le petit jeu // marguerite (-16)

Aller à la page : Précédent  1, 2
Marguerite France
Gagnante du prix de la plus grosse courge
Gagnante du prix de la plus grosse courge
avatar
Messages : 563
Points : 498
Re: le petit jeu // marguerite (-16) Sam 13 Jan - 3:54





ta-ta-ta-touuch meeee






Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: le petit jeu // marguerite (-16) Sam 13 Jan - 5:03

patrick & marguerite
LE PETIT JEU
burning man
Un goût qu'il avait oublié, une saveur interdite, un jeu empoisonné qui laisse sur la peau une marque que ni le temps ni l'envie ne fera partir. Car c'est comme ça que cela fonctionne quand on s'unit avec le diable en personne, on regrette toujours après de signer. Sinon, où serait tout le plaisir de se laisser séduire ? Ce parfum qui rend fou, qui embrume tout les sens, enivrant et puissant, rien ne peu vous y en empêcher. Même pas l'amour. C'est bien idiot de penser que ce sentiment auquel on doit se plier sous les règles peut vaincre l'excitation qui monte ; fièvre (ravageur). Puis on fini par y prendre goût, et on abandonne l'idée veine d'être sérieux et stable dans sa vie, car au final, ça ne marche jamais.
De là où il était, la grande ombre pouvait voir l'angle du visage de son comparse se tordre sous une flamme qu'il lui ignorait. Cette sauvagerie qui semblait s'enrouler autour de son cou pour lui arracher tout espoir.Il n'y avait plus rien de Patrick, il y avait simplement el malo. Et cette entité détruisait tout sur son passage, métaphore coquine pour simplement dire que ses mains venaient embrasser les courbes de la poitrine de la jolie blondinette, qui laissait échapper des soupirs bien trop indécents, rendant fou le professeur d'astronomie qui sentait sa vision devenir flou, embrumé par cette maladie érotique. Puis elle vint jouer avec ses nerfs. Elle vint encore une fois s'approcher de trop près de sa limite. Ephraim sentit un violent frisson courir le long de son dos. Hmm Marguerite, même dans cette situation forte peu avantageuse, tu continues de teaser un parfait enfoiré. Rien de bon ne sortira de cette attitude, et elle le sait sûrement, c'est pourquoi alors que ses lèvres suppliaient des tirades tendancieuses contre son cou, un sourire carnassier déchira son visage en deux. Crocs assoiffés d'une saveur singulière, elle le lui offrit rapidement. Baiser effarouché qui ne tenait qu'à quelques secondes, le temps d'une respiration ,d'un grognement, puis d'un bruit humide de lèvres qui se séparent. Pressée, joueuse, mesquine.

« mh … Marguerite … » Il pouvait encore sentir ses ongles brûler sa peau, il pouvait encore sentir son souffle contre le sien, mais elle s'éloigna pour aller enrager l'autre animal qui se montrait bien moins patient. Bon sang Patrick. Cette addiction qu'il créait finira plus tard par devenir bien plus dangereuse que prévue, et cela le fit sourire. Cette histoire était .. délicieuse. Puis les mains du brun glissèrent sur la cuisse de la jeune femme, et l'autre dans sa propre chevelure blonde, le faisant légèrement soupirer d'un plaisir inavoué.
Un frémissement, quelques éclats de voix, et les vêtements tombent sur le sol. Son regard glacial se leva lentement pour observer son meilleur ami qui se trouvait torse nu désormais, et arqua un sourcil. Bon. Visiblement, il était le plus lent des deux, et cela l'irrita franchement.

« Je dois vraiment tout faire ici mh … ? » Car oui, Ephraim aime l'amour, et c'est pour ça qu'en parfait gentleman, il est toujours bien équipé. Il tendit légèrement sa baguette vers son sac, murmurant un accio tout bas, et l'objet désiré, qu'il n'avait pas prononcé car ce n'était pas vraiment très classe vint épouser le cœur de sa main. Il le posa un peu plus loin, ce sera utile … plus tard.
Et ce fut les derniers mots qui vinrent enrouer sa voix, car passé la barrière de la séduction, Pendragon n'avait pas envie de dépenser de l'énergie à formuler de jolies phrases dégoulinantes de sarcasmes et sous-entendus. Non, le repas était servi, et on dit toujours qu'il ne faut pas parler la bouche pleine.



dsl:
 
Patrick Grantt
Professeur de Médicomagie
Professeur de Médicomagie
avatar
Messages : 106
Points : 104
Re: le petit jeu // marguerite (-16) Dim 4 Fév - 18:42

Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite France
Gagnante du prix de la plus grosse courge
Gagnante du prix de la plus grosse courge
avatar
Messages : 563
Points : 498
Re: le petit jeu // marguerite (-16) Sam 10 Fév - 2:23

Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: le petit jeu // marguerite (-16) Ven 16 Fév - 23:51

crashing, hit a wall. right now, i need a miracle. hurry up now i need a miracle. stranded, reaching out - i call your name but you are not around. i say your name but you're not around. i need you, i need you, i need you right now. yeah, i know need you right now.


« .. I'll be brutal »


Cigarette au bord des lèvres, et une chemise qui lentement remonte sur ses épaules, à bout de souffle. Son regard est brumeux, perdu dans une fatigue satisfaisante, un petit sourire orne son visage. Sa main vint recoiffer ses mèches rebelles. Il a entendu les  gémissements, il à goûté au plaisir même, il à tout savouré comme si c'était la première fois, et maintenant le voilà à moitié étendu contre ce bureau, essayant de trouver un peu de réconfort là où il n'y en avait pas. Goût du sang dans sa bouche, et finalement, un petit rire qui éclate.

« .. J'ose espérer que tu n'es pas déçue, France. »

Et malgré cette aisance et ce sarcasme certain, le regard d'Ephraim ne parvenait pas à se poser sur son comparse de toujours. Une question se pose encore ; pourquoi a t-il fait ça ?
patrick
le petit jeu
marguerite
Patrick Grantt
Professeur de Médicomagie
Professeur de Médicomagie
avatar
Messages : 106
Points : 104
Re: le petit jeu // marguerite (-16) Jeu 12 Avr - 16:44



Un coup de baguette pour ouvrir les fenêtres et redécouvrir la lumière du jour. Mais peut-être trop brutal pour ces yeux habitués au noir. Tu reboutonnes ta chemise et refait ta cravate. Tu restes silencieux et ton visage est complètement dénué d'expression : impossible de savoir ce que tu en as pensé. Tu avais pourtant bien pris du plaisir, bien que c'était très loin d'être confortable. Et maintenant que la réalité te rattrape, te voilà un petit peu embêté. Tu passes devant ton ami et attrape sa cigarette entre ton pouce et ton index, pour le porter à tes lèvres, et à nouveau, tu t'éloignes. Comment leur dire que ce qu'il s'est passé ici reste ici... Tu n'as pas tellement envie de leur montrer tes inquiétudes. « C'était sympa. » dis-tu simplement en te raclant la gorge avant de tirer une bouffée de cigarette.

Voir le profil de l'utilisateur
Marguerite France
Gagnante du prix de la plus grosse courge
Gagnante du prix de la plus grosse courge
avatar
Messages : 563
Points : 498
Re: le petit jeu // marguerite (-16) Sam 14 Avr - 16:30






Et la lucidité refait surface, le bon sens revient, les regrets germent et la colère bourgeonne. Qu'as-tu fais Marguerite? Tes yeux découvrent sur ta peau les marques possessives de tes amants éphémères. Regard voilé, inexpressif, alors que tes doigts effleurent les traces rougies et bleutées. Encore nue, tu t'observes sous toutes les coutures, sans pudeur. Elle est bien étrange, cette sensation qui t'embrume la tête, regret et colère qui contrastent avec liberté et jouissance. Les lèvres pincées, tu ne dis rien et ramasses tes vêtements.

La voix du blond brise le silence religieux en premier, tandis que tu ragrafes ton soutien-gorge. D'un simple regard, tu captes celui du professeur et étudies sa position. On dirait un cliché français. Tu penses. Le ton de ta voix n'est plus joueur, il sonne presque comme un reproche. ▬ Rien à redire, Pendragon. Non, tout cela avait même été bien trop plaisant à ton goût. Ta seule déception ne concerne que toi. Tu t'étais pourtant promis de ne pas refaire tes anciennes erreurs. Tu préfères ne pas leur faire comprendre la fragilité de ton esprit en cet instant. Ombre d'un sourire sarcastique qui s'efface lentement. Tu avances vers Patrick, passant la tête au travers du col en laine, ignorant les boucles décoiffées qui tombent sur tes joues. D'un coup de main agile tu viens lui voler sa cigarette et la déposes sur tes lèvres, n'ayant aucunement l'intention de la lui rendre. La braise rougit et la fumée s'élève vers le plafond. Ton autre main vient caresser son torse une dernière fois, remettre sa cravate en place. Toutefois, tu ne le regardes pas dans les yeux. ▬ Juste sympa? J'en serais presque attristée... Et petit air bougon flotte dans ta voix, et tu t'éloignes pour terminer de t'habiller. Tu fais tout pour ignorer tes jambes fragiles, tremblantes comme les pattes d'un faon. Si tu ne prends pas sur toi, si tu n'as pas l'air un peu détachée et rock'n'roll, tu as peur de laisser transpirer la femme frêle et blessée que tu es maintenant.

Tu enfiles ta large veste en jean et récupères tes copies à la correction inachevée. Les pliant comme s'il ne s'agissait que de vulgaires feuilles de notes, tu les glisses dans une de tes grandes poches d'un geste presque brusque avant de récupérer Phillipe, qui fait la sieste sur le coin de ton bureau. Petits pas précipités, la porte s'ouvre d'un coup de baguette avant même que tu n'arrives à son niveau. Les yeux plantés sur le sol, tu t'arrêtes, la main sur la poignée et la bouche entrouverte, prête à parler, à faire comprendre ta pensée. Quelques secondes passent. Aucun mot ne vient. Tu souffles finalement la fumée retenue dans ta gorge et un dernier sourire moqueur habille tes lèvres. ▬ Au fait, c'était mignon comme tout votre baiser tout à l'heure. En fin de compte, tu n'as pas pu t'en empêcher. Oups. Sans leur adresser un regard tu disparais derrière la porte comme un félin agile, la refermant en silence tandis que l’écho de tes talons claquant sur les pierres du château s'éloigne rapidement. Le sourire dépérit. Lèvres froissés, paupières fermées, paume pressée sur ton front et mégot mourant entre l'index et le majeur. L'autre main serrée trop fort sur ton bras, le regret qui te tord l'estomac. Tu prends soin d'éviter de tomber sur qui que ce soit durant le trajet du retour.

what now?






Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: le petit jeu // marguerite (-16)

le petit jeu // marguerite (-16)
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Sujets similaires
-
» Avis de marché - Paris - église Ste Marguerite - Lot 1 peinture murale
» Un petit dragon
» Un petit 50 pour Lyon
» Mon petit chat - Maurice Carême
» [Burton, Tim] La triste fin du petit Enfant Huitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp :: le chateau de poudlard :: Sixième étage :: Aile du personnel-
Sauter vers: