Les merguez scellent l'amitié ! - Ft.Galathéa

Invité
Invité
Les merguez scellent l'amitié ! - Ft.Galathéa Jeu 5 Oct - 18:04

Les merguez scellent l'amitié !
Tu venais de dormir toute la nuit et toute matinée. Tu ressentais désormais une grande sensation de vide au niveau de ton estomac, comme à chaque fois que tu te réveillais d’une de tes séries de sieste. Tu errais donc dans les couloirs de l’école, la tête dans le brouillard, pour ne pas dire dans autre chose, en espérant que ces derniers t’amènent à un endroit où tu pourrais trouver de la nourriture. Soudain, une odeur vint te chatouiller les narines. Tu n’y croyais pas tes naseaux ! Poudlard avait-elle entendu ta prière ? Les fragrances divines provenaient de l’extrémité de ce couloir, où la lumière semblait jaillir avec violence. Tu enfilas tes lunettes de soleil avec de t’avancer vers la sortie. Tu savais pertinemment que tout le monde répétait de ne "jamais aller vers la lumière" surtout lorsque l’on ne savait pas trop faire la différence entre rêve et réalité, mais là, il y avait prescription, ça sentait les grillades !

Une fois dehors, découvrant le soleil que tu n’avais pas encore vu de la journée, tu le saluas à ta manière en te marrant. "Ca va ? Pas trop l’impression de me niquer les yeux ? Tranquille ?". Un duo de filles qui passait par là au même moment, se retourna et tu les entendais se demander "qui était ce connard qui venait de leur parler". Tu pouffas de rire, amusé par la situation et continuas ta procession en direction des doux fumets.

Tu tombas alors sur une scène étrange. Une magnifique jeune femme, avait démarré un barbecue sur un amas de livre et de feuilles de papier. Tout le monde la regardait, la dévisageait, la jugeait mais personne n’allait la voir et lui parler, tu trouvais ça ridicule. D’autant plus que cela tombait bien pour toi, tu avais une faim monstre ! Tu te frayas un chemin à travers les quelques personnes qui rigolaient de la jeune femme. En passant à leur niveau tu ne pus t’empêcher de leur lancer "Je voudrais bien vous voir vous, en train de lancer un barbecue dans ces conditions ! Allez, arrêtez de cracher et allez plutôt essayer de faire aussi bien qu’elle ailleurs !".

Tu arrivas à la hauteur de la jeune gryffondor. Tu la connaissais, elle était dans ta classe, tu l’avais aperçu à plusieurs reprises, entre deux de tes siestes. Elle était connue pour ses frasques en classe et surtout pour son manque cruel de discrétion. En tout cas, elle te faisait souvent bien rire.

"Dis donc, tu gères en allumage de barbecue ! C’est quoi comme cours qui brûle aussi bien ? Ça m’intéresse !", fis-tu en désignant le tas de pages en proie aux flammes. Tu t’accroupis à sa hauteur, zyeutant sur son stock de charcuterie.
"T’aurais pas une ou deux merguez pour moi par hasard ? Je meurs de faim !"

+ tagfeat. Galathéa
+ notesVive les BBQ et les merguez !
BY MITZI


Invité
Invité
Re: Les merguez scellent l'amitié ! - Ft.Galathéa Jeu 5 Oct - 21:40


Galathéa et ses envies inattendues qui ne cesseraient jamais de défrayer la chronique ... C'était vraiment une journée peu aguicheuse avec son brouillard qui rongeait plus de la moitié de la vue et pourtant, la belle avait voulu faire un barbecue dans un temps aussi défavorable. Elle voulait surtout plus se débarrasser de ses ignobles cours de gobelbabil qui lui faisaient péter les plombs. Elle n'avait alors trouvé que pour seule solution le feu et autant le mettre à profit de quelque chose en l'utilisant pour faire griller la charcuterie qu'elle avait achetée la veille. Galathéa n'aurait comme ça pas besoin de se rendre à la grande salle pour assister au banquet avec les autres. Ça lui changera un peu d'air.

Il n'y avait pas besoin d'avoir de baguette pour faire flamber ses cours, un petit coup de briquet par-ci par-là sur eux et le tour était joué. La demoiselle virevolta autour de son barbecue et déplia vivement son éventail d'un coup pour le secouer élégamment tout autour des flammes naissantes pour les inciter à s'embraser davantage. Une fois que le feu se montra particulièrement joyeux, elle balança sa tête de droite à gauche en chantonnant et prit la pince en métal entre une de ses mains ainsi que le saladier dans l'autre contenant la viande préalablement macérée dans du sel, du poivre et de la sauce d'huître. Elle commença par déposer les merguez et les chipolatas sur le grill bien chauffé et attendit un moment pour les les retourner. Quelques projections d'huiles tentèrent parfois de l'éclabousser et elle eut alors le réflexe de se reculer en posant le dos de sa main sur son front.

Ô seigneur !

La chaleur apportée par la viande cuisant lentement l'obligea à s'éventer furtivement et elle soupira dramatiquement tant il faisait de plus en plus chaud. Trop occupée à surveiller ses grillades, la belle ignora les petits rires moqueurs qui avaient éclaté à son égard ainsi que les nombreux regards qui étaient en train de la dévisager comme si elle n'était rien d'autre qu'une extraterrestre aux yeux des autres. Puis il y eut ce jeune homme blond et complètement baraqué qui la rejoignit spontanément en ignorant les préjugés de tout ce petit monde. Il était d'ailleurs dans sa classe. Comment qu'il s'appelait déjà ? ... Laissons tomber ça. Galathéa n'était de toute manière tellement pas attentive en cours qu'elle n'avait même pas fait l'effort de retenir les prénoms de ses camarades de classe mais ce n'était pas bien grave car il suffisait qu'elle le lui demande et elle le retiendrait. Une fois que l'autre gryffondor eut fini de lui poser sa question, elle leva les bras et les yeux au ciel.

Ô misère ! Misère ! Ce sont d'horribles cours de gobelbabil. Je me meurs à cause de cette langue qui me retourne la cervelle.

La belle soupira tristement et s'éventa pour se réconforter elle-même. Le jeune homme enchaîna sur une nouvelle interrogation et Galathéa retourna les saucisses pour vérifier qu'elles étaient bien cuites et en disposa quatre d'un coup sur un plat. Elle tourna ensuite sur elle-même et le tendit gracieusement à son hôte.

J'en ai même trois, quatre, cinq pour toi, cher ... Cher ... Qui es-tu déjà ? Ô ! Mais attention, ces saucisses jamais, ô grand jamais ne se dégustent sans sauce ! Que désires-tu ? Du ketchup, de la mayonnaise, du piment ou bien toutes les trois ensemble ?

Galathéa leva à moitié ses bras et chacun de ses doigts gigotèrent dans les airs, impatients de prendre la ou les sauces de ses désirs.

♆ Liia/Origami


Les merguez scellent l'amitié ! - Ft.Galathéa
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» "Ne dépendre de personne" : Amitié ?
» Le règlement d'amitié & discussion autour d'une photo
» Fabrication de bracelets d'amitié
» amitié rose .....chez Martine 290
» mini album maison : les pages de notre amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Archives magiques :: RP abandonnés / des invités-
Sauter vers: