mens-moi (constance)

Owain S. Baxter
Obviously Stupid Boy
Obviously Stupid Boy
Owain S. Baxter
Messages : 200
Points : 431
mens-moi (constance) Lun 20 Mai - 14:01



he sure as hell
ain't honest

le col de ta chemise te semblait bien trop serré ce soir. effet de la cravate écaille serpent sûrement, tu desserres l’étreinte de l’attache autour de ta nuque. juste un peu. il ne fait pas assez chaud que tu la retires complètement. tu n’étais pas nerveux à ce point… mais tu n’es pas nerveux owain ? ton reflet dans le miroir peint une mine familière à l'éclat sans égal, teint sans les cernes de nuits passées à veiller, cachées par ces produits se présente naturel à ceux qui te connaissent moins. c’est si bien fait, si falsifié, ça te satisfait. tombent les rideaux, les prestances ce soir : là la promesse que tu t’étais tenue. cette image qu’on te renvoie n’est qu’une extension d’une vérité parmi d’autres. l’owain vain est honnête à lui-même dans son envie de plaire, et plus précisément à sa compagnie. rien n’est laissé au hasard.

ton choix de te présenter dévêtu de ta cape de sorcier n’en n’est pas un bénin non plus. ta carrure est plus facilement dessinée ainsi, on devine la manière dont se forme ton corps derrière ce blanc crème en contraste avec le noir ébène des bats de l’uniforme. pas de sorcellerie ce soir ou de défi à proprement parlé magique (à part vos charmes naturels). constance et toi vous étiez donnés rendez-vous dans ce restaurant pour discuter. parler à cœur vous enchante, et plus précisément d’honnêteté à en crever les yeux. un accord à vrai dire, ou tous deux étiez sujet d’expérimentation de votre curiosité la plus folle. avec toi, ce que tu lui avais acheté quelques heures plus tôt, un vériteserum.

tu lui avais dis vingt heures pétantes, précisé par pineapple de directement s’attendre à l’intérieur. Impatient comme tu l’étais tu t’étais pointé un peu plus tôt, à peu prêt quarante minutes avant, à vrai dire. Le temps de voir ce qu’il serait intéressant de commander, et un peu également se baser des avis d’anciens clients aussi (chose que tu aurais du faire plus tôt tu remarques). pas de catastrophe comme des spaghetti à l’ail et aux fines herbes, les plaisanteries de cette nuit se veulent intimes et plus fines que jouer sur les non-dits de, tu dois bien l’admettre, dates et ton envie de t'en moquer. et s’il est vrai que vous auriez pu faire un bout de chemin ensemble, owain. tu ne voulais pas créer de quiproquos si des personnes venaient à vous reconnaître sortir. pas parce que remonter à declan était un problème en soi non, mais plutôt parce que tu ne voulais pas de rumeurs sur constance par ta faute.

ce temps aux toilettes, c’était afin de voir ton état, la chaleur ambiante ne te laisse pas indifférent il suffit de voir ces débuts de sueur sur ton cou ou autour de ta mâchoire. sans autre option tu passes ta main sur de l’eau froide et vient tâter ta nuque de petites tapes, porte attention à ne pas tacheter ta chemise de gouttes d’eau qui n’auraient pas séché quand constance sera là. Ça va un peu mieux. ça va un peu mieux par rapport à quoi exactement, owain ? tes chaussures cirées se frottent contre le sol, avec tes pas à reculons par rapport au miroir.

temps d’être honnête, c’était la promesse de ce soir n’est-ce pas ? pourquoi ne pas commencer maintenant devant ta propre réflexion ? peut-être seras-tu capable de comprendre quel désir t’habites là où tu fermes d’habitude tes yeux. J’en sais des choses moi apres tout, si tu es serpent, owain c'est que tu sais siffler tes mensonges le mieux à toi même. si ce soir tu vas boire ce n’est pas juste pour t’émécher et entendre constance grisée se livrer, puis faire mine d’oublier (car tu le prends très bien l’alcool) c’est à la recherche de réponses en ton fort intérieur.

remarquant l’heure sur ton tel, owain tu ne tardes plus, d’ici sept minutes ou moins, constance t’a promis sa présence. un restaurant italien peu cher sur les voies de londres mais avec un intérieur respectable, c'était pas trouvé. ton petit bijou, owain tu en es fier, une trouvaille : Jamie Oliver's Italian Covent Garden, ouvert depuis plus de 10 ans, de ses lumières intérieures tamisées, aux murs carrelage blanc et cette vibe pro-ecolo avec la grand place occupée par les plantes, en étagère ou sur les tables. qui plus est, c’était en semaine, et tard le soir, le monde était moindre comparé au weekend, pour toi c'était ces points en plus. Le serpentard bien heureux d’avoir trouvé un lieu sympatrique, un lieu ou les repas étaient dans ses moyens. Enfin, entre nous, c’est surtout le magicnet qu’on va remercier mais…

La voilà, à temps et tu l'abordes :

bonsoir, en riant tu lui tend le bras histoire qu'elle s'y accroche, puis-je trouver une table pour une jeune femme aussi ravissante que vous ?

on avait pas dit que la prétention disparaîtrait.

ce n'était qu'une question de temps avant qu'un hôte s'empare de son rôle et vole le tien. vous présentant une table prêt d'une fenêtre, là où ou pouvait voir le jardin intérieur du resto, tenu avec soin. tu lui tires la chaise pour la laisser s’asseoir. on vous présente la carte, et tu remercies brièvement le serveur pour l'envoyer voir ailleurs.

j'ai dis que j'invitais mais... j't'avoue que les trois balais me ruinent, beckett me ruine. je me ruine tout seul.

dis celui qui vient d'acheter une potion à beaucoup plus cher que prévu. en face une femme d'affaire insoupçonnée, peut-être, car tout ce petit manège là. s'il existe encore c'est par ses soins à elle et quiconque lui fournit ces potions.

owain remarque qu'il se fait avoir. mais eh.

ça va être l'agneau pour moi. et une bouteille de racy rosso, on se partage le vin ?



@Constance Dubois love après l'event, courant mars
ps si tu veux la carte du resto elle est juste là : www.
Constance Dubois
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Constance Dubois
Messages : 95
Points : 214
En couple avec : Declan
Re: mens-moi (constance) Lun 20 Mai - 18:53

clever as the devil and twice as pretty.
mars 2029 @Owain S. Baxter

elle s'observe dans le miroir, avec une moue satisfaite. son maquillage est parfait, léger et élégant. loin de son style habituel bien plus extravagant, mais tout aussi élégant. elle ne voulait pas en faire trop, mais sûrement son rouge à lèvres couleur carmin venait-il gâcher cette envie. elle glisse son rouge dans son sac à main, parce que, à quoi bon si elle le salope en mangeant? l'idée d'entacher son apparence ne devrait pas être un soucis pour elle. le soin du détail la rendait presque obsessive. elle avait étrangement envie de plaire, ce soir, alors qu'elle avait rendez-vous avec owain. son coeur était pris par un autre et pourtant, elle se retrouvait avec cette envie, non, ce besoin, de ne pas décevoir par une négligence. enfin, en soi, constance sait bien que sa relation avec declan est vouée à l'échec depuis le tout début. elle se rend compte de bien des choses depuis.

constance avait opté pour une somptueuse robe noire à dos nu et avec un décolleté raisonnable. le tissu venait tout juste chatouiller ses genoux tout comme sa chevelure blonde pouvait chatouiller son dos à découvert. peut-être faisait-elle trop chic? après tout, il ne s'agissait pas réellement d'une date. mais contrairement à ses rendez-vous avec declan, elle avait hâte de se rendre sur place. parfois, elle ne comprend pas. ou bien ne veut-elle pas comprendre. elle effleure le collier en résine niché à la naissance de ses seins qu'owain lui a offert lors d'un de ses anniversaires. celui suivant son déménagement pour être précis. un léger sourire étire ses lèvres et elle quitte finalement son reflet pour aller enfiler ses talons noirs vertigineux. un coup d'oeil à son portable pour constater qu'il est déjà si tard. constance, elle n'aime pas arriver trop d'avance; ça la rend trop nerveuse. mais elle se doit de ne pas être en retard. arriver cinq minutes avant 20h suffiront.

elle ne sait pas de quel genre de restaurant il s'agit, mais elle fait confiance à owain pour choisir quelque chose d'adéquat. il se trompe rarement et cette constatation la fait sourire. elle repère enfin l'enseigne dudit restaurant et s'approche doucement. son coeur cogne contre sa poitrine à une vitesse vertigineuse. elle inspire profondément pour tenter de le calmer et tire la porte pour faire son entrée. son regard survole la salle dans presque sa totalité, mais elle ne voit pas celui qui l'intéresse. impossible qu'il ne soit pas déjà là. ce n'est qu'une supposition, mais l'instinct de constance se trompe rarement. ses pensées sont interrompues alors qu'elle se fait aborder par nul autre qu'owain. elle cesse un instant de respirer. le voir ainsi vêtu lui coupe le souffle. et avec raison, il est beau et élégant; plus que d'habitude.

- bonsoir, elle s'accroche au bras qu'il lui tend, avec plaisir, mais la prétention ne vous va pas, monsieur baxter. mais je prend le compliment volontiers.

ses lippes s'étire en un sourire narquois. ils suivent l'hôte qui s'interpose pour leur trouver une place et elle ne peut qu'approuver le choix qu'il leur offre. le serpentard lui tire la chaise et elle prend place, accrochant la corde de son sac à main sur le dossier de sa chaise. elle tapote doucement la carte du menu du bout de ses faux ongles d'un rose se rapprochant du beige avant de la prendre pour l'ouvrir. ses propos l'amusent et elle lève les yeux pour détailler son visage. elle finit par lever un sourcil.

- pas étonnant avec la potion que tu m'as acheté, aujourd'hui.

elle était bien en mesure de régler son addition elle-même. elle utiliserait l'argent acquis lors de la vente du veritaserum à son compagnon de maison. ce serait comme s'il avait payé pour elle. alors qu'il énonce son choix, elle baisse de nouveau les yeux sur la carte afin de faire son propre choix. sa question fait, une fois de plus, s'étirer ses lèvres. elle referme la carte pour la poser sur la table.

- avec plaisir, oui. j'crois que j'ai bien envie d'essayer l'espadon.

elle survole la place du regard à nouveau avant de reporter son attention sur owain.

- c'est vraiment un endroit charmant. une belle découverte, sans aucun doute.:copyright: 2981 12289 0
Owain S. Baxter
Obviously Stupid Boy
Obviously Stupid Boy
Owain S. Baxter
Messages : 200
Points : 431
Re: mens-moi (constance) Jeu 23 Mai - 23:49



les promesses d'un jour d'un soir
je les entends comme un psaume


▬  ça y est, tu m’as eu une fois et on dirait que c’est ta plus grande fierté, sentiment que tu lui tiens toi également. Profite, parce que ça va pas durer.

Ce n’est que vous, c’est bien ainsi. La voir t’avais emplit de pensées et sentiments contradictoires, ce sont ces petits détails qui se creusent dans l’arrière de ton crâne et remarques susurrées qui apaisent. S’en suivent ces questions infinies de ce que tout ça signifie comme à ton habitude. Tu aimerais pouvoir prêter attention à chaque détail de constance sans t’en rendre paranoïaque, owain. Entre autres, ces cils épais battants, l’esquisse narquoise, les lippes carmin, le reflet de lumière dans ces ongles beige-rose, présence du cadeau que tu lui avais offert entre ses seins ou l’attention particulière que constance porte à son apparence pour un rendez-vous qui pourtant n’en n’est pas un.  Le noir enveloppe si délicatement sa corpulence svelte d'un voile de douceur...

Et ce dos à nu wesh.

CE DOS.

ça l’est, t’hausse les épaules, d’un rictus amusé. C’est un coin tranquille le soir, on pourra traîner pour rentrer

Balades à ses côtés présentéeS comme juste finition d'une soirée où vous vous ouvriez te va tout à fait. si tu pourrais plus tard te méprendre et dire que le sérum te fait dire des bêtises owain, c'est qu'il joue le rôle que l'alcool n'a plus pour toi. trop habitué au gout, il ne fait plus parler ton cœur, seulement l’âme festive et celle des mauvaises décisions.

Temps d’étancher ton ultime soif, tu profites de la présence d’une serveuse qui passe à côté de vous pour faire passer votre commande. Elle file presque aussi rapidement qu’elle s’est présentée. il faisait moins étouffant que dans les toilettes, pour sur. l'espace joue il est vrai, mais l'atmosphère et la déco également notamment les lumières, tendues de fils de fer visiblement, au plafond. les couleurs jouent aussi, tu crois. les toilettes avaient un côté un peu plus rustique et dans les tons bruns, ressemblant à une autre zone du restaurant à vrai dire. et lorsque tu y étais tu pouvais voir tomber des particules de poussière du haut des lampes. ici, non. hygiène de lieu de restauration à l'ordre, il semble, deux verres à vin sont posés sur la table, ainsi que deux verres lambda et ils brillent.

pas trop nerveuse ? premiers pas vers celui des non-dits, entre tout ce qui vous sépare mais vous rapproche aujourd'hui. ces performances dites n'être que pour un jeu d'une soirée ne sont que foutaises. owain tu sais, tu la regardes. y'a quelque chose. quoi tu sais pas, ce que vous deviez faire à ce propos tu ne savais non plus, ces questions là ce soir encore, tu en chercherai les réponses au fin fond de vos voeux à tous les deux.

Tu avais hâte, il est vrai. Ça se montrait dans cette façon que tu avais de suivre ton propre pendentif au cou du doigt. tu retireras ta cravate le temps venu, pour laisser entre voir là dissimulée, la fiole de sérum de vérité objet de votre corrélation ce soir. owain pour qui il aurait été difficile d’amener le contenant avec lequel la serpentard lui avait vendu la potion avait pris soin de remplir un flacon pas plus grand que la taille de sa paume de main puis attaché cela à une chaîne histoire de ne pas le perdre. trois goûtes chacun c'était juste assez.

j'm'attends à tes pires questions, n'aie aucune pitié, oh tu ne savais pas vraiment dans quoi tu te mettais mais c'était trop tard pour reculer, et puis tu voulais la voir faire, savoir ce qui l'intéressait à ton propos.

et j'attends la même de toi



@Constance Dubois the thrist is real shit gets real connor
Constance Dubois
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Constance Dubois
Messages : 95
Points : 214
En couple avec : Declan
Re: mens-moi (constance) Sam 1 Juin - 18:45

clever as the devil and twice as pretty.
mars 2029 @Owain S. Baxter

constance, elle sourit à owain. un sourire en coin, espiègle. si elle est nerveuse? elle a le coeur qui se débat dans sa poitrine et elle a l'impression que si on portait bien attention, on pourrait voir doucement sa peau palpiter sous les battements puissants de ce muscle important. elle ne le montre pas; ses mains ne tremblent même pas, mais la serpentard redoute ce moment tout comme elle l'anticipe. elle est certes curieuse de savoir ce qui l'intéresse assez chez elle pour qu'il lui propose ce genre de chose. cependant, elle a peur de ce qu'elle pourrait dire. elle a toujours cette peur de le décevoir pour une raison qui lui échappe encore. pendant un moment, elle se demande ce qu'elle peut bien vouloir savoir au sujet de son compagnon de soirée. elle n'a, pour l'instant, pas d'idées sur les questions qu'elle lui posera. on verra bien où le jeu les mène.

elle sent le regard de son comparse sur elle et constance a l'impression désagréable qu'il perce son âme. qu'il sait quelque chose. quoi, elle ne sait pas, mais ça l'inquiète. la demoiselle l'observe aussi et elle remarque son doigt qui suit la chaîne à son cou. elle se doute qu'il s'agit là de la fameuse potion de vérité. qu'est-ce que ça pourrait bien être d'autre? elle connait la bouteille qu'elle lui a vendu et il aurait eu un mal de chien à la faire entrer ici. la serveuse qui revient vers eux décide de leur ouvrir la bouteille de vin et constance regarde le liquide doucement couler dans les coupes. elle attend que la demoiselle reparte avant de prendre sa coupe pour faire tourner le liquide dedans. elle l'approche ensuite de son visage pour y sentir l'arôme et y tremper ses lèvres. le vin glisse délicieusement dans sa gorge et elle sourit.

- à peine nerveuse.

elle dépose sa coupe devant elle en prenant soudain conscience de ce que tout ça signifiait. elle ne pourrait plus mentir, même sur des choses aussi anodines que celle-là. elle se rend compte qu'elle lui aurait dit à quel point son coeur pompe dans sa poitrine en ce moment, alors qu'elle ne lui avait dit qu'elle se sentait à peine nerveuse. elle qui a pour habitude de tout contrôler, se retrouverait à nu devant owain et franchement, ça la rendait encore plus nerveuse et effrayée. elle verrait probablement la majorité de ses secrets mit à nu et elle n'aimait pas ça. cependant, elle ne pouvait plus revenir en arrière et demander à tout arrêter ne prouverait que sa couardise. elle devait prendre sur elle et aller de l'avant avec tout ça. peu importe ce qu'il lui demanderait, elle n'aurait d'autres choix que d'assumer ses réponses. elle esquisse un rictus amusé à la réplique que lui sert le serpentard en face d'elle. oh, elle n'allait pas y aller de main morte. et elle s'attendait à ce qu'il en fasse tout autant.

- je ne connais pas la pitié; tu ne seras pas déçu. et je m'attends à la même chose de toi.

elle plante son regard dans le sien, sûrement pour tenter de le jauger. elle n'avait aucune idée des questions qui l'attendaient. c'était certainement mieux ainsi, car elle aurait pu être tentée de prendre la fuite.

- au passage, le vin est excellent, vous avez bon goût, monsieur baxter.:copyright: 2981 12289 0
Owain S. Baxter
Obviously Stupid Boy
Obviously Stupid Boy
Owain S. Baxter
Messages : 200
Points : 431
Re: mens-moi (constance) Sam 15 Juin - 20:59



give it to me
you're what i want


trop tôt, hein. la serveuse revient bouteille en main, vous sert et tu pourrais t’enivrer du son de la boisson contre ton verre. les compliments sont faciles quand ils sont dit sans être pensés, quand ils sont susurrés pour plaire et... les yeux vers la serpentard que tu sais vipère tu souris, siffle presque.

il est temps.

ta main gauche vient desserrer ta cravate, jusqu'à la défaire complètement. doigts glissent contre ta clavicule, dé-clipse la chaine attachant la fiole pour la tenir entre ton index et majeur. s'ouvre le bouchon avec facilité maladive.

après vous, d'une révérence feinté à ta place, et elle te tend son verre. sans savoir on dirait, son expression est insipide, te tord le coeur pour tu ne sais quoi, à vrai dire. ça y est, owain.

trois gouttes pas une de plus, et l'esprit concentré à ce pas déborder le tout. c'est si translucide, et il est dicté que les effets d'un tel sérum aurait été plus efficace sans votre connaissance de la chose. owain, tu voulais te mettre en danger un peu parce que ça valait la peine de savoir. parce que tu n'en pouvais plus de ne pas savoir ce qui se trame en face quand tu te met dans tous tes états. es-tu furieux, owain ? tout ce qui te ronge, t'échappe, te pousse et te frustre, encore maintenant tu veux avoir, tu veux l'avoir. tu la veux.

ton tour vint et tu fais de même. à la gloire de votre décadence, boire comme tu connaissais. vous irez chanter quoi qu'il soit, quoi qu'il vous vienne. en votre nom seul.

santé, trinquent les verres à votre déchéance certaine, d'une traite pour toi. le verre est reposé sur la table avec un soupir de satisfaction. tu n'hésites pas une seconde de plus.

▬  tu m'as dis que t'étais partie d'ilver pour repartir de zéro, mais j'crois pas que ce soit toute la vérité. qu'est ce qui est arrivé à ilver qui t'a fait partir de là bas ?

pas de pitié. pas de sentiments.

pour l'instant.



@Constance Dubois question tiem ezra
Constance Dubois
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Constance Dubois
Messages : 95
Points : 214
En couple avec : Declan
Re: mens-moi (constance) Sam 22 Juin - 1:46

clever as the devil and twice as pretty.
mars 2029 @Owain S. Baxter

le moment de vérité approche à grands pas et constance observe enfin owain défaire sa cravate pour accéder à la fiole remplie de la potion de vérité. elle sent son coeur rater un battement en songeant qu'elle avait bien trop de secrets; probablement plus que son partenaire assis face à elle. elle tendait sa coupe presque instinctivement afin de le laisser verser les trois gouttes requises. il en fait de même avec son propre verre et ce n'est que lorsqu'ils trinquent qu'elle se convainc qu'elle fait ça pour le jeu et aussi pour savoir ce qu'owain tenait désespérément à savoir à son sujet. elle devait avouer que ça l'intriguait. elle inspire profondément et laisse finalement le vin couler dans sa gorge jusqu'à la dernière goutte. elle se devait de tenir sa parole et si elle ne l'avait pas ingurgité complètement, elle sentait qu'elle aurait pu fuir. d'ailleurs, c'est aussi l'option que choisi le blond et cela la fit sourire. à cet instant, elle se sentait moins seule dans sa nervosité. d'ailleurs, sa première question la percute de plein fouet. elle ne se savait pas si peu crédible. constance ne répond pas tout de suite, mais elle sait que dès l'instant où elle ouvrira la bouche, seule la vérité en sortirait. et en soi, elle ne lui avait pas vraiment menti quand elle lui avait répondu vouloir reprendre de zéro. ça la blessait presque.

- ça faisait longtemps que je voulais partir d'ilver pour repartir de zéro. avec ma crise d'adolescence, mon avortement, les rumeurs à mon sujet et mon échec scolaire, je ne m'y sentais plus à ma place. ils m'ont presque expulsé de l'équipe, owain. je pensais pouvoir supporter tout ça et faire comme si ça ne m'atteignait pas, mais les rumeurs se faisaient plus intense et tout le monde me tournait le dos dans mes difficultés. j'en avais marre de ne pas pouvoir exprimer ma réelle personnalité. et puis, dans tout ça, tu es partie. j'aurais voulu pouvoir te suivre, mais je n'en avais pas le courage. je n'avais pas non plus de famille qui me retenait là-bas, alors j'ai réussi à trouver le courage de partir loin de tout ça et de me refaire une vie ici.

elle avait dit toute la vérité, en résumant, certes, mais c'était la vérité. elle pince les lèvres, car elle lui en voulait de la mettre ainsi à nue dès le départ. elle le détaille du regard sans dire une parole de plus. que pouvait-elle bien lui demander pour lui rendre la pareille? et s'il avait beaucoup de questions, elle n'en avait pas autant à exploiter.

- pourquoi ne m'as-tu rien dit quand tu es partie d'ilver?

elle ne voulait pas ressasser le passé, mais semblerait-il qu'elle n'en avait pas le choix pour le moment. malheureusement, owain ne détenait pas un passé ou un présent douteux comme elle, donc elle exploiterait ce qu'elle peut, sans pitié.:copyright: 2981 12289 0
Owain S. Baxter
Obviously Stupid Boy
Obviously Stupid Boy
Owain S. Baxter
Messages : 200
Points : 431
Re: mens-moi (constance) Mar 2 Juil - 8:13



give it to me
you're what i want


les nouvelles arrivent inattendues. avortement, la menace d'être jetée de l'équipe, voir ses rêves et son avenir en morceaux. tu te disais qu'un truc clochait, oui, de par la brusque-té de son départ ou cette réponse si articulée d'il y a un temps. mais ça, owain ?

je... oui, comme beaucoup, tu as du croire que les rumeurs n'étaient que foutaises, que constance passait au dessus. poursuiveuse de quidditch à ilvermorny c'est une place prisée, du coup les bassesses, c'était courant. et si ouvertement tu n'as entendu que quelques insultes à son sujet, tu n'avais aucune idée d'à quel point le traitement à son encontre s'est empiré ça et à elle son état. ...putain.

à quoi bon s'excuser maintenant ? qu'aurais-tu pu faire si tu avais vu, si tu avais su ? t'étais que ce commentateur de pacotille sans aucune idée de ce qui se tramait là. t'es parti deux fois owain et te voilà pourtant à quémander qu'on te traite comme quelqu'un sur qui on peut compter et qui ne va pas disparaître d'un jour à un autre. satané hypocrisie.

constance te pose la question d'après; t'as un faible souffle de nez. c'est nerveux.

j'étouffais chez moi, c'était vraiment badant. courant février 2021 un truc est arrivé à kain et à sa soeur, ça n'a pas amélioré grand chose, mais c'était un peu, ma bouée de secours, tu vois. je connais kain depuis 14 ans là, et j'avais besoin de le voir, il avait besoin de me voir, j'suis parti à mahou. un bout de réponse. tu sais que ça ne te satisfait pas, alors tu parles, un peu plus. après tout le sérum ne fait que dire ce qu'on pense est vrai et à t'arrêter là tu saurais que tu omettais, mentais encore. j'ai rien dis à personne pour pas que les raisons de mon départ se sachent.

((et aujourd'hui, s'il avait le choix il aurait menti. encore aujourd'hui, gardé pour lui, comme bien d'autres choses qu'il a remarqué, prix à payer pour la première question qu'il avait posée, il suppose comme pour alléger les choses, on revient avec leurs deux commandes juste après, servies dans leurs plats. première question et owain est déjà recouvert de sueur. la joie. ça va etre comme ça toute la soirée ? parce qu'à ce stade il peut juste mourir maintenant y'aura pas de différence ahahahah ahah

il poignarde l'agneau avec sa fourchette la seconde ou la serveuse s'en va et laisse l'ustensile là))

ah désolé, j'suis frustré que tu me fasses déballer mon linge salle si vite. j'sais pas si c'est que j't'ai blessé en partant sans rien dire encore et que tu te venges ou si c'est juste que tu fais plus attention à moi que je croyais.

...ah.

le sérum marche toujours. bien sûr.

et tu venais d'articuler ça en sachant les conséquences.

o o o oooo ooof

euh help, un serpentard est en train de mourir de honte, il parait c'est très efficace sur les types de la mémé couleur. feels real bad man.

mais il n'y a que constance et tu sais pas si ça te calme ou t'excites pas plus, owain. à la place tu hausses grandement des sourcils en buvant dans le vin que tu t'étais resservi lorsque la serpentard t'avais posé sa question.

tea so salty

wesh la prochaine fois dm moi plus vite pour me gueuler que j'fasse de la merde parce que là j'ai fais de ces chiasses. c'était vraiment pas cool. ...j'veux pas faire partie des gens qui t'abandonnent, constance.

soupoudré d'humour et d'un peu de bonne volonté.

((et comme pour se rattraper, sans forcément savoir de quoi il va parler il ajoute, un sujet plus léger.))

y'a quoi qui se passe bien pour toi lately, sinon ? declan ?

tu juges mais bon.



@Constance Dubois question tiem nessy
Contenu sponsorisé
Re: mens-moi (constance)

mens-moi (constance)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» KUBELWAGEN au 1/35 ou MONUMENTS MENS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Londres-
Sauter vers: