[FUTUR] ❝ andy's chronicles | Solo

L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
L. Andy Ollivander
Messages : 1817
Points : 1725
[FUTUR] ❝ andy's chronicles | Solo Lun 12 Nov - 23:17


andy's chronicles



There's an orchestra in me
Playing endlessly
I even hear it now
They play in the devil's key
An endless symphony
I even hear it now



17 octobre 2031. Ministère de la magie.
Dans les sous-sols, vers les bureaux des archives.

Cela avait toujours été ton rêve n’est-ce pas Andy ?
Mais que restait-il des rêves et des promesses ? Que restait-il des batailles que tu avais commencées, des guerres que tu t’étais juré de remporter ? Que des miettes de réalité.
Ton bureau était petit, si on pouvait appeler ça un bureau. Tu t’y posais cinq minutes toutes les heures, pour griffonner des chimères et des espoirs, alors qu’on t’interrompait pour constamment pour te rappeler ici et maintenant quel était ton unique devoir en ces murs.

« Ollivander. Ou est mon café ? »
« Sur ton bureau, Adams. »
« Ah… Oui, j’avais pas vu. Merci. »

Tu soupires et tu remets tes lunettes sur l'arête de ton nez.
Andy Ollivander, promise à faire de grandes choses mais attendant encore et toujours l’opportunité de le prouver. Tu avais tellement grandi, ton visage s’était creusé pour faire ressortir un côté plus femme, mais tes cheveux étaient toujours aussi roux et désordonnés.

« Eh Ollivander, t’es libre ce soir ? »
« J’ai du travail, Adams. »
« Appelle moi Isaac. Et quel travail ? T’as rien à faire de spécial à part obéir à mes ordres. »

Tu avais déjà supporté un Isaac dans ta vie, tu les collectionnais.
Cette fois, son rire tu ne le supportes plus. Alors tu relèves tes yeux pour le toiser sèchement. Si tu n’avais pas de travail ? Tu avais tout à révolutionner. Tu avais tout à brûler.
Et malgré cette fougue que tu n’en pouvais plus de contenir depuis toutes ces années, tu venais de te prendre le mur le plus brutal de ta vie entière.
Andy Ollivander, première et major de sa promo dans deux licences, avec un résultat de 120% aux examens du DEMA, recommandée par la majorité des professeurs de Poudlard, fille et descendante de la célèbre famille respectée des fabricants de baguette, tu … servais le café. Et personne ne te prenait au sérieux, car qui pouvait confier des responsabilités de la plus haute importance magique à quelqu’un incapable de pratiquer la magie ?
Tes rêves s’effondraient.

Et il était parti.

« Dis moi, me prend pas pour un stalker, je sais que ça fait qu’un mois qu’on t’a embauché mais Mary m’a dit que tu sortais avec le nouveau patriarche des Gaunt ? »
« Je ne sors pas avec lui, tu as du te tromper. »
« Ah, donc tu es bien libre ? »
« Ferme la, Adams. »

Cette fois-ci, cela ne passerait sûrement pas.
Tu le savais au silence froid qui avait suivi, mais pourtant tu décides de ne pas te démonter. De faire comme s’il ne s’était rien passé.
Mais Adams se lève et tes yeux restent fixés sur tes notes de papier.

« Qu’est-ce que tu as dit ? Ollivander, ne penses pas que tu as tous les droits ici. Y compris celui de me manquer de respect. Je pense que je vais te rappeler que tu as été engagé ici comme larbin à tout faire alors arrête de te comporter comme si tu étais la nouvelle prochaine ministre. »
« Je n’ai jamais dit ça. »
Il serrait son gobelet de café si fort que tu cru un instant qu’il allait exploser entre ses doigts.
Mais ce fut encore pire.
Car le liquide brûlant se répandit sur en cascade sur tout ton travail, dégoulinant sur le bois usé des vieux bureaux, tâchant ton vêtement alors que tu restais inerte et hébétée.

« Tu sais ce qu’il te reste à faire. »
Tu t’empresses de te lever pour sauver le reste de tes notes mais tout était bon à jeter.
Il se penche alors pour lire ce qu’on pouvait encore discerner sous les taches de café.
« Mémoire sur l’incorporation des êtres non-magique au système politique et économique du monde de la magie. Haha, c’est une blague ? Va remplir à nouveau mon gobelet. »


***

09 novembre 2031. Ministère de la magie.
Au détour d’un couloir.


« Ollivander, Ollivander ! »
Mary, ta collègue courut alors pour te rejoindre, un peu d’une démarche dramatique. Essouflée, elle appuyait ses mains sur ses genoux.
« Qu’est-ce qu’il y a ? »
« Devine qui j’ai croisé ! »
« Aucune idée… »
« Camille Gaunt ! Tu ne sortais pas avec son petit frère ? »
« Oui et d’ailleurs merci de l’avoir dit à Adams, il me l’a ressorti la dernière fois qu’on était tous les deux. »
« Tu sais ou il est ? »
« Qui ? »
« Gaunt bien sûr ! »
« Hm… Au japon. Je crois. Peut-être ailleurs. Arrête de me parler de lui s’il te plait. C’est terminé. »
C’est encore trop douloureux.
« Mais… »
« Arrête, je suis passé à autre chose. »
Je me concentre sur ma carrière.
« En tout cas, son grand frère est canonissime. Il était ton prof à Poudlard tu m’as dit ? Tu pourrais m’arranger un coup ? »
« ARRETE ! Arrête de me parler des Gaunt ! Tu commences sérieusement à m’agacer. »
Tu accélères alors le pas dans la direction opposée, serrant ton sac d’une telle force qu’on aurait cru que le tissu allait se déchirer.
« Mais… Bah super, je fais quoi moi maintenant. »

Tu saisis une poignée au hasard, celle des toilettes, et tu t’y précipites pour te réfugier. Tu étouffes Andy, tu es incapable de respirer dans ce monde trop vaste. Sans armée, il t’était trop difficile de continuer à avancer sur le champ de bataille.
Tu te sentais larguée, larguée dans cet avenir que tu pensais avoir planifié. Quelle idée stupide de croire que tu pouvais monter aussi facilement, au rythme effréné de ta détermination et des coups portés.

La porte s’ouvre soudainement et un visage apparaît dans le reflet du miroir devant lequel tu te morphondais.
« Que faites-vous chez les hommes, Miss ? »
« Oh mon dieu monsieur le ministre, je n’avais pas du tout vu le panneau ! »
Tu poses une main sur ta bouche, à la fois mal à l’aise et désolée. Mais alors que tu rassemblais tes affaires pour partir, tu pris conscience de l’opportunité que tu avais.
Personne ne pouvait l’approcher, pas sans rendez-vous et qui te l’accorderait ? Windsey n’avait pas été réélu, c’était désormais lui qui occupait le poste et il n’avait pas encore eu l’occasion de te croiser, Andy.
C’était le moment parfait pour rattraper ça.

« Monsieur… Est-ce que vous auriez quelques minutes à m’accorder pour parler des droits politiques des personnes non-magiques ? »

A suivre.






winner is dreamer who never gives up; andy


[FUTUR] ❝ andy's chronicles | Solo KmuUNxl


Merci Renako pour ce cadeau sublime!
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
L. Andy Ollivander
Messages : 1817
Points : 1725
Re: [FUTUR] ❝ andy's chronicles | Solo Mar 8 Jan - 0:25


andy's chronicles




« Non. »
« Je vous demande pardon ? »
Vous m'avez poliment demandé mon avis si ça m'intéressait, je vous réponds que non. »
« Vous ne comprenez pas, c'est un sujet sociétal de la plus haute importance, qui nécessite des mesures. »
Cela part déjà du mauvais pied quand vous assumez dire à la seule personne capable de vous entendre, qu'elle "ne comprend pas" très chère.. redites moi votre nom ? »
« Ollivander. Laëstiel Ollivander. »
Oh ! Mais vous êtes la fille de Brotchan ? »
« Vous connaissez mon père ? »
Pas personnellement mais j'admire cet homme comme j'ai toujours admiré les hommes de votre famille. »
Tu grimaces.
J'ai connaissance de la malheureuse nature qui vous contraint dans votre carrière. Et avec tout ce qui est arrivé à Poudlard ces dernières années vous devez être troublée. Je serais ravi de vous aider mais... j'ai une réunion dans un instant avec le maggenmagot. Je dois bien cette fleur à votre père et à sa merveilleuse baguette. »
« Vous m'aideriez à cause de mon père ? Je ne souhaite pas grimper aussi rapidement grâce à mon nom. »
Il semblait soudainement agacé.
Alors adressez vous en bas de l'échelle comme tous le monde pour commencer mon enfant. »

Ce fut le seul dialogue que tu eus avec lui avant un certain moment. Cette rencontre ne t'avait été d'aucune utilité, à part celle de peut-être te décevoir sur plein d'aspects. Tout avait été toujours si facile... tu avais du mal à encaisser l'échec. A accepter l'échec. L'idée même et du concept te donnait des migraines. L'ego endommagé. Seule et abandonnée.
Tu ne pouvais désormais plus compter que sur toi même Andy.

***

« ANDY ANDY ! »
Ton regard se pose sur Marie qui déboule dans les couloirs du ministère de la magie. Elle avait cette façon de courir d'une manière dramatique, ce qui t'arrachait constamment un sourire moqueur. Ironique, tu croises les bras pour la détailler de haut en bas.
« Laisse moi deviner... Tu as parlé au garçon charmant du département des sports ? »
« Non, ils ont besoin de nous en salle d'audience ! Il manque un dossier pour une affaire en cours et apparemment c'est toi qui t'est occupé de classer cette partie là alors les jurés du magenmagot ont suspendu la séance tant qu'ils n'ont pas le dossier ! »
« Quoi ? Mais quelle audience ? Et depuis quand on suspend une séance pour UN dossier ? »
« Apparemment, l'affaire est similaire. C'est la panique aux archives, viens nous aider s'il te plait ! »
« J'arrive. »

Il se trouvait que ce fameux dossier dont les juges cherchaient désespérément l'archive, était le procès de Godrick Entwhistle, frère aîné de Thalia Entwhistle (celle dont l'Histoire se souvient pour avoir fait plier les moeurs en faveur de l'acceptation des sorciers hybrides à Poudlard). Il avait été jugé en 2020 - et condamné - pour trouble au secret magique en manifestant dans les rues de Londres.
Marie fouillait les mêmes étagères que toi, à quelques mètres seulement.

« Ils veulent faire condamner ce cracmol pour la même raison qu'ils ont condamné Godrick. Mais comme apparemment il n'y a aucun témoin ils n'ont aucune preuve solide contre lui. Mais tu comprends... » Elle s'était mise à chuchoter. « C'est le premier procès du nouveau juge en chef, et ils ont sorti l'artillerie lourde pour impressionner. Ce dossier n'est qu'une excuse, le pauvre n'a aucune chance de s'en sortir, aucun à la barre n'a osé prendre sa défense. »

Tu bouillonnais Andy. Encore un innocent pris pour cible, sacrifié pour leurs étalages stupide de pouvoir. Ils ne voulaient qu'asseoir leur domination et taper sur les plus démunis de droit était la solution de facilité.
Lâches.

« J'ai trouvé le dossier. Je vais leur amener en personne. »
« Je t'accompagne... Le ministre est présent, je veux pas rater ça ! »

Tu jettes un coup d'oeil vers Marie, qui semblait toute excitée par la situation. Alors que ta démarche se faisait de plus en plus déterminée, elle se pencha sur la pochette que tu tenais entre les mains.

« Andy, tu t'es trompé. Ce n'est pas du tout le dossier d'Entwhistle que tu as pris ! »
« Fais moi confiance. Et s'il te plait Marie... Laisse moi parler. »

***

— « L'accusé est déclaré innocent ! »

Tu avais contenu l'explosion de joie qui s'était propagé dans ta poitrine. Un rictus fier décore ton visage alors que tes yeux se dirigent vers le fameux nouveau juge en chef. Les nerfs avaient gonflé sur sa tempe et il était devenu cramoisi de rage.
Alors que le magenmagot et les jurés quittaient leur siège, le ministre en personne s'était dirigé vers toi.

C'était brillant d'utiliser le cas d'Alaric Fauster pour cette affaire. Je crois que je vous ai sous-estimé la dernière fois que je vous ai croisé. Prendre la parole... venir défendre à la barre alors que vous n'avez aucune qualification en.. »
« J'ai bien obtenu un DEMA en politique et droit magique monsieur. Je sais comment fonctionne les procès. »
Vous m'en voyez ravi. Je pense que nous sommes d'accord sur le point suivant : vous n'avez pas votre place aux archives. »
« C'est dur de monter, quand on cracmolle monsieur. C'est surtout que je ne voulais pas user de piston mais faire reconnaitre mon travail. Je voulais faire comme tous le monde. »
Personne ne reconnait le travail des archives. C'est le sous-sol chère Ollivander. Ne voudriez vous pas commencer un stage en tant que jurés et futur membre du magenmagot ? Je connais un homme qui serait ravi de vous prendre en tant que disciple. »
« Je crois que pour l'instant je vais rester aux archives. »
Marie te donna un coup de pied dans le tibia, te fixant avec des yeux ronds. On aurait dit qu'elle allait te bouffer puis se pendre juste après.
Quelle gloire tiriez-vous à rester dans l'ombre ? »
« Je souhaite cependant en devenir la directrice, si votre proposition de me promouvoir tient toujours. »
Et qui souhaitez vous dans votre équipe ? »
« Je crois que j'ai ma petite idée. »

***

C'était ta petite victoire.
Patience Andy, patience. Tu aurais bien plus de crédibilité en ayant occupé un post supérieur, même si ce n'était qu'aux sous-sols, que de devenir esclave d'un type qui ne t'apprendrait sûrement rien de nouveau.
Assise au plus grand et plus beau bureau, tu détaillais tes deux équipiers désormais qui s'affairaient à la tâche.
D'une voix narquoise et allongeant tes pieds sur ton pupitre, tu croisas les bras pour fixer désormais celui qui regrettait déjà sûrement de t'avoir pourri pendant ces années.

« Adams ? Ou est mon café ? »

A suivre.




winner is dreamer who never gives up; andy


[FUTUR] ❝ andy's chronicles | Solo KmuUNxl


Merci Renako pour ce cadeau sublime!
Voir le profil de l'utilisateur
[FUTUR] ❝ andy's chronicles | Solo
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Passé, Présent et Futur
» Avis sur Melita solo ?
» un futur propriétaire du htc hd7
» custom doc brown - retour vers le futur
» The Chronicles of Narnia : chapter 1 (Zone 1)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Londres :: Ministère de la magie-
Sauter vers: