AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Leandro - El deseo haze hermoso lo feo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Leandro F. de Rezende
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 7
Points : 11
MessageSujet: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   Dim 9 Juil - 20:53



Leandro Felipe de Rezende

“ Help me find my way in „

Le choixpeau a quelques questions pour commencer...

Tu t’appelles ? — Leandro Felipe de Rezende
Un surnom ? — Leandrinho
Donne moi ton âge jeune individu... — 21 ans
Tu viens d’où ?  — Rio, Brésil, débarqué de Castelobruxo pour terminer ses études.
Et au niveau de ton rang ici ? — Sang-mêlé
Si tu as un don précise le ici — Aucun
T’es en quelle année ? — 10 ème
Quelle licence? — Médicomagie
Tu aimerais faire quoi plus tard ? — Pourquoi pas finir professeur ? Il ne sait pas vraiment, il se dit qu’il pourra aussi bien finir simple Médicomage
Que penses-tu des élèves moldus et cracmols à Poudlard ?  — A vrai dire… Peu importe, il n’aime pas vraiment les conflits et préfère donc rester neutre à ce sujet. Même si dans l’idée, le fait que les portes de l’école se soient ouvertes à tous lui plait beaucoup.
Je vois je vois… tu seras donc dans la maison… (attendre la répartition)



Il est temps que tu apprennes la différence entre la vie et les rêves.





Ta baguette magique — Bois de poirier, crin de Kelpy, 23.2 cm, très souple et fine.
La forme de ton épouvantard — Un noyé, le corps boursouflé et déformé par l’eau.
L’animal de ton patronus — Un Capibara
Qu’est-ce que tu vois dans le miroir de Risèd ?  — Une grande tablée avec toute sa famille. Il commence à avoir le mal du pays, et s’il y a bien une chose qui lui manque cruellement, c’est la présence de sa famille.
Que sens-tu au dessus de la potion d’Amortencia ? — Un étrange mélange de mangue, de cacao et de coriandre.
Ta matière favorite — Alchimie
Tu aimes quoi comme bonbon ? — Le chocolat noir. Très noir. 94% de cacao.
La créature qui t’inspire le plus — Le Botruc ? Parce que ça n’a l’air de rien comme ça, et pourtant, cela reste une créature très surprenante.
Un animal de compagnie peut-être ? — Pas du tout ! Il a toujours aimé les animaux mais n’a jamais eu le cran d’avoir un animal « à lui ».


Tout est possible, du moment qu'on a assez de cran

Leandro c’est la lenteur. L’indécision. Le flegme. La fatigue. Leandro, il ne sait pas prendre de décisions. Leandro, il aime pouvoir se contenter de suivre le mouvement, il n’aime pas sortir du rang, il préfère rester confortablement installé au fond et faire ce qu’on lui demande de faire. Parce que de toute façon, il reste ouvert à toutes les possibilités. Il est flexible, mais toujours indécis. Il est toujours calme, mais il s’agit toujours plus d’un manque d’engouement que d’un simple flegme. Il est un peu mou, un peu lent, simplement un peu chiant. Si vous êtes un agité, si vous aimez l’action, restez loin de lui. Parce que l’agitation le fatigue, le bruit l’exaspère. De ce fait, il est un peu à l’écart, il se renferme sur lui-même, il n’est pas très populaire. De toute façon, il ne veut pas de tout ça, il ne veut pas être mis sous les projecteurs, il ne veut pas d’attention. Il se contente de rester sage, de rester sérieux, oui, il fait très « gentil garçon », et non, il n’est pas très marrant. Il passe sa vie à écouter de la musique, le nez plongé dans un bouquin. Il est coincé dans sa bulle, trop exaspéré pour aller vers les gens. Mais ce n’est pas juste de la fatigue, pas seulement de l’antipathie envers les gens. Parce qu’au fond, Leandro est gentil, il est prévenant. Mais il est rongé par la timidité, ainsi qu’une petite part de honte de son accent. Il a une jolie voix, mais il cache les rares moments où il se permet de s’adonner au chant. Il aime beaucoup les gens en vérité, mais il n’ira pas vers eux, il est bien trop timoré. Que vous soyez jeune, vieux, simplement banal ou bien flamboyant, il trouvera toujours quelque chose à admirer, quelque chose à respecter en chacun. Mais il n’ira jamais le dire. Non, il préfèrera rester terrer dans le silence. A ne jamais avouer les choses aux gens. A ne jamais s’avouer les choses à lui-même.

Mais il essaie de changer les choses. Il essaie d’être plus ouvert. Oui, vous pouvez essayer de l’approcher. Et oui, vous vous heurterez souvent à un être étrangement trop calme, souvent froid et toujours très distant. Mais c’est sa façon d’être, il ne sait pas s’ouvrir aux gens. Il lui faut toujours un petit temps. Il a toujours besoin d’être rassuré, de passer du temps avec les gens. Il a un besoin quasi vital de se trouver des points d’ancrage, sentimentalement parlant. Parce qu’il a beau être parmi les plus âgés de cet établissement, il n’a jamais su se débarrasser de cette peur de l’isolement. Alors il faut toujours du temps, souvent du courage, pour s’approcher de Leandro, pour percer sa coquille et gagner sa confiance. Et une fois le cap passé, il se révèle toujours très doux, très calme, très pensif, très ouvert. Il sait qu’il n’est plus tout jeune, alors il se veut responsable. Il regarde toujours les plus jeune d’un œil presque paternel, souvent teinté d’une ombre de regret en repensant à ses jeunes années, mais il les surveille. Il aime voir les jeunes générations évoluer, tout en en restant loin. Et il joue les adultes responsables, le tonton chiant et surprotecteur. Le genre de personne à vous remonter doucement les bretelles, à vous faire la morale calmement. Avec un calme souvent peu naturel, bien trop souvent troublant. Le genre de personne à vous ramasser après une chute, à vous couver le temps que tout s’arrange. Mais n’allez pas le croire naïf, ne le pensez pas manipulable. Il a beau être étouffé par sa timidité, et rester constamment dans l’ombre des autres, il n’en est pas pour autant idiot. Il sait s’entourer. Il a beau rester ouvert et tolérant, il a cette légère tendance à juger les gens sur leur comportement.

Au final, Leandro, c’est un calme désarmant, beaucoup de gentillesse, trop de silences, pas mal de responsabilité, une soif de connaissances assez poussée, un amour passion pour la musique, le tout bridé par la peur, l’incapacité à s’ouvrir, et probablement un petit refus. Un petit refus de grandir.


Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient.

La famille de Rezende ? C’est une famille pour le moins nombreuse. Demandez lui donc de compter ses cousins, ses cousines, ses oncles et ses tantes. Il se contentera de grimacer, en vous répondant qu’ils sont nombreux. Probablement très nombreux. Trop nombreux même. Mais il a toujours adoré sa famille. Même si ce n’était jamais de tout repos. Il a toujours été l’enfant sage de la famille. Une famille de sorcier, alors vous imaginez le bazar, avec quatre enfants, dont trois toujours bien trop turbulents. Mais en tant qu’aîné, il est rapidement devenu assez responsable, assez sérieux, pour soulager d’un poids ses parents. Il a toujours été appliqué, toujours très studieux, parce qu’il considérait qu’il leur devait bien ça. Ce n’était pas facile, ce n’était pas rose. Ils n’étaient pas un foyer très aisé, ils ne roulaient pas sur l’or, alors il a vite trouvé un petit boulot. Il ne saurait pas vraiment vous raconter son enfance, parce qu’elle n’avait rien d’extraordinaire. Il a découvert ses pouvoirs très jeune, en faisait imploser un vase. Il s’en est d’ailleurs voulu longtemps pour ce léger incident, qui avait malgré tout ravi ses parents. Et puis il est rentré à Castelobruxo. Il était toujours très studieux, très appliqué. Il n’a jamais vraiment su quoi faire de sa vie. Ses deux jeunes frères et sa sœur ont vite suivi sa voie dans le monde magique. Mais eux, eux ils avaient des rêves, des ambitions. Mais Leandro, il était encore rêveur, il était encore évasif. Son avenir ? Il n’arrivait pas à le visualiser. Il s’était toujours vu en train d’aider ses parents, de soutenir sa famille. Et il a vite fini par perdre de vue ses propres rêves, ses ambitions. Il a laissé l’adolescence le malmener, le ballotter, sans trop savoir où il allait. Sans trop savoir pourquoi il faisait les choses. Mais il ne s’est jamais vraiment remis en doute. Il ne voyait jamais que sa famille, ses pauvres parents, toujours bloqué dans l’idée de les aider. Et il a laissé passer les années. Il a laissé le temps passer, un peu perdu, un peu paumé.

Et puis il s’est rendu compte qu’il n’allait nulle part. Que le chemin qu’il suivait ne menait pas à grand-chose. Il était doué, il était appliqué. Mais il restait moyen, il était simplement médiocre. Il ne brûlait pas d’une quelconque envie, il n’avait pas plus d’objectifs que ça. Il se contentait d’avancer, à tâtons, à l’aveugle. Il était toujours curieux, il appréciait apprendre. Mais il n’avait pas la moindre idée d’où tout cela pourrait le mener. Alors il a commencé à toucher à tout. A s’intéresser à tout ce qui serait susceptible de l’intéresser. Mais il n’a jamais été foutu de s’attacher à quoi que ce soit. Le temps passait, et il ne savait toujours pas. Il s’est dit qu’il était temps de commencer à avoir de l’ambition. Qu’il faudrait bien qu’il se détache de sa famille, qu’il ne pourrait pas éternellement rester le gentil aîné, toujours aux petits soins pour ses frères et sœurs. Il a fini par se décider à partir à l’étranger. Par se dire qu’il aimerait étudier la médicomagie. Par s’imaginer en train d’agir pour les autres, en pensant pouvoir changer le monde. Parce qu’il était toujours trop rêveur. Un peu naïf. Un peu perdu. Il s’était dit que s’éloigner de son entourage lui serait bénéfique. Qu’il apprendrait à avoir des ambitions, qu’il finirait par trouver sa voie, s’il parvenait à se détacher un peu. Non, il n’y a pas grand-chose à en dire. Il ne saurait pas vous raconter son histoire. Parce qu’il s’est toujours contenté de vivoter. Que même aujourd’hui, il ne sait toujours pas. Il regarde son avenir d’un œil teinté de peur, d’appréhension. Il se dit qu’il apprendra à aimer son métier. Qu’il finira par aimer ce qu’il fait. Mais il a une boule dans le ventre. Une légère peur de ce qu’il sera devenu demain. Et au fond de lui, il se sent nostalgique. Ses racines lui hurlent de rentrer. Au fond de lui, il n’aspire vraiment qu’à rentrer.
Pseudo



Qui es-tu ? — Qui sommes nous en effet.
Ton âge ? — 20 trucmuches
Ton film favoriEragon euh. J’en sais rien, Captain Fantastic était cool
Ton livre favori — LOTR
Comment tu as découvert Dabberblimp ? — On m’a fait de la pub
Des remarques pour l’améliorer ?
Personnage sur l’avatar — Tyki Mikk – DGM
Une dernière… Nargole ou Joncheruine ? — Nargole ? Ou Joncheruine. Je sais pas.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Castiel A. Kingsley
Apprenti loup-garou et cavalier de la mort
avatar

Apprenti loup-garou et cavalier de la mort

Messages : 249
Points : 420
MessageSujet: Re: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   Dim 9 Juil - 20:58

Bienvenue sur le forum ! WAH TU RENTRES EN DIXIEME ANNEE T'ES TROP UN VIEUX PAPY.


hungry dogs are never loyal you know; castiel


werewolves team:
 


des bannières:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selene D. Flaherty
venimous girls
avatar

venimous girls

Messages : 308
Points : 183
MessageSujet: Re: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   Dim 9 Juil - 21:11

bienvenuuuue love
j'aime beaucoup la composition de sa baguette !! anyway, bonne continuation pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Faust H. Holdstock
L'électron de la conquête
avatar

L'électron de la conquête

Messages : 210
Points : 306
MessageSujet: Re: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   Dim 9 Juil - 21:43

bienvenuuue !! fire
bon courage pour ta fiche, même s'il y a pas beaucoup de trucs pour le moment, je sens le bon perso !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Valentyne Rosebury
Dame des Abysses
avatar

Dame des Abysses

Messages : 118
Points : 219
MessageSujet: Re: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   Lun 10 Juil - 8:16

Bienvenue ❤
J'aime vraiment beaucoup ce perso omg, il est d'une simplicité c'est vachement sympa blbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melusine A. Howard
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 48
Points : 141
MessageSujet: Re: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   Lun 10 Juil - 9:32

Bonjour et bienvenuuuue !

LOTR héhé je les ai pas lu mais il faudrait un jour ahen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aileen E. Scamander
Directrice
avatar

Directrice

Messages : 80
Points : 71
MessageSujet: Re: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   Lun 10 Juil - 12:59




Bienvenue sur Dabberblimp !

Leandro il est doux, Leandro il est calme, Leandro il charme beaucoup ! Ton personnage est très bienb réussi et très apaisant et il ne pouvait que finir chez les bleux et leur besoin de connaissance et leur monde bien à eux ! Je te valide donc Bienvenue mon coco ♥


Te voilà validé, tu peux dès à présent créer ta fiche de lien dans ce sujet, ainsi que ton téléphone portable ici (des modèles sont mis à ta disposition). Tu dois aller faire recenser ton avatar par là et tu peux aussi faire une demande de RP juste ici, ou aller sur la CB te trouver un éventuel partenaire. Tu peux aller t'inscrire dans un club de Poudlard et aussi aller zyeuter la liste des postes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orest T. Pevensie
Eleve sang-mêlé
avatar

Eleve sang-mêlé

Messages : 22
Points : 66
MessageSujet: Re: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   Lun 10 Juil - 13:35

Serdaigle.
Dixième année.
Toi et moi bb. ❤

J'adore ton perso et je serais honoré de venir te chiper un lien plus tard o/
((Bienvenue !))


blbll. la signature du pauvre omg xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Leandro - El deseo haze hermoso lo feo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leandro - El deseo haze hermoso lo feo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: 
Ceremonie de repartition
 :: Fiches validées
-
Sauter vers: