couleurs & senteurs // riri

Invité
Invité
couleurs & senteurs // riri Ven 20 Avr - 23:28

Invité
Invité
Re: couleurs & senteurs // riri Ven 20 Avr - 23:28



dimanche 15 avril 2027


J'ai encoooooore trébuché dans la rue ! Ce matin, j'me suis dis « allez Riri, joue les touristes ! » J'suis donc partie en visite à Édimbourg, tranquille, peinarde - je m'étais même bien habillée pour l'occasion - et là, ce putain de pavé, ce putain de pavé qui sort du trottoir et qui dit bonjour à mes pieds. Uno : j'ai le gros orteil gauche en miettes. Dos : je me suis mangé les pavés en pleine face, j'ai une trace sur le front. Tres : en face de moi, toute une classe de gosses en sortie scolaire qui se sont bien marrés ! j'ai tellement honte, j'ai tellllleeeement honte.

Je voulais m'acheter une guitare ! - une comme Jim Morrison il utilise - mais non. J'étais tellement gênée que la seule chose que j'ai trouvé utile de faire, c'est de me réfugier dans un Starbucks, de boire deux vanille-frappés et de manger trois muffins.

J'ai le ventre en vrac - je sens que je vais passer ma nuit dans la cuvette.

Riri / 0 - 1 / La Vie.
mercredi 18 avril 2027


Ce soir, je n'arrête pas de penser à Maman.

Je ne sais pas vraiment pourquoi - après tout, cela ne m'était pas arrivé depuis des semaines de l'avoir autant à l'esprit ! Peut-être parce que c'est bientôt l'anniversaire de sa mort... Ou peut-être parce que j'ai retrouvé un de ses croquis d'hibiscus. Ça m'a fait tout drôle.

J'ai pris conscience que je dessine comme elle, ou presque. Elle fait les pétales plus larges, avec plus de rainures - moi je préfère estomper les traits et jouer sur les couleurs pour donner une impression de quantité.

Elle me manque tellement... Je sens son parfum. C'est bizarre comme un souvenir peut nous envahir, la tête, le corps, tous les sens ! Du coup, en même temps que j'écris, j'écoute sa chanson préférée.

C'est Sentimento de Cesaria Evora. Elle m'a confié un jour que je m'appelle Cesaria en son honneur - je suis plutôt flattée. C'est une chanteuse merveilleuse !

J'aimerais beaucoup parler de maman à quelqu'un. Cela me frustre que personne ne la connaisse comme je la connais... Bon, c'est normal, je suis sa fille après tout ! Comment dire ? J'aimerais qu'on la trouve aussi belle que je la trouve belle. Je veux entendre son nom être prononcé dans une autre bouche que la mienne.

J'ai personne à qui parler de maman. Je crois ? Ou peut-être Rachel ? Ce serait bizarre... Je ne sais pas.

Demain, je parlerais de maman à Rachel. Voilà. Ou, non, pas demain. Un autre jour. Un jour proche ! Promis, Riri ? Promis.
samedi 21 avril 2027


Hier, j'ai rencontré un garçon.

Non pas que je n'en rencontre pas tous les jours ! Je veux dire, j'en croise tout le temps dans les couloirs, dans le parc, partout... Enfin, c'est normal. Tout le monde croise des garçons ! Voilà, je r'commence, je m'égare...

Il s'appelle Waldemar. Il est étrange. Il est doux. Il vient d'un pays où il neige tout le temps. Il a un renard au pelage d'argent. Il est beau. Or, sa beauté est un peu différente de la beauté courante. J'adorerais le peindre. Je veux le peindre !

Il est beau à être peint, voilà.

C'est bizarre, dans ma tête c'est clair la manière dont je le vois mais... Le coucher à l'écrit, cela ne l'est pas !

J'ai eu la sotte idée de nager dans le Lac Noir - je suis tombée, j'ai sali mon maillot de bain, je suis ressortie de l'eau gelée et puant l'algue. Il m'a vu et s'est inquiété de savoir si j'allais bien - enfin, il a plus crié qu'autre chose - c'était plutôt inattendu et rigolo. Après, je lui ai demandé son pull comme une malpropre et il me l'a prêté. Si ! C'est fou, non ?

Son pull, je l'ai encore. J'aime bien son odeur. C'est bizarre d'aimer l'odeur d'un pull d'un garçon que je ne connais pas ? Oui, oui, c'est bizarre. N'empêche, son pull, il est trop bien. Je le garde, pas question de lui rendre... À moins qu'il ne me le réclame ? Ce serait l'occasion de le revoir... Non, mais, je ne veux pas le lui rendre ! Je fais comment ? Bon, Riri, stop.

Ah, aussi... Parce qu'il entend mal, il parle avec les mains. Par Merlin, ses mains... Je les veux. Elles sont si jolies, si douces, si parfaites ! Je les veuuuuuuuux. Il est encore plus beau quand il parle avec. En fait, ce que j'ai préféré de notre entrevue, c'est ça : le voir parler avec ses mains.

Qu'on me traite de weirdo, j'assume !

Je n'arrive pas à le sortir de mes pensées... Je l'ai tout le temps chercher du regard aujourd'hui, et je suis dépitée : je ne l'ai pas vu.

Je veux le revoir !
mardi 11 juin 2027


Et licet quocumque oculos flexeris feminas adfatim multas spectare cirratas, quibus, si nupsissent, per aetatem ter iam nixus poterat suppetere liberorum, ad usque taedium pedibus pavimenta tergentes iactari volucriter gyris, dum exprimunt innumera simulacra, quae finxere fabulae theatrales.

Iamque non umbratis fallaciis res agebatur, sed qua palatium est extra muros, armatis omne circumdedit. ingressusque obscuro iam die, ablatis regiis indumentis Caesarem tunica texit et paludamento communi, eum post haec nihil passurum velut mandato principis iurandi crebritate confirmans et statim inquit exsurge et inopinum carpento privato inpositum ad Histriam duxit prope oppidum Polam, ubi quondam peremptum Constantini filium accepimus Crispum.
mardi 11 juin 2027


Et licet quocumque oculos flexeris feminas adfatim multas spectare cirratas, quibus, si nupsissent, per aetatem ter iam nixus poterat suppetere liberorum, ad usque taedium pedibus pavimenta tergentes iactari volucriter gyris, dum exprimunt innumera simulacra, quae finxere fabulae theatrales.

Iamque non umbratis fallaciis res agebatur, sed qua palatium est extra muros, armatis omne circumdedit. ingressusque obscuro iam die, ablatis regiis indumentis Caesarem tunica texit et paludamento communi, eum post haec nihil passurum velut mandato principis iurandi crebritate confirmans et statim inquit exsurge et inopinum carpento privato inpositum ad Histriam duxit prope oppidum Polam, ubi quondam peremptum Constantini filium accepimus Crispum.
mardi 11 juin 2027


Et licet quocumque oculos flexeris feminas adfatim multas spectare cirratas, quibus, si nupsissent, per aetatem ter iam nixus poterat suppetere liberorum, ad usque taedium pedibus pavimenta tergentes iactari volucriter gyris, dum exprimunt innumera simulacra, quae finxere fabulae theatrales.

Iamque non umbratis fallaciis res agebatur, sed qua palatium est extra muros, armatis omne circumdedit. ingressusque obscuro iam die, ablatis regiis indumentis Caesarem tunica texit et paludamento communi, eum post haec nihil passurum velut mandato principis iurandi crebritate confirmans et statim inquit exsurge et inopinum carpento privato inpositum ad Histriam duxit prope oppidum Polam, ubi quondam peremptum Constantini filium accepimus Crispum.

Altera sententia est, quae definit amicitiam paribus officiis ac voluntatibus. Hoc quidem est nimis exigue et exiliter ad calculos vocare amicitiam, ut par sit ratio acceptorum et datorum. Divitior mihi et affluentior videtur esse vera amicitia nec observare restricte, ne plus reddat quam acceperit; neque enim verendum est, ne quid excidat, aut ne quid in terram defluat, aut ne plus aequo quid in amicitiam congeratur.











Invité
Invité
Re: couleurs & senteurs // riri Mer 25 Avr - 2:10

ucucucucuuucuc
- kdos
- babioles
Contenu sponsorisé
Re: couleurs & senteurs // riri

couleurs & senteurs // riri
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» riri, fifi, loulou
» Tubes de couleurs en boro, pour le soufflage du verre
» (Crayons de couleur)Crayons de couleurs...
» [question]Seulement 65k couleurs
» colorants et couleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Flood :: La pensine-
Sauter vers: