Closure coming soon | Ethan

Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Closure coming soon | Ethan Mar 23 Avr - 0:21




You vs The guy he told you not to worry about



Ces pensées finissaient par aller et venir comme des vagues, et érodaient un peu plus la confiance du Serpentard. Un coup d'oeil en classe, épiant ses camarades de classes, et elle revenait. Mais ce n'était qu'une lente érosion, qu'il avait décidé d'arrêter aujourd'hui.
Beckett arpentait les couloirs, attendant son heure, cherchant du regard un blaireau aux crocs acérés. L'idée de régler ça magiquement ou avec ses poings venait elle aussi colle les vagues, et alors qu'il pesait le pour et le contre, il faisait rouler sa baguette entre ses doigts.
L'islandais traçait sa route, déterminé, faisant peut-être plusieurs fois le même trajet juste pour le trouver, juste pour attendre que le couloir se vide pour pouvoir l'affronter, sans savoir quoi lui dire exactement. Une fois encore, il le fera à l'instinct.

Il cesse finalement de marcher, et se pose contre un mur. S'il murmure trois fois son nom les yeux fermés, peut-être qu'il allait apparaitre.
Mais Beckett n'en a pas eu besoin : le voilà qui apparait au bout du couloir. L'islandais prend une grande inspiration, fronce les sourcils et le détaille du regard sans retenue. Ces observations avaient déjà commencées en classe, mais là, il le voyait finalement de face, sans distraction.
C'est pour Beckett l'occasion de voir ce qu'il avait de mieux.
Pour un vampire, il n'avait pas l'air plus menaçant que cela. Il avait même rien à voir avec lui, rien du tout.
Aouch.
Calme, sérieux, bon élève, visiblement responsable et coincé.

- Stoker.


Cela ressemblaient de plus en plus à une mauvaise idée. De nombreuses émotions essayaient de s'emparer de lui et Beck ne pouvait que se frotter les yeux vite fait pour vainement tenter de remettre ses idées en place.

- C'est quoi, ton jeu à toi ?


Oh, c'était bien loin d'être ce qu'il avait en tête. Cependant, il n'y avait pas une seule question qui englobait toutes celles qui l'étouffent.
Le Serpent se détache se son mur, fronçant les sourcils, serrant sa baguette dans sa main plus par besoin de serrer le poing que par intention de s'en servir.

- Je veux dire...

Oh, il ne savait pas ce qu'il voulait dire.
Son regard se pose sur ce visage qui avait remplacé le sien, le toisant en silence. Eh, ces fameuses lèvres qui avaient envouté Bertram pendant plus d'un mois. Que pouvaient-elles avoir de plus ?
Lui qui pensait être passé outre ces ressentiments, ils remontaient vite. Et lui restait dressé face au semi vampire, tendu et salé.

- ...T'es qui ?? Parle moi de toi, Stoker.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Stoker
Boule de fluff à crocs
Boule de fluff à crocs
Ethan Stoker
Messages : 501
Points : 1559
En couple avec : Bertram Godfrey
Re: Closure coming soon | Ethan Mar 23 Avr - 2:04


Et un autre cours qui s’achève. J’avais quitté la salle de classe avec soulagement, m’empressant de défaire le nœud de ma cravate avant même d’avoir quitté l’étage. Insupportable ces trucs, à se demander qui était le sadique ayant décidé d’inclure ça dans l’uniforme. Qu’importe. J’étais fatigué ces temps-ci. Entre mes deux DEMA, les événements récents et tout ce qu’ils impliquaient, mes neurones tournaient à plein régime. Quand aurait-on des nouvelles concernant l’enquête ? Quand est-ce que le Crow et ses partisans allaient faire leur prochain coup de poker ? Qu’est-ce qui pouvait être fait contre eux ? Lorsque le moment viendrait, serais-je en mesure de protéger les gens qui comptaient pour moi ? Et en parlant de mes amis, j’avais décidé de faire un détour par le premier, dans mon chemin jusqu’au dortoir. Si je n’étais pas du genre à aimer traîner au salon commun, ce n’était pas le cas de tous mes camarades et, franchement, je n’aurais pas dit non à un peu de compagnie. Je sais, choquant. C’est à regret que je fus forcé de constater qu’il n’y avait personne. Enfin, qu’il n’y avait aucun membre de mon cercle d’ami très petit et fermé. Quand j’ai envie d’avoir la paix on me harcèle et quand je cherche de la compagnie c’est bon y’a plus personne. Trêve de pessimisme, peut-être pourrais-je trouver Gus au dortoir ? Perdu dans mes pensées, j’avais donc repris mon chemin sans en faire de cas. Ce que j’ignorais, c’est qu’un drôle de tour du hasard avant choisi d’accéder à ma requête. Quelqu’un m’attendait. Je jaugeai d’un œil sceptique celui qui m’avait interpellé, lui retournant la faveur d’une voix qui ne trahissait aucune émotion en particulier.

« Campbell. »

Je repérai bien sûr sa baguette qu’il semblait tenir fermement en main et l’odeur de cigarette qui s’accrochait à lui et à ses vêtements. Deux trucs qui ne riment pas avec un accueil chaleureux réussi, selon mes standards. Oh et, bien sûr, il y avait un autre fait clé à ne pas oublier : Beckett est l’ex-copain de Bertram. J’ai promis de ne pas lui faire de mal tant qu’il ne s’en prend qu’à moi, mais ça ne signifie pas que je me suis engagé à être amical, s’il devait m’apostropher dans un couloir. Direct, ce qui n’était pas un mal, le serpent me demanda quel était mon jeu. Drôle de question, j’ai l’air de jouer à quelque chose, là tout de suite ? Je suis à deux doigts de lui répondre : l’hippoball avec la tête la plus sérieuse que j’ai, mais je me retiens en serrant les lèvres. Cherche pas la merde, Ethan, t’as promis. Alors j’hausse simplement un sourcil, interrogateur. Il reformule. Qui je suis ? En voilà une drôle de question.

« Tu sais vraiment mettre les gens à l’aise. »

J’ai un nouveau regard pour sa baguette, en espérant qu’il comprenne le message. Ceci dit ça m’intrigue. Pourquoi il veut savoir ça ? Je suis du genre à aimer donner une chance aux gens et à laisser parler leurs actes pour eux, mais j’ignore si dans ce cas ci je devrais. Enfin, techniquement il a rien faire de mal dans l’histoire, lui. Puis c’est quelqu’un qui a compté pour Bertram, qui compte toujours d’une certaine façon. Et c’est aussi un ami de Gus. Je dois faire un effort, au moins pour eux.

« Pourquoi tu demandes ? Et qu’est-ce que tu veux savoir exactement ? »
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: Closure coming soon | Ethan Mer 24 Avr - 14:13




You vs The guy he told you not to worry about



Oh, oui sa baguette. Ses yeux se plissent, puis ses épaules se haussent. La magie n'est même pas son premier réflexe, mais il venait d'apprendre que c'est un bon coup de bluff. Le mettre à l'aise est le cadet de ses soucis. Il est lui même loin d'être détendu.
Il est même à des lieues d'en avoir quelque chose à faire qu'Etan soit à l'aise ou non.

En plus il esquivait la question. Beckett secoue la tête, las; quelle perte de temps. Il lui fallait du thé et un massage pour se détendre, répondre finalement à une bête interrogation qui n'allait pas lui faire du mal ? Fait-il partie de ces gens qui refusent de parler d'eux par soucis d'image ou d'informations jalousement gardées du reste du monde ?
Cette question n'est pas un piège, la réponse par contre, pourrait. C'est peut-être ce qui nous effraie tous.
L'islandais tient difficilement sur place. Trop de choses défilaient dans son esprit, bloquant ses mots dans sa gorge. Parfois pour le mieux.

- C'est pas une question compliquée !

Si, c'était la pire. Lui même qui s'efforce d'y répondre avec le plus de sincérité n'arrivait qu'à gratter une infime partie de la réponse. Pas besoin de lui expliquer que la réponse ne sera jamais la bonne, il n'attendait pas la vérité absolue de toute façon.
Et il pourrait aller droit au but, l'aiguiller, vider son sac et se lâcher de cette mauvaise énergie qui parcourait son corps. Cela détendrait ses épaules, et ils pourraient en parler calmement.
Mais il avait d'autres plans.

- Tu t'en fous de que ce je veux savoir, Stoker.


Son regard se fixe au sien, âpre.
Cela se saurait. Ils n'en seraient pas là.
Mais il désirait véritablement entendre le semi vampire parler de lui, un plan s'était esquissé dans son esprit frénétique, qui servirait de point de départ à la suite. C'était peut-être bancal. Sûrement qu'un 'je frappe puis pose mes questions', qu'il apprécie pourtant énormément.

- Parle moi de toi.


Il réassure son emprise sur sa baguette, la serrant moins, changeant son pied d'appui. Ce fut une vaine tentative de paraître moins... Intimidant ?

- Tu peux même être original, le faire en chantant,... Fais comme bon te semble. Ne nous fais juste pas perdre de temps.

Son ton était n'était pas encore agressif, malgré son allure instable. A la rigueur, il trahissait une certaine rancoeur.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Stoker
Boule de fluff à crocs
Boule de fluff à crocs
Ethan Stoker
Messages : 501
Points : 1559
En couple avec : Bertram Godfrey
Re: Closure coming soon | Ethan Mer 24 Avr - 14:41


Pas une question compliqué ? Mouais. Je croise les bras, me fais un peu plus fermé malgré moi. Il a beau avoir fait un pas vers moi pour, je pense, ouvrir une conversation, il n’a pourtant pas l’air de vouloir dialoguer. Beckett demande simplement une réponse à sa question pas claire du tout, avançant que j’en ai rien à faire de ce qu’il veut savoir. Bah si, ça me concerne quand même, non ? On dirait pas puisqu’il m’ordonne de lui parler de moi. Ce n’est même pas une question. Pire, il me dit de le faire en chantant si ça me chante, tant que je ne nous fait pas perdre de temps. Peut-être que je devrais lui rappeler que c’est lui qui est venu me trouver le premier et que, par conséquent, c’est lui qui me fait perdre mon temps. Sérieusement sa façon de faire a le don de ne pas me plaire du tout. Je suis à deux doigts de l’ignorer et de simplement continuer mon chemin. J’ai pas promis de collaborer, j’ai pas promis de lui raconter ma vie au détour d’un couloir et j’ai surtout pas promis de me plier à ses ordres. Je ne lui dois absolument rien. Mais il a compté pour Bertram.

Alors je soupire, j’essaie de le jauger une nouvelle fois. Il a l’air du type nerveux, ou alors cette discussion lui demande vraiment toute sa volonté. Je note aussi qu’il est plus grand que Gus. Plus petit que Bertram ? Ou alors c’est sa posture, j’hésite. Est-ce qu’il y a des chances qu’il passe à l’attaque si je coopère pas ? Il a l’air assez tendu pour. Est-ce une raison pour courber l’échine et lui donner tout ce qu’il demande ? On a déjà établi que je ne me laissais pas intimider par des terroristes alors par Campbell…

« Peut-être que je l’ai pas dit assez clairement. Dis-moi ce que tu veux savoir et pourquoi. »

Bon, okay, c’était peut-être un peu sec. Elle est où ta bonne volonté, Ethan ? Qu’est-ce qu’il t’a fait ce gars à part être désagréable et avoir rendu Bertram heureux pendant un temps ? Je soupire encore, bras toujours croisés, mais je me fais moins confrontationnel. L’air ennuyé, j’ai détourné les yeux et j’explique.

« J’ai pas l’intention de te raconter toute ma vie et je pense pas que ça t’intéresse. Si tu me demandes juste ce que tu veux vraiment savoir ce sera plus facile de te donner une réponse satisfaisante et on pourra tous les deux éviter de perdre notre temps. »
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: Closure coming soon | Ethan Mer 24 Avr - 15:30




You vs The guy he told you not to worry about



Bien. Il lui montre, comment on répond à une question. qu'avait-il à protéger à part son ego ? Ce qui, oui, fait perdre du temps, le semi vampire le lui prouvait bel et bien.

- Oh, avec plaisir ! Écoute bien, c'est pas tout les jours qu'on va te donner une réponse claire et limpide, ça t'inspirera peut être pour la suite.

Il s’interrompt et plisse les yeux, soudain conscient qu'il s'emporte trop. Son visage se renfrogne et balaie l'air de la main. Non, pas d'excuse, quand même pas !
Et limpide, ce n'était peut-être pas le mot. Cependant, ce serait à l'image de ce qu'il se passe dans sa tête.

- Voici mon plan, dont tu te méfies pour une raison qui m’échappe : je veux savoir quel genre de type est le gars qui s'est dit "eh, ce mec est en couple. Je désire l'avoir que pour moi !"

Oh, revoilà ce genre de moment où son esprit échappe de son contrôle et s'exprime, malgré sa poitrine qui se ressert.

- Bonus si on cache à son abruti de copain qu'on s'aime !


Ah les bons souvenirs. 2029 avait commencé sous le signe de l'imbécile heureux, réservant de nouvelles peines et frayeurs à affronter seul.
Bon retour dans ce monde de mensonges et faux semblants qu'il hait par dessus tout !

- Je m'en fous des réponses satisfaisantes, Stoker, jsuis pas ton prof ! Je veux une réponse honnête. Tu sais, un truc qu'on me doit depuis... Jsais pas. Janvier ?

Depuis toujours ?
Son regard reste difficilement accroché au Poufsouffle, et vacille finalement pour chuter au sol.

- Je tenais à ce que tu me dises si t'es plus qu'un égoïste et un blaireau qui refuse de réponse à l'une de mes question sans savoir mon but. Pour un strict minimum d'authenticité.

Il se tait, moins agité.
Déballer ces flots de pensées détendent ses épaules, le cloue au sol en même temps qu'elles l'étouffent.

- C'est foutu, maintenant.


Qu'avait-il à protéger sur sa vie, de toute façon, pour ne même pas daigner donner un semblant de réponse ?  
Beck finit par hausser les épaules mollement. Et maintenant quoi ? Il n'aurait plus la franchise de la part d'un menteur, et essaie de chasser l'idée qu'attendre un peu de vérité après tant de mensonges est d'un naïf sans précédent.
Il n'en aurait pas eu, de la vérité, même s'il avait répondu plus tôt. Beck aurait juste suivi son instinct, son bullshitomètre alors.
Une prochaine fois.

- J'm'en tamponne que vous copuliez. Ou autre... J'ai juste besoin de savoir quel type m'a éclipsé si facilement.

Pourquoi prendre soin de son ego, même ? Tellement mainstream.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Stoker
Boule de fluff à crocs
Boule de fluff à crocs
Ethan Stoker
Messages : 501
Points : 1559
En couple avec : Bertram Godfrey
Re: Closure coming soon | Ethan Mer 24 Avr - 19:17


Mon petit doigt me dit que ma non-réponse ne lui a pas plu. J’essaie de nous faciliter la vie à tous les deux, Beckett. C’est déjà bien que je sois encore là à t’écouter, mais passons. Il marque un moment d’arrêt, d’hésitation, qu’il repousse avant de reprendre avec conviction. Ce gars en a lourd sur le cœur et quelque part ça me donne envie de compatir, même si je n’en ai probablement pas le droit. Je serre les dents lorsqu’il explique vouloir savoir quel type de gars se dit vouloir voler le copain de quelqu’un d’autre. Déjà on ne vole pas quelqu’un, ce n’est pas comme ça que ça fonctionne, et ensuite ça me fait me demander ce que Bertram lui a dit exactement. De quoi est-il au courant ? Bonus si on cache à son abruti de copain qu’on s’aime ! Pas beaucoup visiblement. Pense-t-il que le Serdaigle l’a trompé sur une longue période ? Le vert veut une réponse honnête, une réponse qu’il estime mériter depuis janvier. Je déglutis. Je repense à nos rencontres sous les gradins, aux expériences semi-réussies de Bertram pour me faciliter la vie. Peut-être qu’on les lui doit depuis plus longtemps qu’il ne le pense, ces explications. Difficile à dire.

Ce que Beckett voulait entendre, c’est que je ne suis pas un égoïste de blaireau. Ça me fait le considérer d’un autre angle. Je ne le connais pas très bien alors les hypothèses sont permises. Veut-il savoir qui s’est avéré meilleur que lui ? Veut-il savoir si c’est vraiment le mieux pour Bertram, s’assurer qu’il pourra être plus heureux maintenant que durant leur relation ? Que je mérite d’être avec Bertram ? La clarification ne tarde pas à arriver et, quelque part, je suis presque déçu. Alors c’était bien ma première idée. Il veut savoir qui a été mieux que lui, ce que j’ai de plus que lui. Il essaie de rationnaliser les choses, de trouver une raison concrète pour s’expliquer tout ça et peut-être apprendre de cette expérience. Quelle est la meilleure chose que je puisse lui dire ? Je sais.

« Tu veux une réponse honnête ? Fine. »

Ça risque de faire mal, mais il ne pourra pas dire que je ne lui ai pas donné ce qu’il me demandait.

« Je suis un Poufsouffle, un semi-vampire un peu chiant qui suis deux DEMA pour essayer de s’assurer un bel avenir dans une profession qui lui plairait. Je ne te connais pas, mais la vérité c’est que je n’ai probablement rien de plus que toi. Je suis juste un gars normal qui a envie de contribuer au bonheur de Bertram. C’est tout. »

Je marque une pause. Est-ce que je devrais continuer ? Est-ce que je devrais arrêter ? Il a demandé la vérité. Il y a probablement des trucs qu’il veut savoir, qui lui tournent en tête et qui l’empêchent d’arrêter d’y penser. Si j’étais à sa place et que j’avais pas toutes les informations, c’est ce que je me dirais. C’est le moment ou jamais d’être brutalement honnête, ne serait-ce que par compassion.

« Pour ce que ça vaut, il m’avait demandé à ce qu’on reste simplement amis et j’avais accepté, pour respecter sa décision. Nous ne nous sommes pas parlé pour autre chose que pour les cours pendant plusieurs semaines. Je ne savais même pas qu’il avait l’intention de rompre avec toi et il l’a fait sans savoir ce que je ressentais encore ou pas de mon côté. Cette décision il l’a pris seul, après de longues réflexions et sans interférences extérieures. »

À ma connaissance en tout cas. Peut-être qu'entre temps il s'est passé d'autres trucs entre eux dont je ne suis pas au courant. Je l'ignore et, bien franchement, j'estime que ça ne me concerne pas. C'est entre eux deux. Nouvelle pause alors que je soupire et que je décroise les bras pour mettre les mains dans les poches de ma cape de sorcier, celle qui vient avec l’uniforme de Poudlard.

« T’as ce que tu voulais ou t’as toujours envie de m’entendre chanter ? »
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: Closure coming soon | Ethan Mer 24 Avr - 23:32




You vs The guy he told you not to worry about



Pas trop tôt !
Et il écoute, sans grande expression sur le visage. Poufsouffle, semi vampire, job et amour. S'il devait y avoir un recueil collectionnant les réponses impersonnelles, celle ci serait en première page. Bon, pas pour sa particularité, bien sûr. Au moins il veillait au bonheur de Bertram, comme il l'imaginait. Pas besoin de s'inquiéter de lui, comme prévu : il était bien entouré, savait se débrouiller et avait déjà quelqu'un pour le rassurer et le réconforter.
L'islandais rester silencieux, n'interrompant pas cet élan  de générosité. La suite capte toute son attention. Alors, comme cela, il avait voulu poser une limite, et malgré cela, il ne faisait que penser à lui ?
Quel scénario, quand même; un baiser -il ignorait s'il y avait eu plus, et ils gardent leurs distances, mais c'était déjà trop, il ne pouvait pas y résister. La passion qui l'emporte, l'amour gagne, la foule est en délire et les femmes pleurent. Et lui, aussi.
Ses yeux se perdent, et il se laisse emporter par de nouvelles réflexions.

Sa question le tire de ses pensées. Il en serait presque reconnaissant : il n'y avait rien de plaisant à se perdre dans le for intérieur de l'Islandais.

- Ah... Ce serait drôle.

Et il laisse le silence s'installer. Beckett n'avait pas ce qu'il voulait, et cherchait une manière de l'exprimer clairement.

- J'étais sérieux quand je te proposais d'être original.

Beckett range sa baguette. Peut-être n'en avait-il pas besoin.

- Je suis John doe et je veux avoir un job stable, quelqu'un à aimer et je n'ai rien de spécial. Possiblement une famille heureuse. Il pose finalement ses yeux sur lui. Vraiment ? Ca me dit rien du tout sur toi. Tu m'aurais dit l'heure, ce serait revenu au mêm- Non ! au moins j'aurais appris un truc.

Peut-être s'étaient-ils bien trouvé. Réponse moyenne pour sauvegarder les apparences. Sauf qu'il donnait moins l'impression de cacher son jeu.

- Ou c'est juste triste.

Il plisse les yeux, prenant un petit pour réfléchir.
Ca arrive, oui.
Les gens, ça le dépasse. Les comprendre le dépasse, bien qu'il essaie, encore et encore. Il y avait quelque chose de grisant à tenter de trouver une faille où enfoncer, il l'avait oublié.

- Et puis... Ouais. Tu n'a rien dit sur toi du tout. T'as enchainé sur Bertram.

Pour n'en dire que du bien, forcément. Dédommageons le, tiens.
Mais rien sur lui, ses prises de décision ou réflexions, nada. Le sujet avait dévié.

- J'attends toujours ta réponse honnête.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Stoker
Boule de fluff à crocs
Boule de fluff à crocs
Ethan Stoker
Messages : 501
Points : 1559
En couple avec : Bertram Godfrey
Re: Closure coming soon | Ethan Jeu 25 Avr - 0:27


Peut-être que la proposition de chant étant en trop. Un brin trop sec, trop impoli ou provocateur. Pourtant le vert ne semble pas s’en formaliser et je ne sais pas si c’est parce qu’il s’en fout vraiment ou s’il n’est pas trop occupé à réfléchir à ce que je viens de lui dire. Ceci étant dit, il n’a pas l’air satisfait pour autant. Comme ça je ne suis pas assez original pour monsieur ? Ah bah c’est dommage, arrêtez tout je dois aller repenser ma vie. Non, je suis vraiment de mauvaise foi. Je ne dois pas me refermer comme ça et le repousser, pas si je peux régler la situation pacifiquement, pour Bertram. Le Serpentard me fait remarquer que ce que j’ai dit était ridiculement normal et, quelque part, j’ai envie de lui répondre que that’s the point. Est-ce que c’est triste ? Je ne saurais le dire, j’ai pas ce genre de recul sur ma situation. Je sais juste que je détourne le regard, inconfortable. Si j’avais su que c’est lui qui allait me plaindre…

Après un certain temps de réflexion, le vert insiste. J’ai pas parlé de moi, juste de Bertram. Ma réponse honnête à quoi ? Je te l’ai dit que je l’ai pas volé, il a prit cette décision tout seul. À ce titre ne devrais-tu pas simplement la respecter et vivre avec ? Sa décision je veux dire. Certes, j’ai un peu menti sur la fin, mais ça. Enfin, je ne vois pas ce qu’il veut que je dise de plus. Mon signe astrologique peut-être ? Ma main s’égare contre ma nuque.

« Je ne sais vraiment pas à quoi tu t’attends. Je suis un mec normal, qui aime écouter de la musique, qui veut réussir dans la vie. Je joue à l’hippoball, mais dans une école comprenant huit équipes sportives c’est pas vraiment une surprise. J’essaie de faire les bons choix et d’être une bonne personne et parfois je me plante, comme tout le monde. Un look average, des passe-temps clichés que j’ai pas toujours le temps de faire parce que je dois étudier. J’ai rien de spécial. Oh, et… »

Je sors mon pineapple de ma poche et appuie sur le bouton pour en illuminer l’écran. Ceci fait, je le remets à sa place le plus naturellement du monde.

« Il est 16h32. J’ai bien peur d’être assez décevant comme gars. Je peux y aller ou est-ce qu’il y avait autre chose ? »
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: Closure coming soon | Ethan Jeu 25 Avr - 1:41




You vs The guy he told you not to worry about



Être une bonne personne, voilà un objectif qui lui semblait à des années lumières. Bien qu'il ai décidé de faire ce qui lui semblait juste et le plus fidèle à lui même, il dépassait parfois la limite entre le bien et le mal. La seule chose qui importait étant de rester honnête envers lui même et les autres.
Ce serait ça, la différence ?

Il venait de lui donner l'heure. Tout simplement.
Il est 16h32 et la première chose à laquelle Beck pense c'est ce qu'il pouvait avoir de prévu pour la suite de l'après midi. Pire même : c'est carrément l'heure du snack.

- Uh. Pas trop tôt.

Ethan lui avait en effet partagé son but. Être bon.

- T'as merdé quand même, je veux dire... Une bonne personne...

Une nouvelle pause où il fronce les sourcils et serre la mâchoire.

- Je suis juste curieux. Une bonne personne qui n'a rien de spécial se dit pas que c'est limite, tu sais... se mêler d'un couple ?

Il hausse les épaules et avance de quelques pas, profitant de la largeur du couloir pour se dégourdir les jambes. L'espace lui appartenait finalement.

- Promis, j'en parle plus après ! C'est juste que je me pose souvent la question.

Ses mains disparaissent dans ses poches, et regarde ses pieds avancer. Pas de remord, rien ? Lui même ignorait, malgré sa morale douteuse, s'il irait jusque là.
Mentir et blesser des gens inutilement ? En fait, non.

- Puis c'est pas n'importe quel type lambda qui ferait ça...

La théorie de l'homme ordinaire ne le satisfait pas. Déjà, c'est un semi-vampire. Ensuite, il était convaincu que tout le monde mentait pour se préserver. Troisièmement, Bertram, trouver de l'intérêt dans un gars banal à en crever ?

Beck s'arrête, se frotte le visage et laisse son regard vagabonder le long du mur, finalement bien ancré sur ses appuis et loin d'être aussi menaçant qu'au début de leur rencontre. Cette boule qui lui restait au travers de la gorge avait dû sortir. Le reste, il le devait à la potion d'Argus.

- tu sais quoi ? T'es un poufsouffle, tu connais les cuisines. Montre moi comment voler de la nourriture sans se faire jeter dehors, et je te pardonne toutes tes erreurs.


Snack time.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Stoker
Boule de fluff à crocs
Boule de fluff à crocs
Ethan Stoker
Messages : 501
Points : 1559
En couple avec : Bertram Godfrey
Re: Closure coming soon | Ethan Jeu 25 Avr - 3:35


Pas trop tôt. J’aurais donc réussi à lui dire un truc qu’il avait envie d’entendre ? Je sais pas trop en quoi c’est mieux que ce que j’ai dit juste avant, mais si ça lui convient je ne vais certainement pas m’en plaindre. Il se permet néanmoins de me partager son ressenti sur la situation et, quelque part, j’estime qu’il n’a pas tort. C’est juste un peu embêtant, lorsque Beckett formule la question ainsi, chargée de reproches. Enfin, c’est ce que j’ai mérité, non ? Je dois faire face aux conséquences de mes actions et assumer, parce que c’est ce que ferait une bonne personne. Parce qu’au fond c’est un prix bien faible à payer considérant que, de nous deux, c’est lui qui a le plus perdu au change. Pire, le vert s’empresse de dire qu’après il n’en parle plus. Comme s’il avait peur de me faire chier avec ses histoires. Il se pose juste la question, il veut juste savoir. Beckett me rappelle un petit garçon qui veut juste apprendre, qui est curieux et qui se mets parfois dans le pétrin à cause de ça. Parce qu’il est parti à l’aventure et qu’il n’y avait personne pour lui dire de faire attention en chemin.

« T’as probablement raison. Une bonne personne n’aurait sans doute pas fait ça. J’essaie de l’être et de prendre les bonnes décisions, mais faut croire que c’est pas encore tout à fait ça. Je suis pas parfait, je le reconnais. »

Même que je le sais trop bien. C’était même l’une des premières choses que j’ai dit à Gus : je devais le regretter. Je pensais pas qu’il y avait, en moi, une part assez obscure pour que ça ne me dérange pas. Si c’était à refaire, j’hésiterais même pas. J’aime Bertram et, dans cette question posée avec une curiosité aussi amère qu’innocente, Beckett me rappelle qu’il n’y a pas grand-chose que je ne serais pas prêt à faire pour le Serdaigle. Quitte à bafouer mes propres principes et mes propres aspirations morales. Au fond de moi je ne suis sans doute pas aussi lisse que je m’efforce de le prétendre. Pas aussi inoffensif. Pas aussi humain.

Le serpent se frotte le visage, peut-être encore en train de réfléchir à tout ça ou que sais-je. Peut-être est-il en train de me juger, de se forger sa propre opinion pour mieux apprivoiser la situation et se faire une raison. Au moins il paraissait moins tendu, moins nerveux. Les chances pour qu’il me saute au visage devaient avoir diminué et, vu la proposition qu’il ne tarde pas à me faire, je ne devais pas être loin de la vérité. Un instant, quoi ? Il me pardonne tout si je l’aide à s’infiltrer dans les cuisines ? C’est un gag ? Il ne peut quand même pas être sérieux. Pourtant ça en a tout l’air. Gêné, ma main se passe contre ma nuque. Beckett ne le réalise probablement pas, mais il a réussi à mettre le doigt sur l’un des trucs qui, justement, me distingue de tout le monde. Si le vert voulait savoir ce qui me différenciait des autres, il était sur la bonne voie.

« J’aimerais bien t’aider, mais… Il se trouve que je ne suis jamais allé dans les cuisines. À dire vrai je ne mange pas non plus dans la grande salle. Parce que… À dire vrai je ne mange pas de nourriture. Enfin, je peux, mais… C’est un peu inutile pour moi. »
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: Closure coming soon | Ethan Sam 27 Avr - 13:12




You vs The guy he told you not to worry about



Loin d'être parfait, ils sont d'accord là dessus.
Bien que personne le soit, même pas lui, même pas Bertram. Ni ses héros de fictions. En attendant, cela ne le rassurait pas.

Comment ? T'es Poufsouffle et t'es jamais allé en cuisine, allo ?
Semi-vampire, bien sûr. Il avait presque oublié. Pas de burgers ni de pizza, quelle vie triste. Banal et un seul plat pour le restant de ses jours.

- Jamais ?

Il prend une pause, puis lui adresse un léger sourire en coin.
Celui qui annonce le début d'un méfait, d'une aventure, ou les deux en même temps. Leur mésaventure commune était déjà derrière lui : ils ont pu discuter, et il se sentait mieux. Il n'y a pas à dire, la magie fait des miracles ! Beckett allait commencer à s'intéresser un peu plus aux potions, au lieu de se focaliser sur comment les rendre ingérable.

- Y a une première fois à tout !


Si on lui avait dit qu'il irait partir voler de la nourriture avec l'homme qui hante les pensées de Bertram depuis 2029, il ne l'aurait pas cru lui même.
C'est bien son genre : lancer des explorations à ce genre d'inconnu un peu coincé, qu'il ne connaît à peine et sortir des gens de leur zone de confort.

- Tu peux pas partir de Poudlard sans au moins avoir vu la cuisine !


Il commence déjà à reculer, se mettant en route pour cette merveilleuse destination remplie de nourriture gratuite.

- Ou la chapelle. Ou la salle de bain des préfets. Ou la forêt interdite...


Sûrement, le semi-vampire n'avait rien fait pour enfreindre le règlement. Même leur Serdaigle commun avait cédé par le coté Indiana Jones de la force !
L'islandais n’irait peut-être pas jusqu'à entraîner Ethan dans une bucket list à  son tour, il ne fallait pas non plus abuser : il avait quand même gâché son début d'année. Là, il avait besoin d'un Poufsouffle pour lui ouvrir les portes des gardes manger.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Stoker
Boule de fluff à crocs
Boule de fluff à crocs
Ethan Stoker
Messages : 501
Points : 1559
En couple avec : Bertram Godfrey
Re: Closure coming soon | Ethan Dim 28 Avr - 21:13


Même si ça ne m’enchante pas particulièrement, j’ai fait l’effort de lui expliquer au moins en partie ma relation compliquée avec la nourriture et, par conséquent, les cuisines. On dirait que c’est quelque chose de très surprenant puisque, comme s’il n’y croyait pas tout à fait, Beckett insiste. Jamais ?

« Jamais. »

Loin de se laisser démonter, ceci dit, le vert y va d’un enthousiasme qui me surprend. Une première fois à tout ? Enfin, je suppose, mais mon intérêt pour cet endroit en particulier est comme qui dirait limité. Son argument ? Je ne peux pas quitter Poudlard sans en avoir vu les cuisines. Ou littéralement chacune des pièces du château, à en croire son énumération. Vraiment ? Bras croisés, je demeure sceptique. Quelque part je ne sais pas si je suis étonné ou, au contraire, pas du tout. Camarade de boisson d’Argus et ex-copain de Bertram hein ? J’avoue que, pour le coup, moi aussi je commence à me poser des questions. C’est pratiquement le jour et la nuit. Enfin, sans doute qu’il doit être de très bonne compagnie après quelques bières, quand on est sur la même longueur d’ondes. Mais et Bertram ? Était-ce donc le genre de gars qui l’attirait ? Pas que je sois sceptique, simplement… Du coup il me trouve quoi déjà ? C’est pas trop le moment pour les remises en question.

« Attends, Beckett ? Tu… Tu penses vraiment que je vais te suivre jusqu’aux cuisines ? »

Tu m’as posé trois questions et c’est bon, maintenant t’as envie d’être potes ? Puis pourquoi est-ce que je t’aiderais de toute manière ? Y’a peut-être une raison pour laquelle les élèves ne sont pas supposés aller dans la cuisine à tout moment. Les elfes de maison ont beaucoup de boulot, je suis certain qu’ils bossent dur pour préparer à manger pour tout le monde. Certes, c’est un peu hypocrite parce que si c’était Gus qui me demandait, ou Sera, ou Dorothy, ou un de mes amis quoi, sans doute que je dirais oui sans y réfléchir. Quelque part c’est quand même sympa de sa part de pas m’en vouloir jusqu’à en venir aux poings et je ne veux pas avoir l’air de pas être reconnaissant. Puis ce serait l’idéal, pour Bertram, qu’il reste le moins d’animosité possible après toute cette histoire. Ajoutons-y une bonne petite excuse, pour faire comprendre que j’ai pas de problème avec lui comme telle. Tant pis si ça le porte à croire que je suis chiant, de toute façon je ne cherche certainement pas son approbation.

« Je veux dire... J’allais étudier, en fait. Tu sais, double DEMA, tout ça. Ça demande beaucoup de travail. »
Voir le profil de l'utilisateur
Beckett Campbell
Eleve né-moldu
Eleve né-moldu
Beckett Campbell
Messages : 619
Points : 1402
Re: Closure coming soon | Ethan Lun 29 Avr - 23:14




You vs The guy he told you not to worry about


Beckett hoche tout simplement la tête : oui il pense qu'il va le suivre jusqu'aux cuisines. Fake it 'till you make it, pas vrai ? Jusqu'ici, cette formule lui avait ouvert de nombreuses portes, et nombreux sont ceux qui le suivait dans son sillon. Bertram lui même avait bien fini par le suivre profondément dans la forêt, Sandro Clemenza avait fini sur le dos d'un gronian malgré sa frayeur des animaux magiques... Lui même ignorait par quelle magie il arrivait à ses fins.
Au final, y avait-il quelque chose qu'il ne puisse faire ? Tant qu'il est convaincu de pouvoir le faire, peu de chose l'en empêche.

- Oh. C'est vrai. T'es carrément le type qui a besoin d'étudier. T'as sûrement, à tout casser, deux paragraphes de retard et pas une vingtaine de minutes pour vivre.


Ethan Stoker, ce n'est pas l'élève modèle ? Si ? Bons points, bonne attitude en classe, sérieux et toujours à jour dans ses cours ? Il n'avait pas du tout fait gaffe, à vrai dire. Mais il y a ceux qui profitent, et ceux qui étudient. En général, le premier a besoin d'étudier, pas le deuxième.
Et vu qu'il n'a rien visité du château, qu'il est ennuyant au point de se demander si c'est naturellement possible, il était clairement en manque de vie. Le semi vampire n'est pas le premier boulet scolaire qu'il entraînerait hors de sa vie monotone, à la manière d'un Peter Pan vers une île interdite dont on n'est pas sûr de revenir, ou même de savoir si c'est pour le mieux.

- Très bien. Tu ne seras pas pardonné. Et si jamais je me fais prendre, je dirai que c'est de ta faute.

Il plisse légèrement les yeux, réprimant au mieux un léger sourire amusé.

- Nan, ce sera ta faute !

Dans un petit bond, il se met en route et lui tourne le dos. Sa stratégie n'est pas plus poussée que cela : hors de question de se démener pour monsieur-j'ai-des-lèvres-inoubliables.
C'est une chance pour le Poufsouffle de sortir de ses sentiers battus qu'il s'impose lui même; voilà le plan du vil Serpentard, doublé de remords par accusation puériles. C'est un homme bon, non ? Pourquoi ne pas prendre un risque et jouer dessus ?
Bien qu'il ne soit pas parfait...
Heureusement que le jeune Campbell se souciait peu de l'issue de ces provocations. Il irait seul ou non. Mal accompagné ou non.
Voir le profil de l'utilisateur
Ethan Stoker
Boule de fluff à crocs
Boule de fluff à crocs
Ethan Stoker
Messages : 501
Points : 1559
En couple avec : Bertram Godfrey
Re: Closure coming soon | Ethan Mar 30 Avr - 0:05


Il semblerait que mon excuse ait fonctionné. Beckett semble m’avoir catégorisé chez les gars chiants qui étudient beaucoup et qui n’ont pas de vie. C’est pas plus mal. Si c’est le truc qu’il peut retenir de moi alors pourquoi pas, il y a de pires premières impressions à laisser. Alors je me contente d’acquiescer sobrement, parce qu’au fond ça me convient. Le truc auquel je ne m’attendais pas, c’est que Beckett semble décidé à employer des tactiques de cours de récré pour me faire faire ce qu’il veut. Je ne suis pas pardonné ? C’est dommage, je le cherchais pas spécialement, ton pardon. Ce que je veux c’est surtout faciliter la vie de Bertram, mais là… Il va dire que c’est ma faute s’il se fait prendre ? Et c’est supposé m’atteindre ? Ma première impression à moi aussi est faite, je pense. Il ne m’a pas l’air beaucoup mieux que des gars comme Payne, impulsifs et je-m’en-foutistes, qui ne connaissent pas le sens du mot responsabilité.

Nan, ce sera ta faute !

Et il me tourne le dos. Il ne s’attend quand même pas à ce que je le suive ? Est-ce qu’il s’imagine que, parce que je suis du genre premier de classe à ne pas enfreindre les règles, je me sens soudainement responsable du sort de tout le monde ? Que je me prends pour Gandhi et que j’ai le besoin de ramener tous ceux que je croise sur le droit chemin pour me faire bonne conscience ? S’il pense vraiment que tous les intellos bien rangés sont du genre à se plier à ses caprices, c’est qu’il n’a vraiment rien retenu du temps qu’il a passé avec Bertram Godfrey.

« T’es pas un peu vieux pour blâmer les autres pour tes choix ? Je suis pas responsable de toi, Campbell. »

Je mets mes mains dans mes poches et, sans plus de culpabilité, me prépare déjà à partir dans le sens inverse. Peut-être que, s’il se fait prendre, ça lui apprendra à ne pas aller déranger d’honnêtes elfes de maison qui font leur boulot. Contrairement aux apparences, je ne suis pas si facile à manipuler que ça. Better luck next time.

« Amuse-toi bien en cuisine. »

Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Closure coming soon | Ethan

Closure coming soon | Ethan
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Bi Rain ~ I'm Coming
» T.commun ~ I n t r o d u c i n g [Ethan - Drayton] p.24
» Le cri des anges par Ethan - commentaires
» Le caméléon (The Pretender)
» The Noogie coming

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Premier étage-
Sauter vers: