glasgow // give me one good reason — kenneth

Chase Fowley
error 404 : feelings not found
error 404 : feelings not found
Chase Fowley
Messages : 128
Points : 307
En couple avec : ah, dommage ¯_(ツ)_/¯
glasgow // give me one good reason — kenneth Ven 2 Aoû - 2:52

everything about you that was good is now erased, only remnants of you is that awful bitter taste
tu es fatigué, et pour une fois, pas pour les mauvaises raisons.
simplement parce que c'était ton dernier jour au camp, que les enfants avaient été intenables et déterminés à passer le plus de temps possible avec toi pour les heures qu'il leur restait avant de rentrer chez eux.
tu n'avais pas eu le coeur de leur refuser quoi que ce soit, te pliant simplement à leurs désirs, aussi saugrenus soient-ils ; au moins, tu allais en garder de bons souvenirs.
et c'est pour cela qu'un léger sourire étire tes lèvres, à ressasser avec nostalgie les moments les plus mémorables de ton été lorsque tu traverses le parc près de chez toi.
tu aurais pu transplaner directement dans l'appartement, rejoignant par la même occasion ton lit plus rapidement, mais tu avais préféré marcher et profiter du soleil encore un peu.
mais les cordes grattées d'une guitare te font tourner la tête avec appréhension, ta bouche soudainement trop sèche et ton regard infiniment trop vide — tu reconnais l'air après tout, ce n'est pas quelques mois qui vont te le faire oublier.
tu restes figé là, le froid qui t'envahit est familier, à fixer la silhouette perchée sur un banc.
tu pensais aller mieux. tu pensais être passé par-dessus les évènements de novembre dernier, assumer ta décision prise sur un coup de tête, mais tu es forcé de constater que ce n'était pas le cas. ne plus voir son visage avait aidé, le trop bref pincement au coeur de le savoir parti ensevelit sous un soulagement égoïste.
mais tu ne vas pas mieux, tu ne vas pas bien et tu te laisses consumer par les moments que tu t'étais pourtant efforcé d'oublier.
puis, il lève les yeux, croise les tiens, et même si tu as l'impression de te noyer, tu discernes la panique dans ceux-ci. il faut croire que quelqu'un ne pensait pas te croiser ici ; mieux, il s'empresse de ranger son instrument et de fuir.
et toi ? oh, tu respires de nouveau, la panique cédant place à la colère.
après ce qu'il avait fait, il osait fuir plutôt que d'affronter le problème ; coeur de lion n'a définitivement plus aucun courage.
tu ne savais pas que tu t'étais lancé à sa poursuite, trop subjugué par ta fureur et toutes les choses que tu voulais lui cracher au visage, tout ce que tu retenais depuis trop longtemps car tu avais coupé les ponts sans lui balancer ses vérités.
au moins, tu pouvais aujourd'hui rectifier la chose.
quand tu finis par le rattraper, tes doigts se referment sur sa manche — tire pour le forcer à mettre fin à sa course. ton autre main se coinçant dans le col de son t-shirt, tu t'avances jusqu'à le faire reculer contre l'arbre le plus proche.
dans le tumulte d'émotions qui t'agite, il y a une pointe de satisfaction, lorsque tu entends le craquement du bois de sa guitare ; ton visage traduisant celle-ci d'un rictus mauvais.
voyons, est-ce comme cela qu'on dit bonjour à une connaissance de longue date ? ton sarcasme est palpable, ta voix en est saturée. ça te fait quoi kenneth, de fuir comme ça ? il me semblait que les lions étaient réputés pour leur hardiesse.
et les or et noir pour leur loyauté, mais ah, elle t'avait suffisamment coûtée comme cela.




torn between
not caring at all,
and caring too
much.

Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Kenneth A. Marshall
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Kenneth A. Marshall
Messages : 19
Points : 34
En couple avec : le néant
Re: glasgow // give me one good reason — kenneth Ven 2 Aoû - 3:57

Oh, I've been selfish to the core
I don't know what I'm fighting for
I think I'm gonna hurt someone if I keep running away, and I keep running away

Un pied après l'autre. Un rythme qui t'était bien trop familier. Une mauvaise habitude qui ne part pas.
Tu sais que tu ne devrais pas. Tu sais que tu n'avais point le droit, mais ton corps avait agit tout seul.
Instinct de survie, peur au tripe, le prédateur prêt à saisir sa proie.
Tu es vulnérable alors que cela ne t'aurait jamais venu à l'esprit qu'un jour, tu l'éviterais.
Lui.
Ironie. Malchance et stupidité.
Le karma à ton cou, tu mérite ce qui t'arrive.

Si tu aurais su que cette soirée finirait comme cela, tu aurais pris un autre chemin. Tu aurais tourné sur une différente rue alors que tu revenais du centre ville. Tu avais posé ton bonnet au sol cet après midi. Guitare à la main, assit sur le lieu publique, tu avais chanter haut et fort pour le plaisir des passants et ton propre bonheur. Tu avais laissé tes mélodies résonner entre les immeubles et les passants qui venait déposer quelques pièces d’appréciation dans ta tuque distinctive. Tu leur avais souris, tu avais pris le temps de ne plus penser à rien, mais le karma revient toujours en courant.

Bien trop vite, bien trop tôt. À ton goût. Ton goût égoïste. Tu ne peux avoir le contrôle tout le temps, tu es naïf de le croire entre tes mains alors que tu avais assis ton corps fatigué sur la balançoire. Tu avais ouvert la bouche pour accompagné ta guitare, mais voilà que tu entendis quelques pas. La routine aurait fait en sorte que tu ne te retourne pas. Ils y avaient parfois des enfants qui traînait dans le parc alors que la journée se terminait, que le soleil était bien plus à l'horizon qu'il ne l'était il y a quelques heures de cela, mais il fallut que tu te tourne.

Cela t'avait parut comme dans un film. Un ralentit dramatique, les expressions qui se chance alors que les regards se croisent. Le poignard du karma te perchant le cœur, te ramenant sur terre, tu jure pour ta paix intérieur chambouler que tu ne peux que prendre tes jambes à ton cou. Tu n'étais pas prêt, te répétait-tu. Tu ne pouvais pas lui faire face. Ou peut être était-tu simplement lâche, Kenneth.

Après tous ce que tu lui avais fais subir, il va se soi qu'il ne soit pas doux lorsqu'il finit par t'attraper. Par réflexe, par peur de douleur, celle ayant été causé par ton père te grimpant dans l'échine, tu porte tes bras à ton visage, mais sa pogne sur ton t-shirt empêche la chose d'être bien exécuter. Tu as la trouille. Oui. Tu n'étais pas prêt.

Mais tu n'avais plus le choix.
Apprend à assumer tes erreurs.
Car ton karma il a les cheveux doré et il est prêt à te brûler à vif.

" Ok écoute. Je ne suis pas là pour me battre. Je sais que je t'ai fais des tords, mais je... je ne sais pas quoi faire de plus. Je ne sais pas comment faire. Je suis désolé, mais je sais que mes mots ne vallent plus rien. Si tu as envis de me foutre un coup, je comprendrais. "

BY MITZI
Voir le profil de l'utilisateur
Chase Fowley
error 404 : feelings not found
error 404 : feelings not found
Chase Fowley
Messages : 128
Points : 307
En couple avec : ah, dommage ¯_(ツ)_/¯
Re: glasgow // give me one good reason — kenneth Ven 2 Aoû - 4:36

everything about you that was good is now erased, only remnants of you is that awful bitter taste
la courbe de tes lèvres est grotesque, ton sourire — qui n'en était pas un, déforme ton visage en une expression de pure haine.
pour quelqu'un qui sait manier les mots pour en faire des mélodies, les chanter d'octaves en octaves, dès que ça concerne les discussions, il est dénué de tout talent.
s'il pensait que c'était ce que tu voulais entendre, il est on ne peut plus dans l'erreur.
ses mots ne valent effectivement plus rien, et ce, depuis dix mois. tu avais été très clair là-dessus dans ton dernier message, puis dans la distance que tu avais instaurée. le gryffondor n'avait plus sa place dans ta vie.
c'est pour cela que le voir dans ce parc t'avais surpris. après tout, il vivait dans les maisons de la banlieue trop propre, trop parfaite, trop trop trop, à l'autre bout de la ville. pas dans le quartier misérable qui avait bercé ton enfance. s'il avait été votre terrain de jeu à une époque, quand vous cherchiez à échapper à vos propres démons, tu pensais qu'il aurait compris ; cet endroit était tient, il n'avait pas y mettre les pieds.
tu t'inclines, pour réduire la distance entre vous, ta voix à peine plus élevée qu'un murmure.
oh, j'en ai envie. terriblement. tes jointures te démangent, ta main qui n'est pas enfouie dans le tissu de son haut est si serrée que tu devines la blancheur de ses articulations. mais je ne le ferai pas. à quoi est-ce que ça me servirait de toute façon ?
tu avais été à l'hôpital, pas pour le voir lui, mais sa mère — dont le soulagement évident t'avais presque instantanément fait regretter ta visite. si les détails et les raisons pour lesquelles il s'était retrouvé là étaient restés secrets, tu en devinais les grandes lignes.
et c'est ce qui t'empêche de faire quoi que ce soit.
tu es en colère, mais pas un monstre.
puis tu sais, kenneth, je m'en fiche que tu sois désolé. c'est dit d'un ton si léger, presque chantonnant, contraste risible vu ta posture plus qu'agressive. tu aurais aimé recevoir ces mots plus tôt, dans un contexte différent. pas parce qu'il est acculé contre un arbre, par son ancien meilleur ami qui le surplombe d'une tête. sauf que tu aurais pu prévenir que tu n'allais pas revenir.
certains s'étaient inquiétés.




torn between
not caring at all,
and caring too
much.

Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Kenneth A. Marshall
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Kenneth A. Marshall
Messages : 19
Points : 34
En couple avec : le néant
Re: glasgow // give me one good reason — kenneth Ven 2 Aoû - 5:10

Oh, I've been selfish to the core
I don't know what I'm fighting for
I think I'm gonna hurt someone if I keep running away, and I keep running away

Tu avais attendu. Patient, silencieux dans l'instant où tu attendais tous sauf rien. Tu attendais le choque, le choque électrique qui aurait parcourut tes nerfs jusqu'à ton cerveau pour divulgué la douleur dans ta joue droite, ton vente ou ton torse. Un pincement, une brûlure, mais rien. Rien ne vient. Rien ne se fait. Tu reste perplexe l'espace de quelques secondes, mais tu ne te sens pas plus serin dans cette non action. Tu aurais préférer qu'il s'exprime physiquement. Tu aurais voulu sentir sa colère dans chaque coup qu'il t'aurait donner. Tu aurais pu t'en tirer ainsi. La solution facile.

Mais ce n'était pas le cas. C'était bien trop simple. Il n'était pas là pour te donner une chance. Tu n'en avais pu. Tu n'existais plus dans sa liste. Tu n'étais plus qu'un être à part et tu l'avais mériter. Tu te mord  les lèvres en te mémorisant les nombreux fou rires que vous aviez eu dans ce parc en particulier et tu maudis tes pieds de t'avoir mener jusqu’ici.

Tu ouvre la bouche à ses paroles. Ton esprit culbute dans ta tête alors que tu essaye de trouvé les mots. Tu zigzague parmi les excuses, tu te perd dans ce qui aurait pu et aurait dû arriver, mais tu fini toujours par avoir le même résultat. Une imagine claire. Un effet saisissant. Un auto portrait de ton être sur lequel il y avait un croix rouge. Un autre revoir brusque. Une réalité.

Tu n'étais plus.
C'était fini.
Alors qu'a tu as perdre maintenant?

Dove.

Un nom qui te perce l'esprit tel un poignard. Les autres. Les gens qui te faisait rire, les gens qui comptait pour toi.

Merde.

" je....je ne pouvais pas. J'aurais dû. Je le sais, mais ... je n'y arrivais pas. Ce n'était pas le bon moment. Non. Je n'ai jamais pris le temps... J'ai juste fuis. Je suis un bel exemple de lâcheté ma foi " dit-tu alors que ta voix craque, tremble. " J'aurais dû. Maintenant c'est trop tard. J'ai déjà tous perdu. "

BY MITZI
Voir le profil de l'utilisateur
Chase Fowley
error 404 : feelings not found
error 404 : feelings not found
Chase Fowley
Messages : 128
Points : 307
En couple avec : ah, dommage ¯_(ツ)_/¯
Re: glasgow // give me one good reason — kenneth Ven 16 Aoû - 5:14

everything about you that was good is now erased, only remnants of you is that awful bitter taste
c'est presque jouissif de le voir se noyer dans les excuses qui se déversent dans l'espace entre vous, d'être témoin de ses aveux, tous plus pathétiques les uns que les autres.
tu l'observes avec un détachement à faire peur, ton visage précédemment tordu par la colère n'affichant qu'un sourire trop large. tu n'es pas le seul à avoir touché le fond, n'est-ce pas ?
ah kenneth, kenneth, kenneth, toujours à se morfondre sans se soucier des autres ! tellement enfoncé dans son petit monde qu'il en oublie tout le reste ! tu le lâches, aussi soudainement que tu l'avais plaqué contre l'arbre.
reculant d'un pas, tu inclines la tête, portant ta main à ton menton — te donnant faussement l'air de considérer le jeune homme en face de toi.
tu aurais dû, c'est vrai. ça ne t'as pris que dix mois pour te rendre compte de ta stupidité, et encore là, visiblement tu as eu besoin d'un peu n'aide, non ? y'a toujours le rictus qui flotte sur tes lèvres, aussi faux que ton timbre de voix. pour quelqu'un qui semblait toujours être optimiste, c'est fou à quel point tu t'apitoies sur ton sort. t'as pas l'air de te rendre compte qu'il n'y a pas que toi qui souffre, que tu n'es pas le seul à avoir des problèmes. de nouveau, le fiel s'était infiltré dans tes mots, passant de chantants à tranchants.
avait-il seulement écouté ? fait attention à tes avertissements, tout ce que tu lui avais révélé à demi-mot parce que tu étais incapable de lui dire que la personne dont il s'était entiché avait tellement ruinée ta vie que tes poignets en portaient les marques.
en fait, t'es tellement occupé à te plaindre que tu ne cherches même pas à faire l'effort de faire quoi que ce soit, comme si tu attendais simplement que tout te soit dû. comme ton amitié, ta dévotion, qu'importent ses actions et ses conneries, mais plus maintenant. bienvenue dans le monde réel, il est plein de déceptions.




torn between
not caring at all,
and caring too
much.

Voir le profil de l'utilisateur
En ligne
Contenu sponsorisé
Re: glasgow // give me one good reason — kenneth

glasgow // give me one good reason — kenneth
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Collectormania Glasgow
» (Clip) GOOD DAY - IU.
» How to write a good CV
» The Good, the bad and the Ugly
» Good Morning England

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Mystères d'Ecosse-
Sauter vers: