[EVENT #8] Le Gala des Hors-La-Loi (deuxième partie)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: [EVENT #8] Le Gala des Hors-La-Loi (deuxième partie) Dim 14 Juil - 23:21




"im being more trashcan than trashcant guys"  Owain à propos de Beckett-2019



Pause café finie.
Ses yeux s'ouvrent et, encore ankylosé, il reprend contrôle de son corps. Tout est encore un peu flou, confus, mais il devine un auror penché sur son cas et sur lui. Les secondes défilent, et il reprend conscience de son environnement : il est encore dans la salle de bal, Billy à ses côtés, Edea, et Sandro arrive à son tour. Il beugle, et l'Islandais grimace légèrement, avant de trouver la force pour lui indiqué d'une pose de la main memesque que tout va bien : pouce contre index, le ok hand éternel.

- Hmgrf...

Qu'avait-il manqué ? Le retour à la raison de peu d'auror, les élèves emmenés, les actes héroïques et surprenant comme celui de Wendy, les magouilles, l'inquiétude de ses proches... Il pose sa main sur le visage de son colocataire comme une tentative pleine de flemme de le rassurer, puis se redresse, passant sa main sur son front.
Ah, oui, il se défendait contre les forces de l'ordre. Hm, peut mieux faire, visiblement...
Il cherche du bout des doigts sa baguette et la trouve, pas loin d'un Déclan figé lui aussi. Encore plus de confusion est lisible sur son visage, mais la situation le rattrape, et il regarde ses amis, maintenant plus nerveux, avant de fouiller la salle du regard.

- Où sont...


Dorohty n'est plus là. Edwyn non plus. Les accusés se sont volatilisés.
Pourtant Sandro est là.
Il n'avait pas suivi son conseil, et il est là. Beckett abandonne l'idée de comprendre la police.

- Helvìtis...

Voilà qu'il regrette ces bals où il se souciait juste de ne pas manger des plats qu'il a lui même piégé... Son regard se pose sur le jeune Poufsouffle. Ils en avaient parlé, indirectement, de tout cela. La peur, les enjeux... Alors il lui adresse un léger sourire, pour au moins le rassurer un peu.
Voir le profil de l'utilisateur
Ene Reiss
✤ tiny but fierce ! ✤
✤ tiny but fierce ! ✤
Ene Reiss
Messages : 327
Points : 726
Re: [EVENT #8] Le Gala des Hors-La-Loi (deuxième partie) Lun 15 Juil - 19:30

Enoch crie, elle espère que les aurors ne vont pas y prêter attention. Et heureusement, c'est le cas, ils l'ignorent, ils emportent Béring. Elle sait que c'est ce qu'il veut et que c'est pour cette raison qu'il ne lutte pas mais, c'est douloureux. Son regard, son sourire, cela ne la rassure pas. Elle est inquiète, elle se recroqueville, les épaules affaissées, elle ne peut pas retenir ses larmes. Elle ne peut même pas soutenir le jeune Leszczynski. Elle ne peut même pas se soutenir elle-même. Son cocon s'est ébréché. Sa faiblesse est exposée. Juste pour ce soir. Demain, de nouveaux fils seront tissés. Plus solides, plus résistants. Mais pas maintenant.

La chevelure nacrée de Wendy attire furtivement son regard, Elle ne s'attend pas forcément à la voir près d'elle. Elle ne s'attend pas à ce qu'elle lui offre le réconfort. Ene pose son front contre son épaule, frotte vainement ses yeux contre le tissu fin de sa robe et remue la tête de gauche à droite, sans qu'aucun mot ne sorte.

Ce n'est pas vrai. Rien ne va Wendy. Tout part en vrille. Poudlard est infecté, le Ministère est corrompu et derrière la peine de cette soirée, le masque du corbeau souriant savoure sa victoire. Et si Wendy savait, elle lui aurait sûrement jeté un sort aussi violent que celui qu'a subi Declan. Bien fait pour cet idiot.

Ses yeux brumeux se ferment, ses sanglots s'atténuent pour laisser passer un unique mot. Il lui est destiné. Et elle n'aura pas la force de lui répéter.

« Merci. »
Voir le profil de l'utilisateur
R. C. Camille Gaunt
Conseiller du Ministre de la Magie
Conseiller du Ministre de la Magie
R. C. Camille Gaunt
Messages : 38
Points : 146
Re: [EVENT #8] Le Gala des Hors-La-Loi (deuxième partie) Mar 16 Juil - 0:46



Il ne pouvait qu'être spectateur du désastre de cette soirée. Il avait fait au mieux pour éviter les un maximum de blessés -et probablement que les quelques aurors touchés ne le remercieraient pas- et pourtant les hurlements résonnaient toujours. Ils sonnaient comme un calvaire, et s'il n'avait pas déjà vécu pire que cette scène lamentable, il en aurait eu la nausée. L'estomac retourné. Pour autant il fallait quelqu'un pour guetter la moindre nouvelle folie de Vandom, et bien qu'il ne fut pas forcément le mieux placé pour se faire, Camille avait jugé que sa place était ici. Proche de lui, toujours un peu hébété, toujours aussi dégoûté. Il y a ces aurors qui semblaient douter. Argent et Poltergeist, il les connaissait de nom, se souvint vaguement de l'année dernière dans le Poudlard Express, et des rares fois où ils se croisaient au ministère. De bons gars, doués de discernement, jusqu'à ce soir visiblement.

Il était difficile de parvenir à organiser des pensées rationnelles dans un tel moment, et pourtant il essayait. Même quand Magnus hurla qu'ils levaient le camp et que cette fois c'était terminé, il s'était retenu de ne pas les suivre dans la précipitation. Il fallait un plan, une idée, quelque chose. Des preuves et des explications. Déjà, dans ce trou crée dans l'espace ils avaient disparus, et dans cette grande salle ne restaient plus que les démunis.

En attendant le retour des aurors envoyés à l'infirmerie par Andersen il avait aidé un gamin blessé pas très loin de lui, le portant vers un coin où quelques élèves et professeurs s'affairaient déjà à soigner les premières plaies. Puis en revenant près d'Aileen il avait prit une seconde pour souffler avant de simplement prononcer.

« Des excuses ne serviront à rien, mais..., il avait finit par soupirer, après une hésitation, c'est allé beaucoup trop loin. Je déplore qu'on ne m'en ait pas informé. »

Peut-être aurait-il pu faire quelque chose.
Peut-être pas.
Son regard avait cherché sa partenaire de bal qu'il avait délaissé à l'arrivé de ses collègues du ministère. Il lui adressa un regard lourd de sous-entendus, entre gravité, inquiétude et colère avant de se détourner. Les deux aurors attendus mirent moins de temps à revenir qu'il ne l'aurait cru et enfin ils avaient pu discuter. Eux deux, Aileen, Isaac, lui. Il n'avait pas fait attention à ceux qui étaient restés autour pour tenter, comme lui, de comprendre tout ça. Ça n'était pas important, ils auraient les détails de toute façon.

Poltergeist dénonça des attitudes étranges, différentes, probablement plus stressées. Argent avoua ne rien connaître de ces preuves jalousement gardées par Vandom. Ils expliquèrent la décision soudaine d'une intervention, et avec le peu recul qu'ils pouvaient avoir, des questionnements qu'ils avaient étouffés. Ils avaient trouvé ça louche mais avaient préféré faire confiance à leur chef. C'était légitime, une erreur que Camille jugeait définitivement légitime malgré sa colère à leur encontre.

« Vous ne connaissez donc rien du tout de ces preuves, redemanda-t-il en confirmation, y a-t-il seulement une chance quelles soient vraies ? »

Leurs mines déconfites avaient achevé de le convaincre sur la suite de sa soirée. Se tournant vers la directrice rescapée il l'avait dévisagée une brève seconde, une pointe d'embarra -ou était-ce de l'inquiétude ?- dans les yeux. Son regard s'était adouci mais restait toujours grave et sérieux.

« Je vais chercher ces maudites preuves, et je te tiens au courant dès que je trouve quelque chose. Fais en de même, s'il te plaît, j'aimerai éviter une autre catastrophe. »

Même si l'actuelle venait directement de son propre lieu de travail.

« Ah, et quand tout sera réglé il faudra qu'on parle, Aileen. »

Après un bref regard à son bras et un hochement qu'il espérait entendu, il avait rapidement tourné les talons pour rejoindre les portails de Poudlard et ainsi transplaner jusqu'au Ministère.

***

La serrure du bureau de Magnus Vandom n'avait pas été si difficile à forcer, il avait prit soin de refermer derrière lui avant de commencer à fouiller les moindres recoins de la pièce sans attirer l'attention. De toute façon, les seuls aurors présents devaient être occupés, au même titre que cet idiot finit, à interroger une liste de suspects plus ridicule qu'il ne l'aurait cru.

« Il est plutôt rusé pour un imbécile ce Vandom... »

La pièce réservée au stockage des preuves d'enquêtes en cour n'avait rien donné, alors ces preuves devaient forcément être ici. Il finirait bien par les trouver, rapidement si possible. Ça arrangerait tout le monde.

sa tenue
hrp // je précise qu'il y a du temps qui s'est écoulé entre leur départ et l'arrivée dans le bureau, au cas où, je sais pas vraiment combien encore, mais un peu quand même.
Voir le profil de l'utilisateur


Dernière édition par R. C. Camille Gaunt le Mer 17 Juil - 23:47, édité 1 fois
Aileen E. Scamander
Directrice
Directrice
Aileen E. Scamander
Messages : 115
Points : 214
Re: [EVENT #8] Le Gala des Hors-La-Loi (deuxième partie) Mar 16 Juil - 11:45

event #8 part 2
"A ce stade je ne sais pas trop si j'ai besoin d'un câlin, de six shots de Vodka, de trois mois à l'étranger ou de dix-huit heures de sommeil."
Elle a regardé son frère s’éloigner.
Les enfants se faire emporter et elle n’a pas bougé.
Cela faisait si longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi désemparée et si épuisée. Aileen avait pourtant conscience que cette bataille n’était pas fini et qu’il fallait qu’elle s’impose, seule, Orphan n’étant plus là.
Une part d’elle aurait pu s’en réjouir.
Pourtant elle n’y trouva aucun plaisir.
C’est la voix d’Isaac qui la replongea dans cette réalité.
Déjà les deux aurors s’éloignaient vers l’infirmerie.
Son regard croise celui du meilleur ami de son frère.
Elle veut les questionner et comme s’il avait saisi, comme si tout le monde était plus rapide qu’elle, Isaac les informa qu’ils auraient des explications à fournir. Le cœur lourd son regard tombe sur les élèves blessés, que déjà le personnel essayait de soigner.
Comment cela avait-il pu se produire ?
Ici, chez moi.
Chez eux.

Aileen voulait s’arracher les cheveux, mais Camille s’est approché, visiblement pour s’excuser de ne pas avoir été mis au courant. Pour la directrice cela ne démontrait que plus amplement qu’il y avait un problème, un véritable problème. Deux aurors qui se rebellent, le bras droit du Ministre qui n’a pas la moindre idée de ce qu’est cette mascarade… Windsey allait l’entendre, mais avant les enfants et l’école, le reste saurait encore attendre un peu.
Elle s’était contenté de pincer les lèvres et de hocher de la tête, son cerveau turbinait pour essayer de faire le tri dans les actions à venir, dans les ordres à prononcer et dans les mots à dire. Poltergeist et Argent sont rapidement revenus et visiblement ils n’étaient pas contre l’idée de coopérer.
Camille posait les questions.
Les réponses apitoyait de plus en plus Aileen.
Tout en la confortant dans son idée.

J’apprécierais que vous restiez.

Elle s’adressait naturellement à Peter et Herebor.
Camille lui exprima son départ pour trouver les preuves.
Ainsi que de se tenir au courant.

Il en va de soit.

Sa dernière remarque ne lui plu pourtant pas.
Aileen lui adressa un simple regard froid, qui laissait transparaître tout ce qu’elle pensait de son jugement : qu’il n’avait pas sa place ici, ni ailleurs ; qu’elle était libre de ses choix. Elle ne le regarda même pas s’envoler dans les airs, que déjà elle faisait un pas en avant.

Chers résidents de Poudlard, je ne saurais comment m’excuser de ce qu’il vient de se produire, mais sachez que cette soirée ne restera pas impunie. Elle marqua une pause, comme pour donner plus d’impact à ses mots. Je demande à ce que chaque élève étant en capacité de se rendre dans son dortoir le fasse, immédiatement. Griselda, Otília, Luke, Isaac… Son regard croisa celui du directeur de Serpentard. Il faudrait prévenir les parents, maintenant. Priorité à ceux qui ont leur enfant en état d’arrestation. Assurez-vous que les élèves de vos maisons vont bien, je vais demander à Alyce de faire une ronde.

Elle s’éloigna en direction des blessés.
Pour trouver Alyce et le reste du personnel, ainsi que Palton.
C’était comme si soudainement une capsule d’adrénaline avait craqué dans son cerveau, elle se sentait prête et son esprit lui semblait être relativement clair sur la marche à suivre.

Alyce ! Fait-toi aider s’il le faut pas des professeurs, mais je veux m’assurer que chaque élèves puisse exprimer son mal-être s’il y en a un, fais le tour des salles communes et de l’infirmerie aussi. Othello, nous ne pouvons pas laisser les élèves blessés ici, il faut les transporter à l’infirmerie. Elle jeta un regard a tout ceux autour d’elle, en espérant qu’ils comprendraient qu’il fallait se mettre en mouvement. Lodema. Elle s’approcha de la professeure. Entends-toi avec Argent et Poltergeist pour essayer d’avoir le plus d’informations sur ce qui se trame au Ministère et tiens moi au courant. Aileen reprit la parole plus fort, pour sûre d’être entendu de tous : Si quelqu’un ici a un contact particulier avec une personne travaillant à la Gazette, qu’il le dise promptement. Une conférence de presse s’impose.

Pendant un instant elle observa la Grande Salle.
L’agitation avait repris, dans le bon sens selon elle.
Aileen leva les yeux.
Maintenant, il fallait qu’elle aille trouver Rachel.

© ASHLING POUR EPICODE





( q u e e n )
on dit qu'elle est douce, fantasque, un peu sauvage. Qu'il y a dans son regard, quand elle se tait, quelque chose qui met à nu. Que parfois sa voix se brise, quand elle rit.
Voir le profil de l'utilisateur
Otília C. Ambrozy
Professeur de Potions & Directrice de Serdaigle
Professeur de Potions & Directrice de Serdaigle
Otília C. Ambrozy
Messages : 61
Points : 120
Re: [EVENT #8] Le Gala des Hors-La-Loi (deuxième partie) Mar 23 Juil - 19:03

Elle a beau s’insurger, faire des phrases plein de bon sens et de certitude, pointer du doigt des réalités légales… elle n’est pas entendue, Otília. C’est une colère froide qui l’habite autant qu’une forte incompréhension. Elle croit en l’élite que représentent les aurors. Elle sait qu’obtenir cette fonction n’a rien de simple et elle ne peut pas admettre ce qui se passe sous ses yeux. Ce qui s’est passé, même, car plus vite qu’elle ne l’aurait voulu Magnus, la grande majorité des aurors et des arrêtés se sont volatilisés. Ça aussi elle ne comprend pas. Elle fixe un instant l’endroit où se tenaient Magnus Vandom et Orphan Scamander. Pourquoi… pourquoi ce dernier a-t-il accepté de lever la barrière de transplanage ? Par crainte que la situation empire ? Qu’aurait-elle fait, elle ? Quelle décision est la bonne ? Les élèves… à quelle sauce vont-ils être mangés ? Qui va pouvoir s’assurer du bien fondé de cette arrestation, du respect des lois élémentaires, de la bonne tenue des interrogatoires ? N’ont-ils d’ailleurs aucun représentant légal ? Aucun recour ? Ce sont des questions évidentes, dans une situation comme celle-ci…

Mais là, c’est le chaos et le flou. De partout, des élèves qui s’agitent et d’autres qui désespèrent. Il faut aider les blessés, rassurer ceux qui s’inquiètent du sort d’untel ou untel. Faire en sorte de rétablir un semblant de confiance envers l’équipe pédagogique. Essayer de les rassurer. Quelle ironie ! Comment les rassurer quand on ne comprend pas soi-même ce qui s’est passé ? Quand on n’admet pas que les événements aient pu prendre une telle tournure ? Quand on ne comprend pas que des aurors, des personnes pourtant bien dans leurs têtes et normalement censés représenter la justice, puissent se laisser embarquer dans la frénésie de Magnus Vandom, sans en saisir l’absurdité ?! Elle ne comprend pas, Otília. Et si elle prend la direction de quelques élèves encore abattus, pour leur murmurer que tout va rentrer dans l’ordre, que leurs amis vont vite être libérés… elle ne sait pas quoi croire elle-même. Elle fait cela le plus machinalement du monde, soignant l’un, relevant l’autre, secouant la tête devant la crainte d’un troisième.

Elle n’y croit pas parce qu’elle ne comprend pas. Elle est de ceux qui croient en la justice et en la loi, là, rien de cela n’a été entendu. Pire, elle se sait responsable. Elle se sent responsable et cela la frustre. Jamais elle n’aurait dû accepter ou laisser faire les choses… comme ses collègues, elle a été prise au dépourvu. Comme ses collègues, elle a subi le chaos et la confusion. Comme ses collègues, elle n’a finalement été que spectatrice et n’a pas eu son mot à dire lorsque Orphan a accepté la requête de Vandom. Est-ce ainsi que l’on protège les élèves de l’établissement ? Est-ce ainsi qu’on est à la hauteur de la confiance accordée par les familles à l’équipe pédagogique ? Non. Bien sûr que non. Elle n’est pas sans ignorer les conséquences de tout cela. Elle imagine déjà l’indignation des familles et craint qu’en plus de Magnus Vandom, ce soit Poudlard tout entier qui en prenne un coup. Elle ne sait pas.

C’est la voix d’Isaac Andersen, puis celles de Camille Gaunt qui la sortent de sa torpeur, qui lui font réaliser qu’elle ne peut pas simplement subir ou s’interroger. Elle se pose bien trop de questions, mais cela ne changera rien à ce qui vient de se passer. Il faut se tourner vers la suite des événements, la soirée est loin d’être finie, encore. Elle s’attarde un instant avec les deux aurors toujours sur place, visiblement plus repentis que les autres. Elle a reconnu Herebor Argent, qui était déjà auror quand elle l’était elle-même, et le salue de quelques mots. Elle se demande s’il sait lui-même comment on a pu en arriver là.

Elle se tourne enfin vers Aileen Scamander quand celle-ci invite les deux aurors à rester à Poudlard. La directrice semble bien consciente, elle aussi, de l’envergure de ce qui s’est passé et ce qui risque de marquer longtemps les élèves présents – et ceux qui ont été amenés, cela va de soi. Otília acquiesce à ses mots.

« Bien entendu. »

Oui, communiquer envers les parents, les prévenir, essayer de les rassurer autant que possible, également, voilà qui va être essentiel. La communication dans un premier temps et l’écoute des élèves, Aileen a parfaitement raison et ses premières mesures visent justes. L’information aux médias, tout autant.

De quoi occuper de longues heures l’équipe pédagogique…

Mais est-ce suffisant ? Otília en doute. En son for intérieur, elle aimerait faire plus encore. Prouver aux élèves arrêtés autant qu’aux familles qu’on ne les laisse pas seuls à leur sort, entre les mains d’un homme dont personne ici n’est clairement pas fixé sur les intentions réelles.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: [EVENT #8] Le Gala des Hors-La-Loi (deuxième partie)

[EVENT #8] Le Gala des Hors-La-Loi (deuxième partie)
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Sujets similaires
-
» [INFO] Probleme hors forfait illimitics 3g+
» [AIDE] MicroSd Hors service aprés Flashage
» Gala de fin d'année Ecole de danse Artkdanse
» Gala "Les Voiles de Salomé"22/06 à Port-Vendres
» Movie-Event (Allemagne)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Rez de chaussée :: La grande salle-
Sauter vers: