VIOLENCE ; Kain (03/2029)

Matthew J. Adler
Daddy Cool ★
Daddy Cool ★
Matthew J. Adler
Messages : 64
Points : 186
VIOLENCE ; Kain (03/2029) Jeu 30 Mai - 0:24

WHO CARES

★ for @O. Kain Heikkinen ★ VIOLENCE
La nuit porte conseil, paraît-il, mais celle-ci ne m'apporta que l'amplification d'un ressentiment déjà incontrôlable. Les yeux brillants d'une étincelle nouvelle, j'avais l'impression que pour la première fois, j'acceptais cette part de moi qui n'avait rien à voir avec l'image qu'on me demandait de renvoyer. L'autre versant de ma personnalité. Ou avait-il toujours été là, caché derrière des attentes inatteignables?

Qu'importe.

Qu'importe son origine, qu'importe les expectations de ma famille, qu'importe les conséquences. Ma soif de violence avait bien dépassé tout ça.

J'avais jamais l'impression d'être autant moi-même, d'être autant vivant. Je sentais le sang s'engouffrer dans mes veines, circuler dans mon corps, échauffer mes muscles, le battement inhabituellement brutal de mon cœur et le tambourinement dans mes tempes. L'adrénaline, probablement.

Kain, cet enfoiré, avait au moins le mérite d'avoir su me réveillé de cet état amorphe dans lequel j'avais été bercé si longtemps. Peut-être étais-ce la même mauvaise pente que celle que Joy descendait, elle aussi, mais n'étais-je pas celui qui passait son temps à la critiquer de prendre le même chemin que celui que je choisissais? Que hypocrite.

Qu'importe.

Qu'importe qui je pourrais bien devenir, qu'importe ce que l'on pourrait bien penser de moi, qu'importe si cette constatation est la bonne, tout ce que cela m'inspire, c'est ce sourire suffisant qui semble figé sur mes lèvres.

On devait se retrouver au terrain de quiddich à la tombée de la nuit, c'est à dire au alentours de dix-huit heures trente à cette période de l'année. J'avais fixé cette date dans la précipitation, mais je ne regrettais pas mon choix. L'un comme l'autre savions que ce duel n'aurait rien d'officiel, particulièrement dans la forme. Il était en tout cas assez clair que je n'aurais pas le self-control nécessaire pour respecter strictement l'étiquette d'un combat de sorcier en bonne et due forme, ni pour un combat équitable de quel que sorte que ça soit.

Alors que je tirais mes cheveux en arrière sur le chemin de notre lieux de rencontre, je constatais que le choix de la chemise noir aux manches remontée n'étais pas la meilleure décision. J'aurai pu planquer quelques trucs dans la cape de mon uniforme si je ne m'étais pas laissé allé à l'impulsivité. C'était une carte de moins dans mon jeu qui pourrait m'en faire me mordre les doigts. Après tout, même s'il avait été assez lâche pour s'attaquer à une fille, Kain restait un adversaire à ne pas sous-estimer. Il me faudrait tout donner pour avoir une chance de lui faire face. Le bougre était en dernière année, soit assez probablement meilleur que moi en terme de magie d'après ce que j'avais pu voir au club de duel. Si en terme physique j'avais l'avantage de l'agilité de l'escrime, Kain était plus à même que je ne l'étais de frapper fort au vu de son physique. Bref, je ne pouvais que sur ma capacité à réagir plus vite et vicieusement que lui.

Mais je ne pensais pas avoir l'occasion de la mettre en pratique aussi rapidement. Sur le terrain de quiddich, à la lumière de la Lune, c'était la silhouette de mon adversaire qui de dessinais déjà. La simple idée de voir son dos me faire face me rappelait le visage déçu de Joy et son comportement envers elle et éveillais à la même occasion la rage que je renfrognais depuis l'incident. Mon sang ne fit qu'un tour quand je réalisais qu'il ne m'avait pas encore vu. Ce n'était définitivement pas un beau geste de ma part, mais je m'en foutais.

Qu'importe.

Qu'importe les moyens, qu'importe la façon, Kain, ce soir, mordrait la poussière avant de se mordre les doigts.

Ma baguette déjà à la main, je tend mon arme en direction du blond.

- Silencio!


★ VERA
O. Kain Heikkinen
l'Assassin des Serpentards
l'Assassin des Serpentards
O. Kain Heikkinen
Messages : 191
Points : 646
Re: VIOLENCE ; Kain (03/2029) Lun 17 Juin - 18:50



Les cheveux encore humides d'une douche prise récemment, il n'avait rien enfilé par-dessus son large t-shirt noir et son jeans troué avant de quitter sans un mot le dortoir, dans lequel il avait passé une grande partie de la journée, pour le terrain de quidditch. Arrivé en avance, sans savoir pourquoi, d'ailleurs, il avait prit la peine de répondre à tes provocations il s'était contenté d'attendre immobile au beau milieu du sable que tu daignes enfin te montrer. Et plus le temps passait plus il s'impatientait, laissant avec délice la colère glisser sous sa peau pour le consumer toujours plus. Le soleil descendait à vu d’œil et bientôt la nuit tomba. Tu ne devais plus être loin.

Silencio!
Ah.

Plus près qu'il ne l'aurait imaginé.

Kain avait laisser paraître un sursaut, un peu surprit par le choc mais pas si étonné finalement qu'un personnage aussi fourbe que toi puisse lui faire un coup pareil. Si il ne bouillonnait pas de rage il aurait félicité l'audace, lui aurait probablement fait pareil à ta place. Mais là. Il n'en avait que plus envie de te cogner, et quelques sorts lancés à la baguette ne seraient pas satisfaisants. Alors il avait laissé un silence, le temps de souffler un rire muet tandis que ses lèvres s'étiraient. De rage. D'amusement. De dédain. Lorsqu'il se tourna pour te faire face, ta baguette atterrissait déjà entre ses doigts grâce à un accio informulé bien trop rapide pour pouvoir être évité.

Un sourire à nouveau et puis.
Crac.
Crac.


Crac.
Le bois se brisa sous ses doigts.
Il avait accroché ton regard tout du long, avant de laisser s'échapper de ses mains, bien en évidence, les restes de ta baguette massacrée.

S'il avait pu parler il aurait souligné l'ironie de ta bêtise avant de foncer sur toi tête baissée pour te porter le premier coup. Comme il ne pouvait pas parler, il avait cédé à la tentation d'un sournois opponere sur ton torse. Tu devais avoir mal, pas vrai ?

C'est bien.



Dernière édition par O. Kain Heikkinen le Mar 25 Juin - 19:07, édité 1 fois
Matthew J. Adler
Daddy Cool ★
Daddy Cool ★
Matthew J. Adler
Messages : 64
Points : 186
Re: VIOLENCE ; Kain (03/2029) Lun 17 Juin - 22:54

@Matthew J. Adler a écrit:

TOO FAST FOR EYES

★ for @O. Kain Heikkinen ★ VIOLENCE

Quel con.

Gonflé d'une assurance injustifiée, je n'avais pas pris la peine de me mettre sur mes gardes. Trop occupé à dessiner ce rictus satisfait sur mes lèvres quand le sort frappa. A me dire que ça ne serait finalement, pas si difficile que ça. A me satisfaire de ma petite victoire. Kain, de son côté, n'était pas si naïf. Et aussi un adversaire probablement plus redoutable que ce que j'aurai pu l'imaginer.

Ses lèvres n'ont pas bougé, mais je sentais déjà dans ma main la puissance attractrice d'un accio informulé. Le bois qui glisse entre mes doigts, les gravures sur celui-ci frotter contre mon épiderme alors que la baguette échappe à mon contrôle. Mes doigts se délient un instant, électrisés par la surprise. Le temps qu'il faut pour que l'issu de son charme soit scellé. Pas le temps de refermer ma main à temps, mes phalanges se resserrent dans le vide. Seul ma rétine sera capable de capturer l'image de son envol, droit dans les mains de mon ennemi. Et mes tympans le son de son craquement.

J'ai l'impression de l'avoir entendu millier de fois supplémentaire dans ma tête, l'écho du crissement rauque de la fibre végétale se brisant sèchement sous la pression des muscles du serpentard. Mon souffle se coupe en un instant, au même moment qu'une sensation d'étrangement me prend à la gorge. Tout semble aller au ralentit. La commissure de ses lèvres qui se tord pour afficher une grimace sadique qui réjouis tant le blond. Le nœud qui se forme dans mon estomac, emplissant mon corps d'une sensation de peur comme je n'en avait pas connu depuis bien longtemps. La chute des morceaux à présent bien distinct de ma baguette sur le sol terreux du terrain sportif.

Impossible.

J'arrive pas à croire ce qu'il se passe. Les signaux arrivent les uns après les autres, mais aucun ne parvient à enclencher une réaction appropriée, tant bien que je reste immobile, les yeux écarquillés face à ce revers que me rend Kain au centuple.

C'est pourtant jamais qu'un morceau de bois remplaçable, dans les faits, mais ma baguette, cette baguette, a quelque chose de trop particulier pour que je n'arrive à accepter sa disparition. La première victoire, la première fierté. Celle du moment où elle m'a choisi, alors que tous les autres cousins avaient essayé, en vain, de manipuler l'héritage de Marjory Adler. La dernière sang-pur de la lignée.  L'orgueil qui avait brillé dans les yeux de mon père quand j'avais lancé mon premier sort avec, face à mes oncles inhabituellement renfrognés.  Cette fois-là, j'avais vraiment senti que je l'avais comblé, que j'avais été le fils qu'il avait toujours espéré que je sois. Celui-là même que je voulais tant étouffer à présent. L'image que, le jour précédent, j'avais finalement décidé d'abandonner.

Et nerveusement, je souris en réalisant la ridicule symbolique de la situation. Oh, n'est-ce pas juste trop romanesque ? Trop beau pour être vrai ? Au point où il me semble un instant douter de la réalité de la situation. Phase de déni ? Oui, probablement, mais sur le moment, ce vis à au moins l'avantage de me sortir de cette transe qui m'avait déjà coûté mon plus gros avantage, et le temps d'esquiver son premier coup.

Il me percuta sans retenue, sa palme s'écrasant contre mes abdominaux assez fort pour me faire prendre deux pas de recul et perdre haleine. J'appelle désespérément un peu d'air dans mes poumons qui échoue à arriver suite au choc qui vient de m'arriver droit dans le diaphragme. Ce n'est qu'avec une toux douloureuse que j'arrive à reprendre mon souffle. Courbé comme je le suis, résultat de l'absorption de l'impact, je ne suis pas au bon niveau pour élancer mon poing dans sa direction, et pour être honnête, mes mains étant actuellement posée au lieu de la collision pour tenter d'en calmer la douleur, il aurait le temps d'arrêter un tel assaut.

La souffrance brouille peut-être mon jugement, mais il me semble que me laisser tomber en arrière n'est peut-être pas une mauvaise idée.  Mon plan est fourbe, encore une fois, mais il n'est pas dénué de sens. Son point faible est en effet plus bas, et je gagnerais en vitesse à me placer à son niveau. Alors je ne lutte pas contre le mouvement naturel de mon corps, et dès que je rencontre le sol, je me hâte de propulser mon torse vers l'avant, combattant le picotement que qui continuait de s'y rependre. Sa jambe.  Gauche ou droite ? Je n'arrive pas à me souvenir de ce détail sur sa prothèse. C'est ce que l'on gagne à ne pas prêter trop d'attentions aux bruits de couloir, j'imagine. Et sans indice apparent, je décide de partir pour la droite : ma main forte, la plus proche de sa cible, et surtout celle qui le ferait basculer du côté le plus pratique pour pouvoir défouler ma rage sur lui.

Parce qu'elle n'avait pas cessé une seconde, alors c'est avec toute la hargne que je contenais jusqu'à lors que je tirais sa cheville, accompagnant ce mouvement d'un cri libérateur. Tête en avant, je fondais sur son corps déséquilibrer pour m'assurer de sa chute. J'étais déjà bien engagé pour le surplomber. Je ne lâchais son pied qu'à ce moment pour me trainer au-dessus de son visage, sans penser un instant que je laissais ma blessure si facilement accessible pour que mon adversaire se dégage de l’emprise actuelle.

A califourchon sur lui, c'était le moment idéal d'extérioriser. La situation me faisait voir encore plus rouge que ce n'étais déjà le cas. Je veux dire, c'est bien là qu'il avait osé La frapper, hein ? C'est donc par là je commencerais également. Pupille dilatée par l'adrénaline, je ne comptais pas rater une seconde du spectacle. Alors quand pour la première fois, mes phalanges tombèrent contre sa joue, c'est avec un sourire exalté que je transperçais le jeune homme du regard.  


★ VERA
O. Kain Heikkinen
l'Assassin des Serpentards
l'Assassin des Serpentards
O. Kain Heikkinen
Messages : 191
Points : 646
Re: VIOLENCE ; Kain (03/2029) Ven 20 Sep - 18:56



Il n'y avait pas besoin de mots pour décrire la violence de l'échange, ni même de son pour en hurler la douleur. Il n'y avait qu'à écouter les cris étouffés, les souffles désespérés, qu'à observer les grimaces sur vos visages dévorés par la colère et la haine de l'autre. Tu le fis tomber à cet instant où son équilibre semblait précaire, il s'était appuyé sur le mauvais pied en esquivant ton premier assaut et le voilà qui en payait le prix fort. Ton poing contre sa joue. Ça hurle dans toute sa tête, ça fume dans son cerveau autant que ça lui brûle la peau. Toi sur lui, lui sous toi. Des coups qui pleuvent et la respiration coupée. Un. Deux. Il ne parvenait pas à hurler tout ce qu'il avait besoin de déverser -trois- tentait de se dégager parce qu'il ne savait plus comment encaisser.

Au quatrième tu étais à terre, Matthew, vos positions inversées à la différence qu'il s'était relevé rapidement après un premier coup porté dans ta mâchoire. Sans prendre la peine d'essuyer le sang qui coulait déjà de ses narines et de ses lèvres défoncées, il t'avait porté un coup de son pied de ferraille en plein dans l'estomac. Un coup puissant, suivit d'un deuxième, puis d'un troisième encore. Si tu ne l'avais pas privé de sa voix tu l'aurais entendu, son cri de rage. Ses pourquoi à répétitions, ces insultes à demi-brisées et son coeur qui s'éclatait. Comme du verre.

Brisé comme du verre.
Oui, il l'était.

Retombait sur toi rapidement pour s'en prendre tant qu'il le pouvait à ton joli minois de tête à claques. Si tu ne l'arrêtais pas probablement qu'il te tuerait, l'envie ne manquait pas en tout cas.

Matthew J. Adler
Daddy Cool ★
Daddy Cool ★
Matthew J. Adler
Messages : 64
Points : 186
Re: VIOLENCE ; Kain (03/2029) Sam 21 Sep - 1:03

WAS IT FEAR

★ for @O. Kain Heikkinen ★ VIOLENCE

Plus de doute sur l'emplacement de sa prothèse, quand sa force mécanique vient heurter à nouveau mon abdomen déjà marqué par la violence de notre échange. Que mes muscles aient été contractés par la haine ou pas, je n'en sens pas pour autant moins la douleur qui se répand comme un poison. Qui me paralyse un instant. Qui coupe mon souffle à nouveau. Qui ressert mes tripes et leur contenu. Les coups pleuvent à un rythme trop rapide pour que tu ne puisse t'en défendre. Alors j'encaisse, alors qu'il prend rapidement l'avantage, se positionne au dessus de moi pour se relever. Juste assez de répit pour m'asseoir. Mes abdominaux endoloris ne peuvent pas encore supporter mon poids pour me laisser me relever, et je crois que de toute façon, j'y voyais déjà assez trouble du passage de la position couchée à celle que j'avais actuellement : le cul dans la terre, une main sur ma blessure et l'autre me servant d'appui. C'est dans cette situation qu'il fonça à nouveau.

Je n'avais que mes jambes pour me défendre, et elles firent le travail pour empêcher le rapace qui me fonçait dessus de me s'écraser sur moi. Utilisant les semelles de mes chaussures comme bouclier, puis pour prendre appui sur la carrure de mon assaillant afin de me propulser en arrière, j'étais passé à un stratégie bien plus défensive que ce que j'avais prévu. Sans baguette, et avec un sérieux coup mal placé, je commençais à revoir mes chances de victoire à la baisse.

Pourtant, j'étais toujours trop en colère pour le réaliser pleinement. A peine dégagé que je prenais appui sur le poteau près duquel je m'étais réfugié pour me remettre sur mes pieds. Pour à mon tour, me jeter de toute mes forces sur Othello au niveau de ses épaules, espérant le faire basculer à nouveau. Et plaquer mes doigts sous sa pomme d'Adam pour lui faire ravaler son ego.

Ca devait faire mal, hein? La sensation d'étouffement et d'air qui vient à manquer. Mon regard enragé qui ne semble plus laisser penser que je puisse m'imposer la moindre limite. Etais-ce une simple impression, ou aurais-je pu me laisser emporter pour de bon. Etais-ce de la peur dans ses yeux, ou le scintillement des iris de celui qui n'a pas dit son dernier mot?


★ VERA
O. Kain Heikkinen
l'Assassin des Serpentards
l'Assassin des Serpentards
O. Kain Heikkinen
Messages : 191
Points : 646
Re: VIOLENCE ; Kain (03/2029) Jeu 17 Oct - 9:56



Il ne respirait plus. De tes doigts enserrant sa gorge c'était sa vie que tu lui volais, et peut-être que tu avais raison de t'y prendre de façon aussi radicale, parce qu'il aurait fait pareil. Il continuerait à se débattre, et lorsqu'il ne serait plus sous ton emprise c'est toi qui en pâtirait. C'est toi qu'il tuera, Matthew. De colère, de rage, de honte. Il se sentait faiblir à chaque impulsion que son corps donnait pour lutter, à chaque coup porté il se sentait partir, se disait que ce serait sûrement le dernier et pourtant.

Kain était encore là.
L'air absent mais la vie toujours présente, et il ne saurait dire si ce fut une faiblesse de ta part ou l'adrénaline trop grande de sa soif de sang qui lui permit de te pousser finalement -il n'y penserait pas, jamais, de toute façon. L'oxygène revint si violemment dans ses poumons qu'il en cracha ses trippes, une main sur le sol et la tête qui lui tournait. Tout partait en vrilles autour de lui mais pourtant il s'était relevé, fébrile, pour te retomber dessus à peine une seconde plus tard.

T'es qu'un connard.

Les poings qu'il te portait visaient la mâchoire.
Les genoux touchaient l'abdomen déjà blessé.

Va crever putain.

Les coups étaient moins puissants, mais certainement toujours si douloureux. Pourquoi tu ne mourais pas, Matthew ? Pourquoi tu le cherchais comme ça ?

Crève. Crève. Crève.

Crève Matthew.

« Crève putain ! »

Le sortilège brisé, moins bien lancé que tu ne l'aurais espéré.

Contenu sponsorisé
Re: VIOLENCE ; Kain (03/2029)

VIOLENCE ; Kain (03/2029)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [Kain] New~
» [MEP] Angelus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Terrains sportifs :: Quidditch-
Sauter vers: