You cannot help more || Silas

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Invité
Invité
Re: You cannot help more || Silas Jeu 12 Oct - 15:34


you already helped enough

   

   
Sa main caressante sur ta joue te fit fermer les yeux bien avant qu'il ne te le demande. Ta confiance lui était accordée depuis si longtemps, que sa demande te parut presque non nécessaire, négligeable. Tu savais parfaitement que jamais il ne ferait rien qui pourrait être désagréable à ton égard, et tu le suivit docilement, sereinement, perdu dans tes propres réflexions. Et tu avais de quoi réfléchir, Earl, il fallait que tu trouves une solution, un moyen de ne plus jamais avoir à revenir à cet endroit maudit que tu as si longtemps appelé maison. Car tu n'avais plus de maison. Tu étais un sans-abri en sursis, en attente d'un miracle qui n'arriverait pas. Tu savais bien que Silas serait prêt à tout, prêt à t'accueillir chez lui, mais toi, tu ne l'étais pas. Tu ne voulais pas être un parasite affalé sur son dos. Il fallait que tu trouves une solution et vite.
Les odeurs et les parfums mêlées dans les airs effaçaient partiellement la saveur de Silas, et tu te concentrais entièrement sur la caresse de sa main dans la tienne, sur ses doigts longs et forts qui enserraient tes phalanges avec une douceur exquise. Deux arrêts successifs se firent sentir, avant qu'il ne te fasse asseoir sur un banc, glissant un anneau autour de ton index. Tes yeux s'ouvrirent, alors qu'il s'installa à côté de toi, pour détailler le bijou.
Tu n'étais pas habitué ni à ce genre d'attention, ni à ce genre d'objet précieux, alors ton regard s'attarda sur les détails sculptés dans l'argent. Tu ne savais pas réellement pourquoi, mais ça te plaisait, ça te convenait. Ta main se posa avec délicatesse sur celle de Silas et tu lui fis un sourire éclatant.

Elle me plaît beaucoup. Merci, mon amour.

Et tes joues rougirent à ce petit mot déclaratif alors que tu te penches vers lui pour l'embrasser tendrement. Son séjour dans ton univers était de plus en plus plaisant et tu ne pouvais t'empêcher de craindre votre séparation. Ta main se saisit de sa nuque pour le garder le plus près de toi possible, pour que vos lèvres ne se séparent pas, et c'est au gré d'un effort incommensurable et herculéen que tu te détaches de lui, uniquement car l'intimité n'est pas présente.  


   
© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Invité
Invité
Re: You cannot help more || Silas Jeu 19 Oct - 1:36

La bague offerte engendra un criard rosé qui décora la douceur de ses pommettes. La petitesse d'un rire auréolé d'amusement s'étouffa au creux de ta gorge tandis que tes prunelles se repurent voracement des traits de son visage. Une fervente beauté masculine qui te flagellait sans relâche le palpitant et ta paume se posa sur lui, ton torse lui opposant une puissante barrière protectrice. Sa subite crispation assujettit et froissa le cotonneux tissu de ton haut.  

C'est la première fois que je ...

Un flot d'émotions dérobé et des paroles éclipsées à cause de tes lippes soudainement entravées des siennes si délicieuses et fougueuses. Tes lèvres roulèrent le long de leur doucereux pulpeux et un gémissement surpris y trépassa d'une ardente gaieté. Ta nuque fut emprisonnée de la puissance de sa poigne et la finesse de ton torse se fracassa contre les muscles du sien. Tes paumes désirèrent s'éprendre et s'accrocher à la pulpe de son dos mais elles se figèrent au tout dernier instant car elles se rappelèrent à quel point il était meurtri et souffrait de fossés au sanguinolent coagulé. Elles s'entichèrent finalement de ses hanches demeurées intactes de la fureur de son père et ta langue batifola incessamment avec la sienne. Mais sa tendresse s'évapora trop vivement et votre déliement t'écorcha à vif le coeur. Tes courbes se redressèrent et quittèrent la dureté du banc alors que ta paume s'empara de la sienne.

Rentrons. Je sais que tu es épuisé et que tu souffres silencieusement pour me faire plaisir mais c'est à mon tour de te soulager.

Vos deux présences s'effacèrent du vaste bâtiment pour rencontrer à nouveau la demeure de ton bien-aimée, rattachée qu'à de déchirants souvenirs pour ton esprit. La chambre d'Earl regagnée et la porte soigneusement fermée, tes paumes s'ancrèrent à son fessier et se firent sensuellement caressantes. Ses lèvres furent scellées des siennes et les baisers furent excessivement suaves, entrecoupés de la profondeur passionnée de tes râles. Le dernier asséné fut si interminable qu'il asphyxia presque ton bien-aimé.

Tu es irrésistible mon ange ...

Tu l'enlaças de tes bras qui s'échouèrent le long de sa pulpe meurtrie et ta tendresse l'assaillit à nouveau. Entraîné jusqu'au lit, tu lui fis ardemment l'amour à t'en essouffler rien que pour lui et t'évanouir d'exténuation à ses côtés.

Et la paisible saveur des vacances se diffusa encore sur quelques jours. La fragrance de votre passion rapprocha vos deux êtres jusqu'à ce que votre séparation les affligèrent. Mais elle ne put se galvaniser de sa durée car ta surprise longtemps dissimulée éclata finalement au grand jour alors que le Poudlard express s'apprêtait déjà à cavaler vers l'ancien château.
Invité
Invité
Re: You cannot help more || Silas Mar 24 Oct - 20:00


you already helped enough

   

   
Joie et bonheur. Ce fut certainement la première fois que tu les connus, Earl, avec une telle intensité en tout cas. Mais tout ce qui est bien se finit vite, et tu en pris conscience rapidement, sur les derniers jours, confronté à la nécessité de prendre tout le nécessaire et partir définitivement de ta maison - qui n'était désormais plus la tienne.
Heureusement, ton cœur pouvait encore se réjouir, Silas t'ayant annoncé te suivre à Poudlard, encore une année, un peu moins de neuf mois encore ensemble te furent promis, pour le meilleur et pour le pire. Tu avais aussi eu une bonne nouvelle, pas aussi succulente mais néanmoins rassurante, une réponse à tes propositions envoyées à Sïkhanéjadu, où tu avais envoyé une lettre pour te proposer en candidat au poste de professeur de défense contre les forces magiques, seule rare école où les moldus pouvaient pourvoir aux cours et où la langue parlée était celle que tu connaissais.
Tu attendais encore un peu, un temps indéterminé, avant de te préparer à l'annoncer à Silas. Les choses semblaient réelles entre vous, fortes et puissantes, et la joie qu'il t'offrait n'avait pas d'équivalent, mais tu ne voulais pas qu'il dépende de toi et te suive. Ton désir était de le laisser agir et d'en discuter avec lui le jour où l'heure viendra.
Pourtant, à chaque réveil, tes yeux se poseraient toujours sur l'anneau d'argent à ta main, un sourire aux lèvres de se sentir aimé.
Vint enfin le jour où Poudlard appelait de nouveau à se cacher derrière ses portes, jour de rentrée, de renouveau, et au fond de toi, main dans celle de Silas, tu étais confiant, prêt à affronter cette année comme aucune autre, ignorant ce sourd bourdonnement, ce poids immobile au creux de ton ventre, avertissement muet que les choses n'allaient pas se passer si bien que ça.


   
© MISE EN PAGE PAR TAZER.
Contenu sponsorisé
Re: You cannot help more || Silas

You cannot help more || Silas
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Sujets similaires
-
» Silas Corey de Nury et Alary
» Silas Marner de George Eliot
» GEORGE ELIOT : Silas Marner
» Silas Soule
» SOLLAR (Silas King) [Solarr]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: