First Things First // Kayn

Kayn R. O. Walker
Professeur de Sorcellerie
Professeur de Sorcellerie
Kayn R. O. Walker
Messages : 19
Points : 41
First Things First // Kayn Lun 5 Aoû - 12:56

Kayn Raven

Oswald-Walker

First Things First // Kayn GaXEAFHFirst Things First // Kayn VlMuez8

My Head

________

Particularité // Depuis ses vingt-deux ans, il est répertorié comme un animagus qui prend la forme d'un grand corbeau noir.
Présence // Il est professeur au sein de l'école depuis bientôt une semaine. Une jeune pousse tout juste arrivée.
Rêve d'enfance // Plus jeune, il souhaitait travailler dans l'hôpital que dirige son père et se montrer digne du nom des Oswald.
Avis // Beaucoup de compassion pour ces êtres non touchés par la magie, bien qu'il ne comprenne pas l'envie de certain de se mêler à un monde aussi dangereux et injuste.
Maison // C'est sous la bannière verte des Serpentard qu'il a passé toute sa scolarité, bien qu'il s'entendait avec beaucoup de camarades Serdaigle.
Baguette magique // Taillée dans du bois de noyer noir, elle renferme la plume blanche d'un oiseau-tonnerre. Trente-un centimètre d'une flexibilité imbrisable. 
Epouvantard // Son frère, armé d'une baguette magique, prêt à se battre contre lui. Son regard montre qu'il est celui des deux qui gagnerait le combat, il le sait.
Patronus // A l'instar de son animagus -mais il semblait que ce soit un phénomène tout à fait normal- son patronus est un corbeau.
Miroir de Risèd // Son exact reflet. Rien en plus, rien en moins, excepté la présence d'un anneau brillant à son annuaire gauche. Il ne le remarquerait même pas et ne comprendrait pas pourquoi le miroir ne lui montre rien.
Amortentia // Une odeur mélangeant les fragrances de l'amande, du métal coupé et de l'air après la pluie.
Matière // Les matières historiques et scientifiques en premier temps, comme la medicomagie. Puis, en septième année, il s'est prit d'affection pour les matières plus légères et mystiques -à ses yeux de né-moldu- telles que pouvaient l'être le vol ou la sorcellerie.
Bonbon // Ses dents ne lui pardonneront jamais son amour pour le caramel. Quelque soit la forme que ce dernier prend, il s'en fera toujours un régal.
Créature // Ses à priori sur les créatures magiques font qu'il n'y en a aucune vraiment qui n'éveille son intérêt ou ne l'inspire.
Animal // Il l'a récupérée lorsqu'elle était toute jeune, un cadeau de sa grande-sœur pour son vingtième anniversaire. Une petite femelle persane chinchilla, avec un pelage doré, à peine rougeoyant. Elle a un horrible caractère et ne laisse personne l'approcher, pas même son maître. Parfois, elle lui autorise à le caresser, mais seulement lorsqu'elle l'a décidé. Parfois, elle se prend à vouloir l'attaquer et le mord. Mais il sait qu'elle est juste timide et indépendante, elle est tout à fait adorable lorsqu'ils sont juste tous les deux et que personne ne peut les voir.


heads.
« Where is your God now ? »,

Où est-il, ton Dieu à toi ? T'es-tu seulement ouvert à lui ? Cette question, sûrement n'a-t-elle aucun sens, mais pour lui, elle possède toute une symbolique qui guide le moindre de ses pas. Où est son Dieu ? S'est-il seulement ouvert à lui ? Un jour, peut-être, dans un passé très lointain. Un jour où il était encore un tout jeune enfant, ignorant de la difficulté et la violence de la vie. Un même jour où, en levant le regard, il a compris qu'il n'y avait pour lui ni Dieu ni salvation. Ce jour-là, alors, il a décidé qu'il deviendrait lui-même ce Dieu. Celui qui apportera le salut à la Terre et aux hommes.

Lui seul pourra guider et sauver les malheurs qui s'abattent encore et encore sur cette triste humanité, quand bien même il devra devenir le Diable pour cela.

Toutes ses actions, tous ses gestes, toutes ses belles paroles et ces mensonges venimeux. Toute son existence n'est meut que par cette seule croyance. Cette croyance qu'il a été celui choisit pour cette mission.

Adler a introduit un terme pour désigner ce comportement : le complexe du supériorité. Un complexe qui implique, entre autre, un mécanisme de défense supposé masquer en réalité de puissants sentiments d'infériorité. En est-il victime ? Lui vous répondra par la négative en riant, Adler foncera des sourcils dubitatifs. Ce cadet né faible, de constitution faible, avec ses poings faibles, incapable de se battre autrement que par la force de son intelligence, aurait-il alors des choses qu'il voudrait prouver ? Pas seulement à ses pairs, mais à l'ensemble des personnes constituant son cercle. Ses amis, sa famille, ses camarades, ses élèves, jusqu'à la moindre pétasse venant partager son lit. Montrer à tous sa grandeur et sa capabilité.

C'est cette volonté qui l'agite. Lui que l'on pourrait croire de prime abord une force tranquille, il est sous cette calme rivière un feu qui n'attend plus rien pour s'embrasser. Une flamme complexe qui aime l'Homme sans distinction et hait l'Altération sans réflexion.

Son idéal.

Il n'est de ceux qui s'amusent de leur puissance physique, mais du plaisir de voir bouger de ses habiles doigts toutes ses petites marionnettes. Et on ne fait vivre les marionnettes qu'avec un fin et fragile lien. Ce lien que l'on appelle le savoir. La connaissance. L'information. Un lien qu'il se réjouit chaque jour de manipuler avec une extrême délicatesse. Un lien qui, trop maigre, finirait par se briser. Un lien qui, trop épais, finirait par se remarquer. Un lien qui, a coup d'échec et de tentatives vaines, il a finit par réussir à maîtriser et qu'il ne craint plus d'utiliser à la moindre occasion. Ce qui n'était à la base qu'un passe-temps est devenu une vocation.

Sand disait que les marionnettes n'amusaient que les enfants et les gens d'esprits. Il est bien trop tôt encore pour se prononcer à laquelle de ces deux catégories il appartient alors, ou bien s'il n'en est pas un métissage. Lui qui aime rire et se divertir d'un rien. Lui qui aime tant être dans le contrôle. Lui qui, dans ce que l'on pourrait appelé une classe digne et propre, s'impose à autrui avec ses idées et ses désirs. Ne serait-il au final qu'un grand enfant ? Aurait-il encore à maturer et à grandir ? Aurait-il besoin alors de cette figure d'homme accomplit pour aider ses pas ?

A d'autres.

Personne autour n'irait jamais nier qu'il est, à n'en pas douter, ce qui se rapproche de plus de l'homme accomplit. De toute cette prestance, si élégant, si droit, un brin séducteur mais qui n’entache en rien son image. Grand Dieu non. S'il lui a toujours plu, s'il s'est toujours senti grisé de jouer avec adresse le rôle du fils de bonne famille, il tient sous ces traits sa plus belle performance. D'aucuns ne pourraient penser que ce gentleman -si fiable, si adorable, si souvent apparu au bon endroit, au bon moment, pour venir en aide à autrui- n'est rien de plus qu'une vaste blague montée par ses soins. Le bouclier qui protège de sa simple présence la lame affûtée d'un Caïn en quête d'une vengeance.


tail.
Qui pourrait croire qu'il se cache un cœur sensible et empathique derrière cette carcasse avide de sang. Ne vous méprenez pas, il n'est pas un criminel sanguinaire en quête de génocide, il ne veut pas détruire pour détruire. Tout ce qu'il fait, c'est pour votre bien, pour vous protéger, pour aider les plus faibles, ceux qui ne peuvent se défendre. La mince frontière entre la criminalité et l'héroïsme est des plus fines, presque aussi fine que celle entre la normalité et la pathologie. Tout n'est qu'une question de points de vue, de manière de faire.

Tout ce qu'il veut, c'est faire le bien.

Il veut voir les gens sourire, les gens être heureux. Il veut qu'on le remercie, qu'on l'adule. Il veut être le héros, le Dieu qui aura sauvé le monde. Ce n'est qu'un bien piètre rêve, une idéologie enfantine : un monde où chacun né égal à l'autre.

Un imbécile heureux. C'est ce qu'il est. Un gamin en quête d'une gloire vaine et d'une paix utopiste. Mais c'est cette mission qu'il s'est donné qui le fait bouger, qui le faire vivre, qui le fait se lever chaque matin. C'est cette mission qui le fait sourire, qui le fait rire, qui fait vibrer sa vie chaque jour. A la moindre pensée que ce monde qu'il désire tant pourrait devenir réalité, il devient extatique. C'est cette très précise image de lui qu'on les gens.

Un gamin joyeux, un gamin sur-excité. Une pile survolté qui se complaît dans l'amusement, dans les joies simples de la vie. Un homme animé par la dualité étrange entre une droiture digne et un égayement séduisant. Son masque parfait. La personne qu'il pourrait être en toute naturalité s'il n'avait pas sur ses épaules le poids de l'avenir qu'il souhaite pour l'humanité. Cette lumière éclatante dont il a été inspiré dans sa jeunesse.

Mais c'est le rôle qu'il doit continuer à jouer.

A-t-il seulement le choix ? S'oserait-il seulement à briser sa solide carapace maintenant ? Non. Jamais devant ses collègues, jamais devant ses élèves, jamais parmi les siens qu'il rejette pourtant. Sa condition actuelle le déchire. Déchiré entre son idéal et sa nature profonde. Déchiré entre son dégoût et sa curiosité enfantine. Déchiré entre la dure réalité et le rêve féerique. Parfois, il se pose et réfléchit.

Il réfléchit s'il serait capable de leur faire du mal, de leur enlever tout ça. Ils seraient tous si triste, dévasté, perdu. Ses élèves, ces pauvres petits agneaux qui sont sous sa protection. Eux dont le regard brille encore d'une ignorance innocente, eux qui n'ont encore rien vu, eux qui ne savent rien. Il doit les protéger, il doit les faire rire, leur apporter la joie dans leurs jours noirs, les guider sur le chemin de la dure vie.

Il doit être leur lumière, comme lui a eu une lumière pour le maintenir debout.


draw.
Déchiré.

Il est un homme déchiré.

Déchiré entre la haine et l'amour.

Mais ces deux sentiments font partis d'un tout, de son entièreté. La haine du monde magique, l'amour du monde magique. La destruction et la protection. La méchanceté et l'héroïsme. Le mal et le bien. Le yin et le yang. Hélas, rien n'est manichéen en ce monde. Tout n'est pas blanc, tout n'est pas noir. Et c'est la conscience de ce fait qui fait de lui un homme perdu. Perdu entre celui qu'il est et celui qu'il voudrait être.

First Things First // Kayn Ogwf
First Things First // Kayn ZlZQgHM

I'ma say all the words inside my head

First Things First // Kayn TjCAV4M

My Words

First Things First // Kayn Tumblr_mi88dbXIpt1s0qwlko1_r1_400incipit.
L'histoire commence ainsi : une nouvelle âme vient agrandir la famille. Un petit garçon, tout fripé, tout moche aux yeux de ses deux aînés. Un petit garçon enfermé dans une boîte et piqué de tubes, séparé de la chaleur de sa mère par une vitre transparente.

Cette vitre, bien sûr, n'empêchera jamais la mère de lui vouer un amour inconditionnel. Un amour encore plus puissant même qu'elle pouvait porter pour ses deux premiers enfants. Horrible réaction de la part d'une mère, mais il était un secret qu'elle et cet enfant partageait et qu'elle devrait emporter dans la tombe pour ne pas nuire à sa vie.

Ce petit garçon qui ne portait pas le même chevelure rousse qui habillait ses aînés. Ce petit garçon qui la liait à l'homme qu'elle avait toujours aimé. Ce petit garçon qui n'était pas le fils de ce mari qu'on lui avait forcé.

Ce petit garçon avec sa chevelure noire corbeau et ses grands yeux céruléens.

Personne n'en saurait jamais rien, et personne ne devait jamais rien en savoir.

Et personne n'en su jamais rien.

Alors, le petit garçon pu grandir dans un environnement sain. Aussi sain que le permettait un foyer dont le père était souvent absent dû à sa position dans l'hôpital de la capitale, dont la rivalité entre frère mouvementait la scolarité, dont l'affection d'une mère aimante berçait les nuits, dont les histoires de grandeur d'une grande-sœur faisaient vibrer l'imagination.

Rien de parfait, mais parfaitement suffisant.


disturbance.
Le premier élément perturbateur s'introduit ainsi : il est né le deuxième jour, du deuxième mois, de la deuxième année de ce millénaire. Il est né en tant que le deuxième fils de la famille. Comme si les Dieux ne lui avaient accordés dès la naissance que la deuxième place.

Ce qui avait toujours uni les deux garçons, c'était une rivalité enfantine qui poussait toujours l'autre à se surpasser, à vouloir faire mieux, à gagner les félicitations de leur géniteur. Mais les deux garçons ont grandit, et leur manière de penser, de voir le monde a évolué, et ils ont commencé à comprendre.

Comprendre qu'il n'y avait pas de place pour eux deux dans cette famille.

La gloire ne pourra couronner qu'une seule de leur tête, et l'histoire qui s'est écrite jusque là plaçait déjà l'aîné sur le trône. Trois années le séparait de son frère, mais il lui semblait à des années lumières. Impossible qu'il puisse le rattraper, égaler son niveau, être aussi grand aux yeux de son père.

Et tout c'est encore compliqué quand les histoires rocambolesques de sa sœur se sont mêlées à la réalité.

La magie, les sorcières sur des balais, les chaudrons, les maléfices, tout ça été voué à devenir son quotidien, sa nouvelle nature. Et son quotidien était aussi rythmé maintenant par le dégoût profond et l'incompréhension qui animait son père.

Comment une telle aberration, une telle monstruosité avait-elle pu naître de son sang ? Bien sûr, si le jeune garçon était le seul de sa fratrie à avoir hérité d'un tel gène, c'était tout à fait justement parce qu'il n'était pas né de son sang.

Mais ça, personne n'en su jamais rien.


development.
L'histoire se continue ainsi : le Choipeau annonce la couleur. Un serpent pour effigie et l'espoir pour teinte, le petit garçon fait s’agrandir les troupes de la maison Serpentard. Il n'en est ni triste ni fier, car rien de tout ça n'a de sens pour lui.

Avant l'été, il était encore élève d'une école de Londres, et le voilà de l'autre côté du miroir, dans un monde qu'il ne connaît pas, loin de sa famille, loin de sa sœur, loin de sa mère. Loin de tout ce qu'il avait connu.

Et il n'aimait pas ça.

Il n'aimait pas ce côté du miroir, il n'aimait pas ce monde, il n'aimait ni la magie, ni les sorcières sur des balais, ni les chaudrons, ni les maléfices. Il n'aimait pas cette école qui le forçait à commencer au plus bas de l'échelle et devoir tout refaire depuis le début.

Et plus que tout, il ne pouvait supporter que son statut de sorcier ne brise sa relation avec son père, aussi chaotique qu'elle avait pu être jusque là.

Mais il était trop tard.

Il ne pouvait pas renier ce qu'il était, et le soutien inconditionnel que sa sœur lui procurait l'aida à surpasser tous ses noirs ressentis sur la nouvelle vie qu'on lui avait imposée. Sa mère, à l'opposé, ne supporta pas la séparation, et tenta de se suicider durant sa cinquième année scolaire.

Bien qu'il encaissa l'événement, cela acheva de lui faire haïr à nouveau le monde magique.

Sa mère est toujours en hôpital psychiatrique à ce jour.

Amnésique.


characters.
Les personnages se prénomment ainsi : Mana, sa sœur aînée, dernière forme d'amour filiale et figure maternelle qui lui restait, elle n'était ni la plus vive, ni la plus intelligente, mais elle brillait d'une énergie et d'une joie de vivre qui ne pouvait laisser autrui indifférent.

Elle fut sa seule lumière alors qu'il ne croyait plus en rien.

C'est pour elle -et grâce à elle- qu'il réussi à aller jusqu'au bout de sa scolarité, et à accepter cette partie de lui qu'il aurait voulu supprimer. Mais elle rêvait tant et tant d'être à sa place, d'apprendre la magie, de voir voler les sorcières sur des balais, de concocter des potions dans des chaudrons, de contrer les maléfices qu'il ne put se résoudre à couper le seul lien qu'elle avait avec le monde magique.

Simple moldue, elle se contenta de suivre les traces de leur père jusqu'à l'hôpital de Londres et devint très vite l'adjointe du Directeur Oswald.

Un accident la priva de ses jambes alors qu'il entrait dans sa dixième année scolaire.

Hevel, son frère aîné, ne lui portait plus aucun intérêt depuis que leur rivalité n'avait plus aucun sens. Il avait gagné depuis longtemps et il ne lui apportait plus rien de se battre dans une bataille aussi vaine. Il avait quelqu'un d'autre dans son viseur.

Quelqu'un avec qui il luttait pour obtenir un jour le contrôle sur l'hôpital.

Quand bien même elle fut de son sang, quand bien même ils partageaient la même chevelure rousse, le même regard argenté, jusqu'au jour qui a vu leur naissance commune, il n'hésita pas à se battre contre elle avec toute la puissance qu'il avait acquise en devenant adulte.

Simple moldu, il se contenta de suivre les traces de leur père jusqu'à l'hôpital de Londres et devint très vite membre du conseil.

Il est celui qui causa l'accident de sœur alors qu'il entrait dans sa dixième année scolaire.

Mais ça, personne n'en su jamais rien.


denouement.
L'histoire se termine ainsi : le petit garçon est maintenant un jeune homme. Un jeune homme fier de tenir entre ses mains son diplôme de fin d'étude, quand bien même il lui fut particulièrement difficile à obtenir.

Et pourtant, malgré ce diplôme, il n'avait aucunement l'intention de continuer à faire parti du monde magique. Il voulait retourner au près de sa sœur, au chevet de sa mère, au contact de son père, à l'affrontement contre son frère. Il rêvait toujours d'avoir sa place au sein de l'hôpital, au sein de sa famille. Au sein des simples moldus.

Mais l'histoire se révéla bien différente de ce qu'il voulait.

S'asseyant de nouveau sur les bancs de l'école afin de compléter un cursus d'études tout à fait non-magique et utilisable dans ce monde qu'il pouvait afin rejoindre, il finit part comprendre qu'il était trop tard pour lui.

Il était un né-moldu.

Un sorcier.

Et sa vie n'était déjà plus dans cette partie là du monde.

Durant toutes ces années à Poudlard, la magie était devenue son quotidien. Elle l'avait forgé, fait grandir, lui avait donné une maison, un foyer, une place qu'avec le temps il a pu appeler "chez-moi". Impossible pour lui de ranger sa baguette et d'enterrer cette partie de lui.

Alors, malgré tout ce que ça lui coûta, il dit adieu à tout ce qui lui avait permis de tenir jusque là : sa place auprès de son père dont il rêvait temps, le nom des Oswald dont il voulait se montrer fier, la supériorité sur son frère que son statut de sorcier pourrait lui procurer, la lumière chaleureuse de sa sœur, et il accepta pleinement ses origines.

Il continua son petit bout de vie surnaturel, songeant depuis tout ce temps à comment la magie pourrait bien aider ces deux femmes qui ont mouvementés ses jours et qui méritent maintenant une rétribution.

A l'aube de ses vingt-quatre ans, il se fiança avec une sang-pure. Leur union fut bruyamment refusée par la famille de cette dernière et il ne la revit plus jamais. Son frère fêtait déjà la naissance de son premier enfant.

Même aussi éloigné l'un de l'autre, il n'arrivait pas à détruire ce besoin de faire mieux que lui.

Et malgré tout, il n'y arrivait jamais.


explicit. disturbance.
L'histoire... L'histoire aurait dû s'arrêter. Mais elle continue. Elle continue ainsi : le petit garçon n'est pas gentil.

Le petit garçon fait des bêtises.

Le petit garçon blesse.

Le petit garçon abîme.

Le petit garçon casse.

Mais le petit garçon n'a jamais été puni. Il n'a jamais été puni car sa mère l'aimait trop pour ça et son père ne le voyait même pas.

Alors le petit garçon continue. Il continue parce qu'il veut qu'on le voit.

Mais le petit garçon est perdu. Il ne sait plus ce qu'il doit casser pour qu'on le voit. Peut-être devrait-il cassait la cause de son malheur.

La cause de son malheur, qu'est-elle ?

Son père qui ne le voyait pas ?

Son frère qui lui était supérieur ?

Sa mère qui l'a abandonné ?

Sa sœur qu'il a quitté ?

Non, la source de tout ça est plus loin encore. Elle est dans son sang, dans ses veines. La source de tous ses problèmes, elle vient de là.

Elle vient de la magie.

La magie fait partie de lui. Mais s'il casse la magie, est-ce que tout rentrera dans l'ordre ?

Son père ne sera plus dégoûté.

Son frère le considéra.

Sa mère guérira.

Sa sœur remarchera.

Peut-être que s'il en comprend la source, l'essence même, il pourra alors la casser.

Personne n'a jamais essayé, alors personne n'en su jamais rien...

Et s'il essayait ?



First Things First // Kayn CvDAcD1

Me // Bonjour, bonsoir à tous, mon petit nom à moi c'est Akamae, nice to meet y'all /o/ J'ai 23 printemps et je suis douce c:
Varia // Je fais du RP depuis que j'ai 13 piges -et maintenant que je fais le calcul ça veut dire que j'ai 10ans de RP sur le dos... bruh- et c'est la première fois que je crée un main compte masculin. Voilà c: Sinon j'aime les chats, les critériums, les maltesers et les chansons qui vont vite dans la tête. Et Mulan c'est mon modèle dans la vraie vie aussi.
How ? // En fait, ça doit bien faire un an que je lorgne sur ce forum et que je n'ose pas sauter le pas parce que j'ai toujours un peu peur des forums avec beaucoup de monde, mais yolo c:
More // Je ne sais plus d'où ni il y a combien de temps ni pourquoi, mais je suis à peu près sûre que j'ai déjà croisé Orphan en fonda d'un très ancien forum. La coïncidence entre le nom et le vava est trop grosse pour que ça soit pas la même personne =^= Voilà.
More+ // J'écris ma fiche au plus vite, mais étant en plein déménagement j'avoue que j'ai pas choisi le meilleur moment pour commencer un perso >w> Mais je poste au moins le début histoire de montrer que ça progresse et que je ne fantomise pas ! 8D

Face // Vanitas ••• Vanitas No Carte

Halloween



Dernière édition par Kayn R. O. Walker le Mar 6 Aoû - 13:47, édité 8 fois
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
L. Andy Ollivander
Messages : 1876
Points : 1792
Re: First Things First // Kayn Lun 5 Aoû - 13:54

BIENVENUE PARMI NOUS
pls

deane for dream forever.....

jtm déjà love


winner is dreamer who never gives up; andy


First Things First // Kayn KmuUNxl


Merci Renako pour ce cadeau sublime!
Declan A. Bergling
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Declan A. Bergling
Messages : 90
Points : 268
En couple avec : mdr c koi
Re: First Things First // Kayn Lun 5 Aoû - 13:56

Ce perso qui transpire le charisme et la badassitude pls

Je t'enverrai Declan et Lodema ruben

Bienvenue et courage ! love
Ezra A. Dowlin
Eleve cracmol
Eleve cracmol
Ezra A. Dowlin
Messages : 256
Points : 584
Re: First Things First // Kayn Mar 6 Aoû - 11:21

Cette fiche est très jolie et j'ai adoré lire le caractère ! L'histoire y passera plus tard quand j'aurai bu mon café du matin là ariachi

J'ai hâte de voir en tout cas ce qu'il va donner en RP car j'suis vraiment intriguée ! Je t'enverrais aussi Lohann pour le coup des liens ♥

Bienvenue et j'espère que tu te plairas ici !
Kayn R. O. Walker
Professeur de Sorcellerie
Professeur de Sorcellerie
Kayn R. O. Walker
Messages : 19
Points : 41
Re: First Things First // Kayn Mar 6 Aoû - 15:16

Vous êtes tous doux :c

Faut arrêter ça parce qu'après on se noie dans la douceur et on peut plus partir :c

Et je veux des liens avec tout le monde ouiii /o/
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
Orphan E. Scamander
Messages : 929
Points : 1028
En couple avec : Marié à Rachel O'Sullivan Scamander.
Re: First Things First // Kayn Mer 7 Aoû - 12:40




Bienvenue au professeur de Sorcellerie !

Bonjouuur ! me voici hi
J'aime BEAUCOUP Kayn (même si je préférais l'ancien avatar pour le coup snif) et c'est grave cool qu'il soit nouveau professeur (du coup il sera présenté à la rentrée 2029 vu que là nous sommes en période vacances scolaires). N'hésite pas à venir me voir pour discuter de comment il a été recruté et surtout je pense qu'il va falloir y penser mais... Un animagus corbeau... en professeur de sorcellerie... à mon avis ça a été tendu le recrutement haha (je t'invite à t'intéresser à l'intrigue en cours et aux derniers évents). Donc voilà sinon je suis très heureuse de te retrouver ici et ta fiche est très jolie love


Te voilà validé, tu peux dès à présent créer ta fiche de lien, ainsi que ton téléphone portable (des modèles sont mis à ta disposition). Tu dois aller faire recenser ton avatar et tu peux aussi faire une demande de rp, ou aller sur la CB te trouver un éventuel partenaire. Tu peux aller t'inscrire dans un club de Poudlard et aussi aller zyeuter la liste des postes.


Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Contenu sponsorisé
Re: First Things First // Kayn

First Things First // Kayn
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Dirty Pretty Things
» John Coltrane - My favorite things
» 31 Totally Canadian Things We're Sorry Other Countries Don't Have
» FANTASTIC FOUR REBOOT
» Minablue Odiair (D. 12) ♀ I try to ignore the bad things of the life. [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Ceremonie de répartition :: Fiches validées-
Sauter vers: