drowning my thoughts // Cannelle

Diana O. Rosier
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Diana O. Rosier
Messages : 56
Points : 73
drowning my thoughts // Cannelle Mer 27 Mar - 22:48


drowning my thoughts // Cannelle  Tumblr_pe16fxnTpI1xcd22go1_500

sitting at the bottom of the swimming pool

Feat Cannelle


Elle poussait la porte de la serre, qui s'ouvrait sans résister. Comme d'habitude. Et pourtant, quand elle entrait, une odeur caractérielle vint à piquer ses narines sensibles. Elle fronçait les sourcils, et suivait du bout du nez le fumé âcre qui émanait de la pipe sculptée, coincée entre les lèvres de son oncle, allongé sur le divan de velours rouge.

« Le couard a bien fini par rentrer, après avoir lâchement abandonné la maison tout ce temps ! »

Mais il l'ignorait, ne grognant même pas un peu, comme il avait pourtant l'habitude de faire quand il s'adressait à elle. C'en fut trop, elle saisissait sur la table le poignard oriental incrusté de pierres précieuses, qu'il utilisait autrefois pour séparer une sublime rose blanche de son arbre. Elle levait les deux bras, les mains enserrant la garde de sa lame, avant d'abattre sa colère contre la poitrine de son oncle. Mais son corps semblait inconsistant, se dérober sous son coup, et elle enfonçait le poignard dans le velour rouge du divan. Et son oncle ne réagissait pas. Le divan lui, saignait abondamment, teignant ses mains délicates d'un rouge horrifique.


Elle se réveillait en sursaut. Son coeur battait à tout allure dans sa poitrine, et sur son visage brûlant perlait une sueur froide. Elle n'avait de cesse de rêver d'Edward, son oncle qui l'avait lâchement abandonnée à son sort. Ses mains tremblaient, crispée, comme si elle enserrait encore le poignard de son cauchemar.
Tirant doucement les rideaux de son lit, elle constatait que ses camarades de chambrée dormaient encore. Le jour se levait à peine, froid et morne. Et elle brûlait déjà d'une colère sourde pourtant étouffée à mainte reprises. Sans réfléchir, elle se précipitait en dehors de ses draps, enfilant une longue robe ample, à motif végétal exotique, chaussait ses mules brodées et passait sa cape aux insignes serdaigle. Elle extirpait de sa malle un sac, et sortait à la hâte de la chambre, nouant grossièrement ses cheveux.

Dévalant les escaliers à tout allure, elle frissonnait en passant la grande porte, resserrant d'instinct ses bras autour de son corps, et accélérait le pas en direction de la piscine. Elle n'avait croisé personne dans les couloirs, ce qui la rassurait un petit peu. Elle n'était pas d'humeur à partager une ligne d'eau.
Refermant la porte de la piscine, elle se laissait un instant aller à la chaleur moite des lieux, avant d'enfiler rapidement son maillot de bain une pièce vert, qui lui allait particulièrement bien au teint. Puis elle tressait sa longue chevelure, plaquant ses mèches à son crâne en serrant du mieux qu'elle puisse.
Elle était silencieusement ravie de constater qu'elle fut la première à s'immerger dans l'eau, seule, sans que personne ne vienne s'agiter à ses côtés, brisant le silence apaisant des lieux.
S'étirant dans l'eau, elle s'immergeait intégralement, le dos contre le rebord du bassin, avant de pousser sur ses pieds, bras tendus, et de commencer à nager en synchronisant au mieux ses mouvements. Elle démarrait lentement, avant d'accélérer, à mesure qu'elle sentait les muscles de son corps se tendre pour supporter l'effort.

Après quelques aller-retour, essoufflée, elle s'arrêtait, à l'autre bout du bassin, appuyée contre le rebord carrelé. Et tandis qu'elle reprenait sa respiration, elle apercevait à l'autre bout de la piscine, qu'entrait une jeune femme, qu'elle ne reconnaissait pas de prime abord. Fronçant les sourcils, elle finissait par comprendre qu'il s'agissait de Cannelle Disney ex Flemming. Agacée de ne plus être la seule à occuper les lieux, elle inclinait la tête et lui lançait un regard chargé de défi, avant de reprendre, hautaine, le cours de sa séance.


Cannelle P. F. Disney
Reine du monde autoproclamée
Reine du monde autoproclamée
Cannelle P. F. Disney
Messages : 162
Points : 577
Re: drowning my thoughts // Cannelle Sam 30 Mar - 13:36


drowning my thoughts

Il était beaucoup trop tôt et tu étais beaucoup trop fatiguée.
Alors quelle idée t'a encore piqué Cannelle pour que tu te décides d'enfiler ton beau maillot de bain victoria secret un mardi matin pour aller à la piscine ?
Un tuto youtube qui expliquait un sort pour raffermir les cuisses, sous l'eau. Et évidemment malgré de nombreuses pétitions, il n'y avait aucune baignoire à disposition pour les élèves de Poudlard dans les dortoirs. N'étant pas préfète ou capitaine, la salle de bain des préfets était également prescrite.

Alors tu avais ôté avec une grâce discutable ton masque pour les yeux, coiffant ta chevelure blonde et enfilant ton peignoir vert émeraude par dessus tes dessous, remontant des cachots pour aller vers la piscine.
Une fois à l'intérieur, tu constatas rapidement ne pas être seule sur les lieux. Une silhouette rousse que tu confondis de prime à bord par Maybelline, le sourire s'installant instinctivement à tes lèvres en pensant à elle s'effaça rapidement alors que vous regards se croisèrent.

Tu te pinces la lèvre, irrité par l'air qu'elle arborait. Tu hausses un sourcil pour la toiser avec mépris, comme pour répondre silencieusement à sa provocation.
Tu n'avais pas besoin de grand chose dans la vie pour te savoir supérieure aux autres, et tu supportais difficilement les confrontations égales à des compétitions stériles avec d'autres personnes.

Elle reprend ses longueurs, ta bouche s'était ouverte pour dire quelque chose mais finalement tu t'étais ravisé. Lentement, tu t'approches du bord du bassin et fait tomber le peignoir de tes épaules. Il glissa, fouettant ta peau aux couleurs blafardes et laiteuse pour s'effondrer à tes pieds. Les jambes parfaitement lisses, tu t'asseias sur le rebord pour les immerger dans l'eau.

« Oh mais elle est froide ! »

Agacée par le fait de ne pas contrôler la situation, et par les vagues que provoquaient les mouvement du corps de Diana Rosier dans l'eau, tu pestais en marmonnant de ton côté.

« Tu en as pour longtemps ? Mon corps de rêve m'attend. »




creativity is intelligence having fun; cannelle


mood:
 


des bannières:
 
Diana O. Rosier
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Diana O. Rosier
Messages : 56
Points : 73
Re: drowning my thoughts // Cannelle Lun 8 Avr - 23:29


drowning my thoughts // Cannelle  Tumblr_pe16fxnTpI1xcd22go1_500

sitting at the bottom of the swimming pool

Feat Cannelle


Diana imperturbable continuait ses longueurs, déterminée à effectuer la distance qu'elle s'était fixée avant de s'immerger dans le bassin. Mais progressivement, dans son esprit focalisé sur cet objectif unique, s'immisçait les fines et délicates jambes de la perturbatrice. Et si elle tentait d'abord de chasser cette divine fantaisie de ses pensées, elle abandonnait, lasse d'une frustration qui parcourait sa chair, sans qu'elle n'en ait le contrôle.
Avec cette grâce lente dont elle a le secret, Diana posait ses pieds contre la mosaïque du fond du bassin et glissait plus qu'elle ne marchait en direction de la margelle sur laquelle était perchée la serpentard. Du bout des doigts, elle retirait l'élastique qui maintenait sa tresse si serrée, puis démêlait avec douceur ses longues mèches rousses trempées. Ses yeux partaient dans le vague, comme elle en avait l'habitude, poursuivant des mirages instantanés, projections rêvées de son esprit à peine réveillé.

Tu la trouves froide ? Moi j'aurais plutôt dit.... un léger sourire étirait ses lèvres tandis qu'elle s'immergeait à nouveau, sans prévenir, ses jambes se dérobant, son visage s'enfonçant dans l'eau, ses doigts pinçant délicatement son nez. Elle ressortait, tête en arrière, passant les mains dans cheveux qu'elle coiffait sans conviction vers l'arrière ; revigorante. C'est un terme qui sied mieux, une fois qu'on a pris le temps de l'apprécier comme il le faut.

Et comme à son habitude, après cette courte conversation, elle s'éloignait à nouveau, sans regarder Cannelle. Sans détailler avec intérêt les courbes élégantes de son corps peu couvert, les mèches blondes tombant éparses sur ses épaules fines, la moue boudeuse d'un sommeil pas tout à fait terminé, qui n'enlevait pour autant pas tout le charme de la serpentard. Non, elle préférait s'éloigner, sans la regarder plus qu'elle ne l'avait déjà fait.

« Tu en as pour longtemps ? Mon corps de rêve m'attend. »

Diana ralentissait la cadence de sa brasse déjà si lente, celle qu'elle effectuait en fin d'entraînement pour délasser ses muscles tendus par l'effort qu'elle avait dûment fourni. D'un mouvement de bras, sans toucher le fond de la piscine, elle se tournait pour faire face, un peu plus loin, à sa jolie perturbatrice, ses jambes s'agitant doucement pour maintenir son visage hors de l'eau.

Hm... Elle préférait finalement ne pas commenter le "corps de rêve" de peur que ses mots soient mal interprétrés, ou pire, la trahisse. La piscine ne t'appartiens pas exclusivement, j'y suis bien pour le moment, je partirais quand j'en aurais envie. Mais si tu souhaites être seule pour enlever ton maillot, ce que je peux comprendre, fais comme si je n'étais pas là, je n'irais pas le répéter. Ajoutait elle, sans prendre la peine de cacher son ton moqueur derrière son sourire narquois, toujours plus étalé sur son visage.

Cannelle P. F. Disney
Reine du monde autoproclamée
Reine du monde autoproclamée
Cannelle P. F. Disney
Messages : 162
Points : 577
Re: drowning my thoughts // Cannelle Mer 24 Avr - 15:29


drowning my thoughts

Tu n'avais pas prévu la présence d'une personne à tes côtés. Et c'était planifié : tu n'avais pas envie de parler ce matin ! Tu n'avais pas envie de voir de visages moches et bouffie, de cellulites et d'écouter des rumeurs insipides, des monologues à propos d'une vie dont tu te foutais totalement, et de comment enlever les poils de son carlin sur sa robe de sorcier.
Tu ne la détailles pas tout de suite Cannelle, car ton attention est captée ailleurs. Sur toi même, alors que tu admirais ton reflet dans l'eau. Mais le mouvement continu du corps de la rousse brouillait le miroitement. Tu souffles du nez avant du coup de la regarder pour la première fois.

« Je la trouve glacée. »

Tu hausses un sourcil et tu la toises avec suffisance. On ne te surnommait pas reine de glace pour rien, c'était toi le glaçon ici. Et alors que tu patauges en jouant avec tes pieds dans l'eau en t'attendant à ce qu'elle t'obéisse, tu comprends enfin qu'elle n'a pas l'intention de décamper.

« Ah très bien. »

Boudeuse, tu détaches tes longs cheveux blonds dont les pointes caressent la surface de l'eau. Tu finis par te jeter gracilement à l'eau en te bouchant le nez. La tête emmergeant de la surface et projetant ta chevelure d'or en arrière tel une pub Loreal, tu la détailles comme pour lui faire comprendre qui était la sirène et l'autre le vilain petit canard.

« Il n'y aura jamais assez de place pour nous deux ici, chérie. Tu devrais essayer la cryothérapie, c'est excellent pour la cellulite. »




creativity is intelligence having fun; cannelle


mood:
 


des bannières:
 
Diana O. Rosier
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Diana O. Rosier
Messages : 56
Points : 73
Re: drowning my thoughts // Cannelle Jeu 2 Mai - 20:25


drowning my thoughts // Cannelle  Tumblr_pe16fxnTpI1xcd22go1_500

sitting at the bottom of the swimming pool

Feat Cannelle


La jolie Cannelle s'était enfoncée dans l'eau, finalement, avec une grace infiniment douce, que Diana contemplait sans mot dire. La peste faisait frissonner sa peau, et elle se maudissait à moitié de la trouver si attirante à ce moment là, tandis que son visage sortait de l'eau, et ses cheveux rayonnait autour d'elle.  
Mais d'un autre côté, elle se plaisait à explorer inconsciemment ce penchant interdit pour la belle serpentard.

«  Il n'y aura jamais assez de place pour nous deux ici, chérie. Tu devrais essayer la cryothérapie, c'est excellent pour la cellulite. »
La remarque piquante secouait un peu la serdaigle, qui soulevait un sourcil amusé. Elle avait envie de la gifler, un peu, mais pas tant que ça. Elle préfèrerait caresser sa joue, tendrement, mais c'était une limite qu'elle ne pouvait pas vraiment franchir. Peut être, un jour. Mais Cannelle n'était pas forcément la bonne personne. En tout cas, l'instinct de Diana lui disait de ne pas le faire, elle risquerait sa tranquillité à coup sûr.

Oh, de la cellulite tu dis ? Quelle partie de mon corps as tu bien pu mater pour m'en trouver ?
Rétorquait elle, avant de faire sortir doucement l'une de ses jambes de l'eau, en équilibre sur la pointe de son autre pied. Elle touchait la partie de sa cuisse qui n'était pas immergée, l'air très sérieux, avant de relâcher sa jambe dans l'eau.

C'est si terrible que ça tu crois ? Moi je pense au contraire que nous en avons toutes un peu, qu'importe nos efforts pour la faire disparaître.
Elle souriait, et s'approchait de Cannelle, sans s'arrêter de parler, sans faire tomber de son visage le sourire amusé qui étirait ses lèvres.
Non moi ce que je trouve terrible Miss Disney, c'est que tu te focalises autant sur la cellulite. Est ce que tu es complexée ? Moi tu vois, je ne le suis pas. j'aime mon corps, tel qu'il est, je l'entretien certes, mais je me fiche de faire disparaître ces petites imperfections qui sont naturelles et que tu aimes à rappeler.

Elle avait largement brisé la zone de sécurité entre elles, et ne se trouvait plus qu'à une vingtaine de centimètres de la serpentard.

C'est dommage d'être complexée, quand on est si jolie Disney, tu es très bien comme tu es.

Elle s'arrêtait enfin, et avait posé ses pieds à plat contre le carrelage de la piscine. Leurs yeux étaient sensiblement à la même hauteur, et maintenant que ni l'une ni l'autre n'avait de talons ou ne s'élevaient sur la pointe des pieds, elles semblaient être de même tailles.

Et c'est tout a fait regrettable que tu veuilles me rabaisser pour te sentir mieux dans ta peau, ce n'est pas très girl power, ni réellement digne d'une grande lady. Elle inclinait doucement sa tête sur sa droite, et lui lançait ses regards méchamment hautains que sa mère lui avait inculqué, ou plutôt qu'elle avait copié sur sa génitrice, par mimétisme.  En même temps, qu'est ce que tu as d'une lady, même en étant finalement sortie de la fange dans laquelle tu as été élevée. C'est regrettable, il me semblait que les Disney avaient de plus jolies valeurs pour leurs enfants, enfin.
Elle restait immobile, la toisant d'un air impassible. Elle n'aimait pas la méchanceté gratuite (enfin si), en tout cas plus beaucoup à l'égard de la jolie Cannelle. Mais c'était interdit.
Cannelle P. F. Disney
Reine du monde autoproclamée
Reine du monde autoproclamée
Cannelle P. F. Disney
Messages : 162
Points : 577
Re: drowning my thoughts // Cannelle Mer 15 Mai - 21:51


drowning my thoughts

A tes piques, généralement on s'enfuyait. On préférait te surnommer la reine des glaces plutôt que de t'affronter, pour réellement te connaitre. La seule concurrente avait toujours été Maybelline, qui rayonnait comme un Soleil aux yeux de tous. Populaire autant sur youtube qu'à l'école, ta meilleure amie attirait également les hypocrites et les profiteurs, ceux là même que tu faisais fuir d'un seul regard, ou même seulement de ta présence.

Mais cette Diana Rosier prenait de la place, depuis beaucoup de temps. Tu ne pouvais te mentir et crier ton indifférence à ses charmes, qui te faisaient plus d'effet depuis que tu avais renié les hommes.

« Non je.. je n'ai pas eu besoin de te mater pour le savoir. »

Tu la toises un peu en rougissant. Tu n'avais pas l'habitude qu'on te réponde. Peur-être que tu aimais ça au final. Tu la laisses parler, elle et ses longs discours, un peu à la dérive.
Si elle t'avait remise à ta place, tu serais déjà en train de te noyer.
Non Cannelle, tu encaisses sagement en admirant ton reflet dans cette eau chlorée, avant de rétorquer d'un ton doucereux et bien arrêté.

« Diana Rosier... Serais-tu de celle qui pense le monde injuste et les autres cruels et stupides ? »

Tu plonges alors sous l'eau, te déplaçant habilement sous l'eau pour remonter à la surface, juste devant elle. Tes cheveux blonds mouillés s'éparpillaient en ondulant dans le creux des vagues acides. Tes yeux viennent se planter.

« Je n'ai pas besoin de te critiquer pour me sentir mieux. Je me suis toujours senti au top. »

Ton doigt vint alors effleurer la joue de la jeune fille. Ton coeur battait fort, peut-être même un peu trop. Mais alors que tes yeux se ferment, tes lèvres tremblent et se rapprochent des siennes. Mais finalement, tu te rabats.
Qu'est-ce que tu fiches Cannelle ? Ce n'était pas ton genre.
Ni d'être diplomate, et encore moins séductrice.

Tu replonges telle une sirène désabusée, fuyant à l'autre bout du bassin, troublée et essoufflée. Les mains accrochée aux rebords, tu te demandes si fuir est la réaction la plus adéquate.




creativity is intelligence having fun; cannelle


mood:
 


des bannières:
 
Diana O. Rosier
Eleve sang-pur
Eleve sang-pur
Diana O. Rosier
Messages : 56
Points : 73
Re: drowning my thoughts // Cannelle Ven 17 Mai - 23:26


drowning my thoughts // Cannelle  Tumblr_pe16fxnTpI1xcd22go1_500

sitting at the bottom of the swimming pool

Feat Cannelle


Cannelle répondait, une pique peut être, Diana n'en savait rien, elle ne sentait plus les mots de la jeune femme comme une agression. Peut être parce que les attaques étaient trop molles ou qu'elle avait la peau plus dure. Diana n'avait pas envie de batailler pendant des heures avec elle, et regrettait déjà d'avoir laissé ses mots à elle franchir le seuil de ses lèvres, même si d'un autre côté, elle avait éprouvé un certain plaisir, comme à chaque fois qu'elle se comportait de la sorte.
Mais Cannelle s'était rapprochée. Dangereusement, brisant toute frontière acceptable, toute distance de sécurité à absolument respecter. Déjà qu'elles étaient si peu couverte de leurs élégants maillots respectifs. Cannelle levait doucement la main, et son doigt effleurait la joue de Diana, qui rougissait, légèrement, quasi instantanément, sans pouvoir contrôler. Elle ne virait pas pivoine, mais laisser sans aucune difficulté transparaître la montée d'adrénaline que la main de Cannelle, si proche et si douce de son visage lui procurait. De ses lèvres, si proches, si désirables, que Diana aurait pu y croire, les yeux encore entrouvert tandis que la serpentard fermait les siens.

Et l'instant d'après il n'en était plus rien. Diana de marbre regardait la chevelure blonde qui glissait sous la surface de l'eau, à toute allure. Elle se trouvait immobilisée par son incapacité totale à réagir. Cannelle se moquait d'elle ? Ou bien n'avait elle aucun courage ?
Quoiqu'il en soit, elle finissait par réagir, comme électrocutée, et plongeait à la suite de la jeune femme, qu'elle rattrapait en quelques secondes qui paraissaient une éternité, pendant lesquelles Diana s'efforçait de taire la petite voix qui hurlait barre toi.

« Attends ! »
Elle l'avait rattrapée, attrapant son poignet, appuyé contre le bord du bassin. Elle ne le serrait pas, elle la retenait, doucement, brisant à nouveau l'espace vital, sans aucune gêne ni regret. Du moins pas dans l'immédiat. Leurs corps n'étaient pas collés néanmoins, elle maintenait sans le vouloir une distance pudique d'un à deux centimètres. Mais elle se penchait, ses yeux plongés dans ceux de Cannelle, et posait ses lèvres contre les siennes, sans pour autant fermer ses paupières. Elle l'embrassait, l'espace d'un instant, sentant la douceur de ses lèvres, elle rêvait que ce moment dure une éternité, et pourtant, presqu'aussitôt, elle reculait. Ses yeux fixant toujours ceux de Cannelle.

« Quitte à avoir ce genre d'élan, autant aller jusqu'au bout. »
Lâchait elle froidement, avant de s'agripper à son tour à la margelle pour se hisser hors de l'eau. Sans plus regarder la serpentard, Diana partait tête haute, rapidement mais sans courir, pour se précipiter sous les douches.
Elle fit couler des litres d'eau glacée, espérant noyer les milliards de pensées qui fusaient en elle. Cannelle s'était elle moquée d'elle ? Ou bien savait elle ? Est ce que cette peste de Fenry lui avait tout dit ? Est ce qu'elle venait de se faire avoir dans une sorte de piège de mauvais goût ? Devait elle mettre en application le plan d'évasion tout prêt dans sa tête, préparé par crainte d'un outing forcé auprès des siens ? Ou bien, est ce que ? Non c'était imaginable, cette option là, idyllique, où Cannelle pouvait ressentir quelque chose pour elle, et ?

Et Cannelle ne venait pas, ne cherchait pas à la rattraper. Pas assez vite. Diana craignait d'attendre plus longtemps, d'avoir une réponse.
Alors elle sortait de sous l'eau, se rhabillait n'importe comment, sans prendre le temps de se sécher correctement, et fuyait. Elle partait sans claquer la porte, à toute allure.

Contenu sponsorisé
Re: drowning my thoughts // Cannelle

drowning my thoughts // Cannelle
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Pain au raisin et cannelle
» Briochettes à la cannelle fourrées au chocolat
» Gaufres de chasse
» Cannelle, mais ça... c'était avant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Terrains sportifs :: Piscine couverte-
Sauter vers: