AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 keep losing your mind •• SOLEIL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
avatar

Captain Queenie Bitch

Messages : 781
Points : 776
MessageSujet: keep losing your mind •• SOLEIL   Lun 12 Juin - 0:58


Keep losing your mind
La nuit avait été courte, la veille avait été arrosée, et la fatigue avait fini de s'emparer du moindre muscle encore en état de fonctionner. Elle avait traîné des pieds toute la matinée, tirée par Blue pour ne pas arriver trop en retard. Et une fois que la pause de midi s'était achevée, elle lui avait sommé de partir pour le prochain cours sans elle, lui confiant qu'elle partirait probablement dans son dortoir terminer la nuit qu'elle avait gaspillée à boire et à rire. Si elle ne s'était pas gavé de bonbons à la menthe, n'importe quel imbécile aurait pu deviner l'origine des cernes qui s'étaient creusées sous ses yeux. Au lieu de quoi, elle avait simplement l'air d'avoir passé une mauvaise nuit.

Du septième étage au sixième et du sixième au cinquième, elle avait dévalé les escaliers sans conviction, le regard absent. Le mal de crâne qui martelait son esprit lui faisait perdre la tête et de temps en temps une main maladroite se glissait dans sa chevelure pour se donner de la contenance. Et à force de tourner dans les escaliers, de prendre le mauvais et de continuer dans un couloir au hasard, elle avait fini par se perdre. Cela faisait huit ans qu'elle était à Poudlard et elle n'était même pas foutue de retrouver son chemin – la gueule de bois n'excusait pas tout, mais peut-être que la fièvre qui lui prenait la tête avait sa part de responsabilité.  

Elle avait regardé autour d'elle, cherchant dans les quelques élèves qui rejoignaient leurs cours un visage familier qui aurait été capable de l'aider. Elle titubait, l'air malade, le teint pâle et le souffle rauque. Elle s'était approchée de quelqu'un au hasard dont elle reconnaissait vaguement les traits, et lorsqu'elle remarqua de qui il s'agissait, c'était trop tard pour tourner le dos et faire semblant de ne pas l'avoir vue.

« Salut euh. Soleil. »

Elle se trouvait nulle – elle avait peut-être pas été la nana la plus chaleureuse avec elle. Elle avait mis un point d'honneur à l'esquiver, à tout prix, malgré tout ce qu'elle pouvait faire ou dire, et même si elle avait l'élégance de la laisser tranquille. C'était son esprit qui lui faisait peur – instable, décadente. Mais elle n'avait rien à craindre, si elle ne s'introduisait pas à l'intérieur de son crâne, pas vrai ? Elle serra les dents.

« Désolée en fait je sais plus où je suis. Et je vais me perdre encore. Haha. Ha. »

Amère. Et ses paroles qui ne voulaient rien dire. Elle avait l'air bête, à se débattre contre ses propres idées, Fenry. A se chercher des excuses pour lui parler parce qu'elle n'avait pas envie d'être seule – pas dans son état. Alors pour une fois – une seule fois – dans sa vie, elle cherchait sa compagnie, même à elle, à Soleil.

« Je crois que je suis malade – ça doit être ça. Parce que je retrouve plus mon chemin. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
avatar

sérial-baiseuse

Messages : 406
Points : 520
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Mar 13 Juin - 11:31

Fenry et Soleil
« Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. »
Les cours de runes. Sa hantise. Soleil s'était elle-même dispensée de ce cours. De toute façon, elle était mauvaise. Ce n'est pas maintenant, à quelques jours des examens, qu'elle allait avoir subitement une révélation et que les runes allaient devenir quelque chose de compréhensible. Du quatrième étage, Soleil se dirigea vers les escaliers menant au cinquième. Le but était simple : rejoindre la salle des ordinateurs. Elle avait envie d'être seule et d'aller voir ce qu'il se passait chez les moldus. Et prendre des nouvelles de son père. De toute façon, cette salle demeurait presque toujours vide, les sorciers n'étant pas franchement connectés, surtout à cette heure de la journée. Les gens devaient normalement se trouver en cours. « Salut heu. Soleil. » La brunette n'avait même pas vu la Serpentarde s'approcher. Nul doute que si ça avait été le cas, elle aurait longé le mur, l'épiant de loin, de peur de l'importuner. Soleil pouvait bien sembler sûre d'elle parfois, face à la capitaine des verts, elle ne bronchait pas. Cette fille l'évitait purement et simplement. Elle aimerait ben savoir pourquoi mais l'admiration éprouvée envers Fenry la rendait intimidante à ses yeux. Mais là... Fenry ne paraissait pas dans son état normal. Déjà, elle lui parlait et en plus, elle n'avait pas l'air certaine de ses dires. Ou alors c'était une blague. Soleil se retourna brusquement et guetta le moindre élève. Elle s'attendait à des portables, prêts à filmer une situation cocasse et humiliante provoquée par la fille aux cheveux roses. Pourtant, il n'y avait qu'elles. Cette paranoïa ambiante poussa Soleil à se méfier. C'est drôle, parce-qu'elle n'attendait que ça, que Fenry lui parle un jour et là, maintenant que ça arrivait, elle la rejetait. « Sais-tu au moins où tu vas ? » Sa voix était froide, essayant d'être la moins sympathique possible. Elle ne l'avait même pas salué. La Serdaigle se sentit coupable, tout à coup. Mince, ce n'était pourtant pas une fille méchante, ni elle, ni la verte – enfin d'après ce qu'elle savait d'elle. « Bon, » soupira-t-elle. « je peux peut-être t'aider si tu veux. » En fait, elle éprouvait une certaine compassion pour Fenry. C'est vrai qu'elle n'avait pas l'air bien, la pauvre. Soleil se voulut rassurante. « Et puis, je peux peut-être te conduire à l'infirmerie si jamais ça va vraiment pas » La bleue insista sur ces derniers mots. Elle était gentille Soli, malgré tout, mais elle n'aimait pas franchement qu'on se moque d'elle. La conversation inhabituelle et l'état un peu second de la demoiselle nourrissait sa paranoïa lassante lui faisant penser que tout le monde lui voudrait potentiellement du mal...
© ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
avatar

Captain Queenie Bitch

Messages : 781
Points : 776
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Dim 18 Juin - 23:18


Keep losing your mind
Soleil avait l'air aussi perplexe que méfiante. Elle avait raison, après tout, ça n'avait jamais été dans les habitudes de Fenry de l'aborder aussi facilement – de l'aborder tout court, d'ailleurs. Et elle était tellement dans les vapes qu'elle n'avait même pas relevé le ton froid que Soleil avait employé. Fenry avait sincèrement réfléchi à sa question, et avait conclu qu'elle ne savait décidément pas où elle allait – sauf que sa destination devait forcément être soit l'infirmerie (qu'elle se promettait d'éviter), soit son dortoir. Donc son dortoir semblait être une solution plus envisageable.

Elle avait esquissé un maigre sourire lorsque ses pensées s'étaient égarées à travers les siennes, quelques secondes à peine, et sans vraiment prêter attention à l'aide que Soleil lui portait, dans toute sa bonté malgré toutes ses craintes, elle lui adressa un regard presque rassurant – il s'y prêtait en tous cas. Sauf que dans son état, ça ressemblait plus à un appel à l'aide..

« Ouais ça peut paraître bizarre mais je t'assure qu'il y a personne pour filmer mon incroyable performance de déchet humain. »

Après tout, s'il y avait quelqu'un qui devait avoir honte entre elles deux, c'était décidément Fenry. Donc pas de quoi s'inquiéter quant à la possibilité qu'elle feignait la faiblesse. Non, Fenry était réellement faible, sur le moment. Mais l'idée d'aller à l'infirmerie semblait la rendre un peu plus vaillante, déjà.

« Non, pas l'infirmerie. En fait je cherchais juste mon dortoir et.. Les escaliers m'ont fait des blagues. »

Elle se mordit l'intérieur de la joue, un peu honteuse lorsqu'elle se rendait compte du caractère pédant qu'elle pouvait adopter avec Soleil. Et elle soupira, peut-être un peu gênée, mais pourtant décidée à l'ignorer comme elle le faisait d'habitude dès le lendemain. Et la fièvre la faisait divaguer.

« Je suis pas la nana la plus accessible du monde hein. Je ris. Je veux dire. C'est même pas que je t'aime pas Soleil. Je sais pas. »

Elle disait vraiment n'importe quoi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
avatar

sérial-baiseuse

Messages : 406
Points : 520
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Dim 12 Nov - 17:16

Fenry et Soleil
« Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. »
Soleil fronça les sourcils. Ca ne lui plaisait pas que la serpentarde lise dans son esprit de cette façon. Alors il fallait qu’elle arrête. Et rapidement. Au-delà de ça, dans les faits, c’était sans doute vrai, la brune devait se faire des idées pour rien. Fenry n’aurait aucun bénéfice à faire ce genre de blague, vu l’état dans lequel elle se trouvait. Yeux vitreux, teint pâle, valises creusées. Elle semblait… exténuée. Un soupir s’échappa de nouveau d’entre ses lèvres. La rose lui faisait de la peine, l’envoyer balader ou se moquer de sa condition actuelle ne serait pas vraiment délicat. D’autant plus qu’elle s’était déjà retrouvée dans des situations similaires, parfois, et que c’était appréciable de pouvoir compter sur quelqu’un. Mais si ce n’était pas une personne de premier choix.

A l’évocation de l’infirmerie, Fenry se redressa, feignant sûrement de n’aller pas si mal que ça.. La bleue n’en fut pas surprise. C’était un lieu dans lequel on allait seulement quand il n’y avait aucune autre possibilité, la faute à l’infirmier, qui en avait fait une pièce qu’on fuyait comme la peste. Soleil regardait un des escaliers où, quelques mètres plus haut, se trouvait la salle convoitée avant que la serpentarde ne l’interrompe. Elle s’y rendrait plus tard. Le dortoir qu’elle cherchait ne se situait pas par là - en fait, elle n’était même pas à mi-chemin. Il allait falloir faire preuve de patience.

« Allez viens, je t’accompagne au moins jusqu’au rez-de-chaussée, si tu veux. Que tu nous fasses pas un malaise dans les escaliers. Là du coup, tu serais obligée d’aller à l’infirmerie… » grimaça la brunette à cette idée.

Soleil fit quelques pas en avant, rebroussant chemin vis-à-vis de son parcours initial, mais elle se stoppa net. Son regard cherchait celui de Fenry, interrogateur. « Qu’est-ce qu…? » qu’il ne tournait pas rond chez elle ? La serdaigle eut la décence de terminer sa phrase dans son esprit, bien qu’il y ait une chance sur deux que l’intéressée entende. Elle passa une main sur son visage, décontenancée. Ce n’était pas dans son plan d’avoir une discussion de ce genre avec Fenry, et pas aujourd’hui. Elle aurait dû fuir pendant qu’il en était encore temps, avant de lui proposer à deux reprises son aide. Elle n’était ni prête ni d’humeur  à faire face aux reproches qu’on pouvait lui faire. « Ecoute, je... Je m’en fiche. » Soleil se le répéta intérieurement, deux, trois fois. Mais non, elle ne s’en fichait pas. « T’as le droit de pas m’aimer. Même si je comprends pas bien pourquoi, enfin je sais pas ce que je t’ai fait non plus, et puis en plus, je crois qu’on ne s’est jamais vraiment parlées jusqu’à aujourd’hui alors j’ai beau cherché, je me dis que j’ai pas pu gaffer à ce point avec toi en si peu de contact et… » Elle se tut. Elle parlait définitivement trop.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
avatar

Captain Queenie Bitch

Messages : 781
Points : 776
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Mer 15 Nov - 16:02


Keep losing your mind
Le rez-de-chaussée, c'était une bonne idée. Fenry tentait d'éduquer ses pensées, de les mettre au pas, elle éduquait ses muscles, les ordres clairs qu'elle leur donnait suffisaient pour le moment à la faire suivre le rythme. Inconstante, les pensées ciblées, elle avançait, d'un pas à la fois, tentant de se concentrer et sur ses pieds et sur la voix de Soleil qui lui reprochait – quoi, d'ailleurs ?

Elle savait qu'elle n'était jamais tendre – froide, fuyante, qu'elle prenait ses jambes à son cour à la première occasion. La vérité, ce n'était même pas qu'elle ne l'aimait pas, Soleil. Elle lui faisait peur, mais c'était sûrement trop dur à comprendre.
Qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui dire ? « Salut Soleil je te parle pas d'habitude parce que t'es folle et que j'ai pas envie de devenir comme toi, bisou. »
C'était nul. Elle était pas aussi cruelle qu'elle en avait l'air. Et c'était certainement pas le genre de choses qu'elle aurait osé dire à quelqu'un qui ne lui avait rien fait.

« Ouais je sais, tu m'as rien fait. C'est pas toi. »

C'est pas toi, c'est moi.
On dirait un couple qui se sépare, Fenry dans la peau du mec qui vient de tromper sa nana, qui lui avoue pas mais qui refuse qu'elle culpabilise. Parce qu'il sait que tout est à cause de lui.
Enfin, si la nana n'avait rien à se reprocher, peut-être qu'il l'aurait pas trompée.
Allez savoir.

Fenry s'égarait dans ses pensées, et s'était mise à ricaner, sans aucune raison, juste parce qu'elle pensait à ce mec qui avait trompé sa meuf.
Putain.

« Y a des trucs qu'il vaut mieux pas savoir c'est tout. T'es juste quelqu'un... de.. oh je sais pas merde, on s'en fout ? »

T'es quelqu'un d'instable, Soleil – et elle avait aucune envie de sombrer, Fenry.
La folie, c'était le spectre qui lui courait après.
Les escaliers, c'était l'épreuve ultime, elle avait même pas encore franchi une marche que ses jambes tremblaient déjà. Elle venait d'y tomber une bonne dizaine de fois, elle n'avait pas vraiment envie que ça recommence. Elle y met un pied, et l'escalier se déplace.

« Haha, très drôle, Poudlard. Je déteste ces escaliers. »

Elle soupire, peut-être qu'elle avait besoin d'un peu plus d'explications que ça, mais elle y pouvait rien, Fenry, si elle avait pas envie de lui dire – c'était par égard plutôt que par égoïsme.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
avatar

sérial-baiseuse

Messages : 406
Points : 520
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Mar 21 Nov - 16:04

Fenry et Soleil
« Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. »
Alors là, c’était la meilleure. Soleil était tellement sur le cul qu’elle ne répondit pas tout de suite. Fenry avait l’air si… insolente. La brune lui donnait de son temps, renonçant à passer de bon moment, elle lui offrait son aide, à elle, qui ne lui adressait jamais la parole, qui la fuyait comme la peste. Elle aurait juste pu la laisser se sortir du pétrin toute seule et faire ce qu’elle avait prévu, se fichant grandement de ce qui pourrait arriver à la capitaine des verts. Mais non, Soleil avait pris la décision de l’aider, parce-qu’après tout, elle avait pas l’air méchante. Et Fenry ricanait.

La serpentarde gloussait bêtement, après avoir balancé que c’était pas la bleue le problème, qu’elle avait rien fait pour lui nuire. Qu’est-ce que ces bribes de phrases voulaient dire ? Qu’est-ce que ça sous entendait ?  Qu’est-ce qu’il ne fallait pas savoir ? Soleil cherchait ses mots, essayait de rassembler son esprit en un seul morceau pour être cohérente, elle. Les tentatives de son interlocutrice pour tenter de fuire - encore - ne la firent même pas sourire. Les escaliers n’avaient aucune envie de coopérer. Avec Fenry, du moins. Cette dernière n’était pas en position de jouer les camarades pompeux, arrogants à souhait en prenant les autres de haut comme s’ils ne pouvait pas comprendre. Si Soleil éprouvait de la compassion il y a quelques minutes de cela, il n’en restait pas une once. Son visage était crispé et son esprit emmêlé.

« Je ne sais pas si tu es au courant Fenry mais nous n’avons pas tous ton don de légilimancie. Quand tu communiques avec moi, j’ai besoin que tu finisses tes phrases pour qu’on se comprenne. » Dédain. Hargne. Excès. « Ca arrive là haut ou faut que je répète ? Ou que j’y pense plus fort, comme tu préfères. »

Une carapace venait de se briser. Une plus proche se créait déjà. Alors c’était à ça qu’elle était condamnée ? Inspirer la moquerie de ses pairs, les faire fuire avant même qu’ils n’aient eu le temps de faire connaissance ? Une folie incessante, vouée à devenir toujours plus grande, toujours plus secrète. Besoin d’extérioriser. Fenry venait de lui faire mal. Elle devait bien être au courant. Et elle l’a rejetait. Sans chercher à creuser. Les poils de ses bras se hérissèrent suite à de longs frémissements. Soleil se contrôlait. Cracher sa colère était une aide précieuse. Mais elle ne voulait pas s’enfoncer plus bas qu’elle ne l’était déjà. Un soupir.

Vite, l’aider et partir. Aller ailleurs et ne plus y penser.

« Marche donc un peu plus vaillamment. Même si les escaliers bougent, t’es sensée pouvoir tenir dessus quand même. » Le mouvement des jambes tremblante attira son regard. Un rictus. Soleil la rejoignit près des escaliers. « Ah oui, tu peux pas faire ça aujourd’hui, toi. La grande Fenry Williams a besoin d’aide, incapable de rejoindre seule son si lointain dortoir, coincée avec l’abominable Soleil. » Dernière phrase murmurée pour que l’intéressée soit la seule à entendre. La serdaigle tendit un bras vers elle. Peut-être que, malgré ses récentes paroles, Fenry accepterait son aide. Qu’elles en finissent avec cette entrevue sans queue ni tête.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
avatar

Captain Queenie Bitch

Messages : 781
Points : 776
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Ven 5 Jan - 14:29


Keep losing your mind
Aïe.
Elle avait raison, Soleil, quand elle lui crachait sa haine et son dédain. Elle ne pouvait pas lui en vouloir de la détester, elle qui l'avait toujours considérée comme une menace - elle qui l'avait toujours évitée parce qu'elle lui faisait simplement peur.
C'était pas vraiment contre elle ; ou justement, c'était tout à fait contre elle, mais pas dans le sens où elle l'entendait.
Elle avait rien fait de mal, Soleil. Elle était le mal.

Et Fenry soupire, de toute sa flemme. Elle n'avait pas envie de se battre, mais elle était trop fière pour admettre qu'elle était en tords.
Elle faisait rien de mal, Fenry ; elle se protégeait d'une folie qu'elle savait sienne.

« Ok, t'as raison. »

Elle voulait rien ajouter de plus, parce qu'elle se disait que ça allait calmer le feu.
La bonne blague.
Calmer le feu du Soleil.
Elle fronça les sourcils.

« Je te l'ai dit, y a des choses qu'il vaut mieux pas savoir. Et je pensais que t'aurais compris que l'intérieur de ta tête était pas l'endroit le plus accueillant pour une personne comme moi. »

C'est pour ça que je t'évite.
C'est pour ça que je vais pas voir dedans.
Parce que j'ai peur de me retrouver en toi, comme on se regarde dans un miroir.


C'était jamais fort accueillant, la décadence ; et dès les premières instabilités, Fenry avait pris peur ; un goût amer avait envahi son palais et une sensation de malaise avait pris ses tripes ; elle avait baissé les yeux et n'avait jamais arrêté de l'éviter.
Alors pourquoi aujourd'hui, c'était Soleil qu'elle croisait dans les couloirs ?

« Tu me fais peur, d'accord ? J'ai peur des voix qui murmurent sous ton crâne. »

Aïe.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
avatar

sérial-baiseuse

Messages : 406
Points : 520
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Jeu 8 Fév - 0:54

Fenry et Soleil
« Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. »
Étonnée d’abord, Soleil fronça les sourcils. Il était évident que cette réponse en cachait une autre. Fenry soupira. Que venait-elle de déclencher ? La brune venait tout juste de se rendre compte de l’ampleur de ses paroles. Elle reconnaissait bien là l’arrivée de ses épisodes de colère, dansant entre les limites du réel et de son esprit. Tu me fais peur. Et puis, un bourdonnement. La ligne était franchie. De conscience il n’était plus question, elle ne se résumait plus qu’à une mer déchaînée. Chaque vague se jetant sur la falaise était un mot de la serpentarde heurtant son âme torturée.

Ce n’aurait pas dû être une surprise.
Fenry savait qui elle était.
Fenry entendait ce qui se passait là-dessous.

Souffle saccadé, larmes naissantes, poitrine qui se soulevait trop rapidement pour qu’il y ait une quelconque coordination avec les battements de son pauvre petit coeur écorché. Alors c’était ça, sa vie ? Faire peur aux autres.

Les poings serrés, Soleil sentait ses ongles s’enfoncer dans sa paume.
La douleur face à la rage.
Une pensée au taille crayon contenant la lame chérie, toujours sur elle.
La souffrance pour recouvrer le calme.

Elle avait appris à se calmer, Soleil. Les crises étaient moins fréquentes. Moins violentes. Mais, quelques fois, au détour d’un couloir, mise face à ses problèmes et son esprit assombri, quelques fois elle perdait le contrôle. Mains tremblantes et rougies par la force de ses poings, la brune pointa du doigt son interlocutrice. « Tu n’as pas le droit de fouiller dans ma tête de cette façon. Tu n’as pas le droit. » Début criard et bafouillée, dernière phrase lancée dans un murmure.

Les crises étaient aussi moins longues. Une larme retenue glissa le long de sa joue, aussitôt effacée du revers de la main. Le coeur était toujours palpitant mais le souffle plus long. « Tu sais, je… évidemment que tu le sais, mon esprit t’est ouvert. » Elle ricane nerveusement. « Je pensais qu’on aurait pu bien s’entendre. Qu’on se ressemblait un peu. » Soleil se frotta les paumes, comme pour se donner une contenance. Hmm, elle aurait pu s’abstenir, ses récentes éraflures étaient sensibles. « J’imagine que je me suis trompée. » La serdaigle descendit une marche de ces foutus escaliers qui avaient provoqué cette rencontre.

Ce n’était pas un énième masque qu’elle avait remis en place. Soleil était à nue. C’était toujours comme ça. En l’espace de quelques minutes se déclenchait une tempête. Elle ravageait tout sur son passage ou s’autodétruisait. Ensuite, c’était le calme. Le silence. Le vide. Fenry pouvait bien fouiller ; à ce moment, il ne se passait plus rien en elle. Chaque colère menait à une réinitialisation des sentiments. La serpentarde y verrait sans doute le vide abyssale qui s’était emparée d’elle à l’instant.

La brune lui tendit la main, paume ouverte d’abord, puis finit par lui tendre le bras. « On va finir par le descendre, cet escalier ? » lança-t-elle, accompagné d’un faible sourire.
©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
avatar

Captain Queenie Bitch

Messages : 781
Points : 776
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Jeu 8 Fév - 15:05


Keep losing your mind
Sa perception s'était mise en route ; sondant avec toute l'intensité dont elle était capable l'esprit de Soleil qui se débattait contre lui-même ; contre les mots qu'elle avait osé prononcer et puis leur écho dans son être. A sentir le tumulte qu'elle avait causé, Fenry se sentit traître, mauvaise, stupide. En d'autres occasions, elle aurait certainement déchaîné ses tempêtes et, sans aucune barrière, aurait continué de massacrer l'ego.

Pour la première fois depuis longtemps, Fenry se sentit réellement coupable.
Elle qui levait toujours les yeux au ciel regardait maintenant ses orteils avec une certaine forme de honte ; et plongée dans une réflexion maladroite et embrumée par son état, elle parvint à distinguer de manière très claire ses sentiments dérangés.

Et puis tout recommence, plus rien ne naît, plus rien ne fleurit, Soleil est redevenue une page blanche ; comme si elle avait appuyé sur un bouton rouge et qu'elle avait tout envoyé à la poubelle. L'image rendit Fenry profondément triste. On va finir par le descendre, cet escalier ?

« Non. »

Ce n'était pas exactement ce qu'elle voulait dire, mais elle avait perdu les mots, et elle se sentait maladroite ; ridicule. Elle n'avait pas l'habitude de se sentir aussi précieuse quant aux mots à employer. Fenry ne mentait pas ; jamais ; et comme toujours, elle n'avait pas de filtres.

« Je veux dire non, tu ne t'es pas trompée. C'est parce que tu me ressembles que tu m'effraies. »

Tu fais naître en moi des sentiments contraires. De l'empathie et de la détresse ; de la colère et de la tristesse.
Fenry soupira, attrapa sa main, commençant à descendre les escaliers, et se maudit une fois de plus de ne pas avoir simplement accepté de se taire. Qu'est-ce qu'elle y pouvait ? Elle était incapable de fermer sa gueule.

« Je suis désolée. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
avatar

sérial-baiseuse

Messages : 406
Points : 520
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Jeu 1 Mar - 11:48

Fenry et Soleil
« Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. »
Non 》. Comment ça, non ? Savait-elle vraiment ce qu’elle voulait ? Soleil arqua un sourcil interrogateur, un peu accusateur aussi. S’était-il réellement passé tout ça, la prise de becs, la panique, la colère et le vide pour… rien ? La brune allait de nouveau hausser le ton quand, finalement, Fenry éclaircit la situation. Ce qu’elle lui apprend, ça la surprend, Soleil. Comment une fille comme Fenry, populaire, belle, sportive, sociale, administrant sa vie d’une main parfaite, avec des talents hors du commun, pouvait dire qu’une fille comme Soleil lui ressemblait ? C’était une blague, c’est ça ?

Les deux filles gardèrent le silence quelques minutes, de longs instants où Soleil scrutait le bas des escaliers, égarée dans ses nouvelles réflexions. Ça la perturbait, ce qu’avait dit Fenry. Il fallait bien se remettre en question. Tout le monde porte un masque. Ce que les autres savent de toi, ce n’est pas vraiment qui tu es. C’est ce que tu laisses entrevoir, ou ce que tu veux que les autres voient. Après tout, elle-même, Soleil, cachait ses soucis derrière des caprices ridicules, ou râlait pour pas grand chose. Pour masquer les tourments plus importants, un peu plus graves. Peut-être que c’était pareil avec Fenry. Peut-être qu’elle ne contrôlait pas sa vie mais qu’elle maîtrisait ce qu’elle en laissait voir.

Fenry s’excusa.
Soleil sourit.

Elle ne pouvait que comprendre sa situation. Soleil aussi était mesquine parfois, Soleil aussi était encore cuite de la veille parfois, et désagréable en conséquence, et Fenry aussi avait des problèmes, visiblement. La brunette posa la main sur l’épaule de la serpentarde, dans un geste plein de compassion, presque tendre. Soleil comprenait maintenant. Entendre les pensées des autres peut se révéler sympa, ou pratique. Mais se voir imposer les folies de sa camarade qui te pourchasse, déjà c’est lourd et il y a mille et une raisons d’avoir peur ; mais si en plus, tu es disposé à quelque chose de similaire, rien de pire qu’un rappel constant de ce qui te guette.

Bon, peut-être que Soleil s’avançait beaucoup. Elle s’était vite rendue à ces conclusions. Mais, en toute honnêteté, elle préfèrait croire ça pour le moment. C’était moins douloureux que de se dire que la serpentarde la fuyait par simple peur, ou dégoût. Là, ça semblait plus complexe. Et plus supportable.

Quoiqu’il en soit, Fenry n’avait jamais rien balancé sur Soleil, à personne. A priori. Il en serait de même pour la Serdaigle.

Les deux sorcières descendirent enfin les escaliers, l’une appuyée sur l’autre. Soleil restait silencieuse. Elle ne savait plus trop quoi dire. 《 Je… Enfin je t’en veux pas. Je comprends. Enfin peut-être pas. Mais c’est pas grave. 》Et maintenant ? Quel était l’état de leur relation ? Elles allaient se séparer et faire comme s’il n’y avait jamais rien eu ? Ou prendre en compte ce qui s’est dit cette dernière heure ? Soleil avait supporté la distance et la froideur de Fenry toutes ces années. Elle pouvait bien le faire deux ou trois de plus. C’est à toi de me dire, Fenry. Soleil ne voulait pas la forcer.

©️ ASHLING POUR EPICODE


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenry D. Williams
Captain Queenie Bitch
avatar

Captain Queenie Bitch

Messages : 781
Points : 776
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Mer 7 Mar - 21:37


Keep losing your mind
Elle n'avait rien ajouté de plus, gardant le silence après des mots qu'elle aurait préféré ne pas prononcer. C'était trop dur, pour Fenry, d'admettre qu'elle était en tords ; c'était trop dur, pour Fenry, de s'excuser et s'écraser. Alors elle ne se prononça plus, et le regard figé dans le vide, n'avait même plus fait l'effort d'esquisser le moindre sourire. Puis à vouloir garder sa fierté, on tombe dans l'escalier.

Ce qu'elle fit, Fenry, de toute sa grâce, trébuchant sur la dernière marche du dernier escalier, s'étalant de toute sa tronche contre le sol froid des sous-sols. Aujourd'hui n'était décidément pas sa journée et, quelque part au fond d'elle, Fenry sentit que ce n'était que le retour du karma - la foudre s'abattait sur elle pour tout ce qu'elle avait osé faire de mal. Face contre terre, piquée dans sa fierté et un grognement sourd au fond de la gorge. Comment garder la face quand celle-ci embrassait le sol ? Elle se mit à hurler.

« J'en ai marre, putain, journée de merde ! »

Elle se releva sans attendre que Soleil vienne l'aider, même en titubant - quoiqu'elle n'était pas sûre que Soleil l'aiderait. Elle soupira, épousseta ses vêtements vaguement, et haussa un sourcil en regardant son vis à vis.

« Qu'est-ce que t'as ? »

Elle attendit le rire ; le reproche, quoique ce soit qui puisse la vexer, la heurter. Mais elle perdit patience et lui tourna le dos, les lèvres pincées et un soupire au bord de celles-ci. Elle haussa les épaules et se mit à ricaner.

« J'ai fait exprès de toute façon c'est pour le spectacle »

Elle y croyait vraiment en plus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soleil A. Nilsson
sérial-baiseuse
avatar

sérial-baiseuse

Messages : 406
Points : 520
MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   Mer 11 Avr - 16:19

Fenry et Soleil
« Ne vous demandez pas pourquoi les gens deviennent fous. Demandez-vous pourquoi ils ne le deviennent pas. »
Elles approchaient enfin du lieu convoité. Cette rencontre bizarre de a à z allait prendre fin. Elles allaient arriver aux dortoirs des serpentards, se remercier (peut-être) et se quitter là-dessus. Soleil serait troublée par l’issue de cette entrevue, l’espace de quelques jours, puis la vie reprendrait son cours. Fenry serait toujours la capitaine et l’élève la plus populaire de Poudlard et Soleil recommencerait à faire partie des murs. Le monde tournerait à nouveau dans le bon sens.

Mais cette empotée-
Soleil retint un juron, d’abord agacée de nouveau, puis elle s'inquiéta quand même un peu, parce-qu’après tout, Fenry n’était pas en forme à la base ; elle voulut lui donner un coup de main mais elle se releva toute seule. Suite à ses hurlements, plusieurs curieux juvéniles ralentirent pour voir ce qu’il se tramait. La brune leur adressa quelques petits gestes de la main pour leur signifier de s’éclipser avant que Fenry ne leur hurle dessus à leur tour. Pour des jeunes élèves, il n’y avait presque pas plus traumatisant, c’était sûr. Une fois partis, Soleil étouffa un léger rire, parce-qu’il fallait l’avouer, Fenry s’était salement ramassée, mais elle n’oserait jamais lui rire au nez. Le ton agressif que cette dernière employa pour lui poser une question ne fit que confirmer ce qu’elle pensait. « Heu, bah rien... »

Soleil se balançait d’un pied à l’autre, comme s’il avait fallu qu’elle s’éclipse un instant aux toilettes. Le silence était long, et pesant, et elle ne savait pas quoi dire pour le briser. C’est l’inventive Fenry qui s’en chargea. Le spectacle, évidemment. Un sourcil haussé, son épaule vint rencontrer la rembarde d’escalier, où elle s’appuya. « Je vois. Tu veux peut-être qu’on rappelle ces gamins pour qu’ils viennent t’applaudir quand tu te seras mangée la porte en te précipitant ? »

Elle était presque moqueuse.

©️ ASHLING POUR EPICODE




@Fenry D. Williams ce temps désolée pls
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: keep losing your mind •• SOLEIL   

Revenir en haut Aller en bas
 
keep losing your mind •• SOLEIL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "The eternal sunshine of a spotless mind"
» [Feuilleton] G. Leroux L'Epouse du Soleil
» ecu d'or au soleil
» KTP Girafes au coucher de soleil
» coucher de soleil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Quatrième étage-
Sauter vers: