AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Lun 12 Juin - 19:50


Flashback ft. Felix

can i be your first ?


Boutique d’Ollivander. 30 août 2019.
Andy vient d’avoir 9 ans.


Tu es dans ton élément Andy. Le bois des baguettes qui attendent leur maître, sagement rangées dans les diverses étagères de la boutique Ollivander. Tu es dans ton élément avec ton frère et ton père. Même sans pouvoirs magiques, tu avais développé très tôt une relation fusionnelle avec les baguettes destinées aux sorciers. Tu les comprenais, les écoutais murmurer des heures durant. Tu t’y attachais. Et chaque rentrée, chaque année tu avais le coeur brisé de devoir t’en séparer, les voir partir avec un enfant qu’elles auraient choisi.

Il était bientôt neuf heures du matin. La boutique venait d’ouvrir. Il était tôt et ton père était encore en train de fumer la pipe dans son bureau, ton grand frère profitait encore de la grasse matinée car la rentrée était dans deux jours. Mr. Ollivander t’avait donc confié la boutique pour l’ouverture, car il savait qu’il n’y aurait pas grand monde à cette heure-ci, les futurs élèves se précipitant en premier lieu vers la boutique de livres ou d’animaux de compagnie.

Andy, tu rêvassais, accoudée sur le comptoir, observant toutes ces petites têtes qui couraient dans l’allée en pierre. Tu les enviais tellement, les jalousais secrètement de pouvoir aller à Poudlard, et d’être tous aussi excités les uns les autres en achetant leurs fournitures scolaires. Soudain, la sonnette de la porte d’entrée t’extirpa de ses songes. Un client venait d’entrer. Se redressant rapidement, droite comme un piquet, tu t’exclamas d’une voix aiguë.

« Bienvenue chez Ollivander !! »

Tu te tus en observant le jeune garçon qui venait de faire son entrée. Il était habillé de beaux vêtements. Tu te demandas même sur le moment s’il n’allait pas étouffer avec sa petite cravate sur mesure, qui semblait hyper serrée. Seule sa coiffure désordonnée lui donnait un air plus détendu. Par contre, l’adulte qui l’accompagnait te donnait froid dans le dos, et son regard si méprisant te fit automatiquement détourné le tien.
Trépignant derrière le comptoir et le dépassant à peine de tes yeux, tu sautillais pour mieux les observer.

« Vous venez acheter une baguette ?! Tu t’appelles comment ?! »

Tu ne savais pas si tu devais le tutoyer ou le vouvoyer, vu son allure de bonne famille. Mais vu qu’il devait avoir à peine 11 ans, Papa t’avais autorisé à tutoyer les enfants.
Grimpant enfin sur un petit marche-pied pour être à la bonne taille, tu leur offris un grand sourire, toute fière de pouvoir leur présenter la boutique avant que ton père te rejoigne pour le paiement.

« Nous en avons des tas de sortes, fabriquées cet été ! »





Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy

Messages : 190
Points : 257
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 20
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Mar 13 Juin - 19:48

Can I be your first ?
"The first time I saw you standing there. Butterflies, all I could do was stare, so flawless and original. My heart dropped and I fell for you."
Boutique Ollivander – 30 Août 2019.
Felix a 11 ans.


Poudlard.
Il te tardait tellement.
Malgré ta cravate bien trop serrée.
Il te tardait à un point qu’il t’étais presque impossible de rester calme, de te contrôler pour ne pas te mettre à courir comme les autres enfants vers diverses boutiques, la présence de Ramsay Thomas Gaunt, ton grand-père que tu devais appeler Père en publique, était certainement la cause de pourquoi tu restais en place.
Pourtant ce n’était pas les boutiques d’animaux de compagnies ou encore celles qui vendent des balais qui t’importais le plus Felix, c’était l’achat d’une baguette magique. Ta seule véritable compagne de route, celle qui te manquais pour affronter Ramsay.
Il avait été étrangement d’accord pour s’y rendre en premier lui aussi, c’est ainsi qu’à presque neuf heure du matin, vous passez tout deux la porte de la légendaire boutique Ollivander.
C’est ici que j’ai acheté ma baguette, comme mon père et le siens avant lui.
C’est ce qu’il t’avait dis il y a quelques jours lors d’un dîner, alors que vous parliez, ou plutôt, qu’il s’exprimait, sur votre journée d’achats scolaire à venir.
Alors que la porte s’ouvre et que la sonnette se déclenche, une voix enfantine, de fillette vous accueille.
Au début tu te demande d’où cela peut venir, puis tu captes ses yeux, sautillant et sa chevelue faite de feu.
Tu restes interdit un instant alors qu’elle vous questionne.
Te questionnes.
Te tutoie.
Tu retiens une grimace, Ramsay ne doit pas être du tout content que quelqu’un se montre si familier envers toi, ton rang et ton sang.
Ça te donne envie de rire Felix.

Oui nous venons chercher ma baguette, je m’appelle Felix !

Tu laisses ta joie s’exprimer en cette si simple phrase alors qu’elle monte sûrement sur un marche bien, ce qui te laisse découvrir son doux visage.
La poigne de Ramsay sur ton épaule se resserre.
Te retiens.

Morpheús.

Il l’a soufflé et pourtant ça donnait l’impression d’une gifle.
Une goûte de sueur froide coule le long de ta colonne vertébrale.
Tu déglutis de travers et de laisser justement Morpheús intervenir.
Ta tête se tourne légèrement, tes yeux se levant vers le bleu des yeux des Gaunt, couleur dont tu n’as pas hérité.

N’est-ce pas ce que j’ai dis ?

Le visage de Ramsay se crispe.
Tu sais que ce soir tu seras punis pour cela.
Tu le sais car là, en publique, il ne fera rien, alors tu profites.
Ses yeux se décrochent des tiens, un sourire fier fend soudain ton visage en deux, alors qu’il s’exprime à la petite rousse.

Pourrions-nous voir votre père ?
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Mar 13 Juin - 21:09

can i be your first ?


T’es toute contente Andy. Heureuse mais anxieuse. Tu ne sais pas si tu es prête à faire ça, même si tu sais que c’est ce que ton père aimerait, et qu’il a confiance en toi. Ton estime de toi même n’était pas aussi grande que lui, Andy. Tu avais des doutes, des doutes sur ton avenir et tes talents. Enfant précoce et en avance dans les savoirs qu’un enfant sorcier prêt à rentrer à Poudlard se devait de connaître. Tu savais pourtant que cette école ne t’invitait pas et que tu finirais surement au collège moldu par correspondance.

Tu venais d’apprendre en janvier de cette année même que tu étais cracmolle Andy. Tu ne savais pas trop ce que cela signifiait vraiment, juste que c’était quelque chose que les adultes trouvaient péjoratif.. honteux.. le genre de mot qu’on chuchote dans la rue sans oser regarder l’enfant. Comme une maladie.

L’homme qui accompagnait ce Felix te faisait penser à ce genre de personnes, aux chuchoteurs condescendants, qui vous descendent dans la méprise et haine.

« “Felix.. Morpheús..?”

Tu sembles un peu perdu, ne sachant pas si tu devais écouter le papa ou l’enfant qui se trouvait en face de toi et qui te souriait. Baissant les yeux face à l’adulte, tu préféres aller dans son sens pour ne pas les embarasser.

« Approche Morpheús..»

Perchée du haut de ton tabouret, tu réponds d’une voix claironnante à son père.

« Il arrive monsieur.. Papaaaa ? »

Brotchan Ollivander passe sa tête dans l’encadrure de la porte au fond du couloir, un café à la main, comme pour vérifier de ce qu’il se passait. Il remarqua la présence de Ramsay, ce qui le fit accourir d’une manière précipitée et burlesque.

« Monsieur Gaunt, quel immense plaisir de vous revoir. Comment va votre baguette depuis.. Hm.. c’est vrai que c’était à l’époque de mon père. Bois de Noyer noir et plume de phoenix. Puissante. Noble. Mais instable

Brotchan s’avance vers le comptoir ou il pose sa tasse de café. Tu étais toujours à côté de lui, perchée sur ton petit tabouret. D’un geste bienveillant, il te caresse la tête, sans quitter Ramsay du regard.

« Je suppose que vous venez acheter une baguette pour votre..»
Brotchan hausse un sourcil et détaille Felix un instant avant de répondre d’un ton naturel.
« .. Fils ? »

« C’est Morpheús Felix Gaunt Papa ! Il va rentrer à Poudlard ! Et il a besoin d’une baguette, je peux ? »

Brotchan hoche la tête, t'indique plusieurs rangées vers le fond de la boutique et se tourne vers Ramsay, à nouveau.

« Puis-je vous demander de laisser une chance à ma fille de proposer une baguette à Morpheus, si cela ne vous dérange pas. Elle a un don pour ça, malgré son jeune âge. »

Sûrement un des seuls, se désolait intérieurement Brotchan Ollivander.




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy

Messages : 190
Points : 257
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 20
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Ven 16 Juin - 19:11

Can I be your first ?
"The first time I saw you standing there. Butterflies, all I could do was stare, so flawless and original. My heart dropped and I fell for you."
Tes prénoms dans sa voix.
Roulants sur sa langue, s’échappant entres ses lèvres charnues.
C’était étrange comme sensation.
C’était différent.
Comme si tu les redécouvraient.
« Approche Morpheús… »
Tu t’exécutes sans discuter et te défais de l’emprise physique de Ramsay pour t’avancer vers le comptoir, alors que la jeune fille appelle son paternel.
Quand tu vois arriver l’homme, tu l’envie presque aussitôt.
Ils se ressemblent, il semble si gentil, même s’il semble venir lécher le cul de ton grand-père, mais après analyse de ses mots, tu te rends compte que ce n’est pas vraiment le cas. Ramsay sourit par politesse mais tu vois la haine briller dans son regard.

Bien le bonjour monsieur Ollivander, ma baguette se porte très bien, nettement moins instable.

Monsieur Ollivander semble si aimant.
Monsieur Ollivander semble être un bon papa.
Sa main qui s’égare dans les cheveux de sa fille…
Tu te mordilles la lèvre inférieure Felix.
J a l o u s i e
Le regard du paternel coule sur toi.
Le mot fils t’écorche, il te broie. Il t’étouffe et te donne envie de fuir, de grimacer, de crier et de hurler. Mais rien du tout. T’encaisse et c’est tout Felix.

Excat.

La voix de Ramsay est froide, tranchante, comme toujours et elle est éclipsé par celle de la rousse. Une voix si contrasté vis à vis de celle de ton austère grand-père Felix, pleine de joie et d’entrain. Une voix qui transporte tes prénoms et ton nom dans une autre dimension pendant un court instant.
Tu as effectivement besoin d’une baguette, mais c’est le « je peux ? » qui te fais pencher la tête sur le côté. Tu ne comprends pas ce que cela veut dire. Tu hausses même un sourcil quand monsieur Ollivander acquiesce.
Ton regard se tourne vers Ramsay, dont tu n’attends pas vraiment la réponse, puisque tu veux que ce soit la gamine qui te donnes la baguette qui pourra lui tenir tête à lui. Pourtant tu attends qu’il fasse un mouvement de la main pour t’approcher un peu plus.
Posant tes mains sur le comptoir.
Tu la regarde tant bien que mal fouiller dans les étagères avant qu’elle ne revienne avec une longue boite contenant peut-être ta future meilleure amie.

Comment tu t’appelles ? T’as quel âge ? Tu vas aussi aller à Poudlard ?

C’est bon Felix, ta langue était dénouée.
Pendant un instant tu te fichais de la baguette, c’était elle et ses cheveux de feux qui avaient capté ton attention.
Éveillé ta curiosité si soudaine.
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Ven 16 Juin - 21:49

can i be your first ?


Tu es aussi intenable qu’une puce Andy. C’est ta chance, le moyen de faire tes preuves à ton père, à ce petit garçon et même à son père qui ne semblait pas très ravi d’être ici. Tu veux rendre heureux un client, tu veux que tous le monde soit fier de toi. C’est ton fantasme le plus profond, qu’on te félicite et qu’on t’encourage dans cette direction. Tu te hisses sur un tabouret pour atteindre les étagères du haut. C’était le nouvel arrivage de cet été, vos derniers chefs d’oeuvres, vos enfants durement fabriqués qui étaient prêt à s’emmanciper, à choisir leur sorcier. Tu en attrapes une, ta préférée. Noble et puissante. Tu sais qu’elle serait parfaite pour lui, qu’il le mérite. Elle doit être pour lui, c’était sûr et certain.

Tu manques de trébucher du tabouret tant l’excitation et la frénésie t’emporte. Remettant ta petite robe à fleurs correctement, tu te précipites vers le comptoir, presque essouflée. Tu transpires du front et t’as du mal à aligner deux mots.
Ton père fronce les sourcils et te tapote l’épaule, te demandant gentiment de te calmer un peu, que tu fais tout trop vite et que tu vas finir par vraiment tomber à force de t’exciter comme un chimpanzé hyperactif.

Il te demande si tu vas à Poudlard. Soudain ton coeur se serre. Il avait l’air tellement gentil et mignon que ça te déprimait de savoir que tu ne le reverrais surement plus. Cela te faisait cet effet avec beaucoup de futurs élèves.

« Hum.. Non non, je ne peux pas y aller moi. J’aurai bien aimé mais.. »

Tu sens que ton père se tripote nerveusement les doigts. Tu rougis et lèves la boite qui contenait la baguette vers le haut, comme si c’était une relique précieuse et inestimable.

« Voilà ! Boix de houx et ventricule de dragon. Une baguette qui choisit les sorciers puissants aux quêtes périlleuses ! »

Tu ouvres la petite boite lentement comme pour toi même essayer de te calmer, tes doigts tremblant d’impatience. Tu sors la baguette, plutôt très grande et rigide et lui tend, manquant de la faire tomber de tes petits doigts boudinés.

« Je t’invite maintenant à la tester.. Mais cela devrait être une petite merveille ! »

Tu l’intimes à se reculer et montre du doigt une pile de vieux journaux, comme le fait d’habitude ton père. Celui ci a les bras croisés, se grattant le menton en observant l’enfant, évitant par contre de croiser le regard de Ramsay. Il semblait plongé dans une immense reflexion, détachant sa main pour caresser ton dos et attendre avec toi la réaction de cette baguette face au pouvoir de Felix. Allaient-ils s’accorder ? Tu en étais sûre, ton paternel avait du mal à être aussi convaincu que toi.




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy

Messages : 190
Points : 257
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 20
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Dim 18 Juin - 13:32

Can I be your first ?
"The first time I saw you standing there. Butterflies, all I could do was stare, so flawless and original. My heart dropped and I fell for you."
Elle se presse et s’empresse.
C’était presque drôle, mais tu ne riais pas, tu ne souriais même pas Felix.
L’impatience était au commande et tu ne répondais plus de rien, jusqu’à ce que la curiosité prenne étrangement le dessus.
Juste avant ton regard s’égare à nouveau en direction de Monsieur Ollivander, une fois de plus tu constate à quel point il est attentionné avec sa fille. Sa si jolie petite fille qui dans ta vive curiosité ne t’as pas donné son prénom, l’information que tu souhaitais avoir plus que toutes les autres.
Tu prends ton mal en patience.
Sa réponse te fait tiquer.
Pourquoi elle ne pourra pas aller à Poudlard ?
Tu as envie de demander pourquoi, tu te penches un peu plus en avant, puis tu vois son regard glisser sur son père, anxieux et étrangement, tu te tourne doucement la tête vers Ramsay. Il est livide. Tu comprends qu’il se passe quelque chose, mais tu ne saisi pas, tu ne vois pas où est le problème.
La voix de la jeune fille te tire de tes pensées.
Tu écoutes attentivement ce qu’elle dit, tu notes les informations dans une coins de ta tête, tout en te demandant si tu seras un sorcier puissant, alors qu’elle ouvre la boite. La baguette est belle, tu es happée si bien que tu ne fais pas attention quand elle manque de lui échapper des mains.
Tu l’as saisi du bout des doigts Felix, la regardant un instant.
Te demandant si c’est vraiment elle.
Puis tu entends la rousse qui t’invites à la tester, tu lui souris.
Elle te montre un tas de vieux journaux.
Tu t’en approches tout en gardant une distance de sécurité ?
Felix, tu fais un mouvement vif du poignet tout en fixant la cible.
Un éclair de lumière s’échappe de ta baguette, un cris t’échappe quand il ricoche sur la tas de journaux sans en faire tomber un seul, puis contre le plafond et deux murs avant de revenir dans la baguette. Tu l’as déposes avec empressement sur le comptoir avant de faire deux pas en arrière.

Désolé, désolé !

Tu t’excuses un poil paniqué.
Pourtant tu constates que tu n’as étrangement rien cassé.
Comme…
Tes sourcils se froncent et ton regard se lève vers Monsieur Ollivander.

C’est étrange non ?

Comme si ce n’était pas la bonne baguette.
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Dim 18 Juin - 16:16

can i be your first ?


Tu es impatiente Andy. Sur le qui vive. Tu veux voir si ça a marché, tu veux voir si tu as eu l’instinct de choisir la bonne baguette, la bonne amie. Sur la pointe des pieds du haut de ton petit tabouret, tu l’observes découvrir ce morceau de bois. Chaque rencontre entre une baguette et un sorcier était un spectacle différent. Certains la caressaient du bout des doigts, d’autres étaient effrayés et timides, refusant de la tenir, certains la reniflaient même pour s’habituer à l’odeur.
Felix, lui, la tenait avec précaution, comme un respect admiratif et curieux envers la baguette.

Tu le scrutes faire le geste et pousse un cri alors quand les journaux manquent de s’effondrer. Une étincelle avait failli mettre le feu au tas de papier. Failli.
Le père Ollivander se précipita d’un rire nerveux et rassura votre petit client.

« Ne vous inquiétez pas ! Ils sont là pour ça, ne vous excusez pas mon petit. »

Peut-être avait-il était trop familier sur le coup, il évita soigneusement Ramsay et remit le tas de vieux exemplaires de la gazette du sorcier en ordre.

« Tu as eu de la chance, pas d’accident. » t’exclamas-tu.

Soudain, le regard de ton père et le tien se croisent. Vous vous comprenez immédiatement. Une baguette invendue d’il y a deux ans. Qui attendait toujours son maitre. Une baguette si particulière d’un bois et d’un coeur pas commun. Peut-être était-ce pour cela qu’elle avait du mal à trouver allégeance. Brotchan Ollivander fixa le jeune garçon un moment puis alla dans l’arrière boutique.

« J’ai sûrement ce qu’il te faut. »

Tu en profites pour ranger la baguette de Houx gigantesque dans son boitier et retourna la ranger avec les autres, croisant ton père qui revenait déjà avec une petite boite poussiéreuse.

« Felix dis-tu.. C’est un très joli prénom. Est-ce que tu savais qu’un dénommé Felix Felicis avait inventé une potion qui rendait chanceux quiconque la buvait ? »

Le regard de ton père pétille. Tu sais qu’il chérie particulièrement cette baguette. Tu grimpes à côté de lui.

« Bois de Sequoia. Coeur de corail. » Tu lui chuchotes à l’oreille d’une voix malicieuse. « C’est très dur à travailler le corail. »

Tu prends la baguette des mains de ton paternel pour la tendre à Felix, impatiente qu’il réitère le geste. Tu espérais de tout ton coeur que cette baguette puisse enfin trouver un maitre, un ami tant attendu pour elle qui était rester dans l’ombre trop longtemps.




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy

Messages : 190
Points : 257
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 20
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Dim 18 Juin - 22:25

Can I be your first ?
"The first time I saw you standing there. Butterflies, all I could do was stare, so flawless and original. My heart dropped and I fell for you."
Rassurant, rassuré.
Monsieur Ollivander te mets en confiance avant d’aller redresser la pile de prospectus qui penchait un peu plus qu’à l’initiale.
Sa fille aussi, c’est étrange cette façon qu’elle a de te tutoyer, mais tu trouves ça agréable, être considéré comme un sorcier lambda.
Tu oublis Ramsay un instant dans ton dos.
Les Ollivander semblent penser à la même chose soudainement, tu le vois dans leur regard ; un de tes sourcils se dresse.
Le père fini par se tourner vers toi et il t’annonce qu’il a ce qu’il te faut. Tu n’es pas vraiment sûr de comprendre, mais il doit bien savoir ce qu’il fait, c’est son métier après tout. Un métier très noble constate-tu.
Il venait lui aussi de te tutoyer.
C’était en un sens rassurant, mais tu n’osais plus te retourner de peur de croiser le regard noir de Ramsay, les traits de son visages tendus, donnant l’impression qu’il allait exploser de rage. Mais tu étais pourtant empli d’une certaine confiance.
Les deux commerçants disparurent chacun leur tour et tu t’avanças un peu.
Monsieur Ollivander revint avec une boite poussiéreuse.
Une vieille baguette ?
Il s’adresse à toi en t’appelant Felix.
Tu l’écoutes et hoche même vivement de la tête pour répondre à sa question, mais tu ne peux ignoré ce sifflement qui te hérisses les poils de l’échine.
Il était si déçu et à la fois tellement en colère quand tu t’es révélé ne pas être comme lui, ne pas avoir hérité du gêne ancestrale de ta famille, chose qui t’as profondément fait souffrir. Tu aurais voulu, rien qu’une seule fois, qu’il soit fier de toi.
Mais Ramsay Thomas Gaunt n’est pas quelqu’un qui abandonne, alors il a tenté tant bien que mal de t’initier au Fourchelang, de te l’apprendre de force, si bien qu’avec le temps t’as au moins réussi à reconnaître ton prénom.
Qui glisse sur sa langue vipérine, comme une malédiction.
M o r p h e ú s
La voix de la jeune fille à ton oreille te fait sursauté.
Une fois de plus perdu dans les méandres sombres de tes souvenirs.
Sequoia et Corail.
C’est très original.
Tu te saisi de la baguette qu’elle te tend et lui fait un petit sourire timide, avant de lancer un regard amical à son paternel.
Elle est douce, lisse et très belle, tu la fais rouler entre tes doigts Felix avant de la saisir pour de vrai et tu n’as pas le temps d’en faire plus.
La lumière vacille et t’as l’impression qu’un doux vent chaud se lève du sol. Tes yeux s’écarquille de surprise, mais à la fois tu te sens tellement bien. Apaisé, comme si quelqu’un te serrais dans ses bras avec amour.
Soudainement tout s’arrête.
Le retour à la réalité te fais papillonner des paupières.
Tu n’es sûr de rien, mais une part de toi le sais déjà.
Tu veux garder cette baguette Felix.
C’est la tienne.
Tu te tournes vers les Ollivander.

C’est celle là…

Tu trouves que ça sonne un peu comme une question, mais c’est pour qu’ils confirment, alors que tu t’agrippe déjà à elle.
Comme si ta vie en dépendais.
Un furtif regard en direction de ton grand-père.
Oui, ta survie en dépends Felix.
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Dim 18 Juin - 23:24

can i be your first ?


Tu attends avec impatience Andy. Tu attends de voir si c’est bien la bonne, si votre amie de longue date a enfin pu rencontrer sa moitié, son âme soeur. Comme à chaque destin scellé, chaque couple formé, cette ambiance chaude immerge la pièce principale de la boutique. Un petit rayon de soleil capte l’atmosphère et réchauffe les coeurs. C’était la bonne !

Sans pouvoir contenir ta joie et ton excitation, tu sautes de joie sur place, tombant de ton tabouret comme un gros tas au sol. Ton père se précipite pour t’aider à te relever alors que tu te met à pleurer car t’as une grosse bosse sur la tête. Tu te frottes les cheveux en retenant tes larmes et t’avances vers Felix, passant derrière le comptoir pour te retrouver devant lui.

« Snif.. Voilà ta baguette du coup.. Je laisse ton papa régler la somme.. »

En vrai, tu voulais un peu l’éloigner de lui car il faisait peur, et tu voulais pouvoir lui parler un petit peu avant qu’il parte.
Alors que vous êtes désormais dans un coin de la pièce, tu lui prends les mains et le fixe droit dans les yeux, les tiens encore un peu embués par le gros chagrin de l’instant. Tu lui chuchotes.

« J’espère que tu te plairas à Poudlard et que tu travailleras bien ! »
Tu étais une bosseuse Andy, avide d’apprendre et si déçue de ne pas pouvoir prouver tes compétentes auprès des autres. Tu fronces les sourcils soudainement pour avoir un aspect sévère.

« Et tu seras sage hein ? J'espère que tu iras à Gryffondor ! Ou à Poufsouffle c'est acceptable aussi.. »

Tu tires la langue et lui lâches les mains, le teint un peu rosi et gêné même si tu ne sais pas pourquoi, et qu’il n’y a surement aucune raison de l’être.
Tu es un peu jalouse de lui, ou plutôt envieuse. Mais ça te rend honteuse de l’être. Ce n’est pas bien, tu dois savoir rester à ta place. Tu lances un petit regard terrifié vers Ramsay qui semblait te fusiller du regard. Il avait terminé de payer et tu vis ton père, le visage livide et miséreux. Qu’avait bien pu lui dire l’homme ?

En tout cas, il était pour lui l’heure de rentrer. Tu t’éloignas agilement pour retourner auprès de ton père en regardant Felix d’un air triste. Tu ne le connais pas, mais son sourire va te manquer. Tout comme le souvenir de cette école dont tu ne connaitras jamais les lumières.




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy

Messages : 190
Points : 257
Date d'inscription : 02/04/2017
Age : 20
MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   Lun 19 Juin - 0:26

Can I be your first ?
"The first time I saw you standing there. Butterflies, all I could do was stare, so flawless and original. My heart dropped and I fell for you."
Excitation.
La jeune fille trépigne de joie et t’as envie de la suivre dans son élan enthousiaste, mais tu te retiens. On t’as appris à rester calme en publique, mais ne t’inquiètes pas Felix, l’heure où tu ne feras plus rien pour essayer de le satisfaire est plus proche que tu ne le crois.
C’est la confirmation tant attendu : ta baguette.
Elle trébuche dans son euphorie et se fait mal, un éclair d’inquiétude se reflète dans tes prunelles noisettes.

Tu n’as rien ?

Tes yeux se tournent vers Ramsay un instant, un petit sourire aux lèvres, mais il te dévisage gravement et tu préfères déporter ton regard vers la rousse qui s’approche de toi, les larmes encore aux yeux.
Andy.
C’est comme ça que l’a appelé son papa.
Elle te dis que vous pouvez vous éloigner, que vos pères vont s’occuper de régler ta baguette que tu laisses sur le comptoir avant de la suivre, un peu inquiet pour monsieur Ollivander au vue de la tête que tire Ramsay.
Tu sais Felix pourtant que c’est elle que tu dois protéger de ses mots, tu le sais parce que tu as compris.
Cracmole.
Elle n’a pas besoin d’entendre ça.
Elle ne le mérite pas.
Alors tu te laisses entraîner dans un coin de la boutique, tu l’as laisse planter son regard dans le tiens et prendre tes mains alors que tes joues s’enflamme tellement tu es gêné, pas du tout habitué à ce genre de choses.
« Vous savez que cette chose n’apporteras que le malheur sur votre famille ? Du temps de mon grand-père, ils les oubliettaient avant de les abandonner dans les bois. Vous devriez peut-être y penser Brotchan, tant qu’elle est encore innocente. »
Elle te parle de Poudlard et ton cœur se pince.

J’espère m’y plaire et ne t’inquiètes pas, je serais un bon élève Andy !

Tu veux la rassurer Felix, tu veux y aller pour elle.
« Je suis indulgent de laisser votre créature toucher et s’adresser si familièrement à mon fils, sachez que cela sera bien la dernière fois. Je ne manquerais pas d’en faire part à certaines de mes connaissances, que vous gardez pareille monstruosité sans essayer de la cacher, mais bien à la vue de tous. »
Andy fronce les sourcils, tu t’inquiètes légèrement.
Un petit éclat de rire t’échappe quand elle te demande si tu seras sage, tu lui fais un clin d’œil en te retenant de lui tirer la langue.

Ça, je ne sais pas miss Ollivander.

La suite t’as fais légèrement perdre ton sourire.
Tes yeux se décrochent des siens un instant pour regarder Ramsay et le père d’Andy. Au vue du visage du commerçant, tu comprends que ton grand-père fait des siennes, qu’il dit des choses encore méchantes, blessantes.
Affreuses.
Ton regard se baisse vers tes pieds.
Elle a lâché tes mains.
Tu souffles :

J’espère juste ne pas finir à Serpentard comme la majorité des membres de ma famille.

Tu relèves la tête Felix et tu vois que c’est l’heure de partir.
Tu récupère rapidement la boite de ta baguette, pour rien au monde tu ne voudrais que Ramsay puisse t’en priver maintenant que tu as de quoi répliquer.
D’un regard doux, tu t’excuses aux Ollivander pour ce qu’à pu faire et dire ton aïeul. Tu voudrais bien les revoir, mais tu sais que ça ne sera probablement jamais le cas. Alors étrangement, tu te surpris à espérer, qu’un jour tu la recroiserais.
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FLASHBACK] ❝ Can i be your first ? | Pv. Felix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Flashback Rambo IV
» Flashback boutique
» Flashback
» [1914] [Flashback] - Voisin 3 - "Première victoire aérienne".
» Flashback - Salon des années 80 et 90 (Toulouse)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Le chemin de traverse :: Ollivander-
Sauter vers: