(flashback) wild hunt ; atlas

Darcy Montgomery
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Darcy Montgomery
Messages : 49
Points : 64
(flashback) wild hunt ; atlas Lun 17 Juin - 14:05




atlas + darcy
wild hunt ; été 2018
─C'est encore loin ?

Je sentis, avant de le voir, l'agacement de Cadmus. Je me retournai pour observer sa moue pincée sous la casquette de baseball moldue, ses doigts entrelacés dans les sangles de son sac à dos. Il faisait la tête mais ne s'arrêta pas, pas même quand nos parents ne répondirent pas. Je lui lançai un regard encourageant, même si je n'en menais pas large. Nous marchions depuis une heure. Il ne faisait pas chaud, mais j'avais de la peine à réguler ma respiration et mes mollets étaient en feu à force de grimper. Les parents ne ralentissaient pas. Blair aurait été plus compréhensive, mais elle n'était pas là. Ce n'était que mon frère jumeau, mes parents et moi.

─Voilà.

Mon père s'arrêta à la croisée d'un chemin. Sur notre gauche s'ouvrait un sentier dans la forêt. Sur notre droite, plusieurs personnes. Je souris en reconnaissant les Priest. Leurs enfants avaient notre âge. Il y avait à leurs côtés un homme que je n'avais jamais vu, mais nos parents échangèrent quelques mots avec lui et il prit la tête du groupe.

Intrigué, je lançai un regard interrogateur à Cadmus, qui fixait intensément les parents. Il me regarda, haussa les épaules et se remit en marche. Je resserrai les sangles de mon sac et l'imitai, souriant à Atlas au passage. On ne se connaissait pas bien, mais sa sœur et lui étaient les premiers enfants de notre âge que nos parents nous permettaient de côtoyer. Cadmus et moi en étions contents, même si quelque chose nous disait que nous n'étions pas partis pour cueillir des champignons.

Père avait prit sa carabine. Il vissait son silencieux en marchant et discutant avec le père d'Atlas.

─Maman ?

Elle-même était en pleine conversation avec le guide, alors j'accélérai le pas pour me mettre à la hauteur d'Atlas :

─Ça va ? Tu sais où on va ?

La famille Priest avait peut-être crapahuté moins longtemps que nous avant d'arriver au point de rendez-vous.

Pour nos parents, rien ne valait une bonne randonnée. Certains enfants passaient l'été à siroter un thé glacé au bord de la piscine. Cadmus et moi n'avions pas de piscine, juste un jardin immense et sauvage où se perdre des heures durant, apprendre à écouter le chant des oiseaux et lire les empreintes des humains et des animaux.

J'étais assez friand de ce jeu-là.

C'était comme une chasse au trésor.
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 140
Points : 396
En couple avec : Mae Greengrass.
Re: (flashback) wild hunt ; atlas Lun 17 Juin - 20:43


wild hunt


Tu étais impatient. Père et Mère vous avaient annoncé le matin même que la famille Montgomery allait vous rejoindre. Qu’ils étaient digne de confiance, eux. Et que vous pouviez être amis avec leurs enfants. Ils était comme vous. Vous étiez comme eux. L’amitié et la loyauté n’étaient réservé qu’à eux. Et eux seuls. Tu savais pertinnement ce que vos parents, à toi et Arsène, pensaient des petits enfants du village voisin. Vous ne vous étiez pas isolés pour rien, et ils étaient hors de question de sympathiser avec eux, ou même de vous montrer lorsqu'ils trainaient non loin de l'entrée du domaine.

Tu avais rencontré Darcy et Cadmus l’année dernière, lors d’un repas organisé durant l’été. Déjà à cette époque tu t’étais autorisé à aller vers eux, mais l’après midi fut trop brève pour réussir à briser la glace. Vous vous comportiez en enfants sages, modèles de glace plantés à côté des parents. Arsene, elle, s’ouvrait plus facilement. Tu jalousais ses privilèges.

« Arsene. Ça sera un grand soir pour ton grand frère cette nuit. Alors ne l’embête pas trop. »

Mère disait ça pour te rassurer. C’était rare qu’elle ordonne à ta petite sœur de se tenir tranquille. La pression commençait à monter. Lentement. Tel un serpent emprisonnant ta gorge. Un grand soir ? Allais-tu être lâché seul face aux horribles créatures peuplant la forêt de nuit ? Tu déglutis et cherche ton petit couteau dans ta poche pour te donner du courage. Mais les montgomery venaient d’arriver, et à la tête d’un des petits garçons à leur côté, lui aussi cherchait dans tes yeux... la bravoure que tu avais à lui offrir.

Impatient de savoir ce qui allait se passer, tu restais un peu en retrait pour repérer les environs. Il te fallait poser des marques visuelles, au cas où ils décidaient de t'abandonner dans la nature pour ta première traque en solo. Mais le garçon aussi ralentissait le pas, et voilà que tu te retrouvais à marcher à côté de lui.

« Tu te souviens de moi ? Tu étais chez moi l’année dernière. On s’est montré nos couteaux. »

Un souvenir qui t’avait marqué. Le sien était plus joli. Ça t’avait écœuré. Mais un léger sourire, trop fugace, parcourut ton visage.

« Toi aussi t’as eu le coup de pression des parents ? Je ne sais pas ce qu'ils nous réservent. »

Tu parlais bien pour un gamin. Peu, mais bien. Le regard fixé sur l'horizon et la continuité du sentier, tes petits poings se serrèrent dans les poches de ton short lorsque vous le quittâtes afin de rentrer plus profondément dans les bois. Ce soir, vous chasseriez.


Darcy Montgomery
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Darcy Montgomery
Messages : 49
Points : 64
Re: (flashback) wild hunt ; atlas Mar 18 Juin - 14:25




atlas + darcy
wild hunt ; été 2018
J'aimais la traque, mais il était aisé de m'en distraire. Quand j'étais seul avec Cadmus je parvenais à rester concentré, mais j'avais envie de parler à Atlas et je ne réalisai pas que mon attention était divisée en deux. Entre l'endroit où je mettais les pieds et le visage que je scrutais, intrigué. Atlas se souvenait de moi. On se souvenait toujours de Cadmus, un peu moins de moi. On savait que nous étions deux, bien sûr, des jumeaux parfaits passent difficilement inaperçu. Mais quand on se rappelait de nous, on se rappelait surtout de Cadmus. Cadmus était notre porte-voix, je n'étais que son visage. Atlas ne pouvait pas savoir à quel point son souvenir, précis qui plus était, me faisait plaisir. Bien sûr que je me rappelle ! Je répondis doucement, presque timidement.

─Oui, il se rappelle.

Il était toujours gênant de parler de soi à la troisième personne face à des gens qui n'étaient pas habitués à la malédiction. Cadmus se fichait bien de ce que les autres pensaient de nous, mais j'avais sans cesse l'impression de devoir m'excuser pour cet apparent témoignage d'orgueil.

Nous commencions à quitter le sentier et je tâtai mon couteau à travers ma veste. La fameuse arme que j'avais montrée à Atlas l'an dernier. Nos parents chassaient à la carabine ou avec leur baguette magique, tandis que Blair, Cadmus et moi, avions un couteau chacun. Depuis le décès de notre frère aîné, nos parents nous avaient interdits de sortir sans les prendre avec nous. Je portais le mien dans la poche intérieure de ma veste, contre mon cœur. Le sentir là me rassurais.

Atlas n'en savait pas plus que moi, nos parents étaient restés bien mystérieux. J'hochai la tête à ses paroles et me remémorai les paroles exactes de mon père, conscient qu'il y avait peut-être un message caché derrière ces mots avares :

─Ils ont dit que c'était important. Et qu'il était prêt.

Cela pouvait signifier beaucoup de choses. Nous accompagnions souvent nos parents en chasse, à présent, mais Cadmus et moi étions essentiellement cantonnés au rôle de spectateur. Cadmus avait déjà tué un monstre, une fois. Ce n'était pas encore mon cas. Je préférais le début de la partie ; le jeu de la traque. C'était plus passionnant.

J'acceptais pourtant sa conclusion inévitable comme une vérité. Le but était de les attraper, de les arrêter, c'était ce que maman disait pour ne pas nous brusquer, mais nous savions tous ce que cela signifiait.

La route se fit plus obscure alors que nous nous enfoncions plus profondément dans la forêt. Mon père tenait sa carabine contre lui, ma mère avait sorti sa baguette pour éclairer le chemin. Les adultes parlaient de moins en moins. Les mots étaient rares mais précieux. Des conseils, des remarques brèves mais efficaces. J'avais la sensation que les arbres se rapprochaient. En levant les yeux, je ne vis pas le ciel. J'essayais de ne pas me laisser atteindre par la pesanteur de cette ambiance. Ce n'était pas la première fois que nous chassions.

─Nous ne sommes plus très loin maintenant.

Les adultes venaient de ralentir leur progression et le guide s'arrêta pour leur montrer quelque chose entre les arbres. Cadmus recula pour se mettre à ma hauteur et échangea un regard avec Atlas et moi. Comme je ne pouvais pas répondre à sa question muette, je ne dis rien.

─Darcy.

Ma mère fit un geste dans notre direction, mais c'était moi qu'elle appelait. Je ne réagis pas tout de suite. Le regard impatient de mon père me poussa à avancer. Cadmus resta en arrière, les lèvres pincées. Ma mère posa une main sur mon épaule et me répéta calmement.

─Darcy, tu es prêt.

Nous n'en avions pas parlé, mais à présent que nous étions au plus profond des bois et que je sentais le regard attentif de mes parents posé sur moi, je comprenais ce que cela signifiait. Je ne savais pas si j'étais prêt, mais ma mère l'affirmait, et je ne voulais décevoir aucun membre de ma famille, surtout pas devant les Priest. Je hochai la tête :

─Oui.

Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 140
Points : 396
En couple avec : Mae Greengrass.
Re: (flashback) wild hunt ; atlas Mer 26 Juin - 18:58


wild hunt


Il se souvient de toi.
Etonnamment ça te fait chaud au coeur Atlas. Cela faisait longtemps que tu n'avais pas ressenti une telle satisfaction en toi. Et ce n'était peu dire au vu du peu de choses qu'on t'autorisait à ressentir.
Encore ce tic de parler de lui à la troisième personne... Tu fronces les sourcils sans pour autant le relever. Ton père t'avait vaguement parlé d'une malédiction.
Tu ne pouvais que te rassurer toi même de pas être à sa place.

« Tant mieux, alors. »

Tu marches à ses côtés, sans ajouter quoi que ce soit. Le bruit du vent dans les arbres et les discussions lointaines de vos parents entre eux te berçaient. Tu voulais en savoir plus... Et la curiosité te donnait mal au ventre, comme l'appréhension d'une mauvaise farce. Arsene n'était pas mêlée à ça, et tu avais l'habitude de prendre pour vous deux.

Vous vous enfoncez dans la forêt à mesure que le soleil se couchait. Le crépuscule se fondait en cascade de lumière sur les gigantesques sapins. C'était beau. Rassurant. ça te réchauffait le coeur Atlas. Tu en oubliais même Darcy sur le moment, et les Montgomery. Il n'y avait que toi face à lui, et à cette lune si belle qui montait dans le ciel.
Attendez-voir.
Tes bras et tes jambes deviennent aussi lourds que du plomb à mesure que ton corps se figeait sur place. La.. La pleine lune.

« Mère ! Père ! »

Tu te mets à courir vers eux, presque affolé. Maman était encore une belle femme à cette époque, et son mépris te glaçait le sang tant ses traits étaient pourtant purs.

« Ne cries pas, Atlas. Reste calme, tu nous fais honte devant nos amis. »
« Mais mère, c'est la pleine lune ! Il y a... »
« Des terribles monstres, cette nuit. Mais ils ne nous feront aucun mal Atlas. Aucun mal... Et tu sais pourquoi. »  
« Nous allons.. »

***

Les Montgomery avaient pour mission de placer un champ de force protecteur autour du point d'eau en milieu de la forêt. Ils avaient observé pendant plusieurs mois que des loup-garou avaient élu cette forêt comme lieu propice à leur transformation, et sous leur forme de bête, ils venait s'abruever durant la nuit à l'étang. De magnifiques lucioles illuminaient et enchantaient cet endroit des bois, lui donnant un côté mystique.
Tes parents, eux, réglaient leurs armes d'un coup de baguette, ainsi que le piège qu'ils firent léviter jusqu'à un bord d'eau jonché de roseaux.

« Quand le monstre arrivera, il sera piégé. »

Père avait le sourire, comme s'il racontait une histoire. Tu jettes un coup d'oeil à Darcy pour le jauger. Etait-il capable d'écouter les instructions ou était-il encore un bébé ?

« C'est à ce moment là les garçons, que vous deviendrez les héros pour cette nuit. C'est vous qui nous débarrasserez de la bête. »

Il vous avait mis l'arme dans les bras, à chacun de vous.
Elle était plus légère qu'elle n'y parressait, mais tu jugerais qu'ils l'avaient fait exprès.

« Nous serons des vrais chasseurs de monstres Darcy... Comme Père et Mère... »


Darcy Montgomery
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Darcy Montgomery
Messages : 49
Points : 64
Re: (flashback) wild hunt ; atlas Sam 29 Juin - 11:35




atlas + darcy
wild hunt ; été 2018
Les doigts de ma mère se serrèrent autour de mon épaule. Je levai les yeux vers elle. Son visage était tendu mais ses lèvres s'étirèrent en un sourire fin, tranchant comme une lame. Je comprenais le message.

Atlas, de son côté, s'inquiétait de la lune. Je devais avouer que ce n'était pas ce vers quoi j'avais tourné toute mon attention... Un regard vers mon père, sévère, me confirma que j'aurais dû. C'était la pleine lune. Un chasseur ordinaire s'en serait réjoui, car elle éclairait son chemin. Pas nous. Mon estomac se noua. Cadmus se pencha à mon oreille.

─C'est ce qu'on voulait te dire.

Je comprenais. Il n'était pas censé m'aider. Cette nuit était pour Atlas et moi, et Cadmus le savait. J'ignorais jusqu'où mes parents l'avaient mis dans la confidence mais préférai ne pas lui poser la question. Patiemment, j'attendis les instructions.

Les  Priest s'occupaient de positionner le piège, mes parents de sécuriser la zone. Ces derniers nous avaient laissés seuls, Cadmus et moi, pour quadriller les environs. Je savais qu'une fois positionnés, ils seraient aussi silencieux et invisibles que des fantômes. Caché dans les fourrés, allongé sur le ventre à l'ombre des arbres, je sentais la lame de mon couteau appuyer contre mon cœur. Je me concentrai sur les battements pour réguler ma respiration. Le père d'Atlas expliquait le rôle que nous devions jouer. J'avais eu quelque temps pour m'y préparer, mais je restais nerveux.

Heureusement, j'arrivais à contrôler ma respiration. Je me concentrai pour que mes gestes soient lents, et non pas saccadés. Ce serait une catastrophe de viser à côté simplement par nervosité. Je savais le faire, je devais juste arrêter de penser. C'était pour moi un exercice difficile. Je me concentrai sur les paroles du patriarche des Priest et tentai de puiser du courage dans ses mots.

Ce genre de discours fonctionnait mieux sur Cadmus, d'ailleurs, j'avais du mal à me concentrer quand il semblait s'agiter à mes côtés, plus impatient que moi d'en découdre. Je posai brièvement une main sur son bras pour le calmer et reportai mon attention sur mon partenaire. Les armes en main, nous n'avions plus l'air de deux enfants qui jouaient avec les fusils de leurs parents. Ils étaient parfaitement adaptés à notre taille.

─C'est un grand honneur.

Nous laisser éliminer une bête aussi dangereuse, à notre âge, était une marque de confiance et de respect. Sans compter le prestige que cela nous apporterait. Bien sûr, nos parents avaient préparés le terrain en amont et se chargeraient de notre sécurité. Nous étions trop jeunes pour nous mettre réellement en danger. Mais la menace restait présente. Un loup-garou, même en cage, restait une bête sauvage. Et en capturer un, pour un Montgomery, avait une saveur particulière.

C'était un loup qui avait maudit notre famille.

Je jaugeai Atlas du regard, quelques secondes, avant d'hocher la tête.

─Ils en seront dignes.

Il me semblait évident qu'il était prêt lui aussi.

Le ciel se voila légèrement, quelques nuages cachèrent momentanément notre vision parfaite du point d'eau. Nous restâmes immobiles. Le moindre bruit pouvait nous trahir, ou trahir notre cible. Il fallait attendre, il n'y avait pas d'autre façon de chasser à présent. Se montrer patients. Être prêt le moment venu. Le poids de la crosse contre mon épaule me maintenait en alerte. Mes mains étaient bien positionnées pour abattre le levier d'armement. Je savais que je ne devais pas armer la carabine trop tôt, ce n'était pas prudent. Mais le cliquetis pourrait se faire entendre au moment où j'aurais le monstre dans mon viseur. Je devrais faire vite.

Un bruissement retentit, suivit d'un léger souffle. C'était le signe qu'elle avait traversé le champ de force de mes parents. Je pris une lente inspiration par le nez et relâchai progressivement la tension qui s'accumulait dans mes épaules, mes bras, mes mains et mes doigts. La créature était là.

Nous l'entendîmes avant de la voir. L'attente était impressionnante, car l'imagination suffisait à nous dépeindre ce qui arrivait vers nous. Mais la voir en vrai était saisissant. Je fus pris d'un instant de béatitude tant la vision était prodigieuse. Un instant précieux où j'aurais pu viser. Au lieu de suivre la bête du canon de mon arme, je l'observai avec de grands yeux, fasciné. C'était un grand loup, adulte probablement, mais pas aussi imposant que les manuels le décrivaient. Une femelle. Son pelage gris était presque argenté sous les rayons de la lune. La créature s'approchait du point d'eau pour se désaltérer. Lentement. Les lucioles semblaient comme suspendues dans les airs, immobiles. Puis le piège des Priest se referma.

Le monstre hurla.

À mes côtés, Cadmus siffla quelque chose.

Cela ressemblait à un ha ! victorieux. Mais c'était peut-être un tue-la ! Ma main claqua contre le levier et je mis la louve en joue. Elle se débattait furieusement, mais le piège des Priest l’enserrait sans aucune pitié. Je n'avais pas besoin de regarder Atlas pour savoir s'il comptait tirer. À nous deux, nous devrions réussir à l'abattre, d'une balle dans la tête ou en plein cœur.

Le cœur était mieux.

La balle était en argent.

Elle fusa avant même que j'aie repris ma respiration

Le coup sec me tira de ma torpeur et je réalisai que j'avais visé et tiré mécaniquement, sans réfléchir. Cadmus lâcha un petit souffle. Je n'osais pas bouger. L'avions-nous tuée ?
Atlas B. Priest
real eyes realize real lies
real eyes realize real lies
Atlas B. Priest
Messages : 140
Points : 396
En couple avec : Mae Greengrass.
Re: (flashback) wild hunt ; atlas Mer 31 Juil - 17:07


wild hunt


La mère de Darcy fait également pression sur lui. Reflexion faite, même petit tu t'étais convaincu que c'était les femmes qui dirigeaient ce monde. Les femmes te faisaient plus peur que le reste. Car de sa voix douce et maternelle, seule ta mère pouvait t'arracher les vrais sanglots qui te restaient en travers la gorge. Père aurait pu te battre pendant des heures, tu n'aurais rien dit. Tu aurais encaissé en silence, sans aucune émotion, comme on te l'avait appris.
Et c'est d'ailleurs dans cette éducation que tu grandissais Atlas. Ta petite soeur était reine.
Qu'elle ait raison ou tort, elle a raison.
Que ce soit de ta faute ou de la sienne, c'est de ta faute.
Accepter de mourrir pour la protéger. Apprendre à tuer pour la protéger.
Tel était ton destin, celui que tu avais intériorisé. Mais quel était celui de Darcy ? Tu étais curieux de son cas, même si on t'avait appris à ne pas te mêler des affaires des autres.

***

Il avait tiré.
La balle était partie.
Tu n'avais pas entendu le coup de la tienne, malgré le fait que tu avais failli tomber en arrière malgré le recul de l'arme. Le cri du loup avait rendu la forêt silencieuse et ses gémissements de douleur trahissait le fait que vous l'aviez manqué. Il n'allait pas tarder à succomber à ses blessures, qui étaient mortelles ça vous pouviez l'affirmer. Mais sa mort le rattraperait avec douleur et torture.

« Presque. »

Darcy avait tiré en premier mais tu voulais tout de même bien paraitre devant tes parents. Les geignements de la Bête te faisaient trembler lentement, mais il était hors de question qu'on le remarque. Tu saisis alors ton couteau de ta ceinture, le coeur lourd et l'estomac retourné. Te tournant vers ton ami et allié de la Nuit, tu lui ordonnes d'un air austère.

« Suis-moi Darcy. Allons l'achever. Ils seront fiers de nous. »

Tu l'entraines alors que la pluie se met à tomber lentement. De grosses goutes qui humidifient l'atmosphère, transportant dans ses râles l'odeur du sang. Le Loup hurle à la Mort, et une fois au dessus de sa carcasse suintante, tu lèves la lame de ton glaive vengeur, intimant Darcy de le faire aussi.

« Pour les Priest. »

Et il se planta à jamais dans ce rocher de chair.


Contenu sponsorisé
Re: (flashback) wild hunt ; atlas

(flashback) wild hunt ; atlas
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» revell custon chopper aces wild # 85-7315
» 1x21 - Bone to Be Wild
» SUPERMAN - LE MONDE SELON ATLAS
» Into the wild
» Treasure Hunt 2012 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Reste du monde-
Sauter vers: