Air flow. ☆ Amael.

Invité
Invité
avatar
Air flow. ☆ Amael. Lun 10 Juin - 17:07



Air flow. ☆ Amael. Pfzr

Amitié dissidente.

Un sentiment de liberté. Un instant capturé. Emprisonné à jamais. Une contradiction propre à la photo. Propre à cette seconde que l'on immortalise. Qui finalement perd le droit d'être éphémère. Le déclic rapide qui résonne et une fin qui s'annonce. Au milieu de la grande cour, tu prives de liberté ce qui erre sous tes yeux. Renforçant inévitablement la tienne. Rien qu'un moment. Ce sentiment aussi, il est éphémère. Presque vain. Incroyablement futile. Il suffit à inspirer une nouvelle fois. À se sentir exister. L'humain est capable de se satisfaire d'une miette de pain. Plus il est avide, plus il se sent vide une fois ce moment passé. N'est-ce pas ton cas, Rose ? Quand tu en deviens subitement inerte même face à l'étendue sous tes pieds. Quand le sourire n'est plus à même de vivre. Malgré cette sensation plaisante.

{ C'est un mirage.
Rien d'autre qu'une image.
Un morceau brisé.
D'une mortalité voilée.


Tu relèves les orbes lentement. Fixant l'arbre à tes côtés. Il a probablement plus de mille ans. Tant d'années se sont écoulées pour lui. Ici, il ne bouge jamais. Enraciné jusqu'à l'infinie. Tu le plains. Il te donne un sentiment amer. Étouffant et suffocant. Il est à l'instar de ce que tu aimerais être. Tu le frappes du pied. Sans une raison apparente pour les yeux indiscrets. Ce n'est que l'agacement passager d'un gamin qui attend. Qui attend quelqu'un. Qui l'entend soudainement, portant un regard hautain à son invité. Ce n'est plus un sourire sarcastique que tu offres. Ce n'est plus un sourire sympa que tu lui sers. C'est un rejet. Non pas de votre amitié, mais de ce qu'il fait naître. Parce que ton regard l'accroche, Rose. Le détail. Encore une fois. Ce sentiment désagréable. Celui que l'on nomme désir. Hérésie à cette maison. C'est un crime. Dégoûté de ta propre faiblesse. Et tu jures en silence avant d'accueillir ton vieil ami. « Trois plombes que j't'attends. Tu pouvais pas bouger un peu ton cul ? Si l'éclairage change, ce sera la merde. » un soupire agacé.

{ C'est un mensonge.
Rien d'autre qu'une vaine tentative.
Pour fuir.


À vrai dire, il est devenu difficile d'être avec lui. Bien que tant d'années se sont également écoulées depuis votre rencontre. Bien que tant de choses se soient passées. Bien que ce monde lui-même ait changé. Il y a l'immense dilemme de nier tout en bloc ou d'éclater. Un paradoxe que tu n'arrives pas à trier. Qui s’envenime en secret. Tu restes par dépit ou à regret. Par envie ou par désir. Changeant d'humeur en un claquement de doigt. Tu finiras par le tuer. L'étrangler de tes propres mains pour ne pas avoir à te l'avouer. « T'es chiant. » que tu marmonnes. À lui ou à toi-même, tu ne sais plus. Et sans un bruit, tu viens contourner cet arbre, ton appareil en main. Précieux objet renfermant le souvenir de ce qui fut, mais qui un jour ne sera plus. « Fous toi là. Regarde à gauche, un peu vers le bas. Je ferais une série dans cette position, après tu fais ce que tu veux quand j'te le dis, ok ? » c'est encore le meilleur moyen d'oublier. De laisser de côté toutes ces conneries. Avec nonchalance, tu viens t'asseoir sur une pierre, attendant seulement qu'il s’exécute.

{ C'est une erreur.
Rien d'autre qu'une connerie.
De l'immortaliser.
Gardant une image de lui à porté.

Halloween
Trucs ☆ J'sais pas ce que ça va donner mdr. { ft. Amael Shaw.
Amael Shaw
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Amael Shaw
Messages : 64
Points : 190
En couple avec : le monstre sous ton lit
Re: Air flow. ☆ Amael. Lun 10 Juin - 23:10

En réalité, Amael est là depuis un petit moment. Il observe le dos de Rose et sa concentration. Il aime les gens passionnés et l'autre en faisait partie. Il était incroyable de voir avec quel précision ses doigts réglaient l'appareil et la façon dont son œil savait capturer l'instant.

Un sourire étire ses lèvres. Rose, Rose, Rose.

Un bien étrange personnage. Une bien étrange relation. Elle avait commencé explosive, agressive. Les deux se jetaient des piques sans cesse et peu à peu, on ne savait trop comment, ils avaient commencés à se fréquenter de plus en plus. Il était amusant de voir que leur manière de communiquer n'avait pas changé. Incapables de se parler pour de vrai, ils s'insultaient et s'agressaient mutuellement. Et pourtant, le sous-texte avait changé. Il était désormais chargé d'une amitié qui rassurait Amael.

Dans l'océan bouillonnant de sa vie, les attaques bougonnes de Rose étaient une bouée à laquelle se raccrocher.

Un rire lui échappe quand il entend les rebuffades de son ami. Rose, Rose, Rose.

- Eh ça va hein, j'ai à peine dix minutes de retard ... et puis tu devrais t'y attendre, j'suis jamais à l'heure.

Amael a son sac sur l'épaule, ses chaussures dans une main, son pull dans l'autre. Le froid l'atteint si peu, lui l'écossais qui a grandi au son des embruns glacés sur les vitres. L'insulte passe au dessus du rouquin qui ricane de plus belle. Qu'il est drôle quand il s'agace. Il pose ses affaires prêt du rocher et va prendre la pose indiquée, l'ombre d'un sourire glissant sur ses lèvres. Il est vêtu d'un simple jean noir et d'un débardeur gris trop grand pour lui. Il a fait attention à prendre des trucs un peu neutres pour arranger Rose. Il avait d'ailleurs été surpris que ce dernier lui propose un shooting.

Il tient la pose. Se retient de jeter un coup d’œil à l'autre derrière son appareil.

Il est beau là, pieds nus dans l'herbe. L'ombre de ses muscles doucement tracée par le soleil, la lumière caressant son étrange peau colorée.

- Hey Princesse ?

Princesse, Rose, chieur, ouais, facile mais amusant.

- Pourquoi cette soudaine envie de prendre ma magnifique personne en photo ?
Invité
Invité
avatar
Re: Air flow. ☆ Amael. Dim 16 Juin - 19:01



Air flow. ☆ Amael. Pfzr

Amitié dissidente.

Il rétorque sans sourciller. Visiblement toujours autant amusé. Par ta stupidité. Par ton manque de tact à ses côtés. Il est loin, le jeune homme qui drague avec un sourire en coin. Il est loin, le jeune homme capable d'être angélique pour accéder à ses désirs. Ici, il ne reste que ce Rose là. Vulgaire et insatisfait. Agréablement acerbe et énervant. Énervé surtout. Sans un mot d'abord, il vient s'installer. L'observant au travers de ton appareil photo. Ici, tu peux le détailler. Sans qu'il ne puisse apercevoir le doute qui t'habite. Plus le temps s'écoule à ses côtés, plus cela devient fatiguant. D'un regard sombre, tu enclenche le premier cliché. Dévorant ses muscles. La finesse de sa musculature. La couleur incroyablement de sa peau. Elle est anormale. Pour des gens lambda, mais tu l'aimes. Parce qu'elle ressemble à de l'art. Un art que tu te surprends à absorber avec trop d'émotions. Avec trop d'intensité. Appuyant une nouvelle fois pour enclencher le second cliché.

{ Ce n'est pas une bonne idée, Rose.
De croire que les faiblesses sont moins contraignantes.
Lorsqu'elles sont plus proches de nous.


Hey Princesse ? Pourquoi cette soudaine envie de prendre ma magnifique personne en photo ? Ses mots résonnent subitement. Brisant ta concentration. Brisant le lien fébrile qui venait à naître. Quelque part, tu l'en remercies d'un soupire appuyé. Il laisse à penser que tu es agacé. En te connaissant, ce ne serait pas étonnant. En réalité, tu es soulagé. Parce que tu peux détourner les yeux. Rien qu'un instant. « J'ai l'air d'être une princesse ? Connard ! » doucement, l'appareil vient se poser sur ton genou. « J't'immortalise avant d'finir par te buter parce que t'oses m'appeler princesse. Ça te va ? » c'est un sourire sarcastique au coin de tes lèvres. Bref sourire qui laisse place à une expression sérieuse. Bien trop sérieuse subitement. Il y a des choses que l'on doit dire. « T'penses pas que t'es un mec pas banal ? J'veux dire physiquement. » soufflant du nez, tu fermes les yeux avant de poser ton regard sur ton appareil. « C'était évident que j'allais finir par te l'demander, t'crois pas ? Et prends pas la grosse tête parce que j'dis ça ! Sinon j't'éclate ! » menace vaine. Menace habituelle. C'est ainsi que les conversations s'écoulent entre vous. Depuis un moment déjà, c'est le cas.

{ Peu importe le temps qui passe.
Les échanges restent les mêmes.
Il n'y a que les sentiments qui changent.


« Bref, t'es content maintenant ? » redressant à nouveau ton objectif, tu le fixes. Une nouvelle fois. Une énième. Encore. « Maintenant, fait c'que tu veux, j'te regarde ! » sans se lasser, mais blasé. Les pensées s'entremêlent. Bouge. Disparaît. Viens plus près. Dégage de là. Tu le sens, Rose. Comme un bouillon d'une humanité amère. Sa présence devient un fardeau pour ton silence.

Halloween
Trucs ☆ Trop hard de poster ce rp, aled FA. Stop bug. & Désolé ça bouge pas trop. { ft. Amael Shaw.
Amael Shaw
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Amael Shaw
Messages : 64
Points : 190
En couple avec : le monstre sous ton lit
Re: Air flow. ☆ Amael. Jeu 20 Juin - 15:30

Rose disparait derrière son appareil. Amael jette un regard en coin au gros œil noir braqué sur lui. Il connait son ami et sait qu'il fera des merveilles et ce même s'il tire la tronche. Un cliquettement, un deuxième. Par deux fois son image immortalisée, par deux fois son étrangeté capturée par le regard de Rose. Un instant d'éternité en suspens. La remarque du roux arrache un soupir agacé à ladite princesse, soupir auquel fait écho un rictus moqueur sur les lèvres d'Amael.

La réponse et la menace d'un futur éventuel assassinat n'inquiètent pas le moins du monde le danseur qui laisse échapper un rire provocateur. Sarcasme contre provocation, drôle de relation. Amael se calme en voyant son ami devenir sérieux. "pas banal physiquement" ouais, il le sait qu'il est. Entre monstre et bête de foire, il ne sait pas lui-même où se placer. Il oscille perpétuellement entre haine et adoration de son corps. Secrètement, il espère que les photos de Rose vont l'aider à devenir plus fort, à s'assumer, à ne plus voir le cadavre de son frère entre les tâches blanches de sa maladie. Amael rit de la véhémence de l'autre.

- Merci mec, mais j'ai déjà la grosse tête. Ce qui n'est pas étonnant quand on sait à quel point je suis fabuleux !

Les premiers mots sont teintés d'une sincérité douce et rare dans leurs échanges. Mais inévitablement, Amael cache son trouble, sa joie et ses peurs sous une bonne couche de déconnade.

Quand Rose lui donne le feu vert, le roux sent l'étrange tension qui s'était tissée entre eux se défaire - ou plutôt, il ne la sent plus. Ils sont beaux à se vanner sans se parler ces deux-là. Amael sourit et commence à prendre des poses ridicules, à faire le ninja sur une jambe, agrémentant le tout de grimaces et de rires.

- T'es contente Princesse ?
- oui, il en remet une couche, évidemment - En voilà un modèle pas banal !

Puis, peu à peu, il se calme, il sait que la photo est quelque chose d'important pour son ami et il ne veut pas tout gâcher. Alors, les yeux mis clos, il se met à danser lentement, pour que ses mouvements n'échappent pas à l’œil de l'appareil. Sensuel, animal, sauvage et farouche, le regard concentré qu'il pose sur Rose est malicieux, un peu provocateur. Il s'approche peu à peu, lentement, il fixe l'autre à travers l'objectif avec intensité de ses yeux bichromes.
Invité
Invité
avatar
Re: Air flow. ☆ Amael. Jeu 20 Juin - 16:34



Air flow. ☆ Amael. Pfzr

Amitié dissidente.

Il s'amuse. Comme à son habitude. Si tu sais jouer avec les autres, tu restes plus vrai avec eux. Le peu d'amis qui aiment à rester. À évoluer à tes côtés. À apprendre à te connaître. À te supporter. Il est si dur de faire avec les défauts des autres. Plus encore quand ce ne sont pas les nôtres. Ce n'est pas une règle à laquelle tu déroges, Rose. Princesse. Ce mot réapparaît alors qu'il se laisse aller. À faire des conneries seulement pour piquer. Pour créer une réaction en chaîne. Il s'amuse bien, Amael. Provocant inexorablement un sentiment d'agacement qui fini par se tarir doucement. Parce que juste sous tes yeux, il danse. Capturant ses mouvements lents. Ses mouvements charmants. La danse a ce genre de pouvoir. De fasciner ceux qui peuvent la voir. C'est presque frénétique que l'appareil s'enclenche.

{ Ce n'est pas lui-même.
C'est ce qu'il dégage.
Que tu souhaites ardemment gravé.


Passionné par la photo. Par l'immortalité de ces dernières. Cette émotion que cela te créer entre en conflit avec lui. Avec cette dangereuse proximité. Il te dégoûte autant qu'il t'attire. C'est cruel et pourtant, c'est ce que tu es, Rose. Alors lorsqu'il vient caresser l'objectif de plus près. Lorsqu'il s'approche, sauvage, tu poses un pied lourd sur sa cuisse gauche. « Recule putain, j'veux pas prendre en photo tes yeux, connard ! » tu cherches la distance de sécurité. Non pas parce que tu crains de céder, mais parce que tu le sens. Cette envie irrépressible de le frapper. Tant de fois qu'il ne se reconnaîtras plus dans le miroir le matin suivant. « T'peux aguicher l'appareil de plus loin ! » des reproches. Des remontrances qui se voudraient professionnelles, mais elles semblent enfantines.

{ Comme un gamin qui cherche à fuir.
La tentation du monde.


« Continue de danser sans t'approcher. Ça sert à rien si t'viens me coller ! » un soupire agacé. Retenant fébrilement tes sensations. Tes poings crispés. C'est si vain. C'est si fatiguant. De renier une partie de soi inconsciemment. Dicté par des mots passés. Un bref instant, tu poses ton appareil à nouveau, glissant une main sur tes yeux avant de reprendre ton calme. « Si t'veux pas que je t'en colle une, tiens toi à distance. » une menace qui ne se voile pas. Assombrissant ton monde. « On r'prend ! » l'air de rien. Comme si cette seconde éphémère venait de disparaître jusqu'à l'oublie. Tu te redresses d'ailleurs, quittant ton perchoir pour  le suivre. De loin. Continuant à le mitrailler même lorsqu'il ne bouge pas. Lui tournant autour jusqu'à trouver le bon angle.

Halloween
Trucs ☆ Il est calme ! Presque. { ft. Amael Shaw.
Amael Shaw
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Amael Shaw
Messages : 64
Points : 190
En couple avec : le monstre sous ton lit
Re: Air flow. ☆ Amael. Jeu 20 Juin - 18:09

Amael a entendu, pendant sa danse, l'appareil s'emballer et le rouge lui est monté aux joues. Il a l'habitude d'être vu comme une bête de foire, un mec étonnant mais rarement comme un être beau et admiré. Il espère que son trouble passera inaperçu, tente de le camoufler par de la provocation et c'est peut être pour ça qu'il s'avance ainsi vers le photographe. Ou alors par jeu. Un peu des deux sûrement, il est pas très doué pour contrôler ses sentiments l'animal.

Le pied de Rose entre violemment en contact avec sa jambe et l'envoie valser en arrière, Amael se laisse rouler dans l'herbe en riant. Son ami est étrange en ce moment, presque trop acide, ou amer ? Il écarte cette impression et se redresse pour l'écouter râler. Il tire une moue trop mignonne pour être sincère.

- Pourtant ils sont beaux mes yeux, bougonne-t-il.

T'peux aguicher l'appareil de plus loin !

Le rire d'Amael est homérique. Il s'en tient les côtes. Il entend à peine les remontrances de Rose mais remarque, en se calmant son attitude ... tendue. Il se redresse, essuyant ses larmes de rire. Il voit le photographe qui s'éloigne et la peine se peint sur ses traits. Pourquoi ? Qu'a-t-il fait ? Leur relation a toujours été conflictuelle mais, il y a quelque chose de véhément dans les mots de l'autre cette fois, quelque chose de plus que le roux ne parvient pas à comprendre. Mais il est trop fier pour demander, surtout pas à Rose. Alors il lève et tend un doigt d'honneur à l'appareil de nouveau braqué sur lui. La langue tirée, les yeux rieurs, cachant cette petite fissure, cette incompréhension qui se fraie un chemin bien trop net jusqu'à son cerveau.

Il se remet à danser, ses bras s'envolent, son corps se tord, rapide, sauvage, tantôt au sol, tantôt en l'air, sur les mains, sur les pieds ... Il s'évade, oublie l'appareil. Puis, peu à peu, ralentit, fixe de nouveau Rose.

- Tu t'es levé du mauvais pied c'matin, Princesse
, constate-t-il.

Il s'approche, la peau couverte d'un voile de sueur. Il passe une main dans les boucles qui tombent sur ses yeux. Il regarde de l'autre côté de l'appareil, épaule contre épaule.

- J'peux voir c'que t'as pris ou t'es de trop mauvais poil ?
Contenu sponsorisé
Re: Air flow. ☆ Amael.

Air flow. ☆ Amael.
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le jeu Liquid Flow
» [JEU] FLOW CUBE : un labyrinthe 3D [Gratuit]
» fabrication de mon counter flow chiller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: Les parcs-
Sauter vers: