AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 There's Nothing Holdin' Me Back [HOLIDAY] ft. Andy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar

Lucky Kitten et Futur mari d'Andy

Messages : 207
Points : 282
MessageSujet: There's Nothing Holdin' Me Back [HOLIDAY] ft. Andy   Lun 11 Sep - 1:49

There's Nothing Holdin' Me Back
"'Cause if we lost our minds and we took it way too far I know we'd be alright, I know we'd be alright If you are by my side and we stumbled in the dark I know we'd be alright, we'd be alright."
Tu marches jusqu’à la boutique des Ollivander.
De l’extérieur on croirait que t’es déterminé, mais en réalité tu te demande ce que t’es entrain de faire. Est-ce que c’est une bonne idée ?
Faut croire que discuter avec Fallen ça t’as fait cogiter, mais t’es pas certains que tout soit en ordre dans ta tête. T’as prévenu Robin qu’en fait tu ne passerais pas chez lui, que tu devais aller voir quelqu’un avant… enfin, tu le tiens au jus. Tu t’étais transplané ici juste après ton appel téléphonique Felix. T’avais la boule au ventre et pourtant t’avancer, à reculons un peu, mais t’avançais.

Tu n’as pas la moindre idée du nombre de minutes qui se sont écoulées depuis que tu fixes la boutique. T’es de l’autre côté de la rue, juste en face et t’as arrêté de compter le nombre de fois où t’as déglutis ta salive de travers en croyant te donner du courage.
Pourtant cette fois ci tu te dis que c’est la bonne.
Tu te redresse sur tes jambes, comme si on t’avais donné un coup et tu fonces, d’un pas déterminé, juste avant de piler devant la porte.
Lentement tu lèves une dernière fois les yeux vers l’enseigne et tu fini enfin par passer le pas de la porte.
La sonnette tinte et elle lève la tête.
Elle est là.
Une part de toi est rassuré de ne pas à avoir affaire à son père tout de suite, mais une autre est tétanisée.

S-Salut !

C’est la seule chose qui arrive à passer tes lèvres.
Une de tes mains s’était levé pour la saluer.
Tu trépigne un instant avant de t’avancer jusqu’au comptoir et d’y déposer ton sac de sport aux couleurs de Poufsouffle, comme une sorte de barrière entre vous. Tu ne sais pas quoi dire Felix, tu ne sais pas par où commencer, puis tu te dis que tu ne vas tout de même pas rester une éternité planté là, à bader sur son visage et ses cheveux roux. Alors tu te lâches, tu parles même un peu trop vite, mais pour une fois, t’y vas pas par quatre chemins.

Tu me rends fou et je t’avoue que j’ai encore rien décidé, parce qu’en fait c’est à toi de voir, est-ce que t’es prête à être avec moi malgré… ma famille de merde, les gens qui vont nous faire chier et les possibles souffrances qui vont nous accabler, tellement qu’on aura l’impression que les dieux eux-même nous en veulent. Je voulais juste te dire que je suis prêt. Je ferais mon possible pour te protéger, mais plus jamais je ne fuirais, sauf mon mariage avec Fallen, plus jamais je ne te cacherais des choses même si c’est normalement pour te sauver la peau, enfin, sauf si t’as changé d’avis depuis la dernière fois et… en fait ce que je veux te dire vraiment c’est que, j’arrive pas à t’imaginer là sans être à tes côtés. Ça me rendrait encore plus fou de te voir avec un autre, ça me ferait sûrement disjoncté et… euh… ouais, tu veux peut-être dire un truc ? Genre désolé, je monopolise la parole.

T’es gêné comme adolescent pré-pubert et plus ça va et plus tu te dis que son frère et ses parents ont dû t’entendre débiter ta tirade et t’as juste envie de disparaître.
Tu sens tes joues s’enflammer et t’es presque sûr que des gouttes de sueurs coulent sur ton front, tu te sens tellement désolant Felix… pourtant t’espère encore qu’elle était s’était pas juste une histoire en coup de vent.
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 339
Points : 435
MessageSujet: Re: There's Nothing Holdin' Me Back [HOLIDAY] ft. Andy   Lun 11 Sep - 12:33


THERE'S NOTHING HOLDIN' ME BACK


La chaleur écrasante d’un plein milieu de juillet. Un faux sourire aux lèvres, tu t’étais conditionné depuis la fin de l’année à paraître le plus heureuse possible, oublier Poudlard et les bras de l’héritier maudit des Gaunt. Essoufflée d’être la princesse pour qui on se sacrifie, sous le joug de personnes malsaines qui vous terrifient.
Alors tu étais parti avec Edwyn retrouver votre père. Comme prévu, vous partiez le lendemain en expédition pour trois semaines. Une pause dont tu avais besoin, un voyage sain et entouré des deux hommes de ta vie : ton père et ton frère.
Seulement, il y en avait un troisième, caché dans le fond du coeur, et c’était lui qui prenait le plus de place. Felix.


La tête écrasée sur le comptoir à piquer un somme, les rues du chemin de traverse ne grouillaient plus trop de passants en fin d’après-midi. Ta chevelure rousse en désordre dissimulait ta bouche baveuse grande ouverte et étouffait les ronflements aigus qui s’échappaient de tes narines dilatées.
Alors que la clochette sonne pour signaler l’arrivée d’un client, tu te redresses d’un bon presque automatisé pour lancer un grognement.

« Bienvenue chez Ollivander ! »

Soudain, le visage mal à l’aise face à toi te fige instantanément sur place. Que faisait-il ici ? Après tout ce qui s’était passé ? Son sac et ses cheveux en bataille laissaient à penser qu’il avait fui sa maison pour les vacances sans réellement l’avoir préparé. Tu le détailles sans sourire, silencieuse. Peut-être que le fait de l’avoir rêvé tant de fois rendait le tableau irréaliste. Tu ne réalisais pas que le garçon que tu aimais et qui avait cassé avec toi était revenu.

« Felix. »

Tu le laisses s’approcher, comme un petit chat qui tâte le terrain, lui offrant un sourire comme pour le rassurer. Il s’explique, il te laisse pas en placer une, il se justifie mais t’as pas envie de le couper. Son rictus malaisant fait battre ton coeur et alors que tu lèves le menton en fermant les yeux d’un air hautain, tu tournes les talons pour faire mine de t’en aller.

« C’est trop tard, et je suis occupé comme tu peux le voir. »

Après quelques secondes, tu t’arrêtes et éclate d’un rire cristallin.

« C’était une blague, gros malin. » Tu te retournes pour enjamber le comptoir avec une agilité souple - des années d’athlétisme - afin de lui sauter au cou. Enlaçant tes bras autour de sa nuque, caressant ses cheveux avec allégresse, t’ennivrant de son parfum qui t’avait tant manqué.

« J’ai compris. Je ferai aussi ce que je pourrais pour ne t’attirer aucun ennui. Et toi et une autre fille, je ne le supporterai pas non plus. J’sais pas quoi dire, j’ai tellement espéré que tu viendrais. »




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar

Lucky Kitten et Futur mari d'Andy

Messages : 207
Points : 282
MessageSujet: Re: There's Nothing Holdin' Me Back [HOLIDAY] ft. Andy   Ven 15 Sep - 20:43

There's Nothing Holdin' Me Back
"'Cause if we lost our minds and we took it way too far I know we'd be alright, I know we'd be alright If you are by my side and we stumbled in the dark I know we'd be alright, we'd be alright."
Tu ne sais pas Felix ; tu stresses.
Elle ne dit rien et tu paniques intérieurement, tu as peur qu’elle s’en aille, qu’elle te laisse là, en plan.
Soudainement elle lève le menton et ferme les yeux.
Hautaine.
C’est pas bon ça, pas bon du tout.
Son corps pivote lentement.
Déjà tu ta vois si loin.
Ta respiration se coupe Felix, une boule d’angoisse naît dans ta gorge et t’as l’impression que ce n’est qu’une question de seconde avant que tu ne t’écroules. En proie aux larmes. L’âme en peine.
C’est trop tard.
Tu n’entends pas la suite.
Son ton est si froid que ça te brise.
Et soudain elle rit.
T’es littéralement incrédule.
Qu’est-ce qu’il se passe ?
Tes sentiments sont perdus, confus et tu ne sais clairement plus où te mettre Felix, tu ne sais pas ce que signifie ce rire, si beaux puisse t-il être.
Une blague ?
T’es pas sûr de tout bien comprendre, c’est trop rapide pour ton cerveau et pourtant elle sourit en te regardant, elle sourit et ça te rassure. Elle passe par dessus la rambarde et une part de toi le sait déjà, elle vient te rejoindre, elle vient te dire qu’elle t’aime…
Tu enfouie ton visage dans ses cheveux, alors que ses doigts s’emmêlent entre tes mèches brunes. A l’instar d’Andy tu t’enivre de son odeur et la serre dans tes bras. Fermant un instant les yeux, les paupières serrées, tu sens deux larmes coulées, tu as eu si peur pendant un instant… tu sais pourtant malgré toi que tu continueras d’avoir peur, encore, pour elle et surtout pour vous, mais tu ne veux pas y penser maintenant, tu veux juste être avec elle, profiter de l’instant présent.
Tu plonges ton regard dans le siens alors qu’elle parle.
Tu la contemple et caresse de tes doigts le tour de son visage.
Elle t’as tellement manqué ; maintenant qu’elle était là, en face de toi, dans tes bras, tu en prenais réellement conscience. Ce vide qu’elle avait laissé.
Un sourire idiot et probablement aussi amoureux naquit sur tes lèvres.

Tu devrais aussi t’inquiéter des garçons, on ne sait jamais !

Tu lui tire la langue en faisant un furtif clin d’œil, alors que délicatement tu glisses une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Lentement tu te penche jusqu’à son cou que tu embrasses. Tes bras se resserrant autour d’elle. Ton souffle se transformant en mots.

Désolé d’avoir mis un peu de temps, mais maintenant je suis là…

Doucement tu lui mordille le lobe de l’oreille avant de te décrocher légèrement d’elle. Tu te souviens que tu es dans une boutique, réputé et qu’il est possible que des entrent. Que ses parents débarquent aussi… alors, tu ne voudrais pas être une si mauvaise impression, même si au fond, tu t’en fiche un peu. Ainsi tu te redresse Felix et la regarde, toujours avec ce petit sourire en coins et les yeux qui brillent.

T’as prévue quelque chose pour la suite de tes vacances ?
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar

Cracmolle-en-chef et propriété de Felix

Messages : 339
Points : 435
MessageSujet: Re: There's Nothing Holdin' Me Back [HOLIDAY] ft. Andy   Sam 16 Sep - 12:21


THERE'S NOTHING HOLDIN' ME BACK


Tu as envie d’exploser. Ton corps entier te hurle de le serrer encore plus fort, même s’il faut que tu te fasses mal à toi même. Son odeur te rend folle, sa voix te rend folle, sa présence te rend folle. C’est juste le coup de foudre, depuis que t’es petite, tu le sens, tu le sais, c’est et lui seul bordel.
Ces dernières semaines de dépression à peine cicatrisée se volatilisent dans un bonheur chaotique. T’as peur de rien et de personne quand il est là.
Alors qu’il dépose un baiser sur ta peau d’albâtre, tu cambres le dos et caresse l’arrière de sa nuque. Ta chevelure rousse balaye le sol et tu te redresses pour chouiner comme une enfant, la tête sur son épaule. Même pas tu relèves sa blague, à peine ponctuée d’un « MhmMhm » de ta part.

Et alors que ses yeux brillent d’une joie partagée, les tiens sont déjà imbibés par le flot d’émotion qui se déverse sur tes joues en une cascade argentée.
Tu peux pas t’empêcher de pleurer Andy, tu pleures parce que t’es trop contente, parce que ton corps brule de désir et il y a que les larmes pour le calmer.

« Oui, tu es là. »

Tu sèches tes larmes d’une mauvaise discrétion et tu te retournes, restant dans son étreinte tout de même, sentant ses lèvres contre ton oreille. T’empourprant d’une couleur écrevisse, il finit par te libérer de ses bras. Fuyant derrière le comptoir pour reprendre tes esprits, tu attrapas son sac aux couleurs de poufsouffle pour le mettre sur ton épaule.

« Avec mon père, on part en expédition pour récupérer les ingrédients des baguettes. Si tu veux venir.. ça me ferait très plaisir.. »

Tu lui fais signe de passer devant le comptoir et hurle à Edwyn de descendre pour qu’il s’occupe de la boutique pour l’heure qu’il reste.
Tu lui tires la langue quand il passe devant toi et entraîne Felix à l’arrière boutique pour voir ton père, qui travaillait avec passion sur la confection d’une baguette en particulier.

« Papa, Felix est là. Il vient d’arriver. »
« Oh ! Felix ! Cela faisait longtemps non ? Tu as grandi depuis la dernière fois que nous nous sommes vu. Qu’est-ce que tu viens faire par ici ? »

Ton paternel lui fit un clin d’oeil, comme s’il se doutait bien évidemment de la réponse, comme s’il avait toujours eu cette réponse au fond de lui en regardant sa fille.

« Tu es ici comme chez toi, fiston. »




Feldy:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: There's Nothing Holdin' Me Back [HOLIDAY] ft. Andy   

Revenir en haut Aller en bas
 
There's Nothing Holdin' Me Back [HOLIDAY] ft. Andy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bleach - 99 - Turn Back The Pendulum 10
» [ANIME] Ride Back
» Caramelle [Blythe Sunshine Holiday]
» Strike Back
» Retour aux Philippines - Back To Bataan - 1945

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Le chemin de traverse :: Ollivander-
Sauter vers: