shakespeare in love •• Samsam

Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
shakespeare in love •• Samsam Jeu 9 Mai - 20:43


C'est un arbre ! C'est un arbre qui chante !
Aujourd'hui était une belle journée. Malgré les attentats, malgré la réunion récente des petits rebelles de la forêt La Fontaine, et malgré, plus effrayant que tout aux yeux de l'enfant qu'était encore Billy Catwright : l'approche des terribles B.U.S.E.S. La vie continuait, show must go on comme on dit ! Billy entra dans l'auditorium.

Belle transition, Billy.

Des membres du club de théâtre étaient en pleine répétition. Une pièce que Billy ne connaissait – ou reconnaissait – pas. Heureusement, le jeune blaireau n'était pas là pour réviser ses classiques. Il fit passer la sangle de son sac en bandoulière par dessus sa tête et s'assit le plus discrètement possible dans les gradins, vers le milieu. Ainsi enfoncé sur son siège, on ne le remarquerait pas. Pensait-il. Après avoir vu la même scène trois fois, sans qu'aucun des comédiens amateurs ne lui tapent dans l'oeil, Billy sortit un paquet de Pringles Salt&Vinegar de son sac et commença à s'empiffrer – c'était l'heure du goûter. Crunch crunch crunch. Quelqu'un en coulisse donna dix coups de balai contre le parquet. Le rideau se souleva et Sam entra.

Billy se redressa sur son siège et lui fit "coucou". Est-ce qu'elle le voyait, là ? Elle le voyait, au centre de la rangée vide des gradins vides, avec ses cheveux en bataille, ses taches de suie qui avaient gagné la guerre du cours de potions, et ses miettes de chips sur les joues ? Elle le voyait bien ? Parce que lui, oui. Il était venu pour ça. Sam l'avait invité à assister à l'une des répétitions de son club. Et plus que le théâtre, les costumes ou les acteurs, Billy avait hâte de voir comment se débrouillait son binôme secret des Poufsouffles, l'agent très spécial Donuts sur scène.
Sam Everyl
Little miss sunshine
Little miss sunshine
Sam Everyl
Messages : 234
Points : 553
En couple avec : Ta maman
Re: shakespeare in love •• Samsam Dim 12 Mai - 1:51

Feat Sam & Billy

On the stage

shakespeare in love •• Samsam Tumblr12
- « Est-ce que je suis vraiment obligée de porter une robe ? »

De toute évidence, oui. Le regard que te lance la costumière suffit à te faire baisser les yeux, honteuse, tu détestais les robes. T'adorais le théâtre, t'adorais la sensation que cela te procurait, la liberté que ça t'apportait. Jouer des rôles, porter le masque de personnages tellement différents, tellement nombreux, c'était fabuleux comme sensation. Puis surtout, c'était drôle. Jouer un vieillard radin, un chevalier courageux ou même un garçon de chambre, chaque rôle t'apportait un petit moment de fun rien qu'à toi. T'adorais jouer, parce que c'était ce que le théâtre était pour toi : un jeu. Quand tu jouais, tu n'étais plus Sam, tu n'étais plus la gamine un peu paumée qui se cherchait. T'étais quelqu'un, avec une histoire, une mentalité, tout était imposé et tout était alors beaucoup plus simple. Mais il y avait un rôle, un seul, que tu n'assumais pas. Un rôle que tu trouvais plus humiliant que tout le reste. Un rôle dont toutes les filles rêvaient… Sauf toi.

Tu te contemples dans ta robe pastelle, tes cheveux lâchés, légèrement bouclés, avec ce maquillage sur le visage… Beurk. T'as tellement l'impression d'être… Un clown. Ironique n'est-ce pas ? Tu ne te sens pas à l'aise, t'aurais préféré qu'on te refile le rôle de la cruche ou celui du valet. À la place, on t'avait refourgué celui de la jeune demoiselle du monde qui tombe amoureuse de roturier déguisé en jeune noble. Beurk. Beurk. Et re beurk.

Tu lances un regard dégoûté au miroir. En vrai, t'aurais tellement aimé jouer une pièce un peu moins cucul. Mais faut croire que les histoires d'amour ça fait vendre, t'es juste très mal à l'aise à l'idée d'en être l'héroïne. Les dix coups de bâton sur les planches te signalent que c'est à toi d'entrer en scène. Après un dernier soupir pour l'image floue dans le miroir, tu t'avances. Allez, ce sera vite passé, dès que ta scène est finie, tu files enfiler ton vieux jogging et tu cours manger de la crème glacée dans ta chambre. Ça a l'air d'être un bon plan.

- « Ô est-ce l’amour qui l pourfend le cœur ? » Nan c’est la honte putain. « Que ne vois-je, devant mes yeux, le visage de l’amour ! Qui est-il ? Ah ! Cœur faible ! Traitre ! Je ne puis succomber devant un i-hii. »

Hiii. Oui. Parce que tu as levé les yeux sur les gradins pratiquement vides pour ne pas voir le regard du metteur en scène. Sauf que tu l'as vu lui. Billy. Hii.

Tu l'avais invité à venir faire un tour au club dans l'espoir de le recruter. D'une part, parce que Billy était ton ami et quelqu'un que tu appréciais par-dessus-tout. Mais aussi et surtout parce que tu pensais sincèrement que le théâtre serait bénéfique pour lui. Tu étais intimement persuadée qu'il trouverait ça fun, qu'il s'amuserait et progresserait dans son gain de confiance en lui. Billy méritait beaucoup. Tu voulais qu'il ait beaucoup. Parce que Billy ne t'a jamais tourné le dos et qu'il t'a back up quand t'as dû encaisser la disparition d'Amelia. Il aurait pu tourner des talons, mais il ne l'avait pas fait. Tu ne pourrais jamais lui dire ô combien tu lui en étais reconnaissante. Mais tu pouvais lui montrer. L'encourager et l'aider, c'était ta façon à toi de lui montrer. Mais tu n'avais pas prévu qu'il passe maintenant. Là. Tout de suite. Alors que tu joues le pire des rôles. De là où t'es t'arrives pas à voir son expression. Mais t'es pas sereine, Sam. T'aurais beaucoup aimé qu'il assiste à une répétition où tu as un rôle plus bouffon, plus toi quoi. Qu'est-ce qu'il va penser ? Que t'es ridicule ? Que t'es pas jolie ? Que ça ne te va pas les rôles de fille ? Tu stress. Heureusement, le raclement de gorge impatient du metteur en scène te ramène à la réalité.

- « Je ne puis succomber devant un inconnu ! »

Tu laisses la scène se poursuivre. De temps en temps, tu lances un regard anxieux et curieux à la fois, vers les gradins. Ce qui est drôle, c’est que tu es tellement stressée que tu adoptes très bien la posture de la princesse frêle et délicate. Épaule baissée, regard sur le plancher. Dommage que ce ne soit pas une preuve de ton talent de comédienne. La scène se finit enfin, tu te laisses aller à un profond soupir alors que le responsable de votre groupe délivre son verdict. Tu lances un coucou timide à Billy avant de descendre de scène pour laisser la place aux acteurs de la prochaine scène de se préparer. Peut-être que tu devrais aller retirer ta robe avant de venir vers lui, mais tu ne sais pas, c’est peut-être un peu impoli de lui faire un coucou et de se barrer ensuite ? Oh puis merde allons y comme ça.

- « Hé, t’es là depuis longtemps ? »
Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: shakespeare in love •• Samsam Mer 15 Mai - 16:23

C'est un arbre ! C'est un arbre qui chante !

Sam entra enfin en scène et déclama un beau discours sur l'amour. Billy n'avait pas la référence, il ne savait même pas ce qu'ils étaient en train de jouer, mais c'était comme lire un livre sans savoir lire : on s'accroche aux images pour comprendre ce qu'il se passe. Là, Billy captait qu'il y avait plusieurs personnages avec des rôles différents, et que Sam jouait une fille  – oui, bien Billy – peut-être une princesse à cause de sa robe ? C'était une jolie robe. Billy n'avait jamais vu Sam en robe, parce qu'elle n'en portait pas au quotidien. Et en dehors du quotidien, il la voyait aux entraînements d'Hippoball, où la tenue règlementaire était plutôt composée de protections en cuir, d'une bombe qui aplatissait le crâne et te faisait une coupe moche quand tu l'enlevais – sauf Billy, c'était comme si ses cheveux étaient montés sur ressors car ils reprenaient immédiatement leur forme naturelle – de sueur et de boue. Pas le même genre.

Sam eut un petit moment d'hésitation, Billy trouva cela très stressant et se demanda si elle avait oublié son texte. Ah, le théâtre n'était vraiment pas fait pour lui… Il ne savait pas comment il surmonterait ce genre de problème s'il était à sa place, sur scène. Et encore, y'avait personne dans les gradins à par lui… qui n'allait certainement pas rire de la maladresse de son amie. Il attendit patiemment la fin de la scène, même si Sam n'avait plus de réplique, en se retenant de lui faire des signes d'encouragement comme à l'hippoball, pour ne pas la déconcentrer. Quand la répétition fut finie, il patienta jusqu'à ce que le responsable ait fini de donner ses explications et que le groupe se disperse, pour quitter son siège. Enfin il descendit des gradins pour rejoindre son amie.

"Hey, Sam !" salua Billy, enthousiaste.
"Hé, t’es là depuis longtemps ?"
"Euh, j-je crois pas, y'avait un m-mec avec une épée... je crois." C'est vague, Billy. Sois honnête "J'ai pas t-tout suivi."

Il afficha un air gêné. Le fait qu'il ne connaisse pas la pièce qui était jouée avait accroché son attention, au début, mais il y avait trop de personnages différents et la scène était bien avancée avant que Billy n'arrive. Au final, il n'avait pas vraiment compris ce qui se disait. Il sourit et offrit son paquet de Pringles à Sam :

"Mais j'ai b-bien écouté quand c'est t-toi qui jouais ! T'as faim ?"

Ce devait être stressant et difficile de retenir tout ce texte, et jouer aussi longtemps, coincé dans un déguisement. Si ça se trouvait, elle avait chaud aussi. En plus, c'était l'heure du goûter. Il jeta un coup d'oeil derrière eux pour voir si les autres élèves retournaient sur scène ou avaient fini, s'il avait le temps en somme de prendre le goûter avec Sam.

"Tu veux t-te changer ?" questionna-t-il, en regardant la robe de plus près.

Ouais, c'était sûrement un rôle de princesse ! Elle avait l'air encombrante quand même, et peut-être lourde à porter (dans tous les sens du terme). Billy se demanda si c'était bien pratique, pour les filles, de porter ce genre de choses. Il avait essayé les jupes, mais jamais les robes. Sauf une fois, pour jouer avec sa soeur. Mais c'était une robe large de sa mère, pas une tenue de princesse ! C'était étrange de voir Sam avec. Parfois, il oubliait légèrement que c'était une fille. C'était donc normal qu'elle porte des robes et se maquille.
Sam Everyl
Little miss sunshine
Little miss sunshine
Sam Everyl
Messages : 234
Points : 553
En couple avec : Ta maman
Re: shakespeare in love •• Samsam Ven 17 Mai - 22:08

Feat Sam & Billy

On the stage

shakespeare in love •• Samsam Tumblr12
Un sourire étire tes lèvres, toi aussi, tu n'avais pas trop suivi le scénario, la première fois que tu avais lu le texte. Les histoires de jeunes filles bien sages et de garçons bien trop propres sur eux et aux amourettes compliqués te dépassaient franchement. Pourquoi fallait-il toujours que les histoires d'amour soient compliquées ? Tu trouvais bon nombre de personnages beaucoup trop dramatiques et… Complexes. Aimer quelqu'un ça n'a jamais été un crime à tes yeux. Puis, de ton avis, ce n'était certainement pas en battant des cils que l'élu de son cœur allait remarquer quoi que ce soit. Si tu devais aimer quelqu'un un jour, Sam, t'aimes à croire que tu serais moins dramatique, moins complexe, que tu dirais les choses franchement. Parce que les sentiments sont faits pour être partagés, l'amour plus que les autres. C'est un avis bien naïf sur le monde et le fonctionnement de l'humain, mais c'est le tient. Pour Sam Everyl, le compliqué est à bannir. Disons les choses, disons-les franchement. La vie était trop courte pour s'embarrasser de non-dit.

- « Ah, ouais, le mec avec une épée. Ça devait être le héros, j’sais plus son nom. Mais c’est un nom très prince charmant. Ils n’appellent jamais les héros Thanos ou Palpatine. C’est triste. »

T'avais plus trop suivie passée ce stade. Tu t'étais contenté d'apprendre tes répliques en grinçant des dents quand tu voyais le mot « Edward » passer devant tes prunelles brunes. Puis, d'ailleurs, tu trouvais ça assez triste que ce soient toujours une princesse et un prince. Pourquoi pas une guerrière de l'espace et un hobbit ? Ou un prince et un prince ? Ou mieux, une nana lambda et une nana lambda. C'est vrai ça, on ne faisait jamais d'histoire sur les gens lambda.

Tu rougies, par contre, lorsqu'il te dit qu'il t'a écouté, toi. Ce n'est pas la première fois qu'une paire d'yeux extérieur au club contemple tes prestations. Ce ne sera pas la dernière fois non plus. Pourtant, ça a une saveur toute particulière quand ça sort de sa bouche à lui. Billy est un ami, un ami spécial, un être spécial. Une partie de toi a envie de briller à ses yeux, de devenir quelqu'un d'encore plus cool que ce que tu n'es déjà. Tu es son agent Donuts et il est ton agent Clafouti. Tes yeux se détournent un moment vers le sol alors que tes doigts s'entremêlent dans les plis de ta robe.

- « Merci. » Fis-tu en prenant une chips. « Et, dis, j’ai… J’étais comment ? »  

Est-ce ça avait été ? Est-ce que tu n’avais pas été ridicule dans cette robe trop féminine pour toi ? Dans cette tenue trop fille pour la fille que tu étais ? Est-ce tu avais vraiment eu l’air d’une princesse ? Ou d’une simple bouffonne en costume ?

- « J’aime pas trop ça, t’sais. Tout… ça. C’est… Comment dire, j’ai toujours préférée Éowyn à Arwen, tu vois ? Les princesses délicates en jolies robes ça a jamais été trop mon truc. »

Aussi, t'acceptes avec un profond soulagement la proposition de Billy d'aller passer autre chose. De toute façon, t'as fini tes scènes (L'avantage d'une princesse c'est qu'elle ne fait pas grand-chose hormis pleurer le mec dont elle est folle amoureuse mais qu'elle a, genre, croisé à tout casser 5 minutes. Le coup de foudre, encore un truc à ajouter dans la longue liste des choses romantiques que tu ne comprends pas.) alors autant en finir avec cette tenue. T'invites Billy a venir, avec toi, en coulisse. Tu pourras lui montrer les costumes, les accessoires du club aussi. Dans l'arrière-boutique, le monde que le spectateur de ne peut pas voir, y a plein de choses à découvrir. Tu laisses Billy entrer dans la petite pièce qui vous sert de salle de préparation. Tu fouilles dans ton sac pour sortir un short et un vieux t-shirt aux couleurs vives.

- « J’en ai pour deux minutes. » Fis-tu en passant le rideau d’une petite cabine d’essayage sommaire et bricolée avec trois fois rien. « La pièce qu’on fait en ce moment n’est pas très très intéressante mais je pense que le théâtre pourrait te plaire. Tu vas voir, on a plein de costumes, d’accessoires, y a de quoi faire de sacrées soirées jeu de rôle ! Puis, je me dis que ça pourrait t’aider avec l’élocution et la confiance en soi. C’est un putain de défouloir aussi ! »

Tu pousses un soupir d’aise en sentant l’épaisse robe glisser le long de ton corps. Aaaaah la liberté.

- « Mais surtout, tu sais, avec tout ce qu’il se passe, ça fait du bien de s’évader et de se faire passer pour quelqu’un d’autre. Ça aide à pas trop paniquer. »

Tu pouvais, sur scène, te faire passer pour plus courageuse que tu ne l'étais. Tu pouvais, sur scène, maintenir l'illusion que tu étais un clown sans peur et sans reproche. Tu passes ton t-shirt avec un petit sourire encourageant pour la Sam se tenant dans le reflet du miroir en face de toi. Allez ma grande, à cœur vaillant rien d'impossible comme on dit. Tu sors de la cabine, redevenue la bonne vieille Sam. Bonne vieille Sam qui n'hésite pas une seule seconde à laisser sa belle robe de princesse partir au linge sale. Tu reprends une chips à Billy en souriant.

- « Je te fais visiter ? »
Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: shakespeare in love •• Samsam Sam 15 Juin - 16:13


C'est un arbre ! C'est un arbre qui chante !

Sam n'avait pas l'air de savoir comment s'appelait le type à l'épée, ce qui rassura Billy. Si même les acteurs ne savaient pas qui jouait qui…

"Ils n’appellent jamais les héros Thanos ou Palpatine. C’est triste."

La fin de sa remarqua arracha un grand sourire à Billy. Oh, pourquoi ils ne laissaient pas tomber les classiques de temps en temps, pour jouer des trucs plus originaux, qui parlaient au grand public ?

"T'imagines une pi-pièce de théâtre Avengers ? Ou une co-comédie musica-cale Star Wars ? J-je vendrais mon abo-bonnement Warcraft pour voir ça !" s'exclama Billy, des étoiles pleins les yeux.

Mais la réalité du théâtre n'était pas aussi fun. Sam prit une chips avant de lui demander comment elle était sur scène. Les sourcils du jeune Poufsouffle se perdirent un instant dans sa chevelure indomptable.

"Euh... bien ? J'y co-connais rien, tu sais. Mais je t'ai trouvée cool."

Il n'avait objectivement aucun moyen de savoir si sa performance avait été réussie ou non, mais sans qu'il sache comment l'exprimer, il avait trouvé que Sam avait la classe. Rien que parce que c'était la classe de réciter un texte devant tout le monde. Son aînée enchaîna en expliquant qu'elle n'était pas très à l'aise, et Billy comprit rapidement où elle voulait en venir.

"J'préfère aussi Eowyn, s-son évolution est p-plus intéressante. Mais t'sais qu'elles ont t-toutes les deux des robes, p-puis des moments où elles se b-battent ?" Billy prit une chips. "Ch'pense qu'on peut être les deux, mais on est p-pas obligés."

Ce n'était pas une erreur grammaticale de s'insérer dans le "on". Il y avait des gens plus doués pour la castagne et d'autres qui se posaient plus facilement en demoiselles en détresse. Ce n'étaient pas forcément des filles. Il ajouta, pensif :

"On peut aussi être autre chose."

Mais il n'avait pas encore les mots pour exprimer l'entièreté de sa réflexion.

À son grand plaisir, Sam l'emmena dans les coulisses le temps de se changer. Billy observa avec un intérêt non feint les décors rangés sur le côté, les poulies dissimulées par les rideaux, les costumes alignés. Il regarda ces derniers de près, en essayant de ne pas mettre des miettes de chips partout. Il n'avait pas envie de se faire gronder par le professeur Branwell. Ces jolies robes lui donnaient des idées. Non, pas celle de se déguiser avec (pas encore), un autre genre d'idées. Un peu plus sage, et un peu drôle quand même. Il attendit que Sam ressorte de la cabine improvisée et leva les deux pouces en l'air pour signifier qu'il était ravi de la retrouver dans sa tenue habituelle. Il hocha la tête avec un sourire quand elle proposa de lui faire visiter, et suivit le guide en réfléchissant à sa proposition.

Billy aimait les jeux de rôle et les mmo rpg, mais entre son ordinateur ou ses amis réunis autour d'une table et une performance sur une scène, devant un vrai public, il y avait un monde. Il n'osait pas refuser clairement l'idée de Sam, car c'était objectivement une bonne idée, et il avait peur de la vexer. Mais il ne savait pas comment exprimer ses craintes. Il tenta quelques mots pendant qu'ils visitaient :

"J-j'aimerais b-bien améliorer mon élocu-cu… élocution" ben tiens, justement "et j'crois que j'aimerais e-essayer, mais en même t-temps, j'ai pas le cou-courage."

Il ne pensait pas en dire autant, mais avec Sam, l'honnêteté lui venait facilement. Ils avaient partagé assez de choses pour que Billy sache, même inconsciemment, qu'elle ne le jugerait jamais.

"Puis, ça a l'air d-dur de mémoriser t-toutes les répliques ! J'préfère encore jouer un bu-buisson", plaisanta-t-il, avec son petit sourire malin.

Sauf qu'il ne plaisantait qu'à moitié. Même le buisson valait mieux que l'humiliation. Il réfléchit encore quelques secondes à la façon dont il voulait formuler sa propre idée, mais rien ne le satisfaisait vraiment. Y avait-il une vraie manière de le dire ? Billy finit par hausser une épaule :

"Mais si tu veux p-pas être la seule à te déguiser en princesse, je pourrais com-compenser autrement..."

Il se tourna vers Sam en souriant légèrement, parce qu'il voulait voir sa réaction avant de poser la vraie question.
Sam Everyl
Little miss sunshine
Little miss sunshine
Sam Everyl
Messages : 234
Points : 553
En couple avec : Ta maman
Re: shakespeare in love •• Samsam Dim 16 Juin - 20:17

Feat Sam & Billy

On the stage

shakespeare in love •• Samsam Tumblr12
Oui, on peut aussi être autre chose. C'est une idée qui te plaît sans pour autant être capable de lui donner une forme complète. Mais c'est un début, le début de ce que tu espères être une réponse. Parce que tu es consciente de vouloir être autre chose. Tu es consciente de vouloir changer. Pour quoi ? Comment ? Tu ne saurais le dire. Tu n'en as même aucune idée. Tu n'arrives pas visualiser concrètement ce que tu veux, ce que tu aimerais. Si Leif était là, il te dirait que la réponse est en toi. Si tu étais face à Leif, tu lui dirais que la réponse en question pourrait être sympa et arrêter de jouer au ninja. Mais ce n'est pas Leif qui est en face de toi, mais Billy. D'une certaine façon, t'arrives pas à te montrer pessimiste avec lui. Au contraire, même, tu as envie de faire plus, de donner plus, de ne pas abandonner. T'admirais réellement ses efforts, ses progrès, il serait mentir de dire qu'il n'était pas une source d'inspiration pour toi. Au-delà de ça, tu n'avais pas envie d'être seulement une demoiselle en détresse, avec lui. Tu ne pouvais pas faire autrement avec Leif, mais avec Billy, tu pouvais peut-être devenir ce fameux autre chose. Quel que soit cette autre chose, finalement.

Les coulisses, c'est comme un petit monde riche, comme un petit pays des merveilles. Dans les coulisses, il y a tout un bazar, toute une caverne aux merveilles. Des cordes qui traînent partout, des accessoires et des costumes. Ce n'est pas très grand, pourtant on en fait rarement le tour. Tu lui expliques autant de choses que tu peux, tu lui parles de la profusion d'intervenant, qu'une pièce ce n'est pas seulement les acteurs, c'est aussi tout ce qu'il se passe derrière. C'est un travail d'équipe, au final. Un acteur aura beau être le meilleur du monde, s'il n'a pas une équipe derrière il ne fera pas une bonne prestation. C'est ce que tu lui transmets, enfin, ce que tu essayes de lui transmettre. Chacun a son rôle et une importance. C'est le fait de travailler ensemble qui fait un beau spectacle. La force d'une pièce, c'est sa troupe, c'est ce qui t'as séduite dans l'idée de rejoindre le club. Billy exprime pourtant quelques réserves… Tu comprends. Tu comprends parce que la question du courage est centrale dans ton existence. Tu comprends parce que tu te terres dans le déni depuis l'attaque de The Crow. Pourtant, tu penses qu'il a tort, Billy. Tu penses que, de vous deux, il est de loin le plus courageux.


« Pourtant, t'as bien eu le courage de venir jusqu'ici, non ? » Tu ne sais pas trop ce que tu peux te permettre de dire et comment. Tu ne sais pas trop comment formuler à voix haute tes pensées, c'est un exercice compliqué, c'est toujours compliqué de communiquer. Mais tu peux bien essayer. Pour lui. Parce que c'est Billy. Personne ne peut autant te motiver que Billy Catwright. « Moi, je suis venue ici parce que je manquais de courage, justement. J'avais envie de devenir autre chose, de plus être moi. Mais changer, c'est dur, tu vois ? Ça fait peur aussi. Comme je n'ai pas le courage de travailler sur moi-même, je venue ici pour devenir quelqu'un d'autre. Même si c'est que temporaire, même si c'est que quelques heures. Ici, je peux être tout ce que je veux, je peux être un chevalier, une super-héroïne, un Jedi ou même un buisson… Je peux même être une vraie fille. Je peux tout être. Je me dis qu'à force de jouer tous ces rôles, je pourrais peut-être finir par trouver le courage de trouver mon rôle à moi, de devenir ce que j'arrive pas à devenir. »

Parce que cette évolution te fait peur, Sam. Parce qu'elle implique beaucoup de choses que tu n'es pas bien sûre de vouloir et pouvoir assumer. Alors en attendant, tu joues. En attendant, tu uses du système D. Mais, à tes yeux, Billy n'a pas ce problème. Billy est courageux, il a bien plus de courage qu'il ne semble le croire. Billy a cette force et cette droiture qui fait que cela fait bien longtemps que tu ne le considères plus comme un enfant, comme ton cadet. Billy est étonnant et il n'a pas idée d'à qu'elle point tu peux être fière d'avoir ta place dans le cœur de cet homme époustouflant.

« Le théâtre, c'est un très bon exercice pour travailler ton élocution. Faut pas que tu vois ça comme un truc sérieux, mais plus comme un jeu. C'est comme si tu créais à nouveau perso sur WoW à chaque fois. Ce perso, il a une histoire, un comportement, une façon de penser. Les répliques, c'est impressionnant, mais si tu as pu survivre au cours d'Histoire de magie, tu peux survivre à tout. T'es pas obligé de t'inscrire, tu peux peut-être faire un essai pour commencer ? On peut même faire ça tous les deux. Ça fait longtemps qu'on n'a pas fait le mur. »

Tu ne sais pas trop pourquoi tu rougies un peu. Proposer à Billy de faire le mur, un soir, pour faire du théâtre, c'est une idée qui te plaît. Tu mentirais si tu choisissais d'ignorer la petite pointe d'excitation qui monte en toi. D'une certaine façon, depuis février, Billy t'avait manqué. Son sourire t'avait manqué, sa gentillesse t'avait manqué. Vous croisez dans la salle commune et discuter, c'était une chose, passer du temps tous les deux s'en était une autre. Tu te rends compte que tu avais envie de ça, besoin de ça. Parce qu'il te manquait terriblement, ce petit garçon qui n'en était pas un. Elle te manquait terriblement, cette relation complice que vous aviez développé au cours du temps. Alors, quand il te propose de compenser autrement, tu ne sais pas trop pourquoi tu t'emballes. Son léger sourire ne te laisse pas indifférente. Tu ne sais pas trop ce qu'il entend par-là. Dans tous les cas, tu sais que tu seras heureuse de l'avoir avec toi.

« Qu'est-ce que tu proposes… ? »

Y a un peu trop d'espoir dans tes yeux, Sam. Peut-être un peu trop de rouge sur tes joues aussi.
Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: shakespeare in love •• Samsam Mer 3 Juil - 11:54


Billy s'intéressait au théâtre depuis quelques temps, plusieurs de ses camarades faisaient partie du club mais personne ne l'avait jamais invité à assister aux répétitions et il ne voulait pas déranger. Il pouvait s'incruster dans une partie de jeux vidéo, même dans un cours qui n'était pas le sien pour rigoler, mais le théâtre lui semblait quelque chose de plus grand et plus impressionnant. Plus sérieux, aussi. Il n'y avait qu'à voir la taille de l'auditorium. Et les sièges. C'était de super sièges confortables, comme au cinéma. Gage de grandeur et de qualité.

Si Sam ne l'avait pas invité, il ne serait jamais venu. Si Ino ou une autre de ses amies lui avait proposé la même chose, il n'aurait pas osé non plus. Il aurait trouvé une excuse bidon – j'ai un jeu sur le feu –, ça n'aurait pas été totalement un mensonge, et il serait resté en retrait. Il était venu parce que c'était Sam qui avait lancé l'idée. Sam le connaissait assez maintenant pour savoir ce qui retenait Billy. C'était aussi la raison pour laquelle elle savait exactement pourquoi il aurait dû s'inscrire.

Billy l'écouta lui parler de sa propre expérience et il se reconnut en elle. Quand il jouait un personnage de jeu vidéo ou même une partie de jeu de rôle, il incarnait quelque chose qu'il ne pourrait jamais être. Il n'avait pas vraiment envie de devenir une mage elfe de la nuit level 60 dans la vraie vie, ça l'éclatait tout simplement de faire semblant.

"Je com-comprends c'que tu dis. J'aime bien être au-autre chose, m-même si je sais que c'est jamais la ré-réalité."

Derrière son écran et son clavier d'ordinateur, personne ne savait qu'il était Billy Catwright, petit Poufsouffle bègue de 15 ans. C'était comme avoir une identité secrète. Être un superhéros.

"D'autres fois, j-j'ai juste envie d'être Billy Catwright."

Il avait envie que Billy Catwright soit plus grand et plus cool. Être un superhéros dans sa vraie vie. Moins bègue aussi. C'était quand même super chiant pour s'exprimer. Et puis ajouté à sa taille et sa voix en pleine mue, ça manquait de crédibilité. Il grimaça. Le texte… c'était sa plus grande excuse pour ne pas venir au club.

"T-techniquement, j'ai p-pas encore survécu aux B.U.S.E.S., je vais sû-sûrement confondre des dates t-tout l'examen", lâcha le blaireau avec un petit rire soufflé. Sa mémoire n'était pas sa plus grande qualité. "Je c-crois que si on me do-donne un texte, je finirai t-toujours par improviser."

C'était peut-être une possibilité… Il réfléchit, mais pas longtemps. La proposition de Sam avait été entendue et appréciée.

"J'crois que j'aimerais b-bien qu'on fa-fasse de l'impro, t-toi et moi. S-si t'es d'accord, bien sûr…"

La réponse lui semblait soudain très difficile, alors que quelques secondes plus tôt, il s'imaginait très bien déclamer des vers shakespearien et enchaîner sur un rap moldu dans la même phrase. Parce que Billy se savait incapable de retenir plus de deux lignes parfaitement écrites. Quant au bégaiement… S'il criait, ça passait. Mais il ne pouvait pas passer son temps à gueuler, surtout pour s'adresser à son amie.

"Qu'est-ce que tu proposes… ?"

Son intérêt le ravit et il sourit plus largement. Bizarrement il arrivait à dire ça sans hésiter :

"Qu'on aille au gala ensemble."

C'était le plan parfait. Sam en robe, lui en tenue de pingouin, tout le monde sur son 31 alors personne pour se moquer d'eux. Ils allaient en rire et elle ne se sentirait plus ridicule d'être une fille. Ou quoi que ce fut qu'elle souhaite être.
Sam Everyl
Little miss sunshine
Little miss sunshine
Sam Everyl
Messages : 234
Points : 553
En couple avec : Ta maman
Re: shakespeare in love •• Samsam Lun 8 Juil - 13:41

Invitation
Best ship ever je pose ça là


C'est là vôtre plus grande différence, votre point de divergence. C'est aussi, là, la chose qui te fait dire que tu n'as pas besoin de t'inquiéter pour Billy. C'est, là, ce qui fait que tu es profondément optimiste à son sujet. C'est, là, le fait que tu ne doutes pas de lui. C'est la chose que lui arrive à faire et dont tu es incapable. C'est ce qui fait que tu te dis, que de vous deux, Billy est sûrement le plus grand et le plus courageux. Billy, contrairement à toi, à envie d'être lui, des fois. Les rôles sont un jeu, une échappatoire, mais pas une finalité. Billy a envie d'être Billy et c'est quelque chose que toi, tu ne sais pas bien faire. Parce que tu ne sais pas tellement ce que cela représente d'être soi. C'est quelque chose qui te semble un peu compliqué et bancale, d'être soi. Ça implique des choses et des tas de nuances que tu ne comprends pas. Pourtant, Billy à cette force de caractère en lui, ce petit éclat de courage. C'est aussi pour ça que tu l'admires, c'est aussi pour ça que tu ne supportes pas de le voir se dénigrer comme il le fait si bien. Tu vois en ton ami des richesses que lui ne voit pas. Tu te demandes si c'est aussi son cas, est-ce que Billy voit aussi en toi des richesses que, toi, tu ne vois pas ?

C’est plaisant, comme idée, de se dire que lui voit peut-être en toi des choses que tu ne soupçonnes. C’est plaisant de se dire qu’il a peut-être une vision meilleure que la tienne. C’est plaisant de se dire que tu te trompes peut-être sur ton compte, mais pas lui. C’est quelque chose que tu aimerais lui partager sans vraiment savoir comment. C’est difficile de… De communiquer. Encore un truc d’adulte que ne maîtrise pas bien.

« Tu sais, le théâtre c’est beaucoup d’improvisation. Ce qui compte, c’est pas de savoir son texte mais de donner l’impression au public que tu le sais. Les gens n’ont pas le scénario sous les yeux, t’as pas idée du nombre de fois où j’ai improvisé une réplique ! »

Pour le plus grand malheur de tes partenaires, sans doute. Tu accueilles l'approbation de Billy avec un soulagement non dissimulé et un sourire appréciateur. Plus que le fait de faire de théâtre avec lui, c'est surtout le fait de passer du temps avec que tu recherches. Tu ne te l'avoues qu'à demi-mot, mais tu jalouses un peu tous ses proches de 4e année qui ont la possibilité de le voir à loisir, quand ton emploi du temps et tes années en plus t'en empêche. Tu jalouses un peu ces camarades qui en plus de partager sa maison, partage aussi ses cours. Une partie de toi a peur de se laisser distancer, de ne plus être à la page et de perdre un peu cette impression de… D'unique, qu'il y a autour de votre relation. C'est une jalousie que tu ne t'avoues qu'à demi-mot, parce que tu es très mal à l'aise avec cette idée. Alors tu étouffes ce sentiment inconfortable et tu te concentres sur le positif, ça a toujours été ton point fort de te concentrer sur le positif.

« Oh ! Oui, mille fois oui ! Tu verras, ça sera génial. On pourra même se faire des piques niques et tout ! »

Mais tu t’emballes peut-être un peu trop. Tu t’emballes clairement trop. Spécialement lorsque ton regard croise le tien et qu’il déclame la suite sans aucune hésitation, aucun bégaiement. Tu ne sais pas trop pourquoi tu rougies, tu ne sais pas trop pourquoi ton cœur s’accélère d’un coup. T’as peur de mal comprendre, de mal interpréter. Y un ange qui passe, quelques secondes de silence pendant lequel le rouge de tes joues s’accentue. Et quand tu ouvres enfin la bouche, c’est à croire que tu as volé le bégaiement de Billy en route.

« T-tu veux a-aller au-au Gal-Galla avec mo-moi ? »

Tu pointes ton visage du doigt, comme-ci tu t’attendais à ce que Billy te fasse comprendre que ce n’était pas à toi qui s’adressait mais à un super fantôme derrière ta tête. Mais non. C’était bien de toi qui s’agissait, c’était toi qui Billy avait invité. Pas un fantôme. Toi.

« M-Mais t’es sûr ? J-Je veux dire y a sûrement des tas de filles ou de garçons qui mourraient d’envie d’aller avec toi… Je… Je veux pas que tu regrettes. »

Petite pointe de jalousie de nouveau. Des gens comme Polly, par exemple. Des gens qui seraient mille fois mieux à sorti avec lui que toi.

« Mais si tu veux toujours de moi… Bah… je veux bien… Aller… Heu… Au galla avec toi. »

Auditorium # Billy # Juin 2029


Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: shakespeare in love •• Samsam Dim 15 Sep - 18:28

L'enthousiasme de Sam le rassurait, lui qui avançait à tâtons sur la route de l'improvisation. Il en faisait déjà, sans s'en rendre compte, quand il s'inventait un rôle pour une mission top secrète ou jouait à fond son personnage de jeu de rôle ou vidéo. Mais se lancer vraiment, ça aurait quelque chose de très officiel, et très impressionnant. Pourtant Billy voulait croire qu'il pouvait y arriver, parce que Sam croyait en lui. Il voulait croire que Sam avait raison. Alors devant son enthousiasme, il cacha le reste de son inquiétude, sa peur un peu irrationnelle, et il hocha la tête. Ouais. Il allait le faire. Pas tout de suite, mais genre... bientôt. Il se le promit, comme il l'avait promis à Sam.

C'était à elle de bégayer maintenant. C'était la première fois que Billy entendait quelqu'un buter aussi fort sur ses mots que lui. Mais il était trop poli pour le lui faire remarquer ou pour relever qu'elle rougissait. En plus il faisait chaud dans les loges. Il plaisanta pour détendre l'atmosphère :

"En-en fait, j'pensais de-demander à Scarlett Jo-Johansson, mais puisqu'elle est p-pas là..."

Puisqu'ils parlaient de femmes badass, Black Widow, c'était quelque chose ! Mais Black Widow ne serait jamais allé au gala avec Billy Catwright, et au fond, est-ce que Billy en avait vraiment envie ? Il rougit un peu. C'était avec Sam qu'il voulait y aller, pas avec Scarlett, ou un autre garçon ou une autre fille qui aurait soi-disant envie d'y aller avec lui. Je crois pas, pensait Billy. Sam était une des personnes avec qui il s'entendait le mieux à Poudlard, si c'était pas en duo de pingouins avec son amie, il se voyait mal y aller autrement. Des tas de gens y allaient plutôt en couple, mais Billy n'était pas encore dans ce délire-là. C'était plus sympa d'y aller avec un ou une amie quand même, et de retrouver ses autres potes sur place ! Parce que les couples, ils avaient l'air de se forcer à rester ensemble toute la soirée, et à ne danser qu'à deux, et ça, c'était pas très amusant.

"Euh, je sais p-pas si t'as remarqué, m-mais je suis bizarre moi aussi, et p-personne va m'inviter à part mes amis", dit Billy, soucieux de rassurer Sam.

C'était un peu maladroit et légèrement dénigrant, mais pas faux et, de son point de vue, pas tellement méchant. Billy savait qu'il n'était pas aussi normal que la majorité de ses camarades. Des garçons de sa classe avaient reçu des invitations, mais ils étaient vachement plus cools que lui. Billy ne s'imaginait pas invité par une fille (ou un garçon), à part pour faire des bêtises à la soirée. Ce qui était exactement ce qu'il avait prévu avec Sam, tiens.

"J-je sais que si on y va ensemble, on va b-bien s'amuser ! Je te de-demanderai pas si je pensais le regretter, patate", ajouta-t-il pour la forme, avec un petit coup sur l'épaule de Sam.

C'était marrant comme il grillait direct ses tentatives de dénigrement, quand lui était incapable de réaliser qu'il se rabaissait aussi. Mais c'était plus difficile de le voir en le vivant de l'intérieur. Pour Sam, il avait une vision d'ensemble, très objective selon lui, et il savait ce qu'il faisait quand il lui proposait ça. C'était bien pour ça qu'il ne bégayait pas. Il prit un air faussement pompeux et sérieux pour exécuter un petit tour sur lui-même :

"J'ai b-bien l'intention de porter un costume su-super inconfortable mais t-tout à fait shiny, j'espère que tu m'accorderas une danse p-pour qu'on puisse illuminer la p-piste de notre fab !" Après un instant d'hésitation, il ajouta : "T-tu sais danser, Sam ?"

Ce n'était pas sur cela qu'il basait son choix, mais ce serait quand même important de le savoir avant le gala. Il ne voyait pas l'intérêt de s'amuser sur la piste de danse si Sam ne pouvait pas le suivre. Et Billy réalisa, en posant cette question, qu'il y avait encore tant de choses qu'il ignorait sur Sam. C'était à la fois frustrant et assez plaisant ; ça voulait dire qu'il pouvait encore découvrir tout un tas de trucs sur son elle.
Sam Everyl
Little miss sunshine
Little miss sunshine
Sam Everyl
Messages : 234
Points : 553
En couple avec : Ta maman
Re: shakespeare in love •• Samsam Dim 15 Sep - 23:51

Invitation
Best ship ever je pose ça là
Tu ne peux t'empêcher de rire sincèrement à sa blague. T'avais de la chance d'avoir Billy. Vraiment. C'était quelque chose que tu avais compris depuis longtemps. Billy si doux. Billy si gentil. Billy si fort des fois. Billy qui ne se rend pas compte du bien qu'il te fait au quotidien. T'as peur de ne pas être à sa hauteur, dans un sens, de ne pas savoir lui rendre tout ce qu'il te donne. Parce qu'il te donne tellement. Des fois, tu te dis qu'à ton âge, tu devrais être plus mature, plus forte aussi. Que tu te devrais être comme les autres filles, cessées d'être une gamine coincée sur ses quatorze ans. Mais avec Billy, vous êtes bizarre à deux, et c'est peut-être pour ça que tu l'aimais autant, ton ami. Tu lui souris, te grattes un peu la joue sous le coup de la timidité. Il est sûr de son choix, Billy, et tu n'as aucune envie de le contredire.

« Moi j’suis sûre que t’as des filles qui auraient crevés d’envie d’y aller avec toi. Mais c’est d’accord. J’accepte. Je serais ta cavalière preux chevalier. »

Tu esquisses une révérence fort bien travaillée.

« Merci Billy. Vraiment. »

Tu ne sais pas trop comment dire les choses, Sam. Les mots ça n'a jamais été ton truc. T'aurais tellement à lui dire, Sam, tellement de merci et de reconnaissance à lui transmettre, mais tu ne sais pas par où commencer. Alors tu ne dis rien. Tu lui souris, en espérant que ça en dise déjà long. Mais un jour, quand tu seras plus grande, plus forte aussi, peut-être que tu trouveras les mots pour lui dire tous tes mercis. En attendant tu te tiens devant lui, ri de nouveau face à sa pirouette. Tu n'as que peu d'idée de ta tenue, mais tu sais que tu aimerais venir en fille, en vraie fille, pour une fois. Avec une jolie robe, de belles chaussures, être autre chose que Sam l'informe.

« Si je sais danser ? Tu me poses vraiment la question ? Je suis championne de Just dance depuis mes quatre ans, Billy, évidemment que je sais danser ! » Tu prends un petit air supérieur qui tu casses rapidement par un grand sourire. « Je te montre ? »

Et tu lui tend la main.

Auditorium # Billy # Juin 2029


Contenu sponsorisé
Re: shakespeare in love •• Samsam

shakespeare in love •• Samsam
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Film] Love Actually
» [Erdrich, Louise] Love Medicine
» Peace and Love Festival 26 au 30 juin Borlange Suede
» [Shakespeare, William] Le Roi Lear
» I Love Lamp (widget)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Sixième étage :: Auditorium et Théâtre-
Sauter vers: