grabuge † w/morgan

Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
grabuge † w/morgan Lun 19 Aoû - 1:48



coup
de sang
— bouge c'est mon tour !
— c'est pas ton tour c'est au tour du gagnant et comme j'ai pas perdu c'est toujours à moi !

des esquisses du bon vieux temps c'est la rentrée mais pas tout à fait les garçons sont encore insouciants
l'été au milieu des rayons ça suffit
comme l'automne au tournant
cole
pointe enfin le nez dehors.
tintamarre des chamailleries dans le salon commun les sorciers ont son âge et
sans les uniformes ils se ressemblent presque ils ont les mêmes airs insolents que ses amis d'avant.
coups de coudes et éclats de rire on le bouscule pour le faire perdre
la partie est pas fair-play mais ça fait rien tant qu'on s'amuse.
le flipper cole il connaît par cœur de toute façon, il y a passé des heures, ils avaient le même exactement au foyer de son lycée et pour une fois qu'il y a quelque chose auquel il est le meilleur il se laisse pas faire.

mais on a
pas toute la vie, cole
"y a entraînement"
sorciers attendus sur leur balais

— tu veux pas venir regarder ?

c'est mort il pleut
haussement d'épaules ça le chiffonne mais il fait comme si,
dévisage à peine les camarades sur le départ
allez-y c'est bon
il vous attend
il vous entend
quitter le salon
et
c'est moins amusant tout à coup.
l'effervescence éclipsée il est plus d'humeur
rate le tir et perd enfin
"game over" moqueur.

moue de môme contrarié cole file un coup de pied à l'appareil qui tinte comme une machine à sous refusant de cracher le jackpot
recule de quelques pas les bras ballants le garnement s'ennuie trop vite,
erre comme une âme en peine dans le salon slalome lentement entre les fauteuil

sur son canapé préféré il y a
un certain blondinet
(méprisant)

regard regard
dans les tons bleus derrière le blé des cheveux
morgan tu l'as vu pas vrai ? pourquoi tu fais semblant
oh
cole a des envies d'irriter les pompeux ça le démange de (mal) quémander de l'attention.
il a dit
méprisant
pas bien sûr enfin quasiment,
quand tu l'évites dans les couloirs ou que ça te brûle de lui répondre à la bibliothèque
c'est bien du mépris ça nan ?
si tu l'as pas vu c'est pas grave cole sait prouver qu'il existe
sans gêne
faim d'embêter le monde et surtout toi il passe sous tes yeux fait exprès de manquer de te marcher sur les pieds
cole râle pour la forme.

— vas-y tu veux pas me fuir comme la peste comme d'habitude et virer ? fais chier c'est ma place d'habitude ici

là où t'es si confortablement installé
sans déranger qui que ce soit (mise à part lui).
l'insupportable poursuit sa trajectoire pour aller se laisser tomber sur le sofa pile en face du tien, cole
s'affale dans les coussins les mains dans les poches de son sweat,
pose ses baskets sur la table basse entre vous
la mine froissée toute son attention sur
toi morgan
alors que t'as rien demandé,
il se moque pour la provoc'
ricane un peu pour la forme.
Morgan A. Prewett
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Morgan A. Prewett
Messages : 45
Points : 89
Re: grabuge † w/morgan Lun 19 Aoû - 22:32

Pourquoi est-ce que Morgan se trouvait là, dans un lieu où personne ne s'attendrait à voir un Sang-Pur qui devait sûrement se tenir loin de la culture moldue pour ne pas s'en faire infecter? Simplement parce que l'on t'avait donné rendez-vous ici. Sa pote Aïsha devait régler quelques trucs avec la prof d'arithmancie et la née-moldue lui avait demandé de l'attendre dans le salon commun. Ce n'était pas tant la culture moldue qui l'importunait, mais plus les bruits environnants qui dérangeaient sa lecture. Pour couronner le tout, voilà qu'un autre venait faire encore plus de bruits pour un ramassis d'idioties.

- Éviter est un bien grand mot, c'est juste que je souhaite limiter mes contacts avec certaines personnes. Si je t'évitais vraiment, je ne serais pas ici non? À la place de faire autant de bruit pour rien, tu pourrais parler moins fort? Et peut-être aussi bouger ta jambe qui a failli renverser mon eau, juste pour être sûr.

Ne faisant même pas mention de ladite place volée, Morgan tendait sa main vers sa bouteille pour prendre un peu d'eau pour hydrater sa gorge desséchée. Ne levant pas les yeux de son livre, il continuait de s’adresser à la voix inconnue avec une voix toujours aussi neutre d'où pouvait transparaître une pointe d'agacement.

- Est-ce que je peux t'aider ou t'as rien de mieux à faire de ta vie que de faire du bruit et déranger les gens autour de toi?
Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
Re: grabuge † w/morgan Mar 20 Aoû - 5:42



oh c'est toujours exaltant de les voir esquiver les départs de feu de cole alors que faire demi-tour dans les forêts du désaveu
faire de son mieux pour l'ignorer
c'est poser à coup sur un pied dans les pièges à loup tapis sous les feuilles
c'est
tout à fait cette expression qu'il rêvait de voir sur ton visage morgan
l'absence de regard et l'exaspération qui pointe dans ta voix.
cole ne s'ennuie plus
fait semblant d'hésiter les yeux se lèvent vers le plafond du salon y cherchent la réponse avant de trouver,
le môme retrouve le sourire au moment de revenir
à toi.

— nan, rien de mieux à faire, vraiment.

c'est trop précieux tes œillades ? vas-y combien tu les vends
donne lui un prix
ça a intérêt à être exorbitant rajoute au moins trois zéros de trop histoire qu'il ait un peu le vertige.

— mais oui,
ouais tu peux m'aider je crois.

calme docile
c o n c i l i a n t
ça c'est un grand mot pour cole c'est étonnant qu'on l'utilise pour parler de lui mais pour le moment c'est pas tout à fait l'heure des vagues
il est d'accord pour enlever ses pieds de la table c'est vrai que ça ça ne se fait pas
la mauvaise habitude
et se redresse rien qu'un peu pour s'asseoir légèrement voûté vers toi il pointe du doigt ce que tu tiens.

— c'est bien ce que tu lis alors ? tu te souviens l'autre jour à la bibliothèque tu trouvais pas, du coup je te l'ai sorti de la réserve alors que ça me saoule de fouiller dans les piles pas encore classées tu vois,
alors forcément depuis quand je te croise je me demande
genre
on vous apprend pas à dire merci à vous les sorciers c'est ça hin ?
ou bien c'est une coutume que chez toi, je connaissais pas.

méprisant c'est sûr maintenant cole ne doute plus du mot qui te va bien car il a les tiens en travers de la gorge
ceux qui l'ont qualifié d'une "certaine personne". qu'est-ce que ça veut dire ça explique,
c'est quoi
ton problème
morgan ?
Morgan A. Prewett
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Morgan A. Prewett
Messages : 45
Points : 89
Re: grabuge † w/morgan Mar 20 Aoû - 22:49

Il se croyait sûrement drôle à répondre comme ça, mais il était sûrement le seul à rire en ce moment. Se retenant de lever les yeux aux ciel en entendant sa plainte.

- Pauvre bichon, obligé à faire ce pourquoi il a été engagé et ne recevant aucun remerciement. Ce doit être dur d'être maltraité comme ça par la société. Si tu savais comment je souffre pour toi et culpabilise de ne pas t'avoir remercié. Laisse-moi arranger ça.

Il ferma son livre pour le poser sur ses genoux et lever les yeux vers son interlocuteur. Il était pas assez loin au gout de Morgan, mais il allait faire avec. Prenant une expression exagérément joyeuse, il s'adressa à Cole.

- Merci infiniment Cole, qu'est-ce que je ferais sans toi? Vraiment, une personne aussi géniale que toi c'est trop beau pour être vrai.

Aussi vite qu'il était arrivé, son sourire disparu pour refaire place à son habituel visage neutre, mais cette fois-ci avec un léger sourire moqueur.

- Qu'est-ce que j'aimerais avoir autant de temps libre que toi. Ça doit être amusant de n'avoir rien à se préocuper et juste déranger le monde. Maintenant j'aimerais retourner à ma lecture si ça ne te dérange pas.

Cette discussion commençait à le gonfler. Quand est-ce que l'autre allait comprendre débarrasser le plancher et d'aller faire le singe ailleurs? Après des gens se demandent pourquoi ils sont évités. Sur ces mots, il reprit son livre en main pour retrouver sa page.
Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
Re: grabuge † w/morgan Jeu 22 Aoû - 15:52



gonfle gonfle l'égo comme une réaction immunitaire on le pique au cœur et l'organisme se défend il sent son cou qui commence à le brûler tout le bas du visage qui chauffe
d'agacement.
c'est lui qui cherche pourtant
mais c'est tellement simpe de trouver avec toi morgan que c'en est frustrant. ton petit sourire horriblement charmant tu as tout pour toi
ça donne envie de faire la guerre pour marcher sur les belles choses.
"merci in fi ni ment, cole"
sarcastique à en filer de l'urticaire tu transformes les risettes de cole en mimiques exaspérées une fraction de seconde.

de. rien. ça me fait plaisir.

moins fan de la seconde risette.
c'est dur de t'arracher une réponse qui contente, cole ne connaît pas toujours les raisons de tes ressentiments envers lui et tellement d'autres. être non-magique ça ne suffit pas c'est trop facile.
l'expression faussement confuse il lève les mains et tourne la tête pour regarder ailleurs, comme s'il ne remarquait que maintenant qu'il te dérange.

— oh pardon vraiment j'avais zappé qu'il t'en fallait aussi peu pour être perturbé.

paumes sur les genoux pour se relever cole quitte le canapé de toute manière celui là c'est pas son préféré et il fait mine de ne déjà plus faire attention
à toi
debout là il tire sa manche pour jeter un coup d'œil à l'heure à son poignet il est
l'heure pile moins une
cool.
on n'a pas besoin de raison pour chercher la bagarre et si tu ne veux pas lui en donner morgan ça ne fait rien cole viendra chercher lui même. il
contourne de nouveau table basse et sofa,
le pas rapide il vient se planter devant toi pour
t'arracher le bouquin des mains et le lever haut au dessus de ta tête.

— ok fin du temps imparti !


geste vif le rictus presque désolé.

— scuse morgan j'suis
o-bli-gé
c'est moi le bibliothécaire tu vois on m'a engagé pour ça et j'ai décidé que les emprunts duraient quarante-huit heures max' si on me remerciait pas comme il faut
alors,
vu que t'étais pas très convainquant..

s'éloigne d'un pas en cachant le bouquin dans son dos cole te regarde dans les yeux avec une lueur méchamment espiègle au creux des iris ;
allez ça suffit les mesquineries si on ne s'aime pas autant faire les choses comme il faut.
Morgan A. Prewett
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Morgan A. Prewett
Messages : 45
Points : 89
Re: grabuge † w/morgan Dim 25 Aoû - 7:14

Il croyait enfin avoir la paix, enfin l'enquiquineur allait ficher le camp pour le laisser tranquille, mais on dirait qu'il avait crié victoire trop vite. Il n'avait pas prévu qu'il soit aussi près aussi rapidement. Le contact des mains de Cole sur les siennes en un léger effleurement alors qu'il lui arrachait le livre lui firent l'impression d'un choc électrique. Il n'a pas pu totalement retenir complètement le frisson qui l'avait traversé d'un coup. Souvenirs et sensations s'entremêlaient dans sa tête alors qu'il relevait la tête vers celui qui s'amusait avec sa position pour inventer ses propre règles. Morgan en avait entendu des règles de ce genre dont la mention revenait à celle que son père lui disait souvent plus jeune: "Tu es mon fils, donc je peux faire ce que je veux de toi." En ce temps il n'avait pas les moyens de protester, mais aujourd'hui c'était différent. Qu'est-ce que cette étincelle qui semblait s'allumer dans son regard?

- T'as gagné Cole, maintenant toute mon attention est sur toi, tu es le centre de mon univers pour les prochaines minutes donc crache le morceau: qu'est-ce que tu veux? Pourquoi est-ce que t'arrives de nul part pour me faire chier alors que clairement je faisais rien de mal? Est-ce que t'es tellement en manque d'attention qu'il faut que tu t'abaisses à ça? Peut-être que tu cherches la bagarre? Dis ce que tu veux au lieu de jouer à ton petit jeu pathétique de provocation.

Il s'était levé sans quitter l'autre des yeux, ses joues blanches se teintaient légèrement de rouge alors qu'il parlait. Sa veste toujours sur le dos, il croisait les bras avec impatience. Fini de jouer au chat et à la souris, maintenant c'était cartes sur table. Osef des autres qui se mettaient à les regarder, Morgan ne lâcherait pas le morceau tant qu'il n'en aura pas terminé avec Cole, peu importe quelle que soit l'issue de la conversation.

- Alors, plus rien à dire? Je croyais que ça allais devenir intéressant.
Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
Re: grabuge † w/morgan Dim 25 Aoû - 17:22



craque l'allumette
départ de feu dans les yeux de morgan ça pétille d'amusement dans ceux de cole
ravi de constater que le tapis d'épines hautaines est combustible à ce point. sans baguette ni amulette le livre a quitté ta prise jusqu'à ce qu'il remarque que tu ne te lèves même pas pour contrer le geste mesquin au possible
inadmissible ça, et le garnement en ricane
s'éloigne d'un demi-pas il a gardé ta page et baisse la tête sur le bouquin qu'il reprend devant lui, joue le jeu
il fait mine de t'écouter à moitié trop occupé à relire les phrases arrachées à ton regard.
cole tellement en manque d'attention -
ça c'est un secret que tu n'es pas sensé savoir c'est la petite histoire derrière les grands événements qui ne se raconte pas -
alors il ignore et nie en bloc à grand coup de silence
tu cherches la bagarre ?
ça étire le sourire.

— mh, pardon ?

jusqu'à ce que
cole lève la tête, remarque seulement maintenant les œillades curieuses des élèves alentours. il s'attendait à ce qu'on ignore, parce que tu te fiches tellement de ce que ressentent les gens morgan, suffit de voir ton comportement de petit roi ;
pourquoi est-ce que les autres en auraient quelque chose à faire de toi ? et pourtant
pourtant on dévisage cole comme si c'était lui le méchant,
celui qui martyrise gratuitement les silencieux qui ne gênent personne.
ils ne savent pas
que les silences ça blesse aussi ? les tiens sont si acérés morgan
et c'est avec le langage du corps que tu fais vraiment flancher l'assurance. à frissonner alors que vos mains ne se sont
même pas
effleurées
c'est si sale que ça quelqu'un comme cole ?

retour des iris qui lancent des éclairs sur toi, cole te toise odieusement
c'est fini les jeux d'enfants.
debout devant lui désormais il préférait assis car la poignée de centimètres que tu as de plus l'oblige à lever rien qu'un peu le menton.
alors, plus rien à dire ?

— quoi, tu veux que je fasse comme les autres et que je m'écrase dès que tu sors tes airs de grand prince ? j'ai pas besoin de raison précise t'en offre déjà assez au naturel ; je peux juste
pas saquer ta gueule morgan. et y en a peut-être qui sont ok et qui te laissent les traiter comme des moins que rien mais moi ça m'énerve,
tu m'énerves
à frémir et à éviter comme la peste parce qu'on a pas le sang aussi pur que toi ! t'façon ça change rien t'as de la pourriture dans les veines !

le livre se referme et cole n'a pas la patience de te laisser
le surplomber
alors sans hésiter donne l'impulsion
pose ses mains sur tes bras croisés et bouscule
le geste brusque de petite brute
tu retournes sans douceur dans le canapé tandis qu'il reste campé sur ses deux pieds.
premier fracas.
Morgan A. Prewett
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Morgan A. Prewett
Messages : 45
Points : 89
Re: grabuge † w/morgan Lun 26 Aoû - 2:52

C'est encore arrivé, ce contact plus direct presque 10 ans en arrière, mais la colère balaie rapidement les  souvenirs du passé. Cole n'avait pas tort quand il parlait de pourriture, mais il s'y croyait trop.

- Avant de continuer cette charmante conversation, j'aimerais m'assurer de quelque chose...

Rapidement, Morgan sorti sa baguette de son emplacement caché dans sa manche, lançant en silence successivement le même sortilège d'Assurdiato plusieurs fois, s'assurant que leur conversation resterait plus ou moins privée. Malheureusement, les mouvements rapides du blondinet ont fait glisser la manche trop grande de sa veste qui se replia jus qu’à un peu plus bas que son coude, révélant sa peau au grand jour et malheureusement pour lui, il portait un t-shirt ce jour-là. Là, sur ce frêle bras qu'il a levé se trouvaient les poids qu'il transportait tous les jours dans sa peau: traces de coups de ceinture par ici, marques de brûlures de cigarettes par là et une cicatrice blanche serpentant sur son bras qui se dissimulait dans le reste de sa manche. Une partie du secret a été involontairement révélée et Morgan se serait bien passé de tout ça. Brusquement, il remit sa manche en place pour masquer cette vue peu attrayante pour ne laisser visible que sa main vierge de marques.

- Je sais bien que mon sang est pourri, mon père s'est bien retrouvé à Azkaban pour une raison non? J'ai peut-être le statut de sang-pur, mais jamais je n'en ai abusé comme certains à Poudlard s'amusent à le faire. Tu pense que chuis une merde qui s'amuse à écraser les gens? Sure, fine, whatever i dont care, mais je t'interdis de parler de moi comme si tu me connaissais.

Il reprends son souffle et se relève pour faire face à Cole. Morgan n'était pas du genre à abandonner, continue de le pousser et il se relèvera.

- Si certains s'écrasent parce qu'ils assume des choses, qu'est-ce que tu veux que je fasse pour eux? Non, tu sais quoi? Je trouve ça plus pathétique qu'autre chose ce genre de personne, mais toi...toi tu bats des records. Vraiment, maintenant j'ai l'impression de te voir sous un jour nouveau.

Le mépris et la colère pouvait se lire dans ses yeux. Tout ce cirque pour une question de statut? Pathétique.
Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
Re: grabuge † w/morgan Mer 28 Aoû - 17:35



galop des frissons le long de l'échine électrise l'être tout entier la faute au geste trop familier lorsqu'on dégaine la brindille de malheurs
morgan prêt à jeter des sorts réveille d'anciennes douleurs
et puis
autre chose qui accroche le regard. son sang ne fait qu'un tour, dévale le corps avant de revenir empourprer les joues, cole
se fige en voyant mille petits secrets sur la peau blême. morgan tes bras qu'est-ce qu'ils ont ? bariolé l'épiderme, il y court des marques d'antan, s'étiole de lugubres serpents qu'il devine jusqu'à l'épaule, montent montent encore pour se cacher sous l'ampleur des manches ;
le môme couvert de cicatrices
il n'a pas rêvé.

— ...

frémit la carcasse de cole car
dans son dos jusque sur les flancs lézardent des stigmates sœurs des tiennes
scarifié par un frère ainé à coup de tours de magie cruels.

il s'en est prit à un semblable.

lui et toi, toi et lui, dans la petite bulle aseptisée, débarrassés de la moindre oreille trop curieuse.
cole
pense que tu foules sans honte les parterres des autres c'est vrai morgan c'est probablement bâclé comme réflexion mais
il a l'égo tellement fêlé à force d'atteintes venimeuses ça empoisonne sûrement les songes, il se dit que s'il te laisse oublier de dire merci aujourd'hui peut-être que demain toi aussi
tu te mettras à user des mots des poings de la magie pour continuer à paraître au dessus de tout.
la colère gratuite contre toi ou bien tous les sorciers qu'est-ce que ça change tant que c'est à sa portée
sauf que
cole s'est trompé
c'est vrai ce n'est pas comme s'il te connaissait.
debout devant lui tu le trouves pathétique et
sous ses œillades furieuses
lui aussi un peu.

c'est bien connu
les battus sont propices à brutaliser
il n'y a pas plus accessible que l'agressivité comme béquille tu sais.

sous les œillades dubitatives on se demande ce que tu as bien pu dire à cole pour changer les teintes d'animosités, pour qu'il en soit rendu à te toiser désormais
comme s'il était criminel et toi l'assemblée, montre les crocs façon animal acculé.

— .. t'as qu'à-
tss-
ton père j'm'en fiche c'qui coule dans ton sang j'm'en fiche c'est tes attitudes ça donne pas envie de te connaître !

comme si c'était ta faute
car c'est trop la sienne.

retravaille tes premières impressions morgan alors, si tu veux pas qu'on vise à coté !

le regard glisse une seconde sur tes bras où l'on ne voit plus les sombres souvenirs pourtant mais c'est comme s'ils ne quitteraient plus jamais l'esprit, sourcils froncés la mauvaise conscience se débat,
incendiée par la culpabilité, changée en impatience car
c'est plus simple de se dédouaner. répare violemment l'assaut il te remet le grimoire dérobé dans les mains quitte à heurter un peu le buste,
claque la langue contre les dents pour ponctuer, dédaigneux.
c'est évident dans les yeux qu'il sait que tu l'agaces car
vous vous ressemblez trop.

— tiens reprend-le ton stupide bouquin, même se brouiller avec toi c'est désagréable.

fuyant, le regard
fuyant, le garçon tout entier
cole se détourne et bouscule l'épaule pour s'éloigner
se soustraire à tout prix du reflet trop similaire il ne jette pas une œillade derrière lui et contourne les canapés pour quitter le salon commun comme une furie,
trop longtemps violenté pour savoir dire
désolé.
Morgan A. Prewett
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Morgan A. Prewett
Messages : 45
Points : 89
Re: grabuge † w/morgan Jeu 29 Aoû - 5:26

Le poids des mots que personne n’avait osé lui dire en plein visage avant aujourd’hui l’avait surpris de la force avec laquelle ils l’avaient percuté. Il savait que son comportement était contre-productif, mais l’entendre de la bouche de quelqu’un d’autre avait un effet tout autre. Ça ne pouvait pas se terminer comme ça. Agitant sa baguette, il ne prononça qu’un mot.

- Collaporta.

Le bruit de succion typique du sortilège se fit entendre tandis que la porte était maintenant scellée. Des chuchotements confus pouvaient se faire entendre dans la pièce tandis que Morgan faisait trois pas en avant. Son attitude avait changé, tout sourire ou trace de sarcasme avait disparu.

- Avant que tu partes, j’aimerais te dire une dernière chose.

Il se rapproche encore un peu, pas assez pour être à sa portée, mais assez pour n’avoir que lui dans son champs de vision. Le rugissement de la colère se calme dans son regard pour n’y laisser que de la fatigue et une touche de tristesse. Son masque de glace avait fondu durant la dispute et les émotions de Morgan étaient maintenant à nue, mais heureusement que seul Cole pouvait les voir.

- C’est compliqué de se faire de se faire accepter quand on du mal à s’accepter soi-même. C’est plus facile de jouer un rôle et tu as été blessé par le mien. Je suis désolé.

Morgan se savait vulnérable et il détestait ça. En se laissant aller à ses émotions comme ça, il avait montré ses cicatrices à une salle entière et bientôt les rumeurs allaient sûrement fuser bientôt. Lui qui était d’habitude capable de faire rebondir les insultes avait laissé celles-là l’atteindre et il en payait le prix.

- Je garderais tes conseils à l’esprit, mais les appliquer sera compliqué.

Prononçant le contre-sort, la porte se descella dans un bruit sonore.

- Je te retiens pas plus longtemps si tu as dit tout ce que tu avait á dire.

Morgan aurais aimé des excuses, mais il ne comptait pas trop dessus.

Cole Tucker
roi du coup d'tête balayette
roi du coup d'tête balayette
Cole Tucker
Messages : 105
Points : 206
Re: grabuge † w/morgan Ven 30 Aoû - 16:09



il y a de l'inexplicable sous les banquises et attaquer la glace à coup de lance-flamme ce n'est jamais vraiment raisonnable,
risqué. lorsque la seule issue se voit cadenassées sous ses yeux cole a des regrets vif qui lancent comme des entailles trop fraîches
la faute à la dernière chose
lui aussi trouve que tu l'as ménagé, morgan, tu aurais pu y aller tellement plus fort. adossé à la porte cole te dévisage des airs de proie prise dans les phares une seconde avant que les expressions se froissent en moue méfiante. mais il n'y a
aucune lueur belliqueuse dans tes yeux morgan, plutôt des tristesses insondables, sous la banquise les eaux semblent si sombres.
tes mots résonnent bien trop ce sont des répliques qui vont aux deux personnages, cole
pourrait dire la même chose
devrait s'excuser lui aussi, comment
comment tu fais pour y arriver ?

— ... ton jeu d'acteur est convainquant c'est pour ça.

hargneux, de l'envie dans ses iris orageux, il est avide de ton attitude équanime il aimerait bien lui aussi garder son calme face aux relents de mal-être, c'est qu'il se supporte si peu. il tourne la tête c'est plein de rancœur lorsqu'il te regarde trop longtemps tandis que tu changes ses attaques en conseils. ça ne mérite pas la métamorphose tu sais.
l'échappée qui se déverrouille derrière lui tu ne le retiens pas plus longtemps et
les mots le brûlent de franchir les lèvres
c'est trop sa faute pour l'admettre.  

— j'suis pas blessé
oh si peu
j'suis pas en sucre.
il ne voudrait pas que tu te mettes à prendre les pincettes
la prochaine fois
ça risquerait de l'agacer tout autant
(de lui rappeler qu'il te doit des excuses).
non ça ne veut vraiment pas franchir le cœur alors
cole se hâte d'ouvrir la porte, jette rien qu'un regard entendu par dessus l'épaule.

— nan ça ira, si j'pense à quelque chose à ajouter j'te f'rai signe merci bien.

siffle l'irrévérence car il n'est pas prêt,
aurait bien aimé être assez solide pour dire désolé pourtant,
cole claque la porte derrière lui
tourne vite le dos
aux non-dits.

ça viendra.
Morgan A. Prewett
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Morgan A. Prewett
Messages : 45
Points : 89
Re: grabuge † w/morgan Dim 15 Sep - 0:19

Tout était terminé pour l'instant, Morgan ne l'empêchait pas de partir tandis qu'il pensait lui aussi à ce qu'il allait faire par la suite. Il était secoué et avait vraiment besoin de se détendre. Sortant rapidement son téléphone, il envoya un message à sa pote Aïsha pour changer le point de rendez-vous pour la grande-salle. Vraiment, Morgan avait besoin de changer d'air. Peut-être allait-il éviter d'aller à la bibliothèque pour un petit moment peut-être? On verra.
Contenu sponsorisé
Re: grabuge † w/morgan

grabuge † w/morgan
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» MORGAN KINGSLEY (Tome 1) DEMON INTERIEUR de Jenna Black
» (M) ★ Joseph morgan ㄨ Ezekiel Nate Smitter - Pacificateur
» Morgan - Bidon "Mer et campagne" terminé
» document morgan
» Morgan à pédales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Premier étage :: Salon commun-
Sauter vers: