last words of a shooting star — renard

Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 366
Points : 691
En couple avec : a. harry fitzgerald.
last words of a shooting star — renard Lun 29 Juil - 1:40

last words of a shooting star
aslan & renard
si on lui avait dit qu'un jour, il devrai prendre place sur les assises du tribunal et regarder son meilleur ami se faire condamner, il ne l'aurait jamais cru.
pourtant, il était là, les yeux dans le vide. il entendait de façon distante les allégations du juge, la non-réponse de renard, les défenses inutiles de son avocat. il savait, lui, que tout ce qu'on lui reprochait était sûrement vrai, alors, ça lui faisait encore plus mal.

aslan, il mourrait à l'intérieur. il mourrait de devoir le laisser mourir.
puis la sentence était tombée, des mots dont il peinait à saisir l'ampleur, des lieux que le terrifie rien qu'à les entendre.
azkaban? méritait-il tant pour de l'inconsciente naïveté?

il avait suivi le reste de l'audience en dehors, par les portes, mais il n'avait pas regagné la sorti en continuant sur le chemin des murmures désagréables, il avait bifurqué. il marchait, puis il courait. il ne savait plus ce qu'il faisait.

il piétinait dans le brouillard, comme retenu par une force qui n'était sienne. il ne se rendit pas compte quand il entra dans la salle des accusés qu'il y était déjà arrivé.
il avait levé la tête et avait croisé le regard de son ami. soudain, tout sembla lui revenir.
renard, au revoir.

accordez-moi dix minutes. avait-il lancé hâtivement aux gardes, les iris animés d'une détermination qui lui était si peu familière.

il avait insisté quand ils avaient refusé. encore et encore.

voulez-vous que j'appelle mon père? il est avocat ici. une baisse de salaire, ça vous tente? non? je demande dix minutes, pas plus, pas moins. vous pouvez rester pas loin.

il ne savait plus ce qu'il faisait, mais les gardes finirent par se poster devant la porte et aslan attrapa immédiatement les mains de renard.
pour la dernière fois.

renard, renard. c'est donc déjà l'heure? tu t'en vas?

coupable, il l'avait entendu.
Renard A. Leroy
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Renard A. Leroy
Messages : 146
Points : 392
En couple avec : dernier amour - m. judy jenkins
Re: last words of a shooting star — renard Mar 30 Juil - 0:44



134340



treize.
quarante-trois.
quarante.
naine,
pourtant plus massive que ses compères.

tantôt famille,
tantôt plus rien.


tu penses à pluton
alors que pleuvent,
non pas des étoiles non pas des astres
mais des accusations et leurs défenses arbitraires
de temps en temps des propos salissants et puis

et puis après tout
pluton
pluton
et pluton.

tes yeux fatigués
tes traits marqués par le sommeil perdu,
le chagrin encombrant,
cet air las et patient qui détruit l’agacement
que des adultes occupés à servir leur travail et toi
occupé à sévir tes idées éplorées

et après la prison
mais quel « après » ?
et les bancs de l’école,
et ce monde obscure où règnent les grands
ces grands comme les grands qui t’ont dit « fais le. »

et
les



amis ?




et





la vie ?

les têtes s’élèvent,
tu vois les épaules grimper plus haut,
tous debout et toi avec pluton
tu n’avais rien entendu



tu te redresses à ton tour,
suit le chemin tout tracé qui,
pour une unique fois,
ne lacère pas tes pieds.


en orbite sur un axe qui diffère.
tu patientes,
sans entendre l’interaction qui se répand,
les menaces qui fusent en éclat et finalement
c’est à sa voix que tu dois la lucidité,

enfant accusé tu te lèves de ton fauteuil
les yeux grands ouverts pour voir le garçon
l’ami
celui qui t’oubliera mais qui aujourd’hui ne t’a pas oublié

tu t’avances, heureux une seconde,
et puis décontenancé, triste, orphelin du bonheur.

aslan… !
tu,

tu !

qu’est-ce que tu fais ici ?
tu étais à l’audience ?
aslan tu,
tu as écouté,
entendu,
tu m’as
vu ?


dans ses pupilles alors résidaient le souvenir du
renard
contrefait défait gamin trépassé
seul avec pluton seul avec ses songes?

alors qu’il était là le garçon soleil
alors qu’il aurait du être le soutien d’une vie

en le regardant fixement à travers la salle peut-être aurais-tu eu l’envie
soudaine,
peut-être même, simplement fugace,
de croire en la vie, de te faire protestant
et porte-parole des remords ?

mais le sauras-tu jamais, désormais…

je suis
désolé

je


j’ai
j’avais l’impression
d’être

une planète
si loin, de toutes...

comme
enfermé.

en orbite dans le système oui mais pas
dans le bon axe le bon sens le bon chemin non
j’avais l’impression d’observer


ma bêtise et d’être


le seul à

savoir que






c’était foutu, de toute façon


…que c’était foutu depuis le début,
qu’on m’aurait pas sauver aujourd'hui et,

peut-être qu’on aurait finalement pu


me sauver
dès le début.



perlent, larmes lucides,
ruisseaux sur deux joues.


je sais pas
pourquoi je
pense à tout ça

code modifié de @halloween

Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 366
Points : 691
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: last words of a shooting star — renard Ven 30 Aoû - 22:49

last words of a shooting star
aslan & renard
comment ne pas voir le soleil au milieu de son système?

renard pouvait bien croire ce qui lui chantait, il ne méritait pas d'être la planète invisible. cette planète que les scientifiques discutent, dont on débat de sa légitimité dans les anneaux.
il avait bien sa place dans la voie lactée, qu'il s'y soit perdu ou non. de ses yeux, il avait essayé de lui dire cela, sans vraiment savoir si sa pensée parviendrait à son esprit déjà parti chez les morts.

il le voyait bien, qu'il n'était plus là.
aslan ne faisait que converser avec un fantôme.

des mots, il en disait, et chacun ne firent qu'alourdir les paupières du serdaigle. il se trouverai bientôt à s'en vouloir. que pouvait-il se reprocher, autre que de n'avoir pas su exercer assez d'attraction pour attirer renard dans le bon orbite?
il n'y avait plus rien à faire, maintenant que nous n'étions plus au début, mais à la fin.

c'est normal d'y penser, renard. tu ne la connais pas encore... peut-être ne t'a-t-elle jamais passé visite... on l'appelle Peur.

il avait serré l'étreinte de ses mains, comme pour se rappeler que la chair qu'il touchait n'allait pas s'évaporer. pas tout de suite.
bientôt.

je le savais aussi que c'était foutu. pourtant, j'espérais que ça ne le soit pas. tu vois, comme l'humain est bête.

heureusement, renard était ce qu'il était : un animal. lui n'avait pas espéré, parce qu'il savait bien que ça ne ferait que le propulser encore plus loin dans la misère.
andromède l'attendrai alors, quelque part ailleurs, loin des constellations connues.

explique-moi, renard. pourquoi c'est toi qui t'en vas et pourtant... et pourtant j'ai l'impression que c'est moi qu'on enlève.

et ainsi, il réalisa.
l'autre était une partie de lui.
Renard A. Leroy
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Renard A. Leroy
Messages : 146
Points : 392
En couple avec : dernier amour - m. judy jenkins
Re: last words of a shooting star — renard Lun 2 Sep - 16:28



134340



planète à l'orbite en déroute,
tu t'éloignes,
t'éloignes,
sans parvenir à disparaître.



car la douleur béante, comme un trou en plein cœur.
néant, immense,
impossible à contenir impossible à cacher,
renard tu sanglotais aujourd’hui,

(et pour toujours).

la peur ?
petite sotte impudente,
celle qui te nargue depuis dix ans ?

celle qui, au loin,
t’as toujours laissé faire laisser penser laisser agir,
celle qui ricanait sans t’atteindre,
celle qui attendait patiemment que les regrets fondent
pour la laisser te tenir sans remord ?





ah,


alors c’était ça,

« la peur ».


toi qui pensais vivre sans lui succomber,
fier ignorant ne craignant rien car
ne tenant à rien

la vie prenait-elle soudainement
un infime, mais véritable
sens ?

tu dévisages ton ami de peur de bien comprendre.

renard.
tu as peur.


attentif maintenant apeuré,
tu bois ses paroles, peut être élixir à tes maux,
mais il souffre avec toi,
pour toi,
et vous souffrez d’être là.

oubliette toi,
aslan,
s’il te plait
oubliette toi,
je ne vais pas pouvoir partir si ça nous ronge tous les deux
je ne saurais pas quoi faire une fois en cage et,
je vais devenir fou,
si tu pleures pour moi.

oubliette toi aslan,
là,
devant moi, s’il te plait.


fais le aujourd’hui,
qu’on termine notre histoire
avant qu’elle ne périsse pour de bon.


avant que tu regrettes sincèrement,
avant que tu ne tiennes trop à cette vie,
avant que tu rêves du passé,
avant que tu décides de t’enfuir.



l'étoile ne file pas.

code modifié de @halloween

Aslan Icare Kaur
Créateur du Rihannisme
Créateur du Rihannisme
Aslan Icare Kaur
Messages : 366
Points : 691
En couple avec : a. harry fitzgerald.
Re: last words of a shooting star — renard Lun 9 Sep - 18:42

last words of a shooting star
aslan & renard
pas aujourd'hui, renard... pas aujourd'hui.

bientôt, sûrement, mais il se devait de faire son deuil avant de tout oublier. pluton s'éloigne et quitte son système, pourtant, aslan, la terre, reste en orbite autour du soleil et ne peut échapper à sa chaleur.
il en venait presque à se haïr d'en être s'y proche sans pouvoir le toucher.

je ne viendrai pas te voir, là-bas. je ne peux pas. c'est la dernière fois aujourd'hui.

il l'avait dit à voix haute, comme s'il souhaitait l'officialiser, et non pas pour se faire du mal. il devait se forcer à l'accepter. le répéter, pour mieux s'en libérer.

je vais pleurer, renard. mais ne t'en fais pas, je pleurerai pour toi aussi. tu n'auras pas à le faire. pars avec le sourire, s'il te plait.

sa tête s'affaissa soudainement, le poids de la réalité lui brisant la nuque du même coup. atlas, pourquoi devait-il toujours écoper des maux des autres? pourquoi ses épaules étaient-elles celles trouvées pour le malheur du monde?
une grande inspiration et le voilà qu'il se relève, balançant ses inquiétudes à travers la pièce.

renard, je veux te voir sourire une dernière fois.

il le fait, lui aussi, pour montrer l'exemple. l'étoile filante s'envole, quitte le ciel et tout ce qu'il peut faire maintenant, c'est un voeu.
il fait le voeu d'apaiser son coeur. il déchire les ronces qui l'enserre et c'est libérateur.
au revoir, renard, fait bonne route à travers la voie lactée.

tu auras été une partie de mon monde, renard. maintenant, il est temps de baisser le rideau. c'est la fin de cette tragédie.
Renard A. Leroy
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Renard A. Leroy
Messages : 146
Points : 392
En couple avec : dernier amour - m. judy jenkins
Re: last words of a shooting star — renard Mer 18 Sep - 19:20



134340



la dernière.
c’était comme une chance, incongrue,
aujourd’hui c’était comme s’écorcher les genoux et lever les yeux au ciel
découvrir l’étoile filante en plein jour.

aslan aujourd’hui file de ta vie
laisse sa poussière de souvenirs
et quelques grains d’humanité
(que tes mains
maladroites
peinent à rattraper)

sourire… ?

tes sourcils froncés miment l’incompréhension
qui pourrait sourire aujourd’hui ?
non, qui voudrait sourire.

le temps est à au pluies de comètes,
catastrophes assassines,
emporte tout avec elles
laisse régner nuit et regret.

ne laisse personne rejouer ma tragédie
s’il te plait

personne


le sourire écorché
perdu entre pleurs et regrets
tu parviens à hisser deux coins de lèvres
mais ton esprit se traine, éreinté par ce spectacle,
du sourire qu’aslan t’offrit comme dernière image du bonheur simple et brut.

bonne vie aslan,
je penserai à nous pour deux.
et à tous ces autres, pour moi.


les mots se perdent
(un peu comme toi)
et moi je ne sais plus comment écrire
pour dire que tu as mal.

code modifié de @halloween

Contenu sponsorisé
Re: last words of a shooting star — renard

last words of a shooting star — renard
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» AU SECOURS ! ELLE VEUT DES FRAISES... de Gaëlle Renard
» Rusé renard
» AU SECOURS, JE SUIS MAMAN ! de Gaëlle Renard
» [2000] Renards Renard
» Un peu de féerie dans ce shooting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Londres :: Ministère de la magie-
Sauter vers: