sauvage. — rachel

Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 108
Points : 292
sauvage. — rachel Lun 17 Avr - 16:11


Rachel O'Sullivan, sorcière de sang-mêlé âgée de trente ans et parfois surnommée Madame Sully par certains de ses élèves, est professeur de soins aux créatures magiques depuis deux ans. Née en Irlande où elle rêvait d'élever des dragons, elle a reçu sa lettre d'admission à Poudlard à 11 ans, où elle finit par rejoindre la maison Poufsouffle. Elle s'efforce de rester impartiale quant à la présence des cracmols et moldus à Poudlard, même si elle ne l'approuve pas. Elle ressemble à Xayah de League of Legends
Possède une baguette en bois de chêne rouge, cœur d'épine de monstre du fleuve de 26 cm. Son patronus prend la forme d'un faucon et les effluves de son amortencia sentent la menthe fraîche, les épines de sapin et le bois fraîchement coupé. Son épouvantard prend la forme de l'homme qui a tué son compagnon et ce dernier se trouve à ses côtés dans le miroir de Risèd. Elle entretenait un élevage d'hippogriffes qui fut massacré trois ans en arrière. Elle n'a réussi à en sauver qu'un seul, Richard, qui est désormais en sécurité aux écuries de Poudlard.
Reproches ; quelques intransigeances défendues du bord de ses lèvres tendres, exigences impossibles et jugements intempestifs ; Rachel, de prime abord, est une femme dure et ferme, difficilement satisfaite. Douceurs chères, amours las, Rachel est fatiguée de son existence dérisoire, et se débat pour faire renaître les flammes de son âme fauve, indomptable. Rachel est d'une tendresse qu'on ne comprend pas, versatile et indécise mais pleine d'amour et de loyauté.

Orgueil ravalé, fierté mal placée ; Rachel était une enfant compliquée, aux désirs insatiables et aux ruses perfides – tout ça pour ne pas tomber dans l'ombre de ses deux sœurs aînées, fières et hautaines. Le Choixpeau fut le seul – avec son père – à reconnaître son cœur d'or et c'est avec ses amis de Poufsouffle qu'elle devint tendre et pleine de chaleur pour les autres qu'elle craignait tant auparavant. C'est de cet amour brûlant qu'elle tira sa force et son élégance.

Autrefois, son cœur brave rêvait de voyages, pleine d'ambitions absurdes pour lesquelles elle était prête à gravir des monts. Mais Rachel est désormais une femme détruite par la perte trop brusque de son amant, de ses bébés et de sa vie d'antan. Éduquée par la mort, elle vit dans les regrets et les questionnements, qui malgré les années passées, ne cessent de la torturer.
Rachel n'est pas comme ses sœurs, Edouard. Elle est fourbe, elle rejoindra les serpents. Elle n'est pas comme nous, elle est pleine d'ombres. Maman n'avait jamais cru en elle. Mais Papa il savait - il savait que Rachel avait un cœur d'or caché derrière sa vanité - son orgueil. Poufsouffle ! sonna alors comme une bénédiction pour Rachel, influencée par les médisances de sa famille, qui se voyait déjà parée de vert et d'argent. Au contact de sa nouvelle maison, elle avait appris à connaître une part d'elle enfouie - timide, tendre, sociale ; elle qui avait toujours été égoïste et individuelle. Elle avait trouvé en ses amis une nouvelle force.

Rachel était une sorcière douée, ambitieuse et pleine de ressources, qui n'avait rien à envier à ses camarades, encore moins à ses sœurs aînées - elles qui avaient toujours été si odieuses. Elle se fit une place dans son équipe de Quidditch dès la troisième année, où elle devint poursuiveuse. Et c'est lors de son premier match contre Serpentard qu'elle rencontra Gilbert Brown et son cognard - qui embrassa son visage avec force, lui valant une visite à l'infirmerie, des fleurs sur la table de chevet et une défaite cuisante pour sa maison. Et à force de fourberies dans les couloirs, de quelques regards pendant les cours et des chamailleries sur le terrain de Quidditch, ce n'était plus le cognard mais Gilbert lui-même qui embrassa le visage de Rachel.

Tu verras, Rachel, un jour je volerai. Devenir Animagus était un rêve fou, une idée idiote qui était née dans son esprit trop libre ; un but qu'elle avait encouragé pour lui faire plaisir, pour continuer de voir la lumière tendre qui bataillait dans ses yeux chaque fois qu'il en parlait. Tu verras, Rachel, un jour on volera. Et ainsi, Rachel avait cousu des capes de plumes et de poils, dans l'espoir de lui donner du courage.

Puis à la fin de leur dixième année, ils partirent s'installer en Irlande du Nord où ils firent grandir leur rêve. Ils avaient racheté à des anciens éleveurs de brebis une ferme près des falaises, et à son vingt-deuxième anniversaire, Gilbert offrit à Rachel deux œufs d'hippogriffe.

Puis la nuit du 25 Décembre 2024, une ombre s'était invitée à leur foyer ; une ombre qui fit naître des flammes au-delà de la cheminée, détruisant plumes et enclos, provoquant un incendie meurtrier qui disparaîtra des journaux deux semaines plus tard. Et personne n'eut vent de la mort de Gilbert Brown, défendant sa maison contre les ombres intruses. Gilbert et Rachel avaient disparu des souvenirs de leur famille et de leurs amis ; ils avaient été effacés, réduits à l'état de fantômes du passé.

Il faisait froid, et j'allais chercher du bois. On menait une vie simple, on aimait ça. Mais cette nuit-là, le feu s'était propagé dans toutes les écuries, et en voyant l'incendie, de loin, je me suis empressée de rentrer. Quand je suis arrivée, la plupart de nos hippogriffes étaient morts ou s'étaient échappés. J'ai entendu un cri près de la maison, et lorsque je m'y suis rendue, en toute hâte, il était déjà trop tard. Un éclair vert avait volé la vie de Gilbert, et l'homme qui l'avait emporté avait disparu dans la nuit. Paniquée, j'ai couru à lui. Je me souviens encore de ses yeux caverneux, de sa voix détruite qui me disait qu'il s'appelait Richard. Oh, il ne parlait pas de l'homme qui avait incendié ma vie. Il parlait du pauvre bébé hippogriffe qui était né cette nuit-là. Le bébé qu'il avait vaillamment défendu et qui pleurait dans ses bras, alors que la mort venait le cueillir. Alors j'ai pris Richard au creux de moi, et je suis partie, l'âme en peine et des cris plein la gorge, mon cœur crevant de sa perte.

Son esprit la torturait de questions sans réponses. Qui avait pu faire ça ? Pourquoi ? Comment avait-elle pu être si aveugle ? Aurait-elle pu changer quoi que ce soit ?

C'est un message de Orphan Scamander qui la sortit de sa psychose morose, des mois plus tard, lui proposant une place au sein de son école. Orphan, l'enfant prodige et insupportable qui ne cessait de lui faire des blagues. Orphan, qui lui rappelait qu'elle avait une vie à vivre et un avenir à mener, même si c'était sans lui. Ainsi, après au moins deux semaines de réflexion, elle accepta le poste qu'il lui proposa, le cœur lourd et une pensée pour Gilbert qui lui aurait certainement promis,

Tu verras, Rachel, un jour tu voleras.  

Voir le profil de l'utilisateur
Moon B. Vaughn
Élève porté-disparu
Élève porté-disparu
avatar
Messages : 82
Points : 142
Re: sauvage. — rachel Lun 17 Avr - 16:20

Première réaction : Xayah !!!!! *0*
Jtm et j'ai hâte de connaître ton histoire <3
Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 609
Points : 554
Re: sauvage. — rachel Lun 17 Avr - 17:05

Oh my god. Tellement hâte de te valider ma chère, tu es juste, tu es juste.. aaah. escargot


Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Connor Sunbeam
victime (de son succès)
victime (de son succès)
avatar
Messages : 226
Points : 323
Re: sauvage. — rachel Lun 17 Avr - 17:34

J'aime beaucoup... tout simplement *o*
Hâte d'en savoir plus et de te voir faire cours avec :D !!
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel O'Sullivan
Professeur de Soin aux créatures magiques
Professeur de Soin aux créatures magiques
avatar
Messages : 108
Points : 292
Re: sauvage. — rachel Sam 22 Avr - 15:26

Merci pour votre amour ça me fait plaisir ♥
Bon sinon j'ai fini
Ça ressemble à rien lol mdr hihi
(pardon c'est vraiment moche j'étais pas dans mon mood poétique)(qui arrive 1 fois l'an)
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
Re: sauvage. — rachel Sam 22 Avr - 15:36

*attrape des mouchoirs et quitte la fiche en pleurant*
Wilhelmina A. Llewellyn
vampire possessive et reine de la critique
vampire possessive et reine de la critique
avatar
Messages : 185
Points : 345
Re: sauvage. — rachel Sam 22 Avr - 15:45

omg je suis émue ptn jpp surtout que voilà je.
je suis larme.
omg. /pleure/
Voir le profil de l'utilisateur
Orphan E. Scamander
Directeur
Directeur
avatar
Messages : 609
Points : 554
Re: sauvage. — rachel Sam 22 Avr - 16:20




Bienvenue au professeur de Soin aux créatures magiques !

OMG. J'adore Rachel, je t'aime toi et tes persos qui me font dhuezqsjfgbuhsdgt à chaque fois ;;
et ton avatar est juste tellemeeeent cutie. J'ai vraiment hâte de RP avec Rachel ! Et sois indulgente avec ces pauvres petits moldus et cracmols :( (surtout qu'Andy est excellente dans ta matière, c'est sa préférée haha.) Orphan t'enverra peut-être des petits messages qui c'est ? Bienvenue!!


Quiet people have the loudest minds; orphan


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: sauvage. — rachel

sauvage. — rachel
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Présentation du livre "Semois sauvage" 24/9 à 19h + expo Beluxphoto à Florenville
» SPECTACLE DE RAPACES AU MONDE SAUVAGE
» Le cheval sauvage de Titia
» [Ward, Rachel] Intuitions
» Caneton sauvage sur fondue d'oignons et de carottes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp :: administration :: Ceremonie de repartition :: Fiches validées-
Sauter vers: