Carmen L. Rivera

Carmen L. Rivera
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Carmen L. Rivera
Messages : 4
Points : 11
Carmen L. Rivera Lun 19 Aoû - 8:21


CARMEN L. RIVERA
Prénom(s) et nom — Carmen Lorena Rivera
Surnom(s) — Cam
Âge — Dix-huit ans
Orientation sexuelle — Bisexuelle
Origine — Mexicaine
Sang — Née-moldue
Particularité — Legilimen
Année d'études — Huitième année
Options ou licence — Licence de Défense contre les forces du mal
Avenir — Son rêve serait d'ouvrir sa propre école de magie en Amérique centrale.
Avis sur les cracmols et moldus à Poudlard — En tant que Née-Moldue, elle est en accord avec la décision d'Aileen.
Maison — info ici (attendre la répartition)
Avatar — OC, gracie abrams

Baguette magique — Taillée à partir de tilleul argenté et pourvue d'un coeur d'épine du monstre du Fleuve Blanc, cette baguette mesurant précisément vingt-trois centimètres est jugée épaisse et semi-flexible.
Épouvantard — D'immenses vagues qui la submergent, l'impuissance ultime. 
Patronus — Un guépard.
Reflet du miroir de Risèd — Elle se perçoit dégageant une aura de puissance incomparable, au sommet du Chichen-Itzà, enseignant la magie à la jeunesse mexicaine.
Odeur de l'Amortentia — L'odeur caractéristique du café en pleine torréfaction.
Matière favorite — Défense contre les forces du mal.
Bonbon favori — Les borrachitos de son enfance.
Créature inspirante — Le vivet doré représente, pour Carmen, d'avoir la force d'éviter l'oppresseur, la lutte vers la liberté. Elle lui voue un certain respect pour cela.
Animal de compagnie — Un munchkin noir et crème au poil court prénommé Rafael.
Mental
« Sais-tu comment on se sent lorsque les regards des autres pèsent sur toi comme si tu effrayais l'humanité en entier ?  Lorsque chacun d'entre eux te dévisage, ça te donne l'impression que pas ta place dans ce monde. Le plus triste, c'est que cet univers, que tu croyais si pur, se révèle si fallacieux. Peut-être que tu comprends ce que c'est d'être perçue en tant que monstre, alors que tu te croyais divination.  Si c'est le cas, il ne te sera pas difficile de comprendre l'injustice du jugements inexact, faussement prouvé par ces saletés d'cons qui clament posséder la science infuse. Je parle de ces pleutres qui, au fil de leur misérable vie, n'ont pas encore compris que pour tout savoir il faut avoir tout vécu. Je prends pour acquis que tu me comprends, que tu as déjà ressenti cette rage qui t'envahis, qui te donne envie de tout foutre en l'air et d'emmerder cette société autoproclamée moderne et ouverte.

Si tu veux mon avis, c'est fort probablement ce sentiment de colère inimaginable qui a forgé mon caractère chaotique, qui a érigé ce mur entre les autres et moi. Ce n'est pas que je ne vous aime pas, c'est tout simplement que je n'ai pas l'énergie de me prouver, de rendre mes convictions flexibles pour vous plaire. Les connards de démagogues populistes je leur cracherais dessus. Je préfère m'entourer de gens ayant des opinions différentes des miennes, mais qui les assument pleinement. Je veux qu'autours de moi soient les révolutionnaires, les visionnaires qui travaillent pour atteindre leurs idéaux sans empêcher les autres d'atteindre les leurs. Pour l'instant, je me rassure en me disant qu'il vaut mieux être seule que mal accompagnée. Je décrirais ma philosophie d'un mélange de stoïcisme et de cynisme.

Bref, je vais continuer de boire mon café en travaillant sur mes sorts, en vous laissant perdre votre temps à propager de la haine pour des banalités. Je pense peut-être aller prendre une bièraubeurre après, si jamais tu veux me rejoindre. »

Story

« Selon Sigmund Freud, c'est entre quatre et six ans que l'humain développerait ses capacités sociales. Je comprends mieux maintenant pourquoi j'ai certaines lacunes dans ce domaine. À cet âge, mes parents avaient déjà compris qu'il y avait quelque chose de spécial chez moi. Ma mère appelait cette différence un don, mon père l'appelait une malédiction ; la vie n'est qu'une histoire de perception. Le problème, c'est que non seulement mon père détestait ma dissemblance, il en avait peur. Mes seuls souvenirs de ces années sont ceux où je me cachais avec mon grand frère, Alejandro, pendant que mon père, hors de lui, hurlait à ma mère qu'elle avait mise au monde une monstrueuse abomination.

Je ne comprenais pas ce qu'il se passait à ce moment là, mais je réalise désormais que mon père a fort probablement violenté ma mère au cours de cette période. Elle ne m'en a jamais parlé, mais je doute que ce soit la raison pour laquelle, en 2020 nous avons immigré aux États-Unis. Nous sommes partis, elle, Alejandro et moi, laissant notre paternel au Mexique. Je n'ai pas eu de nouvelles depuis.

Pur hasard ou destin, cela m'a permis d'intégrer Ilvermorny un an plus tard, dans la maison des Womatou. Ne parlant qu'un anglais rudimentaire et en tant que Née-Moldue, il m'a été difficile de m'intégrer aux autres élèves. Ceux-ci m'ont vite considéré, pour ces précédentes raisons, comme une étrangère appartenant pas à cet univers magique. Je me dois de souligné, par contre, qu'au cours de mes premières années j'ai tenté de me lier d'amitié avec quelques un d'entre eux. Ça n'a pas porté fruit, mais c'est l'intention qui compte. J'ai donc passé la majorité de mes premières années à travailler mes sortilèges, évitant mes pairs. Je souhaite donnée une mention spéciale aux grimoires pour m'avoir appris l'anglais.

Par la suite, mon parcours à l'école de magie américaine s'est parsemé d'embrouille. Une journée où je devais être particulièrement susceptible, une peste de ma classe de potions m'a traité de sang-de-bourbe. La connasse. Je lui ai lancer une potion de vieillissement en pleine face. J'ai été sauvée de l'expulsion par ma professeure de défense contre les forces du mal. C'est elle qui m'a appris la légilimancie, en croyant que cela me rendrait davantage empathique et m'aiderait à comprendre les autres étudiants. Nice try.

J'ai continuer de déconner avec cette aptitude nouvellement acquise, au grand désarroi de mon enseignante. Mes résultats académiques était cependant assez forts pour que la direction me laisse tranquille. Au fil du temps, je me suis forgé intentionnellement une réputation de sociopathe indifférente et chaotique. Ça gardait les médiocrités couardes loin de moi. Cependant, la solitude commençait à peser lourd sur mes épaules, mais comme je n'allais jamais me lier d'amitié avec de tels pleutres, j'ai décidé qu'il me fallait un familier. Je me suis donc lancée à la recherche d'un animal. Je l'ai trouvé trois semaines plus tard, en parcourant les dédales de New York pendant les congés estivaux. C'était un chat svelte, court-sur-patte, à la fourrure majoritairement noire à l'exception de ses pattes d'une couleur crème. Je l'ai choisis, non pas parce que nous sommes tout deux très petits, mais pour son air extra blazé. On aurait dit que ce chat en avait marre de sa vie, que rien ne pouvait l'impressionné. Un jour, je lui ai passé le test ultime : je l'ai fait léviter en me disant qu'il allait flipper, mais je n'ai eu aucune réaction de sa part. Même pas un miaulement, simplement du désintérêt ultime. Je l'ai nommé Rafael, c'est le premier nom qui m'est venu à l'esprit et, de toute façon, je crois qu'il s'en fou royalement.

Au cours de ma dernière année d'ASPIC, j'ai pris la décision d'être transférée à Pourdlard pour mon DEMA. Ilvermorny n'avait plus rien a m'offrir, les étudiants encore moins. Je suis partie pour le Royaume-Uni cet été, après avoir passé deux semaines nostalgiques au Mexique en compagnie de ma mère. Je me suis rendu compte, durant ce cours séjour, qu'il n'y avait aucune école de magie en Amérique centrale. La plupart des sorciers sont envoyés à Castelbruxo pour faire de la putain de botanique, que j'appelle affectueusement de la connerie jardinière. C'est la raison pour laquelle une idée folle et idéaliste occupe désormais mes pensées : ouvrir ma propre école de magie au Mexique. Il faut tout d'abord que je me trouve des pairs puissants, visionnaires et motivés. Les sorciers compétents ne sont jamais difficiles à trouver, il ne me resterait qu'à les convaincre. T'en penses quoi ? »
Derrière l'écran
Cam — heyy o/ appelez-moi cam, j'ai dix-sept ans et je suis franco-canadienne. je suis in and out des forums rp depuis quelques années déjà, mais dabberblimp est mon tout premier basé sur l'univers d'harry potter. j'espère ne pas trop me fourvoyer dans le contexte, si oui n'hésitez pas à me le dire huhu. sur ce, j'ai bien hâte de rp avec vous !


Dernière édition par Carmen L. Rivera le Mar 20 Aoû - 20:08, édité 8 fois
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
L. Andy Ollivander
Messages : 1876
Points : 1792
Re: Carmen L. Rivera Lun 19 Aoû - 20:59

OH DAMN
tu es si belle
et non je suis sur que tu vas t'en sortir sur l'univers!!
bienvenuuuue!!


winner is dreamer who never gives up; andy


Carmen L. Rivera  KmuUNxl


Merci Renako pour ce cadeau sublime!
Arsene L. Priest
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Arsene L. Priest
Messages : 118
Points : 436
En couple avec : Hennessy M. Tudor (bientôt plus je profite de pouvoir encore l'écrire).
Re: Carmen L. Rivera Lun 19 Aoû - 21:00

Oh damn ce personnage qui a déjà l'air si stylé
Bienvenue courage pour ta fiche !!


Real eyes realize real lies
- Priest -
Brennan I. McKay
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Brennan I. McKay
Messages : 79
Points : 111
Re: Carmen L. Rivera Lun 19 Aoû - 21:10

Bonsoir et bienvenue cutie, t'es bien mignonne tu sais ? miguel le magnifaïk J'ai hâte de voir la suite blblbl !
Lucie L. Leroy
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Lucie L. Leroy
Messages : 39
Points : 74
Re: Carmen L. Rivera Mar 20 Aoû - 14:23

tant de style
je hurle.

j'la trouve incroyablement charismatique ? peut être c'est dû au caractère + à l'écriture en première personne idk mais vraiment
va casser des murs carmen
j'te suis !!

bienvenue !
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
Orphan E. Scamander
Messages : 929
Points : 1028
En couple avec : Marié à Rachel O'Sullivan Scamander.
Re: Carmen L. Rivera Mar 20 Aoû - 20:18




Bienvenue sur Dabberblimp !

DAMN GIRL
cette plume
ce personnage...
Le caractère j'aime tellement comment tu l'as écrit. Bref Carmen est parfaite et c'est une putain de gryffondor ok ?!
Amuse toi bien parmi nous !


Te voilà validé, tu peux dès à présent créer ta fiche de lien, ainsi que ton téléphone portable (des modèles sont mis à ta disposition). Tu dois aller faire recenser ton avatar et tu peux aussi faire une demande de rp, ou aller sur la CB te trouver un éventuel partenaire. Tu peux aller t'inscrire dans un club de Poudlard et aussi aller zyeuter la liste des postes.


Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Contenu sponsorisé
Re: Carmen L. Rivera

Carmen L. Rivera
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Carmen et Marco
» [JEU] A LA POURSUITE DE CARMEN SAN DIEGO DANS LE MONDE : Devenez enquêteur sous Android [Gratuit]
» CARMEN de Prosper Mérimée
» Frida Kahlo et Diego Rivera: l'art en fusion
» RIVERA Paolo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Ceremonie de répartition :: Fiches validées-
Sauter vers: