❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 298
Points : 864
En couple avec : Lola Edwards.
❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Dim 28 Jan - 16:59


fantome quand t'es pas là



Lola, chui qu’un fantôme quand tu vas ou chui pas.
Tu sais Lola, que je suis mordue de toi.





T’avais été qu’un sale con.
Egoiste et lâche.
Incapable de faire face à tes responsabilités.

Ou plutôt trop détaché pour des sentiments qui commençaient à grouiller. Comme des vers qui prolifèrent dans ton estomac. Comme un poison qui consumerait ta chair, sous les yeux de tes chers. Et alors les rubis s’attardent vaguement sur cette silhouette qui s’efface dans les couloirs. Qui te semble translucide, comme un esprit qui aurait déjà rejoint l’au dela. Tu ressens le besoin de lui parler, de lui expliquer. Même si t’as rien à dire, tu improviserais.

Elle s’évapore, comme de la fumée. Tu ne sens plus que les litres de sang. Qui animent son corps ébranlé. Tu ne te souviens presque pas grand chose de cette nuit là, hormis ses soupires et de ses lèvres, de la couleur de sa peau et des draps.
Un souvenir aussi vaporeux que les effluves d’alcool qu’elle a pu descendre, devant ton oeil sobre et les mains qui hésitaient à lui tendre.

Tu lui avais donné rendez-vous sur le pont. Le froid glacial d’un début janvier garantissait votre tranquillité. Tu ne voulais pas croiser d’autres visages que le sien, déjà irrité par leurs rires saccades dans les couloirs. Tu te demandes si elle viendra, tu te questionnes sur le fait qu’elle voudra. Tu fermes les yeux, après avoir contemplé inlassablement le lac noir gelé qui se trouvait juste en dessous. Tu te concentres pour déceler le tambourinement de ses pas sur le bois usé.

« Tu es venue. Pourquoi ? »

Tu ne te retournes pas. Tu veux savoir. Tu veux sa réponse, comme l’ultime raison qui te pousserait à faire ton choix. Oh Lola, ne vois-tu pas à quel point je suis toxique pour toi ?

« Nefffaasssnayass. »

Arrête de te débiner. Arrête de te la jouer. Tu sais qu’elle ne te comprends pas quand tu parles comme ça, il n’y a que Borea pour répondre à tes sifflements. Lola est trop pur, une idiote influençable qui a fait les mauvais choix. Une idiote que tu as envie de serrer dans tes bras.
Même si elle est ridicule.
Avec ses cheveux longs et son minois.
Pour la revoir une dernière fois,
tu serais prêt à te péter les deux rotules.

« ça veut dire désolé. Désolé Edwards. »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 284
Points : 803
En couple avec : Vega Solberg
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Dim 28 Jan - 21:15


Chui qu'un fantôme quand tu vas où chui pas
A. B. Vega Solberg

« Fuir est inutile, courir ne changera rien, fais face à tout ça pour tout aille bien. »
Tu t’en vas après qu’il ai pu te parler, tu n’as rien répondue parce que tu ne sais pas encore si tu vas accepter. Mensonge. Tu sais très bien que tu vas aller le voir après sa demande, tu es consciente maintenant de l’erreur que tu as pu faire. L’ignorer, faire la fille hautaine et blessée, jouer la victime quand tu as été celle qui a cherchée les problèmes. Ça ne te ressemble pas de faire ça Lola mais tu n’as pas réfléchie à comment réagir, tu as préférée fuir plutôt que de l’affronter en face.

Pourtant ça ne t’empêche pas de penser à ce que tu vas lui dire, aux mots que tu vas employer. Honnête, tu dois l’être le plus possible. Pourtant il y a des choses que tu ne diras pas. Non, tu vas taire ce fait qu’il t’attire indéniablement, comme un papillon de nuit face à la lumière. Il ne voit pas le danger, aveuglé par la beauté qu’il peut voir et se fait facilement écraser s’il ne fait pas attention. Étrange comparaison mais tu es consciente que Vega est plus dangereux qu’il ne le montre. Non pas parce qu’il a des crocs ou parce qu’il boit du sang, non il est dangereux dans l’attraction qu’il exerce sur toi, sur ce désir qu’il a pu faire monter le temps d’une nuit, sur ces baisers qu’il a pu te fournir. Il te fragilise, toi qui te pensais si forte. Si tu avais été un soldat prêt à affronter une armée, lui aurait été ton talon d’Achille. Un point faible qui te fait un peu honte, que tu n’assumais pas jusqu’à récemment.

Un premier pas sur ces planches qui grincent, tu avances en le voyant au loin, tu le rejoins en voulant être le plus clair possible. Pas de prise de tête inutile, jouer sur ta qualité la plus grande mais aussi sur un de tes défauts. La franchise. Tu remarques rapidement qu’il n’y a personne presque, juste deux ou trois élèves qui filent ensuite et qui, finalement, vous laisse un espace pour discuter en privé. Tu resserres un peu ton écharpe en sentant un courant d’air et tu t’arrêtes derrière lui, posant tes yeux sur ces cheveux sombres en attendant de voir son visage. Pourtant il ne se retourne pas et t’aborde avec une question. « Parce qu’il faut arrêter cette comédie et être un peu mature parfois. » Calme, sans accusations. Il n’est pas à blâmer ou alors tout autant que toi.

Premier froncement de sourcils quand il siffle entre ses lèvres. Borea t’as prévenue qu’il parlait aussi ce langage étrange qu’est celui des serpents mais l’entendre te donne un frisson désagréable. Tu ne comprends pas Lola mais il reprend ensuite. Et finalement tu te détends, tu laisses un sourire même sur ton visage alors que tu viens à côté de lui pour regarder la surface lisse et liquide sous vos pieds comme il le faisait avant. « Et pourquoi tu t’excuses Vega ? Je crois qu’on est tous les deux fautifs sur ce coup-là non ? Enfin si on parle bien de la même chose. » Tu es coupable de l’avoir ignorée sans avoir cherchée à lui parler pour discuter de tout ça et lui est fautif de t’avoir laissé faire sans avoir montré aucun intérêt.

Et pourtant il a fait le premier pas, ce que toi tu n’as pas osée faire. Peut-être plus tard, peut-être pas. Tu ne sais pas Lola mais au moins cela montre qu’il ne pense pas qu’à lui, et qu’il n’est pas aussi insensible que ce que tu as pu penser. Mais que dire maintenant Lola ?

« Je t’ai ignorée sans m’expliquer, et tu n’as pas cherché à me parler non plus jusqu’à aujourd’hui. » Tu tournes la tête pour capturer son regard, tu fixes ces prunelles trop sombres pour y déceler quoi que ce soit et finalement tu t’exprimes une première fois sur tout ça, sur le sentiment qui te brûlais le ventre, qui te poussais à ne pas le voir, à ne pas lui parler. « Je suis désolée aussi… J’avais peur. » Tout simplement. Et maintenant tu te sens prête à tout car tu l’assumes pleinement. Du moins en grande partie.

(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 298
Points : 864
En couple avec : Lola Edwards.
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Mer 31 Jan - 13:08


fantome quand t'es pas là


Tu avais presque espéré qu’elle ne viendrait pas.
Comme ça c’était réglé. C’était qu’elle te détestait et ça aurait rendu les choses tellement plus simples. Mais Lola s’est ramené, avec ses cheveux lisses et son air déprimé. Sans même la regarder tu t’étais excusé.. Tu aurais pensé la tâche plus compliqué…

C’était sans compter Lola et son comportement bizarre.
Tu ne comprenais rien à cette fille.
Borea avait presque souhaité ta mort alors que tu ne lui avais rien fait.
Non seulement la préfète ne semblait pas t’en vouloir, mais en plus elle semblait tout à coup mesurée à t’écouter, te pardonner et même à se rejeter la faute sur elle même.
Sa naïveté t’agaçait au plus au point, car tu ne supportais pas l’idée qu’elle puisse agir de la sorte avec un autre que toi.

« Edwards, je t’arrête tout de suite. Ne me dis pas que c’est ta faute, s’il te plait. J’ai profité de toi, comme un connard de première. T’avais raison de m’éviter, j’ai même pas ressenti une once de culpabilité. »

Tu plantes tes rubis dans ses prunelles aux couleurs miel. Tu ne peux pas te voir, mais tu sais à quel point tes iris brillent d’une lueur vermeille, la colère et la honte révélant l’une des plus belles merveilles. Tu te retournes pour faire face au paysage, lui tournant le dos et en serrant la barrière en bois qui vous empêchait de tomber dans le vide. Tu appuies si fort que le bois épouse et se déforme sous le modèle de tes doigts. Quand tu les enlevas, on pouvait distinguer la forme de tes mains, comme si le bois n’avait été qu’une vulgaire pâte à modeler.

« Au début. »

Arcturus Blackwell prend le dessus. Tu paraissais bien plus assuré, et également plus froid que Vega Solberg, le dépressif ratatiné.

« C’est normal d’avoir peur. »

Ce genre de phrases ne te ressemblent pas. Elles sont trop douces, trop gentilles. Mais pas le choix face à une Lola en désarroi, tu ne voulais pas lui faire peur à nouveau. Tu voulais la rassurer, la voir sourire, qu’elle vienne encore t’emmerder quand tu lui as pas demandé son avis.

« Pourquoi tu es venue au juste ? »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 284
Points : 803
En couple avec : Vega Solberg
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Mer 31 Jan - 15:57


Chui qu'un fantôme quand tu vas où chui pas
A. B. Vega Solberg

« Fuir est inutile, courir ne changera rien, fais face à tout ça pour tout aille bien. »
Il a raison, tu le sais Lola. C’est lui qui a profité cette nuit-là, c’est lui qui t’as fait tourner la tête jusqu’à en avoir le vertige, jusqu’à ce que ton bon sens parte jusqu’à ne laisser que l’envie. Tu ne te souviens pas de grand-chose, mais la façon dont tout ça t’a submergé est ancré dans ta tête. D’abord une brûlure, puis l’incendie et finalement l’explosion. Tu détournes le regard quand il en fait de même, tu ne réponds pas tandis que tu fixes l’horizon. Tu ne veux pas lui rejeter toute la responsabilité sur le dos. Tu ne veux pas qu’il soit le seul coupable sur la potence. Mais il doit se sentir assez coupable pour ne plus oser te regarder aussi franchement qu’avant, au point de détourner les yeux rien qu’à en parler.

Quelque chose a changée. Cette soirée a bouleversée tes pensées, elle t’a fragilisée et maintenant tu lui fais face, tu essais d’atténuer un peu sa faute alors que tu as longtemps songée que tu n’as été qu’une victime. Ce qui te dérange pourtant dans ses paroles, c’est le fait qu’il n’ai ressentit aucun scrupule sur le moment. Et que maintenant il se comporte ainsi. Est-ce qu’il le regrette ? Tu allais lui poser la question avant qu’il ne dise cette phrase étrange. Au début… Son ton a changé, tu as l’impression qu’il est plus froid. Ça te donne un frisson et tu soupires discrètement. Il est une étrangeté à lui tout seul.

Pourquoi es-tu venue Lola ? Pourquoi veut-il savoir la vraie raison ? Un ange passe, et finalement tu te décides à te dévoiler. Un peu. Pas trop. Mais lui mentir est inutile et tourner autour du pot encore plus. Tu te dois d’être franche. « Je suis venue parce que… » Une pause trop longue, tu hésites au dernier moment et tu finis par soupirer, plus fort cette fois, en passant une main dans tes cheveux tout en grattant ta tête au passage. « J’en ai marre de t’éviter. Et que j’avais besoin de te voir. Pour parler, pour discuter de ça, pour que ça soit clair. » Clair oui, que tu arrêtes sans cesse de penser à ce que tu pourrais lui dire pour converser, que tu recommences à le surveiller même si quelque part tu n’as jamais arrêtée, juste que ce qu’il s’est passé ne soit pas un problème. Parce que toi, tu n’as pas de solutions à ça. « J’ai pensée que tu étais coupable, que je ne pourrais pas te pardonner d’avoir profitée de moi alors que j’étais complètement bourrée. Que oui tu étais un connard. »

Tu as trop réfléchie Lola. Tu as essayée de percevoir tous les points de vue pendant des jours, qu’il soit externe ou interne. Et finalement c’est pour ça que tu penses qu’il n’est pas si coupable que ça. Parce que toi tu en avais eu envie aussi. Et tu as eu peur justement pour cette raison. « Même si tu es blâmable, tu ne l’es pas éternellement. J’étais bourrée, j’ai pas beaucoup de souvenirs de cette nuit mais… » Tu t’étales Lola, tu parles trop et tu sais que ça ne va pas aider. Tu gigotes, tu te prends la tête alors que tu voulais être le plus simple possible dans tes paroles. Et la honte t’envahie jusqu’à la moelle. « En gros, j’ai pas à t’en vouloir alors que j’ai voulue faire ça aussi. Si tu es coupable d’avoir accepté, je le suis pour t’avoir poussé à le faire. Tu es responsable d’avoir été un profiteur, et moi d’avoir été une… » Tu serres les dents, tu sens que tu rougis de plus en plus et tu lui tournes le dos avant de taper du pied sur la planche qui grince, gênée au possible. « D’avoir été une chaudasse voilà merde ! » Réaction impulsive, voix trop forte et poings serrés, tu as toujours eu beaucoup de mal à contrôler cette émotion qu’est l’embarras.

Tu te laisses le temps de souffler pour te calmer, juste pour ne pas avoir à parler encore trop fort quand tu reprendras la parole. Juste avant qu’il n’en place une. « Et non je ne le regrette pas. »

Et c’est ce qui me fait le plus peur.


(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 298
Points : 864
En couple avec : Lola Edwards.
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Mer 31 Jan - 17:51


fantome quand t'es pas là


« J’avais besoin de te voir. »
Cette phrase sonne étrange, surtout quand elle roule entre ses lèvres si pulpeuses.
Peut-être est-ce le mot « besoin » qui résonne encore à tes oreilles, te donnant le tournis.
Qui pourrait bien avoir besoin de toi ? Semi-Vampire et monstre à part entière. Connard pessimiste de première.

Tu te souviens encore de celles qui te pleuraient dans les bras. De celles qui hurlaient d’en bas. Et de celles qui n’ont tout simplement plus rien dit. Lola s’approche un peu, et se justifie en long et en large. Elle se perd et s’emmêle dans ses explications, dans ses élucubrations.
Mon dieu ce qu’elle parle beaucoup. Tu essaies de suivre, de te concentrer sur chacun de ses mots. Au delà de ses maux.

Quand soudain sa vérité éclate. Enfin, elle pense être honnête et tu écarquilles les yeux. « Chaudasse ». Tu restes hébété quelques instants, comme si elle venait de te cracher à la figure, avant d’éclater d’un fou rire lugubre.

« Lola Edwards la chaudasse. » Tu étires un sourire narquois, croisant les bras. « C’est vraiment comme ça que tu te qualifierais ? » Tu soupires avant de faire le dernier pas vers elle, annihilant la distance minimum qui vous retenait l’un de l’autre.

« Evite de dire ce genre de mots pour te qualifier. C’est grossier et un peu triste, tu ne trouves pas ? »

Voilà que tu lui fais la morale, toi l’odieux connard profiteur.
Mais Lola avait raison sur un seul de ces points. Elle ne semblait pas regretter. Même si cela allégeait ta conscience, ça ne la soulageait pas totalement.

« Je regrettai. » Pause. « Jusqu’à ce que je te vois. »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 284
Points : 803
En couple avec : Vega Solberg
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Mer 31 Jan - 18:58


Chui qu'un fantôme quand tu vas où chui pas
A. B. Vega Solberg

« Fuir est inutile, courir ne changera rien, fais face à tout ça pour tout aille bien. »
Tu l’entends rire après ton exclamation, tu n’oses pas te retourner tout de suite, sentant encore la honte te démanger. Oui, tu te qualifies comme ça même si c’est rabaissant parce que c’est ce que tu as été l’espace de ces moments à la rave et rien que de te le remémorer, tu te mords la lèvre en secouant la tête. Tu sens le plancher grincer de nouveau alors qu’il s’approche, tu sais qu’il est plus près qu’il ne le devrait mais tu ne lui fais aucune remarque. Tu ne réponds pas tout de suite quand il te dit que c’est triste de te voir comme ça mais tu n’as pas d’autre mot pour désigner le comportement que tu as pu avoir.

Et ton souffle se coupe comme si d’un coup tu venais de plonger dans l’eau. Il regrettait. Jusqu’à ce qu’il te voie. Tes paupières s’écarquillent, tu sens une drôle de chaleur envahir ta poitrine alors que tu te décides à affronter son regard en plantant tes yeux dans les siens. « Qu’est-ce que j’ai fais pour que tu changes d’avis ? » Il vient de le dire après tout, il regrettait jusqu’à ce qu’il te voit. Tu as donc un impact dans sa décision, dans sa manière de penser sur cet évènement. « Est-ce que… C’est comme avec ces filles que tu mords parce qu’elles le veulent ? Tu ne regrettes plus vraiment parce que je t’ai dit que je l’avais voulue ? » Tu ne sais pas si tu l’accuses de quelque chose, tu ne sais pas si ça te blesserait si jamais il l’avouait.

Mais toi aussi, il t’impact d’une certaine façon. Tu t’accroches à ces yeux sombres et impossible à lire, tu as envie de lui prendre les épaules et de le supplier de ne pas te mettre au niveau de ces autres filles qu’il a pu croquer par plaisir, de ces autres que tu ne connais pas et qui sont juste là pour combler un vide. De ces autres qui n’ont aucune importance. Mais tu restes là, face à lui, te retenant de le toucher alors qu’il est si près. Tu attends, tu te prépares à subir un choc parce qu’au fond.

Il n’y a pas de raison que tu sois plus que ces autres.
(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 298
Points : 864
En couple avec : Lola Edwards.
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Ven 2 Fév - 20:04


fantome quand t'es pas là


Tu égarais ton âme beaucoup trop souvent à la contempler. Fossettes rosées malgré le teint blanchâtre, pouls plus rapide qu’à l’ordinaire et pupilles dilatées… A croire que tu écoutais à peine ce qu’elle disait, déstabilisé par les mouvements de ses lèvres pulpeuses, par le rebond du bout de son nez et par ses traits qui se déformait avec harmonie.

Pourquoi, encore et toujours pourquoi, à croire que le monde entier semblait te poser cette question. Et il semblerait aussi que tu fusses obligé d’y répondre. Tu fronces les sourcils.

« Tu n’as rien fait, c’est moi. »

Et c’était la vérité. Toi et toi seul avait du avoir ce déclic, cette volonté de la voir. Ou plutôt subir le manque et la frustration de son absence. Elle te parle des autres filles, et c’est ça qui doit te faire bizarre, car tu détournes le regard. Elle n’avait pas tort dans un sens.

« Tu es une exception, je dirais. Et je te prierai d’arrêter de croire à ces rumeurs stupides. Vampire aux milles calices, qu’est-ce qu’il ne faut pas entendre. J’ai fait le pacte avec peu de personnes. Beaucoup d’expériences sont des erreurs de jeunesse que je regrette aujourd’hui. »

Tu regrettes que ces filles aient fait de tes crocs sources de fantasmes et de défis. Une banalisation de la douleur et de l’acte de sacrifice.

« Je sais que cela ne s’est pas déroulé contre ta volonté. Encore heureux. Je devais juste te porter pour te coucher dans une des chambres à la base. Je n’avais pas du tout pour idée de faire quoi que ce soit ! »

Cette fois, c’est sûr que tu rougis Vega. ça t’agace cette conversation. Justification inutile qui entrave au véritable sujet.

« Qu’est-ce que tu attends de moi ? »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 284
Points : 803
En couple avec : Vega Solberg
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Ven 2 Fév - 21:47


Chui qu'un fantôme quand tu vas où chui pas
A. B. Vega Solberg

« Fuir est inutile, courir ne changera rien, fais face à tout ça pour tout aille bien. »
Combien de fois as-tu entendue des filles pleurer à cause de cette phrase ? Tu n’as rien fait, c’est moi. Tu te dis qu’il a dû faire tourner la tête de beaucoup d’élèves avec ses airs mystérieux et le fait qu’il soit semi-vampire. Oui, tu as entendue beaucoup de rumeurs à son sujet qui sont parfois vraies et parfois fausses. Vega Solberg, un garçon étrange qui a son propre monde, c’est ce que tu pensais au début. Juger sans vraiment le connaître, quelle erreur.

Tu rougis, encore, quand il t’avoue que tu es une exception. Ça te réchauffe un peu plus, tu sens ton visage prendre feu et un drôle de sourire naît au coin de tes lèvres. Ça te fait plaisir, ça te rassure. Tu n’es pas rien Lola, et plus tu le contemples, plus tu te rends compte que lui non plus n’est pas rien. Il a toujours été loin d’être rien et ce, depuis la colle il y a quelques mois. Mais les choses ont changées entre temps. Et quand il se justifie, qu’il concède le fait qu’il n’avait pas idée de ça faire au début, tu remarques que ses pommettes à lui aussi prennent une teinte rougeâtre.

Ça accapare ton attention, c’est la première fois que tu le vois ainsi. Et ça lui donne une toute autre facette qui montre que finalement, il n’est pas si insensible que ça. Loin de là même, tu en es persuadée maintenant. Sa question te sort de tes pensées et tu clignes des yeux pour les planter de nouveau dans les siens. « Je… » Qu’est-ce que j’attends de lui ?... Franche Lola, il est temps d’avouer vraiment ce que tu veux. Tu hésites pourtant mais au fond, tu sais qu’il n’y a plus de raisons. Non, tu ne dois plus avoir peur. Courageuse Lola, tu lui prends ses poignets dans tes mains, tu te permets ce contact comme pour amplifier ce que tu allais dire. Ou parce que tu n’en peux plus de cette proximité sans un léger contact.

« Je ne veux pas faire comme si de rien n’était, même si ça s’est passé dans de… drôles de conditions, je peux pas ignorer ça. Ou oublier. J’étais bourrée oui, mais… Ce n’est pas rien ! » Tu parles de nouveau trop fort, ta gêne est palpable et tu fais une pause en baissant la tête sans pour autant le lâcher. « … Je ne veux pas qu’on soit indifférents à ça. » Parce que pour toi c’est important Lola, ce qu’il s’est passé et ce qu’il se passe maintenant. « Je ne veux plus t’éviter Vega. »

(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 298
Points : 864
En couple avec : Lola Edwards.
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Lun 5 Fév - 14:35


fantome quand t'es pas là


Elle t’observe, te dévisage, te déshabille du regard. ça te dérange bordel. Etais-tu une bête curieuse ? Pas vraiment.
Elle attrape tes mains, les serre dans les tiennes et tu ne bouges pas d’un poil, la scrutant comme une proie surveillerait son prédateur. Les rôles sont inversés, elle est trop passionnée et tu luttes pour pas la lâcher. Pour t’accrocher.

Tu l’écoutes parler, hochant la tête sans savoir tu acquiesces à ce qu’elle dit, ou si c’est pour faire poli. Mais avant qu’elle ne continue, tu l’écartes d’une manière brutale - mais sans violence - de toi. Comme si cette proximité t’étouffait.

« Ne t’approche pas.. si près. »

Bordel Vega, tu as pourtant appris à te mépriser. Pourquoi avec Lola tu te laisserais aller ? L’air gêné, tu tournes la tête, te renfermant soudainement sans rien ajouter. Elle venait de te faire comprendre qu’elle ne voulait plus que vous vous évitiez. C’était une chose, soit, mais avais-tu vraiment envie de te rapprocher d’elle ? Réellement. Pas juste le temps d’une nuit.

« Je suis d’accord. » Pause. « On ne s’évitera plus. »

Tu recules pour t’adosser à la barrière du pont, la tête en arrière, tes cheveux noirs au vent glacial.

« Mais je ne sais pas si c’est une bonne idée d’aller plus loin que… ne pas s’éviter. »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 284
Points : 803
En couple avec : Vega Solberg
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Ven 9 Fév - 1:10


Chui qu'un fantôme quand tu vas où chui pas
A. B. Vega Solberg

« Fuir est inutile, courir ne changera rien, fais face à tout ça pour tout aille bien. »
Il recule, comme si la distance ne lui plaisait pas. Tu le lâches, tu n’oses pas le regarder alors que tu t’es emportée. Un peu trop. Tu te mords la lèvre, l’impression d’avoir fait une connerie s’incrustant dans ton cœur au point de le serrer trop fort avec. Gêne mêlée à la honte, tu recules à ton tour en serrant les poings avant de relever le visage pour regarder ailleurs. Tu as envie de te transformer en souris et de te cacher dans un trou. Pourtant il est d’accord avec toi mais ça ne suffit pas à soulager cette pression tout juste naissante, cette sensation que quelque chose cloche.

Tu agrippes à ton tour les barres de bois qui vous retenaient face à une chute certaine alors qu’il s’adosse à côté. Tu fixes ce qu’il y a en face de toi, tu réfléchis encore trop à tout ça. Il a raison, c’est une mauvaise idée. Ce n’est pas parce que vous aviez fait ça que vous deviez forcément être plus proche. Non ? Pourtant ce n’est pas ce que tu voulais en lui ayant demandé de ne plus t’éviter ? « C’est une mauvaise idée. » Tu te refermes après ton élan d’émotion, tu redeviens responsable quitte à le regretter. Tu soupires pour la troisième fois peut-être et tu fermes les yeux pour essayer de te détendre. Quelques secondes passent, tu ouvres tes paupières, tu contemples encore le lac sous vos pieds en reprenant la parole. « Je me suis emportée… Désolée. Tu as raison. On devrait juste rester comme on est, inutile de se prendre la tête là-dessus. »

Mais qu’est-ce que vous êtes ? Amis ? Tu ne sais pas, tu ne sais plus vraiment. Mais le fait qu’il ai reculé face à ton contact et ce qu’il vient d’énoncer parle pour lui. Un pauvre sourire aux lèvres, tu l’effaces aussitôt. Tu recules, tu imposes une distance entre vous deux plus grande qu’elle ne devrait l’être. « Le problème est donc réglé. » Tu ne demandes pas son avis, tu as déjà fait ton choix.

(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 298
Points : 864
En couple avec : Lola Edwards.
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Ven 9 Fév - 18:21


fantome quand t'es pas là


Lola ne te laissait pas le choix. Comme elle s’était enflammée dans l’instant d’un début de relation, elle s’enflamme également pour y mettre fin. Dans un sens tu l’admires, toi le lâche qui fuit toujours les conflits. Tu l’admires d’avoir la conviction et le courage de prendre les choix difficile qui font le moins souffrir à long terme. Mais peut-être encore une fois elle va trop vite. Sans vous laisser une chance, sans même négocier.

Tu es presque déçu.
Oui, tu fais la girouette mais tu ne contrôles pas tes sentiments.
Con comme un gryffondor.

« Edwards… »

Oui, la familiarité a disparu. Il était de mesure de l’appeler par son nom de famille pour plus de politesse et de respect. Ce qu’elle méritait.

« Ne prends pas ce que je vais faire comme signe qui change quoi que ce soit. »

Con comme un gryffondor.
Tu t’avances vers elle, d’un pas certain et la retourne pour prendre son visage entre tes mains. Déposer un baiser délicat au début mais trop agressif sur la fin.
Car tu y prends goût. Est-ce vraiment elle qui te fait cet effet ? Ou le goût de cerise qui pulpe ses lèvres ? Tu ne sais pas mais ça te rend fou Vega.
Tu serres ton emprise sur ses épaules, parce que tu refuses de la lâcher Lola.

Tu refuses qu’elle s’éloigne aussi vite qu’elle s’était rapproché de toi.
Tu refuses de ne pas avoir le contrôle, comme tout ce que tu as fait disparaitre de ta vie.
Tes yeux trahissent ton hésitation et ta déception.

« J’ai encore merdé, haha. »

Rire nerveux.
Bordel de merde.
Pourquoi c’était aussi compliqué, pas comme dans les comédies romantiques.
Pourquoi t’as pas envie de t’engager mais de continuer à l’embrasser.




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 284
Points : 803
En couple avec : Vega Solberg
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Sam 10 Fév - 15:33


Chui qu'un fantôme quand tu vas où chui pas
A. B. Vega Solberg

« Fuir est inutile, courir ne changera rien, fais face à tout ça pour tout aille bien. »
Ce n’est pas agréable Lola, cette sensation qui te serre le cœur. Et pourtant, ça te couperait presque la respiration quand tu recules, quand tu n’oses pas le regarder alors qu’il vient de te repousser. Tu es forte Lola, mais tu ne veux pas lutter. Alors tu veux partir, tu veux juste te cacher. Encore.

Ses mains t’attrapent le visage sans te laisser le temps de partir et il t’embrasse. Doucement puis passionnément, comme une envie qu’on ne peut plus faire attendre. Impatience dévoilée, tu en fais de même dans la façon dont tu lui rends son baiser. Même si c’est censé ne rien changer, tu comprends un peu plus ce qu’il veut de par ce geste, cet acte qui prouve son intérêt envers toi. Il ne te lâche pas les épaules quand il recule sa tête, tu inspires avant de le regarder de nouveau dans les yeux et d’apercevoir une once d’hésitation dans ses prunelles sombres. Il rigole nerveusement, comme s’il venait de faire une connerie et un sourire naît sur tes lèvres. Plus tendre, plus apaisée. Parce que tu es rassurée.

« Je ne pense pas que tu ai merdé Vega. Mais me repousser pour m’embrasser après en disant que ça ne change rien… Si je t’en avais vraiment voulue j’aurais pu te balancer que tu joues avec moi là. » Mais ce n’est pas le cas Lola, tu ne crois pas une seconde qu’il puisse s’amuser avec ce que tu peux ressentir car maintenant tu es certaine qu’il y a quelque chose. Ça commence tout juste, comme un livre qu’on commence à écrire, comme un chapitre qui s’impose dans votre vie, mais tu es persuadée que malgré tout ce que tu as pu entendre sur lui, il n’est pas le genre de garçon à être un aussi gros salaud. Vega est plein de chose, il a autant de qualités que de défauts, mais il ne possède pas celui-là. « Je te fais confiance. » Tu penses tes mots, tu le fixes franchement.

« Mais… Qu’est-ce que tu attends de moi Vega ? Qu’est-ce que tu veux ? » Tu penches la tête, tu t’es exprimée sur cette question Lola, mais lui conserve son mystère sur ce qu’il pense, sur ce qu’il veut. Malgré son baiser, malgré ses mains sur tes épaules, tu veux l’entendre se prononcer sur tout ça. Car tout ceci est déroutant et tu as peur de te faire des idées pour rien.

(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 298
Points : 864
En couple avec : Lola Edwards.
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Sam 10 Fév - 22:27


fantome quand t'es pas là


Sentiments contradictoires qui te détruisent le coeur, qui te donnent la nausée. Mais Lola est là, elle ne t’a pas abandonné. C’est presque triste comme situation. Le lien qui vous unissait était devenu poison, prison de verre qui étouffe les âmes.

« Tu crois vraiment que je moquerai de toi ? »

Elle penserait vraiment, que toi, tu perdrais du temps à des choses insignifiantes, et qui n’avaient aucun sens à tes yeux ? Non, elle savait que non.
Elle venait de l’avouer elle même. Et bordel c’était peut-être une des raisons de pourquoi tu t’attachais autant à elle. Son regard doux et son rire cristallin. Dieu qu’ils étaient divins.

« Je ne sais pas ce que je veux Lola. »

C’est pas qu’il ne voulait pas de la vérité, mais il ignorait réellement ses désirs profonds les plus enfouis. Ce dont il était persuadé, c’est qu’il voulait la voir heureuse et épanouie.
Même si ça devait être avec un autre que toi.

Non peut-être pas en fait.
Et c’était là la différence entre attaché et poings liés.
Tu ne supporterais pas qu’elle puisse appartenir à un autre, qu’elle puisse s’offrir à un autre.

« Je crois que je te veux toi. »

Mais.

« Peut-être que j’ai peur d’être prêt. »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Lola J. Edwards
Apprentie voyante
Apprentie voyante
Lola J. Edwards
Messages : 284
Points : 803
En couple avec : Vega Solberg
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Mar 13 Fév - 18:53


Chui qu'un fantôme quand tu vas où chui pas
A. B. Vega Solberg

« Fuir est inutile, courir ne changera rien, fais face à tout ça pour tout aille bien. »
Il te veut toi.
Il te veut. Toi.
Et ça te procure une sensation agréable Lola, de l’entendre dire ça. Être désirée par la personne que tu désires aussi, c’est une chose que tu as presque oubliée. Et pourtant ça ne remonte pas à si loin que ça la dernière fois que c’est arrivé.

Mais il a peur d’être prêt. Prêt pour quoi ? Être avec toi ? Drôle de frayeur. Mais Vega n’est pas comme les autres garçons, tu t’en rends de plus en plus compte. Quand certains auraient tout de suite voulue sortir avec une fille sans se préoccuper de ce genre d’impression, Vega lui fait le contraire. Tu n’oses pas le toucher, tu ne voudrais pas qu’il recule de nouveau alors qu’il est si proche. « Au début c’est normal d’avoir peur. » Tu reprends cette phrase qu’il a dit plus tôt, un air doux sur le visage avant de secouer légèrement la tête.

« Si tu redoutes d’être prêt dans ce cas c’est qu’il faut attendre. Nous ne sommes pas pressés par le temps et… je serais patiente. » Oui, tu pourrais attendre aussi longtemps qu’il le faudra pour qu’il se décide, pour qu’il prenne confiance et qu’il soit prêt. Tu ne sais pas combien il va te faire languir mais tu es certaine que ça en vaudra la chandelle. Parce que c’est lui, tout simplement. « Si tu ne veux pas t’engager maintenant, ce n’est pas un problème. » Tu le fixes, tu veux qu’il comprenne que tu ne lui en veux pas. Parce qu’il y a de l’espoir quelque part et que tu lui fais confiance. Tout est basé sur ce détail si important, la confiance que tu lui portes. « D’ailleurs… » En parlant de détail, tu en as oubliée un qui a aussi son importance.

Tu fronces tes sourcils, interrogatrice. « Est-ce que… » Tu ne sais pas si tu dois en parler, tu ne sais pas si c’est un sujet à aborder, mais dans le doute tu préfères demander. « … Ça a un rapport avec ton calice ? » Un murmure pas très assurée, c’est une sorte de question piège que tu viens de poser. Parce que tu ne sais même pas s’il a un calice Lola, tu ne sais même pas s’il est lié à une autre personne quelle qu’elle soit. Mais au moins tu seras éclairée par sa vérité.

(c) DΛNDELION
Voir le profil de l'utilisateur
Vega A. Blackwell
Le roi des damnés
Le roi des damnés
Vega A. Blackwell
Messages : 298
Points : 864
En couple avec : Lola Edwards.
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola Jeu 15 Fév - 11:47


fantome quand t'es pas là


La conversation commençait à partir dans une direction qui te déplaisait. L’attitude de Lola pourtant maternelle et rassurante, n’arrivait pas à t’atteindre. Ses mots doux t’effleuraient seulement, comme la caresse d’une brise sur ta peau glacée. Tu esquisses tout de même un léger sourire coincé, comme pour appuyer ses propos même s’ils ne te touchaient pas tant que ça. Tu ne voulais pas blesser Lola par ton pessimisme naturel ton accru de recul sur les choses qui t’entouraient. Car avec toute la volonté du monde, Lola et Borea ne te laissaient pas indifférent, et ce de diverses mais différentes manières.

« Lola, je veux juste que tu comprennes que toi et moi c’est en sursis. Pas maintenant c’est peut-être jamais. J’ai des choses à régler avant de… »

Mais elle pose une question qui vient geler le peu de sang qui coule dans tes veines. Tu la fixes désormais d’un air hébété… On ne peut pas discerner si tu es en colère ou juste pris d’un mutisme. Tu n’aimais pas spécialement parler du pacte du calice, surement à cause des mauvaises expériences que tu avais pu traverser. Un contrat du sang que tu avais pris un peu trop à la légère plus jeune.. et surtout tu ne comprenais pas vraiment quel rapport elle pouvait trouver.

« Pourquoi tu me poses cette question ? »

Tu ne sais même pas pourquoi ça te met hors de toi. Au fond, tu espères juste purement et simplement qu’elle n’est pas intéressé par la place. Car t’as déjà essayé et ça a jamais bien terminé.
Tu croises les bras en la fusillant du regard.

« Fallen, ma soeur, est mon calice actuellement. Et ça n’a rien à voir, détrompe toi. »

Tu expires pour te calmer un peu, il fallait vraiment que tu arrêtes de te braquer pour rien.

« Je le répète, pourquoi tu me demandes ça ? »




these violent delights have violent ends; vega


des bannières:
 
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: ❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola

❝ Lolaaa, chui qu'un fantôme quand tu vas ou chui paaas | Pv. Lola
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sujets similaires
-
» THÉODORE ET SES 13 FANTÔMES (Tome 4) de Claude Carré
» Livre "Le journal intime du fantôme de l'opéra"
» [REQUETE] Eteindre la led quand la batterie pleine
» Fantômas mène le bal...
» quand on est amoureux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dabberblimp ::  :: Extérieur :: Grand pont-
Sauter vers: