Hippo... quoi ? . Ene

Enoch Leszczynski
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Enoch Leszczynski
Messages : 156
Points : 335
Hippo... quoi ? . Ene Mer 5 Juin - 13:17

Hippo... quoi ? . Ene CKLj417
Hippo...quoi ?

Enoch s’était fait convoquer par Ene sur le terrain d’Hippoball assez tôt ce matin. Ou alors c’était lui qui lui avait demandé de venir. Pas encore bien réveillé le Gryffondor, il ne savait plus où il en était. Quoi qu’il en soit, il se souvenait de l’essentiel : il devait voir Ene, pour qu’elle lui parle de ce sport peu reluisant qu’est l’Hippoball. Et aussi parce qu’elle avait deux surprises pour lui. Enoch ne savait pas très bien comment prendre ses deux données. Des bonnes ou des mauvaises surprises ? Peut-être allait-elle lui annoncer que finalement elle avait enterré la hache de guerre avec Oisin ? Qu’elle avait compris que les insultes étaient son mode de communication principal, qu’il ne fallait pas le prendre pour elle ?

En tout cas le Gryffondor n’en menait pas large. Il avait oublié de se coiffer, et ses cheveux encore mouillés semblaient geler sur place. Son sweat aux couleurs de sa maison ne lui tenait pas assez chaud, et son pantalon était tout sale. Un zombie tout juste sorti de sa tombe. Il pesta. Cherchant dans ses poches son téléphone pour demander à Ene s’il ne s’était pas trompé de date ou d’heure, il constata que ce dernier n’avait plus de batterie. Frustration niveau maximum. Un coup d’oeil à gauche, un autre à droite et … Enoch sortit un petit paquet malsain et un briquet à paillettes et licorne “emprunté” à … à qui déjà ? Qu’importe. Il alluma le cancer de poche, encore peu habitué à la sensation. Pourquoi s’était-il mis à fumer déjà ? Pour se donner un genre, non ? La sensation était dégueulasse, le Leszczynski laisserait sûrement cette mauvaise habitude de côté, sous peu.

Et finalement il aperçu la Serdaigle ! Encore un peu et il repartait bredouille. Il la salua maladroitement, encore embué par le sommeil. “Yo Ene ! Ça va ? Pas encore congelée sur place ? Ça pique ce matin !” un détail le réveilla soudainement. C’était quoi ce petit objet. Ils étaient encore trop loin l’un de l’autre pour qu’Enoch puisse observer la chose de loin, même les yeux plissés. Un petit sachet ? Une pierre ? Impossible à dire. Il le pointa du doigt, curieux à souhait. "Eh c'est quoi ça ?"/ Si Ene lui ramenait un cailloux le Leszczynski risquait de mal le prendre. Déjà que le détail de l’Hippoball ne l’enchantait pas des masses … mais après tout, c’était peut-être mieux que rien ? Puisqu’il ne pouvait pas pratiquer le Quidditch, peut-être pourrait-il donner davantage de prestige à Gryffondor en passant par le “dada qui court après la baballe” ?

Enoch devrait faire des efforts de toute façon : c’est lui qui avait demandé à Ene de lui parler de ce sport, ce ne serait pas très galant de l’envoyer sur les roses. Et puis, les surprises en question le titillaient. Curieux comme un enfant la veille de Noël, le petit Enoch !



Dernière édition par Enoch Leszczynski le Mar 3 Sep - 21:17, édité 3 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Hippo... quoi ? . Ene Mer 5 Juin - 20:09

Faire une amulette. Belle idée. Merveilleux objectif si ce n'était pas aussi compliqué. Ene n'est pas tournée vers ce domaine qu'est l'artisanat, elle ne manque pas d'intérêt mais cela ne lui donne pas l'expérience pour parvenir à faire quelque chose. Heureusement, elle connaît quelques personnes de cette licence et a pu récolter de précieux conseils avant de se lancer. Pour échouer. Une fois, deux fois, trois fois. Tellement. Sans aucune réussite. Construire elle-même une amulette, c'était impossible. Elle n'avait pas eu d'autres choix que de se tourner vers les commerçants et d'acheter une amulette sans sortilège. Là, ce fut une autre lutte. D'autres échecs. Et enfin, une étincelle de chance qui avait exaucé son souhait. Enfin ! Après quelques mois et une bonne dose de plaintes, elle venait de réussir ! L'unique amulette qui portait son sortilège !... Tant d'efforts pour une unique utilisation avant qu'elle ne disparaisse, c'était un peu ironique mais, elle s'en fichait. Fière d'elle, elle avait attrapé son téléphone pour contacter le jeune Gryffondor.

L'heure lui passe au-dessus de la tête, elle est trop impatiente pour attendre plus longtemps. En quelques coups de brosse, elle attache ses cheveux en une queue haute, enfile un pantalon -c'est rare, elle qui préfère les jupes ainsi qu'un pull léger. Elle enroule une écharpe autour de son cou et prend comme toujours un sac. Elle quitte les dortoirs, se dirige vers le terrain de Quidditch qu'elle franchit sans y jeter un coup d'oeil. La seule occasion où elle s'y rend, c'est pour encourager l'équipe de Serdaigle. Surtout Soleil et Béring. Forcément. Elle avance sur le terrain, tenant sa création entre les doigts, elle la fourre dans sa poche mais un peu trop tard, il l'a déjà vue. Ce n'est pas le premier sujet qu'elle va aborder. D'abord il y a ça et... ça.

« C'est... horrible. Tu ne ressembles à rien. Tu aurais pu sécher un peu tes cheveux et choisir des vêtements plus présentables, franchement, à ce train-là tu vas tomber malade ! »

Ene ne mâche pas ses mots, elle se contente de soupirer comme exaspérée. On croirait entendre une mère qui recadre son fils, c'est un poil ridicule car elle est la plus petite des deux. Elle retire son écharpe, lui passe sur ses épaules et effleure ses cheveux. Ils sont trempés ! Cela la fait froncer des sourcils mais le pire c'est cette... cigarette. Elle se pince le nez, fouille pour sortir sa baguette et murmurer un evanesco qui fait disparaître sa clope sans en laisser aucune trace. Elle range la baguette pour ajouter quelques mots.

« C'est mauvais pour ta santé et il est un peu trop tôt pour jouer aux grands. »

Agaçante. Complètement. Cependant, elle ne peut pas s'en empêcher, il est de la famille de Béring et comme elle lui est extrêmement reconnaissante, elle pourrait se plier en dix pour Enoch. C'est comme cela. Protectrice ou étouffante, c'est au choix. Elle glisse ses mains dans ses poches, l'amulette ressort clairement de celle de gauche et à sa question, elle ne va pas se priver de satisfaire sa curiosité ! Elle sort l'objet, précautionneusement pour lui montrer.

« Une amulette !... Je ne sais pas si elle marchera correctement mais, avec elle tu pourras mettre à tes genoux une ou deux personnes. Elle contient mon Obsecro. »

Elle lui adresse un clin d'oeil malicieux. Ce n'est pas puissant mais c'est toujours plaisant que quelqu'un s'incline devant soi. Surtout contre son gré. Elle la dépose entre ses mains, le regarde avec intensité pour savoir si cela lui plaît. Mais, comme elle ne veut pas être trop envahissante, elle se recule et glisse une mèche derrière son oreille.

« Tu veux essayer l'Hippoball ? Tu es sûr ? Le Quidditch est violent mais, l'Hippoball est aussi dangereux. »

Pas dit que Béring apprécie si elle lui ramène son cousin cassé. Alors elle préfère qu'il soit bien conscient des risques.


jsp j'ai un code bizarre mais les pégases & les licornes c'est pareil ça crache des arc-en-ciel alors osef


Dernière édition par Ene Reiss le Jeu 6 Juin - 21:42, édité 10 fois
Enoch Leszczynski
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Enoch Leszczynski
Messages : 156
Points : 335
Re: Hippo... quoi ? . Ene Jeu 6 Juin - 13:51

Hippo... quoi ? . Ene CKLj417
Hippo...quoi ?

Enoch peinait à digérer la remarque. Tu ne ressembles à rien, c'est violent, non ? D'accord il n'était pas une star digne des fashion week. Okay, sa gueule ne ferait jamais de lui un mannequin. Mais de là à être qualifié d’horrible … sa bouche s’étira en un rictus penaud. S’il n’avait pas connu Ene, il aurait mis ça sur le compte de la violence gratuite. D’autant que ça correspond à quoi des vêtements présentables ? Gryffondor n’est pas suffisamment pété de classe de son point de vue ? Enoch se laisse entortiller dans l’écharpe, sans quitter les mains de la demoiselle des yeux : on a déjà vu des filles étrangler des gars simplement pour leur faute de goût après tout. Le gamin ne peut s’empêcher de sursauter en sentant le contact faible des doigts de la Serdaigle sur sa tignasse bordélique. Il n’aime pas ça Enoch, qu’on touche ses cheveux. “Et quoi ? J’étais sensé venir dehors dans le froid et la boue en costume peut-être ? D’abord j’ai mon lion sur la poitrine, donc je ressemble forcément à quelque chose !” un pouce fier pointe le sweat en question.

La vue de la baguette fait réfléchir le Leszczynski. Ene est gentille, hein ? Elle est pote avec Béring, hein ? Donc elle ne va pas lui claquer un sort pour lui apprendre à avoir la langue moins pendue, si ? Non, elle se contente de faire disparaître la clope qu’il a au bec. Malgré la difficulté qu’il avait eu à se les procurer, Enoch se laissa faire sans bougonner. De toute façon Ene aurait été sans appel, il s’en doutait. Il se contenta donc d’un haussement d’épaules et d’un vague regard signifiant “arrête de te la péter avec ta baguette”, un soupçon de jalousie dans les prunelles. Et l'instant d’après, tout ça avait disparu pour ne laisser place qu’à la surprise ? Une amulette ? Et alors ? Enoch en avait déjà plein des petites pierres pour inadaptés à la magie. Pourtant au regard et à la voix d’Ene, il comprend presque instantanément que ce cailloux là a une valeur bien plus importante. Qu’il diffère des autres. Qu’il va apporter un tout autre pouvoir au Gryffondor.

Sa bouche forme un “o” surpris, laissant des petits cercles de fumée s’échapper. Ca caille. Mais le froid n’a plus la moindre importance. Obsecro. Ce sort ultra pété qu’Enoch avait trouvé génial quand il avait vu Ene soumettre un abruti sans qu’il ne puisse rien faire. Cette technique de sorcier ninja qu’il avait voulu apprendre, avant de se souvenir qu’il n’était doté d’aucune magie. Les yeux du gamin pétillaient. Il se saisit précautionneusement de l’objet, comme si le moindre mouvement brusque risquait de briser l’enchantement. ”Trop. Supra. Ultra. Giga. Stylé ! LA VACHE T’AS FAIT CA COMMENT ? Ca a du te prendre trop de temps ? T’es méga douée Ene, merci ! Genre je vais pouvoir l’utiliser plusieurs fois tu crois ? T’inquiète je vais pas faire n’importe quoi hein ! … C’est trop trop cool merci !” un gosse le matin de Noël, qui découvre la dernière console sortie sur le marché. Elle est jolie en plus, la petite amulette. Enoch la garderait toujours dans sa poche, et veillerait à ne pas la perdre.

Il se sentait un peu idiot de ne pas avoir pensé à amener quelque chose pour Ene. Elle lui avait parlé de deux surprises, et lui était venu les mains dans les poches. “Je te ramènerai des bonbons la prochaine fois ! Sauf si tu préfères une plante ? T’as vu un truc qui te plaît dans la serre ?”. Nan, Enoch n’avait toujours pas assimilé que la serre était un lieu de cours et pas un supermarché. Le Gryffondor se calma un peu, se recentrant sur la raison de leur rencontre du jour. Il ne pu s’empêcher de rire. ”Dangereux ? Vous vous promenez en poney, ça a pas l’air bien risqué quand même ! Mais bon, j’ai pas accès au Quidditch donc … faut que je revois mes exigences à la baisse.” il se gratouilla la tête, avant de réaliser que sa capuche pourrait peut-être lui éviter la pneumonie. Enoch la haussa donc, façon Assassin des Templiers. ”Ah par contre un truc qui peut être utile : j’ai jamais approché un dada de ma vie. Mais de toute façon y en a pas là donc … Tu peux juste m’expliquer la base peut-être, je ferai du manège sur une branche on verra pas la différence !” Ene allait devoir être patiente. De toute façon on commence toujours par la théorie, non ?



Dernière édition par Enoch Leszczynski le Mar 3 Sep - 21:17, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Hippo... quoi ? . Ene Ven 7 Juin - 21:09

Ene ne relève pas ses remarques sur son look. Son regard en dit long sur ce qu'elle pense : que même avec une tête de lion, l'emblème de sa maison, cela ne change pas son avis. Il aurait pu paraître moins craignos. Il pourrait prendre un peu plus soin de lui, au moins suffisamment pour ne pas inquiéter son entourage. Déjà que les cicatrices sur son visage étaient suffisamment alarmantes, s'il pouvait juste ne pas attraper froid, ne pas être défiguré avec le sport qu'il pratiquait... Elle soupire, secoue doucement sa tête, il faut qu'elle arrête d'être aussi envahissante. A la place, elle le laisse attraper la petite amulette qui brille d'un éclat pourpre. Son enthousiasme fait plaisir à voir et elle a peur de l'éteindre à cause de ce qu'elle va lui dire. Malheureusement, elle n'est pas aussi douée qu'il ne l'imagine.

« J'ai... étudié mais... L'amulette est assez instable... J'espère que tu pourras lancer ce sort une fois... C'est le mieux que je puisse faire pour le moment mais, la prochaine sera meilleure, j'y veillerai ! »

Pas question de rester sur un semi-échec, elle trouvera bien le temps et la patience pour s'améliorer et pouvoir lui fournir des amulettes dignes de ce nom. Celle-ci n'est qu'un prototype, un premier essai pour se faire la main. Et en aucuns cas ce n'est un moyen d'obtenir une faveur. Elle l'interrompt immédiatement quand il envisage cette possibilité.

« Je n'ai besoin de rien Enoch. Ce n'est pas dans ce but que je t'ai offert cette amulette. C'est... pour... t'aider...? »

Pourquoi s'est-elle donnée du mal ? Parce qu'elle éprouve de la pitié envers lui ? Non. Elle a juste remarqué à quel point il doit être envieux de ceux qui peuvent utiliser la magie et elle comprend cela. Elle a juste eu de la chance de pouvoir vivre ainsi, et lui n'en a pas eu. Elle ressent de la compassion, elle veut qu'il puisse se sentir plus proche de ceux qui ont eu cette chance. Simplement.  

Elle l'écoute, ses mains viennent se poser sur ses hanches, outrée elle relève les sourcils. Il a l'air de vraiment avoir hâte de commencer ! Pour prendre de haut cette discipline, elle a hâte de voir comment il se débrouillera une fois en selle. Car c'est bien la finalité même si elle ne lui a pas dit pour le moment.

« "Des exigences à la baisse" ? L'Hippoball a une popularité montante tu sais ! Et, ce n'est pas un sport sans risque ! Il n'y a pas de contacts comme au Quidditch mais, un ballon envoyé sur une monture ou encore des bousculades peuvent arriver ! »

Ses bras viennent se croiser contre sa poitrine, elle détourne la tête, un peu vexée. Les choses s'annoncent plus difficiles qu'elle ne le pensait. Etre professeur d'un jour, c'est un défi et elle s'élance dans ses explications après avoir toussoté contre sa paume de main.

« Les chevaux -et donc les chevaux ailés sont naturellement craintifs. Alors, interdiction de crier en leur présence ou de faire des gestes brusques. Ils pourraient mal réagir. Ils ne sont pas aussi fiers que les Hippogriffes et donc pas aussi agressifs mais, ils ont besoin de se sentir rassurés, de savoir qui les monte. Je ne te demande pas de te présenter à ta monture mais de la laisser s'habituer à toi. »

Elle pose son index contre ses lèvres et réfléchit à ce qu'elle pourrait ajouter. C'est ma base de l'approche des équidés. Sauf que sans chevaux, c'est un peu compliqué de lui montrer l'exemple... Elle contourne le problème en lui posant une autre question.

« Tu connais les règles de l'Hippoball où tu ne t'y es jamais intéressé ? »


Enoch Leszczynski
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Enoch Leszczynski
Messages : 156
Points : 335
Re: Hippo... quoi ? . Ene Ven 7 Juin - 22:08

Hippo... quoi ? . Ene CKLj417
Hippo...quoi ?

Ene le considérait-elle comme un gars désespéré ou réagissait-elle à ses remarques en agitant ainsi la tête ? Enoch ne préféra pas poser la question, de peur que la réponse ne soit trop rude. Il renifla un coup, sans oser demander un coup de baguette à la Serdaigle pour lui sécher les cheveux. Il savait que ça existait ces sorts-là, Enoch. Il n’est pas doté de “l’appel de la baguette égoïste magique” mais il en sait quand même des choses ! En revanche … “instable”, ça veut dire quoi ? Ca veut dire genre que le sort risque de ne rien faire du tout ? Que le gars risque carrément de perdre ses deux jambes ou que le tout va lui péter à la gueule ? Quoique de nouvelles cicatrices ne seraient pas tellement visibles de toute façon. Son inquiétude se laissa tout de même lire dans ses prunelles. Pourtant il s’efforce de l’encourager, un peu trop mollement à son goût. “Ouais … grave … encore mieux. Genre sans risque d’amputation ah ah” ce vieux faut rire qui pu.

Le Leszczynski s’en veut immédiatement. Il comprend qu’elle cherche à l’aider. Sans retour envisageable. Simplement lui filer un coup de main, l’aider à être presque “normal”. Le gamin reprit du poil de la bête. ”C’est ultra cool en tout cas, merci ! J’ai hâte d’essayer tous tes prototypes !” et il demanderait à Wendy un sort positif juste au cas où. Il aurait d’ailleurs du lui en demander un avant de venir. La posture d’Ene ne promet rien de bon. Enoch serait-il (encore) allé trop loin ? Oui, il avait méprisé cette discipline et la demoiselle le lui ferait bientôt payer. Mais certainement pas en pratique : grimper sur un cheval débile et taper une balle tout aussi débile ça devait être à la portée du premier demeuré. Encore que le Gryffondor était bien trop attaché à sa propre personne pour oser le clamer haut et fort.

La popularité “montante” comme disait Ene, il la mettait sur le compte des gens incapables de comprendre la subtilité du Quidditch. Tellement dans l’erreur, Enoch. Ses sourcils se froncèrent néanmoins. “C’est dégueulasse.” ça, c’était dit. ”J’aime pas spécialement les poney façon Top Gun, mais de là à leur tirer dessus … sérieux les gens tapent les bestiaux juste pour déséquilibrer les joueurs ?” non, il n’était pas d’accord. Jamais il ne s’abaisserait à un tel comportement. Même qu’il préférerait tomber de son cheval en le protégeant ! Un sport de rustre, l’Hippoball ! D’autant qu’apparemment les montures étaient craintives, parfait ! On cogne les plus faibles en plus ! Indigne d’un futur chevalier de la Table Ronde !

Enoch écoutait le début de la leçon, boudeur. Les mots employés par Ene le laissaient songeur. “Je te demande de la laisser s’habituer à toi” … qui ? Ils étaient pourtant seuls dans les parages, non ? Le gamin plaça ses bras devant son visage, prêt à être roué de coups. ”Clairement … non. J’ai même pas vu un seul match. Mais j’ai la base : y a des chevaux qui volent, des méchants jockeys, une balle pas belle, un capitaine et un gardien sûrement … et j’imagine qu’ils font des petites baignades dans le lac sinon on appellerait pas ça “Hippo” ball.” grand sourire de fierté. Il était malin Enoch. Peut-être qu’après ça Ene se mettrait au yoga grace à lui ? ”Chui sûr que les chevaux de Gryffondor sont badass ! Par contre le tien … il fait ta taille ?” question sérieuse. Aux répercussions probablement toutes aussi sérieuses.



Dernière édition par Enoch Leszczynski le Mar 3 Sep - 21:18, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Hippo... quoi ? . Ene Sam 8 Juin - 20:58

Wah. Il a l'air complètement effrayé maintenant qu'elle lui a précisé ce petit détail. Elle ne peut pas lui en vouloir, c'est vrai qu'elle ne sait pas l'effet que cela peut avoir, elle l'a juste fini la veille après des essais et des essais médiocres. Elle aimerait lui assurer qu'elle a suffisamment confiance en elle pour réussir tout ce qu'elle entretient et qu'il n'y a aucun soucis à avoir mais elle ne peut pas. Pour une raison très simple. Ene n'est pas un génie. Elle ne réussit jamais du premier coup ce qu'elle entreprend. Parfois, elle n'y arrive pas malgré ses efforts parce qu'elle n'est pas naturellement douée. Tout ce qu'elle sait faire, c'est au prix de nombreuses heures d'entraînements. Et souvent, ce n'est pas assez. Elle n'est pas comme sa mère, elle n'est pas comme les camarades qui ont quelque chose d'inné en eux. Elle est juste banale, d'une banalité affligeante qui la force à fournir un tel acharnement. Le sourire sur ses lèvres est plein de dépit envers elle-même.

« Dans le pire des cas, elle se brisera sans aucun effet. Tu ne seras pas blessé. Je ne ferais rien qui puisse blesser mes amis. »

Elle tente de le rassurer et il fait de même, cela la réconforte. La prochaine version sera meilleure, et celle d'après encore plus. Elle fera en sorte que ce soit le cas, elle essayera à l'avance pour qu'il ne soit pas déçu.
Elle y arrivera.

A la place, elle soupire. Il est naïf. Il ne connaît pas cette devise ? Tous les moyens sont bons pour gagner. C'est minoritaire mais, comme certains balais sont détruits au Quidditch, des chevaux finissent blessés parfois volontairement ou par maladresse. Elle doit vraiment lui apprendre que le monde n'est pas fait d'amour et d'eau fraîche ? Elle baisse le regard, hoche la tête.

« Oui. Heureusement, cela n'arrive pas souvent mais, les cas ne sont pas rares pour autant. »

... Puis, elle est décontenancée. Elle n'arrive pas à savoir s'il est sérieux ou s'il se moque d'elle. Des jockeys ? Pas vraiment, ils ne montaient pas en équilibre en permanence, ce serait trop fatiguant. Certes, il y a bien un but, un gardien et un capitaine mais il y a d'autres rôles, l'équipe compte quatre personnes, pas deux... Et non ! Ils ne font pas des matchs aquatiques ! Elle pose ses doigts sur son front, s'apprête à lui expliquer de long en large les règles d'un match mais elle n'en est pas capable en entendant son dernier commentaire. Elle est bouche bée, les yeux écarquillés. Choquée, un rire jaune s'échappe de ses lèvres alors que d'un geste lent, elle sort sa baguette une seconde fois. Le sortilège Obsecro, informulé fait effet alors que sa voix, éclate.

« Ne te moques pas de moi ! Je ne suis pas aussi petite ! Et même si c'est le cas, je peux monter de grands chevaux sans problème ! Tu as retenu ??? Je ne suis pas petite ! »

Vexée, elle se tourne pour s'éloigner, le laissant agenouillé dos à elle. Elle n'y peut rien si elle a cessé de grandir aussi vite ! Elle aussi, elle aurait voulu être plus grande d'au moins quinze centimètres mais non, elle avait cessé sa croissance. Un peu blessée, elle lui murmure :

« Médites un peu sur ta délicatesse légendaire. »

Et elle se dirige vers les écuries.


Enoch Leszczynski
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Enoch Leszczynski
Messages : 156
Points : 335
Re: Hippo... quoi ? . Ene Dim 9 Juin - 22:40

Hippo... quoi ? . Ene CKLj417
Hippo...quoi ?

Se briser sans effet, hein ? Enoch n’y croit pas trop. La magie a toujours un prix, ça il en est certain ! Mais il ne relève pas. D’abord parce qu’il n’en a pas le temps, et ensuite parce qu’il est plus doux d’imaginer que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. S’inquiéter c’est souffrir deux fois selon un personnage plus ou moins connu. Pourtant Enoch ne pouvait s’empêcher d’être anxieux pour les chevaux. C’était quoi cette mentalité ? Donc on bousille des animaux comme ça, juste pour le fun ? Et ça ne gênait personne ? Ce sport virait plus à la boucherie à ses yeux, jamais il n’aurait pu envisager d’user de telles méthodes ! Et les Gryffondors non plus ! Un truc de Serdaigle ou de Serpentard à tous les coups ! Enoch se nota d’aller interroger Billy sur la question, juste pour savoir si tout le monde avait le même point de vue qu’Ene.

Le rire de la jeune fille glace instantanément le sang du Leszczynski. Le froid n’aurait pas pu faire mieux. Il sent ses cheveux se raidir sur sa tête : il doit fuir. Mais c’est trop tard. Encore ce foutu bâton magique, encore cette arme de pacotille. Cet outils qu’il ne peut utiliser. Contre lequel il ne peut rivaliser. A ce moment précis Enoch ne peut contenir sa haine et sa rancoeur. Il serre les poings, il serre les dents. Et pourtant son corps se crispe, ne lui répond plus. Même avec toute sa volonté il ne peut plus lutter. Il comprend, un peu tard. Le Gryffondor a déjà vu tant de fois des élèves aux prises avec ce sortilège … ce même sortilège qui est enfermé au creux de sa main, et qui ne lui est d’aucun secours. Il se retrouve à genoux, minable, misérable, faible. Un mince sourire s’étire sur le visage du gamin insolent. ”Tu me demandes de te respecter, mais ne viens-tu pas toi-même de me manquer de respect là ?” il tente de se retenir, Enoch.

Il ne le dira pas, mais il est furieux. Ca se sent, ça se voit. Mais n’a-t-il pas jeté la première pierre ? N’a-t-il pas un peu trop titillé la demoiselle, sur un sujet qu’il sait pourtant fragile ? Tout est sa faute à lui. Il tente de s’en convaincre. Il doit s’en convaincre. Parce qu’il aime bien Ene, parce qu’il ne veut pas se fâcher avec elle. Alors pour la première fois de sa vie, Enoch tente de se soumettre, de ravaler sa fierté, de contempler son sort de Cracmol malpoli et braillard. Il s'exécute, il médite sa “délicatesse légendaire”, même s’il sait très bien qu’il ne s’en défera probablement jamais. Mais c’est Ene qui demande alors … D’autant que Béring n’apprécierait pas d’apprendre le comportement qu’il a eu avec l’une de ses amies.

Combien de temps il dure déjà, ce sort ? Et elle va où Ene d’ailleurs ? Enoch parvint à pencher la tête après de lourds efforts, histoire de voir derrière l’arbre qui lui cache la vue. ”Je suis désolé ok ? … Et puis tu vas où là ? Faire pipi ? Parce que je te vois encore hein !” et dans cette position il n’était pas certain de ne pas pouvoir assister au spectacle. Ignorant comme jamais, Enoch ignore que les écuries se situent dans cette direction. Sans quoi il se serait jeté en avant, toujours dans sa position ridicule, et aurait utilisé ses dents pour ramper jusqu’au château.



Dernière édition par Enoch Leszczynski le Mar 3 Sep - 21:18, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Hippo... quoi ? . Ene Lun 17 Juin - 20:29

Elle sait qu'elle a mal agi. Elle sait qu'elle n'aurait pas dû réagir de cette façon mais, son commentaire n'était vraiment pas nécessaire pour lui rappeler sa taille ! Bien qu'elle se doutait qu'il ne pensait pas à la blesser, il avait été tellement rabaissant ! Comme lorsqu'il faisait des remarques gênantes... Enoch avait toujours été comme cela, parlant sans réfléchir et la blessant sans s'en rendre compte. Est-ce que cela justifiait qu'elle le traite ainsi ? Non. Il ne pensait pas à mal, il était juste un peu... immature. Éloignée, elle soupire et reprend son calme. Il avait raison, elle aurait dû se contrôler. Et la voilà qui ressemblait à une brute, le soumettant par la force et le narguant, lui qui ne pouvait pas utiliser de baguette... Elle lui donne une très bonne image d'elle. Ene continue sa marche et ignore ce qu'il vient de lui crier. Ses doigts se posent sur son front. Il est juste bête. Ou alors, il le fait exprès.

Elle se dirige vers les écuries et dépasse plusieurs boxes où des plaques sont fixées sur les portes, les noms sont écrits. Elle s'arrête devant l'un d'entre eux, la plaque bleue porte une écriture blanche et un nom « Calypso ». Le cheval ailé lui fait face et secoue vigoureusement la tête de haut en bas en voyant sa propriétaire. Et pourtant, Ene n'ouvre pas la porte, elle attend, suspicieuse. L'animal se recule, lentement comme s'il n'allait rien faire. Elle s'approche, tend sa main et attrape le licol. A ce moment, la jument revient près d'elle et lui assène une léchouille, recouvrant de bave sa joue. Dans une grimace écœurée, la noiraude déverrouille le loquet et rentre dans le boxe. Elle se penche, attrape de la paille pour en lancer sur la bête, joues gonflées.

« Tu l'as encore fait !! Regardes ça ! C'est dégoûtant !!! »

Forcément, elle n'a aucune réponse en retour, juste un hennissement qui fait croire que sa réaction amuse énormément la jument. Alors, après quelques secondes de crise et après avoir frotté vigoureusement son visage baveux, elle finit par rire. C'est ridicule. Et en plus, elle n'a pas de temps à perdre, Enoch attend -à moins qu'il ne soit déjà parti ? Cette pensée la fait accélérer le rythme, elle glisse la longe autour de l'encolure du cheval, se hisse sur la pointe de ses pieds pour fermer la sangle du licol... Autant dire que si sa monture n'avait pas baissé la tête, elle n'aurait pas réussi. Elle sort du boxe, Calypso la suit docilement et elle referme la porte. Elle se penche pour attraper une malle et enfin se diriger vers le terrain où le pauvre doit encore manger la poussière... Elle trottine et n'a pas besoin de tirer sur la corde pour que la jument passe au trot. Enfin, elle est revenue ! Elle lâche la boîte qui tombe lourdement au sol, fouille dans sa cape pour sortir sa baguette et mettre fin au sort s'il faisait encore effet. La première chose qu'elle fait c'est de s'approcher du garçon et de s'accroupir. Son regard montre bien qu'elle regrette mais elle ne sait pas si cela sera assez. Elle les accumule si facilement sans parvenir à s'en séparer.

« J... Je suis désolée Enoch. Sincèrement... »

Elle se redresse, siffle et le cheval ailé s'approche, déployant ses ailes pour les secouer comme s'il cherchait à se les dégourdir. Ene essaye de reprendre de la contenance même si elle doute que cette surprise ait le même effet que la première. Surtout après le sort qu'elle lui a infligé.

« De l'Hippoball sans monture serait ennuyeux ! Si tu es d'accord, je peux te prêter ma jument, elle se nomme Calypso. Elle est parfaitement docile alors tu n'as rien à craindre ! Tant que je ne la monte pas... »

Son regard se détourne. Pour elle ne sait quelle raison, dès que c'est elle sur son dos, Calypso s'emporte dans des sauts de mouton et des sursauts dès qu'elle aperçoit un papillon. Ce n'est jamais avec l'intention de lui faire mal, c'est sa façon à elle de s'amuser, aussi incompréhensible soit-elle. Ene attrape la malle et la dépose assez loin du cheval. Elle sait d'expérience que si elle la laisse à portée, le contenu volera à droite et à gauche. Elle ouvre le boîtier, attrape une brosse ovale puis se tourne vers lui avec un petit sourire.

« Tu peux m'aider à panser...? Panser veut dire brosser. Tu n'es pas obligé si tu n'as pas envie mais, c'est la chose que je préfère... »

Cela se remarque facilement en regardant sa monture. Bien qu'elle soit pie gris, seuls ses membres étaient sales. Sa queue était dressée, son toupet aussi. Inconcevable de laisser un cheval dans sa crasse. Elle pose sa main sur le ventre de Calypso -non parce que cette zone est à sa hauteur contrairement à sa croupe ou son garrot.

« Cette brosse est une étrille, c'est pour enlever le surplus de poils et les grosses saletés. On la passe sur le corps en faisant des cercles, pas sur les jambes ni sur la tête. »

Elle s'exécute sur le côté droit, c'est plus difficile pour elle car elle a du mal avec la partie haute du corps. Sur la pointe des pieds, elle secoue sa main devant sa tête et éloigne les poils qui se détachent. Sûrement trouvera-t-il cela ennuyeux. Mais elle se retourne tout de même vers lui, lui tend la brosse.

« Tu veux... essayer ? »


Enoch Leszczynski
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Enoch Leszczynski
Messages : 156
Points : 335
Re: Hippo... quoi ? . Ene Jeu 20 Juin - 23:23

Hippo... quoi ? . Ene CKLj417
Hippo...quoi ?

Elle est devenue folle en fait Ene. Ca justifie son comportement déplacé, c’est sûr. Enoch a de la peine. Elle parle toute seule maintenant. On peut devenir sénile aussi jeune ? Encore que la Serdaigle n’a pas toujours l’air si “fraîche” comme on dit. Ca dépend un peu des jours, des humeurs aussi. Encore qu’il n’est pas assez fou ni assez stupide pour oser émettre un tel avis à haute voix. Lâche ? Un peu oui. Il suffit de voir qu’il est à genoux pour comprendre le pourquoi du comment. Qui dit que la prochaine fois la punition qui lui sera réservée ne sera pas bien pire ? Ene est une grande sorcière, Enoch en est convaincu. Après tout elle est capable d’inventer elle-même des sorts. Et quels sorts ! Même s’il le subit, Obsecro reste la formule favorite du Gryffondor. Une étrange idée chatouille le Leszczynski. “Tu l’as encore fait” et “C’est dégoutant”. Elle n’est quand même pas en train de se parler à elle-même ? Elle ne parle quand même pas de l’opposé du pipi ? Eurk. Enoch crache.

Et un nouveau bruit attire l’attention du gamin. Un son connu, mais il n’arrive pas à remettre la tonalité sur l’objet. Non, pas un objet. Un animal ? Si tu avais plus de jugeote Enoch, tu aurais tout de suite deviné. Mais non, tu te repasses l’imagerie des animaux en boucle, cherchant la bonne bestiole. Sans même songer qu’Ene pourrait être en danger. Et maintenant elle rit. Enoch soupire. Que doit-il faire ? Son châtiment semble s’être évaporé, il décide donc de s’assoir, docile. Si Ene avait voulu qu’il la rejoigne, elle l’aurait clairement indiqué, non ? Et finalement elle émerge de derrière les arbres et s’approche. Instinctivement, le gamin redresse le bras au-dessus de son visage. Des fois qu’elle veuille le frapper. Etrangement, Enoch a constaté que les filles ont davantage tendance à cogner que les garçons. Il n’y aurait jamais cru. Au lieu de quoi, elle s’excuse.

Enoch ouvre grand les yeux. Il n’aurait pas pensé qu’elle reviendrait sur ses actes. Pourtant même si la réponse avait été un peu disproportionnée, l’acte avait mérité une punition. ”C’pas grave, de toute façon les Krokmou sont déjà un peu tout le temps sur les rotules, hein ?” et il rigole. Il rit sincèrement, et fort. C’est triste, mais le rire est une arme efficace contre la fatalité. Et soudain il l’aperçoit. Il le voit arriver, énorme. Enoch a déjà vu des chevaux. A la télé, dans les livres. Mais des chevaux avec des ailes … encore qu’il aperçoit les Sombrals. Cet animal n’a rien à voir. Il est majestueux, puissant, et son regard est si communiquant … Il est beau. Ah non, elle. Du coup Enoch se sent déçu. Machisme quand tu nous tiens. Mais le Gryffondor essaie de ne rien laisser paraître : après tout Ene est prête à lui laisser son propre dada pour essayer. Pour essayer quoi d’ailleurs ?

Le Leszczynski se retourne. Regarde à gauche. Puis à droite. Et pointe sa pomme de l’index. ”Genre … pour monter dessus ? Pour faire du cheval ? Moi ? Moi sur … il - elle est immense. J’vais me vautrer.” il a peur Enoch. C’est un trouillard. Pourtant l’idée le quitte presque aussitôt. Elle est calée Ene. Elle s’y connait. C’est une passion, ça se voit, ça s’entend, ça se sent. C’est tellement prenant que le Gryffondor est des plus attentifs, oubliant toute crainte, toute appréhension. Il la regarde approcher le cheval, lui toucher le ventre. Observe la brosse. Bizarrement il veut essayer. Comme un gamin devant une vitrine pleine de nouveaux jouets. ”Ouais, je veux essayer ! Je veux … panser le cheval. La chevallette. On dit comment pour une fille ? Mais t’es sûre qu’elle va pas essayer de me croquer ? Genre avec ma gueule elle va pas me confondre avec un morceau de viande hein ? C’est végétarien un cheval ?”

Enoch se redresse et s’avance, prudemment, bien sur ses appuis, comme en boxe. Si la bestiole veut l’emmerder, il ripostera. Il perdra, mais il persistera. En espérant que l’animal ne sente pas son stress. Pas les pattes, pas la tête. Faire des petits ronds, comme quand tu nettoies les vitres. Ca semble à sa portée. Il ne manque qu’une seule chose. ”Elle est où la perche par contre ? Parce que je vais pas m’approcher comme toi hein.” ça lui semble logique.



Dernière édition par Enoch Leszczynski le Mar 3 Sep - 21:18, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Hippo... quoi ? . Ene Ven 21 Juin - 21:57

Il rit, elle lui sourit. Elle est soulagée qu'il ne lui en tienne pas rigueur même si, elle ne comprend pas sa remarque. Enfin si, cela la conforte dans ses doutes. Son statut doit vraiment peser lourd sur ses épaules. Raison de plus pour l'aider à l'oublier le temps d'un jour. Les pégases, que l'on soit cracmol ou sorcier, ils apparaissent aux yeux de tous. Ene observe attentivement sa réaction, elle est heureuse de le voir ainsi, il semble emballé. Heureusement, elle ne tient pas à le forcer à faire quelque chose qui ne lui plairait pas. Ses peurs sont compréhensibles et à cela, elle ne peut s'empêcher un petit sourire taquin.

« Ce n'est pas toi qui disais que ce ne pouvait pas être dangereux ?  »

Elle hausse les épaules et vient caresser son encolure en souriant. L'animal est tout ce qu'il y a de plus serein. Pas une once de folie dans ses yeux, comme s'il était simplement habitué à être brossé. La jument relève sa tête et la tourne vers le garçon pour le regarder, ses oreilles redressées avec intérêt. Ses narines se dilatent légèrement, elle renifle l'air. Simplement mais pour le rassurer, Ene s'empresse d'expliquer ce comportement.

« C'est une jument Enoch. Ou un cheval, pas une chevalette. Et tu n'as rien à craindre, elle ne te fera aucun mal. Au contraire, elle a hâte de te rencontrer, elle est curieuse de voir une nouvelle tête. »

Quand il s'approche, dans une drôle de posture, successivement, Ene et Calypso le regardent, penchant la tête sur le côté avec incompréhension. Il pense vraiment qu'elle le mettrait en danger ? Ce n'est pas un monstre qu'il a devant les yeux, c'est un cheval, un peu farceur mais pas méchant ! Sa main lui tend toujours la brosse et elle gonfle les joues face à son comportement. Il agit comme un enfant, où est passé son courage ?

« Il n'y a pas de perche. Tu lui ferais peur avec quelque chose comme cela. Dépêche-toi ! »

Ils peuvent y passer la journée, ils ont le temps mais s'ils ne font que du brossage, le pauvre n'aura pas l'occasion de grimper dessus car c'est bien la finalité.

« Tu ne veux pas lui faire confiance...? »

Ce n'est pas un humain, ce n'est qu'un animal et beaucoup trouveraient cela ridicule mais, parfois les animaux peuvent nous apprendre beaucoup plus que les hommes.


Enoch Leszczynski
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Enoch Leszczynski
Messages : 156
Points : 335
Re: Hippo... quoi ? . Ene Mer 26 Juin - 19:16

Hippo... quoi ? . Ene CKLj417
Hippo...quoi ?

Touché. Ene 1 - Enoch 0. Effectivement, peut-être s’était-il un peu emballé en prétendant que ce sport manquait de frisson et de danger. Finalement vu de près, les dadas semblaient bien moins doux et pelucheux, moins niais. D’un petit Salamèche idéalisé il se trouvait face à un Dracafeu aux airs violent et têtu. Ignorant néanmoins la remarque, Enoch gonfle ses joues. Drôle de phénomène digne d’un documentaire animalier, mais c’est un toc qu’il a par moment. Ca veut soit dire “tu me fais chier, va te pendre”, soit “ok t’as gagné”, ou encore “viens on mange des fiwizbie”. Bref, ça ne veut rien dire. Et bientôt c’est “Enoch” tout entier qui ne voudra rien dire. Parce que la bestiole le regarde comme si c’était son hors-d’oeuvre. Il frisonne. Mais avance quand même. Une jument c’pas difficile comme mot, digne d’un enfant de quatre ans, alors tâche de le retenir Enoch.

Malgré sa tentative d’approche, le gamin doute. Comme Ene pouvait-elle savoir toutes ces choses ? Y a-t-il un lien télépathique entre un jockey et son cheval ailé ? Genre, la jument lui a envoyé un texto cérébral “eh ton poto il a une sale gueule, il est rigolo, azi file son blaze je veux trop lui faire un check !” ? Bizarre. Mais l’idée semble si folle que le Leszczynski la garde pour lui. Il tend le bras, lentement, saisit rapidement la brosse et attend. Oui Ene se paye sa tête. Mais il ne veut pas mourir Enoch. Pas comme ça. Alors autant redoubler de prudence. Pour le coup il aurait bien aimé avoir un exemplaire du bouquin sur les bestioles magiques là, juste pour vérifier s’il n’y a pas une parade d’adoucissement pour dada. On insiste, adoucissement, pas parade nuptiale. Il grimace à cette dernière idée. Et finalement il marmonne. ”Ouais ouais ça va j’approche, t’énerve pas où ton garde du corps va me bouffer. Et puis quoi, elle aurait peur que je l’embroche ? J’pourrais jamais la faire tourner au-dessus d’un feu !”, humour de mauvais goût Enoch, stop.

Enoch retient sa respiration. Pince les lèvres. Serre le poing droit, prêt à l’envoyer à l’assaut. Et il avance. Un pas, un autre. Il plaque la brosse sur l’animal, un peu rudement sûrement, et commence sa besogne, sans quitter la tête de l’animal des yeux. Encore qu’elle pourrait toujours le faire choir d’un coup d’aile, même brouillon. Gauche, droite, gauche, … c’est chiant. Répétitif. Reposant. Doux. Agréable. Enoch se prend au jeu, petit à petit. Mais qu’on ne s’y trompe pas. ”Quand j’étais petit mes parents voulaient que j’ai un animal. Moi j’ai demandé un Botruc. Les animaux c’est bête -sauf ton respect la jument dont j’ai zappé le nom- et parfois méchants. Lourds, aussi. Alors qu’une plante c’est cool, ça brusque pas, c’est relax. On s’en méfie moins que des animaux.” il avait été assez malin pour choisir ce compromis, étant enfant.

Finalement le gamin se prend une claque imaginaire auto-imaginée. ”Mince on fait en cercle, pas comme ça. Déso le poney de course, j’vais reranger tes poils” maladroit au possible, mais plein de bonnes intentions. Enoch reprend donc sa tâche, correctement cette fois. Des sphères amples, évitant les jambes et la tête de sa nouvelle pote. Future nouvelle pote. Éventuellement future nouvelle pote. Rapidement la brosse se remplit de poils, et Enoch la contemple un long moment avant de poser la question tant attendue. ”On en fait quoi de ses poils ? Et puis je veux voir les équipements des chevaux sur le terrain !” s’il te plait c’est bien aussi. Parce que finalement, petit à petit, même si la peur persiste, il se met à l’apprécier ce cheval. Autant vérifier que la demoiselle est bien protégée des assauts fourbes de l’équipe adverse.



Dernière édition par Enoch Leszczynski le Mar 3 Sep - 21:19, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Hippo... quoi ? . Ene Mar 9 Juil - 20:25

Un vrai enfant. Elle l'observe mais ne dit rien. Il lui arrive aussi de faire cette tête de hamster lorsqu'elle boude ou est mécontente. C'est universel. Son attention est détournée par sa jument qui vient frotter sa tête contre son corps, plusieurs fois, la couvrant d'un pelage clair... Du Calypso tout craché, Ene ne peut même pas en être exaspérée, elle se contente d'attendre que le plus jeune prenne enfin sa brosse qu'elle puisse s'éloigner en chercher une autre. Elle attrape un bouchon -une brosse aux poils plus durs- et se tourne vers Enoch en l'entendant. Une vraie fillette. Enfin, n'importe qui aurait peur face à un tel animal.

« Dépêche-toi on ne va pas y passer la journée ! »

Du nerf ! A ce train-là, il ne montera jamais dessus... Elle attend qu'il avance, il semble prêt à se battre avec ce cheval qui le regarde avec beaucoup de curiosité. Ce n'est pas tous les jours que Ene lui amène un phénomène pareil. Cependant, l'animal détourne vite la tête, habitué à être pansé, il ne réagit pas, se contente de baisser la tête et de se laisser faire. La demoiselle s'avance et l'écoute, pouffant de rire.

« Mais, une plante est bien moins vivante qu'un animal ! »

Au moins, avec un chat ou un chien, il était possible de créer un lien plus ou moins solide et de vivre des expériences diverses. Tandis qu'une plante, dans son pot ne pouvait pas offrir beaucoup de nouveautés. Elle s'approche du flanc opposé de sa monture, commence à brosser les membres, le ventre, d'autres zones pour retirer la saleté. S'ils font chacun un côté, ils iront bien plus vite. Malgré les a priori de Enoch, elle prend plaisir à voir qu'il ne trouve pas cela ennuyeux et s'implique dans sa tâche.  

« Tu les laisses au sol, je les ferais disparaître à la fin. Après l'étrille, c'est le bouchon. Tu peux l'utiliser sur tout le corps sauf la tête, il n'y a pas de sens, tu peux brosser comme tu le souhaites. »

Une fois la brosse entre ses mains, elle essuie les siennes sur son pantalon. Difficile de rester propre quand on prend soin d'un cheval. Tant qu'elle peut prendre une douche après, elle ne se plaindra pas. Elle croise ses bras à sa dernière question et soupire.

« Quand nous aurons terminé la première partie qui est le pansage, je te montrerai tout cela. Tu pourras même essayer de monter sur son dos ! »

Elle lui adresse un sourire, pressée de lui faire découvrir l'hippoball. Un sport magique qui ne nécessite aucune magie, tout le monde est ego sur son dada, si ce n'est pas beau.


Enoch Leszczynski
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Enoch Leszczynski
Messages : 156
Points : 335
Re: Hippo... quoi ? . Ene Ven 12 Juil - 22:58

Hippo... quoi ? . Ene CKLj417
Hippo...quoi ?

Il bougonne Enoch. C’est quoi cette réflexion de demeurée là ? Une plante bien moins vivante qu’un animal ? Sans plus attendre le Leszczynski monte au créneau, bien décidé à trancher la question. ”Ouais bien sûr. En attendant sans les plantes, tes animaux crèveraient en moins de deux ! Un dada sans oxygène ça fait pas grand chose.” il accorda un regard rapide au poney. ”Sans t’offenser poto” et puis bon … les plantes sont le coeur de la vie, de la Terre non ? C’est plus apaisant de s’occuper d’une plante que d’un abruti de furet ! Non, Enoch ne comprend pas cette vision des choses. Il la prend contre lui en plus, personnellement. Lui s’est toujours intéressé à la botanique, depuis que sa mère l’a jugé suffisamment grand pour rempoter une fleur et comprendre l’équilibre fragile des semences. Bref, constat : le Leszczynski boude.

Toujours blessé dans l’âme, le morveux jette les poils par terre comme indiqué. Nyah nyah, je les ferai disparaître. Ene essayait-elle de lui faire comprendre qu’elle le pouvait, elle ? Non, Enoch savait bien que non. Ene avait toujours été bienveillante envers lui. Il était persuadé qu’elle l’aimait bien. C’était simplement son égo qui se manifestait. Les derniers coups de brosse eurent raison de sa mauvaise humeur, et le Gryffondor se mit à nouveau à faire fonctionner ses méninges. L’étrille, c’était le truc qu’il venait de faire, non ? Et le bouchon … l’idée de devoir mettre un bouchon dans certains orifices du cheval fit pâlir le Leszczynski. Décidément, il ne lui faudrait pas conserver les soins aux créatures magiques ! Non, un peu de jugeote ! Le bouchon ça devait être le truc qu’Ene tenait. Ca avait l’air bien plus cool. Brosser dans le sens qu’on veut, c’était l’occas’ de faire plein de dessins cool sur Calypso !

Ce qu’il fit aussitôt. D’abord des trucs bateaux : des gros mots, une caricature du Choixpeau, la gueule de Scamander … et finalement le môme se recentra de nouveau avec sérieux sur le “pansage” de l’animal. Mais voila : la magie de la tâche s’était déjà effritée, et Enoch en avait plein les fesses. Faire des caresses à un cheval, c’était chiant. Amusant au début, comme la plupart des choses que l’on découvre pour la première fois, mais rapidement ennuyeux. Encore que nettoyer une plante avec un gant était apaisant. Mais une créature vivante. Dont les pulsations sanguines se sentaient parfois. Au corps chaud. Eurk. Pas tactile le Leszczynski.

Ce qui devait arriver arriva donc : il se plaint. ”Bon bah c’est bon là non ? Il est pansé ton dada ! De toute façon si tu le… la fais voler ses poils vont repartir dans tous les sens et faudra tout refaire, c’est une perte de temps !” aucune patience. Il insista bien sur le “TU le fais voler”. Oui parce que c’était bien sympa de lui proposer à lui, mais déjà un cheval classique ça sentait la situation bouseuse de phoque blindé au cannabis comme dirait Oisin, mais en plus un cheval avec des ailes … autant aller directement à l’infirmerie. Il faudrait s’armer de patience pour qu’Enoch accepte de chevaucher l’animal !



Dernière édition par Enoch Leszczynski le Mar 3 Sep - 21:19, édité 1 fois
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 328
Points : 726
Re: Hippo... quoi ? . Ene Mar 16 Juil - 19:13

Oups. Elle ne pensait pas que sa petite remarque le vexerait. Elle est un peu surprise et s'empresse de reprendre la parole pour éclaircir ce malentendu qu'elle a installé sans le vouloir.

« Excuse-moi, ce n'est pas ce que je voulais dire. Les plantes ont un rôle clé dans la vie mais, un animal offre une certaine affection... Ou alors c'est juste moi qui le vois ainsi. »

Elle lui adresse un petit sourire. Ene avait toujours été en décalage avec les autres, incapable de ne pas s'attirer l'hostilité. Parce qu'elle parlait trop. Parce qu'elle critiquait trop. C'était si facile de briser des liens, si difficile de les conserver. Elle soupire, attrape la dernière brosse qu'elle passe sur la tête de sa jument, en silence. Les idioties du plus jeune ne parviennent pas à la faire rire. Elle nettoie le chanfrein de l'animal. A la fin, il ne lui restera que ses compagnons à poils. Avec le chemin qu'elle a choisi, c'est certain. Autant profiter de cet instant et essayer de le faire profiter au maximum. Doucement, elle cure les sabots de Calypso, sachant parfaitement que l'ennui finira par gagner Enoch. Elle repose le dernier pied quand il se plaint.

« C'est important, poser le matériel sur un cheval mal brossé pourrait le blesser. »

Elle s'éloigne pour aller vers les écuries, chercher la selle et le filet. Difficilement, elle avance, un pied devant l'autre, les joues gonflées par la lourdeur de ce matériel. Et pourtant, elle n'utilise pas de sortilège. Parce qu'elle veut lui prouver que même sans sa baguette, c'est possible de vivre. Qu'ils ne sont pas si différents. Mais il y a un hic. Quand elle arrive au niveau du cheval, il est beaucoup trop grand pour mettre le tapis ou la selle. Elle tourne son regard vers lui.

« T... Tu peux m'aider ? Il suffit de ne pas toucher les ailes en la mettant... »

Pendant ce temps, elle s'occupera du filet. Même en étant petite, elle peut réussir. Quelle plaie franchement. Elle essaye de s'expliquer clairement pour qu'il puisse l'aider dans cette tâche.

« Il faut la mettre dans ce sens, ensuite, elle se sanglera toute seule. Les étriers -là où tu mets les pieds se régleront en fonction de ta taille si tu les touches. Ensuite, tu n'as plus qu'à mettre la bombe au sol et monter dessus. »

Discrètement, elle glisse les consignes, un premier essai pour qu'il accepte tandis qu'elle vient de mettre le filet qui se règle automatiquement. Les équipements magiques sont plus pratiques que ceux des moldus.


Enoch Leszczynski
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Enoch Leszczynski
Messages : 156
Points : 335
Re: Hippo... quoi ? . Ene Mar 3 Sep - 21:36

Hippo... quoi ? . Ene CKLj417
Hippo...quoi ?

Une certaine affection … mes fesses ! Il avait observé, Enoch. Les chats vous croquent comme un steak, alors que c’est eux qui viennent réclamer des caresses. Les chiens vous font courir des kilomètres parce que la laisse vous a échappé des mains, et que ces cons là ne songent pas à revenir d’eux-mêmes. Les poissons … impossible de les câliner. Serafim mis à part. Les serpents, c’est encore mieux : ça peut mordre, s’entortiller pour vous étouffer, vous empoissonner. Les hiboux pincent les doigts quand ils sont susceptibles. Alors qu’une plante … on peut caresser sa feuille sans craindre de perdre une main. On peut lui parler sans craindre d’être interrompu. Ça prend 2min d’entretien par jour. Et ça prend pas tout le lit. Enoch était dores et déjà certain d’avoir gagné le duel. Mais puisqu’Ene lui sourit, il ne voit pas l’intérêt de l'aplatir.

C’est l’interrogation qui le réveille de sa rêverie. Donc. Si le cheval risque d’être blessé pendant le match, c’pas grave. C’est normal. Par contre si Barbie ne peigne pas correctement sa monture et que ça le blesse, ça pue du cul. Il est sceptique, Enoch. Il en oublie de gérer le poids de sa tête, qui lui retombe sur l’épaule. Pourtant il sent que s’il fait la remarque, la brosse va finir sur son adorable visage défiguré. Il aurait pu l’aider. Le Gryffondor aurait pu bouger son cul pour l’aider à porter le matériel, mais il ne l’avait pas fait. Le froid avait sûrement engourdi ses neurones. Ou alors il était encore en train de cogiter sur le point précédent. En tout cas, y avait un sacré matos. ” … ton cheval il va mourir si il doit porter tout ça.” merci pour cette remarque pertinente Enoch, prix Nobel !

Et sans un mot, le Leszczynski met les mains dans les poches et prend le chemin inverse. L’aider. Genre, toucher le cheval. Lui imposer 500 tonnes de matériel sur le dos. Lui-même aurait rué si un connard à deux pattes s’était amusé à le chargé comme une mule ! Pas folle la bête. Mais sans vraiment le consulter, son corps s’arrête et se met à la tâche. Parce que bon, c’est pas cool de partir comme ça. Parce qu’Ene en a chié à ramener tout ça. Parce que c’est un gentleman, Enoch. Un gentleman qui tremble de fou. Mais c’est le froid, c’est sûr ! Il marmonne, il grogne. Il a les jetons. Ne pas toucher les ailes. ”Ne pas toucher les ailes. NE. PAS. TOUCHER. LES. AILES.” à croire que crier ces conseils l’aide à se mettre au boulot. Il ne regarde même pas ce qu’il fait. Le Gryffondor fait confiance à ses mains, et ses yeux restent figés sur la tête de l’animal, en quête d’un éventuel signe inquiétant.

Puis il se charge des chaussons pour dada. Et il place l'escabeau à dada. Tada ! Enoch n’est pas peu fier, trop facile ! Même pas qu’il s’est fait croquer ! Finalement la dernière information monte au cerveau. Cheval équipé. Filet tendu. Ene qui attend. “Tu” monteras. Ah. Enoch rit. Il rit fort. ”Aller c’est bon tu peux monter ton cheval vas-y chui sûr que t’es trop stylée dessus et que Calypso n’attend que toi et que tu vas pas tomber et que t’es une pro que c’est toi la plus forte” respire Enoch ! Il a dressé un beau bouclier de compliments pour tenter d’appâter la demoiselle, de passer son tour. Mais il sait qu’elle est têtue, qu’il a déjà perdu. Pourtant il se veut suppliant. ”Azi j’ai jamais volé. Ni sur un balais, ni dans un avion. Montre-moi au moins, j’suis déjà pas gâté par la nature alors si en plus je m’éclate par terre …” potentiel séduction : -3000. Fierté : cékoicemotdéja.

Contenu sponsorisé
Re: Hippo... quoi ? . Ene

Hippo... quoi ? . Ene
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 3/03/2012 - Hippo.sulfite est Photo du jour!
» mademoiselle hippo
» L'Hippo du 16/9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Terrains sportifs :: Quidditch :: Hippoball-
Sauter vers: