You win or you die, there is no middle ground // Lodema

Lodema K. Worthame
Professeur de Droit et Politique magiques
Professeur de Droit et Politique magiques
Lodema K. Worthame
Messages : 13
Points : 24
En couple avec : Veuve
You win or you die, there is no middle ground // Lodema Lun 27 Mai - 9:11


W
Lodema Worthame
Cersei Lannister
Veuve
Hétéro
Prof
42 ans
Anglaise


the more people you love the weaker you are



La mort est le seul fruit qu'en tes crises futures, il te sera donné d'atteindre et de cueillir ; toujours nouveaux débris, toujours des créatures que tu devras ensevelir.


Meet me
Lodema Worthame
Nature
Le feu ardent qui brûle dans ses yeux, un sourire hypocrite à la commissure des lèvres, vêtue des robes les plus luxueuses et parée des plus beaux bijoux. Lodema avance, la tête haute, elle ne regarde personne. La vermine ne mérite pas son attention. Ils la détestent et elle les déteste en retour. On s’écarte sur son chemin, ça l’amuse. Son orgueil est satisfait. Lodema émane cette autorité, ce charisme qu’elle a su se forger au fil des années. Oh, elle est fière de son parcours. Son père aurait été furieux de voir à quel point elle avait réussit. Parfois, elle s’imagine que sa tendre mère la regarde avec une lueur d’amour dans le regard. Sa mère qu’elle n’a jamais connue. Sa mère dont elle ne connaît que le prénom, les portraits et les histoires qu’on lui racontait.

Sa mère qu’elle a tuée en venant au monde. Meurtrière dès la naissance. Lodema se sent encore aujourd’hui coupable. Les paroles de son paternel résonnent dans sa tête, elle l’a tuée. Sa propre mère. Lorsqu’elle ferme les yeux, elle voit le portrait monstrueux, cadavérique de Lysa. Pourtant, Lodema aurait pu ne pas basculer dans la folie. Si seulement son cher père avait été là pour elle. Si seulement il ne l’avait pas vendue comme un vulgaire bout de viande à un sale pervers beaucoup plus âgé qu’elle ! Si seulement elle n’avait pas été souillée par ce monstre qu’elle devait appeler mari.

Des années de tourments, de solitudes, d’effrois, l’ont rendu ainsi. Lodema est froide comme la glace, piquante comme l’acier d’une épée, rusée comme un renard. Elle a appris bien des choses sur la manière dont le monde fonctionne. Trahie avant d’être trahie. L’amour n’est qu’un poison, il ne faut aimer que ses enfants. Ses intérêts et toujours ses intérêts. Le pouvoir doit être préservé à tout prix. La fin justifie les moyens. Elle a su appliquée toutes ses règles, comprenant les engrenages de la politique malgré les insultes de son père. Lodema a eu recours à certains actes horribles ou à fermer les yeux sur les activités de ses collègues. Le bien ? Le mal ? Des chimères. Il faut savoir voir par-delà ses frontières que l’Homme pense maîtriser. Savoir vivre dans le gris.

Manipuler autrui est nécessaire, mentir est nécessaire, détourner ou ne pas respecter la loi est nécessaire si cela permet de maintenir l’ordre. Ah, tout est si bien rangé chez elle. Un manoir trop propre, des vêtements et une apparence trop propre, une organisation parfaite. L’ordre est primordial. Cet ordre qu’elle n’a jamais eu le plaisir d’avoir, enfant. Sa vie n’a été que chaos et désordre, ascension et déchéance. Alors, maintenant qu’elle est enfin maître de son destin, l’ordre doit être maintenue.

Et Lodema se trouve consommée par l’ambition. Elle rêve de devenir Ministre de la magie. L’actuel dirigeant n’est qu’un incapable. Un idiot pensant pouvoir gérer cette situation de crise. Il ne sait pas garder l’ordre. Seule, elle est en mesure de gouverner. Avec une main de fer, bien évidemment. Le peuple n’est qu’un ramassis d’imbéciles et d’incultes, il suffit de leur donner une carotte et ils la suivront. Manigances, complots, appelez cela comme vous le désirez. Ca n’a aucune importance. Ce qui compte, c’est le résultat. Le poste de Ministre a été trop longtemps occupée par une majorité d’hommes. Il est venu le temps du changement.

Oui, Lodema ne supporte pas sa condition de femme. Du moins, le traitement qu’on lui a infligée. Le manque de respect, le manque de considération. Personne ne doit plus jamais la traiter ainsi. Personne. Lodema s’est juré de ne ressentir d’amour que pour son fils. Il est son trésor, son unique faiblesse. Elle doit le protéger coûte que coûte. C’est son devoir. Lodema l’aime plus qu’elle ne s’aime elle-même. Enfin, c’est ce qu’elle fait croire pour s’attirer la sympathie de son entourage. Son affection pour son fils serait une forme de narcissisme. Il est une part d’elle, la chair de sa chair. Son fils lui ressemble terriblement. Elle se voit en lui.

Lodema Kendra Worthame à l’ambition de ces femmes voulant changer le monde, la colère des victimes ayant survécu à l’Enfer, les armes d’une politicienne manipulatrice aux paroles venimeuses.
Infos
Ancienne Serpentard - Possède deux manoirs, celui de son défunt père et celui de son mari lui aussi décédé - Mère d'un garçon - Envoyée à Poudlard pour protéger et surveiller les élèves - Travaille au Ministère - Née Axton - Manipulatrice et menteuse experte, elle n'hésite pas à cacher ou embellir la vérité - Plutôt contre l'arrivée des moldus et cracmols au sein de Poudlard - Pourtant, elle dira que c'est une bonne chose en public - Elle a une peur viscérale concernant les rapports sexuels - "Si vous voulez faire de la politique, ne soyez pas honnête" -  Connaît certains versets de la Bible - Elle a une obsession presque phobique de l'Enfer - Son épouvantard est le cadavre en décomposition de sa mère - Professeure de Droit et Politique magique depuis quelques mois -
N'ai pas vraiment aimée au sein de l'école -  Plus jeune, elle souhaitait devenir une femme d'exception qui surpasserait son père - Elle a largement réussit selon-elle - Son patronus est un serpent - Dans le miroir de Risèd, elle se voit Ministre de la magie avec a ses côtés, son fils - Elle adorait les cours d'Histoire, de Défense contre les forces du mal et de sciences politiques magiques - Sa baguette est composée de Plumes de Phénix et mesure 30 centimètres - N'a pas d'animaux de compagnie - Elle raffole des chocogrenouilles - Boit souvent du thé, rarement de l'alcool -  
You win or you die


Power is Power

Prologue : La Meurtrière :


On dit que personne ne naît mauvais, que l’on devient quelqu’un d’horrible au fil des années.
Henry Basil Axton ne croit pas en ce principe. Homme d’une grande carrure, avec une moustache soigneusement taillée, il a constamment l’air sérieux et strict. Les domestiques se souviennent de cette époque lointaine où il passait son temps à rire avec sa charmante épouse, Lysa. Ils formaient un couple idéal, ce fantasme de l’idylle accomplie, l’amour que rien ne pouvait briser. Henry se remémore le “bon vieux temps” avec peine. Depuis le décès de sa femme, il a bien changé, ce pauvre Henry.

Autrefois, il appréciait passé son temps à lire des poèmes, à assister aux représentations de pièce de théâtre et à écouter de l’opéra. C’est d’ailleurs lors d’une séance d’opéra qu’il la rencontra. Lysa Katherine Darshton, une jeune femme aux longs cheveux blonds, élégante, gracieuse, elle avait cette peau de porcelaine qui fascina Henry. Il lui parla du spectacle, de l’actualité politique, du gala organisée au manoir des Axton. Ils s’y rendirent, profitant de la soirée. Assez vite, ils venaient de plus en plus souvent se voir. Les sentiments arrivèrent bien vite, le mariage également. Il fut célébré en grande pompe, tout le gratin du monde magique, anglais s’y trouvait.

Puis, vint le moment qui chamboulât pour de bon la vie d’Henry. Lysa tomba enceinte, une petite fille ! Ils étaient si heureux ! Il prit grand soin de sa femme, c’était de notoriété publique que Lysa avait une santé fragile. Les mauvaises langues se mirent à parier : Lysa, survivrait-elle à cet accouchement ? Oui, Henry de par son caractère rêveur et excentrique possédait une quantité non-négligeable d’ennemis. Cela était mal vu dans la Haute-Société. Au début, il faisait fi de ses commentaires désagréables. Ce n’était que de pauvres personnes, voilà tout. Mais, malgré tout, le doute persistait en lui. Il s’inquiétait énormément pour Lysa. Alors, le jour de l’accouchement, il serra fermement la main de sa moitié.

Elle hurlait, hurlait si fort. Ses cris résonnent encore dans l’esprit d’Henry. Ce qui le marqua à jamais, néanmoins ne fut pas les hurlements, mais le silence qui pesa ensuite dans la pièce. Les yeux vides d’expression de Lysa, sa main qui ne répondait plus à son étreinte. Son cœur qui s’arrêta de battre. Pour toujours. Et son cœur à lui. Les petits gémissements d’un bébé se firent entendre. Pourtant, ça ne l’a pas ramener. Henry était parti. Un autre homme venait de prendre possession de son esprit. Il lança un regard noir à cette chose qui venait de tuer la seule personne dans ce bas-monde qui l’aimait. Ses propres parents lui avaient tourné le dos après son mariage, et maintenant….

Voyez, Lodema Kendra Axton était née mauvaise. Elle était née meurtrière.


Chapitre Un : Le Portrait


Le portrait de cette femme accroché au-dessus de l’une des nombreuses cheminées du manoir me fascinait. Celle que je devais appeler “mère” dans ma tête et non face à mon père. Je ne l’ai jamais connue. Cette figure maternelle qui me manquait tant. Lysa Katherine Axton, je m’amusais -souvent dans mon lit ou face à un miroir- à prononcer son prénom trois fois, pour la faire apparaître. Si jamais mon père me trouvais à faire ce genre de “rituels” comme j’aimais les appeler, il me secouait violemment et me donnait quelques gifles. “Tu ne l’as pas connue” hurlait-il “Tu l’as tuée !”.

J’ai toujours vécu avec ce sentiment de culpabilité, cette angoisse profonde d’être une assassin, une meurtrière. Les paroles de mon père résonnaient en moi, c’est une des leçons qu’il m’a involontairement apprise, les ecchymoses finissent par disparaître, mais pas les mots. Les mots continuent de vous hanter. Rampant sous votre chair et empoisonnant votre esprit. Henry, mon père, s’épuisait à redorer le blason familial depuis ma naissance. Il cédait à tous les caprices de mes grands-parents pour se faire pardonner, il avait cessé de se comporter comme un “fou”. S’impliquant dans la sphère politique, il fit de ses anciens ennemis de nouveaux amis.

La seule contrainte qu’il refusa toujours, fut de se marier de nouveau à une femme. Il semblait véritablement chérir la mémoire de ma mère. Il passait de nombreuses heures à contempler les portraits et les photographies du manoir où elle était représentée. Dans ces moments-là, il me semblait qu’il possédait effectivement un cœur. Souvent, après le dîner servis vers 20h30, je restais avec la bonne : Lucie. C’était une femme très douce, agréable et d’une gentillesse sans précédent. Assise sur ses genoux, elle me brossait les cheveux en me narrant les anecdotes amusantes de ma mère, son passé, sa rencontre avec mon père. J’avais dû mal à croire que mon père puisse être jadis, souriant et bon vivant. Lui qui me parlait toujours d’un air froid et détaché. Qui ne voyait en moi qu’un monstre.

Lucie était ma source de réconfort dans ce manoir si grand et imposant. Mon père s'absentait régulièrement, me laissant seule avec les elfes de maison et celle que j’aimais penser être ma seule amie. Je passais la plupart de mon temps à lire et à observer le fameux portrait. J’en connaissais les moindres détails, ma mère était d’une grande beauté. Mon amie me complimentait en énumérant nos ressemblances. La différence étant que ma mère n’était pas une meurtrière.


Chapitre Deux : Le Manoir et ses intrigues



Je passais mon enfance enfermée dans ce manoir, coupée du contact des autres enfants de mon âge et du monde extérieur. Mon paternel restait la plupart du temps à Londres pour son travail et ses occupations. Il venait d’avoir une promotion au sein du Ministère de la Magie. J’étais fière de lui, c’est étrange, n’est-ce pas ? Un homme que je ne voyais que très peu, et qui m'inculpais la mort de ma mère, pourquoi cela me ravissait ? Il donnait de l’honneur et du prestige au blason familial. Mon orgueil d’enfant se plaisait à me dire que j’étais bel et bien membre d’une maison aristocratique importante.

Mes journées étaient ponctuées par une éducation stricte et rigoureuse, on m’apprit la danse, les règles de bienséance, la courtoisie, l’art de cuisiner. Je me révélais douée dans chacun de ses domaines. Prenant un certain plaisir à effectuer et retenir toutes ses leçons, cela me permettait de m’échapper. Effectivement, je m’ennuyais en dehors de mes cours. Je n’avais ni camarades de jeux, ni compagnie en dehors de celle de Lucie et des autres domestiques. Tout en sachant que Lucie passait beaucoup de temps à superviser les employées et elfes de maisons.

Je marchais donc dans les immenses couloirs du manoir. Errant sans but, mon regard se perdait à contempler les différents tableaux, les différentes sculptures. Je connaissais cet endroit par cœur, le manoir qui avant, me semblait bien terrifiant et morne se transformait sous mes yeux enfantins en un refuge contre mes propres démons. Je me sentais en sécurité, ici. Avec Lucie qui prenait toujours autant soin de moi. Même lorsque mon père rentrait, je ne tremblais plus. Je crois bien qu’il avait remarqué ce changement dans mon comportement. Il me regardait avec précision, détaillant chaque aspect de mon corps frêle. Bien évidemment, je comprenais qu’il voulait déjà me trouver un “bon parti”. À cette époque de ma vie, je n’avais pas peur du mariage. Au contraire, j’avais hâte. Du haut de mes dix ans, je rêvais d’épouser un joli garçon qui me couvrirait de richesses et de joyaux.

C’était ainsi que j’avais été éduquée après tout, être une “bonne épouse”. Portée un enfant, un mâle de préférence pour donner un héritier à mon mari. Selon mon père, je n’étais bonne qu’à ça. Me marier et enfanter. Je me trouvais intelligente en pensant que c’était un rôle honorable, que j’allais le rendre fier et qu’il me pardonnerait toutes mes fautes. J’entendais souvent un nom qui revenait dans les conversations -que j’espionnait- un dénommé “Richard Alexander Worthame”. Un homme sois disant, plus âgé de quelques années.

***

- Lodema rentre à Poudlard lors de ses onze ans et se retrouve envoyée à Serpentard, le Choixpeau ayant décelé l'ambition enfouie en elle.

- Elle se liera d'amitié avec une jeune fille de son âge : Désirée

- Elles deviendront vite inséparables. Lodema, goûtant pour la première fois à cette liberté, commence lentement à se rebeller contre son père.

- Devenue populaire au sein de l'école, elle rencontre également Richard Alexander Worthame, un élève de dix-sept ans. Son futur mari.

- Elle choisit le Droit et Politique magique pour ensuite faire carrière au Ministère.

- Désirée, jalouse de la popularité de son amie qui lui fait de l'ombre, lance plusieurs rumeurs péjoratives sur Lodema. Cette dernière, se sentant profondément touchée par cette "trahison", choisira désormais mieux ses futures relations.

- Elle passe tous ses examens avec brio, impressionnant ses professeurs.

- Dès la fin de ses études, elle se marie avec Richard, acceptant de l'épouser, persuadée qu'elle obtiendra une bonne réputation ainsi. Et une facilité à travailler au Ministère.

- Malheureusement pour elle ; son mari : Richard, la délaisse rapidement pour d'autres femmes plus belles, voir plus jeunes. Elle se retrouve ((une nouvelle fois)) Seule dans l'immense manoir des Worthame, laissant son esprit vagabonder à la mélancolie, puis à la tristesse qui se transformera en colère.

- Alors qu'elle atteint les vingts-quatre ans, Richard rentrera un soir, saoul et abusera de Lodema. Traumatisée par cet événement, elle développe une véritable phobie concernant les rapports charnels.

- Elle tombe également enceinte d'un petit garçon. Lodema accouche et son mari lui promet de s'occuper de "leur enfant".

- S'en est trop pour Lodema, sombrant dans la folie, refusant de voir la chair de sa chair devenir un monstre comme son mari. Quelques mois plus tard, Richard Alexander Worthame s'étouffe lors d'un gala.

- En réalité, sa femme l'a empoisonnée à l'aide d'un poison très rare. Débarrassée de son bourreau, elle hérite avec son fils de la fortune et du manoir des Worthame.

- Entamant sa carrière au Ministère, elle obtient le job de secrétaire auprès d'un auror.

- Les années passant, Henry, son père, juge du magenmagot , tombe de plus en plus malade.

- Lodema en profite pour se venger de tous les sévices qu'il lui a fait subir. Remplaçant ses médicaments par d'autres, il meurt à petit feu.

- Elle hérite désormais du manoir et de la fortune des Axton. Avec l'argent de ces deux familles, elle arrive avec une aisance étrange à graver plus facilement les échelons. Fermant les yeux sur certains actes de ses collègues, complotant par-ci, par-là. Apprenant rapidement les rouages de la politique.

- Elle obtient finalement un rôle dans le Service des usages abusifs de la magie. Prenant un malin plaisir à appliquer scrupuleusement les règles.

- Elle éduque Ashton Donaghan Rubeus Worthame, son fils en l'enfermant dans le manoir de son ancien mari. Lui apprenant à se méfier du reste du monde, à ne croire qu'elle, à mentir et manipuler les autres dans le but de satisfaire sa mère.

- Depuis avril 2019, elle est professeure de Droit et Politique Magique. Envoyée par le Ministère pour protéger et surveiller les élèves, elle s'en donne à cœur joie. Elle en profite aussi pour renforcer le contrôle qu'elle a sur Ashton.



Dis m'en plus sur toi...
Ici Théo aka Amy/Kate/Declan/Jack et Blanche !! J'espère que mon bby Lodema vous plaira ! love


Dernière édition par Lodema K. Worthame le Mar 25 Juin - 22:47, édité 1 fois
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
L. Andy Ollivander
Messages : 1875
Points : 1788
Re: You win or you die, there is no middle ground // Lodema Lun 27 Mai - 22:38

oh damn cet irl pls
rebienvenue !


winner is dreamer who never gives up; andy


You win or you die, there is no middle ground // Lodema KmuUNxl


Merci Renako pour ce cadeau sublime!
L. Bartolomeo Albertini
p e a c e m a k e r
p e a c e m a k e r
L. Bartolomeo Albertini
Messages : 257
Points : 506
Re: You win or you die, there is no middle ground // Lodema Lun 27 Mai - 22:39

C'EST PAS FINI DDD:
Jtm et j'ai hâte de la voir malgré tout aaaah love
Renard A. Leroy
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Renard A. Leroy
Messages : 146
Points : 392
En couple avec : dernier amour - m. judy jenkins
Re: You win or you die, there is no middle ground // Lodema Lun 10 Juin - 12:02

aaaaaaaaaaaaaaaah
mon bb.


rebienvenue ♥
Iphigénie Blackwell
Poupée de cire, poupée de son
Poupée de cire, poupée de son
Iphigénie Blackwell
Messages : 34
Points : 219
En couple avec : h. aster gaunt.
Re: You win or you die, there is no middle ground // Lodema Dim 16 Juin - 12:10

oh wow cercei!!!! trop cool ce feat

rebienvenue à toi, hâte de voir ce qu'elle va donner inrp!! rub
Lodema K. Worthame
Professeur de Droit et Politique magiques
Professeur de Droit et Politique magiques
Lodema K. Worthame
Messages : 13
Points : 24
En couple avec : Veuve
Re: You win or you die, there is no middle ground // Lodema Mar 25 Juin - 22:47

ouiin j'vous aime bcp les zamis !! love Fiche terminée ((oui j'avais la flemme pour l'histoire jpp))
Rachel O'Sullivan
Mrs. Scamander
Mrs. Scamander
Rachel O'Sullivan
Messages : 282
Points : 708
En couple avec : Orphan Scamander (mariée).
Re: You win or you die, there is no middle ground // Lodema Mer 26 Juin - 0:35




Bienvenue au professeur de Droit et politique magique !

cro cro cro
j'étais pas prête
je suis vraiment
choquée c'est pas le mot mais ça m'a bouleversée genre
au secours
rebienvenue mon bb cro
c t un commentaire positif mm si je suis en pls

Te voilà validé, tu peux dès à présent créer ta fiche de lien, ainsi que ton téléphone portable (des modèles sont mis à ta disposition). Tu dois aller faire recenser ton avatar et tu peux aussi faire une demande de rp, ou aller sur la CB te trouver un éventuel partenaire. Tu peux aller t'inscrire dans un club de Poudlard et aussi aller zyeuter la liste des postes.


Contenu sponsorisé
Re: You win or you die, there is no middle ground // Lodema

You win or you die, there is no middle ground // Lodema
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Piste mini-z L'underZground (beaucoup de photos)
» Les archives de l'aberdeen proving ground
» Metal Gear Solid: Ground Zeroes
» Dark Ground Studio
» Caryl Phillips

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Ceremonie de répartition :: Fiches validées-
Sauter vers: