chronostasis † manu & cole

Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
chronostasis † manu & cole Sam 27 Juil - 1:51

chrono
stasis
†††
syndrome de la lenteur
comme des langueurs dans l'cœur
en feuilletant des livres à ranger j'ai appris qu'on avait tous un glitch amusant enfouit dans le cervelet
que lorsqu'on lève les yeux vers une horloge l'aiguille semble toujours
s'arrêter,
c'est ça
la chronostase.

les après-midi ont une aura de never ending story,
torpeur de la bibliothèque je crois qu'ici la poussière qui recouvre les vieux grimoires a des propriétés inédites
encore un truc magique.
assis au bureau à l'entrée des lieux l'inventaire sous les yeux (immense comme un dictionnaire)
crayon à la main à force de gommer les erreurs j'attaque la page avec le bois du bâtonnet mais c'est que la numérotation des bouquins me file des migraines
je pige pas bien pourquoi on s'emmerde
si c'était moi
on classerait tout ça par couleur et basta.

soupir de deux kilomètres
l'attention dérive sur les sorciers qui déambulent dans le dédale de rayon
extirpent des livres obscurs des étagères pour aller lire sur les tables d'étude.
les bras croisés sur l'inventaire je tire une croix sur ce que je dois faire et observe le petit monde occulte
c'est franchement mal foutu nan enfin je veux dire si les sorciers étaient aussi extraordinaires pourquoi est-ce qu'ils s'encombrent de textes millénaires pourquoi y a pas un type qui bosse plutôt sur l'invention d'un sort pour te mettre illico toutes les connaissances qu'il faut dans le cerveau.
il paraît qu'à coup de sortilège on peut faire oublier des choses importantes alors je vois pas pourquoi l'inverse c'est pas possible ?
et lorsqu'un élève tourne les pages à coup de baguette je peux pas m'empêcher de hausser un sourcil du dédain dans le regard
les magiciens c'est vraiment des branleurs.

— kss...

damn délivrez moi de l'ennui
pitié

comme
si t'avais lu dans mes pensées.
jokin' manu' je te vois qui passe la porte au moment où je prie trop fort qu'on me change les idées et nos œillades se croisent mais c'est pas à toi que j'parlais alors
qu'est-ce que tu mates ?

je sais que tu t'appelles manuel parce que quand tu traînes à la bibliothèque t'es pas du genre discrète
et ta présence rend les gens tellement heureux pour une raison qui m'échappe encore que j'ai déjà entendu tes camarades scander ton patronyme à l'autre bout de la salle d'étude lorsque t'arrives pour les rejoindre,
comme si le monde entier était ravi de te voir en toutes circonstances.
lame...
enfin au moins quand t'es dans les parages ça met comme des coups de défibrillateur au cœur vieillissant de l'espace-temps vu que
je sais pas
avec tes amis même en étudiant vous avez toujours l'air de bien vous amuser
et ça m'arrive d'épier du coin de l'œil
pour m'occuper
(et rien que ça ok).

les regards qui s'accrochent une seconde de trop alors je fais mine de reporter toute mon attention sur les lignes au crayon
baisse la tête comme pour replonger dans les chiffres voilà manuel on s'est vu et maintenant c'est assez évident que je suis trop occupé pour qu'on vienne m'embêter ?
ce serait
franchement bizarre que tu m'adresses la parole mais après tout
vu tes pas qui s'approchent t'es probablement loin d'être une fille banale.
Invité
Invité
avatar
Re: chronostasis † manu & cole Dim 28 Juil - 16:13

chronostatis  • ft. Cole
Passer à la bibliothèque était comme l’une des pires punitions, même si tu devais y aller pour des recherches pour les cours. Le silence réquisitionné pour travailler, beaucoup trop oppressant. Le silence n’a jamais été ton grand ami. C’était toujours la même chose quand tu y allais, pas un son à part le bruit des pages ici et là, les quelques murmurs entre les étagères. Et rien de plus, un peu trop lourd pesant, lourd et parfois malaisant. Le regard des élèves t’indiquant de te taire dès que tu haussais trop la voix, c’est ce que tu détestais le plus.
Le temps y semblait bloqué, inerte et interminable. Parce que tout semblait dénué de vie, si peu d’énergie. Ça ne te ressemblait pas, ça n’était pas toi, ni même pour toi. A peine la porte passée, tu sentais cette ambiance figée. L’envie de fuir pendant un instant pour aller plutôt dehors et vivre. Elle était bien vite chassée alors que tu voyais l’apprenti bibliothécaire au bureau.

Vos regards se croisent, il avait levé la tête en ta direction à peine passé la porte. Il fallait dire que t’étais pas du genre discrète, tu l’as jamais été et tu le seras jamais. Le regard du genre bien trop insistant, pas à le détailler sous toutes les coutures. Plutôt à l’observer pour voir s’il était occupé. Il avait l’air perdu dans l’ennui et ça semblait un des pires moments qu’il avait à passer dans sa journée, comme s’il appelait au secours pour le tirer de là. L’ennui c’était ton pire ennemi et tu pouvais pas le laisser là dedans, qui aimait ça de toute façon ? Tu peux pas t’en empêcher, parce que c’est pas être une partie de plaisir de se retrouver là. Aussi parce qu’il a l’air d’être une personne très singulière. Tu te perds un peu, vos regards se croisent pendant un moment et toi tu peux pas t’empêcher de sourire avec cet air bête. Le contact se brisait alors qu’il baissait la tête sur ses papiers, feignant presque de travailler.
Tu te sens un peu con, parce que tu sais pas si t’as l’air intimidante, si t’avais juste l’air malaisante ou quoi que ce soit.

Mais t’as pas peur, tu fonces sans vraiment rien dire à tes amis, tu les laisse là le temps d’y aller. Qu’il soit occupé ou pas, tu fonces. Parce que tu t’es lassée de juste le regarder de loin, de vaguement dire bonjour et de vous observer sans rien dire. Tu t’es fatiguée à jouer à ces petits jeux là, parce que t’as passé l’âge de tourner autour du pot. C’est pas comme si t’allais lui avouer un crush que t’avais pas pour lui. Y avait pas de craintes à avoir, de quoi tu pourrais avoir peur de toute façon ? T’en as vu des choses plus impressionnantes. Y a cette petite étincelle de malice dans tes yeux et ce sourire au coin de tes lèvres, avec un air presque taquin.
“Salut !” Tes mains claquaient presque sur le bureau alors que tu te retrouvais face à lui. Tes mèches folles qui volaient au rythme de tes mouvements brusque, elles volaient devant tes yeux, donnant l’impression d’un feu dansant de par leur couleur flamboyante. “Je veux mettre deux trois choses au clair.” Là tu espérais ne pas lui faire peur en coupant ta phrase.
D’un mouvement de la tête tu désignais l’affiche derrière lui. Ton sourire s’étirait d’avantage. “A chaque fois que je la vois ça refait ma journée. C’est du génie ton meme adapté à ton poste.” Ça, c’était beaucoup trop cool venant de quelqu’un du personnel, y avait pas que des vieux croulants ou trop déconnectés de la technologie.
jreprends doucement, dsl si ça pue :(((
robb stark
Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
Re: chronostasis † manu & cole Dim 28 Juil - 18:07

chrono
stasis
le doute qui se distille dans le cœur comme une forte liqueur polluant un diluant fade
je me demande trois secondes si les sorciers ont pas tous plus ou moins le don de lire dans les pensées,
à force je commence à douter
vu leur propension à faire tout le contraire de mes envies.
t'approches pas manu' qu'est-ce que tu fais
c'est certain que ça te ressemble pas de traîner dans les parages après tout depuis que je suis là je crois que je t'ai vu grand maximum
deux fois le nez dans un bouquin
alors va pas me faire croire que t'y plonges aujourd'hui
avec le sourire.
bam
percussion des mains qui heurtent le bois du bureau je ferme les yeux un instant avant de tirer les écouteurs qui brouillent tes mots,
lève une œillade perplexe vers ton visage solaire
il émettrait de la lumière
ça me brûlerait la rétine au troisième degré minimum.
manu' les muscles de ton visage entraveraient pas ta risette il ferait le tour complet de ta tête
je suis sûr.

— salut ouais.

mon regard à moi te fait pas froid aux yeux ?
les choses au clair vas-y sorcière tire moi les cartes éclaire ma lanterne qu'est-ce que j'ai fait de travers ? l'ambre de tes iris
lance de drôles d'éclairs
"cole c'est du génie"
paraîtrait que j'illumine tes journées sans faire exprès.

d'habitude quand on vient me voir c'est pour des raisons mondaines ma table a des allures de bureau des renseignements ou des réclamations selon les jours et les humeurs
ça faisait longtemps qu'on m'avait pas fait de surprise.

— .. tu- oh, ehm..

les cils qui papillonnent le temps que le cerveau corrèle les informations les mains à plat sur le bois du meuble j'ai les épaules qui se renfoncent un peu contre le dossier de mon siège le regard qui cherche désespérément un indice laissant entendre que tu te fiches de moi mais
non.
rictus de vieille amie manu' plantée en face de moi ta voix a des harmonies d'avant c'est stupide mais j'ai l'impression d'entendre le faible écho des jours insouciants
tu sais avant avec les bonnes personnes
je passais mon temps
à amuser la galerie.
un coté môme naïf face à l'ainée l'enfant au fond du cœur qui a envie de lancer une œillade demandeuse "c'est vrai t'aimes bien ?"
ça me fait esquisser un furtif sourire en coin malgré moi
avant que j'étouffe la bonne nouvelle en fuyant ton regard une seconde
tourne la tête comme si c'était pas grand chose je veux dire

— je pensais pas qu'on ferait gaffe.

accoudé au bureau une main passe sur ma nuque je hausse les épaules la modestie farouche alors qu'un courant candide électrise mon sang je
meurs d'envie de savoir comment tu peux en savoir autant manu',
les sorciers ça mate vraiment des memes sur internet ?
court silence je déglutis fronce un sourcil et me redresse pour relever une œillade un peu plus assurée vers toi, croise les bras sur la table qui nous sépare
comme tu es debout je suis obligé de hausser le menton
c'est pas pour être hautain promis
enfin rien qu'un peu.

— enfin t'sais je me dis que c'est pas trop votre truc à vous les sorciers en général vous faîtes des vannes sur les hiboux ou avec des sortilèges pétés
mais bon.

faut croire que non
soupir désinvolte je me demande si c'est un coup de chance ou si on est vraiment sur la même longueur d'onde manu'.

— content d'apprendre qu'y en a au moins une qui comprend.
tkt beb ta plume à la 2e personne j'aime vraiment bien te prends pas du tout la tête c'est 10/10 j'adore manu' !!
youhou


Dernière édition par Cole Tucker le Ven 2 Aoû - 1:14, édité 1 fois
Invité
Invité
avatar
Re: chronostasis † manu & cole Mer 31 Juil - 22:28

chronostatis  • ft. Cole
Un temps de réflexion, de réaliser ce qu’il a bien entendu. Parce que c’est un peu soudain, t’es pas passée par quatre chemins, t’as tout dit de but en blanc. Pourquoi attendre ? T’aimes pas ça tourner autour des choses et pas venir au bout des choses. Et sa surprise, elle avait pas de prix. Tellement lisible sur son visage, comme s’il cherchait à déceler quelque chose, à voir ce qui tournait rond chez toi. Ça devait pas être tous les jours qu’un sorcier lui annonçait que son affiche était géniale parce que les memes c’est toute une passion.
Le pauvre Cole savait pas vraiment quoi dire. Et toi tu ris, sincèrement. Comme une grande enfant. Tu ris peut-être un peu trop fort. Parce que ça te fais mal aux côtes. Ou alors parce qu’on te fait signe de te taire. Que les jaloux restent le nez dans leurs livres.

Et il détourne le regard après avoir dessiné ce léger sourire sur ses lippes. Ça lui donnait ces airs de gamin timide et t’avais cette sensation familière dans les tripes à ce moment là. “C’est littéralement là sous mon nez à chaque fois que je viens, je pouvais pas passer sans rien dire à un moment.” Et dès que tu passais la porte, dès que tu la voyais cette affiche, ton regard était attiré par cette impression sur le mur.
Le petit Cole il prend soudainement la conf, les bras croisés sur le bureau et le menton levé. Ça c’était pour mieux te regarder. Il aurait pu avoir cet air hautain mais tu pouvais pas le prendre au sérieux si tu l’avais pas vu fuir ton regard plus tôt.

Tu peux pas t’empêcher de rire à son autre remarque sur ce qui faisait rire les sorciers, parce qu’il avait pas complètement tort. Pour ne pas dire qu’il avait totalement raison. “C’est pas faux, on a aussi des blagues comme ça.” Tu fronçais le nez en repensant aux pâles copies des incontournables images moldues détournées ou de ce qu’ils avaient appelés les vines.  “On a nos types de memes. Mais c’est pas aussi drôle.” Vraiment pas aussi drôle. L’intention était bonne, mais la forme laissait vraiment à désirer.
Depuis que tu t’es rapprochée de ce bureau Manuel, t’es aussi excitée qu’un gamin la veille de Noël, parce que t’as trouvé quelqu’un avec qui en parler. Pas un énième sorcier qui plisse les yeux en te disant que t’as de l’eau dans la tête parce qu’il comprend rien de ce que tu racontes. “Si tu savais comme ça fait plaisir de savoir que quelqu’un comprend de quoi on parle avec ça.” T’es dans tous tes états Manu, de savoir qu’on te comprend.
aw ça fait chaud au kokoro sobs
robb stark
Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
Re: chronostasis † manu & cole Ven 2 Aoû - 1:54

chrono
stasis
le rire comme une drôle de mélodie à mon oreille est-ce que c'est ce que je dis ou ce que je fais ? en tout cas ça suffit pour troubler l'onde de tes expressions
toutes plus édulcorées les unes que les autres je me demande
si c'est possible d'avoir assez d'une vie pour assister au panel de mimiques capables de défiler sur ton visage manuel.
drôle de fille.
et bien sûr que les plaisanteries de sorciers arrivent pas à la cheville de celles des gens normaux
sans magie on doit redoubler de créativité faut croire.
menton dans le creux de la paume je fronce un sourcil il faut dire que tes paroles font écho à des pensées qui entachent trop souvent l'esprit
le sentiment d'être à part
commun
vraiment ?
bouhou la pauvre petite sorcière.

— quoi ? oh va pas me faire croire qu'avec les potes que t'as à la pelle y a personne pour délirer avec toi.

craché comme du venin plutôt que soufflé comme un aveu le visage se chiffonne une seconde comme on froisse une feuille après une esquisse raté
je
tente de me rattraper
hausse les épaules pour chasser les sales mots.

— enfin j'sais pas. je me disais. comme vous faites toujours du grabuge..

tordre le cou aux répliques amères je ravale les flots idiots quitte à avaler de travers et mes phrases ne vont nulle part
imbécile
ferme les yeux une seconde avant de fuir les tiens je tourne la tête.

— vous vous amusez bien,
j'en sais rien.

silence
forcé
l'appréhension de découvrir que j'ai chassé les risettes candides que j'ai soufflé sur la petite lueur qui sautillait devant moi j'attends quelques secondes les dents qui malmènent l'intérieur de mes joues
reproches muettes.
gênant.
toujours
t o u j o u r s ces impulsions stupides quand on m'approche j'y peux rien je crois que les sorciers me filent de l'urticaire
réaction du système immunitaire
ils se sont trop moqués ils m'ont trop souvent rit au nez tu comprends manu'
c'est pas contre toi
toi je sais bien que t'as jamais jeté des sorts à mes affaires pour me tordre le cœur et me voir te supplier d'arrêter.
nan toi t'es juste
bien heureuse d'avoir trouvé un semblable qui parle le même dialecte et
moi aussi un peu
(j'admets).

inspiration
du courage dilué dans l'oxygène (j'espère)
je me redresse droit sur ma chaise le temps de tendre le bras pour arracher une page du carnet où on est sensé noter tous les emprunts.
clic clac du stylo bille je me penche ensuite sur la feuille dérobée et griffonne rapidement les numéros du jour
le tirage gagnant si jamais il te prenait l'envie de me parler (un peu comme tu l'as fait aujourd'hui).

— des affiches imprimées placardées à la bibliothèque c'est pas fou puis t'es pas le genre à traîner souvent dans les rayons si tu veux
je t'en enverrai.

la prise des doigts fébrile sur le stylo lorsque j'esquisse le dernier chiffre pour pouvoir te tendre le bout de papier
t'en ferais une boulette histoire de me la jeter à la figure je me vexerai pas, promis.
l'hésitation
je déglutis et lève un regard désinvolte vers toi
secoue la tête une fois car les flammes de l'embarras menacent de grimper le long de mon cou pour attaquer le visage.

— 'fin relax c'est juste comme ça histoire de hin genre two bros chillin' in a hottube tu vois ce que je veux dire.

le sourire
c'est pour me moquer de moi t'inquiète.

— on verra bien si t'es aussi experte en la matière que tu le dis.
Invité
Invité
avatar
Re: chronostasis † manu & cole Mer 7 Aoû - 20:26

chronostatis  • ft. Cole
Là il avait un bon point, il semblait plus virulent là dessus, plus acerbe, moins sympathique quelques instants. Tu l’as pas mal prit non plus, t’as rien à te reprocher là dessus au final, t’es pas une sainte mais t’as pas cherché à l’emmerder. Au moins il était pas à cacher ça, il faisait pas semblant comme certains dans les murs de Poudlard.
Tu pouvais pas dire que tu t’amusais pas avec tes autres. Mais y avait des choses avec quoi tu pouvais rire avec eux. Et puis y avait les autres choses, et les memes, ça faisait parti des autres choses. “Ils comprennent pas les memes moldus, c’est pas drôle d’en envoyer et de recevoir des ????? en réponses, ou carrément de rester sur lu.” C’est le sentiment le plus frustrant parce que tu penses être drôle, puis en fait ça partait juste dans le vide, parler à un mur au final.

Y avait un petit moment de silence, tes lèvres scellées. Que voulais tu dire sans déraper ou le faire vriller ? Mais t’es pas très sage, t’as jamais sû être sage et réfléchir. L’expression que tous les vieux utilisaient c’est ta pire ennemie. Qui voudrait tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler ? Pas toi en tout cas. “Ça tu peux le dire ! Je sais pas ce qui est le plus drôle mais on se marre bien entre la tête à l’envers sur les balais ou avec les chouettes.” Là tu fais les gros yeux, pour toi-même. Te rendant compte de ta propre connerie.
T’es la pire Manu, sérieusement. Parfois tu devrais à te contrôler, et surtout à la fermer. Ou au moins à réfléchir avant de l’ouvrir. Il a clairement pas une relation de confiance avec les sorciers et toi tu valides ses propos comme la dernière des abruties. Rattrape toi. Tes dents mordent ta lèvre supérieure alors que tu essayes de reprendre le coup. Ouais c’est ça, essaye, et fais le bien.  “C’est bien de voir de nouvelles têtes aussi. Ça fait du bien.”

Tu louches sur ce bout de papier qu’il a déchiré de son carnet, ce papier blanc qu’il noirci de quelques chiffres. “J’ai pas vraiment la dégaine du rat de bibliothèque c’est ça que tu veux dire ? J'avoue que j'ai essayé fut un temps, mais ça m'allait pas.” Tu sais très bien de quoi il parle, t’essaye de le détendre. Il a l’air tellement tendu, stressé de ta présence face à lui. Mais faut pas s’en faire pour ça Cole. Tu lui souriais comme pour le rassurer, y avait pas de quoi s’en faire. Le papier entre les doigts, tes yeux lisent rapidement le numéro écrit dessus, enregistré dans un coin de ta tête. Mais qui finira sans doute perdu dans les méandres de ta pauvre mémoire.

Cuz we’re not gay je suppose ? Si je me trompe pas.” C’était à moitié faux alors tu ris tout bas. Mais dans la situation telle qu’elle est, non c’est pas le cas. T’as les yeux qui pétillent, encore plus que d’habitude, parce que t’es bien contente de te faire un nouveau pote là.
Tu glisses le papier quelque part pour pas le perdre. Précieux petit morceau de papier. “J’ai que 1 mornille et 13 noises maintenant, I don't have enough money for chicken nuggets. Je pourrais t’en prendre une autre fois si tu veux parler de memes. Puis aussi pour m’excuser de ma boulette de tout à l’heure.” T’as merdé Manu, parce que ça tombe à l’eau ta référence quand tu convertis la valeur en monnaie sorcière. “Oublie ça en fait… C’est pas terrible on fait quand on fait la conversion avec notre monnaie.” Tu te pinces les lèvres pour te retenir parce que t'es vraiment ridicule.
aw ça fait chaud au kokoro sobs
robb stark
Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
Re: chronostasis † manu & cole Jeu 5 Sep - 17:35

chrono
stasis
forcément les dires à l'envers des songes c'est normal que tu comprennes de travers
ça sonne comme un constat dépité de ton manque de sérieux au milieu des imposants rayons de la bibliothèque mais ce n'est pas tout à fait ça manu', non
je trouve seulement
qu'on a l'air de bien s'amuser à tes cotés.
(ça rend envieux)

et évidemment que tu ne te trompes pas je crois qu'on est
sur la même longueur d'onde.

n'importe qui use à outrance du dialecte magique je me renfrogne je crois que je ferais tout mon possible pour ne surtout par rentrer dans son jeu mais
toi manu' c'est étrange ça parvient à m'arracher un sourire et
je contrôle si peu que je me retrouve à baisser les yeux, cache la risette derrière le dos de la main.
j'y crois pas que le papier ne se trouve plus au creux de ma paume d'ailleurs, désormais entre tes doigts j'ai envie de te faire promettre de le garder précieusement, tu comprends
c'est pas souvent que je prends ce genre d'initiative. c'est même
la première fois que je fais ce genre chose.

l'âme affamée d'échanges édulcorés ta présence fortuite file des couleurs à la grise mine de ma journée.

— ça va t'en fais pas en quelques semaines ici je commence à maîtriser la conversion en monnaie sorcière
même si j'ai toujours l'impression de payer mon mcdo avec de l'argent de monopoly. genre. vous avez vraiment du fric du moyen-âge.

l'œillade ailleurs quelques secondes la mine du stylo griffonne distraitement sur le registre tandis que j'attends
encore rien qu'un peu
avant de finalement relever les yeux vers toi.

— on a pas l'droit de manger à la bibliothèque mais bon
pas étonnant que tu ne le saches pas.

c'est une invitation alors ?

lueur espiègle derrière les prunelles je joue celui qui prend au pied de la lettre,
qui ne connaît pas tout encore de ton monde, manuel.

— les chicken nuggets je connais déjà, du coup tu choisiras ce qu'on ira manger.
pour pardonner ta maladresse, tu me dois bien ça.

'aaight yo you know this boy got his free tacooo.
jui un boulet j'étais sûr d'être à jour sur cole depuis 2 semaines et en relisant mes rp j'ai vu que j'avais pas répondu ici

pardon x1000 bbchat cro
Contenu sponsorisé
Re: chronostasis † manu & cole

chronostasis † manu & cole
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Mélanie va à l'école (tenue 1)
» Cole slaw crèmeuse
» Atelier Darth Manu - Custom Clone 501st
» Slava
» Abonnement Minitracks

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Troisième étage :: Bibliothèque-
Sauter vers: