accorde un petit silence avant de commencer son récit.

« … Tu te souviens ? J'ai complètement raté mes examens lors de ma septième année et... J'ai redoublé. »

C'est le bon moment pour en parler au fond ; cela a eu lieu à cette période. Son regard se perd dans l'horizon, le temps de se rappeler. Alors qu'elle n'avait fait qu'essayer d'oublier les détails, elle se souvenait nettement de cet événement. Les traumatismes restent graver dans la peau, ils ne disparaissent jamais, peu importe les efforts.

« Pendant ces vacances de printemps, je suis rentrée en Angleterre pour retrouver ma mère. C'est une coutume, un retour à la.. "normalité". Pas de sortilèges ni de baguettes pendant deux semaines. Comme si tout cela n'était qu'un rêve. »

Une coupure chaque vacance. Pour revenir à l'essentiel, se souvenir qu'il ne suffit pas d'agiter une baguette pour que tout se passe comme on le désire. En soit, ce n'est pas compliqué, il suffit de la ranger dans le tiroir et ne plus y toucher jusqu'à son retour à Poudlard. Jusqu'ici, tout est ordinaire, aucune raison de s'inquiéter. S'en est tellement perturbant qu'elle ne sait pas comment en venir aux faits. Ses doigts s'entremêlent, elle joue nerveusement avec.

« L... Les nuits étaient chaudes a... alors... Nous avions laissé la fenêtre du balcon ouverte... C'était censé être... sans risque, nous étions au quatrième étage... »

Son sourire s'estompe, sa voix est montée un peu trop haut avant de se bloquer dans sa gorge. Forcée de s'interrompre, elle pose sa main contre son cou, inspire profondément. Elle n'a encore rien dit mais plus elle s'en rapproche, plus elle perd ses moyens. Elle s'est décidée. Ça ira. Rien ne peut lui arriver ici. Il lui suffit de prendre le temps, de ne pas avoir peur d'un simple fragment de sa mémoire. Délicatement, elle vient poser sa main sur la sienne. Elle tremble et ferme ses paupières.

« Le jeudi, pendant la nuit il est entré je dormais dans ma chambre et je ne me suis pas tout de suite réveillée. j'... je n'avais aucune raison de le faire tu sais ? j'étais censée être en sécurité, il n'y avait que moi et ma mère. rien que nous alors pourquoi j'aurais dû m'inquiéter ? c... ce n'est pas ma faute, c... c'est... c'est... »

Les mots s'emmêlent à une vitesse qu'elle ne parvient pas à contrôler. Elle est désemparée devant sa stupidité. Parce qu'elle ne lui dit rien de concret. Elle baisse la tête, articule des excuses qui ne sortent pas, se pince les lèvres. Elle est ridicule et s'en veut d'avoir encore peur. Ce n'est qu'une histoire. Non, c'est faux, c'est bien plus. Elle l'a vécue, elle s'en rappelle très bien. C'est une épreuve qui la hante car elle ne l'a pas encore complètement franchie. Elle se décide à relever ses yeux vers les siens, effrayée.

« i... il y avait une odeur de... de transpiration, de sueur étouffante, un souffle saccadé, une présence dans le noir, malsaine. je me suis réveillée face à ce... monstre. »

Il n'y a que ce terme là qui convient. Qui d'autre s'introduirait ainsi dans l'intimité de quelqu'un ? Qui observerait ses proies dormir, savourant la peur qu'il provoquerait au réveil ? Elle ne peut pas le considérer comme un être humain. Elle cache son visage dans ses mains. Elle essaye de respirer plus lentement, de se calmer mais, quand elle retire ses mains, c'est pour essuyer ses yeux brillant de larmes qu'elle tente de retenir. Désespérément.

« j'ai crié. il a posé sa main grasse sur ma bouche,  m'a menacée avec son couteau. et... aujourd'hui encore je me déteste de... n'avoir rien fait... d'être restée paralysée. »

C'est un énorme regret. De ne pas s'être débattue, d'avoir subi les choses avec beaucoup de recul comme si ce n'était pas elle qui les vivait. Comme dans un cauchemar. De s'être laissée ainsi terrorisée alors qu'elle aurait pu... Qu'aurait-elle pu faire ? Si frêle, sous le poids d'un adulte assez musclé pour escalader des balcons ? Rien. Une conclusion insupportable. Elle frotte ses yeux et se rend compte que si elle s'arrête là, il va croire qu'il lui est arrivé bien pire. Alors qu'elle y a échappé. Heureusement. Dans la précipitation, elle rajoute quelques phrases.

« I.. Il ne s'est rien passé ! Ma mère est intervenue mais... Il m'a... touchée et... j'ai détesté ça. »

Puis, elle scelle ses lèvres pour laisser les larmes couler sur ses joues. En silence.


Better
late than never
feat. béring
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Une fleur fanée || Béring Lun 3 Juin - 18:47




une fleur fanée //« So tell me when you're gonna let me in. I'm getting tired, and I need somewhere to begin. » — feat. EneQuand elle parle, Ene, c'est comme un compte à rebours avant impact. Les mots se suivent et il peut déjà entrevoir ce qu'il s'est passé à la nuit tombée, Béring ; comme par transparence. Parce qu'avec un peu de désillusion, ce n'est jamais vraiment difficile d'imaginer le pire de la nature humaine.

Il écoute attentivement. Il ne laisse rien transparaître, il laisse à peine sa mâchoire se serrer. Il a peur de flancher, de se faire noyer par ces paroles. Qui sera là pour la retenir, s'il se laisse aller ? C'est elle, qui a mal. Il sent son cœur se serrer dans sa poitrine.

Et il n'a pas de mouchoir pour essuyer les larmes de son amie, Béring. Alors il se tortille et tire sur les manches du pull de son uniforme pour le retirer. Tant que personne ne se mouche dedans... Le tissu laineux vient doucement tapoter les joues d'Ene pour les sécher un peu ; même si d'autres larmes coulent encore. Il lui laisse entre les mains, Béring.

"Ça ira mieux avec ça..."

Il sent d'ici son cœur lourd de regrets.

"Tu n'as pas à t'accuser de n'avoir rien fait, Ene. Et si quelqu'un pense le contraire, il peut aller se faire foutre."

Parce qu'il faut être le dernier des abrutis pour savoir que tout ce que le corps veut, c'est survivre ; peu importe si ça implique de rester immobile. Il ne saurait même pas imaginer, Béring... Il se sent impuissant ; comme trop souvent ces derniers temps.

"T'es forte. T'es déjà tellement forte, Ene."

Et il aimerait lui dire, qu'il est là pour elle, Béring. Il aimerait lui demander si Mme. Lindley est là pour elle aussi. Il aimerait lui demander si elle a toujours porté ça seule. Il n'ose pas.


Dernière édition par Béring Leszczynski le Lun 17 Juin - 15:49, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Une fleur fanée || Béring Mar 4 Juin - 22:00

Ça y est, elle a tout avoué, elle n'a plus rien de si grave à lui cacher. Si ce n'est son appartenance à The Crow mais franchement, ce secret n'est pas prêt d'être dévoilé. Ce serait brisé leur amitié et elle n'a pas envie de faire ce sacrifice. Elle tient beaucoup trop à lui pour fauter. Il ne cesse de la consoler, de l'écouter se plaindre sans jamais se moquer... Et lui aussi, elle le trahit, comme tous ses amis. Quelle ironie. Quand il lui tend son pull, elle le porte doucement contre son visage pour éponger ses yeux humides. Les paupières closes, elle hésite un peu avant de murmurer.

« Tu penses que... je pourrais quand même trouver quelqu'un... qui m'aimera...? »

C'est bête. Un peu ridicule aussi mais cela la tracasse. Est-ce qu'on ne la trouverait pas répugnante ? Elle-même s'était sentie ainsi, pendant un long moment et elle éprouve toujours cette répulsion vis-à-vis d'elle-même. Elle ne s'accepte pas. Elle ne s'aime pas mais elle soigne son apparence, se cache derrière des parures pour se donner l'impression qu'elle est normale. Pour essayer d'être jolie alors que ce n'est que de l'hypocrisie. Elle soupire avant de l'entendre et de relever son regard vers lui, clignant des paupières. Elle ne peut pas se retenir et pouffe de rire en lui souriant, reconnaissante.

« Merci de m'avoir écoutée, ça me soulage de te l'avoir dit même si c'est aussi... tard. »

Dans son regard, elle ne voit ni mépris, ni déception, elle n'y lit que de la compassion et cela la conforte dans le fait qu'elle a bien fait de lui en parler. Maintenant, elle essaye de garder le sourire, pour ne pas l'inquiéter mais, ce dernier se trouble quand il lui avoue qu'elle est forte. En quoi ? Pleurer, faire des insomnies parce qu'elle n'arrive pas à passer au-dessus d'un événement qui remonte à un an, se reposer sans cesse sur lui et lui infliger ses douleurs pour être réconfortée... Ce n'est pas de la force Béring, c'est une forme de désespoir. Ene secoue de la tête, plusieurs fois pour le contredire.

« Je ne suis pas forte Béring. Je... Aujourd'hui encore, si je me trouvais dans cette situation... Je serais incapable de bouger par peur. »

Son sourire moins joyeux, elle a le regard de nouveau perdu dans ses pensées. Elle a changé mais, cet événement l'hante toujours. Cependant, elle n'a pas envie de se laisser abattre, elle n'a pas envie que leur rencontre soit uniquement un moment déprimant parce qu'elle n'aura fait que se lamenter. Alors, elle lui tend son pull, le lui rend puis joint ses mains, tortillant doucement ses doigts. Le poids qu'elle porte sur ses épaules s'est allégé, elle se sent mieux. Et c'est encore une fois grâce à lui.

« J'aurais aimé que tu sois mon frère. »

Elle ne se rend pas tout de suite compte de ce qu'elle vient de lui dire, les mots ont franchi ses lèvres sans qu'elle n'en prenne conscience. Ses joues prennent une légère couleur, elle est gênée mais elle préfère en rire car ce n'est pas un aveu si honteux. Cela prouve juste à quel point il a une place importante dans son coeur.  


Better
late than never
feat. béring
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Une fleur fanée || Béring Sam 8 Juin - 22:40




une fleur fanée //« So tell me when you're gonna let me in. I'm getting tired, and I need somewhere to begin. » — feat. EneIl déteste l'entendre prendre ce ton dépréciatif, Béring. Il voudrait pouvoir la contredire à nouveau ; lui faire comprendre les choses telles que lui les voit. Ce n'est pas le moment de la pousser. Un jour, peut-être...

Comme pris entre deux feux, il ne veut pas lui dire qu'il est heureux qu'elle se confie. Il ne veut pas le dire, parce qu'il se persuade qu'une réalité où Ene va bien existe. Dans cette réalité-là, rien ne lui est arrivé. Et ça, ça le rendrait vraiment heureux, Béring.

"J'aurais bien aimé aussi."

Il aurait aimé avoir des frères et sœurs ; ne pas avoir l'impression de grandir seul. Il se trouve égoïste, Béring. Parce qu'il a Enoch, à la fois tout comme, sans vraiment l'être.

"Ca... aurait été dommage. Parce qu'il y a toujours des choses qu'on préférera dire à son ami plutôt qu'à son frère. Puis tu n'aurais peut-être pas réussi à me supporter !"

Son rire vient rejoindre celui d'Ene pour raisonner autour d'eux. Pour quelques instants, un silence confortable s'installe. Et il se rappelle ses inquiétudes précédentes, Béring. Il voudrait la rassurer encore un peu.

"Tu sais, je pense pas que l'amour soit toujours la finalité. Mais... si tu en ressens le besoin d'aimer et d'être aimée, c'est qu'il y a quelqu’un pour toi quelque part ; quelqu’un de bien."

Et il a toujours du mal à trouver les mots pour parler d’un sentiment auquel il ne veut plus croire, Béring.



Dernière édition par Béring Leszczynski le Lun 17 Juin - 15:53, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Une fleur fanée || Béring Mar 11 Juin - 20:33

Il confirme ses propos, cela la rend heureuse. Ils ont une relation spéciale, c'est comme s'ils étaient de la même famille sans l'être. C'est plus simple, ils ne sont pas obligés d'être formalisés par des procédures et des règles, ils n'ont pas besoin de se supporter parce qu'ils n'ont pas le choix. Elle apprécie cette vision des choses, elle ne l'appellera jamais "grand frère" mais, c'est ce qu'il représente... Peut-être que s'il l'avait été, elle n'aurait pas choisi un chemin aussi risqué, pour ne pas l'inquiéter.

« C'est peut-être moi que tu n'aurais pas pu supporter ! »

Elle sourit, elle rit, elle a conscience des nombreux défauts qu'elle possède et n'est pas sûre qu'un garçon puisse tous les supporter. Elle est toujours à donner des leçons aux autres, à les prendre inconsciemment de haut, à les mépriser, elle se vexe vite, réagit parfois au quart de tour. Elle ne supporte pas vivre dans une porcherie, elle hurle dès qu'elle voit une araignée sur un mur, elle est insultante, insolente. Avoir une soeur pareille serait une épreuve exténuante. Béring a de la chance que ce ne soit pas le cas.

Le silence n'est plus aussi oppressant qu'au début, il ne la dérange pas et c'est pour cela qu'elle s'arrête de rire. Grâce à lui, elle se sent soulagée... Avant que son visage ne vire au rouge et qu'elle secoue vivement la tête. Elle a l'air aussi désespéré que cela ? Elle ne cherche pas à tout prix quelqu'un, enfin peut-être, elle n'est pas spécialement intéressée alors qu'elle a participé à ce speed-dating à la noix... Ene ne peut pas lui donner tort, il a raison. Toutes ses actions cette année vont dans cette direction.

« J... Je ne vois pas cela comme une finalité m... mais ce... ce serait bien... de tomber sur cette personne. »

Elle enroule une de ses mèches autour de son index et lui adresse un petit sourire gêné.

« Merci. »

Encore une fois, il la soutient et l'encourage. Encore une fois, elle abuse de sa gentillesse. Et cela ne lui plaît pas, sauf qu'elle ne sait pas comment... Remettre la balle au centre, lui rendre ce qu'il lui offre.

« J... Je suis sûre q... que tu trouveras aussi quelqu'un qui... t'aime...! »

... C'est tellement ridicule qu'elle se sent mal à l'aise et pose une main sur son visage. Il n'a rien dit, pourquoi elle lui balance cela sans raison ? Elle détourne le regard et cherche une échappatoire pour changer de conversation et pour ne pas qu'il s'interroge sur ce qu'elle vient de dire. Béring n'a pas l'air d'avoir de problèmes de coeur et vu à quel point il est bon, elle ne se doute pas que n'importe qui craquerait face à lui. Elle joint de nouveau ses mains, joue discrètement avec ses doigts.

« Je... Tu m'as... écoutée alors, si tu as des soucis, je peux aussi... t'écouter. Parfois, ça aide de se confier...? »

Ceci dit, elle ne va pas le forcer, il n'est pas obligé de parler s'il n'en a pas envie.


Better
late than never
feat. béring
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Une fleur fanée || Béring Lun 17 Juin - 20:17




une fleur fanée //« So tell me when you're gonna let me in. I'm getting tired, and I need somewhere to begin. » — feat. EneElle semble dévier vers un sujet qu'il n'affectionne pas vraiment, cette conversation. Au fond, c'est gentil de la part d'Ene, de lui retourner ses mots d'encouragement. Seulement, dirigés vers lui... il n'a toujours pas envie de les comprendre, Béring. Parce que même s'il se raconte des mensonges pour se rassurer, il espère.

"Ouais, on verra."

Et il passe une main sur sa nuque, comme si rien qu'un geste pouvait lui faire oublier ces quelques mots. Il a déjà bien assez de soucis comme ça, pas besoin de s'en trouver d'autres pour le plaisir. Son cœur n'est pas la priorité, pas ces temps-ci.

Il a peur d'embêter Ene, Béring. Ces choses qui parasitent ses pensées, il les garde pour lui. Le vaccin, ce dernier Noël catastrophique, le souvenir de sa mère, The Crow, ... Qui voudrait entendre parler de ça ? Pourquoi ne pas faire comme d'habitude ? Avant de pouvoir réfléchir plus longtemps, il se décide.

"Motus et bouche cousue ? Promis ?"

Parce qu'il ne veut pas que tout ça remonte aux oreilles des autres, Béring. Il se mordille un peu l'intérieur des joues, marquant une courte pause avant de commencer. Elle est un peu fragile, sa voix.

"Ma famille est... Non. Disons que l'intelligence semble être pour la plupart un caractère héréditaire, chez nous. Certains ont travaillé à la conception du fameux vaccin. Et souvent, je me dis que c'est la pire erreur qu'on ait jamais faite."

Souvent, c’est un faible mot. Il préfère ne pas trop tourner autour du pot, Béring.

"Enoch s'est mis en tête de mettre la main sur ce truc, et ... Je sais pertinemment que rien ne l'en dissuadera. Non seulement on a réussi à causer du malheur aux autres, mais aussi à notre propre famille."

Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Une fleur fanée || Béring Lun 17 Juin - 22:00

Elle a peur de se mêler de ce qui ne la regarde pas. Cependant, elle se rassure en se disant qu'ils se connaissent depuis longtemps et que ce n'est pas la première fois qu'ils ont ce genre de conversation. Elle le connaît assez pour savoir que The Crow doit l'inquiéter. C'est le cas de tous. C'est une évidence. Elle l'écoute et hoche doucement de la tête.

« C'est promis. »

Elle pratique l'occlumancie. Qui mieux qu'elle peut garder un secret ? En plus, il en connaît tellement sur elle qu'elle aurait plus à perdre à ce que leurs discussions soient connus d'autres personnes. Cette fois, c'est elle qui le soutient, elle s'avance et doucement, elle pose sa main sur la sienne.

« J... Je ne pense pas que ce soit une aussi mauvaise chose... En... Enfin, tout le monde commet des erreurs mais, il est toujours possible de les réparer. Tout peut s'arranger. »

Elle lui offre un petit sourire pour qu'il ne s'en veuille pas trop. Il n'a pas à se sentir ainsi... Sauf que la suite la fait écarquiller les yeux. Elle est surprise, elle comprend que cela doit être encore plus dur si Enoch désire quelque chose comme cela. C'est dangereux. Il ira jusqu'au bout.

« Béring, si nous sommes au courant, nous avons le moyen de l'empêcher de faire cette bêtise. »

Elle s'inclut car elle compte bien l'aider. Le gryffondor peut être très obstiné et surtout réagir au quart de tour. Si par hasard, il pensait à rejoindre les rangs du corbeau, il serait réellement en danger. Elle se pince les lèvres, fronce légèrement les sourcils et secoue la tête. Elle ne veut pas qu'il pense d'une manière aussi triste, elle est bien trop optimiste pour le soutenir dans cette idée.

« Tant que ta famille reste unie, il sera possible d'envisager le bonheur. Ce n'est pas une fatalité, Béring. »


Better
late than never
feat. béring
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Une fleur fanée || Béring Mer 19 Juin - 22:47




une fleur fanée //« So tell me when you're gonna let me in. I'm getting tired, and I need somewhere to begin. » — feat. EneElles lui arrachent un rire malheureux, les paroles d'Ene. Il sert doucement sa main dans la sienne, comme pour s'ancrer sur terre. Tout arranger ? Empêcher Enoch de persévérer dans sa bêtise ? Et puis... Quelle famille unie ? Il n'est pas sûr de trouver les bons mots, Béring. Il n'est pas sûr de réussir à lui expliquer. Parce que tout semble trop complexe, trop dur à formuler.

"Tu parles d'une famille unie, Ene... Non. Enoch les rejette. Je crois... Je crois qu'il déteste aussi fort qu'il peut tous ceux qui ne sont pas moi, quelque part. Il ne veut pas comprendre..."

Comprendre quoi, au juste ? Qu'il n'a pas besoin de changer ? Qu'il est accepté et aimé malgré ce qu'il peut penser ? Il la voit parfaitement bien Béring, la peine dans les yeux du reste de sa famille.

"Rien ne s'arrange ! Au contraire, j'ai la sensation que plus le temps passe et moins ça va. Je sais bien qu'il grandit et que je ne pourrais pas toujours le protéger, même si c'est ce que j'aime croire. Je n'sais pas quoi faire pour quoi faire pour qu'il m'écoute, ne serait-ce qu'un minimum... J'ai peur de ce qu'on pourrait lui faire croire, de ce qu'on pourrait lui promettre ; j'angoisse si fort que je passe mes nuits à y penser !"

Il passe une main sur son visage. Il aimerait pouvoir ne rêver de rien, Béring. Et la nuit, ça le fait cauchemarder silencieusement. Si bien qu'il jurerait ne plus rien avoir d'autre en tête. Il s'agite. Il ne se souvient pas des rêves heureux.

"Comment veux-tu l'empêcher de faire quoi que ce soit, Ene ? Je suis son cousin, pas son geôlier. La seule chose à laquelle je suis bon, c'est ramasser les morceaux..."

Parfois, il voudrait être égoïste, Béring. Il voudrait ne pas être une éponge à émotions hypersensible. Et malgré les efforts déployés, il s'en trouve incapable sans pour autant vraiment regretter de ne pas avoir réussi. C'est comme ça, c'est tout.
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Une fleur fanée || Béring Jeu 20 Juin - 21:00

De quoi elle se mêle ? Ce ne sont pas ses affaires, elle met son nez là où il ne veut pas. Pas une seconde elle ne se dit qu'elle a tort ou qu'elle devrait rebrousser chemin. Béring a besoin de parler, elle est là pour l'écouter c'est aussi simple. Et si ses conseils intrusifs peuvent lui apporter de l'aide, elle ne va pas s'en priver. De toute façon, il sait depuis le temps à quel point elle peut être insolente. Ce n'est pas nouveau.

« Je... ne suis pas dans sa tête mais... Il est jeune et il est né sans... Ce que nous nous possédons. A sa place... Je serais jalouse... et je trouverais cela injuste... Je ne pense pas qu'il en veut réellement à ta famille Béring. Il ne sait pas vers qui diriger sa colère. P... Pardon je me fais peut-être des idées... »

Elle veut bien faire mais elle hésite, elle piétine. Elle ne veut pas le contredire, elle ne veut pas qu'il pense qu'elle veut lui faire la morale. Elle ne désire que l'aider. Sa main se serre sur la sienne, elle est là.

« Je pense savoir comment l'aider. Je ferai de mon mieux pour qu'il fasse de sa différence une... force ? S'il se sent intégré dans ce monde, il ne songera pas à faire le mauvais choix. »

Le mauvais choix c'est quoi ? Poursuivre sa quête et obtenir le vaccin ? L'utiliser sur lui-même pour combler la différence ? Rejoindre The Crow qui l'aidera ? Couper les liens avec sa famille ? ... Tant de choses qui doivent peser sur les épaules de l'aîné. Elle le voit, il semble au bout du rouleau. Et pourtant, plutôt que d'avoir l'air triste, elle ne peut pas s'empêcher de lui sourire tendrement en fermant ses prunelles.

« Il en a de la chance... Si tu penses autant à lui, je suis sûre qu'il le sait, au fond de lui. Tu ne crois pas qu'il te prend pour modèle ? Peut-être que... nous pourrions essayer le Quidditch ? S'il monte sur mon balai, ou sur le tien, en duo, ce sera une variante intéressante ! »

Allez Béring, souris. Il est trop tôt pour lâcher prise. C'est ce qu'elle voudrait lui faire comprendre. Ils peuvent changer les choses, tout le monde le peut. Elle a pu changer, beaucoup d'autres aussi. Enoch oubliera cette idée, s'il trouve autre chose qui en vaut la peine. Et le monde est vaste, il y a beaucoup de choses qui en valent la peine.

« Nous ne sommes pas des geôliers. Si nous lui montrons que sa nature n'est pas un frein... Il pourra s'épanouir. »

Enoch, il n'a pas de magie. Il est né différent mais, cette différence est une force. Elle en est sûre.


Better
late than never
feat. béring
Béring Leszczynski
Not your princess, tocard
Not your princess, tocard
Béring Leszczynski
Messages : 456
Points : 844
En couple avec : Personne - donc pas avec un tocard. (Hennessy is watching you)
Re: Une fleur fanée || Béring Ven 21 Juin - 20:12




une fleur fanée //« So tell me when you're gonna let me in. I'm getting tired, and I need somewhere to begin. » — feat. EneIl n'est pas fort convaincu, Béring. Il se contente de hausser mollement les épaules et de baisser les yeux. C'est perdu d'avance. Parce qu'il s'en est persuadé. Parce qu'il le connaît bien, Enoch. Un peu trop bien, sûrement.

"Je veux l'aider, Ene... Pas le tuer. Je doute que le mettre sur un balai soit une chose intelligente à faire..."

Et ça en serait presque drôle, si ça n'était pas si vrai. Il y a bien une raison pour laquelle la pratique du Quidditch n'est pas ouverte au cracmols. La dernière chose dont il aurait besoin en ce moment, ce serait de voir son cousin chuter d'un balai.

"Il semble soigneusement oublier qu'il n'est pas le seul dépourvu de magie, dans cette famille. Mais les moldus ne comptent pas, je suppose... J'ai eu des mots durs, j'ai essayé de lui faire voir le revers de la médaille... Je n'sais même plus dire qui est le plus stupide et égoïste de nous deux."

Il regrette, Béring. Bien évidemment, qu'il regrette. Même s'il les a pensés, les mots qui sont sortis de sa bouche, poussés par la colère.

"Libre à toi de tenter ta chance avec lui, Ene. Mais... juste... Je ne veux pas que tu te sentes obligée. Tu n'as pas à porter les problèmes de quelqu'un d'autre..."

Pas quand elle a déjà les siens ; mais il se tait, Béring. Il n'ose pas le dire. Il n'ose pas la ramener au sujet précédent. Parce qu'il ne veut plus la voir pleurer, ça fait trop mal. Il sent une migraine pointer le bout de son nez ; le besoin de fermer à son tour les yeux.

"C'est insupportable. Parfois... Je voudrais pouvoir disparaître loin de tout et de tout le monde, ne penser à rien. Même m'endormir un soir, et me réveiller quand tout ira mieux. Pas avant."

Mais il ne peut pas fuir les problèmes, Béring. Pas cette fois.


Dernière édition par Béring Leszczynski le Ven 5 Juil - 12:18, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Une fleur fanée || Béring Ven 21 Juin - 22:20

Elle est un peu froissée par ses mots. Elle n'est pas stupide, si elle lui a proposé cette alternative, c'est pour que chacun y trouve son compte. Et non pas pour s'en débarrasser en le faisant tomber d'un balai. Elle gonfle une joue, fronce légèrement ses sourcils. Pour qui il la prend Béring ? Pour une idiote fonceuse ?

« Moi je pense que c'est une bonne idée. Il suffit d'organiser cela entre amis. Sans cognards, juste avec le... le... euh... ballon... Je sais que Enoch n'a pas de magie mais, il n'est pas si fragile, il ne faut pas lui briser les ailes, il faut lui ouvrir de nouvelles portes pour qu'il s'accepte...! »

Ils sont des Serdaigles, s'ils ne peuvent pas se servir de leur tête pour trouver des alternatives, qui le peut ? Tout se passera bien, elle prendra des précautions, mettra sûrement un filet sous le terrain pour amortir les chutes même s'il n'y en aura pas. Ils pourraient utiliser les ceintures lors de l'Hippoball ? Pour ne pas tomber ! Les idées brillent dans ses yeux turquoise mais ce n'est pas assez pour le rassurer, pour effacer ses problèmes. Il s'explique et immédiatement, elle le coupe, elle secoue la tête négativement et s'empresse de répondre.

« C'est faux Béring. Tu n'es pas égoïste, tu n'es pas stupide. Ne te dénigres pas. Tu penses à lui, cela se ressent. Je ne sais pas ce que tu lui as dit mais je sais que c'était dans son intérêt n'est-ce pas ? Alors ne dis pas de bêtises. Ne te blâmes pas autant. »

C'est douloureux de constater qu'il se sent responsable. Et qu'elle ne sait jamais les mots qu'il faut prononcer. Tout ce qu'elle dit, c'est ce qu'elle a sur le coeur. Un petit sourire gagne son visage. Elle lui est reconnaissante de ne pas finir sa phrase. Elle pense avoir compris.

« Ce n'est pas un poids d'aider ses amis, Béring. »

Il ne la force pas, c'est ce qu'elle décide. Elle hésite à s'approcher, elle ne veut pas être envahissante, elle n'a pas envie d'être étouffante. Alors, elle se contente de lui effleurer le front, là où sont tous ses maux.

« Fuir, c'est abandonner et quand on abandonne, on perd quelque chose. Alors, reposes-toi sur nous. Je suis sûre que tu as suffisamment d'amis pour te le permettre, Béring. »

C'est tellement ironique. Elle lui demande de compter sur elle alors que de son côté, elle prend tous sur ses épaules, elle ne laisse personne porter son fardeau. Tout ce qu'elle veut, c'est les protéger.

« Du moins, tu peux te reposer sur moi. Quoiqu'il arrive, tu peux me faire confiance. »

Son coeur se resserre, l'étouffe. Elle meurt d'envie de s'excuser, de lui dire ce qu'elle lui cache, de le supplier de la pardonner pour tout ce qui va arriver mais, elle ne peut pas. C'est la route qu'elle a choisi et qu'elle doit assumer. Pour le moment.


Better
late than never
feat. béring
Contenu sponsorisé
Re: Une fleur fanée || Béring

Une fleur fanée || Béring
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» "standoff ring" ?
» Taille ring.
» Ring
» presentation de fleur
» Fleur jaune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: Les parcs-
Sauter vers: