AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Resume. {{ A n d y

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Valentyne Rosebury
Eleve hybride

Messages : 60
Points : 100
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 21
MessageSujet: Resume. {{ A n d y   Sam 1 Juil - 1:38


ft. Andy & Valentyne

All the things she said




Un soupir qui s’égare sur ses lèvres, son regard qui se porte sur les bagages encore ouverts posés négligemment sur son lit, elle hésite. Se demande s’il n’est finalement pas mieux d’être dans cette école à se faire détester qu’à l’extérieur à se faire haïr. Elle hésite tout en sachant qu’elle n’a pas le choix, et c’est un nouveau souffle agacé qui s’échappe lorsque d’un coup de baguette ses valises se remplissent toutes seules rapidement. Les derniers jours à Poudlard avaient quelque chose de nostalgiques, un peu mélancoliques, peut-être parce qu’elle savait que finalement, quoiqu’elle puisse dire ou faire, rien ne changerait. Elle n’avait pas ce pouvoir de faire bouger les choses et ses efforts étaient inutiles, dans des moments comme celui-ci elle se demandait d’ailleurs pourquoi elle continuait à se débattre au lieu de fuir définitivement. Pas à moitié, pas comme tout le temps.

L’humeur instable, elle quitte sa chambre pour rejoindre les autres élèves au réfectoire. Un discours des directeurs, et la journée qui lui glissait entre les doigts sans qu’elle ne réussisse à la rattraper, toujours aussi parfaite et prétentieuse qu’à l’ordinaire pourtant aux yeux des gens. Arrive l’heure de rejoindre les quais, braver la foule pour espérer se faire une place tranquille sans trop galérer. Ses bagages sur son chariot qu’elle délaisse à un elfe de maison un peu trop brutalement, elle se fraye un passage parmis la foule et les larmes d’adieux -ridicule…- et entre dans le premier wagon sur son chemin, à l’arrière.

Elle aurait apprécié croiser Caïn avant de partir.
Ou Castiel, peut-être bien également.

Coup de langue qui claque contre le palais pour se forcer à ne pas penser, du moins à autre chose d’un peu moins gênant que ses envies pleines de gentillesse, elle s’avance jusqu’aux places du fond et se stoppe net devant les sièges lorsqu’elle te voit. Andy. Seule à observer on ne sait trop quoi, peut-être un peu à l’ouest elle ne saurait dire mais tu ne sembles pas l’avoir remarquée. Alors elle te toise, en profite une seconde pour t’observer une nouvelle fois, sonde en toi cette chose qu’elle ne saurait décrire et qui n’a pourtant pas changé. Authentique Andy. Petite cracmole si parfaite. Jalousie.

Tu permets ?

Au fond peu importe, elle n’attend pas vraiment de réponse pour prendre place en face de toi. Bonjour Andy qui s’échappe froidement alors qu’elle se pose près de la fenêtre croisant les jambes avant de reporter son attention sur toi. Dans tes yeux si déterminés que c’est son irritation à elle qui grimpe en flèche. Mais elle ne dira rien cette fois, trop lassée de cette année et de sa suite pour oser tenter quoique ce soit.

Heureuse d’en finir je présume.

Comme si elle parlait de toi.
Evidemment que non, si parfaite pour se cacher Valentyne.

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Sam 1 Juil - 10:17


Feat Valentyne

Resume


La fin de l'année, celle que tu avais tant espérer. Celle qui avait tardé à arriver. Oh Andy, ce mois de juin avait été galère et misère, et tu n’avais que hâte de monter dans ce train qui te ramènerait à la maison. Loin de Poudlard et de ses malheurs, loin de l’amour qui crève le coeur.

Ta valise rapidement bouclée car jamais totalement déballée, tu étais descendu de la tour de Gryffondor, restant quelques secondes dans la salle commune des lions pour ton au revoir annuel. « A la rentrée. » avais-tu soufflé entre tes dents. Accompagnée par Maxine, tu avais rejoint à ton tour la grande salle, faisant un geste de la main à Selene une fois assises à vos tables respectives. Tu n’écoutas pas grand chose du discours de fin d’année, assistant tristement à la dernière place des gryffondors dans le classement de la coupe des 4 maisons. Tu balayes la table des professeurs du regard, croisant celui du professeur Andersen et de son rictus mauvais. Il pouvait bien sourire, mais Serpentard n’avait pas gagné non plus.

Une fois la cérémonie du petit déjeuner terminée, tu partis rejoindre Selene immédiatement. Tu avais besoin d’être avec elle, de sentir sa présence te rassurer même si quelque chose semblait avoir changé en elle. Elle aussi, pensas-tu, mélancolique. Tu aperçois Felix au loin et tu entraines ta meilleure amie en tête de la foule qui se dirigeait lentement en dehors. Plein de choses avaient changé en réalité. L’attitude de Caïn à ton égard, qui désormais ne semblait plus t’adresser la parole, un sourire bienveillant de la part de Venus, une nouvelle alliée. Selene semblait différente sans que tu puisses déterminer ce qu’il s’était passé.

Une fois arrivées devant le Poudlard Express, tu abandonnas tes valises aux elfes de maison qui s’occupaient de ranger ceux de tous les élèves dans les soutes. Ton sac de voyage sur l’épaule, tu grimpas à bord en compagnie de Selene et Maxine.

La tête contre la vitre, tu regardais en dehors. La présence de tes deux amies les plus proches te rassurait en soi. Elles étaient encore là. Vous étiez encore là. Un léger sourire aux lèvres, tu n’avais pas spécialement envie de parler et tu compris (et respecta) le fait que Selene non plus. Vous aviez juste besoin de la présence de l’autre, vous n’aviez pas besoin de parler pour deviner les pensées l’une de l’autre. Puis Selene s’absenta du wagon, affirmant qu’elle revenait vite.

Cela te rappelle soudainement que tu n’es pas censé te trouver ici. En tant que préfète-en-chef de ta maison, tu devais te rendre dans un autre compartiment pour débriefer de l’année avec les autres préfets-en-chef et les directeurs des maisons.
Demandant à Maxine de prévenir Selene quand elle reviendrait, tu t’éclipses du compartiment pour te diriger vers l’avant du train. Heureusement tu n’étais pas la dernière, plutôt la première. Tu entres et t’installe tout au fond, contre la fenêtre pour continuer d’observer le paysage qui s’éloignait au loin.

Soudain, quelqu’un entre dans le compartiment pour briser cette solitude qui commençait à te peser sérieusement. T’attendant à trouver un professeur, tu fus étonner de découvrir le visage fermée de Valentyne Rosebury. Tu appréciais cette fille, paradoxalement du fait qu’elle ne semblait pas partager ta sympathie. Tu ne pouvais t’empêcher de trouver quelque chose de triste en elle, qui bien évidemment ne pouvait qu’émouvoir ton petit coeur d’artichaud. Tu étais dure et forte, mais cela ne t’empêchait pas d’être trop empathique, parfois même cela te portait préjudice.

« Bonjour Valentyne. »

Valentyne avait un an de plus que toi, ce qui signifiait qu’elle avait passé ses ASPIC et probablement réussi avec succès. Sa question n’en est pas vraiment une et tu fronces les sourcils, repensant à ce qu’elle venait de dire. Oui, sur le coup tu étais heureuse que l’année se termine car ces derniers jours étaient d’une déprime absolue.

« Plutôt oui. Ce n’était pas une fin d’année mémorable, dans le bon sens du terme. Mais plutôt dans le mauvais. »

La fatigue te fait t’emmêler les pinceaux. Tu passes une main pour démêler tes cheveux.
Soudain, tu la regardes droit dans les yeux, profitant du fait qu’elles étaient toutes les deux pour discuter de choses réellement intéressantes dont tu savais intimement que vous aviez en commun.

« Comment se sont passé tes examens ? Tu as eu des bons résultats à tes ASPIC ? Tu as choisi quelle licence ? »

Tu avais oublié qu’elle te surpassait d’une année, étant la plus jeune des préfètes-en-chef de Poudlard.




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valentyne Rosebury
Eleve hybride

Messages : 60
Points : 100
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Lun 3 Juil - 8:46


ft. Andy & Valentyne

All the things she said




Elle n'aurait mieux su définir la situation qu'avec tes propres mots. Cette fin d'année avait été un fiasco, et bien qu'elle eut été relativement épargnée elle-même, l'ambiance qui régnait dans l'école toute entière la rendait lasse et fatiguée. Elle se contente d'acquiescer en silence sans trop savoir quoi ajouter. Valentyne réfléchissait, pas vraiment certaine de savoir comment t'aborder, comment aborder cette discussion, elle avait trop peu l'habitude de parler aux autres en dehors de l'école qu'elle hésitait à te demander de la boucler pour passer un voyage tranquille. Pour qu'elle puisse faire le vide dans sa tête et se préparer à revoir sa famille, tu sais. Un début de grimace étire ses lèvres, elle l'évince aussitôt et focalise son attention sur toi. Tes ASPIC ?

J'aurai pu mieux faire.

Toujours viser la perfection. Une esquisse imperceptible se loge sur son visage, elle aurait voulu mieux faire et obtenir des O partout, mais ne pas descendre en-dessous d'effort exceptionnel c'était bien aussi. Toujours relativiser, même si c'était pas facile et qu'elle entendait à l'avance sa grand-mère la sermonner. Dieu qu'elle détestait ça, ça lui donnait des envies de vomir, d'autant qu'elle savait pertinemment que même si son bulletin avait été parfait ça n'aurait rien changé. L'espoir fait vivre mais il consume tout aussi bien.

De son ton monocorde elle te donne sa filière, Défense magique et Occultisme, pas vraiment un choix mais elle se garde bien de tout commentaire sur le sujet. Ses iris plantés dans les tiens à ne cessent de les détailler, s'accrochent à eux espérant si fort ne pas perdre pied. Mais pourquoi tout ce que tu dis l'amène à penser, Andy ? Ça la perd et elle force le passage pour revenir parmi vous sans cesse. Cruelle cracmole que tu es, elle te déteste pour ça et enchaîne alors, sans prendre la peine de te retourner la question. Valentyne est égoïste mais fait l'effort pour toi de ne pas cesser toutes ces stupidités de suite.

Ton bilan pour cette année ? Pas très bon vu la dernière place que vous vous traînez. Ça veut dire beaucoup de choses...

Elle se moque ouvertement, et ce sourire plein de supériorité qu'elle t'adresse en dit long sur ce qu'elle pense de tout ça.

C'est pathétique.

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Mer 5 Juil - 11:18


Resume


Valentyne, elle frappe là ou ça fait mal. Elle te gifle sans même bouger. Son sourire te met mal à l’aise mais tu lui rends sans problème. Tu plonges tes iris dans les siennes, t’appuyant d’avantage sur le dossier de la banquette. « J’aurai pu mieux faire » Cette phrase trahit une empathie soudaine à son égard. Vous auriez pu vous détester dans cette ressemblance presque flippante. Cependant, même si tu l’appréciais comme ton égale, tu percevais une rivalité et une animosité subtile de son côté. Comme si tu étais parano. Comme si tu te faisais juste des idées.


« Je suis sûre que tu exagères, et que ton bulletin est excellent. Apparemment, les ASPIC sont très durs.. »

Evidemment, tu n’avais rien trouvé de très compliqué à Poudlard, hormis peut-être la défense contre les forces magiques. Seule matière ou tu n’avais pas réussi à obtenir d’Optimal cette année d’ailleurs. Tu croises les jambes, fermant le livre de cours qui trônait ouvert sur tes genoux, pour le mettre à côté de toi sur la banquette.

Tu lèves le regard vers elle alors qu’elle appuie sur ton bilan annuel. Un terme presque un peu trop sérieux qui te fait frissonner. Il est vrai que sûrement par ta faute - et celle du duo insupportable Mephisto et Faust - que vous aviez perdu la coupe des 4 maisons, devant vous satisfaire dans la honte de la dernière place. Tu fronces les sourcils quant à son sous-entendu.


« Qu’est-ce que tu insinues Valentyne Rosebury ? Que les Gryffindor vaillent moins que les serpentard. Je te rappelle que Serpentard ne s’est pas spécialement démarqué cette année. »

Tu soupires, repensant à Isaac Andersen, leur professeur principal. Tu le détestais autant qu’il te haissait. Et c’était sûrement de sa faute si vous étiez dernier. Ou peut-être de la tienne aussi un peu. Mais tu ne voudrais pas reconnaitre que tu avais pété les plombs face à son harcèlement moral, tu ne voulais pas admettre que tu t’étais laissé piégé par sa langue de vipère.


« Les cinquante points que j’ai fait perdre à ma maison n’ont pas aidé, c’est sûr. Même si Miss Scamander en a rajouté trente-cinq, on a jamais réussi à rattraper notre retard. Et évidemment, le comportement de Raffaello King au bal n’a pas été puni. Une honte, mais les serpentard sont souvent … épargnés. »

Tu la regardes droit dans les yeux, tu n’as pas peur de dire les choses en face. Les serpents s’en sortaient toujours, glissant malins et rusés dans les recoins les plus étroits. Sans que jamais personne ne les aperçoit.

HRP:
 





Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valentyne Rosebury
Eleve hybride

Messages : 60
Points : 100
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Sam 8 Juil - 23:39


ft. Andy & Valentyne

All the things she said




Tu interprètes ça comme tu veux.

Ses orbes glacés qui se perdent dans les tiens t'accueillir sans te laisser la chance de te défendre. Valentyne joue sur les mots et s'en sert à son avantage, parce que l'idée est là et tu as raison Andy. Bien sûr que tu as raison, Valentyne se moque de toi et des tiens, elle vous agenouilles sans ménagement et n'attend aucune protestation en retour. Impératrice sur son trône qui assouvir ses sujets sans violence mais de façon brutale et égoïste, aussi mesquine et sale que son être tout entier. Mais plus que de la supériorité, c'est une implacable vérité qu'elle t'énonce sans sourciller, pas même un peu peinée d'être aussi directe avec toi. Après tout elle se moque bien de comment tu pourrais prendre la chose, il n'y a que l'évidence qui blesse. Et à en juger ton joli minoit mécontent, elle vient de marquer un point.

Mais les Gryffondors n'abandonnent jamais, pas vrai ? Elle apprecie ce tempérament que tu as à ne pas te laisser faire, et ces mots que tu lui adresses en retour lui font même esquisser une légère grimace bien méritée. Seulement peut-être devrais-tu éviter de trop aborder certains sujets, Andy.

Le cas Rafaello King par exemple.
Ça vaudrait mieux pour tout le monde.

Ses paupières se ferment un bref instant, laissant à ses lèvres le temps d'un soupir avant de se mouvoir lentement. En silence, comme si elle cherchait ses mots maintenant que t'avais mit les pieds dans le plat. Tu vois, c'est pour cette raison qu'elle ne t'aime pas. Ta vérité est parfois aussi humiliante que la sienne et elle supporte pas. Son regard s'accroche de nouveau au tien, et les mots sortent tout seuls sans qu'aucun filtre ne puisse les stopper.

Ne viens pas me parler d'épargner quand tu affiches ouvertement le soutien de Miss Scamander. C'est vantard et puérile, même si venant de quelqu'un comme toi rien ne m'étonne plus vraiment.

Tu devrais comprendre pourtant que tes beaux yeux sont aussi rusés que la plus fourbe des méthodes d'un serpent pour arriver à ses fins. Un sourire qui s'étire, tu es une vraie roublarde Andy.

Je me demande laquelle de nos façons de faire est la plus honteuse, vraiment.

Sachant que si elle avait pu punir King elle s'en serait chargé avec joie, mais il y a des cas que même elle demeurait encore incapable de gérer après tout ce temps. Dieu que c'était frustrant.

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Lun 10 Juil - 12:05


Resume


La poupée de glace tenait bien son surnom. Implacable et dénuée de toute pitié. Mais tu ne baisses pas les yeux Andy, ce n’est en rien ta supérieure si ce n’est ton égale. Tu la respectes comme une collège sur un pied d’égalité, mais tu l’admires car elle te dépasses d’une année. L’expérience et la prestance te faisait peut-être envier, mais tu resterais en face d’elle sans sourciller. Elle semblait s’imposer comme une reine à en devenir, ce qui avait le don de te rendre mal à l’aise, simple cracmolle qui se bat pour un avenir.

« Valentyne, nous avons deux directeurs. Un qui se manifeste comme intolérant et cruel, et une autre qui donne une chance à chaque élève, sur un pied d’égalité. Ne me fais pas croire que c’est si honteux d’afficher une préférence quand l’une me soutient et l’autre me rejette. »

C’était pourtant si simple de choisir son camp, c’était pourtant si évident de comprendre pourquoi tu l’admirais elle, Miss Scamander. Mais en rien tu ne profitais de ta situation, en rien tu lui faisais de la lèche, en rien tu n’avais besoin de ça pour obtenir des privilèges. Juste le travail acharné et la reconnaissance de celui-ci.

« Parle pour toi, je te rappelle que tu pars avec plusieurs marches d’avance sur moi dans la vie. »

La tension était de plus en plus dure à encaisser, mais malgré tout tu restais sereine, car les banalités cinglantes qu’elle te balançait demeuraient glaciales et mesurées. Tu fronces les sourcils, décidée à ne pas te laisser parler de cette façon.

« Je ne te permets pas d’en juger. Nous sommes dans le même bateau, nous ferions mieux de montrer plus de soutien l’une envers l’autre. On se tire vers le bas, à se crêper le chignon pour des histoires de valeurs de maison, de notes et d’estime. »




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valentyne Rosebury
Eleve hybride

Messages : 60
Points : 100
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Mar 11 Juil - 11:38


ft. Andy & Valentyne

All the things she said




Tu semblais... Étrangement pleine de maturité. C'était un peu dérangeant mais pourtant pas si déplaisant. Ça avait le don de la calmer un peu, de lui faire comprendre que pour te surpasser il ne faudrait pas qu'elle flanche elle non plus. Même si l'envie n'y était pas, son regard se pose sur toi. Tu ne te défiles pas. Pourquoi ? Elle avait laissé tomber les pincettes depuis longtemps, n'avait jamais rien fait pour te ménager, et tu continuais à la regarder en face, de tout ton haut. Tu te portais à sa hauteur et semblais vouloir croire à une quelconque harmonie entre vous, ce genre de sentiment qui effaçait d'un geste cette rivalité qu'elle avait inconsciemment installé entre vous par pure jalousie.

Elle ne te comprend pas mais ne fait pas le moindre effort pour changer ça. Quelques mots que tu lances par conviction, son regard qui se durcit un peu plus. Valentyne ne relève pas mais elle t'écoute, les lèvres closes pour ne pas te dire de vive voix ce que ses yeux te hurlent si fort depuis tout à l'heure. Tu n'es pas digne de ton rang de préfète en chef puisque ces pensées sont les tiennes, elle est tellement lasse d'entendre ces mêmes choses à chacune de vos discussions. Trop utopique, et ça n'est pas Miss Scamander qui pourra y changer quoique ce soit. Ça l'énerve mais elle n'en montre rien, elle se contient face à toi parce que tu ne vaux pas la peine qu'elle en fasse autant, du moins se plaît-elle à le croire. Ses jambes qui se décroisent pour changer de sens, et elle se crispe quand dans ton innocence, tu évoques ce fossé qui vous sépare. Techniquement tu n’as pas tort, du moins si Valentyne n’était pas née dans cette famille tu aurais eu toutes les raisons du monde pour affirmer tout ça. Mais ça n’est pas le cas, et que tu ne le saches pas ça l’arrange bien alors malgré ses sourcils qu’elle fronce légèrement, elle ne te contredit pas. Bien au contraire.

Serait-ce une excuse ?

Un soupir franchit ses lèvres tandis que ses iris se portent sur le paysage. Elle abandonne pour aujourd’hui, vraiment pas décidée à te tenir tête. Crois bien ce que tu veux Andy, de toute façon elle ne nierait pas. Valentyne est ce genre de fille si douée pour fuir sans qu’on le remarque qu’il lui arrive souvent de se perdre, et les mots des autres ont de ce fait un impact assez puissant sur elle. Elle passe sa vie à réfléchir et à regretter, elle aurait adoré être aussi forte que toi finalement, mais ça n’est pas le cas. Et c’est pour ça qu’elle ne te supporte pas, enfin, si l’on oublie ton petit côté première de la classe absolument irritant et ta morale à deux balles.

Elle sourit en coin, décidément aussi agacée qu’amusée.

Détrompe toi Andy, nous ne sommes pas du tout dans le même bateau. Mais… Je t’écoute, que voudrais-tu faire d’autre ?

Te laisser mener la barque pour une fois lui semble une bonne idée, parce qu’il est vrai qu’elle en a assez de tout ça Valentyne.

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Sam 15 Juil - 10:03


Resume


Le train avance aussi vite qu’un souffle et le paysage ne semble que des tâches de peinture estivale qui se dessine comme si on les avait jeté contre la grande vitre du poudlard express. Valentyne ne semble pas receptible malheureusement à cette dernière et désespérée tentative de ta part d’arranger les choses entre vous, même si tu n’avais pas encore la moindre idée de pourquoi elles étaient mauvaises à la base. Ses syllabes tranchent l’air comme un sabre aiguisé, alors que tu tentes d’éviter la lame de justesse. Elle te brise, elle te crache dessus, avec la prestance mesurée d’une élite suprême. Elle avait ce don de te faire sentir moins que rien, de te faire ramer dans cet océan vaste, railleuse sur son bateau. Elle fuit Valentyne, elle fuit le sauvetage qu’elle pourrait faire pour sauver son âme. Elle continue de pourrir, au dessus des autres, sans amour et sans douceur.

Tu soupires et détournes le regard. Kassetoi venait de se réveiller.
« Laisse tomber. »

Ce n’était pas méchant, juste l’expression d’une lassitude. Tu te demandes pourquoi les professeurs et les deux autres préfets en chef ne se ramenaient pas. Vous étiez vous trompé de wagon ? Impossible. Pourtant, aucun signe de mouvement dans le couloir, pas de bruits de pas, ni discussions à l’horizon. Que le sifflement lancinant du train.

« On devrait peut-être aller voir ce qui se passe non ? »

Inquiète, tu remues sur la banquette, tu te mords les ongles, tu jettes des regards à droite et à gauche, résistant à l’envie de reprendre la lecture de ton manuel scolaire en présence de Valentyne, ne voulant pas paraitre malpolie.
Ton botruc de compagnie glisse de ton épaule pour sauter sur les genoux de Valentyne sans même que tu ne le remarques.




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Valentyne Rosebury
Eleve hybride

Messages : 60
Points : 100
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Lun 24 Juil - 12:25


ft. Andy & Valentyne

All the things she said




Elle ne te quittait pas des yeux, l’air supérieur scotché à son visage aux traits de poupée. Valentyne observait la moindre de tes réactions, et ce soupir que tu adresses au vent, signe formel d’une capitulation, lui arrache de nouveau un sourire. Un sourire faible et un peu amer, pas si certaine que ça au final d’apprécier cette petite victoire sans aucun sens. Elle aurait voulu rétorquer quelque chose, alimenter cette discussion qui n’allait nulle part mais rien ne lui venait, le silence au fond était si doux et si tendre à son oreille qu’elle n’osait faire autre chose que de s’y laisser bercer. Alors finalement son regard glacé te quitte pour se pencher sur le dehors, elle se laisse happer un instant par tous ces décors changeants, le vide tout autour du train et les paysages au loin. Elle s’imagine y tomber, dans ce vide, chuter de ce viaduc immense et elle se demande ce qu’elle pourrait bien ressentir en heurtant le sol si brutalement -est-ce que ça fait mal ? Pas vraiment sûre de vouloir connaître la réponse, elle se recule, se redresse dans son siège et à la suite d’un souffle embêté, reporte de nouveau toute son attention sur toi. Il valait mieux ça après tout.

Tu as l’air préoccupée Andy, tes iris qui virevoltent à droite et à gauche tu deviens soudain beaucoup trop agitée, et ça l’agace. Alors elle te lance un regard noir, du genre qui t’aurait achevé sur place s’il avait été une arme, du genre qui t’ordonnait si fort de te calmer avant qu’elle ne vienne le faire par elle-même. Parce que te voir remuer ça l’ennuie et ça l’épuise, elle n’a jamais pu se résoudre à apprécier les petits asticots dans ton genre. Encore une raison de te détester tien, elle ne les compte plus.

Elle ne comprend pas ce que tu cherches, là de suite. Parce qu’elle n’y pensait plus, ni aux professeurs, ni aux autres préfets, ni à rien du tout au final.

De quoi est-ce que tu parles ?
Tu deviens folle ma pauvre Andy.

Des choses qu’elle se garderait bien de te dire aujourd’hui.

Un énième soupir qui se perd, elle te quitte des yeux un instant, le temps qu’ils fassent le trajet entre la porte et toi de nouveau. Esquisse moqueuse qui se dresse, ça la fait sourire et elle aurait pu en rire, elle en avait envie tu sais, mais elle ne ferait rien de tel devant toi. Valentyne ne pouvait se permettre d’être si faible face à toi Andy, cracmole de sang promis pourtant à un si bel avenir. Oh, n’en doute jamais, parce qu’elle n’en doutait pas, elle. Et c’est cette jalousie qui la pousse à ne rien faire de plus que te regarder encore et encore, sans un mot, avec juste ce sourire un peu trop mauvais peut-être au bord de ses lèvres pourtant si douces et élégantes.

Puis son oeil est attiré par ton Botruc qui s’éveille, s’agite à son tour doucement sur ton épaule. Il avait une bonne tête et elle était curieuse de savoir où tu avais bien pu le trouver, en général ils ne quittaient pas l’arbre qui les avait vu naître, sauf avec une bonne ruse et sans doute un peu de magie. Kassetoi semble à ton image, énergique et malicieux. Heureux lorsqu’il se sépare de toi pour sauter sur ses jambes à elle qui ne sourcille pas, imprudent lorsque l’on sait à quel point Valentyne pouvait être impitoyable avec ce qu’elle n’aimait pas. En silence elle le sonde, l’air grave au visage, presque assassin quand sa main se lève en sa direction. Elle aurait pu le briser d’un simple toucher, aurait dû elle n’en doute pas.

Mais pourtant elle lui tendit un doigt, gentiment, trop étrangement parce qu’il a ce mouvement de recul un peu craintif avant de se jeter dessus pour jouer avec. Et sans qu’elle ne puisse y faire quoique ce soit la barrière tombe un peu, c’est une enfance inconnue à ses yeux qu’elle laisse transparaître un bref instant. Les iris pétillants malgré le visage crispé et plein de retenu. On aurait dit ces gosses un peu coincés qu’elle croisait parfois lorsqu’elle était plus jeune, qu’elle croise encore sans en calculer aucun. Un peu comme elle.

Totalement comme elle.

Brutal retour à la réalité au son de porte qui s’ouvre, grinçante.
Elle réprime un frisson.

— Vous étiez là les filles !

Valentyne hausse les sourcils, reporte son attention sur le professeur enjoué qui s’approche à grands pas.

— On a changé de wagon cette année, vous n’étiez pas au courant ?
D-... Non, visiblement la communication n’est pas le point fort de cette école, professeur.
— Toujours aussi crue hein...

Il soupir et elle se redresse ensuite, pousse doucement ton Botruc sur le siège sans même t’accorder un regard et elle prend ses quelques affaires, avant de se tourner vers l’homme prête à le suivre, le visage neutre et sa surprise cachée bien au fond de sa tête.

Et sans un mot elle le suit.
Lorsqu'elle passe près de toi, elle te gratifie enfin d'un regard affreusement hautain, mimant avec ses lèvres une simple question avant de s'en aller. Rassurée ?

- Adrenalean 2016 pour Epicode.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 296
Points : 388
Date d'inscription : 08/04/2017
Age : 21
MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   Mar 25 Juil - 0:31


Resume


Elle te fixe. Elle te dévisage d’une froideur habituelle. Et rien de ce que tu semblais faire ou dire n’avait l’air d’avoir d’effet. Tu ramais Andy.

Avec Valentyne tu ramais.
Pourtant, tu n’aurais voulu que l’aimer, mais tout en elle, de la façon dont elle te martelait avec ses quelques mots, à la façon dont elle s’asseyait comme si la banquette du train se trouvait être son trône. Comme si tu siégeais sur son territoire.
Une louve inquiétante, un serpent farouche.

Tu fronces les sourcils quand elle te fait subtilement comprendre que tu perds la tête, que tu es parano voyons ma vieille.


Soudain, la porte du wagon s’ouvre et tu sursautes, manquant de te cogner contre la vitre alors que tu t’étais assoupis contre celle-ci. Un des professeurs venait de vous annoncer que le wagon de réunion avait changé. Son sourire chaleureux te réchauffe du coeur gelé de Valentyne qui t’avait tenu pour compagnie avant qu’un professeur vienne te sauver. Tant mieux, tu ne savais plus quoi dire, tu ne savais plus quoi tenter pour la décoincer.

« On commençait à s’inquiéter ! »

Faux, en réalité, tu étais la seule.
Un grand sourire aux lèvres, comme si tu savais les faire par commande, tu lui emboites le pas d’un air enjoué, faussement motivée. Tu passes devant Valentyne que tu dévisages quelques secondes avant de te diriger vers la cabine ou les deux autres préfets en chef attendaient d’un air mécontent et impatient.
Les vacances commençaient bien.




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Resume. {{ A n d y   

Revenir en haut Aller en bas
 
Resume. {{ A n d y
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN RESUME QUI NE CORRESPOND A RIEN
» [WMP] Resume-Plugin
» Bleach 300
» Nathaniel Hawthorne - La lettre écarlate
» LA REINE DE LUMIERE (Tome 1) ELORA de Mireille Calmel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Poudlard Express :: Dans le train-
Sauter vers: