AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Abra-Card-Abra ! [Sybil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Elliot Newton
Bibliothécaire
avatar

Bibliothécaire

Messages : 27
Points : 64
MessageSujet: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   Sam 16 Sep - 20:42

Abra-Card-Abra !
Sybil Avery & Elliot Newton

   

   

Il n’aurait pas dû se laisser tenter ce midi… Elliot savait pourtant bien qu’il ne supportait que moyennement la nourriture épicée. Et pourtant, le poulet tikka massala qui avait apparut sur sa table avait l’air si appétissant qu’il avait éclipsé les autres plats disponibles aux yeux du bibliothécaire. Et il avait craqué. Lamentablement. Et à présent, les gargouillis qui montaient de son estomac laissaient présager un passage plutôt délicat lorsqu’il irait au petit coin… Monde cruel. Qui que soit l’inventeur des épices, Elliot était en train de le maudire. Ou plutôt il maudissait son stupide système digestif d’être incapable de gérer cette nourriture qui pourtant ravissait ses papilles… D’ailleurs… Il se plaignait parfois de son métier un peu trop monotone, mais pour rien au monde il ne le quitterait pour faire celui des elfes de maison. Et il plaignait d’avance celui qui passerait nettoyer les toilettes ce soir.

Un coup de vent lui ramena à des pensées plus matérielles. Couinant de surprise, Elliot saisit nerveusement le sommet de l’escabeau sur lequel il s’était juché, priant Merlin et tous les sorciers célèbres qui lui passèrent par la tête (c’est-à-dire une bonne demi-douzaine) pour que son perchoir ne se casse pas la gueule. Il n’avait pas le vertige, non. Mais il n’en restait pas moins très moyennement à l’aise avec ce vide autour de lui. Un rapide coup d’œil à son œuvre le rassura. Cela en valait définitivement la peine. Le château de cartes qu’il avait entamé dans un recoin du parc atteignait à présent presque les deux mètres de haut. Et l’espèce de potion de son cru semblait fonctionner à merveille. Les courants d’air ne faisaient même pas trembloter la structure. Un large sourire victorieux s’étirait peu à peu sur sa bouche. Sifflotant gaiement Brother Louie du bout des lèvres, Elliot trempa généreusement l’une des cartes du sac suspendu à l’escabeau dans la petite marmite où la potion jaune citron reposait. Les gants qu’il portait rendaient la tâche moins aisée, mais avec le temps, l’imbécile qu’il était avait finit par apprendre à prendre des précautions.

Et hop. Au sommet du château. Il n’en manquait plus qu’une petite dizaine pour terminer cette beautée. Comment allait-il expliquer sa présence dans le parc au garde-chasse ? La question lui traversa seulement l’esprit. Il aviserait en temps et en heure. L’important c’était… Par dessus le château, son regard se posa sur une élève qui avançait en sa direction. Une élève dont il se souvenait le nom.

- Miss Avery ! l’appela t-il en accompagnant sa voix d’un large geste destiné à attirer l’attention de la demoiselle sur lui.

L’important, c’était de mettre sa formule à l’épreuve. Dès qu’elle fut plus près et qu’il n’eut plus besoin de forcer sur sa voix pour lui parler, il continua :

- Dites, vous ne voudriez pas m’aider ? Ce ma-gni-fi-que château, il accompagna sa déclaration d’un geste théâtral présentant son œuvre des deux mains, est totalement in-des-tru-ctible. Hormis par la magie, bien sûr. Vous voulez bien essayer de voir si ça marche vraiment ?

Un air intéressé et excité venait de se peindre sur le visage d’Elliot. Il n’avait pas remarqué qu’une carte était restée collée au bout du gant de sa main droite. Ni que la potion qui enduisait les cartes du château n’était pas encore totalement sèche… Pour peu que quelque chose entre en contact avec, il y avait fort à parier que la chose en question y reste collée. A moins que la potion ne soit qu’une semi-réussite. Ou un semi-échec...

FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybil Avery
Eleve sang-pur
avatar

Eleve sang-pur

Messages : 107
Points : 143
MessageSujet: Re: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   Dim 17 Sep - 10:38

ft. Elliot Newton

Ou l'on découvre à Sybil une passion très éphémère pour les châteaux de cartes

Abra-Card-Abra

Sybil avait fini sa journée. Déjà. Souriant intérieurement à la marée de premières années qui se pressait pour récupérer leur salle, les bras chargés de parchemins jusque par-dessus là tête, elle se félicita intérieurement d'avoir continué avec une licence qui avait l'avantage, en plus de ne dispenser que des cours qui la fascinaient, de ne pas être trop chronophage. D'autant que le dernier cours sur la formidable épopée d'Ug le Pafiable juste après le déjeuner avait été une vraie merveille,
et la jeune femme s'était promise de prendre un petit temps pour aller rechercher des informations complémentaires sur le Demiguise Derby avant la fin de la semaine.

Mais pour l'heure, le repos s'imposait: un esprit clair était un esprit efficace, et elle avait besoin d'une micro-sieste avant de se remettre à travailler. Ou peut-être qu'elle se contenterait, oh, joie, de prendre une longue douche bien méritée et qu'elle se mettrait à ses traductions en mermish plus tard. Emmitouflée, en bonne frileuse, dans l'écharpe vert et argent de sa maison (objectivement, il ne faisait pas -si- froid. Mais elle fournissait un certain style sur lequel Sybil ne désirait pas faire l'impasse), elle traversait le parc d'un pas rapide avant qu'on ne l'interrompe et qu'on la sorte de ses pensées composées à cet instant, pêle-mêle, de classification des meerfolk et de gel douche au basilic.

Se retournant , cherchant qui l'avait ainsi interpellée, elle laissa échapper un petit son de surprise en voyant le bibliothécaire de Poudlard juché sur un escabeau devant ce qui semblait être un château de cartes géant.

"Oh."

Reprenant un peu contenance, elle se rapprocha le plus rapidement possible de l'homme et entendit directement ce qu'il lui demandait. Ugh. L'excuse idéale arriva automatiquement pour fuir le plus vite possible. Elle avait tellement d'autres choses de prévues, et .... et c'était un mensonge intellectuel. Elle n'avait rien d'intéressant à faire, et pour une fois que la présence de la Serpentard avait été requise, il lui semblait important, tout compte fait, d'en profiter.

Elle posa ses affaires par terre, et regarda l'ouvrage, petites cartes collés par une espèce de potion orange étrange. Que c'était curieux.

" Tout de suite, Monsieur Newton. Que voulez-vous que je fasse?"

Dégainant sa baguette magique, un point essentiel du règlement lui revint en tête.

"Je n'ai pas le droit de jeter de sort dans cette zone de Poudlard, par contre... En cas de soucis, vous me couvrez, n'est-ce pas?"

Il n'était pas dit que l'on prendrait Sybil Avery en défaut par rapport au règlement, ça, non. Attendant une réponse, elle s'approcha avec délicatesse des cartes et huma la potion, qui ne lui évoquait absolument rien de ce qu'elle avait pu voir ou faire auparavant.

"La glue est de votre création? C'est assez impressionnant, si ça marche... Je peux toucher, pour voir, ou c'est dangereux?"

Le doigt à un demi-centimètre de la couche de potion sur les cartes, Sybil les admira momentanément. Vraiment, cette potion était plus que curieuse. Et intrigante. Le projet de douche chaude venait de disparaître au profit de la plus grande passion de la jeune femme: elle allait découvrir quelque chose de nouveau, elle en était certaine, et ça la fascinait déjà.

Envoyez la sauce, Doc Newton. Votre assistante est prête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Newton
Bibliothécaire
avatar

Bibliothécaire

Messages : 27
Points : 64
MessageSujet: Re: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   Dim 17 Sep - 16:35

Abra-Card-Abra !
Sybil Avery & Elliot Newton

   

   

Aaah, que c’était beau l’autorité naturelle qui émanait de lui ! Et la demoiselle qui rappliquait sitôt qu’il l’appelait ! Presque magique. Ça, pour sûr, ce n’était pas vraiment le même rapport de force lorsqu’il travaillait à Fleury & Bott. Là bas, même les morveux de dix ans qui cherchait un livre pour s’endormir la nuit était au dessus de lui. Car comme on dit, le client est Roi… La plupart du temps, cela ne lui posait pas de problème. En revanche, quand il s’agissait de sorcières qui s’amusaient à lui faire perdre son temps rien que pour s’abriter dans la boutique et échapper à une pluie diluvienne, le sourire crispé qu’il placardait sur ses lèvres avait du mal à survivre… Maaais, tout ceci était derrière lui à présent. Maintenant, c’était lui qui régnait sur le Royaume des Livres. L’Empire du Savoir. Là où les affreux gnomes apprenaient -un peu- et foutaient -beaucoup- le bazar.

- Tout de suite, Monsieur Newton. Que voulez-vous que je fasse?

Aaaah. C’était une sacrée bonne question ça. Lancer une pierre dessus ? Ou bien … Alors qu’il s’apprêtait à se gratter le menton pour réfléchir plus efficacement, Elliot se rendit finalement compte de la présence de la carte engluée au bout de son index droit. La question de la miss sortit instantanément de son esprit alors qu’il concentra tous ses efforts à agiter sa main gantée dans tous les sens jusqu’à ce que la malheureuse ne finisse par lâcher prise et tournoie lentement jusqu’au sol avant de se poser sur l’herbe en un « Plof » humide de potion.

- Je n'ai pas le droit de jeter de sort dans cette zone de Poudlard, par contre... En cas de soucis, vous me couvrez, n'est-ce pas?

Hein ? Une lueur d’incompréhension passa sur les traits de son visage, alors qu’Elliot dévisageait la Serpentard de haut en bas, s’attardant finalement sur la baguette qu’elle tenait à la main.

- Aaahh ! Non-non-nooon !

Abandonnant cartes et potions en haut, Elliot entama une descente précipitée et un peu maladroite de l’escabeau. Par Merlin, tout sauf ça. Qu’elle ne le détruise pas alors qu’il n’avait même pas eu le temps de le tester ! Car il y avait fort à parier qu’un sort de disparition fonctionne parfaitement sur son joli château. Rien qu’un Incendio devait faire l’affaire à vrai dire.

- Pas par la Magie ! Je voulais tester s’il pouvait résister au vent, euh… à un lancer de pierre, à la charge d’un animal, ce genre de trucs.

Le débit rapide et un brin affolé du début s’était calmé au fur et à mesure de la phrase. Ses pieds ayant retrouvés le plancher des vaches, le bibliothécaire en profita pour se rapprocher de l’étudiante qui s’était mise à observer son œuvre.

- La glue est de votre création? C'est assez impressionnant, si ça marche... Je peux toucher, pour voir, ou c'est dangereux?

Lorsque le « impressionnant » résonna à ses oreilles, Elliot ne put empêcher un sourire satisfait de s’étaler sur ses lèvres. Impressionnant. Bwahaha.

- Exactement. Je ne suis pas vraiment sûr du résultat, mais c’est censé refléter le Maléfice de glue perpétuelle. En moins… perpétuel dirons-nous, puisque la magie peut l’affecter. Enfin… Normalement. Difficile à dire avant d’avoir tester. Il observa un instant le doigt de la miss tendu vers les cartes, à une distance ridiculement petite. Mais bon, nous sommes là pour ça non ? Enfin… Surtout elle. Car pour toute expérience qui se respecte, il faut un cobaye. D’ordinaire, c’était lui qui jouait ce rôle, mais puisque Miss Avery s’était portée volontaire… Ou du moins n’avait pas fuit et n’avait pas émit d’opposition… Bon, certes, il n’était pas entré dans les détails. Et sa question à propos de la dangerosité était restée sans réponse… Car lui-même ignorait la réponse. Et qu’un « je n’en sais rien » était largement insuffisant à ses yeux.

Il prit le temps de lui adresser un sourire qu’il voulu rassurant mais qui reflétait sans doute uniquement l’excitation qu’il ressentait en l’instant avant de lui assener une tape amicale sur l’épaule. Le geste était anodin. De ceux que deux amis échangent parfois. En l’occurrence, la pression qu’il venait d’apposer sur le corps de Sybil Avery était surtout destinée à lui faire franchir -volontairement ou non- les malheureux centimètres qui séparait son doigt du six de carreau…


FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybil Avery
Eleve sang-pur
avatar

Eleve sang-pur

Messages : 107
Points : 143
MessageSujet: Re: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   Lun 18 Sep - 11:30

ft. Elliot Newton

Ou l'on découvre à Sybil une passion très éphémère pour les châteaux de cartes

Abra-Card-Abra

Un maléfice de glu perpétuelle, alors? En potion? Formidable! Si Sybil n'était pas, et de loin, la meilleure lanceuse de sorts de Poudlard, son savoir tournant surtout autour des langues et des runes magiques, celui suffisait tout de même amplement en termes d'explications. Et si la magie seule permettait de retirer ladite glu, voilà qui promettait des applications pratiques plus que jouissives, pour peu qu'un individu farceur doté d'une baguette ne se lance pas dans une frénésie de blagues douteuses. Lorsque le bibliothécaire lui annonça d'un air enjoué qu'ils étaient là pour tester sa résistance, elle ne put s'empêcher d'avoir un tic de visage ressemblant presque à un rapide sourire.

Elle avait TRÈS envie de tester cette colle.

"Si jamais ça fonctionne comme prévu, les applications seront juste formidables, et utilisables par tous. Bien employée, je suis sure que nombre de réparations pourront se faire bien plus rapidement. Reste juste à savoir si c'est dangeraaaaaahh?"

La tape sur l'épaule semblait amicale, pourtant. Et dans d'autres circonstances, elle l'aurait certainement appréciée. En voyant son doigt se planter avec un "pwet" trop sonore à son goût dans la potion suintant sur un six de pique, elle ferma les yeux rapidement, s'attendant à un genre de vive douleur ou à une brûlure, ou a quoi que ce soit d'autre de désagréable que le monde magique puisse réserver.

Rien.

Un sourire mauvais envahit son visage. La tape dans le dos était-elle réellement nécessaire? Elle s'était proposée pour la toucher. Mais la colère ne servirait à rien, de toutes façons, et la glu avait encore de nombreux secrets à découvrir. Du moins, ce fut la raison rationnelle de Sybil pour ne pas râler ouvertement et reprendre un visage neutre.

"J'espère que vous avez de quoi prendre des notes. Sinon, je dois avoir un parchemin vierge dans mon sac, et une plume auto-encreuse dans la petite poche de droite. Mes premières observations arrivent. Nous pouvons déjà constater, à mon grand soulagement, que le contact avec la glu se fait sans douleur, et qu'il ne semble pas provoquer d'effet secondaires, du moins pour le moment."

Et le bibliothécaire était prié de l'emmener à l'infirmerie aussi vite que possible si des branchies commençaient à lui pousser.

"En ce qui concerne l'adhésion à la peau..."

Sybil ramena le bout de son doigt vers elle, et observa avec stupéfaction un filin de glu orange s'étendre entre son index et la carte à jouer.

"J'aurais tendance à dire, avec toute la technicité qui caractérise notre démarche, que "ça colle mais c'est pas sec"."

La Serpentard se mit à espérer très fort que la colle s'en irait un jour, la perspective d'avoir un doigt englué à un château de cartes pour le restant de ses jours la motivant moyennement, et regarda la construction qui ne semblait pas avoir été ébranlée d'un poil. Fouillant dans sa poche de sa main libre, elle sortit un petit biscuit en forme de poisson, gâterie initialement destinée à Charles, qui ne l'avait pas particulièrement méritée ces derniers jours.

"Je vais tenter de lancer un petit truc dessus voir ce que ça donne, comme vous m'aviez dit?"

Étendant le filin de glu au maximum, la jeune femme recula autant que possible avant de lancer en direction du sommet de la construction le petit sablé.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Newton
Bibliothécaire
avatar

Bibliothécaire

Messages : 27
Points : 64
MessageSujet: Re: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   Dim 24 Sep - 11:18

Abra-Card-Abra !
Sybil Avery & Elliot Newton

   

   

Hé hé hé. Visiblement, elle ne s’entendait pas à ça. Sans doute que la demoiselle pensait avoir le temps de se préparer mentalement avant d’entrer en contact avec sa glue. Boarf. Au final, cela ne leur aurait fait que perdre d temps. Quelque soit le degré de préparation mentale, il ne changerait en rien le résultat. Et il fallait l’avouer, Elliot était avide de savoir. Il avait passer suffisamment de temps à bâtir son château sans être certain du résultat. A vrai dire, il aurait sûrement dû viser plus petit pour un premier test. Sûrement. Si construire un immense château de carte plus grand que lui ne lui était pas apparut comme un défi qui valait le coup, sûrement aurait-il penser à faire un test sur deux-trois cartes avant. Et puis bon, il fallait tout de même avouer que la construction qui lui faisait face avait plus de gueule qu’un échafaudage à deux minuscules étages…

Les tests allaient pouvoir commencer. Un large sourire lui barrant le visage, le regard d’Elliot fit l’aller-retour entre le doigt enfoncé dans la matière visqueuse et le visage de son cobaye avant de se refocaliser sur le contact entre la peau de Sybil Avery et sa potion. Arf. Ça n’avait pas l’air sec… Et si ça ne séchait jamais ? Sa réflexion fut rapidement interrompue par l’étudiante.

Il acquiesça distraitement à ses premières remarques, se retenant de lui dire que, si effets secondaires il y avait, ils apparaissaient en règle générale bien plus tard qu’après quelques secondes de mise en contact. Il espéra d’ailleurs rapidement que rien n’arriverait à la miss. Sans doute trop tard pour penser à ça, mais une mise en danger de la vie des étudiants ferait une tâche sur son CV. Une -très- grosse tâche… Au lieu de se diriger vers le sac de Sybil (oui, clairement, il était mal à l’aise avec l’idée de fouiller dans le sac d’une fille… Et s’il tombait sur une boîte de tampons, hein ?!:O) il récupéra dans son sac à lui, balancé négligemment au pied de l’escabeau un bout de parchemin et une plume. Les mots « contact indolore » s’y écrivirent, en ce gribouillis quasi-illisible qui caractérisait sa graphie.

- En ce qui concerne l'adhésion à la peau… J'aurais tendance à dire, avec toute la technicité qui caractérise notre démarche, que "ça colle mais c'est pas sec".

Il ne put s’empêcher de pouffer rapidement à cette remarque. Certes. Lui-même avait eut des difficultés à empiler les cartes. Malgré le faible sort de répulsion qu’il avait apposé sur ses gants, la glue avait tendance à vouloir rester accrochée à son créateur. Moins qu’elle ne le faisait avec Sybil cela dit. Avec le sort, étirer autant le filin orange le faisait se décoller du gant. Elliot acquiesça d’un hochement de tête à la suggestion de la demoiselle, la regardant sortir un biscuit de sa main libre et prendre son élan pour envoyer le projectile. Buuut. Au moins, elle n’était pas aussi maladroite que lui et avait réussit du premier coup à toucher la pyramide.

Curieux, Elliot observa le biscuit entrer en collision avec son monument. Entendre ce dernier se coller avec un bruit de succion aux trois cartes du sommet. Le voir ébranler suffisamment l’édifice pour que le sommet s’incline dangereusement. Et écarquiller les yeux de stupeur alors que l’effet de la glue faisait revenir les cartes en place… Non… Pas que revenir en place. L’effet élastique fut assez fort pour que la pyramide se mette à pencher dangereusement de leur côté. Et que le point de non-retour soit dépassé. L’édifice se déversa finalement sur eux, les cartes se désolidarisant légèrement les unes des autres dans leur chute, faisant l’effet d’une toile d’araignée orange visqueuse qui se jetait sur eux.

Elliot eut un mouvement de recul, et le réflexe de protéger sa tête de ses mains. Une protection bien minime… Une dizaine de cartes dans les cheveux, tout autant sur chacun de ses bras, il se tourna vers Sybil l’air penaud… Avant d’éclater de rire devant le spectacle qui s’offrait à lui.

- Je… un gloussement vint couper sa phrase. Je crois qu’il y a un problème avec… Avec le temps de séchage.


FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybil Avery
Eleve sang-pur
avatar

Eleve sang-pur

Messages : 107
Points : 143
MessageSujet: Re: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   Dim 24 Sep - 16:32

ft. Elliot Newton

Ou l'on découvre à Sybil une passion très éphémère pour les châteaux de cartes

Abra-Card-Abra


Ping.
Touché! Haha. Pas peu fière de sa performance à base de biscuits pour oiseaux, Sybil sourit largement et attendit de voir ce qui se passait. Selon ce qu'elle avait prévu, il aurait du rester collé à la pyramide , avec un petit filin élastique semblable à celui qui pendait de son doigt.

Et comme pour prouver que la magie des potions était instable et qu'elle n'était décidément pas la plus douée dans cette matière, le château de cartes commença à chanceler. D'abord dans le sens du lancer, et alors qu'il aurait du s'effondrer en bonne construction de papier qu'il était, il revint dans l'autre sens dans un mouvement de balancier contraire, mû par le formidable élasticité de la glu.

Mais c'était de la glu.

Ca allait tenir.

...N'est-ce pas?

Évidemment que non. Et d'un œil paniqué, la Serpentard vit, comme au ralenti, le château s'effondrer sur le bibliothécaire et sur elle-même. Dans un réflexe de protection, elle tenta de s'éloigner, entraînant à sa suite une partie des cartes qui s'affalèrent sur elle alors qu'elle poussait un genre de cri minable.

Se relevant après l'accident, elle prit conscience de l'ampleur du désastre. Si le bibliothécaire avait été touché lui aussi, ce n'était rien par rapport à elle qui était couverte de cartes à jouer et de glu orange. Ses cheveux en étaient pleins, et son uniforme semblait bon à jeter, et elle réalisa par l'expérience que les cartes collées sur son visage ne se décolleraient pas toutes seules.

Outrée par le rire mal contenu du magicien, elle le fusilla du regard, engluée des pieds à la tête.

"Effectivement.", fit-elle d'un ton pincé. "Le séchage n'est pas optimal. Mais je suis certaine que vous avez une solution pour nous débarasser de tout ceci? Un sort, une autre potion, quelque chose? Vous parliez de magie dissipatrice tout à l'heure, il serait, il me semble, temps de s'en servir."

Tentant de décoller vainement le roi de coeur qui s'était placé au milieu de son front sans grand succès, Sybil avait définitivement perdu son calme. Cette horreur ne partait pas, et elle n'avait aucune idée du sort pour dissiper cette toile dégoutante qui la répugnait maintenant qu'elle en était couverte.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elliot Newton
Bibliothécaire
avatar

Bibliothécaire

Messages : 27
Points : 64
MessageSujet: Re: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   Sam 7 Oct - 14:56

Abra-Card-Abra !
Sybil Avery & Elliot Newton

   

   

Il se serait bien laissé allé à rire. Sincèrement. Sans trop réfléchir. La situation était à vrai dire particulièrement cocasse à ses yeux. Il aurait bien laissé échapper son rire, laissant transparaître davantage de cette part de lui peut être un trop enfantine. Etre lui, simplement. Sans filtre, sans précaution.

Mais son élan fut coupé net. Tranché impitoyablement par ce regard que la Serpentard lui adressa. Ces deux pupilles sombres qui, tout éclat de malice disparut, se posèrent sur lui. L’hilarité s’éteignit brusquement pour laisser la place à un léger malaise. Il avait l’impression que l’étudiant venait de le remettre à sa place, et le ton pince-sans-rire qu’elle adopta ensuite ne fit que confirmer cet avis.

Il était adulte, il devait montrer l’exemple.
Il était bibliothécaire, et sa place n’était pas dehors à conduire des expériences sans queue ni tête.

Et pourtant…
Et pourtant, c’était tellement plus amusant que son quotidien.
Tellement plus distrayant que la monotonie habituelle qui régnait entre les rayonnages de livres.

Il l’appréciait la demoiselle. Elle était sympatique. Lui apportait parfois du café lorsqu’il s’effondrait sur son bureau. Et du bon, pas le pisse-mémé qu’Aissatou produisait, jour après jour. Dire qu’elle était prof de potions… Sybil avait pourtant eut l’air de s’amuser. A moins qu’il ne se soit trompé. Elliot n’était pas très bon pour analyser les autres. On le lui avait suffisament dit pour qu’il commence à le croire. S’amuser jusqu’à ce que l’édifice ne s’effondre sur elle. Et une pensée s’insinua dans son esprit. Peut être était-ce parce que l’expérience était salissante. Après tout, Sybil était une fille (/SBAM-les-vieux-préjugés/). Avoir trouvé un semblant de réponse rasséréna le bibliothécaire. Il tenta un mouvement, essayant de tendre le bras vers son sac resé au pied de l’escabeau. Avant de se rendre compte ses bras étaient reliés à sa tête par de si nombreux filaments de glue qu’il ne pouvait les écarter que d’une vingtaine de centimètres. Mordillant sa lèvre inférieure, il décida de garder cette information pour lui. Inutile d’alerter davantage l’étudiante maussade.

- Un Evanesco devrait suffire… Il marqua une hésitation avant de poursuivre. Je pense… Bah quoi ? Après tout, il s’agissait d’une expérience, il n’avait encore jamais testé de faire disparaître sa création, même s’il se doutait que les sorts généraux devaient fonctionner… Peut être. 'Faudrait peut être que j’enlève la bave de limace cornue pour le séchage, marmonna t-il pour lui-même.

FICHE PAR STILLNOTGINGER.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sybil Avery
Eleve sang-pur
avatar

Eleve sang-pur

Messages : 107
Points : 143
MessageSujet: Re: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   Dim 8 Oct - 21:04

ft. Elliot Newton

Ou l'on découvre à Sybil une passion très éphémère pour les châteaux de cartes

Abra-Card-Abra

Au moins, le bibliothécaire avait cessé de rire, observa Sybil avec une vague pointe de contentement. La perspective de rester engluée dans cette espèce d'horreur l'empêchait néanmoins de sourire, et elle écouta attentivement les instructions d'Elliot pour se débarrasser magiquement de cette toile orange, mais pris un petit temps de réflexion au sujet de la bave de limace cornue. Elle n'était pas une experte des potions, mais une idée germait lentement et elle prit le temps de s'asseoir par terre, perdue dans ses réflexions. De toutes façons, ce n'était pas comme si la glu allait l'attaquer subitement ou comme si la situation était urgente, avait-elle décidé.

"Ou alors peut-être rajouter un élément froid? Quelque chose qui solidifie instantanément la structure, comme...mince. Je l'ai sur le bout de la langue. Je vous jure que je l'ai sur le bout de la langue..."

Perturbée par le contact désagréable de la colle, Sybil fronça les sourcils. Impossible de se rappeler de quel ingrédient il s'agissait. Les dents serrées, elle se retint de faire tournoyer une mèche de ses cheveux au vu des conséquences potentiellement désastreuses. Elle avait laissé tomber les cours de potions après son passage en licence, et elle s'en mordait à présent les doigts.

"Sinon, peut-être est-il possible de contourner le problème? En pétrifiant la colle une fois la structure montée, peut-être que la solidité serait au rendez-vous. Si le sort ne fait pas se dissiper la colle, s'entend."

Elle réalisa l'instant d'après sa cruelle erreur.

"Bien évidemment, je suggère de délayer ce test-ci, si cela ne vous dérange pas. C'est à dire que la colle, passe encore, mais la pierre, j'ai bien peur que mon uniforme ne s'en relève jamais. Après, j'imagine que madame Cissé pourrait aider et trouver une autre solution... Enfin, dans tous les cas, il faut se débarasser de cette glu. Je vais tester l'Evanesco, je sais bien que je n'ai pas le droit dans l'enceinte de l'établissement, mais puis-je compter sur vous pour ne pas me retirer de points? C'est un cas de force majeure..."

Se saisissant de sa baguette du bout des doigts, elle attendit la réponse du bibliothécaire avant de se lancer.

"Eeevanesco!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Abra-Card-Abra ! [Sybil]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Abra-Card-Abra ! [Sybil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: Les parcs-
Sauter vers: