AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 462
Points : 635
MessageSujet: ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn   Ven 23 Juin - 0:37


Feat Edwyn

T'as pas un peu grossi ?


C’est bientôt la fin de l’année.
Enfin.
C’est la fin de l’année. Le bal est derrière toi, Felix est derrière toi. Les examens sont malheureusement derrière toi. Et c’est bientôt que tu rentres à la maison, que tu retrouves Papa et Edwyn. Parce qu’ils t’ont vraiment manqué et que t’espère qu’Edwyn partira avec vous en expédition cette année, même s’il en a peut-être marre de voyager après un an en vadrouilles. Peut-être qu’il a juste envie de se poser. Mais toi, t’as plein de trucs à écouter de sa part, t’as tellement hâte de le revoir, pour le serrer dans tes bras. Pour qu’il te conte ses récits de malfrat.

C’est une fin d’après midi tristounette. Tu te sens plutôt seule, tous le monde est parti faire la fête mais t’as pas le coeur à ça. Ta récente déception avec Felix te rend lasse et dépressive. T’aurais bien envie de te distraire la tête mais quoi de mieux que les livres et les devoirs pour ça. C’est la seule chose qui ne t’ennuie pas. Ton cerveau est tellement concentré que tu ne penses plus à rien d’autre qu’à cette fichue traduction de ce texte en runes.

Finalement, tu réponds à l’appel de la bière à contre-coeur. En vrai, tu aimerais te racheter des plumes pour cet été, et donc il fallait que tu ailles à pré-au-lard. L’appel de l’alcool n’était qu’un faux trouble d’une pseudo dépression causée par une histoire d’amour banale d’adolescent.

Tu te diriges, sac sur l’épaule, vers la grande grille de l’école. Tu fais la gueule comme si tes parents moldus venaient de te couper internet, déambulant tel un zombie à la recherche de la 4G.
Arrivée au portail de Poudlard, kassetoi qui venait de se réveiller de sa sieste sort de la poche de ton uniforme et grimpe sur ton épaule pour regarder autour de lui.
Mais tu ne fais pas attention à ton botruc Andy. Tu ne fais plus attention à rien désormais. Car une silhouette si familière se trouve désormais devant toi.

C’est lui, il est rentré. Edwyn est rentré. Tu restes presque hébétée pendant quelques secondes, le dévisageant sans vraiment le voir, sans vraiment te rendre compte qu’il est bien là. Soudain, les muscles de tes jambes te propulsent dans ses bras en un bon athlétique et tu le serres fort contre toi en chouinant telle une enfant.

« Edwyn tu es rentré.. »

Jusqu’à ce que des miaulements de chats attirent ton attention.

« Je crois que nous sommes encerclés. Tu as changé de famille c’est ça ? »

Même si la présence de ton frère te redonne un sens de l’humour, plus rien d’autre ne compte en cet instant à part cette étreinte qui réchauffe ton coeur meurtri ces derniers temps.




winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn Ollivander
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 193
Points : 453
MessageSujet: C'est toi la grosse, namého !   Ven 23 Juin - 2:15


Un an. Une année entière loin des siens, loin de Poudlard, de son petit confort. Une vie, presque, tant elle avait été peuplée d'aventures. Il s'était souvent demandé ce que devenait Andy, si elle s'en sortait, toute seule. Elle était débrouillarde, ce n'était pas comme si elle avait jamais eu réellement besoin qu'on soit là pour la sauver. Comme dans la chanson, c'était la princesse qui s'était sauvée toute seule, avait mangé tout le gâteau et attaché le dragon par la queue à un arbre pour lui faire la leçon.

Mais tout de même, elle restait sa petite sœur. Plus si petite que ça, d'ailleurs. Alors, avant de rentrer à la maison, il avait fait un saut à Poudlard. Enfin, un saut dans un hôtel pour prendre une bonne douche, se raser et se couper les cheveux, d'abord. Il doutait d'être reconnu s'il avait la tête de Robinson Crusoe. Puis, transplané à Pré-au-Lard pour finir la route à pieds. Une route qu'il avait appréhendée, car il en connaissait les conséquences. Sur ses talons, tous les chats du village. Au moins ne se sentirait-il pas seul s'il devait patienter. Et puis, ce n'était pas pire que le tigre, mais cette histoire est pour un autre jour.

Sa besace extensible remplie à raz-bord sur l'épaule, le sourire aux lèvres, il chantait en avançant vers sa destination un très vieux classique "modifié".

I got nine lives
Cat's eyes
Abusin' every one of them and running wild

'Cause I'm back
[...]
Well, I'm back in cat
Yes, I'm back in cat

Le tout doublé par un concert de miaulements dont la rythmique laissait quelque peu à désirer. Ce ne serait pas demain qu'il se produirait à guichet fermé avec des cœurs pareils. En tout cas, les quelques étudiants qu'il avait croisés n'avaient pas l'air enchantés. Et, à propos d'étudiants, celle d'entre eux qu'il cherchait arrivait justement en direction des grilles. Avec une mine qui le rendit immédiatement soucieux. Il la connaissait depuis assez longtemps pour savoir que quelque chose n'allait pas. Elle ne l'avait pas encore vu, toutefois, et il fit de son mieux pour reprendre contenance et se concentrer sur l'important, lui accordant son plus éclatant sourire lorsqu'elle le remarqua enfin.

Oui, il était rentré et il n'était pas prêt de partir. Sans un mot, il lui rendit son étreinte chaleureuse. C'était au moins une bonne nouvelle aujourd'hui. Quant à sa "nouvelle famille"...

« J'essaye de monter un groupe, mais ils font des choristes absolument exécrables... »

Il n'avait absolument aucune idée de la manière dont il allait bien pouvoir expliquer ça. Ce n'était pas vraiment compliqué en soi, mais "j'ai un petit peu profané la tombe d'un sorcier égyptien par curiosité - mais attention, sans rien voler, c'est pas le genre de la maison - et maintenant je suis maudit" ce n'était pas terrible comme entrée en matière. Il lui ébouriffa doucement les cheveux avant de s'écarter pour l'observer.

« Si tu me parlais plutôt de ton année à toi ? Tout va bien ? »

D'accord, il n'était pas le plus doué des hommes pour cacher ce qu'il ressentait, mais qui possèdait tous les talents ?

La chanson de la princesse :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 462
Points : 635
MessageSujet: Re: ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn   Ven 23 Juin - 9:49

T'as pas un peu grossi ?


Il n’avait pas changé du tout. C’était rassurant d’entendre à nouveau le même ton détaché lorsqu’il prononçait des choses qui n’avaient aucun sens. Tu étais touchée Andy, même si sa venue n’était sûrement pas centrée sur le fait de te rendre visite, le fait qu’il ait pris le chemin de Poudlard plutôt que celui du chemin de traverse te rendait follement heureuse. Les Ollivander s’aiment fort, c’est tout. Pas de trahison, ni de rivalité, ni autres ressentis dramatiques les uns envers les autres. Pas d’enfants battus, du moins si on considère qu’une petite soeur qui épile les sourcils de son grand frère quand ils étaient plus petits s’apparente à de la maltraitance. Du moins, c’était parti en guerre mondiale ce jour là, un souvenir brumeux mais à jamais ancré.

Il te sert dans ses bras, tu te sens l’instant de quelques secondes rassurée. La même odeur, la même étreinte. Tu te détaches de lui avant que cela ne devienne gênant et le regarde de haut en bas en croisant les bras.

« Ce que tu dis n’a aucun sens. »

Narquoise, tu en oublies instantanément tout tes soucis. Tu as envie de l'assommer de questions, qu’il te raconte en détails les anecdotes drôles glissées entre deux/trois sms tous les six du mois. Mais il te rappelle brutalement à la réalité. Est-ce que tout va bien ?
Tu n’as pas envie de mentir, mais tu n’as pas non plus envie de dire la vérité. Tu hésites un moment avant de hausser mollement les épaules.

« Oui oui ça va. Les examens sont finis, j’ai hâte de rentrer en septième année et de passer mes ASPIC. »

Cela allait faire bizarre de se retrouver avec une année seulement de différence avec lui. Comme si vous n’aviez pas vraiment une grande différence d’âge. Vous aviez grandi trop vite.

« Il s’est passé plein de choses cette année … Serdaigle risque sûrement de gagner la coupe à cause de moi. »

Tu avais oublié ce détail, les cinquantes points que tu avais fait perdre à Gryffondor pour avoir hurlé et jeté tes affaire sur le professeur Andersen, même si quelques points avaient été rattrapé par la directrice, la maison des lions était toujours derrière.

« Une élève de Serpentard est morte aussi … De la famille Blackwell. »

Tu ne voulais pas t’éterniser sur cet incident, qui t’avait fait beaucoup de peine,  même si vous n’étiez pas amies toutes les deux. Sa mort était tragique et avait fait beaucoup de dégâts envers de nombreuses personnes.

« Et le bal de fin d’année a été … mouvementé.»

Tu te baisses pour attraper un des chats qui commençait frénétiquement à grimper sur la jambe de ton frère. Tu te demandes vraiment d’où ils pouvaient venir.




winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn Ollivander
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 193
Points : 453
MessageSujet: Le gras, c'est la vie !   Ven 23 Juin - 17:59

Aucun sens ? C'était du pur génie, oui ! "Ned & the cats" aurait pu avoir un super avenir avec les bons choristes (et un chanteur qui sache chanter juste en dehors de sa douche). La suite le fit carrément lever les yeux au ciel.

« Tu viens juste de finir tes exams et tu veux déjà passer les suivants ? » Imitant son ton narquois d'il y a quelques secondes, il ajouta : « Ce que tu dis n'a aucun sens. »

C'était l'été, le moment de se détendre, de s'amuser, d'aller embêter les voisins, d'avoir un amour de vacance qu'on ne rappellerait jamais malgré toutes les promesses, ... Pas le moment de penser aux études !

Quant à la coupe pour Serdaigle ? C'était plutôt une bonne chose de son point de vue. Grâce à moi aurait été plus approprié qu'à cause de moi, mais il devait y avoir une histoire derrière tout ça. Et la suite lui rendit immédiatement son sérieux. Comment une élève pouvait-elle être morte ? Poudlard était censé être sûr et personne ne devait y être mort depuis des lustres. Puis, il aurait pu comprendre que ce soit un coup des traditionalistes envers les nouveaux venus, mais là c'était une Blackwell.

« D'accord, tu sors d'une année pas facile apparemment. Et, même si je tiens à tout savoir avant la rentrée, parlons un peu d'autre chose. »  

Si ça pouvait la distraire un peu de ses préoccupations actuelles, ce n'était pas vraiment un mal. Il n'avait pas vraiment de bagage émotionnel fort attaché aux évènements de cette année - même sa rupture avec Odile s'était plutôt bien passée, dans les faits -, contrairement à elle qui semblait avoir eu plus que son lot d'émotions.

« Tu veux commencer par quoi ? Les chats qui s'attachent à mes pas où que j'aille depuis que j'ai visité l’Égypte ? »

C'était arrivé juste après Odile, et toute cette première partie du voyage à travers l'Europe centrale et l'Afrique avait été racontée dans les journaux à grand renfort de détails et d'élucubrations diverses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 462
Points : 635
MessageSujet: Re: ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn   Ven 23 Juin - 21:32

T'as pas un peu grossi ?


Ton frère reste égal à lui même. Il trouve toujours un moyen de se venger sur chaque pique que tu peux lui envoyer. C’est vrai que le travail acharné ne lui parlait pas, ce flemmard génie voyageur. Alors que tu préférais l’odeur des livres et de l’encre sur tes parchemins, lui avait choisi un autre chemin. Et c’était sûrement pour ça que ton impatience et ta folie des examens n’avait également aucun sens. A ses yeux.

Tu vois bien que ses sourcils se haussent face aux nouvelles. Il était vrai en y repensant que cette année ne semblait pas si formidable. Pourtant on ne pourrait jamais t’enlever ses souvenirs précieux de toi et Felix dans la salle sur demande, ou devant le miroir de Risèd. Car ça restera l’année ou il t’a dit « je t’aime ».

« De toute façon, si ce n’est pas moi qui te le raconte, tu entendras sûrement les récits détaillés de tes camarades de dortoir. »

Tu lui lances un petit sourire, votre discussion polluée par les miaulements des chatons qui essayaient toujours de grimper sur Edwyn. Tu en attrapes un dans tes bras et soutient le regard de ton frère. Oh que oui tu veux tout savoir… Les SMS de temps en temps, ce n’était pas suffisant. Surtout qu’ils étaient - égal à ton frère de toute manière - très flou et souvent dénués de toute logique.

« Les chats en premier, OUILLE ! »

Tu t’étais pris une patte d’un des félins dans l’oeil, alors que ton agresseur de matou saute de tes bras pour courir autour d’Edwyn comme un surexcité. Tu tend ton bras, la main en halte vers lui.

« ça va, ça va.. » Tu te masses l’oeil. « Définitivement les chats en premier. »




winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn Ollivander
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 193
Points : 453
MessageSujet: Tu disais ça au chat, hein ?   Ven 23 Juin - 22:10


Il haussa les épaules, justement.

« Raison de plus pour avoir ta version avant, non ? »

Avant d'avoir entendu sa protestation, la baguette est déjà entre ses doigts, un sortilège de premiers soins sur le bout des lèvres. Il lui lance un regard qu'elle connaît  bien, celui qui veut dire "t'es sûre ?". Soit. Il fouille ensuite dans son sac pour trouver un objet ayant vaguement la forme d'un pommeau de douche ou d'un vaporisateur, en plus petit, qu'il attache au bout de sa baguette comme un hérétique.

Un aguamenti informulé plus tard, le voilà en train d'envoyer des gouttelettes sur la bande d'écornifleurs félins à leurs côtés, mettant en fuite la plupart d'entre eux.

« C'était ça ou transplaner et ils ont mérité la méthode dure, aujourd'hui. »

Bon, il y avait bien l'idée qui lui était venue pour "sécuriser" son futur dortoir, mais ça n'allait sûrement pas plaire aux amateurs d'animaux qui y dormiraient. Cela dit, il était certain que quelques jours à vivre dans son cauchemar suffiraient à les convaincre. Et ce n'était pas vraiment faisable ici, faute de matériaux et de temps. La voyant se masser l’œil, il ne put retenir un dernier commentaire à ce sujet.

« Pense quand même à passer voir l'infirmier plus tard, je n'ai jamais fait d’œil enchanté et, même si c'est plutôt intéressant comme défi, je pense que je vais passer pour cette fois. »

Bon, telle qu'il la connaissait, elle n'allait pas tarder à perdre patience et son grand sourire digne d'une publicité pour dentifrice n'y changerait pas grand-chose. Il fallait donc qu'il commence à cracher le morceau.

« C'est un peu long à expliquer en détail, mais c'était quelques jours après avoir dit adieu à Odile, j'étais en train de me balader dans le désert et... »

Et il poursuivit, décrivant la découverte de la tombe à grand renfort de gestes, les pièges et énigmes plus ou moins dangereux à l'intérieur (qu'il avait pris pour une attraction touristique sans réel danger, au début), la salle où reposait la momie du sorcier entouré de ses 49 chats, tous aussi emballés que lui, les représentations hiéroglyphiques de son histoire sur les murs et la tombe elle-même dont il n'avait compris que très peu, mais assez pour entrevoir d'étonnantes perspectives, puis l'éclat fatidique dans les yeux d'émeraude du 'chamomie' qui l'avait maudit.

« ... et, en gros, c'est comme ça tout le temps depuis.  »

Il ponctua sa phrase d'un nouveau tour de baguette, pour arroser les plus audacieux. La plupart du temps, il ne faisait pas vraiment attention aux chats qui le suivaient, mais là il était en pleine discussion et ils ne savaient pas se tenir en société.

Disclaimer:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 462
Points : 635
MessageSujet: Re: ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn   Sam 24 Juin - 10:49

T'as pas un peu grossi ?


Tu lui raconteras. Mais après. Parce que là, ce n’est pas le moment. Tu as envie d’écouter ses histoires abracadabrantes et ses exploits au de la de l’océan. Tu n’aurais pas eu le courage de partir et d’être aussi intrépide Andy. Tu l’admires pour son âme libre et sans attache alors que tu es plutôt casanière.

Une griffure plus tard et le voilà déjà qu’il vole à ton secours. Après s’être pris un stop, tu l’observes sortir un objet des plus curieux. Sans rien dire, tu attends de voir à quoi il peut bien servir. Son utilisation si ingénieuse te fait éclater d’un rire cristallin. Tu te tiens les côtes sans pouvoir arrêter de rire et c’est peut-être même tes railleries qui font fuir les derniers chats qui avaient résisté fièrement à la douche.

Tu hoches la tête quand il parle d’infirmerie, et tu croises les bras en lui faisant comprendre d’un regard qu’il devait commencer son histoire avant que tu ne perdes patience. Il mentionne le prénom d’Odile, tu l’avais déjà vaguement entendu mais cela attise encore plus ta curiosité. Durant son récit, tu le regardes la plupart du temps d’un oeil hébété, la bouche entrouverte comme si tu buvais littéralement ses paroles mais que tu ne comprenais pas comment tout ça avait pu arriver.

« Attends, attends.. Déjà c’est qui Odile ?! Ta copine ? La célèbre chanteuse Odile danse sur le Nil ? Non ça peut pas être elle.. »

Tu le regardes d’un air suspicieux et te places sur la pointe des pieds pour mieux lui faire face.

« Et .. t’as profané la tombe d’un sorcier égyptien ? Mais mais.. Tu ne penses jamais aux conséquences de tes actes parfois ? »

Certes, il avait des souvenirs à raconter mais il aurait pu ne pas revenir aussi. Et ça, tu ne lui aurais jamais pardonné.

« Bon, raconte moi d’autres choses ! et parle moi d’Odile là.. Comment se fait-il qu’elle ne soit qu’une anecdote ? »




winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn Ollivander
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 193
Points : 453
MessageSujet: C'est mon pelage d'hiver   Sam 24 Juin - 15:25


Il y a quelque chose d'apaisant dans le rire d'Andy, une sorte de retour à la normale pour de bon, le signe que tout n'a pas changé pendant cette année. Il sourit. Mais ses questions provoquent le laissent aussi perplexe qu'hilare à son tour lorsqu'elle en arrive à la profanation.

« En fait, j'ai trouvé ça plutôt facile, entrer, éviter les quelques pièges, etc. Au début, j'ai même cru que c'était une attraction touristique, c'est qu'une fois au cœur de la tombe que j'ai réalisé où j'étais... Quant à Odile... Comment comptes-tu devenir quelqu'un sans jamais ouvrir un magasine ? »

Avec un soupir faussement atterré, il posa sa besace au sol et de mit à fouiller durant quelques secondes avant de mettre la main sur ce qu'il cherchait : un exemplaire froissé du numéro de novembre de Sorcières Hebdo où figurait en grand une photo du couple scandaleux et en gros titre "ODILE BOISJOLI FILE A L'ANGLAISE" sous-titré : "Tout sur son escapade avec Edwyn Ollivander". A l'intérieur, l'article les montrait dans diverses situations, chaque fois dans un pays différent, avec une petite colonne ou une demi-page de texte donnant les détails sur cette période de leur courte histoire.

« C'est l'un des derniers, je pense qu'il récapitule toute la situation, si tu veux vraiment connaître les détails. »

Un résumé ? Mwoui, ça devait être faisable. Il redonna un coup de baguette pour faire fuir un petit gris audacieux qui revenait à la charge, mais c'était plus pour gagner du temps qu'autre chose.

« En très rapide : j'ai été invité à des fiançailles et je suis reparti avec la fiancée. Elle m'a accompagné pour mon petit tour du monde pendant quelque temps, mais on était trop différents pour que ça colle vraiment. Ce n’est pas vraiment anecdotique, mais avec la masse de paparazzi qu'on a eu sur le dos, je pensais tout le monde au courant. »

Ça avait réellement été la plaie, ces gens-là ne reculaient devant rien pour obtenir une bonne info et il fallait toujours surveiller leurs affaires. Une fois, ils en avaient même trouvé un en train de fouiller leurs poubelles.

« Et toi, côté cœur ? »

Pas de raison pour qu'il soit le seul à aborder ce genre de sujet, si ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 462
Points : 635
MessageSujet: Re: ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn   Dim 25 Juin - 23:59

T'as pas un peu grossi ?


Pendant qu’il te raconte ses histoires, il sort un journal de son sac pour te le tendre. Tu n’avais pas bien saisi la nature profonde de sa relation avec cette fille mais il ne semblait pas si touché extérieurement de cette rupture. C’est vrai que ton frère s’attachait rarement, contrairement à toi, coeur d’artichaut. Mais quand même, partir avec la fiancée d’une famille connue durant le mariage pour au final que leurs aventures s’achèvent si brusquement… cela te transmettait un sentiment d’inachevé, une frustration peu commune et inhabituelle.

« Dis donc.. J’espère que tu ne lui as pas brisé le coeur à cette fille ! Vous êtes resté en contact depuis ton retour ? »

Tu le regardes de petits yeux intrigués, et aussi inquiets. Tu ne voudrais pas qu’Edwyn essuie une déception amoureuse comme la tienne, ni même imaginer que cette Odile Boisjoli puisse avoir quelque part le coeur et l’âme meurtris par sa séparation avec le plus grand des Ollivander.
Tu ouvres un peu le journal pour voir diverses photos animées d’eux, pendant qu’il te résume la situation. Tu ne peux empêcher un sourire naitre à la commissure de tes lèvres.

« Je ne te pensais pas de ce genre là. Celui qui vole la princesse et l’emmène vivre des aventures. Très romantique ! »

Tu fronces les sourcils en lisant des détails assez précis dans le magazine et tu le fermes. C’était par contre plus flippant d’en savoir autant, comme s’ils n’avaient pas eu de vie privée. Comme si leur histoire n’était résumée qu’à de la nourriture vendue aux cochons, curieux et malsains voyeurs qui n’existaient qu’en scrutant la vie des autres de leurs yeux porcins.

Soudain, il dérive le sujet. Pour le ramener à toi. Pour te demander d’aborder la chose dont tu avais le moins envie de parler. Et tu es une mauvaise menteuse Andy. Et ton frère a un radar pour savoir quand tu lui racontes des bobards.

« Et bien. C’était chouette cette année.  Puis c’est parti en vrille et là ça va plus du tout. »

Autant ne pas mentir. Autant éviter la case interrogatoire forcée ou il te tire les vers du nez.

« Mais ça ira mieux avec le temps je suppose ! » Tu tournes la tête pour regarder ailleurs, les yeux dans le vide pendant l’espace de quelques secondes. « Je suppose. »




winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn Ollivander
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 193
Points : 453
MessageSujet: Raison de plus pour aller manger un bout   Lun 26 Juin - 13:51


Pour lui, tout cela remontait déjà à six mois, il avait vécu un tas d'aventures depuis, vu une quantité invraisemblable de choses merveilleuses et fascinantes et son esprit avait été très occupé par la malédiction et les moyens de la gérer au quotidien. C'était un peu étrange de devoir y repenser comme ça.

« Ça n'a pas vraiment été une rupture difficile, on voulait juste des choses trop différentes. L'essentiel, c'est qu'on en ait conservé de bons souvenirs et qu'il n'y ait pas de ressentiment. »

Il n'était pas le bon, elle n'était pas la bonne, c'était tout. Même si ça avait commencé comme un conte de fée - enfin, plus ou moins -, cela s'était terminé sobrement. Pas de quoi faire dans le mélo. Certes, ils ne s'étaient pas vraiment reparlé depuis, mais ils avaient tous deux une vie bien remplie.

Quand elle répond à sa question, il sent toutefois sa peine. Si lui a eu la chance d'une fin douce à sa relation et de six mois d'aventures pour en faire le deuil, c'est encore très frais pour elle. Alors, il s'avance et l'entoure de ses bras.

« Je suis désolé. Mais, si ça peut te rassurer, oui, ça passe. On pense toujours que non quand on est dedans, que la douleur ne s'en ira jamais. Et ça peut durer assez longtemps, parfois. Et puis, un jour arrive, on s'éveille et on se rend compte qu'on est prêt à aller de l'avant. »

Il est déjà passé par là. Les relations intenses, explosives, qui laissent les cœurs dévastés dans leur sillage, il connaît. Peut-être est-ce parce qu'ils aiment trop fort, mais à quoi bon aimer si ce n'est pleinement ?

Et puis, arrivant à point nommé, un grognement de son estomac lui donne une excuse toute trouvée pour changer de sujet.

« Tu as faim ? »

Parce que, visiblement, lui oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 462
Points : 635
MessageSujet: Re: ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn   Lun 26 Juin - 23:28

T'as pas un peu grossi ?


Il t’explique, tu t’attends à un remède miracle mais il semble qu’edwin, ton sorcier de frère, demeure un être humain, soumis aux mêmes lois relationnelles.

« Des choses différentes hein.. »
Cette phrase te fait méditer. Elle te fait mal aussi. Car toi et Felix, vous désirez la même chose. Se défaire de ses lois stupides, et vous aimer sans rien demander à personne.

La chaleur de ses bras te permet de se calmer, d’encaisser avant d’exploser. Oh Andy, l’amour des Ollivander est si pur. Ton frère, ton sang, il te comprend, car vous êtes de la même chair, et vous avez le même coeur. Un coeur qui bat si vite que l’on dirait qu’il vrombit. Et puis parfois il s’arrête, quand le souffle coupé de l’amour s’enfuit. Tu le presses contre toi, enfouissant ton visage dans le creux de sa poitrine. Tu sentais ses doigts dans ton immense chevelure rousse. Tu restes ainsi un moment. Cela te faisait tant de bien de le revoir.

« Je ne sais pas si je pourrais cicatriser à cette blessure Ned.. »

Tu ne veux pas pleurer car tu te l’étais promis. Mais dans cette stricte intimité familiale, les yeux cachés contre le torse de ton frère, tu te permets un relâchement. Personne ne verra, personne ne saura. Alors tu pleures Andy, tu relâches la pression pour pouvoir retrouver la tête haute, ta fierté habituelle. Tu pousses un long soupire, échappant un sanglot.

« Je crois que c’était une erreur de craquer pour les beaux yeux de Felix Gaunt. »

De toute façon il aura su. A croire que toute l’école sait. Et maintenant Orphan sait. Et Ramsay Gaunt aussi.
Soudain, son ventre gargouille et tu recules, t’essuyant les yeux au passage. Un vague sourire illumine ton visage soudainement.

« J’ai déjà mangé tout à l’heure. Mais je peux t’accompagner si tu veux. »

Et tu commences à prendre le chemin jusqu’à la grande salle.




winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edwyn Ollivander
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 193
Points : 453
MessageSujet: C'est ce qui arrive quand on mange trop de patacitrouilles   Mar 27 Juin - 0:38

Des choses différentes, oui. Quand un électron libre comme lui se retrouvait en couple avec une fille qui désirait contrôle et stabilité comme Odile, c'était difficile à concilier. Il n'était pas particulièrement volage, bien au contraire, mais il avait besoin d'espace ou d'une personne qui sache le suivre là où sa curiosité et sa passion le guidaient. Et il ne pouvait décemment la blâmer de n'avoir pas pu ou voulu le suivre dans ce chaos qu'il appelait sa vie.

Ce n'était pas de lui qu'il s'agissait, aujourd'hui, cela dit. C'était de sa petite sœur souvent si forte qu'il en oubliait parfois qu'elle avait elle aussi ses moments de faiblesse. Sa sœur, plus si petite en réalité, qui pleurait dans ses bras à cause d'un garçon.

S'il avait été plus sanguin ou n'avait pas eu une rare étincelle de sagesse en cet instant, il aurait pu en vouloir au garçon. Mais elle avait plus besoin qu'il soit là pour elle en ce moment, à la soutenir, qu'à la poursuite d'un garçon qui avait été idiot. Il fallait l'admettre, lui-même n'avait pas toujours été particulièrement intelligent dans la manière de gérer ses relations. Néanmoins, lorsque le nom dudit garçon franchit les lèvres d'Andy, il haussa un sourcil.

Félix Gaunt. Il avait déjà eu cours avec lui. Un poufsouffle, plutôt doué en potions, assez décent comme gars, pour ce qu'il s'en rappelait et... Ah ! Oui, c'était plutôt classique. Il ne laissait pourtant échapper qu'un murmure, pratiquement inaudible :

« Ça va aller... Je te le promets. »

Il comprenait un peu mieux. Avec les "sang-purs", c'était souvent comme ça. Ils ne conservaient pas leur soi-disant statut sans maintenir une stricte sélection des personnes que leurs enfants avaient le droit de fréquenter. Et les Gaunt étaient une très ancienne lignée, probablement encore plus pétrie de traditions que bien d'autres du même genre. Le pauvre Félix était sûrement fiancé avant même de mettre les pieds à Poudlard.

Il resta pourtant silencieux, ça ne servait à rien de faire durer ce sujet plus que nécessaire, pas pour l'instant. Il se renseignerait auprès d'une personne qui n'aurait pas le cœur déchiré par le fait d'en parler. Il avait un nom et saurait s'en servir pour savoir le reste.
D'un discret coup de baguette, il fit disparaître les traces de larmes sur son t-shirt. Inutile que la détresse d'Andy soit connue de quiconque. En quelques enjambées rapides, il la rattrapait déjà et abordait un sujet plus léger.

« Tu sais, c'est très bizarre de remettre les pieds ici. J'ai presque l'impression qu'on va me demander de rendre un devoir que j'ai totalement oublié de faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 462
Points : 635
MessageSujet: Re: ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn   Ven 30 Juin - 0:35

T'as pas un peu grossi ?


ça va aller, je te le promets.
Il était sûrement la seule personne que tu croyais quand tu entendais ça Andy. Les autres ne savaient pas vraiment ce que ça faisait, les autres ne te connaissaient pas assez et étaient mal placés pour t’en parler surtout. Tu détestais qu’on te fasse la moral, tu ne supportais pas que des gens sortis de nul part essayent de te remettre dans le droit chemin, dans leur droit chemin à eux. Tu avais tes choix, tes doutes, tes désirs profonds. Aimer était si dur que ça en altérait la raison.

« Merci Ned. »

Rien de moins, rien de plus. Et il fait disparait les preuves. Cela te fait sourire, dans un sens ou tu sais qu’il ne veut pas t’embarasser.
Tu te diriges vers la grande salle à ses côtés, alors qu’il te confie avoir l’impression qu’il puisse être reconsidéré comme un élève avant le début de l’année prochaine. Tu hausses un sourcil, mi-amusée, mi-perplexe et secoues les épaules en répondant d’un ton léger.

« En fait, c’est toi qui devrais te détendre. Je te sens presque nerveux. Tu ne vas rencontrer que du pudding et de la tarte à la mélasse dans la grande salle, pas de parchemin hanté qui te demande d’énumérer la liste des ingrédients du filtre mort vivant. »

Une fois devant l’immense porte en bois, tu recules d’un pas afin de lui faire comprendre que tu n’allais pas l’accompagner.

« Je me rendais à Pré-au-lard, juste avant de te croiser. Je vais te laisser retrouver tes camarades et on se voit ce soir, grand-frère. »

Tu tiques un instant, te questionnant intérieurement sur pourquoi donc l’avais-tu appeler ainsi. C’était bizarre mais tu lui fais un immense sourire étincelant pour briser la gêne installée.




winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn   

Revenir en haut Aller en bas
 
❝ T'as pas un peu grossi ? | Pv. Edwyn
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» No limite à la farce grossière
» Imitation grossière de Tétricus?
» Blague Gordianesque grossière !
» Aishwarya Rai Bachchan Prete a Rejouer Avec Shahrukh Khan
» Val Kilmer un acteur sous éstimé et oublié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: La grande cour-
Sauter vers: