le marie-loup, le renard et la belette (renard)

Invité
Invité
avatar
le marie-loup, le renard et la belette (renard) Lun 31 Déc - 2:52




j'en garde un souvenir si léger un goût amer et coloré


il a suffit que son regard se pose sur la tempête obstruée qui composait le tien, renard, pour faire renaître deux printemps d'un seul coup - les miracles de la floraison s'opèrent toujours bien vite dans le cœur de marie-lou, qui arrête immédiatement le geste large et arrondi de ses coups d'œil papillonnant en coupoles rose-azur à l'ombre des galeries - pour les poser sur toi - toi, renard.

son biscuit encore coincé entre les dents - car marie-lou, naturellement, ne manque jamais l'heure du goûter -, elle s'approche de toi à grandes enjambées puisqu'elle est persuadée de ne jamais t'effrayer ou te faire fuir, car elle n'a rien de la force des louves, elle se rapproche avec le regard luisant de la proie stupide et toute tendre qui se jette dans la gueule du renard, sans craindre d'en sentir la méchante morsure.

car elle le sait bien, avec elle, tu n'es jamais méchant.

- renard !

l'apostrophe se pose sur ta joue sans volonté de la gifler, bien que sans que marie-lou ne s'en aperçoive, des millions d'épines se décrivent dans l'ombre liquide comme de l'encre qui se coule derrière elle, slalome entre les passants - ce n'est pas la tulipe mais la vilaine rose de presqu'amour que l'on pensait écrasée pour de bon, meurtrie par deux beaux bâtons, qui se dévoile sous l'enveloppe sucrée de ses paraitres.

mais marie-lou y voit toujours une tulipe - elle te la tend comme le plus désirable des cadeaux.

- oui, elle te scrute quelques secondes, avale le biscuit, oui c'est bien toi oh mon dieu renard tu m'as TROP manqué ça va ??? trop bizarre qu'on se soit pas croisé avant hahaha en même temps vu tout le monde qu'il y a.......... mais bon ça aurait été bête quoi ok ça va ?? tu deviens quoi ?? moi je suis juste arrivée cette année tu vois c'est pour ça ça me fait trop plaisir de te voir, y a jules qui est là depuis la rentrée aussi !!! les pétales de fleurs mortes continuent de dégouliner de sa bouche, elle ne s'arrête pas, ralentit seulement légèrement le mouvement pour jeter un œil sur les coutures jaune de ton uniforme, oh tu es à poufsouffle ah je crois que j'ai failli y être aussi, dommage on aurait encore pu être dans la même maison !!

elle frémit un peu marie-lou elle a toujours du mal à gérer les sentiments un peu trop lourds, un peu trop délicats, un peu trop immenses pour ne pas être soufflé d'un rire ou d'un sanglot - tu vois, elle n'a pas vraiment changé renard.


xion of ooc
Renard A. Leroy
Eleve sang-mêlé
Eleve sang-mêlé
Renard A. Leroy
Messages : 132
Points : 375
En couple avec : m. judy jenkins
Re: le marie-loup, le renard et la belette (renard) Lun 31 Déc - 21:44




ah.

tu regrettes d’être passé par la grande cour aujourd’hui,
tant pis.

« marie-lou, doucement… doucement… »

les regards vous épient et ceux qui n’ignoraient plus le prénom de « renard » abandonnèrent un instant leur trajet, intrigués par cette pétillante étoile qui vient taquiner la silencieuse lune. renard, les individus te reconnaissent dans ta sensible intimité, mais ils s’étonnent (presque stupéfiés, pour certains), de te voir ouvrir la bouche pour prononcer plus d’un mot.

« baisse d’un ton où je cache des niffleurs dans ton lit. » par ces mots qui font mouche tu sais capter son attention.

tu saisis sa main (les yeux des voyeurs s’écarquillent presque), la dirige fermement au mur le plus proche, (plus éloignés, les gens ne veulent pourtant toujours pas se défiler), et sans énoncer la totalité des événements qui font d’elle ce désastre de couleur (si cher à ton cœur), tu te décides enfin, en cette huitième année, à abuser des mots.

« marie-lou. tu m’as manquée aussi, en quelque sorte. non, ça n’est pas bizarre si on ne se croise jamais, je ne traine pas beaucoup dans le château. le monde n’a rien à voir là dedans je pense. ça va, merci. je ne deviens rien de plus que ce que j’étais déjà à beauxbâtons. tu salueras jules pour moi. tu aurais été insupportable si on avait été dans la même maison, je pense. »

concises, précises, complètes. tu avais répondu à ses milles questions par sept réponses froides, sèches, uniques et pourtant sincères. dénué de l’agacement qui était pourtant encré en toi comme la source de ta solitude, marie-lou faisait vivre cette nostalgie un peu ternit mais plus libre, lorsque loin d’orphan tu pensais encore pouvoir échappé au dictions de tes parents.

(belle époque. elle avait été cette oreille conciliante, cet éclat de vie, ton premier amour, et toute ton animosité se résignait lorsque tes yeux la scrutait. la jalousie, grande maitresse de ton intérêt, animait en toi une sollicitation singulière envers elle, mais savait taire le restes de tes maux. en somme, marie-lou avait été choyée par d’hostiles passions que tu ne lui avait ceci-dit jamais tu cachés, faisant d’elle ta plus proche amie.)

« tu… es toujours aussi petite. et blonde. que fais-tu en angleterre. mais depuis quand parles-tu anglais ? poudlard c’est pas comme à beauxbâtons tu sais. viens me voir si tu as un problème. mais n’en abuses pas. »

tes yeux d’une banalité extrême regarde un instant le paysage voisin : la foule s’était dissipée. calmé par l’absence d’attention, tu regardais à nouveau ta jeune amie, lâchant sa main.

« merci d’être venue me dire bonjour. à un autre jour. »
Voir le profil de l'utilisateur
le marie-loup, le renard et la belette (renard)
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» ♫ J'entends le loup, le renard et la belette ♪ [PV Ryô]
» colo renard-loup [dzaka] terminer
» [Mutin, Marie-Thérèse] Entre chien et loup
» [Dupuy, Marie-Bernadette] Famille Roy - Tome 1: Le Moulin du loup
» LA NUIT DU RENARD de Mary Higgins Clark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: La grande cour-
Sauter vers: