Une nuit sous les étoiles || Selene

Melusine A. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 80
Points : 255
Une nuit sous les étoiles || Selene Dim 24 Sep - 3:25



une nuit sous les étoiles
La nuit est fraîche malgré la chaleur que la journée peut apporter. Tu avances dans les rues sombres de Londres en silence, la tête en l'air pour contempler le ciel sombre et ses étoiles qui l'éclaire. La fatigue se fait sentir sur tes épaules, tu ne sais même pas quelle heure il est mais une chose est sûre, il devait être assez tard pour que plus personne ne soit là.  Les lampadaires éclairent faiblement les trottoirs, tes pas font échos sur le sol en béton, tu te sens seule et tu n'as pas peur malgré le silence pesant que certains peuvent craindre. Non, pour toi ce moment où tu rentres du travail a l'effet d'un calmant. C'est le meilleur instant de la journée, celui où tu es en chemin pour faire ce que tu veux avant que ton corps te dise de dormir et que la journée se termine.

Ce sont des minutes de liberté totale, celles où tu es libérée de tout devoir. Et pourtant tu t'arrêtes au milieu du boulevard Melusine, tu as un vague sourire et tu sors ton téléphone avant de prendre une photo de cette rue si rarement vide, où la faible luminosité lui donnait un air totalement différent de ce que l'on pouvait voir normalement. Comme un conte où le héro serait le méchant. Inhabituel, peut-être effrayant. Tu devais être bien fatiguée pour faire de telles comparaisons. Un air étrange sur le visage, tu remets ton appareil dans ta poche avant de reprendre ta marche. Tu ne vis pas si loin que ça, tu devrais déjà être chez toi d'ailleurs.

Tes pas sont lents cependant, tu n'as pas envie de louper ce côté mystérieux que pouvait offrir ces rues comme le font la plupart des habitants. La vie est trop rapide, toujours pressés à rentrer ou travailler ou sortir même. Les plaisirs simples sont oubliés. Tu trouves cela dommage que même toi tu te fondes dans cette routine qui rends tout compliqué. L'idée de faire de ta vie un long voyage pourrait permettre de ne pas tomber dedans. D'avoir une vie comme tu le souhaites, en nomade et en constante découverte. Ton sourire se fait plus grand, tu t'étires en levant les bras en l'air avec un air content sur le faciès. Cette idée te rend toujours heureuse Melusine, même quand tu te perds.

Tu avances toujours, tu tournes à un carrefour et finalement tu aperçois ton bâtiment un peu plus loin. Banal d'apparence, l'intérieur magique cache bien son jeu pourtant. Mais ça, les moldus le ne savent pas. Ton regard se pose ensuite sur une silhouette qui vient d'apparaître, fait rare que tu puisses croiser quelqu'un par ici. Mais plus elle s'approche, plus tu penses la connaître. Et finalement c'est toi qui finit par aller à sa rencontre. Selene ? Oui, sans l'ombre d'un doute. Cette chevelure sombre et ces yeux qui semblent si froid. Tu n'oses pas la toucher, tu ne fais que la regarder avec cette curiosité qui te caractérise. Qu'est-ce que tu fais ici si tard ?
ღ  THANKS!
Voir le profil de l'utilisateur
Selene D. Flaherty
venimous girls
venimous girls
avatar
Messages : 407
Points : 321
Re: Une nuit sous les étoiles || Selene Jeu 28 Déc - 2:07



sous les étoiles

La nuit et ses ténèbres lui scandaient de fuir, de trouver refuge avant qu’elle et ses sombres canines ne la transpercent et l’assassinent. Mais que faire pour échapper au déluge, lorsque l’on est déjà logée dans l’oeil de la tempête, prête, à tout instant, à redevenir poussières ? La pugnacité ornant la carrure l’avait quittée, comme lorsqu’elle s’était enfuie de Shrewbury, sans même un regard en arrière; et si un jour on lui demandait de le refaire, assurément elle s’y attelerait. Alors pourquoi sentait-elle encore ses caresses, sa fragrance, des regrets, des remords ? Ces pensées étaient crime et peine explétifs, mais qu’il était exquis de s’en remémorer lorsque la céleste voûte tombait en fracas sur la stature et qu‘une douce mélopée enveloppait ses lestes pas. Et l’espoir devenu sépulture — de trouver toit, endroit, reprendre contenance et se retrouver soi —, elle n’avait plus une once de misère à la fleurir de bourgeons tandis que se démenait de surcroît la silhouette au travers des boulevards londoniens.

Quelque part, sûrement, aurait-elle aimé y voir un obstacle assez grand, même fulgurant, pour l’empêcher dans cette fuite perpétuelle, cette évasion si gangrène et éternelle. Chaque raisonnement mourait cependant en elle à peine énoncé du bout des lèvres; comme s’il était corollaire d’agir ainsi, impératif de ne soumettre de suite. Qu’était-ce donc déjà, qu’une fin ? La véritable, celle qui se termine par des vies incroyables et d’heureux défunts ? Nul doute qu’au fond du cratère s’animait un désir pour ces desseins. Mais cette appartenance si exclusive ne lui seyait point — bien trop amochée de cette existence et de sa fange, pour qu’on puisse et veuille encore s’aventurer à faire éclore le semblant d’éclat qui grouillait dans la carcasse. Et quand bien même s’éxecutait la machinerie, n’en ressortait qu’un intérêt malsain, prompt à n’amener qu’un nouveau cycle de vacuité, dans cet enchevêtrement déjà informe et charivarique.

Alors lorsqu’on lui demanda ce qu’elle faisait là si tard, elle n’eut les mots et les palabres pour s’expliquer ni s’exprimer. Coincée dans la gorge, il semblait que sa voix s’envolait à chaque essai. Alors, alors au lieu de tout ça, au lieu de ce déchargement émotionnel face à celle qui n’avait rien demandé, elle se contenta de répondre, d’une voix brisée :

Oh, rien. Je flânais, tout simplement.

Que pouvait-elle répondre de plus, répondre de moins ? Ses prismes la brûlaient à vouloir s’écouler. Depuis quand cette fumée cancérigène était-elle devenue extension indispensable de ses respirations ?

Tu n’es pas partie en vacances ?

Melusine et ses pupilles, l’impression de toujours être dans l’ailleurs, jamais dans l’instant présent. Était-ce mieux là-bas, dans ces endroits qu’elle ne pouvait atteindre ? Était-ce mieux que ce bas-monde si vomitif ?

Tu veux aller boire un verre ? Ou faire quelque chose de particulier. J’en sais rien.

hrp c koi "retard" déjà??



I AM THE SEA
AND NOBODY OWNS ME
Voir le profil de l'utilisateur
Melusine A. Howard
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
avatar
Messages : 80
Points : 255
Re: Une nuit sous les étoiles || Selene Dim 4 Mar - 21:24



une nuit sous les étoiles
Sa voix est différente, tu l’entends quand elle parle. Ça se fissure, comme du verre. Tu ne dis rien Melusine, tu fronces juste les sourcils pour montrer que tu n’es pas dupe. Que tu vois qu’elle n’est pas bien. La forte Selene qui semble faible devant toi, il a dû se passer quelque chose. Quoi donc ? Des questions, encore des questions. Elle t’en pose et tu fais un signe négatif de la tête.

« - Non je ne suis pas en vacances. Je profite de ces jours où je n’ai pas cours pour travailler, pour pouvoir m’offrir ma future liberté. »

Oui, ces voyages que tu désires ardemment, comme une brûlure au cœur qui ne cesse de grandir quand tu imagines seulement ces excursions à travers le monde. Oui, tu découvriras les secrets de cet univers, c’est ton rêve le plus grand. Le seul qui en vaille la peine. Elle parle encore, tu balances ta tête de droite à gauche, montrant ton hésitation.

« - Il y a un bar d’ouvert pas loin si tu veux boire quelque chose, j’ai aussi quelques bouteilles chez moi et c’est plus près. »

Oui, il te semble qu’un soir tu as eu envie de t’alcooliser le sang, tu as donc pris plusieurs bouteilles autant de vodka que de whisky sans les avoir tous finis. Mais il devait en avoir suffisamment pour vous deux. Est-ce une bonne idée de picoler quand on ne va pas bien ? Pas forcément, tout dépend de la réaction qu’on peut avoir, des émotions, de l’état d’esprit. Parfois tu étais bien, parfois tactiles, parfois triste… Mais jamais trop bourrée non plus. Car tu deviens bavarde, et c’est l’une de tes craintes. De trop parler.

Mais Selene a certainement besoin de se changer les idées. Alors tu lui souris avant de lui faire un signe de la main, montrant ton appartement.

« - Aller, je t’invite. On sera tranquille et il n’y aura pas d’autres alcooliques pour nous faire chier. »

Tu entres dans le bâtiment après avoir saisie le code, l’intérieur si terne semble s’animer, la lumière est chaleureuse et vous éclaire le chemin dans votre avancée jusqu’à la porte de ton petit studio. Tu prends la clé et tu l’ouvres.

« - C’est un peu bordélique, mais rien de bien grave. »

Non, juste quelques vêtements par terre, tes livres sur les différents pays du monde ou encore certains albums photos qui ne sont pas à leur place, mais sinon c’est relativement propre. Tu refermes derrière elle et tu vas vers ta petite cuisine pour ouvrir les placards.

« - Qu’est-ce que je te sers ? »

Tu sors tes boissons, tu l’interroges des yeux. Tu ne la forceras pas à parler Melusine, tu attendras qu’elle se dévoile d’elle-même. Et l’alcool est un très bon moyen de devenir bavard.

ღ  THANKS!
Voir le profil de l'utilisateur
Selene D. Flaherty
venimous girls
venimous girls
avatar
Messages : 407
Points : 321
Re: Une nuit sous les étoiles || Selene Sam 28 Avr - 6:03



sous les étoiles

Liberté. Un ricanement traverse la gorge, les yeux embués par la désillusion. Qu’elle était belle Melusine, qu’ils étaient beaux tous ces gens manifestant cette ardeur intérieure, qu’il était délectable de les entendre parler de cette flamme comme absolution à leur existence. Portée par cette même croyance, Selene s’était absoute de ses ligaments, avait brisé son boulet de forçat sans désir de repentance; que restait-il dorénavant si ce n’est une bile marâtre qui ne cessait de grouiller en son être et ses songes ? Tout lui était revenu au centuple. Tout lui revenait toujours plus terrassant et dévastateur. Le plus exécrable dans cette histoire était sûrement la nostalgie des beaux jours, la nuisance s’imprégnant au fond des entrailles et distillant l’amer jusqu’à la cessation de l’épouvantable, jusqu’à rendre ces souvenirs presque regrettables. Presque. Le regret ne pouvait s’empêcher de s’immiscer dans les tréfonds comme injonction, comme affliction nécessaire — et il semblait à Selene que cette damnation était nécessaire, pour se souvenir, pour déplorer sa dorénavant absence; pour se dire qu’avec et si, son univers aurait été meilleur et plus souhaitable. « Sois mon guide, Howard. » Dans un certain sens, pourtant, l’azur partageait ce bon sentiment avec son interlocutrice, elle qui mille fois avait fantasmé sa délivrance en priant les étoiles de leur clémence.
Une fois parvenue à l’appartement, l’intruse ne se met où se mettre pour tâcher de paraître. Les iris vagabondent entre le mobilier et les diverses possessions gisant au sol; elles s’attardent sur les destinations rêvées, les cultures dont la propriétaire voudrait s’éprendre, et ce désir d’émancipation — encore. Quelque part, elle aurait sûrement aimé éterniser cette appétence délicate dont elle avait été diapré quelques semaines plus tôt. Mais Ô diable donc ces fantaisies. Elle suit finalement d’un regard mi-désintéressé la chevelure flamboyante pour tenter de se fondre dans le décor, d’édulcorer ses pensées meurtrières et funestes. Les poignarder. « Surprends-moi. » Les pas s’emboîtent aux siens, le corps devenant ombre la suivant à la trace; et un murmure, tandis qu’elle poursuit sa contemplation passive : « Besoin d’aide ? » Le bassin se dépose contre le plan de travail, tandis qu’une de ses mains vient soustraire une bouteille, feignant de lire l’étiquette. « Si tu te devais de choisir ta prochaine destination, où et pourquoi ? »

oops



I AM THE SEA
AND NOBODY OWNS ME
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Une nuit sous les étoiles || Selene

Une nuit sous les étoiles || Selene
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Promenade sous les étoiles [Jake Sélène Yume Chloé]
» L.Hyori # Un coeur né sous les étoiles (validée)
» Sion sous les étoiles | 17.7.2015 | Sion
» Clocher tors sous la neige...
» En allant vers la mairie (de nuit sous la neige)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Le Londres Moldu-
Sauter vers: