For the glory of magic and discipline - Billy

Invité
Invité
avatar
For the glory of magic and discipline - Billy Mar 3 Oct - 21:07

For the glory of magic and disciplineft. Billy Catwright

Aïssatou n'avait, de l'aveu de tous, aucune espèce d'autorité d'une quelque forme que ce soit sur ses élèves, et cela s'était ressenti tout au long de l'année dernière, au vu du grand nombre de chaudrons qui avaient explosé "par accident" dans sa classe, ne causant par miracle des dégâts qu'aux plans de travail et aux uniformes des concernés. Mais c'était tout de même malheureux de ne rien pouvoir envisager d'un tant soit peu intéressant pour ses élèves sous prétexte que l'un d'entre eux s'était découvert une violente passion pour la pyrotechnie de combat.

Il fallait néanmoins cadrer correctement l'élève, et après un temps de réflexion assez poussé, le professeur avait fini par avoir une idée. Après tout, tout le monde y serait gagnant, et elle n'aurait pas à se ridiculiser en braillant dessus - méthode, de plus, profondément inefficace selon elle, en plus d'être barbare : on ne hurlait pas sur les personnes que l'on appréciait, même pour des motifs éducatifs, point. Et c'était pour cette raison que malgré sa jambe blessée qui la faisait souffrir, signe exact qu'il allait pleuvoir le lendemain, elle portait un chaudron gros comme elle dans le parc. Le petit Billy voulait du spectacle? Il allait en avoir pour son argent, le brave garçon. Et dans cet espace dégagé, non seulement il ne risquait de blesser personne sinon elle, mais elle n'aurait pas non plus à  rendre de comptes sur l'état hasardeux de sa salle de classe. Déposant avec soulagement l'immense chose en fonte (qu'elle avait allégé par magie, certes, mais elle n'avait pas voulu imposer à tous la vue surprenante d'un chaudron volant dans les couloirs sans propriétaire attitré) sur l'herbe, elle mouilla son doigt qu'elle tendit dextrement pour prendre le sens du vent, qui ne soufflait pas. Satisfaite de ses observations, elle décida que le temps était idéal pour mener sa petite expérience éducative a bien, et de quelques mouvements de doigts fit se déplier la table et s'aligner les ingrédients qu'elle observa correctement une dernière fois. Puis, elle plaça sous le chaudron une protection pour ne pas froisser le garde-chasse pour un quelconque irrespect de sa pelouse, et attendit sagement en rajustant sa cape, si tant est qu'on pouvait qualifier de cape l'énorme morceau de batik coloré qui recouvrait ses épaules et traînait un peu par terre.

Au loin, elle vit son petit élève s'approcher, et lui adressa un large sourire et un signe de main.

"Monsieur Catwright, par ici!"

Elle n'attendit même pas qu'il soit totalement arrivé pour exposer fièrement son idée révolutionnaire, selon elle, d'atelier.

"Je suis RAVIE que vous soyez venu, Monsieur Catwright. Et j'espère de tout coeur que ce complément à votre cours de potions vous aidera, comme convenu, a vous concentrer sur le contenu de celui-ci tout en apprenant de nouvelles choses. Il y aura bien sur quelques règles à respecter, mais nous les aborderons plus tard."

Il fallait bien garder un peu de mystère, pensait-elle en fouillant d'un air théatral dans une petite bourse posée sur la table.

"Pas le temps de discuter, passons directement au vif du sujet. Savez vous ce qu'est ceci, Monsieur Catwright?"

D'un air rayonnant, elle dégaina entre ses longs doigts une petite bille rouge et adressa un clin d'oeil au petit élève.

"Exactement. C'est une bavboule. J'adorais y jouer quand j'étais plus jeune, mais je me suis toujours posé une question existentielle. De quoi était fait le liquide des bavboules, et comment les créateurs de cet objet s'étaient-ils débrouillés pour que ça pue autant? Assistant Catwright, c'est aujourd'hui que nous perçons le secret de ce petit jouet. J'espère que vous avez amené vos lunettes, car nous n'aimerions pas que ceci nous gicle à la figure, n'est-ce pas?"

Si avec ça, elle ne captait pas l'intérêt du garçon et ne réussissait pas à l'éclater suffisamment pour qu'il se tienne bien, elle n'avait plus qu'a raccrocher sa cape et se faire ermite dans une contrée reculée d'europe de l'est.

Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: For the glory of magic and discipline - Billy Mer 4 Oct - 15:11


For the glory of magic and discipline

Il était notoirement reconnu que Billy Catwright avait un don avec les potions ; plus précisément, il était très doué pour faire exploser n'importe quelle concoction, qu'elle soit d'amnésie, d'aiguise-méninges ou aussi inoffensive qu'un antidote contre les verrues. Aucune potion ne lui résistait, et aucun chaudron non plus. La liste de ses victimes était déjà longue, au point que ses parents, exaspérés, avaient fini par lui acheter le chaudron le plus cher qui soit sur le marché, en retenant la somme sur son prochain abonnement World of Warcraft. Non seulement Billy, s'il faisait exploser ses potions, ne détruisait plus son chaudron, mais en plus il trouvait une réelle motivation à cesser ses expériences aussi spontanées qu'incontrôlées.
C'était une belle résolution de début d'année, mais Billy était bien placé pour savoir que la curiosité, et probablement l'appel du danger aussi, était plus fort que tout. Il avait envie de faire des efforts, mais concrètement il se savait incapable de maîtriser ses pulsions de scientifique fou, du moins pas si on ne lui expliquait pas comment procéder. C'est pour ça que l'initiative de son enseignante de Potions, qui était bien placée pour savoir combien il avait besoin d'être encadré, était tombée à pic. C'était le début de l'année scolaire et Billy n'avait pas encore eu le temps de détruire quoi que ce soit en classe ; il devait continuer sur cette lancée.

Billy ne pouvait pas dire que la demande du professeur Cissé l'avait surpris, dans le sens où il s'attendait toujours plus ou moins à être convoqué en raison de son comportement délirant (ses parents diraient "passionné"). En revanche, il était préparé à recevoir une punition, pas à faire des travaux pratiques. Une fois n'est pas coutume, c'était donc avec un certain enthousiasme et une très grande curiosité qu'il s'était rendu dans le parc du château. Il aperçut de loin la table et l'énorme chaudron qu'avaient préparés son professeur mais ralentit le pas et s'approcha un peu timidement sur la fin, assez impressionné par toute l'installation. Ce n'était pas tous les jours qu'un enseignant prenait la peine de lui donner un cours privé. En fait ça n'était jamais arrivé et Billy ne savait trop qu'en penser.

"Bonjour..."

Le professeur Cissé lui désigna son matériel avec enthousiasme et sa bonne humeur contamina rapidement Billy ; son sourire nerveux se fit plus impatient alors qu'il observait avec attention les objets déposés devant eux. Il hocha vaguement la tête aux explications et se redressa un peu, le dos droit, pour montrer qu'il était tout à fait sérieux et prêt à accepter les règles du jeu. Le professeur de Potions lui présenta soudain un petit objet rond que Billy connaissait bien, et le regard du garçon s'illumina :

"Une b-bavboule ?" s'exclama-t-il.

Aïssatou Cissé avait instantanément capté toute son attention.

"Exactement. C'est une bavboule. J'adorais y jouer quand j'étais plus jeune, mais je me suis toujours posé une question existentielle. De quoi était fait le liquide des bavboules, et comment les créateurs de cet objet s'étaient-ils débrouillés pour que ça pue autant? Assistant Catwright, c'est aujourd'hui que nous perçons le secret de ce petit jouet. J'espère que vous avez amené vos lunettes, car nous n'aimerions pas que ceci nous gicle à la figure, n'est-ce pas?"

Billy ne croyait pas particulièrement en dieu mais en cet instant il regardait le professeur Cissé comme si elle était son incarnation sur Terre. Il réalisa après quelques secondes de silence qu'il la fixait sans rien dire.

"Oh euh... ou-ouais !"

Il fouilla les poches de sa robe de sorcier et sortit une paire de lunettes de protection qu'il enfila avec des gestes fébriles. Il s'était déjà posé les mêmes questions que le professeur Cissé au sujet des bavboules mais il n'avait jamais osé creuser le sujet. Que son enseignante lui propose d'enquêter sur ce mystère de façon active (et salissante) signifiait beaucoup pour lui. C'était Noël avec trois mois d'avance. Il remonta ses manches et posa les mains sur ses hanches en regardant autour d'eux. Le professeur Cissé avait installé leur petit laboratoire ambulant assez à l'écart pour qu'aucun autre élève ne subisse malencontreusement les effets secondaires de leurs expériences. Billy était presque déçu ; il aurait bien aimé que tout le monde entende qu'elle l'avait appelé "assistant".

"Paré, p-professeur !" Il fit un petit salut militaire. "Comment on... on procède ?"

Son regard se posa sur l'énorme chaudron et il sourit. Il se demanda s'il n'aurait pas dû emporter de quoi prendre des notes, et aussi une robe de sorcier moins neuve que celle-là... Mais tant pis. Comme on disait dans le milieu, on ne faisait pas d'omelette de dragon sans casser des œufs et brûler sa chemise.
Invité
Invité
avatar
Re: For the glory of magic and discipline - Billy Ven 6 Oct - 19:35

For the glory of magic and disciplineft. Billy Catwright


Si Aïssatou n'était pas psychologue pour un sou, il y avait quelque chose qu'elle reconnaissait sans peine aucune: c'était l'intérêt sincère d'un étudiant pour sa matière. Et à voir l'empressement dont faisait preuve le jeune Catwright, elle avait réussi son coup d'une main de maître. Maintenant qu'il était pendu à ses lèvres, il fallait frapper un grand coup, pour que tout l'amusement et l'énergie dépensés ici lui passent l'envie de faire autre chose que des potions plus classiques en cours.Et pour cela, Madame Cissé avait un plan, bruyant et salissant.

"Voyez vous, Assistant Catwright, l'on peut déterminer la composition d'un fluide ou d'un liquide en le décantant. Si vous avez bien suivi vos cours l'an dernier, et je sais que c'est le cas,vous savez donc que nous allons devoir extraire le précieux liquide pour ensuite le laisser se séparer dans une fiole particulière, n'est-ce pas? J'ai donc deux bonnes nouvelles. La première, c'est que j'ai fait la manoeuvre hier, et que nous pouvons dès à présent constater les différentes couches dans le liquide."

Elle laissa un peu de temps, et sortit de la poche de sa robe de sorcière un petit marteau avec un sourire triomphal.

"La seconde, c'est que nous allons tout de même réitérer l'expérience pour que vous puissiez voir ce que ça donne. Je vais coincer la bavboule entre des tenailles, et je vous charge d'envoyer un petit coup dessus afin qu'elle nous livre tout ses secrets."

Prévoyante, elle lui tendit avec l'instrument une paire de gants, et vérifia en se penchant sur le jeune garçon si ses lunettes étaient bien fixées. D'autres professeurs auraient trouvé certainement affolant de voir un troisième année armé d'un marteau pour des travaux pratiques, mais Aïssatou n'en avait cure: dans ses souvenirs de jeunesse, tout Uagadou était bien plus dégourdi qu'un anglais moyen, et a partir de l'âge de 14 ans, il était raisonnable de savoir être un Animagus correct. La perspective d'un éventuel danger lui passant donc totalement au dessus de la tête, accompagnée d'un conseil paternel expliquant en substance que "c'est comme ça que ça pousse, les mômes", elle sortit sa propre paire de tenailles et rajusta ses lunettes avant de poser l'innocente bavboule sur la table.

"Je la tiens fermement, allez-y quand vous êtes prêt. Mais par Merlin, faites attention à ne pas taper trop fort, sinon nous allons sentir la défaite et par extension, la mort pour l'heure qui suit. Et plus sérieusement, nous ne voudrions pas nous blesser avec un éclat sauteur."

C'était à présent le moment décisif. Aïssatou serra ses mains sur les tenailles, en priant tous les esprits qu'un coup de marteau mal placé ne lui pulvérise pas les doigts et que Billy ne se blesse pas dans la manœuvre. Mais elle était confiante, et portait tous ses espoirs actuels dans son jeune élève.

Elle réussirait à être un professeur efficace et à le canaliser correctement. Elle en était convaincue. Et ce fut avec un sourire qu'elle ferma les yeux par réflexe au moment de l'impact.

Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: For the glory of magic and discipline - Billy Sam 14 Oct - 18:19


For the glory of magic and discipline

Billy, les cheveux en bataille et souriant dans sa tenue de jeune potionniste assistant (ne lui manquait que la blouse blanche pour passer pour un scientifique fou), écoutait attentivement les directives du professeur Cissé. Son regard se fit plus sérieux lorsqu'elle mentionna la décantation. Une petite ride de réflexion apparut entre ses deux yeux alors qu'il se remémorait ses cours passés. Il savait effectivement ce qu'étant ce processus, preuve qu'il aurait pu être un bon élève s'il faisait l'effort de se concentrer sur le programme du cours plutôt que sur ses quêtes annexes. Mais le rappelle d'Aïssatou ne faisait pas de mal, il visualisait ainsi mieux les étapes qui avaient précédées celle d'aujourd'hui. L'enseignante avait gardé la meilleure partie pour la fin mais Billy fut presque déçu de ne pas pouvoir tester lui-même l'expérience.

Heureusement, le professeur Cissé avait tout prévu. Le regard de Billy s'illumina en voyant le marteau. C'était tout à fait le genre d'outils qui étaient, à son humble avis, sous-exploités en cours, qu'ils soient au non de Potions. Et alors là en plus, c'était à lui de s'en servir. Billy tremblait presque d'anticipation. Il essaya de contenir son excitation alors qu'il prenait le marteau que la maîtresse des Potions lui tendait. Il ne voulait pas l'effrayer, parce que c'était souvent l'effet qu'il faisait quand il avait une idée un peu folle en tête. Or, Billy comptait bien mener sa mission jusqu'au bout et avec succès. Et accessoirement sans trop de dégâts.

"Trop cool..."

Il murmura en faisant tourner le marteau dans sa main. Il était petit et léger mais Billy ne doutait pas que sur un objet de la taille des Bavboules il fasse des dégâts. Il coinça l'outil sous son bras le temps d'enfiler ses gants de protection et leva le nez pour que son professeur vérifie l'étanchéité de ses lunettes. Il pinça les lèvres pour ne pas sourire, c'était trop excitant de se dire qu'il allait faire un truc aussi génial dans le parc alors que ses copains étaient probablement en train d'écrire des devoirs sur de bêtes parchemins à l'heure qu'il était. Quelle chance il avait d'être là ! Il s'approcha de la Bavboule qui avait été choisie comme sa victime et que son enseignante maintenait fermement en place grâce à une paire de tenailles.

"Je la tiens fermement, allez-y quand vous êtes prêt. Mais par Merlin, faites attention à ne pas taper trop fort, sinon nous allons sentir la défaite et par extension, la mort pour l'heure qui suit. Et plus sérieusement, nous ne voudrions pas nous blesser avec un éclat sauteur."

Billy, qui avait déjà armé ses deux bras comme s'il tenait une batte de baseball, lâcha une main et se rapprocha de la table pour donner moins d'élan à son coup. Il se demanda si Aïssatou plaisantait quand elle parlait de mort. Elle devait sûrement faire référence à l'odeur qui s'échapperait de la Bavboule si elle explosait... voilà ! Billy ne s'inquiéta pas outre mesure et serra les dents en se concentrant pour bien viser entre les tenailles, et pas sur les doigts de son enseignante.

Il prit une petite inspiration et frappa.

Rien ne se passa.

Billy se pencha au-dessus de la Bavboule pour voir s'il l'avait vraiment touchée, parce qu'il doutait soudain de son coup... À bien y réfléchir, il n'aurait peut-être pas dû se rapprocher autant. Mais la bille n'avait pas une égratignure. Billy fronça les sourcils et fit la moue. Alors qu'il allait se reculer pour réitérer l'opération, il y eut un petit "crac" très subtil et une fente apparue sur le côté de la Bavboule. Puis sous la pression, la fente s'élargit et...

"Eeeeeh !"

Un petit filet de gaz en sortit dans un "pshit", droit sur les yeux de Billy. Heureusement qu'il portait ses lunettes ! Le jeune Poufsouffle fit un bond en arrière, en faisant de grands gestes des bras. Il s'attendait à du liquide, pas ça... Et qu'est-ce que ça puait !

"Argh, c'est dég-dégueu, madame !" Ce qui n'était pas forcément une mauvaise chose pour lui, mais il ne s'inquiétait pas pour ça. "Qu-qu'est-ce que j'ai fait de m-mal ?"

Peut-être se rapprocher trop de la Bavboule qu'il venait de percer, pour commencer. Billy se demanda soudain si le professeur Cissé avait fait le bon choix en le choisissant comme assistant. Il passa la manche de sa robe de sorcier sur ses lunettes, qui avait pris une agréable teinte vert kaki sous le souffle coloré de la Bavboule. Il ne voyait plus rien.
Invité
Invité
avatar
Re: For the glory of magic and discipline - Billy Sam 21 Oct - 19:09

For the glory of magic and disciplineft. Billy Catwright


Le coup fut bref mais sourd, et Aïssatou rouvrit les yeux pour constater que , si ses doigts n'étaient pas brisés, la bavboule était toujours intacte. Billy n'avait donc pas frappé assez fort? Cela ne lui ressemblait pourtant pas, songea t-elle alors que son jeune élève se penchait vers l'objet pour voir ce qui avait bien pu lui conférer une résistance pareille.  Ou alors, ces petites merveilles de magie ludique étaient à l'épreuve des coups de marteaux.

Un pshiiiit sonore lui indiqua que ce n'était pas le cas. Et c'est avec une angoisse non dissimulée qu'elle vit un jet gazeux, vert et puant s'écraser sur le visage de son petit assistant. "Billy, reculez-vous!" cria son cerveau. "Arghdkgneugneugneu", articula à peine le professeur sous l'effet de la surprise. Le pauvre était couvert de l'odorante substance et ses lunettes étaient devenues vert kaki, tandis qu'il glapissait que c'était dégueu, ce qu'Aïssatou ne pouvait que confirmer.

"Ne bougez pas, cher assistant, je vous débarbouille, vous ne devez pas y voir grand chose..."

Que s'était-il donc passé? La bavboule n'émettait normalement jamais de gaz, et sa première expérience n'avait rien donné de la sorte. L'impact, peut-être? Ou les conditions atmosphériques? Elle fut interrompue dans son travail du torchon par la question du jeune garçon qui la toucha en plein coeur. Qu'avait-il fait de mal...?
Le professeur s'arrêta net dans son nettoyage, laissant le pauvre Billy avec un oeil aveugle, pour le regarder, la tête penchée sur le coté. Il avait fait exactement ce qu'elle lui avait demandé, et ça n'avait pas marché. Et par sa faute, il était couvert d'une odeur absolument répugnante. Mais il fallait le lui dire, de façon à ce que les choses soient claires.
Le temps de réfléchir, elle essuya l'autre verre des lunettes.

"Vous n'avez rien fait de mal, assistant Catwright. Rien du tout. Vous n'avez fait que ce que je vous demandais, et vous l'avez fort bien réalisé avec le peu d'instructions fournies... Mais je me demande si le fait de vous conseiller de ne pas y aller trop fort ne vous a justement pas desservi dans cette tâche... Donc ce serait de ma faute, si il fallait désigner un coupable. Vous avez été parfait."

Elle se baissa à sa hauteur, et lui adressa un grand sourire avant de retourner vers la bavboule. Et de pousser un grand cri de joie.

"Billy, regardez!"

La bavboule était presque pleine, avec une grosse quantité de liquide encore présente, prête à s'écouler au moindre mouvement. Aïssatou la prit dans ses mains pour la montrer au jeune homme.

"Quand je l'ai fait moi-même, je n'ai pas pu en récolter autant. Et il n'y avait pas de gaz. Peut-être avons nous découvert quelque chose de nouveau sur la conception des bavboules, assistant Catwright! La présence d'un gaz qui réagirait avec l'air ambiant, peut-être? Il nous faut absolument prendre des notes avant de procéder à quoi que ce soit."

Comme un genre de forcenée, elle tourna sur elle même, chercha un morceau de parchemin, sortit de sa poche sa Plume a Papote, et, les yeux vers le ciel, un immense sourire sur le visage, elle se mit à questionner Billy bien trop rapidement.

"J'ai besoin de toutes les informations possibles. Vous pourriez, avec les protections adaptées, réessayer de mettre un coup identique? Il faudrait mesurer la puissance du coup, pour comprendre exactement ce qui a bien pu se passer. Oh, et êtes vous libre la semaine prochaine à la même heure? Nous devons absolument essayer de comprendre! Encore que non, venez sans matériel, je vous fournirais une blouse qui ne craint rien, ce sera plus sur. Et il faudra le retenter à l'intérieur, aussi..."

Posant sa plume sur le parchemin, elle commença a dicter fiévreusement.

"Déjà, notons la date du jour. Puis, comment intituler notre découverte? Je sais! L'effet Catwright serait du meilleur effet, en honneur du valeureux magicien qui a découvert cette propriété. Qu'en dites vous, Billy? Mince, la plume a noté ça aussi. Je reprends. Il semblerait que les bavboules contiennent un gaz, indépendant de la substance liquide, qui ne s'échappe que sous certaines conditions. Nous projetons de multiplier les expériences prochainement pour découvrir ce qu'il en est. Assistant, un petit mot pour la plume et pour la postérité?"

Elle laissa le jeune garçon commenter ce qu'il désirait à la plume, et lui adressa un clin d'oeil. Il ne fallait cependant pas trop s'emballer. Rangeant son outil de dictée, elle se repencha sur la bavboule et sur son torchon souillé, avant de le tendre à Billy.

"Regardez ça, c'est formidable. Avec le contenu du torchon et de la bille, nous pouvons faire décanter quasiment l'intégralité du liquide. Cela prendra plus de temps, bien évidemment, mais c'est beaucoup plus intéressant. Peut-être pourrons nous observer d'ici quelques jours d'autres strates que nous n'aurions pas pu voir autrement. Pour le moment, nous allons tenter de recréer ce contenu avec le résultat de ma décantation, mais nul doute que nous reprendrons nos études sur ce gaz plus tard: rien de bon ne sort de la précipitation. Maintenant, si vous voulez bien verser le contenu de la bavboule dans le tube destiné a cet effet, et presser le tissu au dessus? Vous pourrez voir le résultat demain ou après demain, si vous passez me voir."

Attendant qu'il s'exécute, elle sortit de son coté le fruit de ses travaux précédents, et le déposa à coté.

"En attendant que ce soit décanté, vous pouvez regarder sur cette fiole ci les différentes couches. Y en a t'il que vous pouvez identifier à l'oeil nu?"

Comme elle était fière de lui, en cet instant.

Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: For the glory of magic and discipline - Billy Mer 22 Nov - 21:22


For the glory of magic and discipline

Le jeune apprenti-potionniste s'immobilisa instantanément devant l'injonction de son enseignante et garda les mains levées devant lui, paumes vers le haut, comme un cow-boy mis en joue par un shérif. Message compris, ne plus bouger. Ne plus toucher à rien. Le professeur Cissé nettoya la moitié de son visage mais sa question sembla le désarçonner. Le petit Poufsouffle, à moitié aveugle, guetta sa réaction, inquiet. Puisqu'apparemment il était doué pour foirer tous ses exercices, son don pour les explosions ne se limitant pas qu'aux chaudrons... Il attendait un verdict sévère de la part de son enseignante, qui en tant qu'experte en Potions devait savoir reconnaître un cas désespéré quand elle en voyait un. Mais elle reprit le nettoyage de ses lunettes et répondit :

"Vous n'avez rien fait de mal, assistant Catwright. Rien du tout. Vous n'avez fait que ce que je vous demandais, et vous l'avez fort bien réalisé avec le peu d'instructions fournies... Mais je me demande si le fait de vous conseiller de ne pas y aller trop fort ne vous a justement pas desservi dans cette tâche... Donc ce serait de ma faute, si il fallait désigner un coupable. Vous avez été parfait."

Bizarrement le compliment ne passait pas, et pourtant elle avait employé le terme "assistant" qui rendait Billy si fier.

"V-vous pouvez dire que je suis n-n-nul, vous savez ? Je me ve-vexerai p-pas."

Pas venant d'elle en tout cas. Mais leur échange fut coupé par une nouvelle réaction imprévue de la bavboule percée, qui révélait plus de liquide que d'ordinaire. Le professeur Cissé s'emballa tout à fait et Billy ajusta ses lunettes sur son nez avant de s'approcher, plus prudemment que la première fois, pour essayer de comprendre la situation. Son enseignante s'arma d'un parchemin et d'une plume à papote pour prendre des notes sur leur découverte et Billy réalisa petit à petit ce que cela impliquait. Mais plus que la révélation, ce fut la réaction du professeur Cissé qui lui redonna le sourire. Sa joie était communicative, elle semblait aussi excitée que lui quand il avait su qu'ils allaient faire des expériences ensemble. Le petit Poufsouffle sourit plus doucement. Il était rare de voir un comportement aussi spontané chez un professeur, ou n'importe quelle figure d'autorité. Souvent, les adultes voulaient trop ressembler à des grandes personnes responsables et on oubliait qu'ils avaient eux aussi été jeunes. Enfin, non que son enseignante soit vieille à ses yeux, pensait Billy, mais comparé à lui... un peu quand même. Son expérience satisfaite s'effaça lorsqu'elle le bombarda de questions et d'informations, cependant, et il ne put que balbutier une suite d'hésitations :

"Euuuuh..."
"J'ai besoin de toutes les informations possibles. Vous pourriez, avec les protections adaptées, réessayer de mettre un coup identique? Il faudrait mesurer la puissance du coup, pour comprendre exactement ce qui a bien pu se passer. Oh, et êtes vous libre la semaine prochaine à la même heure? Nous devons absolument essayer de comprendre! Encore que non, venez sans matériel, je vous fournirais une blouse qui ne craint rien, ce sera plus sur. Et il faudra le retenter à l'intérieur, aussi..."
"Aaah... Bah..."
"Déjà, notons la date du jour. Puis, comment intituler notre découverte? Je sais! L'effet Catwright serait du meilleur effet, en honneur du valeureux magicien qui a découvert cette propriété. Qu'en dites vous, Billy? Mince, la plume a noté ça aussi. Je reprends. Il semblerait que les bavboules contiennent un gaz, indépendant de la substance liquide, qui ne s'échappe que sous certaines conditions. Nous projetons de multiplier les expériences prochainement pour découvrir ce qu'il en est. Assistant, un petit mot pour la plume et pour la postérité?"
"Kjfdkjghdjghgh."

EFFET CATWRIGHT. Il n'allait jamais s'en remettre. Billy se sentait tout bizarre, un peu vidé. Il se sentait dépassé par l'ampleur des événements, mais heureux, fier bien sûr, et vachement stressé ? et tout cela s'embrouillait tout à fait dans sa tête. Il se frotta le crâne pour démêler toutes ces émotions auxquelles il n'était pas habitué mais ne réussit qu'à emmêler davantage sa chevelure, dont la blondeur avait pris une teinte légèrement verdâtre suite à l'attaque de la bavboule percée. Il avait l'impression d'être sur le point d'exploser, comme elle.

"AAAAAAAAH ! EST-CE QUE JE VAIS PASSER DANS POTIONS MAGAZINE ???"

Billy n'était certainement pas très doué pour gérer ses émotions. Encore moins la célébrité, surtout à son jeune âge. Devrait-il signer des autographes ? Faire des interviews ? Mais il n'y connaissait quasiment rien en réactions chimiques, tout ce qu'il avait appris, il le devait à leur professeur et à l'expérience maladroite qu'ils venaient de mener. Cela dit, Billy avait déjà entendu dire que les plus grandes découvertes se faisaient souvent par hasard. Son nom serait-il bientôt affiché aux côtés de celui de la Mère Grattesec sur les rayonnages des meilleurs apothicaires ?

"Il fff-faut que vous soyez auss-aussssi dans le nom de l'exp-l'expé-de la découverte p-professeur !"

Ouais parce que le plagiat c'était mal et il n'était pas rare de voir des potionnistes se faire voler leurs travails par des collègues peu scrupuleux, Billy en était sûr, et il ne voulait pas que cela retombe sur sa brillante professeure de Potions à lui. De toute façon, une telle découverte, c'était trop de pression pour lui tout seul. Billy retira provisoirement ses gants et remonta ses lunettes sur son front, gratifiant le pourtour de ses yeux d'une magnifique marque rosée en forme de 8, avant de se frotter énergiquement le visage pour s'éclaircir les idées. Il avait envie de piquer un sprint pour se calmer mais il ne pouvait pas planter là son enseignante et leur magnifique découverte. Il hocha la tête aux observations d'Aïssatou et prit une grande inspiration avant d'obéir à sa consigne. Il vérifia l'étanchéité de ses gants et de ses lunettes avant de s'emparer de sa bavboule pour en verser le contenu dans la fiole que lui désignait la maîtresse des Potions, et dont ils allaient apparemment observer les effets sur plusieurs jours. Billy avait hâte de passer quotidiennement dans son bureau pour connaître l'évolution de leur expérience. (Elle ne savait pas dans quoi elle s'engageait.) Le temps qu'il finisse de verser le liquide de la bavboule dans la fiole, qu'il referme celle-ci et qu'il la pose bien délicatement sur leur plan de travail, le professeur Cissé avait sorti une fiole au contenu déjà travaillé. Billy se pencha en réajustant ses lunettes pour observer les effets de la décantation. Il distinguait trois couches.

"La couche 1, la p-plus basse, est t-t-très ép-paisse. On peut diff-difficilement voir au travers", remarqua tout haut le jeune élève. "La couleur semble la m-même que la couche 3, la plus él-élevée." C'était un brun verdâtre qui faisait penser à de la boue fraîche. Mais la troisième couche était assez claire pour qu'on distingue de petites particules flottant à l'intérieur. La dernière couche, en revanche, celle qui se trouvait entre ces deux-là, était étrange. "La couleur de la couche 2 est diff-différente." Et on discernait une nette séparation entre les trois liquides. "C'est un m-mélange hétérogène", remarqua Billy en se rappelant ses leçons de Potions. "Peut-être les couches 1 et 3 con-contiennent-elles des éléments si-similaires, mais la couche 2 les sépare... On devrait pou-pouvoir distinguer des éléments différents entre les couches 1 et 3 grâce à cela. Peut... peut-être du gaz dans la couche la plus légère ? Et des métaux dans la plus lourde ?"

Billy se grattait le nez en réfléchissant. Il était tellement concentré dans son analyse du mystérieux liquide qu'il en oubliait le professeur Cissé à ses côtés, leur découverte et même le but de l'exercice. Son cerveau débitait ses hypothèses avec fluidité, à mesure qu'elles lui apparaissaient. C'était toujours quand il se croyait seul au monde que sa parole s'exprimait le mieux. Mais il réalisa qu'il attendait une réponse, ou du moins l'approbation ou la négation de ses idées, de la part de son enseignante. Billy se redressa pour désigner la fiole, incertain :

"L-les ba-bavboules ont t-t-toutes des couleurs diff-différentes, p-professeur. V-v-vous croyez que le con-contenu diffère au-aussi ?"
Invité
Invité
avatar
Re: For the glory of magic and discipline - Billy Ven 29 Déc - 22:34

For the glory of magic and disciplineft. Billy Catwright


Le jeune Catwright semblait proche de l'explosion, à présent, et Aïssatou pouffa en voyant l'adolescent volcanique érupter en pensant à son visage sur la couverture de potions magazine. Mais si jamais il avait bel et bien trouvé quelque chose, alors il allait sans dire qu'un journaliste viendrait l'interroger sur le pourquoi du comment de cette étude sur les bavboules.

Ce qui posait, à présent, un problème de taille. Car Billy, tout jeune homme honnête qu'il était, n'envisageait pas une seule seconde de ne pas créditer son professeur qui, elle, n'avait qu'une seule envie, qui consistait à rester cachée le plus longtemps possible, et ce au point de sortir, quelques années auparavant, quelques potions de beauté sous le nom de la pauvre Fatou qui se retrouvait à présent avec des sorcières devant son échoppe tous les matins sans être capable de différencier une griffe de dragon et une corne de rhinocéros. Il n'était pas concevable dans l'état actuel de la situation, ne sachant même pas si l'Autre était mort ou vivant, ou potentiellement à ses trousses, d'annoncer sur la place publique qu'elle avait fait partie d'une découverte , aussi peu importante soit-elle. Et il n'était pas possible non plus, bien évidemment, de demander au jeune Poufsouffle de garder le silence en lui racontant la très vraie et tragique histoire d'une ado de son age abusée pendant plus de dix ans qui lui donnait à présent des leçons de potions.

Il fallait user de pédagogie et de subtilité, et, par chance, la sorcière ne manquait ni de l'un, ni de l'autre. Elle se pencha un peu vers lui, avec un sourire mince, et tenta de gommer toute trace d'inquiétude sur son visage. C'était le moment d'inspirer de la confiance aveugle, et qu'il ne se pose pas trop de questions.

"Assistant Catwright, je n'oserais pas vous voler la primeur de cette grande découverte. Si jamais c'est bien ce que nous pensons, il est bon qu'elle prenne le nom de son découvreur, voyez-vous? C'est le rôle de professeur que de savoir se reculer, et de ne pas envahir l'espace alors que vous êtes le sorcier qui avez observé cet effet. Vous comprenez?"

Elle afficha un sourire bienveillant.

"Vous m'enverrez une copie du magazine, si jamais, ça se fait, d'accord? Cela suffira amplement."

Changement leste de sujet, elle observa Billy qui étudiait a présent avec attention les différentes strates présentes dans la fiole, et elle claqua la langue de satisfaction en observant avec plaisir qu'il avait, ce qu'elle soupçonnait depuis longtemps déjà, très bien retenu ce dont elle parlait dans ses cours: et c'était en plus un pan des potions loin d'être le plus passionnant, et elle n'en fut que plus fière de lui. Et son oreille capta, l'espace d'un instant, un petit quelque chose qui la prendre l'air songeur l'espace d'une petite seconde.

Il avait cessé de bégayer.

On en ferait quelque chose, de cet enfant là. Si des doutes étaient permis au vu du cimetière de chaudrons qui s'étendait dans son sillage, elle en était convaincue, à présent, et se prit a réfléchir à ce qu'il deviendrait dans dix ans. Peut-être médicomage de talent, ou encore un maître de potions excellent. La pensée la fit sourire, et elle ne comprit pas tout de suite qu'il attendait une réaction de sa part.

Dans un sursaut, elle reprit.

" L'idée est bonne, et l'analyse pertinente. Pour vérifier la présence d'un gaz, il suffit de regarder la présence de petites bulles. Eventuellement, il peut être dilué dans un liquide, mais à ce moment là, il n'influe pas directement sur sa densité. Par contre, il y a effectivement une trace métallique dans la couche la plus basse, et c'est bien une solution non hétérogène. Et je vais vous donner un indice, car c'est compliqué de le trouver tel quel sans manipuler les produits, mais la structure de la couche du milieu est semblable à celle d'une décoction de chou mordeur de chine,
qu'on a laissé macérer au moins deux mois. Et oui, ça sent particulièrement mauvais.
"

Elle prit un petit temps pour réfléchir a sa question.

"Il faudrait en ouvrir d'autres pour en être surs. Ce sera l'objet d'une autre séance, si ça vous intéresse. J'irais chez Zonko en acheter quelques unes, et nous observerons ce qui s'y passe. Mais présentement, je n'en sais absolument rien."

Et il était essentiel de le dire. Il ne servait à rien de mentir à ce sujet. En se penchant, elle sortit un petit pot en terre qu'elle tendit vers le jeune homme.

"Tenez, la décoction de chou mordeur en question. Méfiez vous, ne la touchez pas à mains nues, c'est vraiment très très odorant. J'ai déjà vu des ongles de troll plus ragoutants, si vous voulez mon humble avis? Enfin. Dans tous les cas, vous pouvez le reconnaître à l'odeur, évidemment, mais aussi à ce coté très hétérogène,
mi purée, mi substance visqueuse.
"

Elle replongea sous le plan de travail pour en ressortir un gros bocal verdatre.

"Et le meilleur ami du potionneur , le mucus de veracrasse. Le mélange des deux ressemble très fortement à ce que nous avons là. Vous voulez essayer?"

Mais bien sur, qu'il voulait essayer.

Billy Catwright
mage level 42
mage level 42
Billy Catwright
Messages : 636
Points : 809
Re: For the glory of magic and discipline - Billy Lun 26 Mar - 19:58


For the glory of magic and discipline

Billy ne le savait pas encore, mais il allait rêver cette nuit de son succès, des flashs magiques des photographes, de séances de dédicaces devant un livre intitulé Le secret des Bavboules, avant de cauchemarder qu'il perdrait son pantalon en public et que son autobiographie, Moi, Billy, 13 ans et demi et apprenti-potionniste, ne soit élu désastre littéraire de l'année 2027-2028. Mais comme cela n'arriverait que la nuit-même, Billy pouvait encore sourire, un peu timidement certes, mais tout à fait fièrement à son enseignante :

"J-je vous dédicacerai votre co-copie du magazine, p-professeur, on sait ja-ja-jamais, dans quelques années ça vau-vaudra p'têt qu-quelques g-gallions !" plaisanta-t-il, sans sentir le malaise qui tiraillait son enseignante à l'idée d'être créditée au même titre que lui.

Après son analyse très précise du contenu de la fiole que le professeur Cissé avait préparée, et les commentaires positives de son enseignante (auxquels Billy ne put s'empêcher d'afficher un sourire rayonnant), il écouta attentivement les explications d'Aïssatou et se morigéna intérieurement de n'avoir pas emporté avec lui de quoi écrire. Mais Billy ne considérait pas encore cette expérience comme un véritable cours, malgré son succès. Pour lui, ils étaient juste en train de s'amuser avec des Bavboules. Alors ce ne serait pas trop grave s'il ne retenait pas tout ce que disait madame Cissé, non ?

"Ch-chou mordeur", répéta Billy en réfléchissant.

Il examina encore un peu la fiole et secoua la tête : actuellement, il était incapable de deviner le reste des ingrédients. Il n'était pas déçu cependant ; trop de choses intéressantes se passaient autour de lui depuis le début de cette expérience, et il apprenait beaucoup, assez pour ne pas s'inquiéter de ce qu'il ne savait pas encore. De toute manière, ce qu'il ne savait pas, le professeur Cissé le savait, ou elle le découvrirait bientôt, ce qui ne faisait aucune différence : question connaissances, elle était sa référence.

"J'ai p-plein de b-bavboules en ré-réserve, si vous voulez", proposa-t-il avec enthousiasme.

Elle venait juste de lui proposer d'ouvrir d'autres bavboules au cours d'autres séances, évidemment que ça l'intéressait ! Billy hocha la tête et tendit les bras pour examiner prudemment le pot dans lequel se trouvait le chou mordeur de Chine. Il ne lui semblait pas qu'ils en avaient parlé avec le professeur France en cours de Botanique, c'était peut-être au programme de la quatrième ou cinquième année. Ou alors Billy dormait ce jour-là, ce qui était assez rare. Madame France, comme Madame Cissé, avaient une façon de donner les cours qui ne vous donnaient pas envie de dormir (et pas parce qu'elles faisaient peur, comme d'autres professeurs).

"Haha, ça pue un-un peu, ou-ouais", commenta Billy en reniflant, avec un sourire pas vraiment dégoûté. Ses yeux brillaient. "Vous avez dé-déjà vu des on-ongles de Trolls de p-p-près ?"

En fait, la question qu'il voulait poser était "vous avez déjà vu des Trolls de près ?" Lui ne se rappelait pas d'avoir étudié la bête en soins aux créatures magiques, ni même utilisé un bout d'ongles en Potions, mais là encore, il pouvait se tromper. Billy tendit l'autre main pour prendre le bol qui contenait le mucus de veracrasse (des créatures fascinantes et tout à fait sous-estimée, si vous vouliez son humble avis), et eut un sourire en coin :

"Ou-ouais !"

Il posa les deux contenants sur le plan de travail du professeur et chercha un autre bol, un truc solide et assez profond pour bien mélanger le tout sans en renverser. Billy n'avait rien contre la puanteur, mais sa professeure n'apprécierait peut-être (sûrement) pas qu'il tache sa robe avec toutes ces choses contre lesquelles elle l'avait bien mis en garde. Le jeune Poufsouffle trouva un récipient transparent qu'il examina à la lumière du soleil pour vérifier s'il s'agissait de verre et de cristal : le second étant plus solide, il lui paraissait plus approprié pour y verser le mélange. Ce qu'il fit, après avoir dégagé un petit espace face à lui sur le plan de travail. Il versa d'abord une partie de la décoction de chou mordeur de Chine, qui tomba en petits tas au fond du récipient avec de petits "sprotch" peu ragoûtants (Billy sourit) et qu'il mélangea légèrement avec sa baguette. Il creusa un petit trou au centre de la bouillie de chou pour y verser le mucus de veracrasse, comme on le faisait avec de la farine et des œufs en pâtisserie. Il prit ensuite une spatule en bois et recouvrit précautionneusement le mucus de chou, avant de mélanger plus franchement, mais toujours assez prudemment. Il avait reçu assez de trucs puants à la figure pour aujourd'hui.

Quand le mélange fut homogène, Billy souleva le récipient en cristal pour examiner le contenu face au soleil et le comparer à la fiole. Il frotta ses lunettes d'une main, avant de se rappeler qu'il était un sorcier, et de lancer un "Récurvite" rapidement prononcé pour laver parfaitement ses verres et être capable de discerner précisément le contenu de chaque récipient. Et comme Aïssatou Cissé était évidemment sa référence et son repère, c'est vers elle qu'il se tourna pour avoir un avis objectif et professionnel du résultat :

"V-vous en p-pensez quoi, professeur ?"

Pour la première fois depuis le début de la séance, il se demanda quelle note vaudrait cet exercice s'il l'avait fait en cours de Potions.
Invité
Invité
avatar
Re: For the glory of magic and discipline - Billy Jeu 5 Avr - 21:25

For the glory of magic and disciplineft. Billy Catwright


Aïssatou pouffa à la blague de son petit élève, qui décidément cachait derrière son bégaiement une sacrée dose d'humour, et elle ne put résister à l'envie d'évacuer le léger malaise qui venait de l'envahir en renchérissant sur celle-ci.

« Je l'encadrerais précieusement au dessus de mon bureau, Monsieur Catwright. Pas question de vendre un trésor pareil ! »

D'autant que la sorcière vivait relativement simplement, et qu'une grosse rentrée d'argent n'entraînerait que la multiplications de ses vices, à savoir d'autres robes de couleurs vives qui agresseraient la rétine de ceux qui voulaient bien la regarder, un paquet de carnets à la couverture au moins aussi colorée, et une marée de jouets pour le chat qui préférerait de toutes façons s'amuser avec ses précieux ingrédients et dormir dans ses tiroirs au lieu de s'installer dans le magnifique panier en forme de poisson dans lequel elle avait investi. Donc vraiment, il valait mieux garder les souvenirs précieux près d'elle, et ne pas lui fournir trop de moyens.

Il sembla s'intéresser assez rapidement à ses histoires de chou mordeur, et elle approuva en silence. Il était vraiment intéressé, constata t'elle encore une fois, et elle se sentit étrangement bien à l'idée d'avoir su trouver les mots et les activités pour le canaliser efficacement. Cette expérience était parfaite, et cette journée était parfaite. Elle pouvait être fière d'elle. Et voilà qu'il proposait même de mettre la main à la pâte en fournissant les objets en question.

« Navrée, mon jeune assistant, mais il est hors de question que je prive monsieur le président du club de bavboules de son outil de travail. Par contre, j'aurais je pense bien besoin d'un expert chez Zonko pour faire ma sélection. »

Il était hors de question qu'elle sacrifie les bavboules du pauvre Billy alors qu'elle bénéficiait d'une petite somme pour mener a bien ses recherches. Elle n'était pas d'un naturel pingre, et aurait détesté l'idée même de fracasser les jouets de ses élèves , fut-ce au nom de l'art des potions.Et alors qu'il commençait à manipuler – avec des gestes rappelant étonnamment ceux d'un pâtissier, observa t'elle, l'imaginant un instant avec amusement faire une plâtrée de cookies avec ses parents un dimanche après-midi -, les choux mordeurs avec le mucus de veracrasse, elle se replongea dans ses souvenirs à base d'ongles de trolls pour répondre au mieux à ses questions.

« J'ai déjà vu des ongles, que je pourrais vous montrer si vous le voulez, de troll, mais malheureusement jamais la créature en entier. Ils se font rares par chez moi, et je ne connais mine de rien pas si bien que ça la campagne anglaise. Mais j'ai vu des éruptifs, sur place, et c'était vraiment impressionnant, si vous voulez un avis peu professionnel sur la question. »

Elle se reconcentra sur les productions de son jeune élève, et émit un petit sifflement satisfait.

« Ça, c'est parfait. Regardez comme c'est joli. Vous avez de bonnes habitudes pour les mixtures, c'est très bien ! Vous en aurez besoin tout au long de votre parcours scolaire, et pour la suite : un bon mélange, ça fait une bonne potion, première règle ! Puis c'est utile pour un tas d'autres choses. Je sais bien que c'est moins excitant en terme d'odeur et de potentiel cracra, mais pour faire de la pâtisserie, c'est très pratique aussi, et il me semble que c'est de là que ça vient chez vous, non ? »

Aïssatou observa de plus près le mélange, et le renifla avant de regretter immédiatement son geste. Que ça sentait mauvais.

« Je ne sais pas si vous avez déjà un projet d'études pour la suite, Monsieur Catwright, ou si vous y avez déjà réfléchi ? Encore qu'il est un peu tôt pour vous, mais certains sorciers ont déjà des idées très définies sur le sujet. Mais si jamais les potions vous intéressent, je vous verrais bien dedans, si jamais. »

Elle se permit une petite tape amicale sur l'épaule de son petit élève, et reposa sa production sur le plan de travail. Ils avaient déjà passé pas mal de temps sur cette préparation, et bientôt il faudrait remballer les installations.

« Mince, vous avez vu la vitesse à laquelle passe le temps ? Les potions, ça fait toujours cet effet là. Avant de devoir -déjà- remballer, est ce que vous voulez tester l'efficacité de la mixture ? Vous la remettez avec ce petit entonnoir dans la bavboule, vous lancez le sortilège Reparo dessus, et nous testerons l'efficacité du produit dans un match régulier. Mais méfiez-vous, j'étais redoutée dans mon jeune temps, et si je n'ai pas perdu la main....héhé. »

Un petit jeu, un petit sort, et de bons souvenirs : la recette d'un cours réussi.

Contenu sponsorisé
Re: For the glory of magic and discipline - Billy

For the glory of magic and discipline - Billy
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» MAGIC the cartering
» [ROM][Magic 32B]RogersMod 1.5 (Full Exchange Support,Multi-touch,~106MB RAM) - 13.Sept
» Magic sculp smooth
» Magic Platters
» [ROM MAGIC 32B][28-07 r4.1.1 beta] nk02's ION Multi5 PVT 32B

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: