AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 décadente •• CAÏN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Captain Queenie Bitch
avatar

Messages : 286
Points : 251
Date d'inscription : 28/04/2017

MessageSujet: décadente •• CAÏN    Lun 19 Juin - 1:51


Décadente
Cela faisait deux jours qu'ils avaient passé la soirée de l'année avec Faust, et un de moins que Fenry était malade comme un chien, faute au contrecoups de tout l'alcool qu'ils avaient descendu, du vent et des sueurs froides, de l'euphorie générale, de l'humidité de ses fringues et de la nuit trop courte. Elle avait vagabondé dans les couloirs en tentant de retrouver son chemin et était tombée sur Soleil qui, si elle n'avait pas illuminé sa journée, avait au moins eu l'élégance de l'aider. Et ça s'était empiré. La fièvre avait augmenté, le mal de crâne et la nausée – elle n'y voyait plus clair, Fenry, ni dans son esprit ni dans celui des autres. Elle n'y voyait clair nulle part, et tout avait l'air irréel autour d'elle – elle doutait sans cesse de ce qui était vrai ou ne l'était pas.

Elle n'était plus sortie de son dortoir depuis que Soleil l'y avait escortée. Elle avait vagabondé entre son lit et les canapés de la salle commune, pour se dégourdir les jambes de temps en temps. Elle avait fini par s'affaler sur le tapis, trop faible pour rejoindre le devant de la cheminée, et avait roulé sur le dos, le regard dans le vague.

Des bruits de pas cognent contre son crâne, et elle fronce les sourcils, froissée d'être dérangée dans sa valse sordide qu'elle avait engagé avec le tapis et se débarrassa bien vite de toutes pensées caustiques lorsqu'elle crut reconnaître la silhouette de Caïn dans l'encadrement de la porte. Et un soupire siffla entre ses lèvres.

« J'espère que tu viens d'arriver. » Qu'elle lui ait épargné le spectacle pathétique de sa danse fébrile entre les couvertures et le tapis, à se prendre le ventre et à perdre la tête.

Elle se reprit, tant bien que mal, et s'assit, le dos contre le canapé, le regard relevé vers Caïn qui n'avait pas encore soufflé un mot. Peut-être qu'elle hallucinait, qu'il n'était pas vraiment là.. Elle parlait peut-être dans le vent. Ou alors ça n'était pas Caïn, et alors la personne devant elle devait vraiment la prendre pour une folle.

« Allez dis quelque chose s'teuplait j'ai besoin d'avoir l'esprit focalisé sur quelque chose de réel. » A condition que tu sois réel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleve sang-mêlé
avatar

Messages : 72
Points : 74
Date d'inscription : 08/04/2017

MessageSujet: Re: décadente •• CAÏN    Dim 25 Juin - 21:51

featuring Fenry & Caïn
« It never turns out how we want»



Les serpentards n'étaient qu'une bande de malpropres et de bras cassés et Caïn ne savait plus quoi faire de cette fine équipe. C'était désobligeant et pathétique et voilà que maintenant il se retrouvait à courir à droite et à gauche, dans le seul et unique but de veiller sur ceux qui se prétendaient ses amis, ou du moins des connaissances prolongées. Le canif roulait entre tes doigts agiles, les potions tintant dans ta poche, tu revenais du casse de l'infirmerie sifflotant, les yeux ballant à droite et à gauche. La petite insigne protégeait tes méfaits depuis bien longtemps, si bien que tu ne prenais plus la peine te cacher, ni même de douter. Tu te sentais à ce moment-là le roi de Poudlard. Un roi au service d'imbéciles que tu aidais. Tu étais parfois trop bon Caïn et tu te disais que tu ferrais mieux de laisser ses manants à leurs problèmes, pour aller jouer un mauvais tour avec Castiel. Mais dans le peu de sociabilité que tu connaissais, la définition du mot "ami" revenait trop souvent, si bien que tu avais presque fini par être dévoué. Cela t'horrifiait Caïn. Tu aurais préféré aller accomplir forfait avec ton complément d'âme plutôt qu'aider. Même Fenry, qu'actuellement tu regardais danser avec le tapis, dans des mouvements grotesques et désordonnés, en proie à des fantômes et à des hallucinations fiévreuses.

Tu l'observes en silence, t'attendant à ce qu'elle ressente ta présence. Elle était comme ça Fenry, à pénétrer, laminer les esprits, à repérer les existences par une simple pensée. Et Caïn, tu détestais cela si bien qu'elle avait fini par arrêter. Pourquoi l'aidais-tu déjà ? À cause de Leto bien sûr. Oui décidément Caïn était trop gentil.


« Et bien alors Fenry, on perd les dons de son esprit ? C'est regrettable»

Et regrettable sonnait comme une moquerie. Tu t'approches d'elle Caïn, à pas souples et précautionneux. Tu n'as pas envie de lui faire peur et tu as déjà entendu dire que des sorciers malades pouvaient faire de la magie sans se contrôler. Hors de question qu'elle ruine ton uniforme et te brûle les poils. Tu poses les potions sur la table avant de la pousser avec délicatesse et l'allonger sur le sofa de cuir comme une princesse. Son corps est suant, émanant une chaleur maladive qui te donne immédiatement envie de fuir. Le corps malade te rebute Caïn, tu vois cela comme une forme de faiblesse.

« Allonge toi et tait-toi, cela sera un soulagement, même malade il faut que tu déblatère, c'est éreintant.»

Tu soupires longuement.

« J'ai l'impression de continuellement jouer à la maman, c'est presque blasant de voir que vous êtes tous incapables de vous garder entiers et intacts.»



(c) chaotic evil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
décadente •• CAÏN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que pensez vous de...
» Une soupe en verrine!!! Une entrée étonnante et décadente!!!! Soupe à l'avocat et aux fraises.
» La horde décadente du seigneur Cours-la-nuit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Sous-sols :: Serpentards-
Sauter vers: