❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix

L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar
Messages : 726
Points : 824
❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Ven 28 Avr - 14:01


feat. Felix Bae Le Chat

Don't be shy, Take control of me


Pleine lune. Coeur vide. Tu entendais presque les loups hurler leur amour à la nuit au loin. Il faisait plus chaud désormais, même à une heure tardive. La brise légère caressait ton visage laiteux. Un peu fatiguée, car tu avais passé l’après-midi à faire tes devoirs, tu devais tout de même restée éveillée pendant ta ronde d’inspection de l’école. Le préfet en chef de Poufsouffle s’occupait de l’extérieur et du rez-de-chaussée, celui de Serdaigle des tours, et celui de Serpentard des sous-sols et cachots. Avec un autre professeur, vous vous étiez séparé le bâtiment et tu arpentais les premiers étages. Kassetoi sur ton épaule, tu devais t’éclairer avec une lampe poche car toutes les lumières s’éteignaient au couvre-feu. De nature courageuse, l’obscurité et l’idée d’une mauvaise farce d’un élève sorcier n’aidaient pas à te rassurer. Non pas que tu avais peur, mais tu détestais sursauter, et être surprise.

Alors que tu grimpais les escaliers rapidement pour aller au deuxième étage, tu entendis un bruit inhabituel en direction des toilettes. Tu te mis à courir sans réfléchir dans la direction approximative ou tu avais cru entendre quelque chose. Dans ce genre de moment, ou tu pouvais surprendre n’importe qui - ou n’importe quoi - sur le fait, le sang te montait à la tête, l’adrénaline accélérait les battement de ton coeur. Le souffle court, la lampe électrique éclairait mal devant toi, et la lumière scintillait comme si les piles étaient trop secouées.

Mais il n’y avait rien devant toi, dans le couloir. Tu remarquais que la porte des toilettes des filles était entrouverte. Tu passas ta tête à l’intérieur pour regarder à l’intérieur, même si les ténèbres étaient la seule chose discernable. Tu inclinas ton visage vers Kassetoi, à l'affût sur ton épaule.
“Va voir à l’intérieur !”
Il glissa de l’épaule le long de ton bras et s’empressa de te prendre la lampe torche des mains, sautant à travers l’encadrure de grosse  porte en bois pour se faufiler dans les toilettes et arpenter celles-ci.

“Eh ! Non, rends moi ça idiot, j’en ai besoin !” Dans un mouvement de panique, ton visage s’était éclaté contre le coin de la porte, et la poignée avait cogné ton ventre. Pliée en deux et gémissant de douleur, tu venais de te retrouver plongée dans l’obscurité et le silence des couloirs.

“Stupide Kassetoi.. Putaiiin, ça fait maal..AAAAAAAH.”
En te relevant tu avais percuté le corps de quelqu’un qui essayait apparemment de s’échapper en douce.

Distinguant que Kassetoi revenait vu qu’une lumière agitée venait de sortir des toilettes. Tu arrachas des mains la lampe torche de ton stupide botruc de compagnie et éclairas en vitesse la personne que tu venais de surprendre. Tes yeux s’écarquillèrent de surprise et de gêne. Tu ne t’étais jamais retrouvé devant ce garçon, en face. Pas depuis deux ans ou il est parti - ou il t’a abandonné - pas depuis que tu lui avais vendu sa baguette sur le chemin de traverse, l’unique fois où vous avez échangé quelques mots. Tu t’en souvenais comme si c’était la veille. Bois de Séquoia, coeur de corail. Une baguette qui recherchait de l’affection, quelqu’un de droit et juste. Tu te souvenais également de l’expédition en mer avec ta famille pour aller récupérer le corail qui avait servi à sa conception.

“Toi.. Felix..” Panique. Il ne s’appelle pas réellement Felix, mais… “Gaunt ! Enfin, non, Morpheus ?” Dégringolade, ton souffle s’accélère. “Euh…” Il fallait dire quelque chose.

Le regard impérieux, tu le dévisageas un long moment avant de délibérer avec férocité.
“Qu’est-ce que vous faites-là ? Il est tard ! Vous êtes censé être dans votre dortoir aux cuisines !”
Tu inclinas la lampe pour mieux le détailler. Des cheveux mouillés, un pyjama… Qu’est-ce qu’il avait bien pu faire ? Tout était en train de ressurgir, il ne fallait pas. Cette vision de lui avec un garçon. Les mondes différents dans lequels vous vous trouviez. Tu essayais de cacher les larmes apparentes qui se glissaient sournoisement dans le creux de tes yeux, ainsi que les rougeurs dévorant tes joues.

“Tu es seul ? J’espère qu’un de tes amis ne se cache pas là-dedans.”



Voir le profil de l'utilisateur
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar
Messages : 410
Points : 616
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Ven 28 Avr - 17:28

Pretty Andy & Felix
"Don't be shy, take control of me."

Tu es fichu.
Pris sur le fait entrain de roder.
Dans les toilettes des filles qui plus est.
Ton regard est désabusé quand tu constates que tu as effectivement pris la mauvaise porte, il n’y a vraiment que toi pour réussir à faire un truc de la sorte ; mais à ta décharge Felix, tu gravitais dans la noir total, ou presque.
La lumière t’éblouis.
Si bien qu’il te faut un moment pour réaliser qui tu as en face de toi.
Andy.
Laëstiel Andy Ollivander.
Soudain te voilà projeter des années en arrières.
La voix d’Aileen prononçant son nom et la voilà qui avance, fière malgré la pression qu’elle doit ressentir, tout comme toi deux ans avant elle. Le Choixpeau ne met pas longtemps à se décider…
Gryffondor.
Au moment où elle se lève pour aller rejoindre ses camarades rouge et or, son regard croise le tiens. Il te transperce de part en part, tu es presque persuadé que ton cœur a loupé un battement alors que ton souffle se coupe durant ce court instant qui te semble durer une éternité.
Il n’en a toujours était qu’ainsi par la suite.
Des regards.
Des sourires.
Lointains, à la limite du physique et du réel.
Pourtant elle est là.
Juste en face de toi.
Comme au premier jour dans la boutique de ses parents.
Un « Bonjour » murmuré, un « Au revoir » étouffé sous le regard inquisiteur de Ramsay.
Andy s’adresse à toi.
Elle prononce ton second prénom, ton nom puis ton prénom.
Elle semble perdue, un peu égarée, peut-être même surprise.
Pourtant son regard se fait plus dur et elle te vouvoie, t’accusant de ne pas être à ton dortoir.
Au début tu ne comprends pas, puis tu remarque l’insigne des Préfets, des Préfets en Chef même, fixé sur sa poitrine juste au dessus de son seins gauche.
Tu roules des yeux.
T’es dans de beaux draps.
Réfléchir à une issue de secours, parce que tu n’as pas vraiment envie de raconter ta soirée… tu pourrais avoir encore plus de problèmes que ce qu’il semble en être pour le moment.
Tu constates que la lampe glisse sur ton corps.
Elle te détailles et tu déglutis de travers.
Est-ce que tu es seul ?
Et bien là voilà ton échappatoire !

Euh… Oui oui, il n’y a que moi, on peut vérifier si tu veux ?

Tu te la joue un poil surpris avant de prendre un air faussement gêné.
T’es presque sûr Felix que ce plan est à chier, mais tu ne le sauras vraiment qu’après l’avoir tenté ton ?
Au moment même ou t’ouvre la bouche tu sais que ta conscience vient de faire un facepalm.

Ouais et genre euh… il y a eu confusion, ça arrive souvent, t’inquiètes pas, mais j’suis pas Felix, même je le connais bien… qui le connaît pas en même temps héhé. Tout en parlant tu te mets lentement à te déplacer, t’échauffant pour le moment où tu vas prendre tes jambes à ton cou. Un gars franchement sympa. C’est bon ? Tu as fini ton éloge personnelle ? Et moi je suis… euh… Newton Kingmilk, tu dois te souvenir, j’ai été gardien de l’équipe de Poufsouffle…
Elle ne te regarde plus vraiment et tu en profite pour détaler.
Enfin…
Si t’as fais un mètre c’est beau Felix.
T’avais pas pensé au Botruc.
Il était pile là où il ne fallait pas.
PILE LA !
T’as voulu l’évité, t’allait pas l’écraser non plus… il a rien eu lui, mais dans ton empressement trop soudain tu as glissé.
T’étalant comme une grosse merde sur les pavés.
Tu parierais t’être explosé le coccis, mais tu ne bouge pas, faisant le mort…
Espérant secrètement qu’Andy t’abandonnerais ici.
Bon. Pas tant que ça, parce que retourner à ta salle commune serait compliqué en rampant.
Toi feignant la mort c’était bien fait, mais s’était sans compter sur les chatouilles que tu faisais le Botruc aux pieds du bout de ses petits doigts.
Tu ne sais pas combien de temps ça a duré avant que tu n’exploses de rire.
Une fois la crise passée tu restes allongé, un petit sourire sur les lèvres.
Relevant d’un simple geste tes lunettes que tu pousses dans tes cheveux humides.

Allez-vous me punir Miss Ollivander où suis-je autorisé à retourner promptement jusqu’à mon dortoir ?
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥ :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar
Messages : 726
Points : 824
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Ven 28 Avr - 20:04

Don't be shy, Take control of me


Tes yeux dont l’humidité floutaient la vision du garçon qui te plaisait tant, se fermèrent douloureusement à l’écoute de sa voix si douce. Une voix qui glisse le long de ton corps comme une cascade de réconfort. De courte durée. Car à travers cette tendresse hypocrite se dissimulaient la gêne, le malaise et le désir de fuir. Etait-ce de toi dont il voulait s’échapper ? Et pourquoi ? De part ta nature de cracmole face au sang-pur, ou bien par irritation face à l’aura d’autorité que tu dégageais avec ton insigne de préfète-en-chef ?  Essayant de rester digne face à l’humiliation que tu ressentais à ce moment, tu feignis un sourire forcé alors que tu l’accompagnais vers les toilettes.

Ton coeur se met à battre fort, tu es tout prêt de lui. Tu ne sais pas pourquoi ça recommence. Surement la proximité. Pourtant, tu étais passé à autre chose, depuis un petit moment. Tu avais accepté de sortir avec d’autres garçons, comme te l’avaient conseillé tes deux meilleures amies Sélène et Maxine. Pourtant.. Sa présence, à tes côtés, faisait chauffer tes artères gelées depuis des années. Comme un souffle de vie.
Et à nouveau, il souffle sur cette bougie qui venait tout juste de se réanimer. Il venait clairement de mentir sur son identité. Et alors que tu allais rétorquer d’une réplique cinglante, tu te rendis compte qu’il était parti en courant.

“Eh !”

Tu grimaças en entendant le bruit sourd de son corps percutant le sol. Inconsciemment, tu ne pus t’empêcher de penser justice, mais tu t’élanças vers lui après avoir chassé ses idées néfastes. Alors que tu aurais dû prévenir le professeur qui inspectait les étages, ton corps était irrésistiblement attiré par le sien. Comme un aimant maudit. Comme deux amants maudits.

“Espèce d’imbécile que tu es, Félix Gaunt.”

Il se mit à rire. C’était presque nerveux. Son écho cristallin qui devait à présent résonner dans tout Poudlard te fit rougir. Et tu détournas le regard, essayant de cacher le fait qu’il t’avait profondément blessé. Après tout, il ne te connaissait pas. Vous n’étiez pas intimes. Il n’avait pas l’obligation de te ménager comme une amie.

“Je sais très bien qui tu es, il n’y a pas de Newton Flitwick, Kiwilk.. Bref ! Je ne sais pas pourquoi tu mens mais je finirai bien par.. !” Tu te tus, entendant des bruits de pas vifs dans les escaliers. Apparemment, le professeur était descendu en ayant entendu les éclats de rire et te cherchait avec autorité et curiosité.

“Mince !” Tu attrapas avec force le bras du jeune homme pour le forcer à se relever. “Viens, vite ! Et ramasse ta baguette !” Tu l’entrainas rapidement vers les toilettes des filles, refermant rapidement la porte de bois et courut avec lui dans un des toilettes. La pièce était plongée dans l’obscurité totale. Les pas du professeur se rapprochaient de plus en plus, jusqu’à se trouver et s’arrêter dans le couloir, à l’endroit ou vous vous trouviez quelques secondes auparavant.

“Oh non ! Kassetoi ! Il est là bas !” Tu avais à peine murmurer. Le professeur ouvrit la porte des toilettes, passant sa tête et Andy allait s’écrier de surprise.


Voir le profil de l'utilisateur
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar
Messages : 410
Points : 616
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Ven 28 Avr - 23:13

Pretty Andy & Felix
"Don't be shy, take control of me."

Elle avait accouru.
Et ça t’as fait chaud au cœur.

Andy ne croyait pas ton mensonge, en même temps tu n’es pas reconnu pour ton talent de menteur, ça c’est certain.
Mais c’était peut-être pour entendre sa voix te réprimander.
Devenir dure face à la farce.
C’était parce que tu aimes tes prénoms et ton nom dans sa bouche.
La façon dont ils roulent de sa langue à ses lèvres.

Tu exploses de rire.
Foutu botruc !
Il te semble voir son visage s’empourprer.
La petite bestiole au nom si étrange arrête de te chatouiller.
La pression redescend et tu arrives à te reprendre, mais sans pour autant perdre le sourire qui étire tes traits.
Ton air et le son de ta voix son amusé.
Andy l’est un peu moins, mais c’est qu’il y a de si risible.
Tu te sens obligé de faire l’idiot pour réussir à te dépêtrer de cette situation.
Soudain elle te fait remarquer que Newton n’existe pas.
Tu en as bien conscience, pur produit de ton invention.
Pourtant quand elle écorche le nom de famille de ton double fictif tu l’as reprends.

C’est Kingmilk. Newton Kingmilk.

La rousse ne fini pas sa phrase et tu es presque sûr que ce n’est pas à cause de ton intervention.
Un de tes sourcils se hausse.
Tu n’as pas le temps d’entendre les pas du professeur que déjà elle te traîne par le bras.
Tu te redresses avec empressement, ramassant ta baguette de justesse.
Sa main dans la tienne.
Elle t’entraîne dans les toilettes et ferme la porte.
Dans le noir.
Tu la suit en silence, les pas du professeur se rapprochant.
Ton rythme cardiaque s’amplifie.
Grâce à la lune pleine tu distingue son regard et tu y lis de la panique.
Ton souffle se coupe quand tu comprends que l’enseignant est juste là.
Là où vous étiez juste avant.
Andy te chuchote que son botruc de compagnie est là bas.
Il a vraiment un nom de merde quand même.
Tu veux répliquer, mais tu entends que sa bouge de l’autre côté de la porte.
Tu as à peine le temps de lancer un sort de désillusion et de plaquer Andy contre le mur le plus proche, une main sur sa bouche pour être sûr qu’elle ne hurle pas, que le professeur passe sa tête dans l’embrasure de la porte.
Ton regard se plonge dans celui de le Préfète-en-chef de Gryffondor.
Tu es toujours en apnée.
Jamais tu n’as été aussi près d’elle.
Son odeur te rends fou.
Ton cœur est a deux doigts de s’écharper de ta cage thoracique.
Les secondes te paraissent infinité.
Les talons du professeur se tournent et la porte claque derrière lui.
Tu attends de ne plus entendre ses pas claquer, certainement à la recherche de la rousse, dans le couloir pour te détendre.
Tes épaules retombes.
Tu libère la bouche d’Andy de ta main et soupire d’un léger soulagement.

Désolé…

Un murmure échappé d’entre tes lèvres.
Soudainement la porte s’ouvre et tu manque de faire un anévrisme.
T’es obligé de te retenir de péter un câble sur Kassetoi.
Les botrucs ça ouvre des serrures et forcément le voilà entrain de pester… sûrement parce que vous l’avez abandonné et qu’il s’est fait pipi dessus tout seul dans le couloir.
Tu roules des yeux Felix.
Le mal est passé.
Il est temps pour toi de rentrer.
Délicatement tu passes une main dans tes cheveux avant de remettre tes lunettes sur ta tignasse brune.
T’es gêné de la proximité soudaine.
Tu l’as observé pendant trop longtemps sans rien dire et là, ce soir, ça fait beaucoup, partir c’est la dernière des chose que t’as envie des faire.
Pourtant...

Je pense que je vais rentrer à mon dortoir. Ton chuchote encore, par peur que le prof soit encore là. Au plaisir Miss Ollivander !

Un petit sourire fixé sur tes lèvres.
Tes talons nus pivotes vers la sortie.
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥ :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar
Messages : 726
Points : 824
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Sam 29 Avr - 14:08

Don't be shy, Take control of me


La situation était risible. Tu étais risible. La lune était seule témoin de tes fantasmes les plus fous. Pourquoi ça te travaillait autant au corps ? Il était si prêt de toi. Une proximité excusée par l’obscurité.
Tu eus à peine le temps d’ouvrir la bouche, que ton dos cambré heurta douloureusement le mur froid en pierre des toilettes. Il avait sorti sa baguette et une légère fumée s’en était échappé. Sort de désillusion. Sa magie était aussi belle que la baguette que tu lui avais vendu. Sa main plaquée sur tes lèvres, et ses yeux plantés sur tes prunelles, tu ne savais plus ou donner de la tête. Aussi beau que la première fois, tu étais aussi inutile que la dernière fois.

Vos souffles courts, tu remuais un peu les cuisses, ayant du mal à tenir dans cette position inconfortable. Tes longs cheveux roux te grattaient l’arrière de la nuque et tes narines frétillaient du parfum de Felix. Tu priais pour que le professeur ne trouve pas Kassetoi et qu’il passe simplement son chemin, imaginant que tu devais être retournée à ton dortoir.

Une fois que vous vous étiez accordé d’un hochement de tête qu’il devait être parti, Felix libera ta bouche et tu te mis un peu à tousser, te donnant des coups de poings dans la poitrine pour te forcer à reprendre une respiration normale.

“Merci..”
Le teint légèrement écarlate, tu détournas la tête pour ne plus à affronter son regard. Soudain, la porte s’ouvre et tu t’écartes d’un bon presque surhumain.

“Kassetoi ! Tu es là...” Voyant que Felix avait failli faire un arrêt cardiaque, tu lui tapotas le dos amicalement, comme pour le réconforter, avant de te rendre compte que tu venais de dépasser une certaine limite. Retirant immédiatement tes doigts filiformes de son grand dos, tu te penchas pour ramasser ton idiot et le fourrer dans la poche de ton uniforme grisonnant.

Tu te demandes courageusement ce qu’il va se passer ensuite. La soirée venait-elle se s’achever sur ce moment un peu gênant mais pourtant si apaisant ? Malheureusement oui, il t’informe qu’il va retourner se coucher. La flamme qui venait s’éveiller fut cette fois-ci éteinte par un ras de marrée. Feignant un sourire, tu acquiesça à contre-coeur.

“Bonne nuit, Felix Gaunt. Oh pardon.. Newton K-i-n-g-m-i-l-k.”
Tu lui fais un clin d’oeil et le laisses tourner les talons. Ses pas résonnent sur le carrelage usé des toilettes. Tu as envie de vomir. Tu fixes la cuvette avec dégoût. Ton ventre se retourne et ton âme te fait des chatouilles. Ou l’inverse ?

“Non !”
Ton corps fait un 180° en une demie-seconde et tu lui attrapes le bras avant qu’il ne franchisse la porte. Pourquoi le retiens-tu encore ? Il ne te connait pas, il n’a pas spécialement envie de perdre son temps avec toi. Et pourtant, tu sens que c’est ta chance. Felix felicis te murmure d’une voix suave dans un coin de ton esprit, que c’est ce qu’il faut te faire.

“Je veux que tu restes..” Un murmure, à peine prononcé. On pouvait surtout comprendre en lisant sur tes lèvres, entrouvertes. Fronçant les sourcils, pour te reprendre immédiatement et ne pas le laisser s’imaginer des choses, tu annonces d’une voix cinglante.

“Tu ne t’échapperas pas aussi facilement ! Tu vas me dire ce que tu faisais là, à cette heure-ci ! Pas d’excuses cette fois-ci, pas de Kingmilk et pas de suite anticipée sinon je te jure que je te jette Kassetoi à la figure et qu’il t’arrachera tes jolis yeux.”


Voir le profil de l'utilisateur
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar
Messages : 410
Points : 616
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Sam 29 Avr - 19:25

Pretty Andy & Felix
"Don't be shy, take control of me."

Sa main dans ton dos.
Tu ne voulais pas te tétanisé.
Tu ne voulais pas avoir ce genre de réaction.
Tu voulais qu’elle continue.
Pourtant tout ton organisme semblait exprimer la fuite.
Une fuite que tu ne voulais pas prendre.
Ton cerveau et ta bouche se sont exprimés.
Sans prendre conscience de ce que tu voulais vraiment.
Rester ici.
Dans les toilettes.
Avec elle.
Et son foutu botruc.
Un rire t’échappe.
Il se répercute dans l’habitacle clos.
Il le remplit.
Tes talons se tournent mécaniquement.
Non.
Tu t’arrêtes sans savoir pourquoi.
Ton cœur et ton souffle avec.
Le temps te semble être en suspens jusqu’à ce que sa main enserre ton bras.
Tu as à peine le temps de te retourner que…
Je veux que tu restes.
Un murmure.
Une pensée à voix haute.
Un désir inavoué.
C’est à ton tour Felix de rougir.
Tu sens le feu courir sous la peau de tes joues.
Tu entends le flux sanguins à tes tempes s’amplifier.
Tu as un peu de mal à reprendre ton souffle.
Elle te déstabilise plus que ce que tu n’aurais pu l’imaginer.
Ses sourcils se foncent et sa voix cinglante résonne.
Dans les toilettes.
Dans ta tête.
Tes yeux s’écarquillent de surprise.
Pourtant un sourire joueur fend ton visage en deux.

Est-ce que vous seriez entrain de me menacer Miss Ollivander ?

Tu abaisses tes lunettes sur ton nez et surtout devant tes yeux, on ne sait jamais que Kassetoi te saute dessus, là il y a déjà une protection pour tes prunelles.
Tu décides que cette partie n’est pas fini.
Alors tu vas continuer à jouer.
Doucement tu recules et t’adosses à la porte.

Le problème c’est que je suis tenus par le secret, on me fait confiance et je ne dois rien dire. J’ai fais une promesse à des amis qui me sont cher. Tu te décolle de la porte et avance lentement vers elle. Mais parce que c’est vous, je vais vous faire une faveur et vous donner un conseil. Tu t’arrêtes devant elle et te penche légèrement pour que tes lèvres soient toutes près de son oreille. Il faudrait penser à faire changer le mot de passe des bains des Préfets.

Doucement tu te redresses.
Le regard et le sourire malicieux.
Tu voudrais attendre qu’elle dise quelque chose, mais tu ne peux pas t’empêcher de demander faussement amusé :

J’ai réellement de jolis yeux ?
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥ :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar
Messages : 726
Points : 824
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Sam 29 Avr - 23:42

Don't be shy, Take control of me


Tu le retenais comme un cadeau que tu ne voulais pas rendre au magasin. Drôle de comparaison mais drôle d’Andy. Et ce merveilleux présent semblait partager ton ressenti. Celui de la gêne, mélangé au désir. La frustration de vouloir pénétrer le monde l’autre, sans avoir le droit de faire un seul pas. Vous êtes si différents Andy, il est au dessus de toi, perché dans les nuages du ciel que tu cherchais tant à atteindre. Il était le soleil, inexorable, inextinguible. Tu sais que tu risquerais à te brûler les ailes si tu l’approchais. Mais tu voulais. Toujours plus. Encore plus. Le toucher, du bout des doigts. Mais ça brûle. ça te consume alors que tu le consommes. Comme une cigarette. Addict à la nicotine des Gaunt.

Il rougit, tu l’aperçois dans la pénombre. Ton coeur s’emballe.
Non. Tu ne dois pas te créer de fausses joies, juste apprécier sa beauté de loin. Et en faire un ami. Oui, un ami. Il ne voudra jamais plus. Cela ne sert plus à rien de t’accrocher.

Adorable, la lune éclaire ses traits fissurés par un sourire joueur. Tu ne sais pas comment réagir, il te déstabilise.
“Une menace ? Miss.. Olli..?” Tu fronces les sourcils pour répliquer immédiatement.  “Exactement, et estime toi heureux que je ne retire pas de points à Poufsouffle pour tentative de corruption.”

Tu tournes la tête, les joues gonflées comme une enfant boudeuse. Maintenant qu’il était si proche de toi, tu avais l’impression de le connaître intimement depuis des années. Ces regards en disaient long, comme des discours interminables. Bon, évidemment, tu avais mené ton enquête personnelle pour en découvrir plus. En découvrir trop. Et tu t’étais déjà brûlé. L’image de lui et ce garçon revenait te hanter. Et la suite de ce qu’il allait t’avouer ne faisait que le confirmer.

Tes joues s’enflamment. Le bain des préfets ? Tout s’éclairait. Ses cheveux mouillés, son pyjama, ses pieds nus. Amusée quelques secondes par son côté provocateur, insoumis (#JLM2017).

“Quoi .. ? Mais.. Qu’est-ce que vous faisiez dans ..”
Un autre flash. Un souvenir qui se transformait en spéculation. Il était sûrement avec quelqu’un. Peut-être avec sa ou son petit-ami ? Tes doigts tremblent sur la lampe torche. Ta main moite la fait glisser lentement alors que tu le regardais sans rien ajouter, tentant de retenir tes larmes. La lampe s’éclate sur le sol en pierre dans une détonation cristalline. Ca te fait mal mais tu ne dois pas lui imposer les sentiments dont il ignore l’existence. Il ne doit pas deviner ou distinguer la petite fragile qui se cachait sous l’immense carapace Andy.

“Je.. Gardien du secret ou non.. Cet accès est interdit à ceux qui ne sont ni préfet, ni capitaine.” Tu ne peux retenir la rage qui grimpe, qui grimpe et enflamme ton petit corps jusqu’à mourir sur le bûcher. “Surtout si c’est pour faire des trucs dégueulasses dedans !”

Tu avais presque crié cette dernière phrase.  Tu es jalouse de cette chimère qui est devenu ton pire cauchemar. Tu aurais préféré qu’il reste loin, inatteignable amour qui ne fait que te rendre encore plus misérable qu’un chewing-gum oublié sous un pupitre.
Les larmes étaient restées au coin des yeux, par un exploit de force mental dont tu avais l’habitude d’exercer dans la vie de tous les jours. Dignité. Kassetoi, ayant senti la détresse de sa maitresse, avait bondi sur son épaule pour tirer la langue à Felix.
Force et Honneur.


Voir le profil de l'utilisateur
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar
Messages : 410
Points : 616
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Dim 30 Avr - 16:48

Pretty Andy & Felix
"Don't be shy, take control of me."

Elle ne se démonte pas.
C’est ce qui te plaît chez elle.
Elle ne se laisse pas avoir Andy.
Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds.
Tu hausses des épaules.
Tu t’en fiches un peu qu’on retire des points à…
Ouais non en fait non.
Tu viens de visualisé l’air déçu qu’aurait Miss France en apprenant cette histoire, surtout que tu méritait de perdre clairement bien plus de point que ce qu’Andy comptait te retirer.
Enfin, c’est ce que tu penses, t’as jamais été Préfet.
En parlant de ça, tu lui donne un conseil concernant les bains des dits Préfets.
Tu ne le sens pas de suite, pourtant quelque chose change.
C’est dans l’air, le vent tourne.
Andy vire au rouge écarlate.
Tu n’es même pas sûre qu’elle ait entendu ta dernière question.
Au vue de sa réaction tu comprends que non effectivement.
Tout s’enchaîne et tout s’écroule.
Si peu de temps.
Tu ne peux rien sauver.
Rien rattraper.
Tu ne sais pas ce qu’il se passe.
Tu ne vois pas la lampe de poche glisser.
Le bruit cristallin te surprends.
Seule la lumière des rayons de lune persiste.
Ta bouche s’ouvre pour dire quelque chose.
Pour essayer de comprendre ce qu’il se passer.
Mais Andy reprends.
D’une voix tremblante.
De rage.
Tu es perdu Felix.
Tu as enfreins le règlement et encore…
Sa réaction te semble disproportionnée.
Inexplicable.
Sa dernière phrase est un cri.
Un cri qui te laisse sans voix.
Atrocement surpris.
Kassetoi qui était monté sur l’épaule de sa maîtresse te tire la langue.
Hostile.
Tu voudrais t’expliquer, dire que tu n’as pas réellement le mot de passe des bains, que c’est Venus qui vous a amener avec l’équipe prendre un bain après l’entraînement et que tu t’es endormis…
Mais tu ne voudrais pas mettre Venus dans la merde.
Tu ne voudrais pas non plus que cette rumeur sur toi et elle se retrouve amplifiée à cause de ça.
Alors tu fléchis sur tes genoux, en silence jusqu’à la lampe torche en pièces à vos pieds.
Délicatement tu sors ta baguette magique.

Reparo.

A peine murmuré.
Tu la ramasse et test si elle fonctionne.
C’est le cas.
Lentement tu te redresses et la tends à Andy.

Tu en auras besoin pour retourner à ton dortoir.

C’est froid.
Tu en as conscience.
Mais tu n’y peux rien.
Ce con de Morpheús est entrain de faire surface et t’as juste pas du tout envie qu’il se la ramène, qu’il vienne encore plus tout gâcher.
Une main nerveuse tu passes dans tes cheveux.

Le professeur avec qui tu faisais ta ronde, il doit te chercher, tu devrais y retourner.

Tu ne bouge pas.
Pas d’un millimètre.
Attendant.
Profitant des quelques secondes, aussi douloureuses soient elles, qu’il te reste à passer avec elle.
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥ :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
L. Andy Ollivander
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
Cracmolle-en-chef et propriété de Felix
avatar
Messages : 726
Points : 824
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Dim 30 Avr - 21:03

Don't be shy, Take control of me


La froideur de ses yeux. Le soleil se glaçait instantanément, créant des piques de givres qui te transperçaient de tout ton corps. Le souffle court, tu n’osais absolument rien dire, juste à peine l’observer, droite comme un piquet. Seul la lune vous éclairait désormais, car le cadavre de ta lampe de poche. Le grésillement de l’ampoule brisée te faisait serrer des dents. Tu voulais pouvoir y faire quelque chose, mais c’était au dessus des moyens, au delà des capacités que Dieu t’avait offert.

Mais sans rien te dire, il s’était abaissé pour, d’un coup de baguette, réparer ton outil. Ses gestes étaient d’une pureté épurée, sa baguette était aussi belle qu’il y a 8 ans… Il en avait pris soin. Pendant un instant, ton coeur se réchauffait de reconnaissance. Mais le répit avait été de courte durée, car il ne semblait pas partager ce genre de sentiments.

“Hum.. Merci.”
La honte se lisait sur ton visage. Peut-être que tu l’avais blessé sans le savoir. Tu avais été égoïste et immature, alors que lui réagissait simplement normalement face à ton attaque sournoise.

“Je.. Rentrer.. ? Ah.. Oui..”
Tes yeux cherchent une porte de sortie, mais il se trouve devant. Et il ne bouge pas. Ses prunelles de glace te fixent douloureusement, et tu fais tout pour les fuir. Il ajoute toujours sans expression que le professeur doit te chercher. Le devoir t’appelle, et quand l’amour s’en mêle, on t’rappele.

“Et bien. Bonne nuit… Newton Kingmilk.” Ta voix tremblait et tu l’écartas de ta faible force pour ouvrir la porte des toilettes. Il était temps, après cette vraie rencontre, de faire le point dans ta tête. Tu l’avais aimé de loin pendant tant d’années. Et même à quelques centimètres de lui, jamais tu ne t’étais sentie aussi éloignée.




winner is dreamer who never gives up; andy


des bannières:
 

♥ feldy:
 
Voir le profil de l'utilisateur
M. Felix Gaunt
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
Lucky Kitten et Futur mari d'Andy
avatar
Messages : 410
Points : 616
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix Dim 30 Avr - 22:36

Pretty Andy & Felix
"Don't be shy, take control of me."

La peine.
La douleur.
La souffrance.
Il aurait fallu être idiot pour ne pas la voir sur son visage.
Pour ne pas l'entendre dans la voix.
Ça te brise.
Ça te fais mal Felix.
Sentir que tout ça c'est de ta faute.
Mais il y a quelque chose que tu ne comprends pas.
Peut-être un soucis purement féminin ?
Tu restes dans cette imcompréhension.
Malaisante.
Avec cette interrogation à l'esprit.
Avec ce poids sur ton coeur.
Ce poids qui te pèses.
Ce poids qui sera encore là demain.
Tu le sais.
Il ne partira pas dans la nuit.
Elle te passe à côté.
Te bousculant un peu pour se frayer un passage.
Newton Kingmilk.
Soudainement, comme si une mouche t'avais piqué, tu la retiens par le bras.
Sans te retrouner complètement tu attends quelque secondes avant de dire calmement :

C'est Morpheús Felix Gaunt. Bonne nuit à toi aussi Andy.

Tu relâches son bras.
Tu l'as laisse partir.
© ASHLING POUR EPICODE




The reason we think the flowers on a precipice are pretty, is that we are also hearing at the edge of the precipice. We must not be afraid, for we are like flowers, we do not fall.

Feldy ♥ :
 
Bannières & Awards :
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: ❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix

❝ Don't be shy, Take control of me | Pv. Felix
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp :: le chateau de poudlard :: Deuxième étage :: Toilettes-
Sauter vers: