AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 cri du bonheur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
O. Nansý Óskdóttir
Nouvel arrivant
avatar

Nouvel arrivant

Messages : 14
Points : 14
MessageSujet: cri du bonheur   Sam 3 Juin - 15:06


Ólafína Nansý Óskdódottir, agée de vingt-huit ans. Originaire de l'Islande, ne vous étonnez pas à la retrouver à grommeler des insultes incompréhensibles à votre égard. Sorcière moldue, elle n'est en rien extraordinaire et particulière, sauf si le fait d'être enceinte — qui ne devrait d'ailleurs pas tarder à venir dans les prochains mois — en fait une caractéristique quelconque à retenir. Anciennement tattoo artiste magique, elle s'est plus récemment convertie en concierge par de malheureuses circonstances — le temps de se débarrasser de ce deuxième être qui ne cesse de la faire grossir, puis éventuellement de s'occuper de son éducation jusqu'à qu'il puisse enfin agir par lui-même.

Parcourir à nouveau ces couloirs lui rappelle le temps où elle était serpentarde. Par chance, elle tâtonne le métier qu'elle voulait faire plus jeune, à savoir tatto artiste magique, même si actuellement, elle est freinée. D'ailleurs, à son époque, il n'y avait ni moldus ni cracmols. Elle appréhende donc d'un oeil perplexe et médisant les futurs événements à venir. Elle est consciente de l'avarice et de la cruauté de l'Homme. Toute cette histoire ne finira pas en de bonnes circonstances, elle en est certaine.
sa baguette se compose de chêne rouge et d'une plume d'oiseau-tonnerre. Elle mesure 28,7 centimètres et paraît relativement flexible. son patronus, quant à lui, est une méduse chrysaora colorata. cependant, ces temps-ci, elle a dû mal à la faire apparaître. lorsqu'elle plâne au dessus d'une potion d'amortencia, elle retient l'odeur générale qui plâne avant un orage ainsi que celle d'un cappucino caramel. et quelque part, de façon très évanescente, une odeur de fleurs dont la provenance lui échappe. son épouvantard se manifeste très violemment et projette une image d'elle-même, avec dans les bras, un nourisson mort-né. face au miroir de risèd, c'est une vision très brouillée — mais où sont présents des sourires paisibles mais surtout, heureux. ses matières favorites, du temps qu'elle était élève à poudlard, sont définitivement les sports moldus et les arts magiques. d'ailleurs, elle était très active dans le club de boxe anglaise, de duels et d'arts. elle n'est plus confiseries depuis un bon moment, et préfère largement les tartes citron meringuées. la créature qui l'inspire est sans équivoque l'oiseau-tonnerre. majestueux, élégant, impétueux. tout le contraire de son animal de compagnie, qui est une loutre femelle affectueusement nommée stjarna.
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

it did not ruin her



21:30, neuf octobre 2004 à reykjavik —

Psychotropes qui bordent la vie ; s’en viennent souffler sur ses bougies — lentement, lascivement ; d’une expiration ténue, une par une, à chaque fois. Décompte Final qui se décline et s’incline ; tic tac tic tac. Chaque dose plus mortelle, chaque injection plus gangrène. Tic tac tic tac. C’est la folie, l’ivresse, la perdition de l’esprit ; une seule pensée détonne, permanente, imperméable prochaine dose où la trouver, où trouver le fric, comment survivre jusqu’à la prochaine inspiration. Rien ne laisse place à d’autres préoccupations, rien ne dépasse de cet encéphale ; obsession, pulsion mortelle, vivre pour elle, elle pour vivre (voler). Toujours plus haut, toujours plus fort ; jusqu’à l’évasion la plus totale, l’euphorie immorale et la chute, l’achèvement des artifices toujours plus rance, pernicieux — redoutable. Tic tac tic tac. Course effroyable contre la montre, s’affranchir des limites, les dépasser ; se dépérir du factice et plonger dans ses délices ; et suppliquer, abdiquer devant le vice ; se complaire victime de l’affection, infection face au bourreau malfaiteur, profane et divin. Tic tac. Tic. Tac. L’amour ne la sauvera pas, l’amour l’incendiera et l’immolera ; elle rira jusqu’aux ultimes pleurs, car même ses larmes ne parviendront à éteindre le brasier qui viendra la consumer. Et c’est au fond d’un murmure qu’elle insuffle et rend le final soupir, comme lors de ces premiers jours qui se déclament enfin dernier. C’est sur un carrelage dur et froid qu’elle susurre « Puis-je enfin haïr les étoiles ? » ; crevée dans l’écume, crevée dans le simulacre.


21:54, neuf octobre 2004 à reykjavik

Noyé dans le sel de ses larmes, échoué contre les rives de son âme, il s’efforce de retrouver entre les carrefours de son esprit son amour de toujours. De ses doigts il tente de ranimer l’essence qui s’échappe, de ses paumes il s’essaye à capturer la vie qui s’en va à la hâte; mais gît indéniablement devant lui le corps éteint; dénué de souffles à expirer. Alors il ne peut se contenir et la silhouette se retrouve affligée de n’avoir pu la retenir, la figure se retrouve éplorée devant le blâme et son vacarme; celui qui gronde de n’être qu’un incapable, d’être impuissant face à la fatalité qui les frappe. Les remords le croulent et la carrure s’écroule; les maux de ces injections venimeuses peinent à être pansées, les seringues gangrènes s’obstruent à l’oubli et au pardon; et la seule chose qui demeure est cette carcasse qu’il étreint avec désespoir et amertume, avec lui leurs souvenirs d’antan, où sourires et soupirs s’expiaient en commun.  


01:54, douze avril 2019 à glasgow

Lumières tranchantes comme lames de rasoir, écaillant les murs et cisaillant les regards hagards de ses néons phosphorescents, de ses étincelles poignards fauchant les tristes âmes de son éblouissance: l’heure vespérale et l’ocre ornant la voûte emportés par sa fulgurance. Musique 8-bits décomposée, disséquée, recomposée, remixée — coupée en intermittence par les scratches du DJ déchaînant le public et entraînant cris et hurlements exaltés; le Grandmaster enchaînant platines et loops plus fulgurants encore que ses prédécesseurs. Dans la fosse berce la foule cascadant les larsens stridents qui tachent d'enivrer silhouettes et corps jonchés sous le stroboscope hypnotique, sueurs sur l’épiderme, plis sur les habits, sourires extatiques collés aux faciès. Les hanches se déhanchent, les carrures se rapprochent, décrochent, s’accrochent entre eux comme atomes de molécule; les paroles se percutent répercutent s’occultent dans les vibrations chaotiques du son psychédélique. Et les murs tremblent sous la pression et la puissance des basses qui parcourent l’ensemble de la salle en effervescence; l’essaim fougueux, enragé, pris de spasmes orgastiques à chaque seconde. Car une nouvelle drogue en vogue s’importe entre les paumes, incroyable et phénoménale. Démentielle. Elle arpente les palais en échange d’un peu de Queen; elle s’imprime dans les nerfs pour quelques quid. Get high, dans sa forme la plus littérale et la plus fidèle. Pour un encéphale et ses connexions bousillés, on a le droit — le prestige — de flotter dans les airs, se libérer de la gravité de la Terre et s’octroyer une place dans un cimetière.

Tout cela en participant à cette subreptice manoeuvre se tramant en salle depuis cinquante-quatre minutes exactement.

« Les gens sont au courant que votre merde va les déglinguer ? »

Son faisceau d’aiguilles se trempe dans l’encre ébène tandis que le regard vadrouille l’Agora, devenue méphitique et brumeuse dues aux émissions régulières de diverses substances embrasées.  

« Les gens en ont toujours eu conscience дорогая.. C’est souvent ce qui les pousse à la consom’ et c’est pour ça qu’on les aime ces gens-là, car les camés sont notre plus fidèle pompe à fric. »

Dermographe en main, elle assène la peau d’un geste brusque brut et fait couler l’écarlate sur le tatouage inachevé pendant qu’un râle émane des lippes.

« Pas de pitié pour les enculés.  »


03:07, douze avril 2019 à glasgow

« VARLEGA SUR MON MATOS SHITHEADS ! »

Élan meurtrier. Elle fonce vers les cops, le visage impavide et les poings aiguisés par la fureur. Coups et injures pleuvent, scindant les corps comme lames de rasoir, dans les veines pulsant l’ichor dont elle s’abreuve pour attiser l’ardeur; la vision vermeille et déchaînée, les sens animés par l’appel de l’adrénaline et les vociférations de ses victimes meurtries. Et tandis que la cohorte prend de l’ampleur, que le foutoir attire et alarme les autres clébards, la baguette atterrit dans la paume, ses faisceaux d’aiguille devenant projectiles d’armes à feux, dirigés par un waddiwasi hurlé. Les instruments fusent alors dans la chair, déchiquetant la peau avant d’en ressortir ensanglantés et d’aller taillader à nouveau un autre compère, sans jamais s’arrêter, incoercibles dards qui insufflent clabaudages de ces maudits bastards. Et son carnage est féroce et sans pitié; le corps en transe, frénétique et fiévreux, les iris dévorées par une passion abrasive et enivrante, la main habile, précise dans ses cruels méfaits.

Et tandis que le glas de la victoire résonne entre les tempes, l’Impétueuse se prépare et s’apprête à disparaître, à fuir de ce chaotique champ de bataille et à se désister de ses charges. Elle transplane alors, laissant le soin aux autres de se démerder pour s’échapper de cette descente inopinée. Une force nébuleuse s’accroche pourtant à elle, et la bataille reprend son cours, le corps étranger assiégeant et piétinant ses remparts dans sa tentative de modifier la destination de leur atterrissage.

Get fuckin' lost, son.


03:34, douze avril 2019 à selfoss

uc.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blue M. Starling
Mamy Blou
avatar

Mamy Blou

Messages : 124
Points : 176
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Sam 3 Juin - 16:04

e n f i n
je veux la suite aled
elle a l'air trop cool.
Ólafína ça me fait penser à

bc olaf u know. dsl.

bonne chance pour le reste love love love ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
avatar

Captain Queenie Bitch

Messages : 469
Points : 462
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Sam 3 Juin - 16:46

Je. Euh. Que dire à part bravo ??
Amour. aled
Courage pour la suite halp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faust H. Holdstock
L'électron de la conquête
avatar

L'électron de la conquête

Messages : 210
Points : 306
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Dim 4 Juin - 14:37

aled

stop me détruire avec toutes tes fiches stp halp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raffaello O. King
Connard de sushi de votre coeur
avatar

Connard de sushi de votre coeur

Messages : 147
Points : 277
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Dim 4 Juin - 15:47

JTM shine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ruben Damon
Captain bourrin
avatar

Captain bourrin

Messages : 218
Points : 217
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Lun 5 Juin - 1:08

chui en retard
oh mais ce style d'écriture je halp
où est le caractère ?? aller hop hop hop
(et jamais je prononcerai son nom en entier ok)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 407
Points : 552
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Sam 10 Juin - 9:12

Omg j'étais pas passé sur ta fiche mais.. Nansy quoi... aled


winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luke Blane
Professeur de Vol et Directeur de Gryffondor
avatar

Professeur de Vol et Directeur de Gryffondor

Messages : 155
Points : 191
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Dim 13 Aoû - 21:54

J'aime tellement ton écriture aled
C'est la perf sans même avoir finit ta fiche non mais sfzefzs hin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Woni M. Lloyd
Professeur de Langue Classique
avatar

Professeur de Langue Classique

Messages : 32
Points : 43
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Lun 14 Aoû - 0:40

Oh mon dieu je l'aime déjà !! Je veux lire la suite !!! T.T AAAAAAAAAAAH :impatience: <-- cet emojie n'existe pas... scared J'ai déjà des petites idées qui crépitent et n'attendent que ta RS !! <3 <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 407
Points : 552
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Lun 14 Aoû - 18:50

Accio Fiche terminée!


winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Agnès de Pontmercy
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 324
Points : 89
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Mar 3 Oct - 15:41

Si belle fiche et toujours pas continuée allez courage tu vas y arriver on croit en toi beauté !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yaroslav E. Soukup
Infirmier
avatar

Infirmier

Messages : 39
Points : 72
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Mar 10 Oct - 21:37

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lukas S. Dawson
Eleve né-moldu
avatar

Eleve né-moldu

Messages : 59
Points : 64
MessageSujet: Re: cri du bonheur   Jeu 9 Nov - 0:31

En fait tu respectes les temps de gestation chez les humains ? Allez encore 4 mois à attendre et on aura un beau bébé. 

En vrai finis ta fiche. 
Sans pression. 
Jtm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: cri du bonheur   

Revenir en haut Aller en bas
 
cri du bonheur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'oiseau bleu du bonheur
» Marvin Gaye l'impossible quête du bonheur (*)
» [Périodique] Mon Bonheur
» The Paradise, "Au bonheur des dames" adapté par la BBC
» Nouvelle : Le bonheur est dans l'après

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: 
Ceremonie de repartition
-
Sauter vers: