AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 The Better Way ♦ Aileen E. Scamander

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aileen E. Scamander
Directrice
avatar

Directrice

Messages : 80
Points : 71
MessageSujet: The Better Way ♦ Aileen E. Scamander   Sam 15 Avr - 22:38



Aileen Eden Scamander

“ Lorsqu’une femme gouverne, le diable en est le premier ministre „

Le choixpeau a quelques questions pour commencer...

Vous vous  appelez ? —  Aileen Eden Scamander. Un nom prometteur pour une demoiselle qui outrepasse ses droits
Un surnom peut-être ? — Mme la Directrice, s’il vous plait, je suis votre patronne. Seul Orphan peut la surnommer sans risquer une verte réprimande
Âge — Vingt-huit ans et 1 minute 49 de plus que mon frère
Origine — Anglaise
Votre rang (Sang-pur, mêlé, cracmol..) — Cracmol, honte familiale mais toujours brillante aux yeux de son frère
Un don particulier ? — Rien si ce n’est cette absence de magie pour le moins douloureuse.
Quel métier exercez-vous ? — Directrice de Poudlard
Et depuis quand ? — Quelques années
Dans quelle maison étiez-vous à Poudlard ? — Elle aurait tant aimé y être scolarisé mais son absence de magie était une barrière aux connaissances et à la vie qu’elle aurait pu avoir. Serdaigle aurait sûrement été sa maison.
Que vouliez-vous faire quand vous étiez jeune ? — Aileen, elle n’espérait pas un grand avenir. Les grandes choses, c’était pour son frère. Le doué, le magique. Celui qui avait tout. Aileen espérait alors seulement une amélioration de sa condition et ne pas avoir à quitter le monde dans lequel elle est née. Et un jour, elle a eu une idée. Elle allait révolutionner le monde
Que pensez-vous des élèves moldus et cracmols à Poudlard ?  — C’est certainement sa plus grande fierté et ce sont ses petits protégés. Elle les aimes profondément et chercher à les protéger de son frère.



Il est temps que tu apprennes la différence entre la vie et les rêves.





La forme de votre épouvantard — C’est Orphan en colère, menaçant qui s’avance vers elle.
Qu’est-ce que vous voyez dans le miroir de Risèd ?  — C’est lui. Son frère, sa chair, son sang, l’autre moitié d’elle-même. Mort, le corps ensanglanté, les yeux grands ouverts et la bouche à mi-close. Et du sang dégouline de la main d’Aileen, le rouge mouchète son visage. Elle l’a tué. Elle l’a assassiné pour sauver son rêve. Pour Poudlard. Pour les Cracmols.
Que sentez-vous au dessus de la potion d’Amortencia ? — L’odeur du parfum discret d’orphan, de la pluie d’été battant le sol encore chaud parsemé d’une fragrance de pain d’épice.
Vous aimez quoi comme bonbon ? — le chocolat
La créature qui vous inspire le plus — Le chat qui se tient bien plus haut que les hommes, même si les veaudelunes restent la marque de souvenirs
Un animal de compagnie peut-être ? — Aucun, elle a l’impression que cela rend jaloux Orphan


Tout est possible, du moment qu'on a assez de cran

Orphan c’est l’orage dévastateur, le déchaînement des éléments et Aileen c’est une perle de douceur.
Aileen n'est pas noire et blanche. Elle n'est ni ténèbres, ni lumière. Elle est quelque part, au milieu, sur la voie qu'elle a trouvée pour elle-même il y a longtemps de ça. Une voie qu'on peut dire celle du bien. Aileen c'est la possibilité de choisir son propre destin, de devenir qui on veut malgré les obstacles. Aileen c'est la douceur équilibrée avec la sévérité, c'est la certitude de soi sans être hautaine. Aileen c'est l'équilibre entre les qualités et les défauts, c'est l'éclat de rire cristallin d'une bouche constamment pincée. C'est la douceur d'une étreinte maternelle avec l'autorité bien placée. Aileen est toujours gentille, protectrice envers ceux qui sont dépourvus de magie comme elle, elle est heureuse de les voir là, de les épauler, de les aider.
Mais surtout et en premier lieu, Aileen c'est la fierté d'avoir réussi, d'avoir atteint son objectif ultime. C’est la fierté et la joie, une joie enfantine d’avoir offert l’éducation à ceux qui s’en trouvaient démunis, d’avoir permis aux familles de se réunir. C’est un peu de joie naïve de croire que maintenant tout sera parfait. Et c’est une énorme louche d’une fierté bien placée qui la fait rayonner. C’est aussi une pointe d’arrogance car elle a réussie. Elle. Et elle se sent un peu au-dessus de ceux qui l’ont dénigrée. Un peu au-dessus de tous. Mais Aileen ce n’est pas seulement ça.
C’est aussi cette alliance étrange entre l’acier et le coton. Une touche de soie, sur un duvet moutonneux qui fait son caractère. Aileen, elle est sévère et n’hésite pas à trancher et punir. Elle sait ce qu’elle veut et quand elle le veut et il n’y a pas d’autres choix que de lui obéir. Mais elle est si tendre en même temps, si douce. Elle est maternelle, elle aime chacun des jeunes êtres qu’elle doit diriger. Elle aime chaque parcelle de cette école, chaque enfant qui y vit. Parce qu’elle ne pourra jamais avoir les siens. Une déficience génétique, lui avait dit le médecin. Alors Aileen, inconsolable, avait reporté cet amour maternel impossible à anéantir sur les enfants de Poudlard. Elle aimait ceux des autres puisqu’elle ne pourrait jamais aimer les siens.
Par-delà ces matières, c’était un acier juste et noble qui transparaissait. Aileen, c’était la justice aiguisée et absolue. C’était pour la justice et l’équité qu’elle avait ouvert la porte aux Moldus et Cracmols. C’était pour la justice et l’égalité, qu’elle assenait des punitions sévères ou même qu’elle s’opposait à son frère. Ce sont ces deux principes qui l’avaient menée jusque-là ou elle en était. Ce qu’elle avait acquis, elle ne le devait qu’à elle. Et encore une fois la fierté revenait.
Et l’amour, c’est ce qui lui avait été donné en échange de sa magie. Un amour inconditionnel et doux, qu’elle portait à son frère, son jumeau même s’il s’était terni depuis le temps et les erreurs. Qui adoucissait son caractère et la rendait agréable et souriante. Elle n’avait pas eu le pouvoir magique alors elle en userait d’un autre. Même d’autres. Parce que par-delà tout cela, Aileen, c’était la volonté d’arriver à ses objectifs par tous les moyens. Et dans un coin de son âme se trouvait une tâche sombrs qui grandissait. En ayant choisi la voie du Bien, il arrivait à Aileen de faire le Mal. Elle mentait, elle manipulait, elle trompait. Pour les cramols disait-elle, mais aussi pour elle. Pour rester et peut-être même dominer l’endroit qui jusque-là lui avait été refusé. Poudlard et ses mille et une connaissances.
Alors, même si Aileen se targuait en secret d’être le « bon » jumeau, elle n’était parfois pas mieux que son frère.


Ce qui compte, ce n’est pas la naissance, mais ce que l’on devient.

Douce et maternelle Aileen, on ne peut pas nier que ta vie n’a pas été de tout repos. Le chemin que tu as parcouru était parsemé d’embûches et de pièges laissés par ton père puis ton frère. Mais tu étais fière. Très fière. Et cela depuis peu. Car tu avais réussi au-delà de toute espérance. Car tu avais été la meilleure. Meilleure que ton frère lui-même.
Elle était née quelques minutes après son frère, cette femme à la parole de fer mais au cœur de velours. Son frère qui avait toujours été devant elle. En tout. Mais cela, alors qu’elle venait juste de naître, Aileen n’en avait pas conscience et de ses gencives dépourvues de dent, elle souriait au monde. Sa vie, on pouvait la raconter en épisodes tragiques. Une perte, un échec à chaque instant.
D’abord, il y avait eu le décès de sa mère, alors qu’elle savait à peine marcher. Elle ne se souvenait en rien d’elle, la tristesse et la douleur de cet arrachement ayant tout enlevé à son esprit. Comme si la mort avait voulu lui voler cette femme jusqu’à l’effacer quasiment de sa mémoire. De sa mère, il ne restait qu’un tombeau fleuri tous les ans. Mais Orphan avait été là quand elle était morte. Alors Aileen avait vécu et dépassé la perte.
Puis, il avait fallu qu’un début de fossé se creuse entre les deux. Parce que le sang d’Aileen avait fait d’elle une étrangère dans sa propre famille. Dans son propre monde. Et ça, Aileen l’avait mal vécu. Elle avait vu le regard de son père changer sur elle. Et elle avait compris qu’elle ne serait plus que l’autre. Parce qu’Aileen n’avait pas de magie. Elle n’était rien. Mais Orphan était là, toujours là, encore plus là. Alors Aileen allait bien car tant que son frère l’aimerait, le monde pourrait tourner. De sa lointaine place, elle l’avait regardé évoluer, le surveillant, le protégeant quand elle pouvait et partageant ses joies, découvrant avec lui le monde dans lequel il vivrait et où elle resterait en marge. Et au fond d’elle-même elle avait mal.
Puis, Orphan avait commencé à devenir trop envahissant. Trop instant. Trop trop. Le frère avait disparu et c’était un homme qui avait fait sa place. Un homme amoureux. Et cela l’avait rendue incapable de regarder son frère en face. Parce qu’Aileen avait fini par comprendre et bien avant qu’il la mette devant le fait accompli. Orphan aimait sa sœur comme un homme aurait aimé une femme. Alors elle avait pris peur. Et elle l’avait repoussé rudement. Cet amour, elle ne pouvait pas le concevoir. C’était impur. En un mot impossible mais il restait son frère, une partie d’elle. Alors même si le lien qui les unissait se ternissait, elle restait. Parce qu’elle l’aimait trop pour partir mais pas assez pour lui convenir.
Puis, encore une fois la mort, leur vieille amie, était revenue leur arracher le patriarche. Et Aileen avait dû une deuxième fois faire son deuil. Poudlard devait revenir entre les mains d’un d’eux et ce fut le sang qui choisit. Orphan prit la direction de Poudlard, la maison d’Aileen et l’endroit où elle ne se sentirait jamais chez elle. Mais elle ne pouvait pas laisser ça la. C’était son héritage et Aileen détestait que quelque chose lui échappe. Avec ces grands yeux gris, elle avait convaincue son frère de lui laisser une partie du pouvoir.
Et Aileen avait alors commencé à graver son nom dans l’Histoire.
Bab'




Qui es-tu ? — Huhuhu
Ton âge ? — huhuhu
Ton film favori — huhuhu
Ton livre favori — Ce qu’il n’ont pas pu nous prendre
Comment tu as découvert Dabberblimp ? — huhuhu
Des remarques pour l’améliorer ? — LOL
Personnage sur l’avatar — Akemi Homura
Une dernière… Nargole ou Joncheruine ? — huhuhu




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
avatar

Directeur

Messages : 376
Points : 285
MessageSujet: Re: The Better Way ♦ Aileen E. Scamander   Sam 15 Avr - 23:02




Bienvenue à la Directrice !

Je te valide chère soeur. lapin
J'ai ton 06, alors attends-toi à de mes nouvelles. Sur ce, amuses-toi bien parmi nous.
Oh et .. c'était parfait tu sais ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The Better Way ♦ Aileen E. Scamander
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: 
Ceremonie de repartition
 :: Fiches validées
-
Sauter vers: