[FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel

S. Avalon Borgia
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
S. Avalon Borgia
Messages : 99
Points : 316
[FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel Ven 31 Mai - 15:30


Over snow one winter's morn


Le coeur en peine, vexée et blessée dans ton orgueil, tu restais enfermée dans ta grande chambre. Les rideaux tirés, tu ne voulais même plus admirer le manteau blanc de neige qui recouvrait plus de la moitié de l'année votre jardin.
Assise sur le lit, tu ruminais, envieuse et jalouse de tes deux frères et de ta jumelle, actuellement à Durmstrang, loin des parents et surtout loin de l'ennui que leur absence te procurait.

C'était comme un vide insatiable, que tu ne pouvais combler. Il était douloureux d'y penser, mais le silence des longs couloirs ne faisait que te le rappeler. Pourquoi toi ? Dans tes pires retranchements, tu en venais à détester Milla, pour qui ton coeur voulait la tenir responsable de cette situation. Elle prenait beaucoup de place, elle en avait toujours trop pris, même quand vous étiez toutes les deux dans le ventre de votre mère. Elle t'avait volé cette magie, et sa puissance te rendait plus qu'irritable.

***

Ce matin, tu ne te souviens plus dans quelles circonstances tu t'étais réveillé. Des bruits de pas dans le couloirs alors que le soleil n'était pas encore levé t'avait fait sursauter. Cachée sous la couette jusqu'à ce qu'il finisse par s'étioler, tu avais pris ton courage d'enfant pour traverser la maison à l'aube. Et quelle ne fut pas ta surprise quand tu découvris ton père dans le salon, en compagnie de deux inconnus. Un ami de la famille et son fils, sans doute ? Mais tu ne les avais jamais vu.

« Sainte. Tu es déjà debout. Je te présente Mr. Prewett, il est venu nous rendre visite. Il va rester quelques jours. »

Il s'était exprimé en anglais, alors que d'habitude vous parliez en russe. Mais tu avais globalement compris la phrase, vu que vous étudiez l'anglais avec Milla depuis vos six ans.
Le regard de ton père avait changé. Il s'était attendu à voir ses deux filles intégrer Durmstrang, l'école de son enfance, dont il était si fier. Mais une seule était partie, et le fardeau devait rester. Tu te savais une torture pour lui, comme un problème qu'il se devait d'assumer chaque soir en rentrant du travail. Pas capable de rester caché.

« Bonjour Mr. Prewett. »

Tu te forças à étirer un sourire poli, même si ton unique désir était d'aller chercher un petit déjeuner et de retourner dans ta chambre.
Mais le regard de cet enfant qui l'accompagnait t'empêchait de faire le moindre mouvement. Ses cheveux si blonds, à la limite du blanc, qui tombaient sur ses épaules, ses yeux clairs qui trahissaient une expression imposante. Il était incroyablement beau, plus beau que tous les garçons que tu avais jamais vu. Mais derrière cette esthétique se cachait un sentiment malsain. Comme si la raison de cette attirance demeurait magique. Ton père te tira de tes pensées.

« Sainte, Tu veux bien t'occuper du fils de Mr. Prewett pendant que je discute avec lui ? Montre lui le manoir, sers lui un petit déjeuner. Je compte sur toi. »

A la bonne heure, voilà que tu étais utile maintenant. Et d'ailleurs, pourquoi il te parlait en russe maintenant ? Tu déglutis et toisas le gamin du regard comme pour montrer que tu étais une dure à cuire. Mais derrière cette barrière, ton coeur battait la chamade.

« Euh... Bon bah suis-moi alors s'il te plait. »

Et une fois qu'il t'eut rejoins et que vous vous dirigiez vers la cuisine, tu lui glisses comme une menace.

« Et ne t'avise pas de m'appeler Sainte, appelle moi Avalon. »


Alexiel K. Prewett
Eleve hybride
Eleve hybride
Alexiel K. Prewett
Messages : 56
Points : 165
En couple avec : Ton cœur bb
Re: [FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel Sam 1 Juin - 20:33



Telle une hellébore sous la neige



La neige, rien que de la neige. C'est un pays de neige, tout un manteau blanc qui s'étend sous tes pieds. Tu aurais pu rester au manoir pour le voir, ce manteau blanc, mais ton père en avait décidé autrement. Son excuse pour ce voyage père-fils avait été de te faire élargir tes horizons en tant que membre de la famille Prewett. Un jeune-homme de ton rang se devait de connaître du monde et de connaître le monde tout court. Tu n'avais pas été dupe, ton père n'avait jamais aimé te voir devenir le pantin de la famille. Il n'avait jamais aimé te voir embrasser ton nom comme on embrasse une religion. Il n'avait jamais aimé te voir te soumettre dans l'espoir d'obtenir les faveurs et la reconnaissance de tous ces visages que tu devais appeler famille. Non, Alexiel, tu n'avais pas été dupe. Tu savais que ce voyage d'affaires improvisé n'était rien de plus qu'une tentative veine de t'arracher un rôle que tu avais, de toute façon, choisit d'endosser. Parce que tu avais beau aimer profondément ton paternel, il y avait quelque chose qu'il ne pourrait jamais comprendre. Parce qu'il n'était pas hybride, parce qu'il n'était pas un bâtard. Quelqu'un comme toi, avait besoin d'une identité, d'un nom par lequel exister. Tu ne pouvais pas être juste Alexiel, tu devais devenir Alexiel Prewett. Sans cette identité, tu n'étais rien. Sans ce nom, tu n'étais rien. Rien qu'un point dans la masse, rien que le fils d'une vélane inconnue et d'un écrivain idéaliste. La soumission était un prix bien peu cher à payer si, en contrepartie, tu obtenais le droit d'exister. Tu voulais le faire pour Clark. Tu voulais le faire pour toi. Tu voulais continuer d'avoir un sens et c'était le seul moyen que tu avais trouvé. Mais, même si ton père ne pourrait jamais comprendre, tu l'aimes trop profondément pour le voir blessé. Alors tu avais dit oui. Lui aussi avait besoin d'espoir, tout comme toi.

Il t'avait guidé dans un pays étranger, voir un contact pour ses travaux littéraires. Tu ne suivais que de loin la vie de ton père, tu n'avais jamais trop compris son amour de la plume et ce qu'il l'avait poussé à tout laisser. Néanmoins, il semblait heureux et si, dans le cadre de son travail, il souriait autant, c'est que son choix n'était pas si idiot que ça, finalement. Tu ne savais pas grand-chose de ce que tu allais trouver dans ce pays blanc. Tu savais que tu allais plus ou moins être logé chez un contact proche de ton père, une bonne famille qui, d'après lui, avait beaucoup à apporter. Il t'avait rapidement dit que ce contact avait des enfants étudiant à Durmstrang, mais tu n'en savais pas plus… Et pour ce que ça t'intéressait, franchement.

Il t'a conduit dans une maison qui n'était pas la tienne, devant un homme que tu ne connaissais pas. Il serait menti de dire que tu ne t'ennuies pas profondément, Alexiel. Pour autant, tu es ici en tant que représentant de la famille Prewett, tu dois être parfait. Alors, même si tu n'es qu'encore un enfant, même si tu es encore jeune, tu te tiens droit, propre sur toi, un sourire poli plaqué sur les lèvres. Jouer le rôle du gentil petit garçon obéissant avait toujours été ton point fort. Tu n'écoutais que d'une oreille très distraite les échanges entre les deux adultes, perdu dans une nébuleuse de pensées que tu ne contrôlais pas. Tu aurais pu te perdre des heures dans cette nébuleuse de pensées… Mais elle est arrivée. Petite fleur délicate dans ce pays froid et blanc. Petite touche de curiosité dans cet ennui profond. Tu ne savais pas qu'il y aurait d'autres enfants avec toi. Tu pensais que tous étaient à l'école. Tu ne vas pas te plaindre de cette agréable surprise, Alex, voir un visage rond comme le sien te soulage. Ce ne sera peut-être pas si ennuyant que ça.

- « Oh, c’est donc toi la fameuse Sainte ? Très enchanté de te rencontrer, je m’appelle  Errol Antioch Prewett et voici mon fils, Alexiel. »

Il a un sourire aimable et maîtrisé, ton père, mais tu y vois sans peine une pointe de douceur. Il y a toujours cette douceur dans son sourire. Ton père est quelqu'un de bien. T'affiches un sourire poli et un petit mouvement de tête vers la nouvelle arrivée. Tu comprends rapidement que tu vas devoir t'éclipser avec elle et c'est avec un regard incertain pour ton père que tu quittes la pièce. Est-ce que cet ami sait qui tu es ? Ce que tu es ?

C’est ok que le semi-vélane parte avec la fille ? Bien. Merci de ta confiance, papa.


Fille. Que dis-tu. Petite tigresse. La menace qu'elle te glisse et ce petit caractère bien trempé te fait sourire. Tu avais peur de tomber une fille de bonne famille un peu trop propre sur elle et coincée. C'est toujours délicat, pour toi, de traiter avec ce genre de personne. Tu n'as pas à l'aise, ça t'ennuie encore plus que de ne rien faire. Mais cette demoiselle en face de toi à l'air de régner sur son monde et impose des règles qui te vont tout à fait. Tu sais t'adapter, Alex, c'est ta plus grande force. Si tu peux prendre du plaisir à le faire, alors tant mieux.

- « Très bien, Avalon. C’est un beau prénom, ça, tu sais d’où il vient ? »

Tu aimes les légendes, Alexiel, c'est ton petit plaisir coupable, ce que tu bouquines entre deux grimoires poussiéreux sur l'histoire des grandes familles et les manuels de bonnes conduites. Tu te demandes si elle lit, Avalon. En fait, tu te poses tout un tas de questions à son sujet. Ce qu'elle fait-là, en premier lieu. Pourquoi cette petite fleur est-elle soigneusement gardée à la maison quand le reste de la fratrie est entre les murs de Durmstrang ? Elle a pourtant l'air en âge d'y être. Mais tu es conscient que c'est une question délicate a posé, ça soulève quelque chose d'intime que tu n'es pas en droit d'explorer pour le moment. Alors tu te laisses guider, un regard curieux pour ce qui t'entoure, un sourire calculé aux lèvres jusqu'à ce que vos pas vous guident vers la cuisine.

- « Tu n’as pas une petite maison. Mon père dit que ta famille a beaucoup à apporter à la société magique, il a l’air d’avoir raison. Tu ne t’ennuie pas trop, ici ? Je n’ai croisé aucun autre enfant. »


feat Avalon

S. Avalon Borgia
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
S. Avalon Borgia
Messages : 99
Points : 316
Re: [FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel Dim 2 Juin - 16:08


Over snow one winter's morn


L'invité s'était présenté. Un Prewett ? Ce nom de famille t'était totalement inconnu, alors tu avais hoché la tête avec politesse. Ton père t'avait déjà présenté de toute façon, alors tu te contentas d'une révérence de tête que tu inclinas rapidement vers l'avant. C'était drôle de penser qu'il en connaissait plus sur votre famille que vous n'en connaissiez sur la sienne. Son fils s'appelait donc Alexiel. C'était joli.

En compagnie du dénommé Alexiel, tu l'avais prévenu sur la façon de t'appeler alors que vous vous dirigiez vers la grande cuisine. Un peu sur la défensive, c'était à cause de l'anormale attraction qu'il émanait. Il était si beau que ça en était intimidant, et tu détestais cette désagréable sensation. Malgré toi, tu résistais à l'envie irrépressible de le complimenter à outrance pour gagner ses faveurs.

« Avalon est île imaginaire ou est emmené le roi Arthur par la fée Morgane. Un truc du genre. Mes parents trouvaient ça stylé. Cherche pas... Mon nom complet est Sainte-Avalon, mes parents m'appellent Sainte devant les gens mais tous le monde dit en Avalon. »
* les fautes de syntaxe sont normales, elle parle dans un anglais courant mais fait quand même des fautes à cet âge là.

Encore une fois, le ton de ta voix était agressif, mais tu ne le faisais pas exprès. C'était comme une barrière mentale pour ne pas sombrer dans l'hypocrite complaisance. Tu serres un peu tes petits poings et tente de faire bonne figure malgré tout, forçant un sourire un peu crispé.
Sourire qui disparut automatiquement à sa question suivante. Argh, sujet épineux. C'était encore tendu et déprimant pour toi d'en parler.

« Je suis cracmolle. Ma jumelle est entrée en première année à Durmstrang à la rentrée et j'ai du rester là parce que t'es pas accepté si t'as pas de pouvoirs magiques. »

Ça paraissait logique en soit, tu aurais été inutile dans la majorité des cours et tu n'aurais rien appris qui puisse te servir dans la pratique. Mais quand même, ça te frustrait tellement que tu en avais développé une sorte de complexe. Mais bon, le pauvre Alexiel n'y pouvait rien, il venait juste en visite avec son père, et tu en profitais pour l'utiliser comme exutoire à tes problèmes.

« Enfin, j'ai pas trop envie d'en parler si ça te dérange pas. Tu veux manger quoi ? On a plein de choses, du tvorog ou des tartines. Des céréales ou du kasha. »

Et alors que tu ouvres les placards pour tout sortir, tu te tournes vers lui sans trop oser le regarder complètement, les joues un peu rougissantes.

« Et toi ? Tu viens d'ou ? J'ai compris que tu étais sorcier, mais il y a quelque chose d'autre... en toi... ça me rend bizarre. »


Alexiel K. Prewett
Eleve hybride
Eleve hybride
Alexiel K. Prewett
Messages : 56
Points : 165
En couple avec : Ton cœur bb
Re: [FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel Dim 2 Juin - 20:44



Telle une hellébore sous la neige



L'agressivité dans sa voix te fait sourire plus qu'elle ne te dérange. C'est normal. Tu es habitué à ce genre de réaction. Il te semble qu'aucun être humain ne peut se vanter d'être indifférent à ta personne. Aucun, même pas Clark. Tu te souviens, qu'il n'y a pas si longtemps encore, tu en pleurais. Tu en pleurais parce que tu ne comprenais pas pourquoi tu devais être le seul à subir ça. Tu ne comprenais pas la hargne de certains, la passion des autres. Tu ne comprenais pas pourquoi tu devais être le point névralgique de la discorde environnante. Tu n'avais jamais été d'accord avec ça. Ton père t'avait alors dit que c'était « ta nature », « ton héritage » et surtout qu'on ne pouvait « rien y faire », qu'il fallait apprendre à vivre avec. Quelle nature ! Quel héritage ! Ne pas être capable d'entretenir des relations stables, rendre obligatoirement tout compliqué parce qu’il n’en pouvait être autrement, parce que ça faisait partie intégrante de toi. Devoir soit se faire haïr, soit se faire aimer. C'était épuisant. Dans quelques années, tu combattras cette réalité en ne prenant rien au sérieux. En aimant tes proches de façon loyale et distante, en fuyant les gens pour lesquels ton cœur bat un peu trop fort et en noyant tes émotions meurtrières dans le vice de la chaire, pour satisfaire les fantasmes de certains, pour vendre du rêve à d'autres et pour ne pas plonger dans tes propres cauchemars. Mais pour l'heure, tu n'as que douze ans. Tu es un enfant perdu entre cette nature hybride que tu ne sais pas maîtriser et cette volonté humaine de te lier aux autres sans pour autant en être capable. Et face à Avalon, tu souris, mais tu as le cœur qui se serre. Elle aussi, comme tous les autres, tu ne pourras pas avoir quelque chose de stable avec elle. C'est comme ça. Tu commences petit à petit à t'y faire, Alex, mais comme dit, à treize ans, l'espoir est tenace.

La petite fleur se fâche, tu comprends que tu as touché un point sensible. Cracmolle, hein ? D'une certaine façon, tu comprends. Il faut bien un vilain petit canard dans chaque fratrie, chaque famille et si tu comprends bien cette demoiselle tient, malgré elle, ce rôle. Tu as presque envie de lui dire « Bienvenue au club. » mais tu n'as pas envie de te prendre un poing dans la tronche. La petite fleur ne semble pas être le genre de fleur à se laisser caresser facilement. La petite fleur à l'air du genre à user de ses épines quand on la titille trop. Tu ne tiens pas à les voir de trop près, ses épines, alors tu vas rester sage et en retrait. Elle t'entraîne dans la cuisine, te cite des aliments dont tu ne connais rien. Poliment, tu fais comme-ci vous n'aviez jamais abordé sa nature cracmolle et t'intéresse plutôt à ces plats que tu ne connais pas.

« C’est quoi du tvorog et du kasha ? »

Tes yeux brillent de curiosité, parce que tu es un enfant curieux. Tu te permets de te placer derrière elle pour observer de plus près tous ces aliments inconnus de ta vie européenne. Tu n'es pas bien sûr que c'est ce qu'on attend d'un Prewett en voyage d'affaires, mais, après tout, la cuisine fait également partie intégrante de la culture. Tu portes donc ton choix sur tout ce que tu ne connais pas, conscient que tu n'aurais probablement pas l'occasion d'y goûter souvent. Tu ne sais pas si tu peux prendre oui ou non tes aises, mais personne ne vous regarde, il n'y a ni parents, ni adultes aux alentours, et tu as envie de détendre la petite fleur aussi. Si possible, tu aimerais passer « tes vacances » un peu plus sereinement. Puis qui sait, si tu lui expliques… Elle comprendra peut-être ? Alors tu te hisses sur la table pour laisser pendre tes jambes. La curiosité de ta camarade te déstabilise une demi-seconde… Elle ne reste pas sur ses gardes ? Tu ne t'attendais pas à ce qu'elle demande aussi franchement les choses. Un rire léger sort d'entre tes lèvres. Peut-être, qu'elle, elle comprendra.

« Tu te sens attirée, mais ça t'énerve parce que tu ne comprends pas pourquoi ? » Avances tu en laissant tes pieds battre dans le vide. « C'est normal, c'est parce que je suis semi-vélane. » Ton regard s'assombrit quelque peu. Tu ne sais pas comment elle va réagir. Être semi quelque chose, en général, ça dégoûte les gens autour de toi. Y a que Clark que ça n'a jamais dérangé. T'oses pas croisé son regard. « C'est ma malédiction à moi. Toi t'as pas de pouvoir et ça t'énerve, moi, j'ai un pouvoir et ça m'énerve. Je ne laisse jamais personne indifférent. Les gens finissent toujours par se disputer à cause de moi. Mais moi, j'ai pas choisi d'être comme ça, j'suis né comme ça. »

Peut-être qu’elle comprendra. Elle aussi est différente, elle aussi elle est née avec une malédiction. Tu serais plus vieux t’en attendrait rien. Mais tu as douze ans et au fond de toi, tu en attends beaucoup. T’oses lever tes yeux émeraude vers elle. Tu ne sais pas trop ce que tu vas y lire, t’appréhende un peu.

« Moi je viens de très loin, d’Angleterre. Tous les membres de ma famille ont étudié à Poudlard. C’est notre école de magie, là-bas. C’est un grand château. » Tu n’es pas bien sûr de la suite, tu t’oses lui faire un petit sourire « Tu sais, Avalon, je veux pas te faire de mal alors si jamais tu te sens trop bizarre tu peux… Tu peux t’éloigner, tu sais ? »


feat Avalon

S. Avalon Borgia
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
S. Avalon Borgia
Messages : 99
Points : 316
Re: [FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel Mer 19 Juin - 0:50


Over snow one winter's morn


Il était bizarre, c'est le premier ressenti à son égard dont tu te souviens. Et surtout beaucoup trop avenant. Tu ne comprenais pas vraiment pourquoi il te semblait si familier mais chacune de ses paroles t'agaçaient car tu avais l'impression qu'il te séduisait. Mais tu étais pourtant persuadée au fond de toi que ce n'était pas le cas.
Un peu distante, tu réponds rapidement en montrant les aliments directement du doigt. Tu le scrutais du regard un peu comme une bête curieuse, avant de détourner salement le regard en rougissant quand il commençait à faire pareil.

« Des plats russes. Si tu n'es jamais venu ici, c'est normal que tu n'en es jamais goûté. C'est l'occasion, et tu vas m'en dire des nouvelles. »

A croire que tu ne lui laissais pas le choix. Il allait goûté la cuisine locale, de gré ou de force ! Au moins, il pourra rentrer dans sa famille et se vanter de connaitre quelque chose de typiquement russe. Tu souris fièrement à ce plan diabolique, avant de buter sur les explications qu'il te fournit. Tu sais... Concernant ce sentiment bizarre qui fait grogner ton estomac depuis tout à l'heure. C'était pas la faim apparement, mais la frustration provoquée par une magique obsession. Tu écarquillas les yeux, encore plus choquée par la manière dont il racontait que par son explication elle-même.

« Un.. Un semi-vélane ? Je ne savais même pas que c'était possible. Mes parents ne m'ont jamais parlé d'hybrides. Et tu es un sorcier malgré tout ? Remarque... ça se tient. »

Tu as tout de même un mouvement de recul, un peu mal à l'aise.

« Je n'ai pas envie de partir loin de toi mais... Je n'aime pas fait d'agir différemment quand tu es là. J'ai impression de pas avoir contrôle sur moi, c'est nul. »

Tu finis par te servir toi même un bol de céréales et partit t'asseoir sur le grand bar vers le fond de la cuisine, et tu l'invitas à faire de même. Tu ne savais même pas son âge, mais tu étais réellement contente d'avoir rencontré quelqu'un. Une personne que toi seul connaitrait, comme une sorte de souvenir personnelle que tu ne devrais partager avec aucun de tes frères et soeurs.

« Et qui te dit que ce n'est pas moi qui vais te faire mal ? - Crounch. »

La bouche pleine, tu hausses les épaules comme pour répondre à ta propre interrogation.


Alexiel K. Prewett
Eleve hybride
Eleve hybride
Alexiel K. Prewett
Messages : 56
Points : 165
En couple avec : Ton cœur bb
Re: [FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel Jeu 20 Juin - 12:09



Telle une hellébore sous la neige



Elle esquisse un mouvement de recul et tu as le cœur qui se serre. Ah. Sa franchise te percute, te heurte, tu mentirais si tu disais qu'elle ne te blessait pas. Mais la petite fleur ne te laisse pas douter, elle est honnête, elle assène et déballe ses sensations et sentiments sans te laisser le temps d'espérer ou mal interpréter quoi que ce soit. Tu en es blessé, mais, dans un sens, heureux aussi. Parce que même si ses mots sont atrocement durs, ils sont honnêtes. Même si la petite fleur te pique, elle le fait sans couardise, sans manipulation. Ce n'est pas ta belle-mère, ce n'est pas ta famille, ce ne sont pas tous ces gens qui t'offrent des sourires charmants avec des yeux haineux. Tu apprécies ça. Tu aimes ça. Tu baisses la tête, Alexiel, et tu t'éloignes de quelques centimètres, comme une preuve de bonne foi, comme un gage de confiance. Tu ne veux pas la mettre mal à l'aise, tu ne veux pas lui faire de mal. Dans l'idéal, tu voudrais faire de cette petite fleur une amie. Parce qu'elle est jolie, cette petite fleur, et que tu la trouves intéressante. Sa franchise, qui te cogne le cœur, a quelque chose de rassurant. Il n'y a pas de place au doute et ça t'apaise. Tu était encore trop jeune pour vivre de mensonge et de manipulation. À cet instant, son honnêteté sonne comme le plus beau des cadeaux.

« Je sais, c’est nul, hein ? »

Tu lui offres un léger sourire. Tu ne veux pas lui imposer ta monstruosité, cette complexité qui est la tienne. Alors tu lui souris, tes quelques centimètres de distance en plus en guise de drapeau blanc. Petite fleur jolie et tenace. Tu n'as vraiment pas envie de t'en faire une ennemie. Elle t'invite à la rejoindre au bar et tu hésites quelques secondes. Tu te sers, apportes ton propre repas et reste cloué sur place par sa répartie. Tu… Tu dois admettre être stupéfait. Tu avais toujours vu les choses dans l'angle inverse. C'était toi, qui malgré toi, blessait. Pas le contraire. Pourtant, cette petite fleur te laisse imaginer un autre scénario. Tu poses ton plateau, tu t'assois, les sourcils froncés par la réflexion. Est-ce qu'elle pourrait te blesser ? Tu la regardes, petite fleur gracieuse et forte à la fois, petite princesse guerrière qui se bat avec la franchise pour seule arme.

« Hm. Je pense que tu pourrais. »

C’est très sérieux, tu y réfléchit vraiment. Peut-être qu’il n’est pas sain, quand on est semi-vélane, d’adopter une franchise d’humain. Mais tu as envie d’être honnête, d’essayer. Après tout, tu es humain toi aussi, non ?

« Tu es très jolie et tu es forte aussi, j’admire beaucoup les gens comme toi. Comme je dois rester quelque temps ici, j’aimerais bien être ton ami, que ça se passe bien. J’ai pas l’habitude que ça se passe bien, mais j’aimerais. Tu vois, c’est difficile pour toi mais c’est difficile pour moi aussi. Parce quand je m’attache à quelqu’un c’est compliqué de me détacher ensuite, un peu heu… Comme de la super colle ? Du coup, si je commence à vraiment bien t’aimer je sais que je ne pourrais plus faire autrement. Et, du coup, si toi tu ne m’aimes pas vraiment, ça me fera mal. »

C’est une explication un peu bancale mais tu espères qu’elle fait le travail. Tu lui souris de nouveau avant de goûter à cette cuisine local que tu ne connais pas. Des goûts particuliers en bouche que tu n’as vu nulle part avant.

« C’est vachement bon ! »



feat Avalon

Contenu sponsorisé
Re: [FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel

[FLASHBACK] ❝ over snow one winter's morn | Pv. Alexiel
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» déco honda nsr 500 winter test rossi
» OnyX 2.1.1 (Snow Leopard)
» 28 novembre {Let it snow}
» Kit blue snow de Callia
» Daïshi (VS) Snow Blood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Reste du monde-
Sauter vers: